Amaunet

Elle fut bien la contrepartie d'Amon, voici Amonet... En Égypte ancienne !

ankh hiero "Vivre"… "La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

 

"L’Egypte est la plus lointaine

des formes définies qui restent sur l’horizon du passé.
Elle est la vraie mère des hommes.
C’est comme une multitude immobile,

et

gonflée d’une clameur silencieuse"
Elie Faure.

Histoire de l’art.

 

Amonet.

Amunet.

Amaunet.

Amentet.

Amentit.

Imentet.

Imentit, personnifiant la divinité de la Terre dans l'Ouest, "terre cachée", c’est-à-dire le royaume des défunts.

Ament.

Amonèt.

 

La netjeret Amonet fut bien une déité liée à l'une des plus grandes divinités du panthéon.

Consort d’Amon...
 

Adulée...

Elle le fut bien au sein d'un des plus grands temples de Kemet.

Karnak...

 

Ainsi…

Nous pouvons déterminer sa présence depuis le Ancien-Empire et ce jusqu'à la fin du règne de pharaon. Précisons cependant que son culte semble avoir été consolidé au Nouvel Empire...

 

Ainsi…

Nous pouvons spécifier qu’Amonet fut extrêmement populaire au sein de la 18e dynastie. Son culte semble d’ailleurs avoir été officié par des prêtres de haut rang, comme ceux que l’on dénommait les "prophètes".

Se souvenir par exemple d’Horakhbit...

Un Premier prêtre d'Amon et prophète d’Amonet… 

 

  karnak--883-.JPG

Amonet au temple de Karnak, à Louxor.

La photo ci-dessus fut prise près du cinquième pylône du temple de Karnak à Louxor.

Une sculpture datée de Toutânkhamon…

Source / Lien

 

Plan de l'article... 

 

Une netjeret bien méconnue finalement !

 

"La Cachée"…

 

→ Nous sommes peut être au sein d'une ambivalence ?  

 

→ Serait-ce une théorie finalement ?

 

→ Un des points probablement dès plus atypiques...

 

→ Quant à ses rôles probables… 

 

Elle fut bien cette divinité tutélaire des pharaons…

 

→ La création hermopolitaine du monde…

 

→ Elle fut membre à part entière de l'Ogdoade !

 

→ En catimini…

 

amaunet.jpg

Amonet au temple de Karnak.

Source 

 

Une netjeret bien méconnue finalement !

 

Elle avait bien au moins cela de commun avec le netjer Amon…

Elle fut cachée !

 

Quant à une de ses différences…

Elle n’était pas aussi connue, bien loin s’en faut.

Ce qui d’ailleurs pourrait bien expliquer que nous avons d’elle fort peu de représentation.

 

"La Cachée"…

 

Elle le fut effectivement...

A la manière finalement du vent que nous ne pouvons pas voir.

 

Ainsi nos anciens ne devaient pas avoir cette aptitude à percevoir Amonet et ce visuellement.

Tout de même…

Ils pouvaient parfaitement ressentir sa présence.

Analogie au vent…

 

Nous sommes peut être au sein d'une ambivalence ?

 

Voici donc un concept élaboré sur le nom d'Amon.

Ce dernier comme vous le savez fut bien mentionné au sein des textes des Pyramides et évidemment en compagnie de notre netjeret Amonet et ce comme un véritable élément constitutif de la création.

  • La future Ogdoade d'Hermopolis...
  • Cependant elle était connectée en premier lieu avec l'Ennéade héliopolitainne... Nous devons noter qu'à ce moment là précisément, elle ne pouvait pas véritablement être considérée comme "une réelle divinité" en soit puisque ne faisant l'objet d'aucun culte, d'aucun clergé spécifique, d’aucun...

 

Sommes-nous alors au sein d'une véritable dualité ?

D'une double représentation... ?

Fut-elle asexuée ? En définitif, peut-être y a-t-il un contre sens dans cette question.

 

Amon…

Et Amonet, même si du reste nous devons convenir que la netjeret Mout y tenait la première place.

Fut-elle ainsi pour les besoins de la théologie thébaine... ?

Ou était-elle cette déité existante seulement pour elle-même et ce dès son origine ?

 

Aurait-elle pu être cette sorte de "contrepoids" quant à l’omnipotence d’Amon, son puissant "compagnon" thébain ? 

 

Serait-ce une théorie finalement ?

 

Nous sommes à Hermopolis…

Souvenez-vous de cette cité, celle du grand netjer Thot.

 

Ainsi…

Amonet fut bien présente lorsque le netjer "Ibis", ou selon l’iconographie un "singe", créa le monde.

Elle fut évidemment accompagnée d’Amon dont visiblement elle devait représenter la contrepartie féminine.

 

Seulement ensuite…

Amonet sembla "vivre" dans l’ombre omniprésente de sa puissante moitié masculine.

 

Un des points probablement dès plus atypiques...

 

Elle aurait été munie de la couronne rouge de la Basse-Égypte…

Elle est plate à fond relevé dont l'origine remonte aux souverains du royaume du nord de Kemet.

Mehou, MHw…

"Décheret"...  Un attribut, le seul d'Amonet, qui lui vallu d'ailleurs d'être souvent associée à la netjeret Neith.

 

De plus, elle tenait bien souvent le spectre papyriforme propres à de bien nombreuses divinités. Un élément qui montrait l'importance relative d'Amonet au regard d'autres netjerout qui pouvaient porter quant à elles le puissant spectre ouas...

 

Rappelons-nous…

Cette couronne rouge fut bien en son temps l'attribut des souverains de la Basse-Égypte, mais pas seulement. Elle concernait également certaines autres divinités comme Neith, Ouadjyt,…

 

Du reste…

Cette "figuration" fut la plus répandue de notre netjeret.

Voir une représentation en tête d’article…

Cette monumentale statue située donc à Karnak constitue véritablement la meilleure « image » de notre netjeret qui nous soit à ce jour parvenue.

 

Nous la voyons donc avec la couronne rouge de la Basse-Égypte.

Cela pourrait paraître normal, même sans grande surprise finalement si cela n'est qu'en fait elle était originaire de la Haute-Égypte…

Shemaou…

^mAw...

"Hedjet"

D’ailleurs Karnak devait être son domaine de prédilection.

 

Quant à ses rôles probables…

 

Ils furent le fait de :

  •  Décerner....
  •  Mais également de protéger la royauté. En cela elle était aidée par une autre netjeret à savoir Mout ! Une épouse d'Amon comme vous savez. Nous sommes bien alors au sein de la légendaire triade thébaine...
  • ...

 

Ce fut donc ainsi...

En tant qu'aspect véritablement féminin du netjer Amon qu'on la vit participer à la fois à l'Ennéade mais également à l'Ogdoade et ce au sein de cette cosmogonie thébaine.  

 

Elle fut bien cette divinité tutélaire des pharaons…

 

Elle devait avoir une certaine importance lorsque pharaon était en pleine consultation.

A cet effet…

Au niveau d’un bas relief de la belle cité de Karnak, nous pouvons la voir accompagnée du netjer Min

 

17473034.jpg

Musée d'Hermopolis...

Source 

 

La création hermopolitaine du monde…

 

Vous l'aurez compris, Amonet est apparue aux origines des temps…

Dès l’Ancien Empire en vérité…

 

Ainsi…

Son aspect dit primitif était probablement celui d’une femme à tête de grenouille. Cependant il faut bien reconnaître qu’il est particulièrement difficile de la voir représenter ainsi…

Parfois…

Vous aurez peut-être même l’occasion de l’observer sous l'aspect d'une vache… Cela fit suite probablement à cette coutume bien répandue en terre de Kemet et d’époque pharaonique, le syncrétisme.

 

Elle avait ce que je qualifierais une iconographie dès plus banale. Ce qui du reste la fit presque passer inaperçue dans le sillage ou plutôt dans l’ombre du si puissant netjer Amon.

 

D'ailleurs souvenez-vous…

Elle ne fut pas la seule à avoir finalement, à un moment donné en tout cas, cette apparence ! Nous avons effleuré au cours d’une autre thématique une divinité basée sur ce batracien, à savoir Heqet... 

 

http://pantheonegyptien.free.fr/image_462.jpg 

Heqet...

netjeret représentée sous la forme d'une femme à tête de grenouille

ou

d'une grenouille,

trahissant ainsi son lien avec l'eau !

  Nonobstant Nekhbet supplantera Heqet dans son rôle d'accoucheuse dès la 18e dynastie !

Source   

 

Ainsi, à son origine, Amonet aurait correspondu à des caractères bien abstraits tels que :

  • L'invisibilité,
  • Mais aussi à celui de l’air,

 

D’ailleurs, nous pourrions bien la voir unie au netjer Iâh. Ce dernier, comme vous savez, fut en relation avec la lune… 

 

Elle fut aussi membre à part entière de l'Ogdoade !

 

Amon était son époux au sein de l'Ogdoade… 

 

  L-Ogdoade_d-Hermopolis.jpg

Voici l'Ogdoade d'Hermopolis...

Khéménou "La Ville des Huit" qui devint Hermopolis par les Grecs !

Relief du temple d'Hathor à Dendérah.

© Olaf Tausch

Source / Lien

 

Dans cette cosmogonie…

Le chaos primordial n'était pas représenté par le vide mais plutôt par 4 couples de déités, différenciées ou non d’ailleurs !

 
Chacun d'eux correspondait à des aspects de l'état primordial :

  • Noun et Nounet, représentaient le chaos de cet océan primordial,
  • Hehou et Hehet personnifiaient quant à eux l'infini,
  • Kekou et Keket, l'obscurité,
  • Amon et Amaunet, symbolisaient alors "le caché"…

Toutes les forces invisibles qui agissaient sur terre…

Les forces cachées de la vie, ceux qu'on ne pouvait pas découvrir…

 

Amon et Amaunet…

Ils furent bien plus tardifs finalement car avant eux il y avait Niau et Niaunet. Nous pouvons les observer au sein des textes des pyramides du pharaon Houni : ce dernier était de la 5e dynastie.

Puis vint Amonet…

A son tour, elle fut remplacée et ce par Mout…

 

Ils étaient représentés par :

  • Des serpents,…

Les déités femelles...

  • Et par des grenouilles…

Les divinités mâles...  Ainsi ensemble, ils créèrent l'œuf cosmique d'où sorti le Soleil !

 

Cet œuf s'érigea part :

  • Les mains de Heh, probablement l'infini actif.
  • Et celles d’Hauhet, vraisemblablement celui dit du passifN Et tout cela en dehors de la proto-matière.

 

Râ provenait donc de cet œuf,..., correspondant à la vie dans ce monde !

 

Ainsi, le principal lieu de culte de cette Ogdoade était la ville de Khéménou...

"La ville des huit"...

L’Hermopolis des Grecs... 

 

oegeade-hermonpolis.jpg

Ogdoade d’Hermopolis.

Sur le naos d’Amasis.

  25e dynastie.

Musée du Louvre.

 Lien 

En catimini…

 

Et paradoxalement peut être…

Son apparence nous est quand même connue ! Malgré sa discrétion particulièrement appuyée.

 

Nous sommes maintenant dans la belle cité de Thèbes…

Ainsi…

Intrinsèque probablement à son "camouflage" s’ajoute de nos jours la difficulté première quant à son identification ! Faisant suite finalement au fait qu’elle emprunta en ce lieu mémorable et cela fort souvent, l’aspect d’une autre netjeret…

Neith !

 

De fait, il est facile de les confondre toutes les deux :

  • Nj.t,
  • Et Imnt…

 
Clé de VIE

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine GUILHOU - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

Voici les paroles accomplies d'un sage, Ptahhotep sont philosophiquement représentatives :

- Des besoins,

- Des désirs,

- Et des espoirs de la classe-État dominante et des plaintes de l’oasien, i.e. de ceux de cette classe-peuple exploitée ! 

 

 Quelques phrases écrites il y a 4 500 ans... Ptah-Hotep, enseignait donc cette sagesse qui ne venait point en partage à la naissance !

 

Cela se devait d'être une sorte d'apprentissage...

 

Il fallait ainsi apprendre :

- A écouter et ce avec discernement,

- A écouter avec équité ce que l’autre disait, qui fut légitime, venant du cœur !

 

La transmission :

- De la sagesse,

- De la connaissance,

- Et de la rectitude,

- ... 

 

Ainsi, peut-on conclure que la connaissance devait être :

- Source de sagesse ?

- Une manière d’agir juste ?

Témoignant finalement de la noblesse de cœur...

- Le sage n'enseignant que la rectitude ? Celle qui venait de la justesse, de la qualité des propos,..., mais également de leur utilité !

 

Aussi, je présume que la pensée de Ptah-Hotep rejoignit celle de Socrate lorsque celui-ci parlait du test des trois passoires !

 

Le sage s’attachait donc à transmettre les règles :

- Du savoir-parler,

- Inséparables du savoir, dans cette société où les mots primaient sur la force...

 

Ainsi face à tous cela :

→ L’apprentissage...

→ La transmission du savoir... 

→ La transmission de la connaissance...  

 

On se devait de rester :

- Humble !

- A l’écoute,

- Et ce, sans y apposé ses propres préjugés...

 

Il fut donc un temps où il était également nécessaire de puiser son savoir dans des sources bien différentes !

 

Par conséquence, il fallait s’ouvrir à la différence car la connaissance est toujours imparfaite... 

De plus...

Elle peut parfaitement se cacher là où on ne l'attend pas à la trouver ! 

 

Alors, quand vint l'art de la médiation : 

 

Maxime 5 :

 

"De l’art d’être un chef en respectant la règle"

 

Maxime 8 :

 

"Du respect de la mission confiée"

 

"Si tu es un guide, chargé de donner des directives à un grand nombre,

cherche, pour toi,

chaque occasion d’être efficient,

de sorte que ta manière de gouverner soit sans faute.

Grande est la règle,

durable son efficacité" 

 

On peut aussi y lire :

 

"... que toute conduite doit être conforme au fil à plomb..."

"Si tu es un homme de confiance,

qu’un grand envoie à un grand,

sois tout à fait scrupuleux quand il t’envoie ;

sois scrupuleux, transmets pour lui le message comme il l’a formulé,

garde toi de forcer sur les mots, de peur de brouiller un grand avec un grand.

Tiens t’en fermement à la règle, ne l’outrepasse pas ;

le lavement du cœur ne doit certes pas être répété.

Ne parle contre personne, grand ou petit, c’est l’abomination du ka." 

Le sage parlait donc de :

- La rectitude,

- La nécessité d’établir des règles,

- Les respecter bien sûr, sinon à quoi bon d'avoir des règles ?

 

Mais il enseignait également, dans le cadre de la mission confiée, à respecter scrupuleusement le message à transmettre :

- Sans interpréter,

- Sans juger,

- Sans forcer sur les mots,

- Sans y mettre d’intention ou de passion !

 

 S’en tenir :

- Aux faits,

- Aux dires, ne pas les sortir de leur contexte d'origine !

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

Amonet déité divinité Egypte ancienne aimejc Kemet Egypte Société Pharaon Antiquité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau