fresque

Nfr mt2 1

La virtuosité des artisans ne furent presque rien au regard de la conservation des scènes de vie de l'Egypte ancienne !

1454875 1245234225504612 847330273343856173 n

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

"Ni les monuments,

 

ni les petits objets

 

de l'Égypte antique

 

ne peuvent exister sans la couleur,

 

porteuse d'une pulsion de vie

 

aspirant à l'immortalité."

Sylvie Colinart, Elisabeth Delange, Sandrine Pages.

Camagna in "Couleurs et pigments des peintures de l'Égypte antique.

"Revue Techné n°4, 1996, page 29.

 

  Pond in a garden fragment from the tomb of nebamun 1400 bc

Les jardins de l’Égypte antique.

Avec des canards dans un étang...

Des lotus plantés...

Des palmiers dattiers...

Des arbres fruitiers...

Hypogée de Nebamun...

Thèbes, 18e dynastie, 1400 avant notre ère,...

Source / Lien

 

Nous faisons un petit bond, dans notre passé ! Nous voici donc aujourd'hui sous la plume de Perrault, souvenez-vous de ce 17e siècle, de notre ère bien sûr !

Et plus précisément...

Nous sommes au sein de la fameuse triade vitruvienne, l'une de celle qui, si nous considérons certains auteurs, devrait bien représenter l'objectif à atteindre et ce pour tout bon architecte !
 

  • Firmitas...

Solidité,

Robustesse.

  • Utilitas...

Commodité,

Utilité.

  • Venustas...

Beauté,

Volupté.

Vous l'aurez parfaitement compris, les "fameuses" triades que nous pourrions penser spécifiques à cette antiquité égyptienne, auraient finalement perduré dans le temps jusqu'à une passé bien plus récente !

Cela ne démontrerait-il pas, s'il en est encore besoin du reste, que chaque tranche de vie présente, s'appuie sur une assise passée et ce bien évidemment tout en préparant en catimini, un futur certain... ?

 

Ainsi :

 

"Dans tous ces différents travaux,

on doit avoir égard à la solidité,

à l’utilité,

à l’agrément :

 

à la solidité, en creusant les fondements jusqu’aux parties les plus fermes du terrain, et en choisissant avec soin et sans rien épargner, les meilleurs matériaux ;

 

à l’utilité, en disposant les lieux de manière qu’on puisse s’en servir aisément, sans embarras, et en distribuant chaque chose d’une manière convenable et commode ;

 

à l’agrément, en donnant à l’ouvrage une forme agréable et élégante qui flatte l’œil par la justesse et la beauté des proportions."
 Vitruve.

"De l’architecture".

Livre I...

 

Arce discover satmut tomb in qurna by luxor times 6

De si sublime couleurs provenant d'un si lointain passé !

Source / Lien

 

Plan de l'article... 

 

→ Contempler ce passé fort loitain...

→ Avec cet "art" égyptien...

→ La réalisation d'une fresque obéit à des règles bien précises !

→ Ainsi...

Un propriétaire au nom de "Sa-Mut" !

Miraculeusement conservés...

Souvenez-vous...

→ Les peintres...

Des secrets transmis de bouche à oreille...
 

 Des "fresques"

 

miraculeusement conservées !

 

Contempler ce passé fort lointain...

 

Avec notre imaginaire...

Ainsi, comment concevoir ce chatoiement ?

Celui qui devait certainement contribuer à faire briller les murs, les plafonds, les portes,...

 

Que reste-t-il finalement de cette splendeur ?

De cette magnificence supposée, passée,... ? Celle que nous pouvons parfois encore admirer ? Celle de l'empire pharaonique bien sûr... !

 

Demeure-t-elle évanouie au sein de cette couleur ocre du désert, celle-là même qui recouvre tout si uniformément ?

 

Cet "art" égyptien...

 

L' "art pour l'art" n'existait pas au sein de la Kemet antique !

 

Du reste...

L'art tel que nous le concevons de nos jours, fut véritablement et de plus bien longtemps inconnu... Car toute création avait véritablement un but pragmatique !

 

Par exemple...

Assurer la prospérité et le triomphe de l'empire comme de son souverain d'ailleurs, puisque finalement, il ne devait former qu'un !

Procurer la survie des souverains, et, puis bien plus tard, celle des notables,...

 

Les techniques...

Les ingrédients des peintres n'ont guère changé finalement depuis l'exécution des fameux portraits du Fayoum !

Ils reposent toujours sur la tétrachromie ! C'est-à-dire l'utilisation de quatre couleurs de base...

 

La réalisation d'une fresque obéit à des règles bien précises !

 

Les peintres préparaient tout d'abord leurs supports, ce qui finalement semble de soit ! Ce furent probablement sur des toiles de lin, de minces planchettes de cyprès, de figuier sycomore, de...

 

Puis...

Après les avoir enduites de cire d'abeille, de gesso, cette sorte de colle mélangée à une fine couche de plâtre,..., ils appliquaient alors leurs couleurs !

 

Ainsi...

 

Au cours de certains travaux de terrassement...

Au sein même d'une cour intérieure...

Une nouvelle découverte en ce début de mars 2015... ! Une dernière demeure d'éternité qui se trouve à Gournah, partageant vous l'aurez compris, la cour de l'hypogée TT110...

 

Une dernière demeure :

  • En forme de T,
  • Avec des peintures bien conservées visiblement !
  • Un hall transversal,
  • Des chambres non terminées !
  • ...

 

Cependant...

Sans véritablement de grande surprise, elle aurait été pillée et ce dès l'Antiquité !

De plus...

Certains des textes et même des paysages d'ailleurs, auraient été délibérément endommagés ! (?) Comme le nom et les titres du propriétaire du tombeau, mais également le nom du netjer Amon,... (?)

 

"La tombe pourrait avoir été vandalisée,

certaines scènes

et

inscriptions murales ayant été grattées"

Précise le ministère sans plus d'explications.

 

Un propriétaire au nom de "Sa-Mut" !

De la 18e dynastie...

 

Elle contiendrait donc visiblement de très belles scènes peintes !

Sur le plâtre...

Avec des couleurs très vives, comme vous pouvez l'admirer avec les quelques photos présentes dans cette thématique !

 

Ainsi fut représenté l'existence de nos anciens qui se voulait certainement quotidienne et ce à travers quelques belles tranches de vie !

Comme des scènes de célébration par exemple... !

D'autres représentent même le propriétaire de cette dernière demeure ainsi que sa femme, une certaine "Ta Khaeet", et ce devant une table d'offrande.

 

Alors, souvenons-nous...

Une semaine auparavant cette belle trouvaille...

Un autre hypogée fut découvert !

Cela fut celui d'un certain "Amenhotep", dénomé visiblement aussi "Rebiu" ! Ce dernier semble avoir été le portier du netjer Amon...

 

1 29

En fait...

Nous sommes au sein d'un hypogée découvert en début du mois de Mars 2015 !

De la 18e dynastie...

Découverte à Gournah, sur la rive ouest de Louxor...

Source

 

 

  • L'ARCE...

Les Archéologues du Centre de Recherche Américain en Égypte...

 

  • Avec bien évidemment, la collaboration du ministère des antiquités de l'Égypte...

 

Les chercheurs semblent ainsi avoir réalisé une très belle découverte ! 

 

Ils creusaient finalement au sein d'un "patio", à ciel ouvert, au sein de la TT 110, qui appartenait visiblement à un homme nommé Djehouty ! De son état, il fut majordome Royal d' Hatshepsout mais également de Thoutmosis III !

Nous sommes bien en présence de scènes parfaitement conservées et colorées, sur les murs de l'hypogée...

 

Arce discover satmut tomb in qurna by luxor times 8

Source / Lien

Lire la suite