taureaux

Talatat blocks from the temple wall of amenhotep iv akhenaten

Des animaux sacrés, les bœufs africains... En Égypte ancienne.

ankh hiero 

 "Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

 

Symbole de force physique...

Dans les textes des sarcophages...

Au Moyen Empire, apparaît le nom de "nem our" devenant plus tard "Mer our" puis "Our mer" ..

 

  http://ankhesamon.free.fr/photomoyen/images/benihassanveau_jpg.jpg 

Hypogée d'Iti.

Un jeune veau vient de naître.

Voyez, il est tendrement léché par sa mère...

 

La symbolique...

Elle est omniprésente au sein de cette ère et devait probablement impliquer une sorte de système, de cohérence,...

Alors, lorsque nous mentionnons cela presque automatiquement nous avons à l'esprit une forte variété d'éléments, d'une certaine complexité d'ailleurs, à la manière de la théorie du chaos.

  • Interactifs,
  • Organisés,
  • Totaux...

C'est à dire que si l'un des éléments est modifié, cela entraine aussi tous les autres : une analogie finalement à l'effet papillon.

  • Finalisés...

Il y a toujours une certaine logique d'ensemble, même si en premier lieu, nous ne la visionnons pas.

  • ...

 

Même de façon symbolique, les animaux devaient être intrinsèques à ce type de paradigme.

 

Un archétype :

  • Bien complexe,
  • Engendrant également bien des sentiments comme l'amour, la sympathie,..., et même l'antipathie ! Avec parfois finalement un certain type de procès d'intention.
  • ...

 

Un symbolisme animal comme :

  • L'instinct,
  • Cette capacité à désigner (Un netjer par exemple,...),
  • A signifier aussi,
  • Ainsi qu'à exercer une certaine influence dans le monde des humains.

 

Ce symbolisme fut-il arbitraire ?

Peut-être pas tant que cela finalement ! Ce symbolisme animal ne serait-il pas né du cadre, de l'environnement, du comportement,..., de cette diversité de la vie, comme du reste des caractéristiques observées quant à l'animal ?

 

L'animal est comme l'Homme ! D'ailleurs, souvenez-vous de Darwin, même si d'aucuns discutent sa théorie, n'exprima-t-il pas le fait que "L'Homme est un animal comme les autres."...

Il est vivant,

Il respire,

Il possède une certaine mobilité,

Il est sensible à son environnement,

Maintenant certains scientifiques soulèvent même leur caractère émotionnel, voir même d'une intelligence certaine,

Il se reproduit,

...

 

10925460_1032625526751658_7645371410684947797_o.jpg

Une momie bien conservée d'un taureau du temple Serapeum à Saqqarah...

300 avant l'ère du Christianisme.

Musée naturel de l'histoire, Washington DC.

link  / © Ahmed Elgamal

 

10881_10201211696207964_1028712743_n.jpg

Tête momifiée du taureau Apis.

Découvert par Howard Carter.

Musée égyptien Rose-Croix à San José, en Californie.

© Mary Harrsch

© Ángel Salvadó Mompó 

 

Plan de l'article...

 

→ Admirez aussi ce beau veau blanc !

→ Et la netjeret Hathor...

→ Rappelez-vous du netjer Apis !

→ Et que dire, de ce fameux Mnévis ?

→ Des bœufs africains...

→ Les boeufs destinés à la boucherie...

→ Ceux qui vivaient à l'état demi-sauvage...

→ L'étable à boeufs fut située non loin de la maison du maître.

→ Mais la vie des bouviers...

→ Quant au sacrifice...

 

Séti I en Mai 2015

Hypogée de Séti I, photo prise en mai 2015.

 

Admirez aussi ce beau veau blanc !

 

   bullcalfsuntrees_op_375x600.jpg

Une peinture murale d'époque Ramesside...

Deir el-Médineh.

Hypogée d'Irynfer, n° 290.

cf. p. 185. fig. 239. Philippe Germond & Jacques Livet.

Un bestiaire égyptien, animaux dans la vie et la Religion dans la terre de Pharaon.

 London. Thames & Hudson. 2001.

Source / Lien

 

Voyez, le disque rouge du lever du soleil. Il est bien positionné entre deux sycomores !

 

Ainsi…

Dans certains paradigmes…

Râ se levait à l'aube entre deux arbres sous cette forme de taurillon !

 

Il devait dès lors devenir ce taureau solaire,

Viril,

Mature. Celui que nous lui connaissons et ce surtout au fur et à mesure que la journée s'écoulait.

 

Et la netjeret Hathor...


Souvenez-vous...

Elle fut identifiée comme étant la divinité du sycomore ! Elle devait nourrir les défunts avec des gâteaux, des boissons,...

 

1 34

Mur extérieur de la chapelle d'Hathor : "rassasier le roi avec le lait".

Djeser Djesérou de Maaîtkarê Hatchespout


1 2 4

Chapelle d'Hathor et vue d'un colosse osiriaque de la 3e terrasse.

 

Rappelez-vous aussi du netjer Apis !

 

Apis hieroglyphen

Fertilité,

Puissance sexuelle,

La force physique en plus...

 

Il fut bien la réplique vivante du netjer Ptah, ce démiurge, dont Apis semblait être l'objet d'un culte particulièrement important.

Unique parmi tous les taureaux…

Reconnaissable qu’il était par des taches spécifiques sur son pelage, dont ce fameux triangle sur son front, à l'image dit-on, du delta inversé !

 

A sa mort

L'Apis se réincarnait dans l'un de ses congénères que les prêtres furent alors chargés de retrouver. Et cela conduisait à un deuil national de 70 jours. Cela correspondait à la durée finalement de la momification : que ce soit un Apis ou pharaon du reste !

Associé alors à Osiris…

Lié au culte funéraire...  

 

Aussi sous le Nouvel Empire…

Il fut même associé au netjer Râ comme vous l'avez parfaitement compris i.e. la vie. De fait, il était représenté souvent comme un homme à tête de taureau.

Il portait alors, le fameux disque solaire et cela entre ses cornes.

 

Et que dire, de ce fameux Mnévis ?

 

  medinet_copte%20%28186%29.JPG 

Le taureau Mnévis...

Deir el-Medinet, dans le registre supérieur on voit le taureau Apis,

l’image vivante, renouvelée, du netjer Ptah !
Quant au niveau du registre inférieur, ici, c'est la représentation renouvelée de Râ sous la forme du fameux taureau Mnévis.

Source / Lien

 

Des bœufs africains...

 

Ainsi nos anciens...

Vous l'aviez bien compris, ils élevaient de grands troupeaux de boeufs. A cet effet, nous pouvons y distinguer plusieurs espèces.

 

Voici les deux principales :

  • Celles aux pelages blancs, et aux longues cornes,
  • Et l'autre sans corne. 

 

Des bœufs destinés aussi à la boucherie...

 

Gros...

Corpulents... 

Ils furent appelés "ioua".

 

Ceux qui vivaient à l'état demi-sauvage...

 

Ceux-là, nos anciens devaient certainement les attraper au lasso.

Ils devaient tirer les charrues et autres fardeaux.

Mais aussi, on devait les sacrifier ! Ils furent alors nommés "nag"

 

Ces animaux...

Indispensables pour l'agriculture et l'alimentation, servaient donc également d'animaux de traits.

  • Ainsi Thoutmôsis III fit tirer ses navires, démontés, par des bœufs jusqu'à la cité de Karkemish, située sur l'Euphrate.
  • Dans les scènes illustrant la bataille de Kadesh, ce furent également des bovins qui tiraient des chariots recelant les fournitures militaires.

 

L'étable à bœufs fut située non loin de la maison du maître !

 

Aussi, des serviteurs y habitaient afin de soigner les bêtes et les protéger des voleurs.
 

Ainsi...

Souvenez-vous du conte des deux frères ! Bata fut très proche de son troupeau dont il s'occupait nuit et jour, et il n'hésitait même pas à parler à ses bêtes : chose qui n'est en soit peu choquant au demeurant puisque, même de nos jours, certains leur attribut des noms,...

 

Nonobstant, la vie des bouviers...

 

Elle devait être bien rude finalement.

Dangereuse aussi...

Davantage certainement par rapport à ce que l'on pourrait imaginer. Car lors de la traversée des canaux par exemple, les crocodiles en particulier, les guettaient.

Et si l'un d'entre eux happait un veau. Le bouvier devait être bastonné !

 

coup de baton épuré

Le salage de la viande semble de plus avoir bien existé.

Quant à la graisse...

Ainsi que les cuirs du reste, ils furent abondamment utilisés dans l'artisanat.

 

Quant au sacrifice...

 

Rituel bien sûr...

Il fut bien un élément essentiel du culte divin.

A l'inverse...

Les vaches laitières ne furent jamais sacrifiées et étaient vénérées sous la forme d'Hathor.

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Lire la suite