Santorin

Image 1826 1 tempest stela of ahmose 1

The Tempest Stela of Ahmose.

Reconstruction of the face.

© Malcolm H. Wiener and James P. Allen, 1998.

Source /  Lien

 

La fin des troubles au sein de Kemet...
Nous sommes en cette fin de la Deuxième Période Intermédiaire...
Nonobstant, d'autres évènements arrivèrent, d'origines météorologiques...

Vint alors :
- Le règne du fameux Ahmôsis,
- Probablement aussi l'explosion du volcan Santorin... Ce qui amena alors certains chercheurs de l'Université de l'Institut Oriental de Chicago à analyser la fameuse "stèle de la tempête", étudiée aussi par Vandersleyen !

Certaines avancées archéologiques :
- Historiens,
- Archéologues,
- Hellénistes,
- Volcanologues,
- ... Tous furent amenés à subodorer que l'explosion de Théra coïncida avec la fin de cette civilisation minoenne mais également à la fin de l'âge du Bronze ! On daterait maintenant ce phénomène aux alentours de 1625 +/- ???. Cet âge a été estimé en fonction :
- D'un fort niveau acide retrouvé dans les glaces lors d'un forage de l'inlandsis du Groenland...
- De la radio-chronologie du C14 à partir d'un bois carbonisé...
- D'un "traumatisme" visible sur les cernes de certains arbres fossiles et dont l'âge est donné par la dendrochronologie...
- ...


Plinien...
Ces éruptions font parties des moins fréquentes, nonobstant, elles provoquent beaucoup plus de dégâts, de victimes,...
Éruptions réapparaissant en des cycles dont la fréquence peut parfaitement varier de quelques centaines à quelques milliers d'années ! Ainsi, la description qui a été faite quant à cette éruption classe le Santorin, Théra, dans la catégorie des stratovolcans pliniens...
De violentes explosions...
Un énorme panache...
Des coulées pyroclastiques s'étalant en nappes... Les flancs du volcan sont recouverts d'une épaisseur de ponce de plusieurs dizaines de mètres !
Dans l'atmosphère...
Les gaz enfermés dans le magma se dilatent ! Des cendres blanchâtres apparaissent alors...

Ainsi...
Souvenons-nous...
De cette hypogée, celui de Maiherpri ! Il existerait donc bien une rupture à l'époque d'Aménophis II à tel point, que certains y verront la preuve d'une influence crétoise ! Une répercussion qui proviendrait probablement des populations qui se seraient installées au sein de Kemet, après la destruction de l'île du Santorin...

 

 

Santorini9 600x400 1

Une partie de l'île de Santorin.

Aujourd'hui...

Source / © Eugène Kaspersky  Lien

Santorini9 600x400

L'un des plus vieux rapports météorologiques du monde ! Théra, le Santorin d'aujourd'hui et l'Égypte ancienne !

 ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

 

"Cette nouvelle information

permettrait de mieux comprendre

le rôle de l'environnement

dans le développement

et

la destruction des empires du Proche-Orient ancien"

Hoeflmayer.

 

Vers 1 500 avant notre ère…

La Méditerranée a connue certainement l’une des plus grandes catastrophes de son histoire !

 

Souvenez-vous du volcan de Théra !

Le Santorin d'aujourd'hui…

Au sein de cet archipel des Cyclades…

Il semble qu’il soit entré en éruption engendrant ainsi une véritable catastrophe et ceci tout le long des côtes méditerranéennes ! Dixit certains auteurs, scientifiques, historiens, cette éruption aurait été la véritable cause de la disparition de la civilisation crétoise.

 

580px-Santorini_Caldera_Landsat.jpg

Image satellite de l'archipel de Santorin, aujourd'hui !
Source / Lien   / link

 

"La caldeira est formée de l'île principale de Santorin,

de l'île de Thirassia

et

de l'île minuscule d'Aspronissi au sud-ouest.
Au milieu se trouvent deux îles postérieures à l'éruption : Paléa Kaméni et Néa Kaméni."

 

À environ 700 km au nord-ouest de Kemet !

 

Le Santorin dû bien certainement éructer à une trentaine de kilomètres carrés :

  • Des cendres…
  • De la lave…
  • ...

 

Plan de l'article...

 

→ Santorin, il y a 3500 ans...

 

→ Nous voici maintenant dans le Sinaï… 

 

→ Quel aurait été l'importance de l’explosion ? 

 

→ Peut-on dater ce phénomène ?

 

Les nouvelles dates suspectées...

 

→ Une datation révisée du règne d'Ahmôsis par certains chercheurs...

 

→ Aujourd'hui, nous nous situons à la période du pharaon Ahmôsis... 

 

→ Ahmosis et la stèle de la tempête...

 

→ L'Institut oriental de Chicago...

 

→ Pourquoi Ahmôsis réussit là ou ses prédécesseur échouèrent ! (?) 

 

→ Alors serait-ce un texte métaphorique ?

 

→ Serait-ce la description d'un creux de basse pression ?

 

Santorin, il y a 3500 ans... 

 

volcan0.jpg   

Voici le volcan il y a 3500 ans.

Liens / Lien

 

"Santorin se trouve sur un arc volcanique au milieu de la mer Égée.

  Cet arc est le résultat de la tectonique des plaques africaine et eurasienne, la plaque africaine plongeant sous la plaque eurasienne à raison de 2 cm/an.

  Il y a 3500 ans, l'île avait la forme d'un volcan de 900 mètres d'altitude.

Des habitats humains existaient à Akrotiri et sur le site de l'antique Théra"

 

volcan1.jpg

L'éruption vers 1470 avant notre ère.

Liens  / Lien

 

"Vers 1520 av J.C des séismes à répétition forcèrent les habitants à prendre la fuite

et

à abandonner l'île.

Vers 1470 av J.C. une terrible éruption est ressentie jusqu'en Crête

où le raz-de-marée qui s'ensuivit entraîna de nombreuses destructions."

 

effondrement.jpg

L'effondrement.

Liens   / Lien

 

"La force de l'éruption fut telle

que les parois du cône volcanique s'effondrèrent laissant la mer pénétrer à l'intérieur du volcan par deux grandes ouvertures.

  On nomme cette formation "la Caldera".

  Sa profondeur est d'environ 400 mètres."

 

apparition.jpg

Voici l'apparition des îles Kamenis.

Liens  / Source

 

"L'apparition des îles Kamenis

Après une période de calme,

le volcan repris de l'activité vers le 2e siècle,

laissant apparaître l'île Paléa Kaméni (la vieille brûlée).

  Enfin, une seconde île, Nea Kameni (la nouvelle brûlée), apparut au 18e siècle.

  Ainsi naquit la paysage actuel de Santorin"

 

Nous voici maintenant dans le Sinaï…

En avril 2007…

 

On y aurait découvert des pierres ponces provenant probablement du Santorin, sous une fortification datée de la 18e dynastie ! 

Proche de Qantara...

A 7 km du rivage…

Plus précisément, à environ 850 km du dit volcan !

 

Cependant...

Dixit le vulcanologue G. Vougioukalakis de l’institut grec de géologie…

Les pierres seraient parvenues jusque là, non pas par projection, mais plutôt par voix maritime.

Des restes volcaniques...  

Incroyable !

Ils proviendraient du volcan du Santorin. Ainsi, sommes-nous, peut être, en présence d'une preuve d'un tsunami et cela il y a 3 500 ans environ !  

La côte du Sinaï...

Le Delta du Nil...

Certains sites comme Tel-Habuwa... En tout cas, tous furent certainement submerger !

 

Quant aux projections, on en aurait découvert :

  • En Crète,
  • Dans le sud-ouest de la Turquie,
  • ...
  • Dans le delta du Nil.

 

Quel aurait été l'importance de l’explosion ?

 

Il semblerait qu'à ce jour nous ignorons :

  • S'il y avait eu une unique et énorme explosion ?
  • Ou alors une série d'éruptions d’ampleur moindre ?
  • ...

 

En 1993...

Une étude des dépôts de cendres en Crète, Turquie et Égypte en avait estimé à 39 kilomètres cubes !

 

En 2006...

Une autre mission de l'Université de Rhodes Island, travailla sur les fonds sous-marins de la Mer Noire, de la Mer de Crète, et de l’archipel de Santorin, elle estima quant à elle à 60 kilomètres cubes !

Avec des dépôts volcaniques, autour de Santorin, haut de 10 à 80 m...

Large de 30 km... 

...

 

Peut-on dater ce phénomène ?

 

Un cataclysme majeur qui aurait bien dépassé le monde méditerranéen, du 2e millénaire avant notre ère...

L’explosion du volcan de Santorin...

Raz-de-marée...

 

santorin.jpg
Santorin.

 

Pendant très longtemps, les historiens supputaient la date de 1500 avant notre ère : calculée en concordance avec la chronologie égyptienne que l'on pensait alors bien déterminée (?)

 

Nonobstant, certaines études suggéraient de 1660 à 1645 avant notre ère :

  • Dendro-chronologiques...
  • Carottages glaciaires...
  • ...

 

En 2006...

→ Le professeur Manning, de l'Université de Cornell, conclura, suite à des analyses au radiocarbone de 127 échantillons entre 1660 et 1613...

Santorin...

La Crète...

Rhodes...

Turquie...  

 

→ Voici une autre analyse d'importance selon moi !

Celle relative au professeur Friedrich de l’Université d’Aarhus, il en vint à 1627 et 1600, (1621-1605)...

Cette analyse au radiocarbone s'effectua sur un morceau d'olivier carbonisé, mais surtout, celui-ci fut enterré sous les résidus volcaniques de Théra, situé sur le site d'Akrotiri.

On pourrait presque concevoir ce bois comme un témoin clé de cette éruption !

 

→ ...

 

Les nouvelles dates suspectées...

 

Elles tendraient maintenant à localiser la fin de la culture Minoenne au moment ou les fameux Hyksos dominèrent une partie seulement de Kemet, c'est à dire le delta du Nil...  (?) 

 

Jusqu'à présent...

Les preuves archéologiques quant à la date historique de l'éruption de Théra semblaient en pleine contradiction avec celles relatives au radiocarbone, dixit Felix Hoeflmayer !

Post-doctorant à l'Institut Oriental...

Il semble du reste avoir étudié les implications chronologiques liées à cette l'éruption !

 

S'il s'avérait qu'Ahmosis régna bien plus tôt, cela ne devrait point engendrer de problèmes chronologiques, bien au contraire :

 

 "... cela pourrait résoudre l'ensemble du problème..."

Hoeflmayer

 

Une datation révisée du règne d'Ahmôsis par certains chercheurs...

David Schloen, professeur agrégé à l'Institut oriental et du Proche-Orient, Langues et Civilisations sur les anciennes cultures...

 

Il semblerait alors que certaines dates quant au Proche-Orient antique s'emboiteraient avec une logique bien plus grande, une fluidité plus évidente... !

 

Ainsi :

  • La chute de la puissance des Cananéens...
  • L'effondrement de l'empire Babylonien...
  • ...

 

Aujourd'hui, nous nous situons à la période du pharaon Ahmosis...

Un souverain peu connu...

Un libérateur !

Ahmès I...

Iâhmes I...

Amosis...

 

EGINT2PLANHYKSO001.jpg

Carte de l’empire des Hyksôs.

Source 

 

Vous l'aurez compris...

Nous sommes dans une période de grands troubles, la fin de la 17e et le début de la 18e dynastie !

Ahmôsis I...
Il aurait donc régné après la Deuxième Période Intermédiaire où le peuple Hyksôs avait pris le pouvoir en Égypte.

"Né de Iâh", il continua donc la campagne contre les envahisseurs !

 

Ahmose_I.png

Pharaon Ahmôsis I.

Source / Lien

 

La première question…

Celle que nous nous posons quand nous évoquons Ahmôsis est de savoir quelle place il convient de lui donner dans la chronologie des souverains égyptiens ?

 

  • Fut-il le dernier pharaon de la 17e dynastie ?

 

  • Le premier de la 18e... ?

Les Égyptologues semblent eux-mêmes divisés sur le sujet, car on ne connaît pas la date exacte de son accession sur le trône d’Horus…

 

Ahmosis (1 550 – 1 525) (?)...
Aménophis Ier (1 525 -1 504),
Thoutmosis Ier (1 504 -1 492),
Thoutmosis II (1 492 - 1 479),
Hatshepsout  (1 479 - 1 458/57),
Thoutmosis III (1 479 -1 425),
Aménophis II (1 428 - 1 397),
Thoutmosis IV (1 397 - 1 388),
Aménophis III (1 388 - 1 351/50),
Aménophis IV/Akhenaton (1 351 - 1334),
Semenkhkarê (1 337 - 1 333),
Toutânkhamon (1 333 - 1 323),
Ay (1 323 - 1 319),
Horemheb (1 319 - 1 292). 

 

Ahmôsis et la stèle de la tempête...

Le bloc a été trouvé en morceaux à Thèbes, la Louxor moderne...

 

  image_1826_1-Tempest-Stela-of-Ahmose.jpg

The Tempest Stela of Ahmose.

Reconstruction of the face.

© Malcolm H. Wiener and James P. Allen, 1998.

Source Lien

 

L'origine des premiers fragments serait le 3e pylône du temple de Karnak, découvert par une mission française, entre 1947 et 1951...

 

Ainsi...

En 1967...

Claude Vandersleyen, les aurait à la fois décrits puis traduits : "Une tempête sous le règne d'Ahmosis", RdE 19, 1967, 123-159 et planche de 8 à 10.  

L'année suivante, d'autres fragments auraient été trouvés : RdE 20, 1968, 127-134...

 

Elle serait probablement la représentation d'un des plus anciens rapports météorologiques !

Un bloc en calcite de 6 pieds de hauteur...

40 lignes...

 

De plus...

Il se pourrait fort bien qu'elles puissent fournir de nouvelles preuves.

Incriminantes...

Elle pourrait de plus contrarier la chronologie des événements du Moyen-Orient antique.

 

La stèle de la tempête :

  • Pluie...
  • Obscurité...
  • Un ciel tempétueux...

 

"Quand les dieux firent venir du ciel une tempête de pluie,

avec obscurité dans la région occidentale

et

le ciel se couvrit sans arrêt,

plus bruyant que le son des sujets,

plus fort que (…)

Ensuite chaque maison

et

chaque habitation qu’ils atteignirent périrent

et

ceux en elle moururent,

leurs corps flottant sur l’eau comme des esquifs de papyrus,

même dans les portes et les appartements privés (…) pendant qu’aucune torche ne pouvait illuminer les Deux Terres (…)

Combien ceci était plus grand que la manifestation du grand dieu,

que les plans des grands dieux (…) commander d’affermir les temples qui étaient tombés en ruine dans tout le pays,

pour faire fonctionner les monuments des dieux,

pour ériger leurs murs d’enceinte (…)

pour doubler les revenus des fonctionnaires,

pour remettre le pays comme dans sa situation d’origine"

 

L'Institut oriental de Chicago...

 

Deux de ses chercheurs...

Nadine Moeller et Robert Ritner pensent que les inscriptions sur la stèle d'Ahmôsis relatent bien des conditions météorologiques exceptionnelles !

Voir même quasi inhabituelles...

Ils pourraient, selon eux, être les résultantes de cette explosion volcanique massive quant à l'île de Thera, l'actuelle Santorin sise dans la mer Méditerranée comme vous le savez !

 

Les éruptions volcaniques peuvent avoir un large impact sur la météo ! Ainsi, lorsque Théra explosa, il est fort possible, que Kemet puisse avoir subi d'importantes perturbations !

 

Cette revisite...

Quant aux inscriptions de la stèle de la tempête...

Elle semble parfaitement suggérer que le pharaon Ahmôsis puisse avoir vécu et gouverné à une date bien plus proche de cet évènement, en tout cas par rapport à ce que précédemment les historiens le supposaient ! Ainsi on pourrait même subodorer que le règne du fameux Ahmôsis pourrait avoir eu lieu de 30 à 50 ans plus tôt.

Lire la suite