Images 2

La "brûlante" Satet et Ramsès II... En Égypte ancienne !

ankh hiero    "Vivre"… "La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

 

  Satis_worshiped_by_Sobekhotep_III_-_83d40m_-_Brooklyn_Museu.JPG 

Un relief comprenant Satis...

Elle y était visiblement adulée par le pharaon Sobekhotep III !

Environ 1760 avant notre ère...

8e dynastie...

Elle semble porter la couronne conique de la Haute-Égypte (Le sud de Kemet !).

Avec des cornes d'antilopes ou de gazelles...

Maintenant au Musée de Brooklyn aux États-Unis...

Source / Lien

 

Quand nous traitons des divinités du grand panthéon égyptien il ne faut probablement pas les aborder comme si cela pouvait être des entités, des individus mais davantage comme ayant été des principes divins !

 

Ainsi...

Si on considère le netjer Ptah par exemple...

Il fut bien une divinité créatrice !

De plus on le sait, il était parfaitement lié aux domaines funéraires !

 

De sorte qu'il pouvait être rejoint à la fois par :

  • Amon (création / fertilité),

  • Et Osiris (régénération / résurrection) et cela tout à fait logiquement !


De plus...

Je suis intimement convaincu qu'il est essentiel de se rappeler que les "croyances" ainsi que les traditions ont bien évidemment évoluées dans le temps...

Alors...

Cela peut sembler bien difficile finalement, de compresser dans un bref article, des milliers d'années de "croyances" et d'évolutions, même si certains considèrent que la Kemet pharaonique fut quelque peu statique...

 

"Croyances"...

En fait, la base de la religion égyptienne fut bien le culte et non la croyance, contrairement aux religions actuelles.

 

Ainsi :

  • La pensée,
  • Le mot,
  • Le geste,..., furent créateurs pour les égyptiens. Le culte est plus qu'un rite, c'est une création...

 

http://corinefertiti.blog.lemonde.fr/files/2009/02/04-satet-et-khnoum.1235235481.thumbnail.JPG

Voici donc la netjeret Satis (sur votre gauche), accompagnée de son époux !

Nous sommes bien sur l'île d'Éléphantine...

Au niveau d'un temple, celui du parèdre de Satet, le netjer Khnoum...

 Source

 

Plan de l'article...

 

→ La signification de son nom… ?

 

→ Satet et ses relations avec les autres déités…

 

→ Une larme d'Isis !

 

→ Pourquoi fut-elle cette netjeret de la fertilité ? 

 

→ Fut-elle vraiment cette divinité de la chasse ?


→ Ramsès II et Satet...

 

Elle devait avoir comme fonction celle de répandre les eaux que son époux, Khnoum faisait jaillir !

 

Temple_a_Elephantine.jpg

  Voici un très beau bas relief !

Avec les détails d'une tête de pharaon !

Nous sommes bien au temple de la netjeret Satet à Éléphantine.

Il est en grès peint...

C'était bien au temps du règne d'Hatchepsout

et

de Thoutmosis III,

18e dynastie...

Louvre. 

 

La signification de son nom… ?

Sṯt...

Sṯjt...

Satet, setji qui signifie semer, répandre les eaux que Khnoum faisait jaillir !

Sathit,

Satit,

Setet, 

Satis (grec),

... 

"Celle qui répand",

"La brûlante", 

"Je suis la maîtresse de la cataracte, la maîtresse de la Nubie".

 "À déverser"...

 "Se disperser à l'étranger"…

 

Remarquez les dénominations en "gras"…

Ne pourraient-elles pas signifier qu’elle fut cette netjeret qui avait en plus des pouvoirs relatifs à la pluie ?

 

Elle portait alors ses mains sur un arc et des flèches !

Et ceci de la même manière que le fit cette autre netjeret qui, quant à elle, fut cette divinité relative à la pluie voir même à la foudre, je pensais ainsi à Nit…

 

nit_sketch.jpg

Nit...

 

Satet et ses relations avec les autres déités…
Satis pour les Grecs le vous le rappelle…

St / Sjt… 

 

satet3.jpg

Elle a bien été vénérée comme une divinité de l'antilope,

gardant toujours ses qualités premières finalement !

Source / Lien  

 

Comme vous le savez, au commencement, elle fut adulée à travers une antilope ! Puis vint le temps où on la vit sous cette apparence de femme munie d’une couronne blanche, celle de Haute-Égypte bien sûr ! Il vous sera donné de la voir avec de belles et longues cornes d’antilopes…

 

Carter_vii_1_11m.jpg

Gazelle dorcas...

Gazella dorcas...

Un album des aquarelles de Howard Carter d'oiseaux et d'animaux...

Carter SMS. vii.1

Source  / Lien

 

Elle faisait partie d’une triade, dès le Nouvel Empire, à Eléphantine comme vous le savez avec :

  • Son époux le démiurge Khnoum, à tête de bélier...
  • La netjeret Satet, Sṯt, cette "Maîtresse de l'inondation"...
  • Sa mère ou alors sa sœur, Anouket, Nkt... Des divinités qui finalement présidaient la première cataracte ! D’ailleurs ne l’appelait-on  pas la dame d'Éléphantine, et ce depuis au moins le Moyen Empire ?

 

Ainsi, voyez Nesuhor, il semblait bien prier cette triade d’Eléphantine :

 

"O seigneur de la force!

 Façonneur des dieux et des hommes !

 Khnoum, seigneur de la cataracte,

 Satet, et Anuket, maîtresse (s) d'Eléphantine !

Je me réjouis de vos noms, je loue votre beauté"

Inscription de Nesuhor, règne d'Apriès.
JH Breasted, Ancient dossiers de l'Égypte, dans cette quatrième partie 991. 

 

Nonobstant elle fut également vénérée dans bien d’autres villes qu’Eléphantine ! Souvenez-vous, au sein d’Iunyt i.e. Esna, elle forma une autre triade avec Khnoum et une autre netjeret à savoir Nit ! 

 

Rappelez-vous d’Amenemhat II, il fit inscrire à Assouan :

 

"... aimé de Satet,

 maîtresse d'Eléphantine"

 

Vous l’avez bien compris Satet fut donc bien cette distributrice des eaux fraîches de la cataracte, celle-là même qui devait jaillir grâce à son époux Khnoum !

 

Et rappelez-vous…

Ce furent bien ses mêmes eaux distribuées par Satis (Pour les Grecs), qui servirent finalement aux défunts pour leur purification !

Les laver de toutes leurs probables impuretés…

Pour leur deuxième et éternelle vie !  

 

Nous l’avons vu, elle fut en relation, très proche même, avec Khnoum et Anouket et il vous sera certainement aussi donné de la voir unie :

  • A son père, le netjer solaire, à travers cet "Œil de Râ"…
  • Mais également cette netjeret de l’amour à savoir Hathor…

 

satet_abusimbel.jpg

© LookLex Encyclopédie

 

Comme vous le voyez sur cette photo, elle fut très souvent représentée avec un sceptre ainsi qu’avec la croix de "ankh" ! 

 

Une larme d'Isis !

 

Satet donna son nom au premier nome de la Haute-Égypte comme vous le savez !

Ta Setet...

"Terre de Satis"...

"Pays de l’Arc", la capitale fut l’actuelle Eléphantine ! 

 

Une femme qui portait :

  • Une étoile sur la tête !
  • Et des jarres d'eau...

 

Ainsi, elle devait visiblement verser l'eau divine dans l'Itérou, celui même qui avait provoqué cette inondation tant désirée ! De fait, et vous l'aurez parfaitement compris, elle fut liée à l'étoile Sirius ! 

 

Alors rappelez-vous...

De cette nuit...

Et de cette larme salvatrice qui devait coïncider, chaque année, avec le lever de l'astre : une belle perspicacité, celle de l'avoir ainsi remarqué...

Isis aurait ainsi versé une larme !

 

Satet l'aurait ensuite déposé dans ses pots...

Puis la versa dans le Nil !

 

Alors :

  • Comme Anqet avait été à l'origine la fille du netjer Râ, son protecteur...
  • Comme Khnoum qui était lié à Osiris, Satet fut bien associée à Isis, en particulier au moment de la crue du Nil !

N’oublions pas cette fameuse étoile, Sothis, qui apparaissait dans le ciel et qui devait indiquer aux prêtres l’arrivée de cette eau salvatrice ! Ceci explique probablement le fait que Satet fut aussi unie également à la netjeret Sopdet, la personnification même de cette étoile…

 

"Celle qui donne l'eau fraîche

 

qui vient d'Éléphantine"

 

142760_fr_i276.jpg

Temple de Satet.

Thoutmôsis III.

Source / Lien

 

Pourquoi fut-elle cette netjeret de la fertilité ?

 

Probablement est-ce en raison de sa liaison avec l’eau, l’inondation,…

 

N’oublions pas en plus le fait qu’elle purifiait le défunt !

 

Fut-elle vraiment cette divinité de la chasse ?

 

Elle semblait bien protéger Kemet avec son arc et ses flèches ! C'était bien avec ses dernières qu’elle devait défendre cette frontière du sud, en gardant les ennemis à distance.

 

Nonobstant...

Elle fut davantage unie à l'eau qu’avec son arc et ses flèches ! Cependant, je subodore qu'il pouvait probablement y avoir un lien entre ses trois éléments... !

 

Elle protégeait donc Kemet, mais également l’entité suprême, pharaon…

 

Ramsès II et Satet...

 

280px-Hemispeos_Beit_el_Wali.jpg

Temple d'Amon de Beit el-Wali...

 Source / Lien

 

Même démarche avec Ramsès II à Beit el-Ouali.

Le petit hémi-spéos que Ramsès-Ouser-Maât-Râ y fit bâtir a été extrait de la roche en 1964 et mis alors à l'abri des eaux du lac Nasser grâce à un don des États-Unis !

 

Parmi les riches bas-reliefs qui en ornaient les parois, ceux du vestibule montraient visiblement combien pharaon cherchait à s'attirer littéralement les bonnes grâces des netjerou et netjerout de cette cataracte : on y voit Anouket accompagner de Ramsès avec Khnoum et Satet auxquels pharaon offrait des vases de vin...

 

Plus loin...

Satet embrasse pharaon après lui avoir fait don de la croix de vie. Une manière de prouver à la Nubie l'acceptation par les netjerou !

 

Ce monument, fort peu connu finalement du public, est d'ailleurs réputé pour être la première manifestation de la gloire de Ramsès II en Nubie !

 

A suivre prochainement... 

 

"Maîtresse d'Éléphantine,

 

Dame du ciel,

et

souveraine de tous les dieux."

Une transcription visible au niveau d'un relief du temple de Satet à Éléphantine !  

Sur une paroi de la salle hypostyle, érigée par la reine Hatchepsout !

La reine était encadrée par les netjerout Satet et Anouket, honorées spécialement en ce lieu... 

 

images.jpg

 

Assouan_temple_Satet.jpg

Temple de Satis, épouse de Khnoum...

Construit sous le règne d 'Hatchepsout ! 

Source

 

 "O seigneur de la force !

Façonneur des dieux et des hommes !

Khnoum, seigneur de la cataracte,

   Satet,

   et

   Anouket,

maîtresse(s) d'Eléphantine !

Je me réjouis de vos noms,

je loue votre beauté"

Herod. II 162-63; cf. the “Inscription of Nesuhor”.

Reign of Apries
J. H. Breasted, Ancient Records of Egypt, Part Four, 990-995

http://www.reshafim.org.il/ad/egypt/texts/nesuhor.htm

 

Louvres-antiquites-egyptiennes-p1020113.jpg

La netjeret Satet.
1479 - 1425 avant notre ère.

18e dynastie.
En grès peint...
Louvre,
Sully, Rez-de-chaussée, Salle 12.

© Musée du Louvre / G. Poncet / Rama

Source / Lien

 

"Celle qui donne l'eau fraîche

 

qui vient d'Éléphantine"

 

http://corinefertiti.blog.lemonde.fr/files/2009/02/04-satet-et-khnoum.1235235481.thumbnail.JPG

Voici donc la netjeret Satis (sur votre gauche),

accompagnée de son époux !

Sur l'île d'Éléphantine...

Avec le temple, celui du parèdre de Satet, le netjer Khnoum...

 Source

 

satet01.jpg

Voilà à nouveau notre belle Satet !

Provenant du temple d'Hathor de la reine Néfertari...

Abou Simbel...

  Source / Lien

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      • Sources...

 

Ndreu G, Rutschowscaya M. H., Ziegler C., L’Egypte au Louvre, Hachette, Paris, 1997, p 112-113, notice n° 47.


Spence, L. 1997, l'Egypte, Mythes et Légendes, p 155-156.

 

Wallis Budge, EA 1969, Les dieux des Égyptiens: Volume 2, p 56.


Morgan, G. 2009, Le Saint-Graal, p 25.

 

Wells, R.A. 1985, "Sothis and the Satet Temple on Elephantine: A Direct Connection", Studien zur Altägyptischen Kultur, vol. 12, p 255 -258.

 

Pinch, G. 1993, Votive offerings to Hathor, p 244.

 

Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne: Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press. p 186-187.

 

Spence, L. 1997, "l'Egypte, Mythes et Légendes", pp 155-156

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003


Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion

 

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, p 194.

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280. 

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"Le silence est une tranquillité

mais

jamais un vide ;

il est clarté

mais

jamais absence de couleur;

il est rythme;

il est le fondement de toute pensée"
Yehudi Menuhin

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

Société antique Egypte Antiquité Kemet Pharaon netjerou divinité déité Egypte ancienne aimejc Satet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau