Il avait décidément tout pour plaire, l'enfant-dieu Ihy associé à l'ivresse Hathorique... ! En Égypte ancienne !

Sistre egypte british museum

Il avait décidément tout pour plaire, l'enfant-dieu Ihy associé à l'ivresse Hathorique... ! En Égypte ancienne !

ankh hiero

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

 

  Ihy-Egyptian-Gods.JPG

L'enfant netjer Ihy, fils d'Hathor...

Jḥj.

 Dendérah.

Source / Lien

 

Les netjerou-enfants…

Dès les premières dynasties…

 

Puissance de la conception…

Amour maternel…

Espérance de vie bien entendu…

Assurance d’une succession...

 

"Ihy le Grand, fils de Hathor,
le noble enfant de l'Oeil de Ra (Hathor),
le beau lotus de la Dorée (Hathor),
l'image vivante d'Atoum,
le fils de Celui de l'Horizon.
Nous sommes heureux de le voir,

celui dont le visage et l'amour sont doux "
(Inscription du temple d'Hathor à Iounet, cfr. Dendérah III-90)

 

                                                    C79.gif

C80.gif

C81.gif

C84.gif

                                                                      C79

  C80

   C81

  C84

 

tutankhamun_egyptian_museum_c15.jpg

Voici donc le fameux Toutânkhamon...

Sous la forme du netjer Ihy !   

Source

 

Plan de l'article... 

 

→ Ihy, le bien-aimé de ses parents ! 

 

→ Les caractéristiques de l'enfance...

 

→ Ihy n'avait pas d'animal sacré !

 

→ Aussi, souvenez-vous...

 

→ Syncrétisé du reste, il le fut bien à :

 

→ Comme vous le savez, ce fut un netjer adulé à Dendérah !

 

→ Il fut bien associé à l'ivresse Hathorique...

 

→ Quelques représentations de notre netjer...

 

dendera-reconstitue.jpg

Dendérah…

Reconstitution par j.c Golvin.

 

 

Ihy, le bien-aimé de ses parents !

 

Un fort jeune netjer comme vous pouvez parfaitement le constater !   

 

Divin puisque engendré par :

  • Isis / Hathor...

D'ailleurs ne parle-ton pas de prêtres Ihyou ? En rapport avec le culte d'Hathor, portant  même parfois le fameux collier menat ?

Ihyou dérivant visiblement d'Ihy...

  • Mais tout autant par la semence première de ...

Ce devait être la douceur même finalement, tétant sa mère Isis, tout en étant le fils d'Hathor, cette netjeret furieuse transformée en mère aimante !

De plus,...

Il fut bien l'héritier même de Râ.

Il pouvait dès lors porter cette couronne royale, frappée du terrible uraeus, provoquant de fait la crainte devant lui...   

 

Les caractéristiques de l'enfance... 

 

  • Le crâne rasé,
  • Sa mèche sur le côté...
  • Sa nudité aussi (Bien rare furent les divinités représentées nues !)...
  • Portant un doigt à la bouche...
  • Parfois la netjeret Hathor est représentée en train d'allaiter son fils, Ihy.
  • ...

 

Il devait donc personnifier cette jubilation qui émanait du fameux sistre sacré :

  • Égayant ainsi les netjerou...
  • Éloignant aussi les forces nuisibles...
  • Facilitant également la naissance...
  • Prenant part aussi au fameux mythe de la "Déesse Lointaine", ce qui explique la netjeret furieuse ...
  • ...

 

Ainsi, en parallèle...

Ihy avait également des fonctions dans le domaine funéraire ! Il devait de fait intervenir au cours des transformations qu'était sensé subir le défunt afin de pouvoir passer de la vie terrestre à celle dite d'éternité.


Ihy n'avait pas d'animal sacré !

 

Ihy...

Dont la racine "ih" m'amène à penser à cette traduction possible de "Petit veau"...

 

Sous sa manifestation animale...

Probablement la plus ancienne des formes du netjer-enfant Ihy...

Nous voici donc avec le veau...

 

1520696_10201121034572802_1462691596_n.jpg

 

1509289_10201121043533026_1471386302_n.jpg

Un jeune taurillon debout entre deux arbres sacrés d'Héliopolis...

Le veau fut peut être une préfiguration du taureau solaire se déplaçant dans le ciel
(Germond 2001, 239).

Source

 

   bullcalfsuntrees_op_375x600.jpg

Une peinture murale d'époque Ramesside...

Deir el-Médineh...

Hypogée d'Irynfer, n° 290...

cf. p. 185. fig. 239. Philippe Germond & Jacques Livet.

Un bestiaire égyptien, animaux dans la vie et la Religion dans la terre de Pharaon.

 London. Thames & Hudson. 2001.

Source / Lien

 

 "Un petit veau de lait à la bouche pure"...

 

                                                               E3.gif E3A.gif E84.gif E268.gif
                                                          E3    E3A     E84     E268

 

D'ailleurs, vous pourrez même y découvrir un temple à Deir el-Medineh !

A l'entrée nord de cette belle vallée...

 

Il était alors visiblement associé à la vache sacrée qui incarnait comme vous le savez sa propre mère, la grande netjeret Hathor.

 

Et ce fut au Nouvel Empire, qu'Ihy troqua cette physionomie pour celle d'un jeune garçon.

 

Aussi, souvenez-vous...

 

De sa mère Hathor !

Ainsi que de son sistre dont elle maitrisait visiblement les sons.

 

Une mère qui lui donna du reste naissance au sein du fameux mammisi de Dendérah et dont le père aurait été Horus de Behudety...

Bḥd.t...

L'Horus d'Edfou.

 

10439379_912869488741765_7441375643488441651_n.jpg

Voici le temple d'Horus à Behdet...

Nous sommes au sein de la paroi arrière.

Source

 

Voici donc le détail de la deuxième scène sur le côté ouest :
Reine Bérénice III offrant du vin et du lait à Hathor et Harsomtou...

sistre-cintre.jpg

Ainsi, une des nombreuses représentations du sistre d'Hathor...

Source / Lien

 

Syncrétisé du reste, il le fut bien à :

 

  • Harsomtous...

"L'Égypte ancienne et ses dieux", Dictionnaire illustré, J.-P. Corteggiani, Paris, 2007.

 

Au Nouvel Empire ce dernier devint un enfant en tant qu'Horus (Triade divine Osiris-Isis-Horus), adulé au sein du 2e nome de Haute-Égypte à Edfou et dans le 6e et ce à Khadi.

Proche finalement du domaine d'Hathor à Dendérah...

Ce fut à ce moment-là qu'il subit un syncrétisme avec le fils même d'Hathor : Ihy.

 

  • Puis ensuite vint Harpocrate et ce à la Basse-Époque.

Horus-le-petit-enfant...

Hor-pa-khered "Horus l’enfant"... 

"Harpocrate, Horus l’enfant"...

 

Ce même Harpocrate dont on raconte qu’il était tout à la fois :

  • Le netjer des moissons,
  • L’enfant solaire émergeant du lotus de la renaissance,
  • Et le guérisseur des netjerou...

Harpocrate, netjer du silence, toujours représenté finalement le doigt posé sur la bouche...

 

Le-fils-du-roi-Sheshonq-Ier--fondateur-de-la-22e-dynastie.png

British Museum...

Paire de bracelets de Nimlot ...

Le fils du souverain Sheshonq I, le fondateur de la 22e dynastie.

La décoration principale est une figure du netjer Horus l'enfant, généralement connu sous son nom grec, Harpocrate !

Source

 

  • ...

 

Comme vous savez, ce fut un netjer adulé à Dendérah !

 

Un lieu d'ailleurs assez bien conservé...

 

Cependant, il ne semble subsister qu'une partie du temple :

  • La triple enceinte de briques,
  • Les enceintes de l'époux d'Hathor à savoir Horus,
  • Mais également de celles de son fils, Ihy... Tous, ont pratiquement disparues. Il ne reste finalement que la partie relative à Hathor.

 

Il fut bien associé à l'ivresse Hathorique...

 

Le nom d'Ihy...

Il fut rarement mentionné en dehors des textes gravés aux parois du temple de Dendérah !

 

Paradoxalement...

L'ancienneté d'Ihy ne fait aucun doute ! Et cela comme semblent bien le prouver les mentions faites de lui dans les Textes des Sarcophages, dans le "Livre pour sortir au jour",...

 

Des textes où d'ailleurs Ihy était bien curieusement nommé :

 

"Seigneur du pain"

 

Ou encore :

 

"Responsable de la bière"

 

Alors...

Faut-il vraiment y voir une référence aux fêtes hathoriques réputées remplies d'ivresse.

Les célébrations, certes bien plus tardives, qui du reste seront données dans l'enceinte même du temple de Dendérah, exigeront nous le savons, des participants un état d'ébriété particulièrement avancée.

 

Ce fut bien là le moyen de communiquer avec Hathor. En de pareilles circonstances, le sistre d'Ihy dut en effet être bien agité.

 

Quelques représentations de notre netjer...

 

tutankhamun_egyptian_museum_b10.jpg

  Hypogée de Toutânkhamon...

    Source

 

Dendera_Romisches_Mammisi_23.JPG

Mammisi de Trajan...

Le temple de Dendérah...

Hathor allaitant son fils Ihy...

Source / Lien

 

Voyez cet enfant qui semble téter, ce fut bien le netjer Ihy, enfant bien sûr ! 

 
De plus derrière la netjeret Hathor...

Toujours Ihy mais sous une autre représentation…

 

"Ihy le grand,

 

le fils d'Hathor"

 

Temple-de-Hathor-a-Denderah--bas-relief--le-neter-Ihy-p.jpg

Dans le temple de sa mère divine, celui d'Hathor, sis à Dendérah !

Un bas-relief du netjer Ihy.

 (Associé aux fêtes hathorique il fut "le joueur de sistre" ou "le musicien".

 

Hathor, la mère et son fils Ihy. Ils sont ainsi bien souve

Hathor, la mère et son fils Ihy !

Ihy peut aussi apparaître comme un enfant allaité par sa mère.

Et sous sa manifestation animale, la plus ancienne, on le trouve sous la forme d’un veau…

Mère et fils sont ainsi bien souvent représentés

sous les formes d'une vache et d'un veau.

Un homme en train de traire une vache…

Un bas-relief  du sarcophage de Kaouit de la 11e dynastie.

Photographie de Müller in Boessneck. 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/43/DendaraMamisiKhnum-10.jpg

Le netjer Khnoum...

Il est accompagné de la netjeret Héqet

et

du netjer Ihy...

Ils se situaient dans le temple de la naissance i.e. le mammisi...

Et ce à Dendérah.

Source / Lien 

 

D'ailleurs...

Notons au passage que le rituel du mammisi devrait tirer son origine de la mythologie royale thébaine et ce au Nouvel Empire faisant du pharaon le fils charnel d’Amon...

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

     • Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine GUILHOU - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.

 

R. Preys, "La fête de la prise de pouvoir d’Ihy "le grand dieu" à Dendera", ZÄS 128, 2001, page 145 à 165...

 

  Clé de VIE

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

Les maximes de la parole accomplie de Ptahhotep sont philosophiquement représentatives des besoins, désirs et espoirs de la classe-Etat dominante et les plaintes de l’oasien et ce, de la classe-peuple exploitée. 

 

 Quelques phrases écrites il y a 4 500 ans :

 

Des devoirs

et

du destin du fils spirituel...

 

"Un fils qui entend est un suivant d’horus

et

c’est bon pour lui après ce qu’il a entendu.

 

Lorsqu’il est âgé il atteint l’état de bienheureux.

 

Qu’il transmette le même message

à ses enfants en renouvelant l’enseignement de son père.

 

Tout homme reçoit l’enseignement conforme à son action ; puisse-t-il effectuer un acte de transmission envers ses enfants, de sorte qu’ils puissent parler à leurs enfants.

 

Façonne le caractère,

ne donne pas libre cours à la destruction,

consolide la rectitude et ta descendance vivra.

 

Quant au premier qui viendrait porteur de désordre,

puissent les hommes dirent ce qu’ils verront :

"voilà ce qui est conforme à ce misérable ! ".

 

Qu’il soit dit à ceux qui écouteront :

"voilà qui est bien conforme à ce misérable !"

 

Que tout le monde les voie et la multitude sera apaisée.

 

Sans eux,

la richesse ne sea pas accomplie."

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

 

L'esprit contrôle le corps ! 
La naissance de l’Homme en quelque sorte !

 

Il était une fois, un temps ou l'Homme s'éveilla...

Alors, on se devait de ne plus se comporter comme un animal !

Dans la culture égyptienne antique, les humains n'avaient pas ce degré de supériorité sur le règne animal, comme cela est dans notre culture occidentale actuelle ! (Velde 1980, p. 77).

Les humains et les animaux étaient égaux, aux yeux de l'Égyptien !

 

« Ce que nous faisons dans la vie, résonne dans l'Eternité »

"Ce que nous faisons dans la vie,

 

résonne dans l'Éternité" 

 

lhp3

Société Egypte Antiquité Kemet Culture Pharaon divinité Ihy déité Egypte ancienne aimejc

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau