19453091 737301873098096 9160553294909280017 o

Ramsès III fut le dernier grand souverain du Nouvel Empire ! Mais comment finit-il sa vie ? En Égypte ancienne !

 

Images 5

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

"Mes remarques sur l’Égypte seront longues,

car

aucun autre pays ne possède autant de merveilles,

ni

autant d’ouvrages dont la description est un défi."

 Hérodote.

 

Alors...

Abordons l'un des nombreux mystères de Kemet...

Celui-ci est vieux de plus de trois millénaires !

Visiblement, Ramsès III aurait bien été assassiné !

Mais quand ?

Par qui ?

Pourquoi ?

Comment ?

"La gorge tranchée

 et

l'amulette prouvent clairement que le pharaon

a bien été assassiné"

Albert Zink

Ramses3

Ramsès III.

Nous pouvons l'admirer ainsi représenté sur une "fresque",

et ce dans l'hypogée de l'un de ses propres fils, le troisième,

à savoir le prince Amonherkhépeshef.

Science & Avenir Hors Série n°157 - Janvier/Février 2009 - Page 46.

 

Remarquons qu'il ne faut pas confondre Amonherkhépeshef avec un autre homonyme, Jmn ḥr ḫpš.f qui fut quant à lui comme vous savez le fils aîné du légendaire Ramsès II et de la belle Néfertari !

Aussi...

Souvenez-vous...

Amon-(Ḥer)-Khepchef fut bien le fils d'Isis-Ta-Hemdjeret / Iset Ta Habasillat / Ast tA hm Djrt / QV51, de 1849 à 1859, nous sommes bien dans la vallée des reines. Hypogée qui fut du reste découvert par Schiaparelli lui-même et ce, en 1904. Notons que QV55 est l'une des plus belles dernières demeures relatives aux princes de cette Vallée des Reines.

D'ailleurs...

A l'origine...

Il était destiné à un autre des fils de Ramsès III.

Vous aurez alors remarqué que la couleur turquoise fut beaucoup utilisée au sein de cette dernière demeure ! Aussi, si nous nous replaçons dans le contexte historique, les artisans auraient disposé d’une palette pauvre en nuances ! Comportant cependant presque toutes les couleurs comme le rouge, le jaune, le vert, le marron, le noir et le blanc. Seul manquait le bleu ! Car il n’existe que très peu de minéraux de cette couleur ! De plus, bien rarissimes, sont ceux qui une fois réduits en poudre conservaient un certain pouvoir colorant ! Le broyage du lapis-lazuli par exemple, une roche d’un beau bleu profond, ne fournissait malheureusement qu’une poudre bleu-gris pâle, pratiquement inutilisable comme pigment paradoxalement au fait qu'il fut possible quand même d'en extraire un minéral bleu, la lazurite. De cette poudre ils obtinrent visiblement un pigment utilisable. Néanmoins, elle ne fut mise au point que vers le 2e siècle avant notre ère, et ce au Turkménistan n'atteignant finalement l’aire méditerranéenne que vers le 8e siècle.

Les artisans du bassin méditerranéen ont pourtant utilisé un pigment bleu bien avant ces époques ! (?) En fait, Il s’agissait du fameux "bleu égyptien", nom donné en 1830 par Jean-François Léonor Mérimée, le père de l’écrivain Prosper Mérimée lui-même et ce au sein d'un traité sur la peinture à l’huile.

En quoi consiste le bleu égyptien ?

Quand, comment et où ce premier pigment synthétique va-t-il commencé à être fabriqué ?

Où son emploi s’est-il diffusé ? Cela pourrait bien faire l'objet d'un véritable et passionnant article...

 

Aussi, il semble que demeurait trois teintes principales, trois symbolismes bien différents :

  • Le bleu clair...

Il évoquait l'air, le ciel. Amon, netjer du vent à l'origine, était parfois coloré en bleu.

  • Le bleu sombre, provenant du lapis-lazuli / hsbd...

Il rappelle la nuit, le monde d'en bas ! La cavalerie divine est faite de cette pierre. Ce bleu symbolisait quant à lui la voûte céleste de la nuit mais également des abysses. La poudre de Lapis-lazuli donne un bleu profond, mais étant donné son prix de revient, souvenez-vous, il devait venir d'Afghanistan, on le réservait aux bijoux de luxe ! Les Égyptiens lui ont donc certainement préféré un pigment bleu dont le secret de fabrication était transmis de bouche à oreille. Il s'agissait bien probablement d'un des premiers colorants artificiels, dont l'origine remonte au moins à la 4e dynastie...

Elle fut consacrée à l'univers aquatique, celui du Nil bien évidemment, une représentation suprême de la vie, de la maternité,...  D'ailleurs, rappelez-vous de la grande netjeret Hathor, la "Dame de la turquoise", ainsi à Sérabit el-Khadim, ne fut-elle pas cette protectrice des régions désertiques ?

  •  ...

 

Cd6qv55 ahk6jb 23

Source

Pt45397

Un détail d'un des bas-reliefs qui décorent l'hypogée d'Amon Her-Khepchef,

dans la Vallée des Reines.

Source

 

Plan de l'article...

 

→ Père de Ramsès III, Sethnakht...

→ Ramsès III... 

→ Visiblement son règne ne fut pas un long fleuve tranquille...

→ Longtemps resté introuvable !

→ De plus, il y aurait eu de grandes Confusions... ! 

→ Et jusqu'à une certaine époque nous supputions...

→ Peut être s'agit-il d'un crime vieux de 3 000 ans !

→ Pour la première fois !

De plus on aurait retrouvé un Œil d'Horus enfoncé dans la plaie...

→ Fut-ce l’aboutissement de la "conspiration du harem pharaonique" ? 

Tout "semble" être partie de cette volonté matriarcale !

→ Était-ce durant une nuit de plaisir… ?

→ Les dignitaires de l'intérieur...

→ Les dignitaires de l'extérieur...

→ Des dignitaires spéciaux, les "hommes de cire inscrits"...

→ Il n'était pas bon de s'opposer au pharaon !

→ La vengeance qui venait de l'au-delà...

→ Plusieurs procès concernant Ramsès III... 

→ Alors, attention tout de même aux conclusions trop hâtives !

→ Que pense Pascal Vernus de tout cela ? 

Analysons cette fameuse momie "E "...

→ Serait-ce Pentaour ?

→ Peut-être... !

Ramsès III aurait subi une mort violente, assassiné par plusieurs assaillants !

Aa378bc6843bc1daeafd6b036894f h498 w598 m2

 

Le père de Ramsès III, Sethnakht.

Sethnakht = Seth est victorieux. 

 

Séthi II (1199 - 1194 / 93),
Siptah et Taousert  (1194/93 - 1186/85),

Kemet au temps des ramessides

 Kemet au temps des Ramessides, 20e dynastie ! 

Sethnakht (1 186-  1 183 / 82),
Ramsès III (1 183/82 - 1 152 / 51),

Ramsès IV (1 152 / 51 - 1 145 / 44),
Ramsès V (1 145 / 44 - 1 142 / 40),
Ramsès VI (1 142 / 40 - 1 134),
Ramsès VII (1 134 - 1 126 ),
Ramsès VIII (1 126 - 1 125),
Ramsès IX (1 125 - 1 107),
Ramsès X  (1 107 - 1103),
Ramsès XI (1 103 - 1070 / 69).

 

Ramsès III vit ainsi le jour sous le grand monarque Ramsès II et eu 2 à 3 ans lorsque ce dernier décéda ! Il semble avoir été issu d'une famille de militaires très "haut placée".

Quant au père de Ramsès III lui-même, nous ne savons pratiquement rien. Probablement venait-il d'une branche collatérale de la famille même de Ramsès II ! (?)

Sethnakht prit donc le pouvoir après le règne de la reine-pharaon Taousert, suite probablement à une période importante de troubles. Il fonda ainsi une nouvelle dynastie, la 20e comme vous savez.

 

Aussi...

Sethnakht mourut au bout d’environ 3 années de règne et fut inhumé dans l'hypogée KV14 : c'est en fait un hypogée commun, utilisé à l'origine comme sépulture pour Taousert puis réutilisé et agrandi pour Sethnakht lui-même.

Sethnakht head

Dont la Grande Épouse Royale semble avoir été Tiy-Merenesse. 

(Que l'on peut admirer notamment à Abydos).

Source

 

Ramsès III...

Nom de couronnement : Ousertmaâtrê-Meryamon ("Puissantes sont la Vérité et la Justice de Râ. L'aimé d'Amon")
Nom de naissance : Ramses-Héqaiounou ("Ramsès, le Prince de Iounou (Heliopolis)")

 

20051220 133142 jpg

Cartouche d'Ouser Maat Râ, aimé d’amon.

Entouré des deux cobras couronnés des deux couronnes de la Haute et Basse-Égypte dont la queue traverse le signe chen de la vie.

Voici bien un autre symbole, celui indiquait l’union des deux terres par Ramsès.

 

Ramsès III a déjà une trentaine d’année lorsqu'il monta sur le trône et déjà l’époux de celle qui deviendra sa Première Grande Épouse royale Iset-ta-Hemdjéret.

Ta-Habassèlèt...

Ta-Habadjilat fut bien un patronyme d’origine syrienne ! Et il avait également plusieurs enfants, dont le futur Ramsès IV.

Nonobstant...

Voici un élément qui pourrait fort bien être d'importance pour notre thématique, en tout cas concernant sa compréhension, celui des évènements qui vont suivre ! Ainsi, son fils cadet, le futur Ramsès IV, n'avait jamais porté le titre de "Fils ainé du roi" signifiant "Successeur potentiel" ! Hors, il fut quand même choisi du vivant de son père et ce comme héritier du trône d'Horus.

Ses frères...

Issus d’autres épouses...

Ils furent cependant porteurs du titre mais paradoxalement seront quant à eux écartés ! Ramsès III fut donc le deuxième pharaon de la 20e dynastie et il serait rester sur le trône pendant environ 30 années.

 

Selon le papyrus Harris, il aurait été sur le trône 31 ans et 41 jours !

  • 1 186  à 1 154 (selon N. Grimal),
  • 1 182  à 1 151 (selon Piccione),
  • 1 183  à 1 152 (selon J. von Beckerath),
  • 1 184  à 1 153 (selon J. Málek),
  • 1 198  à 1 166 (selon D. B. Redford),
  • 1 185  à 1 153 (selon A. D. Dodson),
  • 1 194  à 1 163 (selon D. Arnold),
  • 1 182  à 1 151 (selon A. H. Gardiner).

 

Visiblement son règne ne fut pas un long fleuve tranquille !

 

A noter, le règne de Ramsès III coïncida avec de grands "remous" au sein du monde méditerranéen comme :

  • La guerre de Troie...
  • La chute Mycènes...
  • ... 

 

Il fut donc confronté à beaucoup de difficultés comme : 

  • La corruption,
  • Le conflit avec "les peuples de la mer". Son temple de Médinet Habou relate d'ailleurs parfaitement cela !  Les Pelests (Philistins), les Tjeker (Sans doute les Teucri de la Troade), les Shekelesh (Sans doute les sikélès de sicile), les Wesheh (Origine inconnue), les Denyen ou Dardani (Sans doute les danaoi de l'illiade), les Libyens : les Libous et les Mechouech,
  •  …
  • Sans omettre, les grèves de l'an 29 de son règne : la première du reste de l’Histoire ! Ceux des fameux artisans de Deir el-Médineh et ce à la fin de son règne, dénotant un royaume à l’"agonie" ! 
  •  …

 

Cependant, et en parallèle, il ne dérogea pas à la règle des pharaons constructeurs !

  • Son temple funéraire de Médinet Habou...
  • Son temple des millions d'années toujours en ce lieu qui ne fut d’ailleurs terminé qu’après la fin de son règne. Selon une certaine légende ce serait le lieu d’inhumation des membres de la cosmogonie Hermopolitaine,
  • Son temple à Karnak,
  •  …

 

91c0e240638acaca518ac6a783ec75 h498 w598 m2

© Source

Aa378bc6843bc1daeafd6b036894f h498 w598 m2

© Source

 

Longtemps resté introuvable !

 

5681e095956630d3c8451753710ce h498 w598 m2

© Source

Le corps de Ramsès III fut bien longtemps non identifié ! Il fut découvert en cette fin de 19e siècle, dans une cachette. La momie du pharaon a été trouvée dans la Vallée des Rois en 1737 par Richard Pococke.

Nonobstant...

Les premières fouilles seront faites par Giovanni Battista Belzoni en 1816 et 1819.
 

La momie portait un détail notable :

  • Une sorte d’écharpe,
  • Un bandage autour du cou : ce qui du reste empêcha son examen complet !

129931aede4c34a1d6d09729f89fe9 h498 w598 m2

© Source

Ramesses 04

Source

Alibre bemomie de ramses iii

Source

 

De plus, il y aurait eu de grandes confusions... !


Il semble y avoir eu de bien fortes tribulations quant à une certaine ré-inhumation de JE.61.083, la momie de Ramsès III.

Ainsi...

Elle fut replacée dans un nouveau cercueil dénommé JE.61.021.

Celui-ci fut en cartonnage.

Sans aucune inscription...

De plus, il ne fut pas réalisé pour lui à l'origine finalement ! Ce cercueil fut en vérité retrouvé dans un autre gigantesque sarcophage avec son propriétaire d'origine,  celui-ci.

Celui de la momie d'une reine, Ahmès-Néfertari ou JE.61.003.

 

" Il provient de la cachette de Deir el-Bahari.

Il ne peut entrer dans la cuve (JE.61.040-41) au nom de Ramsès III

qui a été retrouvée dans la tombe d’Amenhotep II

et

qui était occupée par la momie d’Amenhotep III,

alors que sur le couvercle sont inscrits les cartouches de Séthi II"

  JE.61.036.

 

Confusions totales, me semble-t-il !

 

Aussi, et jusqu'à une certaine époque nous supputions...

 

  • Que Ramsès III fut mort de sa belle mort.
  • Et que le complot, cette révolution de palais, visait plutôt le prince héritier !
  • ...

 

Et, aucun traumatisme quant à la momie fut véritablement révélé :

  • Avant les rayons X !
  • Et lors d'une radiographie pratiquée dans les années 1960.

 

Vlcsnap 2013 03 01 11h57m09s39

Source

 

Peut-être s'agit-il d'un crime vieux de 3 000 ans !

Publication du lundi 17 décembre 2012 par le British Medical Journal.

 

Voici donc une blessure nouvellement découverte et démontrant que Ramsès III aurait eu la gorge tranchée.

Il en serait évidemment mort.

 

Et grâce aux évolutions technologiques aux moins deux momies furent étudiées ainsi :

  • Ramsès III et ce par Monsieur Albert Zink, paléopathologue et anthropologue : ce fut d'ailleurs le même scientifique qui étudia Ötzi vous savez, "l'homme des glaces" découvert en 1991 dans les Alpes à la frontière italo-autrichienne.
  • Une momie inconnue dénommée "E" !

Un candidat potentiel cependant, selon l'analyse ADN, cette momie serait celle d'un fils de Ramsès III, Pentawere (?). Une momie retrouvée dans la même cachette que celle de Ramsès III. Il semble que ce fut celle d'un homme de 18 à 20 ans. Ce qui présentement nous interpelle c’est qu’elle fut enveloppée non pas dans des bandelettes mais au moyen de peaux de chèvre. Une matière "rituellement impure"

Une punition bien certainement… ( ?)

Un fils rebelle…

Contraint au suicide ? Lui interdisant de fait une vie après la mort, la suprême humiliation...

 

Ce scientifique utilisa donc à cet effet une technique d'imagerie médicale en 3D, très poussée, c'est-à-dire la tomographie assistée par ordinateur : un tomodensimètre / TDM / un scanner, la base étant bien les rayons X. Un fort rayonnement aurait même été nécessaire et ce si nous comparons l'intensité employée à celui d'un corps humain et ce bien vivant celui-ci.

Pour la première fois !

 

F1 medium

Une blessure large et particulièrement profonde.

A la gorge...

L'entaille est très profonde, elle va jusqu'aux vertèbres cervicales !

 Source


"La blessure fait environ 70 mm de large

et

s'étend jusqu'aux os (...)

La trachée a été coupée net"

 

C'est bien afin que vous puissiez vous rendre compte :

  • Juste en-dessous du larynx…
  • Tous les tissus de la face antérieure du cou…
  • La trachée…
  • L’œsophage…
  • A cela rajoutons certainement tous les gros vaisseaux sanguins ceux passant dans la région ! Tout cela fut probablement causé par une lame tranchante ? Et si cela s'avérait exacte, la mort aurait été immédiate. Les chercheurs auraient de fait bien rapidement exclus le fait des embaumeurs, car ils ne semblaient pas inciser dans cette région.

Alors...

Il y a de fortes probabilités que cela ne soit pas une blessure post-mortem.

 

"… à l'aide d'un couteau tranchant

ou

d'une lame similaire…"

 

"L'étendue et la profondeur de la plaie

indiquent qu'elle a provoqué

la mort immédiate de Ramsès III"

 Selon l'étude, publiée mardi 18/12/2012 par le British Medical Journal.

 

De plus on aurait retrouvé un Œil d'Horus enfoncé dans la plaie...

 

Une amulette magique de 15 mm de diamètre dans la lésion, probablement introduite par les embaumeurs, fut en pierre : "l'Œil d'Horus"

 

"La gorge tranchée

et

l'amulette prouvent clairement que le pharaon a bien été assassiné"

Albert Zink 

 

Amulette magique :

  • Une métaphore du pouvoir royal..
  • La protection...
  • La bonne santé...
  • ... En tout état de cause, nos anciens prêtaient à cet objet des pouvoirs de guérisons. Expliquant bien certainement sa présence à cet endroit. Cela dénote seulement une volonté de "soigner" la blessure pour la seconde vie du pharaon. Nonobstant, ce qui me surprend, c'est qu'en 1960, lors de la première analyse, aucune mention ne semble y avoir été mentionnée. Pourquoi cela ?

 

 "L'amulette a été placé dans la plaie après sa mort,

pour lui permettre de récupérer totalement dans l'au-delà."

Albert Zink

 

Le cou était couvert par un collier épais de lin, afin probablement de "cacher" la blessure fatale. Tout du moins, voulurent-ils rendre la momie la plus naturelle possible.

 

"La gorge tranchée

et

l'amulette prouvent clairement que le pharaon a bien été assassiné"

 

Fut-ce l’aboutissement de cette fameuse "conspiration du harem pharaonique" ?

 

La "conspiration du harem" cependant de quoi parlons-nous exactement ? Des complots proches de pharaon... ?


Conspiration qui avait probablement comme objectif de tuer :

  • Ramsès III ?
  • Le prince héritier et futur Ramsès IV ?
  • Les deux ? 
  • ...

 

Attestée par divers documents comme :

  • Le "Papyrus judiciaire" de Turin..., certainement le plus connu !
  • Lee,
  • Rollin,
  • Varzy,
  • Et les "textes Rifaud",
  • ... Ainsi en l’an 30, il y eu effectivement des célébrations quant au jubilé royal et ce, à Thèbes. Un complot semble y avoir été mené contre le pharaon Ramsès III lui-même : cela est connu de nos jours sous le nom de "conspiration du harem"...

 

"Ce complot

d’après les papyrus avait pour instigatrice une Grande Épouse Royale

et

non une concubine comme certains l’ont dit.

Son nom est Tiyi, et son fils, Pentaouret,

semblait avoir été lésé dans la succession royale.

La reine Tiyi, son fils et plusieurs personnalités du royaume seraient associés à ce complot.

 

Pourtant,

d’après les textes,

Ramsès III n’aurait pas succombé suite à cet attentat,

ce que semble réfuter aujourd’hui l’analyse de sa momie"

Le professeur Christian Leblanc...

 

Aussi, en ce qui concerne M. Leblanc...

Ce complot aurait eu lieu deux années avant la mort même de Ramsès III, et ce bien au cours de la célébration du jubilé.

Selon lui...

Le complot en l'année 32 au lieu de l'année 30 est peu probable.

 

"Nous avons la date de sa mort :

l’an 32,

le jour 14 du 3e mois de shemou (été),

et

nous savons que celle-ci fut annoncée aux artisans de Deir el-Medineh,

en même temps que l’avènement de son successeur Ramsès IV.

Il faudrait donc envisager que le complot se soit déroulé un peu plus tard que l’an 30,

à savoir en l’an 32"

?

 

Selon le papyrus de Turin, il y eu pas moins de quatre tentatives de coup d'état.

Il relaterait donc une tentative de coup d’état orchestrée par la reine et Épouse Royale Tiyi, sa troisième femme.

 

2j5ki0n

Voici une bague de la reine Tiyi...

En or creux.

Trouvée dans la vallée des rois vers 1900.

 

Tout "semble" être partie de cette volonté matriarcale !

 

Nous pouvons donc subodorer que cette reine désirait que son propre fils dénommé Pentaour (le 2e sur ses 5 enfants !) puisse un jour monter sur le trône de Kemet.

Mais voilà...

Ce fils prodigue, s'il le fut véritablement ainsi, n'était pas l'héritier légitime ! Le successeur désigné fut aussi nommé Ramsès comme vous savez du reste ! Et, il était bien l'un des fils que Ramsès III avait eu cependant avec la Grande Épouse Royale, Iset Ta Habasillat.

Membre du harem royal...

Tiyi devait probablement avoir une liberté de mouvements quelque peu limitée ! (?) Nonobstant, elle serait visiblement parvenue à créer des liens avec l’entourage du harem.

 

Des contacts importants car il devait s’agir de :

  • Militaires,
  • Prêtres,
  • … Alors afin d’arriver à ses fins, il semblerait donc qu'elle souhaita intenter à la vie même de pharaon : turbulence qui était somme toute relativement courantes à la cour de pharaon !

 

 "... le plan était aussi simple que diabolique :

les criminels avaient décidé d'agir lors de la célébration de la Fête de la Vallée à Medinet Habou en utilisant, entre autres procédés, l'envoûtement à l'aide de figurines magiques.

Ils échouèrent

et

se retrouvèrent devant un tribunal composé de douze hauts fonctionnaires civils et militaires.

La majeure partie des conspirateurs (dix-sept) fut exécutée.

 

Sept furent autorisés à se suicider. Parmi eux, Pentaouret."

  Nicolas Grimal dans son Histoire de l’Égypte ancienne (Fayard).

 

Était-ce durant une nuit de plaisir… ?

 

Certains documents nous mentionnent que cette tentative avait été déjouée et ceci en 1 156 avant notre ère.

Ainsi...

Les textes du "papyrus judiciaire" énoncent le fait que le tribunal avait reçu des instructions directes de pharaon lui-même ! Ceci impliquant bien évidemment le fait que le complot fut déjoué, que le souverain avait bien survécu à l'attaque initiale... De fait, sa blessure fatale à la gorge ne pouvait pas provenir pas de cet acte-là.

Une trentaine de coupables en auraient subi les conséquences...

 

Les preuves que nous possédons nous démontrent bien :

→ Qu’il y eu une tentative de complot envers Ramsès III,

 → Qu’il y eu des représailles envers 30 dignitaires sur les ordres même de Ramsès III.

  • 17 personnes condamnées à mort.
  • 7 autres très proches du pouvoir furent autorisées à se suicider. 
  • ...

 → Qu’il aurait été finalement assassiné.

 

Les incertitudes que nous avons à ce jour :

  • Avait-il réellement 65 ans lors de la tentative du harem ?
  • Le sort de Ramsès III à l’issu de ce coup d’état quelque peu manqué ? Avait-t-il été finalement tué par les "sbires"de Tiyi, de Pentaour, d'un des frères de ce dernier,... ?
  • Donc assassiné par qui ? Et comment (Même si nous en devinons la finalité !) ? Et surtout, quand précisément ?
  • Le souverain expirera-t-il plus tard ?

 

Les dignitaires de l'intérieur...

 

La troisième épouse royale, Tiyi...

Au moins un de ces fils, Pentawere...

Les administrateurs du harem semblent y tenir une bonne place, comme Panik (?), le directeur de la chambre du roi du harem d’accompagnement, son subordonné Pendouaou. Eh bien d’autres personnes liées à celles qui avaient complotées. Six "femmes des hommes de la porte du harem" i.e. les épouses des gardes.

 

Les dignitaires de l'extérieur...

 

Un commandant des archers de Nubie...

Un général...

Nonobstant, ne vous éprenez pas, ce fut bien au niveau du harem que cette conspiration débuta ! Même, si elle sembla bien dépasser cette simple intrigue de palais.

Fut-ce véritablement une affaire de succession ?

 

Des dignitaires spéciaux : les "hommes de cire inscrits"...

 

Des figurines "magiques" d’ "envoûtement"...

Des "formules"...

Et le nom des personnes à "envoûter"... ?

Les chercheurs auraient ainsi découverts des textes relatifs à Ramsès III. Ils devaient inhiber les éventuels dispositifs de protections dont pouvait et devait d'ailleurs bien bénéficier pharaon.

 

Il ne devait pas être "bon" de s'opposer au pharaon !

 

  • Les chefs étrangers furent bien souvent mis à mort ! Rappelez-vous d'Amenhotep II. Il créa même un nouveau hiéroglyphe. Et ceci afin de décrire ce que fut le "supplice du pal".
  • Et pour les soldats ! Des petites pyramides, sanglantes, avec leurs phallus ainsi que leurs mains coupées : comptabilisées...
  • Les bastonnades...
  • La relégation au fin fond d'une oasis lointaine...
  • Les galeries étouffantes des mines d'or de Nubie...
  • L'ablation du nez...
  • L'ablation des oreilles...
  • On crevait aussi les yeux...
  • Brûlés vifs...
  • ...
  • Le suicide pour les coupables de très haut rang ! Car on supputait qu'une victime d'un meurtre était susceptible de se venger depuis l'au-delà... Cette contrainte, celle du suicide, se devait probablement d'écarter cette menace.

 

Il y eu plusieurs procès en lien avec Ramsès III !

 

  • Au cours du premier : Tiyi fut condamnée à mort ainsi que vingt-huit personnes.
  • Le deuxième : six personnes ont dû se suicider en direct devant la cour !
  • Le troisième, même peine, à quatre personnes dont le prince Pentaour.
  • Quant au quatrième procès, cela devait concerner ceux qui furent accusé de corruption, les juges et les gardes : le nez et les oreilles coupés.
  • ...

 

Attention aux conclusions trop hâtives.

 

Comme d'aucuns l'expriment si parfaitement, réfutons tout angélisme, restons prudent quant à d'éventuelles certitudes.

  • Nous ne pouvons pas écarter véritablement l'éventualité que cette "entaille" puisse provenir des embaumeurs eux-mêmes. Tout simplement, parce qu'à aucun moment me semble-t-il, il n'est précisé si cette "blessure fatale" fut ante ou post mortem ! Et cela, c'est quand même intrigant selon moi ! D'autant, qu'il est plus "aisé" maintenant d'étudier le domaine cellulaire, de déterminer...
  • Du sang fut-il visible ?
  • Des traces d'outils (A travers la présence de certains minéraux, métaux,..., et ce au sein de la plaie.) sont-ils détectables ?
  • Il serait aussi utile de savoir si d'autres momies auraient pu être découvertes, pouvant avoir subies une telle "maladresse potentielle". Cela serait tout de même surprenant qu'ils aient été aussi maladroit, surtout quand on pense au degré de qualité de cette momification obtenue et ce, dès la 18e dynastie, l'apogée en quelque sorte de la momification.
  • Paradoxalement...

Il faut se souvenir de cette amulette, destinée à la guérison. Sa seule présence tendrait tout de même vers un assassinat.

  • ...

 

Il nous faudra donc suivre cela de plus près encore avant de pouvoir, éventuellement, conclure avec une certitude probante.

 

Que pense Pascal Vernus de tout cela ? 

Égyptologue et directeur d’Études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE)...

 

4973779

Fresque du prince Amonherkhepshef...

 Fils de Ramsès III, avec son père et Anubis au sein de son hypogée.

 

La "langue de bois", embuée par un brouillard du "politiquement correct " et ce quant aux documents visibles à ce jour de la conspiration du Harem :

  • Le "Papyrus judiciaire" de Turin..., certainement le plus connu !
  • Lee,
  • Rollin,
  • Varzy,
  • Et les "textes Rifaud",
  • ...


Certains comploteurs avaient leurs noms déformés, car des faits précis ont été décrits et ce avec des expressions bien trop vagues.

De "grandes abominations"...

"Des exactions qu'il avait faites"...  Et ce, sans plus de précisions quant à la nature et les personnages considérés !

 

Aussi, il nous faut avoir à l'esprit que ce qui de nos jours peut paraître important, pouvait être en ses temps lointains, comme trop odieux pour être écrit et ce dans le cadre de l'éternité.

Ce qui pourrait probablement expliquer l'obscurité des textes qui ne furent visiblement pas de véritable procès-verbaux, mais plutôt de courtes notations. Tout cela probablement afin d'éviter un "déballage" bien trop embarrassant à cette époque.

 

"On le fit comparaitre devant les magistrats de la place d’interrogatoire.

On examina ses fautes.

On constata qu’il était coupable"  

 

Analysons cette fameuse momie "E "...

 

Elle fut retrouvée dans la même cachette que Ramsès III. Les scientifiques ont d'ailleurs en même temps étudié cette bien étrange momie. Ce fils rebelle qui se vit interdire la vie dans l’au-delà, tout en étant condamné à rester auprès de son père pour les millénaires à venir.
Ramsès III et Pentaour, le père et le fils rebelle dans la même dernière demeure !

 

Quant à ce prince, de bien nombreuses spéculations (Ce qui pourrait expliquer du reste sa dénomination de momie "E" ) demeurent quant à sa mort :

  • Du poison,
  • L'enterrement vivant,
  • ... 

 

Quant au nom même de Pentaouret, bien souvent mentionné :

 

"... dans un sens infamant au moment du procès.

On se demande si sous ce nom ne cache pas celui de Sethherkhepshef,

fils aîné du roi,

dont la tombe se trouve également dans la Vallée des Reines ?"

 Voilà ce que se demanda à une certaine époque le professeur Leblanc.

 

D'ailleurs :

  •  L'hypogée de Sethherkhepshef n'a jamais été terminé et sa momie n'y était pas !

Sethherkhepshef, fils de Tiyi ?

  • Amonherkhépeshef ?

Premier fils d'Iset, la Première Épouse Royale et de fait, il aurait dû régner à la place de Ramsès IV (Montée sur le trône du futur Ramsès IV, alors âgé de 45 ans) qui ne fut, comme vous savez, que le deuxième fils ! Cela laisse bien des doutes !

  • ... ?

 

  Man e 1

Source

 

Pentaouret

L'expression de son visage est d'ailleurs horrible à regarder !

 

Ainsi, quant à cette momie "E" :

  • Ce fut bien un homme de 18 à 20 ans.
  • Et, les analyses ADN pratiquées sur le chromosome Y (Et donc celui transmis par le père.), démontreraient que cette momie "E" fut bien celle d’un des fils de Ramsès III
  • Le thorax semblait gonflé par la présence de gaz et il semblait de plus comprimé.
  • Il y avait aussi des sortes de plis cutanés autour du cou. (?)
  • ...

Une momification qui fut bien peu habituelle car le cerveau, comme les autres organes d'ailleurs, sont toujours en place et ce d’après les scans. Et, aucune trace d’embaumement visiblement ! La momie fut de plus recouverte par un "élément rituellement impur" à savoir une peau de chèvre ! Il n'était donc pas enveloppé dans des bandelettes à la manière d'une momie traditionnelle. Signe évident qu'il subit une sorte de sanction, et ce sous la forme d'une procédure de sépulture non-royale.



"Ce qui a attiré notre attention

est le fait que le corps ait été plutôt gonflé.

En outre, il y avait un pli de peau étrange sur son cou.

Cela pourrait être le résultat d’un suicide par pendaison"

Albert Zink.

 

http://www.heritagedaily.com/wp-content/uploads/2012/12/Scan1.jpg

→  Zone d’écrasement.

On subodore dès lors une mort particulièrement violente !

Comme une strangulation par exemple...

Source

 

Serait-ce alors le fameux Pentaour ?

 

Ce fils rebelle qui aurait probablement été contraint au suicide (?)

Pharaon lui aurait de plus interdit une vie après la mort.

La punition suprême !

Nonobstant...

Pour être bien certain que cette momie puisse être celle de ce jeune homme rebelle vis-à-vis de son père, il aurait fallu pouvoir comparer également son ADN avec celui de sa mère, la reine Tiyi.

Mais voilà...

Le problème majeur rencontré ici, est que nous n’avons jamais trouvé sa momie. De plus, il faut bien admettre que nous ne connaissons aucun texte relatant cela, à ma connaissance. Alors, gardons-nous de toute certitude, cela doit demeurer pour le moment dans le domaine non pas théorique mais bien hypothétique.

Le prince Pentaour n'a pas été identifié de manière définitive. Même si l'on a de grandes certitudes quant au père à savoir Ramsès III, ce dernier eu, me semble-t-il en tout cas, pas moins de 10 enfants, avec trois reines :  alors moult possibilités... Dans le British Medical Journal, nous pouvions lire, que le cadavre du fils de Ramsès III avait subi un tel traitement qu'il devait bien prouver qu’il avait pris une part importante à la conspiration du Harem peut-être en assassinant son père et qu’il avait été contraint au suicide afin d’éviter de pires châtiments.

 

Peut-être que le débat sur la question n'est pas encore véritablement achevé ? Cette étude tend quand même à confirmer l’assassinat du pharaon Ramsès III.

Mais cela ne permit pas visiblement à Pentaour pour monter sur le trône d'Horus !

Alors qui assassina véritablement pharaon ?

 

Nous connaissons au moins quatre tribunaux relatifs à une / des tentative(s) d'assassinat envers pharaon ! Visiblement, il fut l'objet de plusieurs éclats de ce genre !

Combien en vérité ?

Ce dont il paraît presque certain, c'est que le dernier lui fut fatal !

 

Ramses iii temple mortuaire 
L'entrée du temple mortuaire, funéraire de Ramsès III, à Medinet Abou.

The World factbook.

 

Rtemagicc sacophage ramsesiii louvre aoineko wikimedia txdam34075 72eb14

Le sarcophage de Ramsès III.

Conservé au musée du Louvre à Paris.

Il a été extrait du tombeau KV11 de la Vallée des Rois.

© Greudin.

 

Ramsès III aurait subi une mort violente, assassiné par plusieurs assaillants !

 

Suite à une nouvelle étude...
Radiologique...
Pharaon aurait été assailli par de bien nombreux assaillants !

Fut-ce une attaque simultanée ? Nous pouvons que le supposer au moment de l'écriture de cet article !


Avec différentes armes...

  • Une hache visiblement venant devant lui...

Ou peut-être une épée, qui sait véritablement ?
Cela lui aurait en tout cas sectionné un orteil ! Aussi, une sorte de cosmétique post-mortel lui fut appliquée à travers une sorte de prothèse en lieu et place de cet orteil : intégrité du corps oblige.

3d feet linen ramesses iii

Source

 

  •  Un couteau, une dague par derrière lui infligeant la fatale blessure !
     

Les embaumeurs ont là également joué d'inventivité au moyen de bandelettes de lin, de résines...

Clé de VIE

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !  

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  • Sources...

 

Nicolas Grimal, Histoire de l'Égypte ancienne, Fayard, Paris, Novembre 1988 et 1997, LGF, Livre de Poche, Janvier 1994. 

 

Science & Avenir Hors Série n°157, Janvier / Février 2009, en page 46.


Affaires et scandales sous les Ramsès, Pascal Vernus, Editions Pygmalion, 2009.

 

Bernadette Arnaud.

 

Ramses III : histoire d'un règne de Pierre Grandet aux Editions Pygamalion / Gerard Watelet. Paru en 1993 . ISBN 2.85704.408.9


Barre, J.Y., Un complot contre Ramsès III, d'après le papyrus n°1875 de Turin, les papyrus Lee I et II, et le papyrus Rollin, Centre culturel de l'Ordre de la Rose-Croix, AMORC, Paris, 1989.

 

023b z8 queen assassination ram iii

 

BMJ 2012; 345: e8268

 

  • Sitographie...

  

Heritagedaily

 

http://www.bmj.com/content/345/bmj.e8268 

 

Planet

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

Fils de Râ, seigneur des Deux-Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...  

"Reste humble

et

discret,

car meilleure est la discrétion pour l’homme qui cherche la perfection."

Amenemope

 

 

http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/patrimoine/cold-case-en-egypte-ancienne-ramses-iii-est-bien-mort-egorge-133017

 

 
ARTIST NOTES: In keeping with the ancient Egyptian incantation before sending the dead to the next world: "You are young again, you live again" my primary interest in these reconstructions is viewing the subject in their prime, rather than whatever age they happened to be at death.
One of the reasons for this is the facial features that are passed down to their children are most evident in themselves when they are young adults, rather than weather-worn shadows of themselves in older age where certain key features become distorted or lost by time,illness, or injury.

As I have already reconstructed the mummy of Ramses' son, Pentawere, it is electrifying to see similar characteristics in both mummies such as ear shape, jaw shape, nose ridge and width similarities, and the tendency to have a downturned mouth.

 

Société Antiquité Pharaon Kemet Culture Egypte aimejc Egypte ancienne découverte momie RamsèsIII

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau