Les vieillards

Nos anciens étaient parfois représentés au moyen de superbes sculptures !

Avec en fait...

Quelque chose de bien surprenant pour l'ère pharaonique, des traits spécifiques du vieillissement !

Alors qu'ils vénéraient véritablement la vie.

Aussi comme nous...

Ils devaient espérer quelle soit la plus longue possible, la plus sereine, la plus heureuse,... Comment d'ailleurs ne pas vouloir une existence éternelle la plus fantasmagorique possible quand nous imaginons leur vie terrestre remplie de labeurs éreintants, physiques,... ? Ils essayèrent de surmonter les adversités de l'existence à travers des pratiques rituelles comme celles relatives à l'au-delà : naissance d'un espoir certains...

 

L'âge avançant inexorablement nos anciens employèrent cette belle expression de "Prendre un bâton de vieillesse".

Il fallait bien finir par passer le flambeau : hier, comme aujourd'hui du reste !

Elle signifiait simplement le passage des "charges / des fonctions" du père à son fils !

Nos anciens ne voulaient-ils pas devenir simplement des vieillards ? Etre âgé est une véritable aubaine et tout le monde n'avait pas cette chance, il en va de même de nos jours comme pour les nantis : la différence fut bien la qualité de fin de vie. Ceci ne pourrait-il pas être l'ultime privilège ? La vie est le bien le plus précieux que nous pouvons posséder. Nos anciens en avaient-ils vraiment conscience ?
Une vie juste...

Heureuse...

Devenir un sage faisant autorité...

A qui l'on venait quémander quelques conseils...

 

La précarité menaçait les Égyptiens. Et davantage probablement ceux qui avaient quand même cette chance, celle d'atteindre un âge avancé !

 

A priori, nous pourrions fort bien subodorer :

  • Que l'espérance de vie était brève,
  • Que rares étaient les Égyptiens antiques parvenant à un grand âge.

 

Quelques témoignages sont visibles dans les hypogées montrant des :

  • Vieillards chenus,
  • Dames d'un âge avancé, et même avec des cheveux blancs,