Mentuhotep seated

Ce fut bien le temps de l'équilibre, le Moyen Empire, la lignée des Montouhotep... En Égypte ancienne !

 ankh hiero  

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

 

10694284_792636920779298_6047673401732905326_o.jpg

Voici une scène de boulangerie...

Au sein d'un hypogée à Thèbes, TT280, MMA 1101, de Meketre...

Nous sommes à la 12e dynastie au cours du règne d'Amenemhat I.

Plus précisément au sud d'Asasif.

© Rogers Fund et Edward S. Harkness Gift, 1920 / MMA (20.3.12).

En bois peints et en toile de lin...

L : 73 cm.

l : 55 cm.

H : 29 cm.

Source

 

Souvenez-vous des hypogées du Moyen-Empire et plus particulièrement ceux de Beni Hassan...

Un véritable site de renom... Probablement d'ailleurs serait-ce en fonction de l'importance de cette fantastique nécropole, creusée à même les falaises en calcaires comme vous savez.

Et ce, à une vingtaine de mètres au-dessus de l'Itéru...
Il semblerait même que sa nomenclature puisse remonter au temps de l'implantation d'une famille d'origine "arabe" qui visiblement vint y prendre racine et ce à la fin de notre 18e siècle.

 

Ainsi...

Souvenez-vous de ces hypogées du Moyen-Empire et cela en Moyen-Egypte.

Au sein même de la rive droite du Nil...

A 18 kilomètres au sud d’el-Minya...

 

Du reste...

Rappelez-vous également, au cours de l'Ancien Empire, on devait plutôt mentionner le nom de Menat Khoufou.

"La nourrice de Khéops"...

Certains auteurs subodorent même que les deux pharaons, que vous connaissez bien, à savoir Snefrou et Khéops auraient été natifs du lieu.


39 hypogées...

Et quand nous y sommes...

Au-dessus des méandres de ce majestueux fleuve, qu'elle somptuosité pour l'esprit, la vue, l'imaginaire,... Voici donc certaines dernières demeures qui devaient en fait appartenir aux gouverneurs de pharaon : ils étaient visiblement extrêmement puissants ! Ils sont du reste bien souvent mentionnés comme ayant été des provinciaux et ce au sein de ce Moyen-Empire.

Des portiques...

Des piliers…

...

 

Certains hypogées furent mêmes décorés, peints, en stuc,... Nous pouvons y admirer de splendides scènes mentionnant : 

  •  La généalogie (Knoumhotep II,...),
  • La féodalité, souvenez-vous nous sommes bien temporellement du moins au "centre" de deux Périodes Intermédiaires,
  • La vie militaire (Amenemhat,...),
  • La lutte (Khéti,...),
  • La chasse (Amenemhat,...),
  • Les offrandes (Knoumhotep II,...),
  • ...
 

12-03a-BH03-11.jpg

Admirez ce dessin de cet âne...

BH03-11...

Hypogée de Khnumhotep II. 

Il prit ses fonctions de maire en l'an 19 d'Amenemhat II...

Il pratiqua également sous le règne de Sésostris II...

BH3, $nmw-Htp... 

Source / © lien

 

Plan de l'article...

 

Nous sommes au Moyen Empire...

L'affrontement tourna bien en faveur des Thébains...

Le réunificateur, Montouhotep II...

→ Aussi souvenez-vous de lui grâce à son fabuleux temple funéraire !

Une armée qui fut bien puissante...

→ Le continuateur, Montouhotep III...

Montouhotep IV...

 

Vue-d-Assouan--fevrier-1938-JPG

Voici une belle vue d'Assouan et ce en février 1938 !

 

La maison des vents, en arabe !

 

"La Vallée des princes"

 

Nous sommes au Moyen Empire...

 

A Assouan...

Et plus précisément au sein de cet hypogée, celui de Sarenpout II dans cette zone géographique appelée Qubbet el-Hawa.

 

Une nécropole balayant une ère allant de :

  • La 6e dynastie...

2250 à 1775 avant notre ère.

  • Jusqu'à la fin de la 12e dynastie...

1550 à 1100. Ce sont les dernières demeures de hauts dignitaires !

 

  Qubber el-Hawa

 

Et je vous assure que cette nécropole constitue également l'un des meilleurs points de vue quant à cette ville d'Assouan. Nous sommes bien sur la rive ouest de l'Iteru.

Et plus précisément à 130 m de hauteur, ce qui explique le point de vue, et ceci, en face même d'Assouan. Notons aussi que grâce à ces hypogées, nous connaissons maints détails sur la vie des hauts fonctionnaires.

 

Ils ont été creusés à même la roche et cela au niveau de certaines :

  • Fissures,
  • Anfractuosités,
  • Imperfections,
  • ...

 

Nous pouvons même y apercevoir :

  • Des mortiers de chaux,
  • Du sable mélangé avec du plâtre.
  • En certains endroits vous aurez même cette opportunité d'y observer du stuc de décoration. Ainsi, l'entrée de la majorité de ces hypogées est constituée d'une grande salle, principale, dont le plafond est soutenu par des piliers.

 

http://comunidad3h.files.wordpress.com/2010/05/este-es-el-evocador-aspecto-exterior-del-yacimiento-de-qubbet-el-hawa-en-cuya-excavacion-trabaja-el-arqueologo-alcalaino-francisco-vivas.jpg

 Source / Francisco Vivas.

C'est un archéologue de l'équipe espagnole travaillant au niveau de l'excavation du site de la nécropole d'Assouan.

 

Qubbet el-Hawa constitua donc la nécropole d'Assouan. Un élément d'importance, jusqu'à ce jour, les égyptologues y auraient identifié plus d'une centaine d'hypogées.

 

1401812842_954112_1401813663_noticia_normal.jpg

Voici un exemple de chambre funéraire !

Elle fut trouvée dans la nécropole d'el-Hawa Qubbet.

Université de Jaén...

Source / Lien

 

En fait nous sommes certainement au niveau d'un poste frontière délimitant :

  • Kemet,
  • Ainsi que le fameux pays de Kouch (Nubie)...

 

Si nous prenons en exemple Sarenpout II...

Il fut visiblement un homme d'origine bien modeste, cependant, vous serez à même de constater qu'il érigea un très bel hypogée.
 

  10623439_766228523427000_2334084721210554493_o.jpg

  Nous voici donc au sein de son hypogée !

Rappelez-vous, il fut bien un nomarque au sein du règne d'Amenemhat II.

12e dynastie.

Une grande salle dans la roche, malheureusement pour nous, non décorée...

Un couloir...

Des statues...

Une petite salle avec des piliers décorés...

Au fond de la salle, une petite niche avec des peintures aux couleurs très fraîches.

  Source


Notons au passage...

Que sous le règne d'Amenemhat II, demeurèrent probablement de bien nombreux contacts, étroits d'ailleurs, avec le monde du Proche-Orient ainsi même qu'avec la Crète.

Cependant...

Nous ne savons que bien peu de choses de ses activités politiques internes. Alors tournons-nous vers cette lignée qui permit en quelque sorte de retrouver une image de Kemet se raprochant quelque peu de l'Ancien Empire, sans pour autant atteindre la même acmé.

 

L'affrontement tourna bien en faveur des Thébains...

 

Ainsi, nous sommes bien au Moyen Empire, au sein de la 11e dynastie, une de celle qui comporta une prestigieuse lignée, celle des Montouhotep :

  • Montouhotep II (2046 - 1995)
  • Montouhotep III (1995 - 1983)
  • Montouhotep IV (1983 - 1976)...

 

Cette filiation commença finalement à régner sur la belle cité de Thèbes dès 2130 environ avant l'ère du Christianisme et ce parallèlement comme vous savez aux 9e et 10e dynasties. d'Hérakléopolis-Memphis.

Vous l'aurez bien compris, Kemet fut morcelée, l'état central puissant semblait alors appartenir au passé. Du reste ceci pourrait expliquer cet affrontement, celui entre les souverains qui sembla tourner en faveur des Thébains et ce vers 2004 ! Nous aurions vu alors la chute à la fois d'Hérakléopolis (Se souvenir du troisième article de cette thématique) et également de Memphis ce qui permit d'aboutir à une nouvelle réunification de Kemet : la précédente fut bien celle de Méni comme vous savez et concernait bien la première dynastie.

 

Le réunificateur, Montouhotep II...

 

Rappelez-vous...

Au cours du premier article de cette thématique, nous avons abordé le fait qu'au milieu de la 11e dynastie il y eu une sorte de renaissance de Kemet et ce grâce aux actions de ce souverain.

 

Close-up of a painted sandstone statue of Nebhepetre Mentuhotep

(Mentuhotep II)

wearing the red crown of Lower Egypt.

From the 11th dynasty,

Source / Keith Schengili-Roberts on 2007-02-02 / Lien

 

Souvenez-vous aussi de lui grâce à son fabuleux temple funéraire !

 

Ce dernier du reste porte bien la dénomination de Montou, le netjer d'Erment. Cette cité est localisée en vérité à l'ouest de Thèbes.

Ainsi, il semblerait bien que la famille de ce pharaon, qui prit le nom d'Horus d'ailleurs, en aurait été bien originaire. Un souverain qui sut faire l'unification des Deux-Terres et ce après sa victoire contre Hiérakléopolis.

 

Nonobstant, en raison des destructions intervenues visiblement au cours de la difficile Première Période Intermédiaire, Montouhotep II sembla s'être efforcé de redresser les temples plus ou moins détruits à :

  • Gebelein,
  • Abydos,
  • Tôd,
  • Dendera,
  • ...

 

Puis il édifia, à sa gloire, bien évidemment, un temple funéraire particulièrement novateur puisque souvenez-vous, ce monument devait être à terrasse et de plus, à deux niveaux.

Il se trouve en fait au pied d'une fabuleuse falaise, comme vous savez, celle de Deir el-Bahari. Il supportait visiblement un déambulatoire ou portique à plusieurs rangs de colonnes, sur lequel reposait une pyramide ou alors probablement une reproduction de la légendaire butte originelle.

 

Reconstitution du temple de Montouhotep II.
© Henri Édouard Naville.

Source / Lien

 

A l'arrière...

Devait certainement s'ouvrir une sorte de cour entourée de péristyle, adossé à la falaise.

 

Et que dire de cette entrée dénommée "La porte du cavalier" ?

Ce fut ainsi que le sabot du cheval de l'égyptologue Howard Carter l'aurait heurtée, puis trébuché, permettant finalement d'accéder à la dernière demeure du souverain au moyen d'une galerie d'environ 150m.

 

Une armée qui fut bien puissante visiblement...

 

La dernière demeure de pharaon contenait une superbe statue en calcaire, au corps noirci, sans doute pour des motifs religieux, et coiffée de la couronne rouge de la Basse-Égypte.

Elle se trouve d'ailleurs actuellement au Caire.

La lèvre du pharaon "semble" du reste être ornée d'une élégante "moustache naturelle soigneusement lissée", alors que son menton portait la barbe rituelle.

 

Six hypogées semblent avoir été réservés aux femmes de la famille :

  • Reines,
  • Sœurs,
  • Et hautes dames de sa cour, celles qui devaient visiblement entourées le vieux pharaon. Il y avait bien d'autres dernières demeures, plus lointaines d'ailleurs, comme celle du vizir Dagi par exemple, où figuraient les "Textes des Sarcophages".

 

A l'extérieur...

Une soixantaine de soldats tués certainement en opérations furent spécialement honorés à travers une tombe dite collective. Elle fut du reste découverte par l'Américain H.E Winlock.

Ainsi l'hypothèse d'un pharaon disposant d'une armée puissante avec des troupes nationales de lanciers et coloniales d'archers nubiens se trouve parfaitement confortée, comme semble l'attester d'ailleurs encore les maquettes de bois découvertes au sein de l'hypogée du général Mésehti et ce à Assiout.

 

Le continuateur, Montouhotep III...

 

Détail du colosse osiriaque de Montouhotep III.

Conservé au musée des beaux-arts de Boston

Source / Lien

 

Le fils de Montouhotep II poursuivit bien la politique de son père, il restaura des temples à Hermontis...

A Abydos également...

De plus, il semble avoir voulu édifier un autre temple funéraire, à Deir el-Bahari, cependant il mourut bien trop rapidement.

 

Ce fut bien sous son règne en tout cas que se déroula l'expédition d'Henenou et ce vers l'ouâdi Hammamat.

Partie de Coptos avec 3 000 hommes, elle due atteindre finalement la mer Rouge et embarqua certainement à Qoseir se dirigeant alors vers Pount, remplissant les cales d'encens,...

Au retour, ils retraversèrent l'ouâdi : extrayaient et rapportaient les pierres de schiste indispensable à la taille des statues.

Du reste, une inscription semble décrire, avec ironie du reste, la vie quotidienne des soldats : chacun devait porter son outre et son pain quotidien, alors que l'âne, d'abord écrasé sous le poids des stocks de sandales, voyait probablement son fardeau s'alléger au fur et à mesure de la progression de l'expédition.

 

Bien que l'hypogée de Meketre, chancelier de Montouhotep III, inhumé près de son souverain, ai été pillé, l'archéologue Winlock aurait découvert une petite pièce préservée contenant 25 modèles de maquettes représentant des scènes de vie quotidienne :

Montouhotep IV...

 

Nebtawyre Mentuhotep.

Lepsius

Source

 

Nous ne savons même pas si ce souverain a véritablement régné ? Seul le canon royal de Turin le confirme visiblement.

 

Nous le retrouvons aussi dans certaines inscriptions du Ouadi Hammamat, voyez plutôt :

 

Voici une très belle inscription rupestre.

Nous sommes bien en cette fin de la 11e dynastie.

Au cours du règne de Montouhotep IV.

Et ce au sein du Wadi Hammamat, dans le désert arabique...

Source / Lien

 

Le cartouche du haut est celui d'intronisation du roi Montouhotep IV,

Neb-Taouy-Rê,

Râ est le seigneur du Double Pays.

 

Il semblerait qu'une guerre civile éclata, "poussant" le vizir à devenir finalement le futur pharaon Amenemhat à prendre le pouvoir.

 

Ce devait être un homme vigoureux, bien connu pour avoir conduit une immense expédition dans les terres de l'est, avec une troupe d'au moins 10 000 hommes, afin d'y exploiter les carrières de pierre.

Cependant voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite...   

 

 Cle de vie

  Je vous ai peut-être intéressé ?


Alors @ bientôt

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

           • Sources... 

 

L'âge D'or De L'Egypte - Le Moyen Empire de Dietrich Wildung.


Wildung-D-L-age-D-or-De-L-egypte-Livre-845790648_ML.jpg  

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dominique Valbelle, "L’Egypte ancienne, les secrets du Haut-Nil" 

 

Audran Labrousse et Jean Leclant, Les Reines Ânkhnespépy II et III (fin de l'Ancien Empire) : campagnes 1999 et 2000 de la MAFS, De Boccard, Paris, 2001.

 

Ipouser, Les Admonitions d’un Sage, cité par J. Pirenne dans Histoire de la civilisation de l’Egypte ancienne, tome I, Editions de la Baconnière, 1961.

 

"Cheikh Anta Diop, Civilisation ou Barbarie, Editions Présence Africaine, 1981."

 

 

"Quand on étudie le passé,
 

il est impossible de ne pas jeter
 

un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...    

 

Dixit Hérodote...

Les anciens égyptiens furent bien les plus religieux des hommes !

 

"[...]

Si l'on proposait à tous les hommes

de faire un choix parmi les meilleures lois

qui s'observent dans les divers pays,

il est certain qu'après un examen réfléchi,

chacun se déterminerait pour celle de sa patrie ;

 

tant il est vrai que tout homme

est persuadé qu'il n'en est point de plus belle.

 

Il n'y a nulle apparence que tout autre

qu'un insensé en fasse un sujet de plaisanteries.

[...]"

Paroles d'Hérodote...

Dans l'ouvrage d'André Bonnard.

(Civilisation grecque, Editions Complexe, T2, page 402 et 403). 

 

Nos anciens furent alors persuadés que l'univers manifestait la divinité, et c'est pourquoi ils avaient autant :

- De temples,

- De cérémonies,

- Et de processions sacrées...

- ...

 

Ainsi...

L'un des instants les plus solennels dans la vie religieuse, fut sans aucun doute, le moment où chaque ancien rencontrait enfin son netjer !

Ce voyage de dévotion fut en fait consacré au Ka du netjer Osiris... 

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

Aimé Société antique Egypte Antiquité Kemet Culture Pharaon Montouhotep

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau