"Death and the Afterlife in Ancient Egypt", John H. Taylor, 2001.

Ainsi selon M. Taylor, voici comment on pourrait éventuellement représenter les composants d'une personne défunte mais également les rapports avec le monde : le corps, le Bâ, le Ka, le nom, l'akh. Le corps, évidemment, est demeuré en son tombeau !
"Death and the Afterlife in Ancient Egypt", John H. Taylor, 2001.
Photo précédente Retour Photo suivante

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau