Enfants en Égypte ancienne.

 

 


 

Les os d un ancien enfant egyptien sur le site de hawass sima diab pour le washington post

Enfants en Égypte ancienne.

Enfant sucotant une tige vegetaleEnfant suçotant une tige végétale. Mastaba de Kagemni à Saqqarah. Ancien Empire. ©  Amandine MARSHALL 

ânkh ...  

"Vivre" …

"La vie" …

"Soyez au service de la vie" au moins avec http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

L'enfant :

  • Toujours de petite taille,
  • La nudité,
  • Le port d’une mèche de cheveux distincte,
  • La main ou le doigt porté à la bouche,
  • Leur dépendance envers les adultes.  
 
 

"Vingt siècles d’Histoire

vous contemplent …"

 

Le petit défunt a été momifié à l’époque romaine (30 B.C.E – 337 ap. J.C.) dans un sarcophage polychrome du Nouvel Empire (vers 1 550 à 1 069 B.C.E).

Il était enserré de plusieurs couches de textiles, dont un à motif de serpent qui le recouvrait comme une tunique.

 

X870x489 maxpeopleworld599699 jpg pagespeed ic ofjmc nxlv

© Maxppp

 

Il y aurait visiblement un trou derrière le cercueil ...

Cela se pourrait-il que ce dernier puisse avoir été accroché à un mur ?

Le corps devait être exposé à plat car il ne semble pas avoir véritablement souffert.

 

5814211 f7ce9296 1e64 11e6 bad0 31a6938dc4ec 1

Installation de la momie Ta-Iset

au Musée d’histoire de Rueil-Malmaison le 16 mai 2016.

Source

 

Momie 1

Source

 

La momie de ta iset

Source

 

Nous sommes bien en Hauts-de-Seine, en France …

Avec un prestigieux artefact, d’autant plus lorsque nous connaissons la façon dont en Juin 2001 il fut acheminé en ce haut lieu de notre mémoire culturelle.

Une véritable momie dont le découvreur fut M. Joël Gaudichon qui travaille aux encombrants de la ville de Rueil-Malmaison. Vous connaissez bien l’histoire de cette ville car en son temps elle fut ce lieu où vécut l’Empereur Napoléon ainsi que sa cour de généraux, d’officiers, ...,  et ce lorsqu'il vivait avec Joséphine à la Malmaison. Alors notre momie, fut-elle rapportée d’une campagne d’Egypte ?

 

Quelle aurait donc été l’origine de cette petite entité momifiée ?

Ce n’est pas un buzz médiatique …

Cependant avant de séjourner au sein d’un musée …

Elle avait prise demeure dans un tas de rebuts près de la caserne Guynemer, déposée visiblement bien furtivement, par une femme (?)

 

Ainsi Ta-Iset …

"Celle d’Isis"

Elle serait visiblement issue de la classe moyenne ptolémaïque c’est-à-dire entre 320 et 30 B.C.E. Le corps est plutôt en bon état. Aussi les opérations pratiquées par les embaumeurs ont permis une conservation correcte, enveloppé dans une assez grande quantité de lin et parfaitement rigidifié grâce à la présence de tiges de palmier insérées dans la colonne vertébrale.

 

Le petit être ne renferme :

  • Ni métaux précieux,
  • Ni amulettes,
  • ... C'est bien la momie d’une enfant, une petite fille âgée d’environ 5 à 6 ans. Elle était dans un cercueil en bois sculpté.                                                                                                                                                                                                                                  Ce dernier est typique d'ailleurs de la Kemet ancienne à savoir une demeure en bois de sycomore et de tamaris, de 92.5 cm de long. Enveloppée de bandelettes et de lin assez grossier et recouvertes de pièces de cartonnage peint ...

Les chercheurs y auraient d'ailleurs découvert une iconographie typiquement funéraire avec un plumage d’oiseau stylé et une inscription révélant ainsi son nom ainsi que son sexe ...

 

Après plus de quinze ans passés dans les sous-sols du musée et une année d’analyses, de restauration et 18 000 Euros plus-tard :

 

"Par exemple,

le cartonnage orné de motifs a disparu au niveau du visage.

Ce pourrait typiquement être l’œuvre de

pillards qui arrachaient pour revendre les plus beaux morceaux des momies.

Cependant,

en observant les dislocations au niveau du cou,

je pense finalement que cette momie a été stockée dans une cave

et

détrempée par des infiltrations d’eau qui ont détruit cette partie"

Cédric Magniez, égyptologue.  

 

4923381 6 1859 installation de la momie ta iset au musee 7b66a2c07e4eaa74ea4e5bf66b3a3886

Source

 

"L’enquête a démontré que le squelette est complet,

que la fillette n’a pas subi d’accident ou de chute.

Elle serait donc morte de maladie, mais rien n’est sûr.

De même, nous n’avons que peu d’indices sur sa région d’origine."

Cédric Magniez, égyptologue.  

 

4923380 6 0d53 origine cause du deces precedent 62b04dba70d00e5bcfe238055606af82

Source

 

Dans un registre quelque peu différent, voici une théologie Thébaine Tardive.

Nous sommes au niveau de la porte d’Antonin le Pieux à Ermant ...

"Bab el-Maganin" ...

Souvenez-vous, elle marquait jadis l’entrée d’un domaine secondaire du nTr Montou-Râ et ce au sud-ouest du temple principal.

 

Registre superieur objets et enfants proteges par les deesses cnrs cfeetk chr thiers

Registre supérieur,

objets et enfants sont protégés par les déesses.

 Hymne à la déesse Tanent et présence latopolite sur quelques blocs d’Ermant.

 

Registre inférieur, enfant et objet protégés par deux déesses.

Registre inférieur, enfant et objet protégés par deux déesses.

 

475d35fb00000578 5184723 image a 120 1513373918056

Quatre dernières demeures d'enfants de moins de 10 ans, découverts au Gebel el-Silsileh, en Égypte ancienne !

Par Le 05/01/2018

512px egypt nk edit svg 1

ânkh ... 

"Vivre" …

"La vie" …

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

Plan de cette thématique.

 

Des informations sociopolitiques

et

 le statut social ...

 

161

Source

 

Les inhumations d'enfants intacts révèlent de nouveaux indices dans la vie des familles au sein du Gebel el-Silsileh.

Plusieurs sépultures d'enfants intactes ...

Les dernières demeures relatives aux enfants ST63 ainsi que ST64 représentent certainement les premières du genre trouvées à Gebel el Silsileh.

Car ses deux petits êtres sont conservés avec des biens funéraires complets.

 

Les chercheurs découvrirent aussi des cryptes et des chambres pour adultes dans une nécropole de la 18e dynastie à Gebel el-Silsileh dans cette région d'Assouan.

 

Une manière de pouvoir pénétrer dans le monde

religieux,

comme celui des coutumes

funéraires,

sociales,

et économiques,

de l'Egypte ancienne au cours des Thoutmôsis.

 

Nous serions au sein de la prestigieuse 18e dynastie.

Et ce au Gebel el-Silsileh ...

Cette thématique fait suite au fruit du travail des chercheurs du ministère égyptien des Antiquités ainsi que de l'université suédoise de Lund.

Depuis 2015 …

Cette équipe dirigée par Maria Nilsson et Jon Ward a découvert 69 tombes ! Pratiquement toutes visitées par des pillards et ce au sein même des dynasties pharaoniques.

Cette année …

Quatre nouvelles sépultures dont quatre intactes, d’enfants.

 

 

Gebel Silsileh

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

 

Un lieu magique ...

Aussi vous serez à même de rencontrerer le non moins légendaire netjer Sobek, vous savez le crocodile !

 

Brooklyn museum

Brooklyn museum.

 

Ce lieu ...

Il fut autrefois une carrière pendant la période Thoutmoside : nous serions entre 1 504 et 1 388 B.C.E.

Aménophis I (1 525 -1 504),
Thoutmosis I (1 504 -1 492),
Thoutmosis II (1 492 - 1 479),
Hatshepsout  (1 479 - 1 458/57),
Thoutmosis III (1 479 -1 425),

Aménophis II (1 428 - 1 397),
Thoutmosis IV (1 397 - 1 388),

Aménophis III (1 388 - 1 351/50),
Aménophis IV / Akhenaton (1 351 – 1 334).

 

512px egypt nk edit svg 1

L'étendue de l'Égypte ancienne à son apogée territoriale, la 18e dynastie.

Sous Thoutmôsis III aucun pharaon n'avait conquis tant de choses.

 

"Kheny" ...

"Khenou" : nous sommes au sein de l'époque pharaonique. Son origine me paraît du reste bien difficile à cerner : serait-ce fonction de cette cité, celle de la rive est ? De fait nos anciens lui donnèrent cette nomenclature d' "EAU PURE".

"La carrière" fut également sa dénomination à la période Gréco-Romaine. En fait, il y avaient bien des carrières au Gebel el-Silsileh fournissant en pierres les chantiers des temples et hypogées de la Haute-Égypte et ce à la période thoutmoside.

Gebel Silsileh avec sa très longue histoire, allant du paléolithique à l'époque Copte.

Que dire aussi de cette "Montagne de la Chaîne" : d'aucuns supputeraient même que cela puisse provenir de la période arabe. Une chaîne aurait été tendue au travers de l'Itérou et ce afin d'entraver la communication fluviale.

 

En tout cas, ce lieu comporte bien les deux rives du Nil, un endroit bien étroit pour notre Itérou qui est du reste entouré de majestueuses collines faites de grès :

  • Nous sommes alors aux alentours de 145 km au sud de la cité aux cents portes, Thèbes.
  • Et plus précisément à 65 km au nord d'Assouan.
  • ...

 

Avec :

  • Sa nécropole pré-dynastique,
  • Et ses graffitis contemporains comportant des humains, des animaux, des bateaux,...
  • Quant à l'Ancien Empire, sur la rive ouest, peu de traces demeurent : souvenons-nous notamment de Pépy I.
  • Aussi au Moyen Empire nous pouvons y voir des voyageurs avec leurs caravanes ainsi que leurs graffiti.
  • ...

 

475dd12300000578 5184723 the child burials were found during excavations at gebel el sils a 32 1513375593084

Source / Lien

 

Dr. Maria Nilsson ...

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

 

Elle est responsable de l'équipe suédoise.

Une mission archéologique Suédo-égyptienne (Université de Lund), dirigée par Dr. Maria Nilsson et John Ward. Une équipe en coopération avec l'inspection de Kom Ombo et d’Assouan dirigée par M. Abdel Menum (Assouan) et M. Ahmed Sayed (Kom Ombo).

Et donc, selon elle, ce n'est pas la première fois que des égyptologues trouvent de pareilles dernières demeures sur ce légendaire site.

 

Ainsi ...

Cette nouvelle découverte nous permettra, je le présume du moins, d'affiner davantage encore nos connaissances autant dans les domaines trop peu étudier d'ailleurs que celui des enfants (Mise à part peut-être l'égyptologue que vous connaissez bien, à savoir Amandine Marshall), comme celui des Thoutmôsis.

 

Toutes les dernières demeures furent creusées à même la roche.

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

 

Sur le site ...

Les archéologues ont également mis au jour des dernières demeurent-chambres destinées à des adultes.

Certaines parties des cercueils sont restées parfaitement préservées au fil des années.

Nonobstant ...

Une grande partie du matériel aurait été détruite.

  • Par les inondations,
  • Tout autant par les insectes,
  • Ainsi que par d'autres éléments et/ou forces, mais bien toutes naturelles.
  • Et même rongée par les termites.

 

→ Un petit enfant âgé de 2 à 3 ans ...

Sa tête est dirigée face à l'ouest sans visiblement de bien funéraire associé.

Avec sa mère ...

 

Et selon le docteur Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités le ST49 :

  • Il aurait été trouvé entouré de rochers,
  • Avec des morceaux de linge,
  • Il serait entouré également de matières organiques, certainement issues du bois qui devait composer le cercueil car les termites auraient fait leurs œuvres.
  • Un cerceuil qui devait du reste posséder un couvercle en grès très mal conservé, fait quant à lui de grès.

 

→ Une autre dernière demeure ...

Celui de cet enfant âgé de 6 à 9 ans, dans un cercueil en bois là aussi.

 

475d35df00000578 5184723 in one grave they discovered the body of a child aged 6 9 years a 106 1513373562425

Source / Lien

 

475d35e300000578 5184723 image a 108 1513373562426 copie copie

Source / Lien

 

Un enfant, ST63,

Un sarcophage en bois érodé,

Partiellement scellé avec de la boue, la tête dirigée vers l'est et face au nord. 

Le cercueil très mal conservé, érodé par l'inondation annuelle, le sel, les coléoptères aussi.

 

Cette dernière demeure comportait plusieurs objets funéraires :

  • 10 éléments en céramique (Contenants de bière intacts, bouteilles de vin, assiettes et bols),
  • Des bracelets en bronze,
  • Quatre scarabées attachés au poignet gauche de l'enfant,
  • Un rasoir en bronze,
  • ...
  • Une belle amulette dans la poitrine déplacée de son emplacement d'origine par les coléoptères eux-mêmes.

 

475d35db00000578 5184723 one of the bodies was buried with artifacts including a bronze r a 31 1513375592986 copie copie

Source / Lien

 

Bronze bracelets 1

Source

 

→ Puis un autre enfant ST64 ...

Probablement devait-il avoir entre 5 à 8 huit ans ! En fait les deuxième et troisième progénitures étaient accompagnées de moult artefacts.

 

La tête vers l'est …

Sa direction faciale semble avoir évolué probablement suite à l’inhumation ultérieur du ST63.

Le lin semble enveloppé le petit corps, lui-même posé sur des nattes de roseaux.

 

Il était accompagné de pièces funéraires :

 

  • Des amulettes,
  • Des bijoux comme des bracelets en bronze, trois scarabées dont l'un contenait le nom royal de Thoutmosis III (Menkhéperrê)
    (La manifestation de Râ demeure) ou (Stable est la manifestation de Râ) mn-xpr-ra ),
  • De la poterie, parfois en céramique,
  • Des contenants à bière,
  • Même des vases à vin,
  • Des assiettes et des bols,
  • Un rasoir en bronze également,
  • ...

 

Ankh scarab

Source / Lien

 

475d35ff00000578 5184723 image m 126 1513374001574

Source / Lien

 

→ Quant à la quatrième dernière demeure ST69 ...

Elle se démarque tout particulièrement vis-à-vis des autres petits êtres du fait qu'elle contient un squelette. Nonobstant, c'est celui d'un enfant âgé de 5 à 8 ans.

Inhumé certes mais "visiblement sans aucun soin". (?)

En fait ...

Il était recouvert de débris de carrière.

Il présentait également des signes de maladie et même de blessures ! Tout ceci pourrait, à première vue, indiquer l'existence d'une hiérarchie sociale.

 

St69 with text 1

Source

 

Vous l'aurez compris :

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Enquete archeologique

La conception d’un enfant lors des mois d'été en Égypte Ancienne.

Par Le 15/08/2016

Ankh hiero 1

ânkh ...

"Vivre" …

"La vie" …

https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

Plan de cette thématique ...

 

L'Égypte ancienne est une terre de mystères,

et

comme aujourd'hui

le fait d'avoir des enfants,

devait bien être le sens de la vie ! 

 

L'état de parturiente ...

Ce sublime phénomène de la maternité ... Les termes peuvent bien diverger en fonction de la nature même de l'entité considérée, cependant cela représente pour n'importe quelle espèce animale, l'Homme y compris, et ce en tout temps, dans toutes les civilisations, ..., une sorte de finalité primordiale !

 

Ne serait-ce déjà que pour la survivance de l'espèce :

  • Une maternité désirée,
  • Pouvant avoir aussi une argumentation de confort,
  • Voire de santé,
  • Parfois pour des allégations bien moins avouables,
  • ...

 

Aussi rappelez-vous ...

Même les défunts furent parfois sollicités ! Ne devaient-ils pas avoir une influence sur le monde des vivants ? Ainsi, nous connaissons des témoignages allant dans ce sens et ce dès la fin de l’Ancien Empire avec des écritures sur certaines jarres par exemple à destination des habitants de ce désert occidental où devait habiter les esprits (Akhou) ...

Aussi rappelez-vous ...

De cette coupe de Berlin provenant de l’au-delà, elle est très émouvante ! C’est l’histoire d’un effort viril, d'un veuf, chargé d’enfants, afin d’ôter certaines arduités angoissantes de la vie. Il était dans la misère, serait-ce son seul malheur d'ailleurs ? Son épouse, dans l'au-delà, ne pouvait-elle l’aider ? Ce fut quand même la mère de ses enfants ! Et quelle se fasse aussi aider par son propre père !  

Une lettre bien poignante s’il en fut une.  

Du reste, nous pouvons pratiquement y subodorer un bien long débat intérieur ... 

 

"Tu fus amenée ici, à la ville d'éternité,

sans que tu aies eu le moindre sujet de mécontentement (à faire valoir) contre moi.

"S'il se fait que ces coups du sort (que je subis) ont été infligés en étant connus de toi (?),

(alors) vois,

la maison ainsi que tes enfants, (ils sont dans) la misère... (?) !

(Mais)

s'il se fait que (ces maux) ont été infligés malgré toi,

ton père est grand (dans) la nécropole ! "

(Enfin) s'il y a (à mon égard) une (mauvaise) intention en ton for intérieur, oublie-la dans l'intérêt de tes enfants.

"Sois indulgente, sois indulgente !

Et que soient indulgents pour toi les dieux de Tjaou-Our (?) (= Abydos)"

Musée de Berlin. Au n° 22573 dont la provenance semble bien inconnue.

Certainement de la 11e dynastie.

Cf. A. IL Gardiner-K. Sethe, Egyptian Letters to the Dead, pi. V, 11. 1-2 en page 7. 4.

 

Il faut reconnaître, que nous contemporains, pouvons avoir quelques arduités à concevoir les difficultés rencontrées par nos anciens à pouvoir enfanter ! Quel crédit apportaient-ils donc à cette maternité ?

Combien d'adversités ne devaient-ils pas surpasser ?

Des craintes comme des angoisses aussi, exprimées à travers les nombreuses divinités adulées, les amulettes, ... Car mener une grossesse à terme ne devait-il pas être un véritable chalenge ? Et ce même pour les nantis... Les deux fœtus découverts au sein de la dernière demeure de l'enfant-pharaon Toutankhamon (Peut-être d'ailleurs furent-elles jumelles selon le professeur Robert Connolly ?) pourraient bien en être une des nombreuses preuves évidentes.

Serait-il si aberrant d'ailleurs de placer cet acte dés plus naturel qui soit comme une véritable performance au vue de la mortalité infantile que les chercheurs auraient constatés ?

La parturiente elle-même risquait également sa propre existence !

 

Référons-nous aussi à Ani :
 

"Epouse une femme tant que tu es jeune,

et

quelle enfante pendant que tu es jeune"

 

Tutchildren3

Nous mentionnons bien souvent l'enfant-pharaon ...

Nonobstant, il ne devait pas être si jeune que cela (19 ans !) puisqu'il engendra des descendantes !

Source

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Une procréation qui "pourrait avoir été comme programmée", en été, mais serait-ce possible ?

 

Nous sommes au sud-ouest du Caire, au sein de cette oasis de Dakhla ...

 

Voici la cité de Kellis ...

 

765 dernières demeures auraient été identifiées.

 

Une période probablement propice !

 

Fut-ce spécifique aux anciens Égyptiens ?

 

Ce jour si spécifique à la Kemet ancienne !

 

Pas si surprenante que cela cette découverte finalement ! (?)

 

                       Hiero x1 3         

Hiero i6 1 Hiero g17 1Hiero y1

                                                                                      

Kemet / Km.t

Terre bien aimée, To mery ...

"La terre noire"

Taouy (tȝ.wj) …

"La terre noire fertile" ...

"Le Double Pays", Taouy (tȝ.wj) …

 

Une procréation qui "pourrait avoir été comme programmée", en été, mais serait-ce possible ?

Haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Quand l'archéologie nous apporte certaines connaissances relatives aux us et coutumes, même de celles qui peuvent paraître des plus surprenantes et ce quant aux modes d'existences de nos ancêtres!

 

Ainsi, selon une certaine étude archéologique :

 

"Personne

n'a jamais regardé les individus à proprement parler,

les aspects biologiques de ceux-ci"  

Williams,

chercheur à l'Université de Floride

et

auteur principal de l’étude, à LiveScience Lana.

 

Des naissances bien surprenantes ! Elles auraient été parfaitement spécifiques à nos anciens Égyptiens.

Ainsi, les chercheurs auraient étudiés des femmes ...

Elles auraient toutes été fécondées il y a environ 1 800 ans.

Leurs dernières demeures se situent au sein même de l'oasis d'el-Dakhla.

 

Les scientifiques seraient donc parvenus à identifier une certaine période qui aurait été propice à la procréation dans la Kemet ancienne.

 

Nous sommes au sud-ouest du Caire, au sein cette oasis de Dakhla ...

Haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

 

http://www.worldtravelegypte.com/carte-egypte-decouverte-desert-et-oasis.jpg

Source

 

Dakhla pourrait pratiquement nous faire croire qu'elle ne fait plus partie du désert tant sa terre est fertile !

Avec ce vert des plus luxuriants ...

Et que penser des nombreux vergers ... ?

De ses champs parfaitement irrigués et cultivés ... ?

Et des palmeraies successives ...

 

Quant au désert, l'est-il véritablement ? Surtout lorsque nous avons eu cette chance, celle de l'avoir côtoyé, aimé, ... !

Avec ses dunes ...

Ses carrières de roches rose pastel ...

Sa vieille cité fortifiée d’el-Qasr en briques crues ...

Ses labyrinthes de ruelles recouvertes de tapis en roseau ...

Sans omettre ce temple romain de Deir el-Hagar.

Ainsi que les dernières demeures romaines d’el-Mozawaka ...

 

Carte dakhla

Nous sommes à 720 km au sud-ouest du Caire.

 Source

 

Oasis dakhla sahara

Oasis el-Dakhla ...

Source

 

Voici donc la cité de Kellis ...

Haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

D

Des artefacts de structures funéraires sur la surface peuvent être encore vus.

 Ils sont maintenant fortement érodés par le vent et le passage du temps ...

© Lana Williams et Roland Unger.

 

Les ruines de l ancienne ville de kellis pres de l oasis d al dakhla au sud ouest du caire 59688 w460 1

Les ruines de l'ancienne ville de Kellis.

© Lana Williams et Roland Unger.

 Lana Williams est chercheur à l’Université de Floride.

 

Ancient egyptian cemetery 8

  Les restes d'un temple à Kellis.

Source

 

Le site a ete abandonne pour des raisons inconnues vers l an 400 59689 w460 1

Cette image montre les restes d'une grande église !

Ismant el-Kharab.

© Lana Williams et Roland Unger.

 

Une cité bâtie sous l'influence de l'empire romain, Kellis et ses milliers d'habitants antiques. Notons qu'à l'époque considérée le paganisme était encore solide par rapport au christianisme naissant !

Aussi ...

Cette agglomération pourrait fort bien être considérée comme le témoignage d'une certaine richesse, perdurant encore au sein de notre Kemet pendant cette période et ce à travers ses temples, ses villas luxueuses aux fresques murales, ses bains privés, ...

 

Nonobstant ...

Pour des raisons qui restent encore bien obscure visiblement pour les chercheurs, elle fut abandonnée aux alentours de l'an 400 BC. Serait-ce fonction de l'ensablement des lieux ?

... ?

 

Divertissons-nous avec quelques anecdotes quant à Kellis :

  • Les chercheurs auraient démontré que les habitants construisirent des murs devant leurs habitations et ce afin de contrer l’ensablement des lieux ! Nonobstant, cela semble n’avoir été que peu efficace si nous nous référons aux diverses habitations qui y furent abandonnées selon Jackson, 2002; Thurston, 2003, 300 ; Mathieu, 2003, 623.
  • Cette région semble avoir eue une importance certaine dans le domaine agricole, paradoxalement et en analogie quant aux bords du Nil, alors que nous y sommes particulièrement éloignés comme vous savez !

     L’arrosage contrôlé …

     Souvenez-vous de cette tablette (Livre) de compte découvert à Kellis bien évidemment et daté de 360 BC, le P. Kell. IV Gr. 96                   "Kellis Agricultural Account Book (KAB)" …

     Nous y voyons mentionné en fait jusqu’à quatre ans d’échanges concernant un  propriétaire terrien !

 

Img 4

Voir Bagnall, 1997, 70­72.

Source

  • ...

 

765 dernières demeures auraient été identifiées.

Haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Elles seraient datées de plus de 1 800 ans ...

Dont 124 femmes parfaitement bien conservées. "Elles seraient décédées entre 18 à 45 semaines après avoir été fécondées."

 

Da

L'enterrement d'un enfant !

© Lana Williams et Roland Unger.

 

Les dernières demeures ont été orientées vers le soleil levant.

 

Sepulture d une mere et de son enfant datant de l egypte antique 59686 w460

Une femme adulte avec un enfant enterré à côté de sa jambe. 

© Lana Williams et Roland Unger.

 

Aussi ...

Selon cette étude ...

Il y aurait eu "beaucoup" de femmes qui décédèrent et ce en couche !

Au printemps ...
Des femmes qui furent cependant considérées en très bonne conservations au point que les chercheurs auraient pu déterminer avec précision l'âge de leur disparition !

Aussi ...

Au moins une question me taraude !

Quel aurait été l'échelle de temps imparti aux 124 femmes décédées en l'état de gestation ou de parturiente ?

 

Mae e crianca em cemiterio em dakhla

Mère et fils !

Photo courtesy Lana Williams.

 

Une période probablement propice !

Haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Selon cette étude ...

Juillet et août auraient pu être deux mois particulièrement dédiés à la conception des enfants en Égypte ancienne !

Et pourquoi ce laps de temps spécifique ?

Du reste, accentuant notre stupéfaction, cela devait correspondre à des températures au sein de cette oasis pouvant facilement atteindre les cents degrés Fahrenheit quand même (40 degrés Celsius) !

 

Selon cette étude ...

La date de la majorité des naissances, du moins celles abouties, serait de mars à avril ! De plus les chercheurs seraient arrivés à déterminer un taux de naissances supérieur à plus de 20% par rapport à la moyenne !

 

Ancient egyptian birth patterns 4

Source

 

Etude dont les résultats furent présentées lors de la réunion annuelle de la Society for American Archaeology et ce en 2013. 

 

Fut-ce spécifique aux anciens Égyptiens ?

Haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Aussi ...

Si nous nous référons aux procréations au sein même des pays limitrophes, ceux du pourtour de la méditerranée ancienne...

L'optimum ne correspondrait visiblement pas aux périodes dites chaudes ! Ce qui ne serait pas illogique quant à l'état actuel de nos connaissances, démontrant que la chaleur et les spermatozoïdes ne font pas forcément bon ménage. De sorte que même les jeans trop serrés peuvent être défavorables à la spermatogenèse !

 

Ce jour si spécifique à la Kemet ancienne !

Haut de l'article ...

Plan

 

Le "Premier jour de l’an" ...

Souvenez-vous ...

Un moment mémorable, il correspondait à la crue du Nil ! Et ceci transposé au sein de notre propre calendrier nous amènerait autour du 19 Juillet. A l'origine, le calendrier égyptien était basé sur le cycle lunaire ainsi que les crues annuelles du Nil : notre calendrier moderne est le résultat de l'évolution progressive de ce calendrier originel.

Cette période, celle des inondations bien évidemment, se déroulait jusqu'au 15 Novembre.

La première saison du calendrier nilotique ...

Le premier jour ...

La première nuit de l'année …

Le premier mois de l'inondation.

Le jour de l'an, "I Akhet 1", ce moment même ou renaissait le pays tout entier à la manière d’Osiris et cet instant où nos anciens donnaient la vie !

 

Kemet l'ancienne ...

Une société hydraulique qui fut basée sur une agriculture de décrue extensive.  L’eau était bien un instrument de pouvoir au point que l’état s’en était rapidement approprié le contrôle. La civilisation égyptienne fut en effet une civilisation entièrement dépendante d’une bonne gestion de ses ressources en eau, qui ont pour unique source le Nil comme vous savez ! 

Pas de Nil ...

Pas d'eau ...

Pas de Kemet ...

 

C’est parce que le Nil prend sa source dans les lointains massifs éthiopiens et dans la région équatoriale du lac Victoria que l’Égypte existe. Avec un faible débit annuel et un pouvoir d’alluvionnement peu élevé, le Nil arrive cependant à se frayer un chemin jusqu’à la mer, en traversant plusieurs milliers de kilomètres de désert. Aussi, souvenons-nous, ce fut bien à partir du 6e millénaire BCE que les systèmes d’agriculture de décrue se sont étendus sur le territoire égyptien. Mi-juillet pour atteindre un maximum en septembre ce fut qu'alors à l’automne les eaux du Nil Blanc prenaient le relais sur celles du Nil Bleu et soutenaient le débit du fleuve.

Fin octobre - mi-novembre ...

Les légendaires eaux se retiraient dans le lit mineur du fleuve.

Le débit diminuait alors jusqu’en mai, le mois des plus basses eaux, juste après le fameux pics des naissances ! La crue avait pour résultat de gorger les sols d’eau, d’alimenter la nappe, et de déposer une mince couche de limon salvatrice, fertilisatrice : 1 mm/an en moyenne...

 

La propagation du christianisme ...

Elle aurait pu amplifier aussi les cycles de la conception et de la naissance sur le site. La nouvelle religion, dans les temps anciens, avait bien interdit le sexe pendant certaines périodes ...

Pas moins de 20% en chute vis-à-vis de la moyenne aurait pu être également observée et ce en janvier.

 

Les textes anciens indiquent que les premiers chrétiens égyptiens furent chargés d'éviter le sexe :

 

"Le samedi,

Le dimanche,

Le mercredi, 

Et vendredi,

les 40 jours de Carême

et

avant les autres parties qui peuvent prendre Eucharistie"

Peter Brown.

Professeur de lettres classiques à l'Université de Princeton.

"Le corps et société: hommes, Femmes et renonciation sexuelle dans le christianisme primitif "

(Columbia University Press, édition 2008).

00019

Le destin des enfants en Égypte antique !

Par Le 15/08/2014

Croix de vie temple d horus a edfou

"Vivre" …

"La vie" …

ww.aime-jeanclaude-free.com   

  Logopdf
   

 

L’univers des enfants en Égypte ancienne est un domaine assez peu exploité finalement en égyptologie ! 

Nonobstant, nos anciens ont de tout temps adulé les enfants ...

Leurs enfants !

 

Nous devons cependant souligner que peu de documents nous sont parvenus à ce jour ! Nonobstant, les témoignages existants nous révèlent un esprit de famille exacerbé ... !

Fut-ce une véritable réalité ?

Était-ce une propagande d'un monde idéalisé, une sorte d'objectif à atteindre ?

Ainsi, quelques papyrus comme celui du scribe Any semble conseiller de se marier très tôt et ce afin de pouvoir donner naissance à moult enfants ! Serait-ce en fonction d'un taux de mortalité enfantine très élevé ? Comme vous le savez ... La "quantité" faisant augmenter bien logiquement la probabilité d'avoir finalement un enfant viable, survivant ... Mais n'oublions pas non plus la parturiente, le risque pour elle demeurait aussi, et ce malgré l'adulation que nos anciens portait à de nombreux netjerou protecteurs !

 

Une naissance, cela devait être un évènement primordial !

Nonobstant, ce fut également l'un de ceux probablement les plus dangereux dans la vie de toute égyptienne !

 

Paradoxalement à ces manques d'informations que nous venons de mentionner, partout dans Kemet (Kmt), vous serez à même de trouver des représentations d'enfants, voir même des familles entières :

  • Hypogées amarniennes,
  • Hypogées à Thèbes,
  • Stèles d'Abydos,
  • Et bien d'autres évidemment encore,
  • ...

Enfant A17 : enfant A17

Statuette d epoque tardive turin museo egizio 
  Voici une belle statuette d'enfant !

Un garçon d'Époque Tardive !

Turin, Museo Egizio. 

© Electa.

Plan de l'article ...

 

→  Le terme arrivait, inexorablement ...

→  La femme qui avait des difficultés à concevoir un enfant devait certainement faire appel aux nétèrou ...

→  La mère ...

→  Les enfants Égyptiens étaient allaités aux seins de leur mère !

→  Le bon lait ...

→  Le lait douteux ...

→ Mais le manque de lait était encore davantage à craindre !

→ Strabon, auteur gréco-romain ...

→ Les enfants furent le plus souvent représentés ...

→ Le père certainement un modèle pour le jeune garçon ...

→ Donner un nom et survivre ...

→ Cependant, ils se devaient de respecter les anciens !

→ Quelques représentations du monde de l'enfance ...

Cle de vie

Le terme arrivait, inexorablement ...

 

En vérité ...

Là également, peu de chose semble nous être parvenue quant à cet acte essentiellement privé, vous en conviendrez, celui de la naissance ... !

 

Je subodore que la future maman devait quelque peu s'isoler :

  • Sur le toit de la maison par exemple, comme à Deir el-Medineh ?
  • Dans une "pièce" de naissance ? Ce qui serait probable au sein de certaine caste ... Aurait-elle alors été construite spécialement pour cet effet et ce à l'extérieur des maisons !

De construction peut être éphémère ? Ce qui du reste pourrait fort bien expliquer le fait qu'aucun exemplaire, à ma connaissance du moins, ne fut découvert ?

  • Ou serait-ce dans la première pièce de la maison ?

On aurait effectivement trouvé des décorations relatives à cette supposée salle qui visiblement se faisait l'écho de sujet comme la sexualité, la naissance, ... (Village des ouvriers d'Akhet-Aton / Tel el-Armana d'aujourd'hui, ...) ...

 

On devait bien certainement y trouver :

  • Une natte,
  • Un repose-tête,
  • Un coussin,
  • Un tabouret,
  •  ...

Egypte accouchement british museum

Voici donc le Hiéroglyphe qui symbolisait une femme en train d'accoucher !

Une scène de naissance au sein de l'Égypte antique.
Nous sommes en pleine période gréco-romaine, 332 BC, AD 305.
      L : 18 cm
          l : 13,6 cm
  Ep : 4 cm
    EA 61062
Département de l'ancienne Égypte et du Soudan.

Collection d'étude M. Stead, la vie égyptienne, Londres, British Museum Press, 1986, p 18 à 19.

Source  / Lien

 

Les petits objets en pierre de ce type sont généralement considérés comme des essais de sculpteurs … ! Nonobstant, ils peuvent également avoir eu une signification rituelle : moult exemples semblent avoir été découverts à l'intérieur des temples.
Ici, une femme semble vraiment accoucher ! Vous l’aurez compris, les couples "mariés", plus exactement unis aux yeux de la communauté, devaient avoir comme un de leurs objectifs celui d'avoir des enfants, et spécifiquement un fils !

On devait aimer, évidement, avoir une fille ... Toute naissances est ... Cependant la volonté d'engendrer un garçon demeurait bel et bien, souvenons-nous de ce grand prêtre Ptah Pcherenptah !

 

Avoir un fils permettait ainsi :

  • De faire vivre le nom de son père ! Serait-ce essentiellement afin de poursuivre la lignée familiale ?
  • De l'inhumer ...
  • De veiller à l'entretien de son lieu de sépulture ! Serait-ce afin d'avoir une entité responsable quant aux rituels funéraires (?)
  • ...

 

La femme qui avait des difficultés à concevoir un enfant devait certainement faire appel aux netjerou...

 

Vous aurez certainement remarqué la multitude de divinités (Liste bien sûr non exhaustive ici...) que pouvait implorer nos anciens, comme :

 

  • Hathor ...

Et comme vous le savez, elle fut bien souvent liée à la fertilité, à la naissance, ... !

 

Sa forme, celle d'un hippopotame femelle, devait bien symboliser la fécondité ! Expliquant certainement qu’elle devint cette imposante protection quant au monde de l’enfance … Paradoxalement, elle fut bien la compagne "du netjer Seth", l'incarnation même de l'hippopotame mâle, toujours maléfique, ... Thouéris appartenait bien plus au monde domestique, familier en quelque sorte de nos anciens, qu'à celui des temples et des grands prêtres !

 

Ainsi T3-wrt :

  • Et la fécondité,
  • Mais aussi, la férocité, quant à la mère défendant sa progéniture !
  • ...  Elle fut de fait bien la protectrice de l'accouchement, probablement en faisant fuir les mauvais esprits vis-à-vis de l'enfant à naître !

 

  • Bès ...

Le netjer-nain Bès ...

Il partageait pratiquement les mêmes fonctions que Toéris : mieux valait y associer plusieurs netjerout afin de se donner le maximum de chance, cela est bien compréhensible finalement dans cette ère certainement éprouvante ! Elle fut, avec Touéris, une figure bien essentielle de la piété populaire, de la religion des humbles, ...

 

  • La ntrt grenouille, Heket ...

La grenouille était bien un symbole, celui de  la fécondité, de la vie, de la renaissance aussi, … ! Elle fut bien une patronne... Celle de l’accouchement… D'ailleurs, je subodore que ses prêtresses (hem netjeret Heket) ont été formées comme des sortes de sages-femmes. De fait, elle était cette protectrice des femmes en couche comme celle aussi du nouveau-né ! Elle était alors, vous l’aurez parfaitement compris, liée aux rites de la naissance … Elle semblait même détenir en quelque sorte, du point de vue de nos anciens, toutes les forces utiles à la vie de la même manière que le fameux fleuve salvateur !

 

Un symbole de la fertilité …

 

Elle représentait ce concept égyptien de la résurrection ...  Elle aurait donc joué un rôle primordial dans la création du monde.

  • Et que dire de Meskhénet, une netjeret hippopotame coiffée d'un utérus de vache ! Elle personnifiait finalement les briques sur lesquelles la mère s'agenouillait, aidée en cela d’une sorte de femme à accoucher ...
  • Le nœud magique "Sa" ...

Un emblème divin ...

Ainsi qu’un hiéroglyphe !  Le nœud magique "Sa" sur lequel Thouéris fut toujours appuyée ! Un hiéroglyphe signifiant "protection" !

  • Opet liée elle aussi à la fécondité, venant de l'Itéru fécondant le ruban fertile ...
  • Apet-Taourt ...
  • ... Une bien belle diversité de déités ! Parfaitement liée aux parturientes ! Et qui du reste pourrait certainement trouver une explication dans le fait que la naissance fut l'un des événements les plus dangereux de la vie de toute Égyptienne ! Un phénomène marqué par une très grande mortalité ! 

 

Bes_Thoueris_Dendera.jpg

Thouéris  et Bès, deux divinités protectrices des parturientes !

Décoration d'une frise du typhonium, à Dendérah ...

Image extraite de "Description de l'Égypte", édition Taschen 1994, page 417 ...

 

Heket ...

Et Meskhenet auraient alors aidé la femme à accoucher ! La mère et le bébé aurait ensuite subi une période de "repos" d'une durée de quatorze jours qui leur permettait de se reposer, de reprendre des forces, d'éviter probablement les infections, le temps que la femme ...

 

La mère ...

 

Elle devait certainement s'agenouiller au dessus d'une sorte d'estrade élaborée de deux briques écartées !

L'enfant venait ainsi au monde !

De plus, il devait certainement être aidé par des sages femmes, mais également des proches, comme la famille, ...

 

 Mother1

  Une femme accroupie en train d'accoucher !

Aidé en cela par Hathor et Taoueret.
Temple d'Hathor à Dendérah.

 

 Accouchement a kom ombo ptolemaique
Nous sommes au temple de Kom Ombo !

En cette époque gréco-romaine i.e. Ptolémaïque.

Source.

 

Edfu49 1

Bas-relief d'un accouchement dans la salle du trésor au temple d'Edfou !

© Rémih.

 

La futur Maman, en plein travail, était donc accroupie sur un tapis, et l'on plaçait aux quatre coins de la pièce des briques symbolisant les netjerou :

  • Nout, netjeret (ntrt) du ciel,
  • Tefnout celle de la pluie,
  • Isis, vous savez, la belle magicienne !
  • Et Nephtys, la parfaite, et la protectrice des défunts ...

 

 "Nous apprenons que, déjà, par son premier cri on peut juger de sa viabilité ;

s'il crie ni, il vivra,

s'il crie mbi, il mourra."

Erman et Ranke, 1994, p 468.

 

Les enfants Égyptiens étaient allaités aux seins de leur mère !

 

Et ceci, si on en croit certains auteurs, jusqu'à l'âge de trois ans environ, ce qui du reste me paraît bien tardif !

 

 "Les ostraca peints montrent des femmes allaitant des enfants

dans un pavillon léger aux colonnes ornées d'ancolies

ou

de clématites"

Lynn Meskell, p 91...Pinch, 1994.

 

 Femme allaitant1 small

Ostracon.

Femme allaitant un enfant !

Louvre.

Source / Lien

 

Coiffée d'une perruque surmontée :

  • D'un cône d'onguent ...
  • D'une fleur de lotus ... On devine devant-elle probablement un serviteur, présentant des offrandes... Quant à la mère ou la nourrice, elle semble être assise sur un tabouret !

Elle paraît tenir son bébé bien maternellement ... Je subodore même qu'elle lui donnait le sein !

 

 Femme s occupant d un enfant thoueris etait surnommee

"Modification : zoom "

Une femme s'occupant d'un enfant ...

 Souvenons-nous, Thouéris était surnommée la nourrice !

Peinture sur pierre, ostracon daté du 19 ou de la 20e dynastie.

Louvre. 

Source / Lien

 

Le bon lait ...

 

Une attention toute particulière était portée visiblement sur la qualité du lait maternel ! Il y avait des signes qui ne trompaient pas !

 

Ainsi, s'il se dégageait du lait :

  • Un parfum de plante aromatique,
  • De farine de caroube,
  • ... Alors, ce devait être perçu comme un très bon signe !

 

"Nous apprenons comment on peut reconnaître à l'odeur la bonne qualité du lait maternel,

comment on peut faire monter le lait d'une nourrice,

et

nous trouvons même un moyen pour remédier aux cris excessifs de l'enfant.

 C'est un mélange de graines de la plante schepen

et

de l'inévitable chiure de mouches qui produit ce miracle ;

il va de soi que le second ingrédient n'aura servi à rien,

mais le premier aura dû être d'autant plus efficace, si la plante schepen est la même que celle dont on se sert,

aujourd'hui encore,

dans la Haute-Égypte,

pour endormir les enfants : le pavot."

Erman et Ranke, 1994, p 468 à 469 ...

 

Le lait douteux ...

 

A l'inverse ...

Toute autre odeur engendrait le doute ! A tel point que le lait d'une nourrice pouvait fort bien être préféré à celui de la mère. D'ailleurs, un des "métiers" quant aux  femmes, qui fut probablement le mieux considéré, devait être la nourrice !

 

Notons au passage, que le biberon n'existait pas encore en Égypte antique (Quoi que ! )... Ils semblaient tout du moins employer des coupelles de terres cuites à bec allongé ...

Ainsi, de bien étranges statuettes du netjer Thouéris furent cependant découvertes ! En terre cuite elle également ou en faïence...

Creuse ...

Une de ses mamelles est dressée en signe d'allaitement, son extrémité était percée d'un petit trou qu'obstruait un bouchon ! (?)  Mais, à quoi pouvait donc bien servir ce type d'objet ? De décoration ! (?)  Diverses interprétations probables semblent avoir été exprimées par les égyptologues !  L'une d'entre elle, et non des moindres du reste, voit en ces statuettes de véritables objets prophylactiques ...

Ainsi...

Pense-t-on qu'au jour de l'enfantement, la maman remplissait de lait la statuette ! Le bouchon était dès lors légèrement dévissé : le goutte-à-goutte qui s'en suivait rendait alors impossible, par magie probablement, un quelconque tarissement du lait de la mère.

 

Mais le manque de lait était encore davantage à craindre ! 

 

L'application d'onguents aromatiques sur le dos de la femme était censée y remédier ... 

De fait ...

On avait bien besoin de protection divine ...

 

Strabon, auteur gréco-romain ...

 

Il avait remarqué ...

Avec ce ressenti exprimant une certaine surprise ...

Qu'en Égypte ancienne, en comparaison avec d'autres civilisations, les enfants étaient élevés au sein de leur propre famille ! Une histoire de moyen, de coût ! (?)

 

Dans le Voyage en Égypte de Jean Yoyotte / Pascal Charvet / Stéphane Gompertz, livre XVII 2,5 :

 

"Un des usages que les Égyptiens observent avec le plus grand soin

est d'élever tous les enfants qui leur naissent,

et

de circoncire les garçons

et

d'exciser les filles,

coutume que l'on retrouve chez les juifs qui sont aussi égyptiens d'origine,

ainsi que je l'ai dit à l'endroit où il a été question d'eux."

 

Les enfants en bas-âges grandissaient sans vêtements, ni chaussures !

 

Donner un nom et survivre ...

 

La Maison de Vie servait-elle également de lieu d'enregistrement de cette naissance ?

 

Une des premières préoccupations après la naissance :

  • Une nomenclature qui pouvait être bien courte comme Abi, Toui, To,...
  • Ou formant littéralement une phrase entière comme par exemple "Djed-Ptah-iouf-ânkh" signifiant "Ptah dit qu'il vivra" ...

 

Survivre ...

Certainement une autre des grandes préoccupations, car la mortalité infantile fut particulièrement élevée, surtout lors des premiers mois ... !

 

Le père certainement un modèle pour le jeune garçon ...

 

Malgré cela, ce ne fut pas au détriment de la mère ...

 

Ainsi, dans sa sagesse, et au sein de son papyrus, Any, de la 18e dynastie, conseillait :

 

"Rends au double la nourriture que ta mère ta donnée.


  Porte-la comme elle t'a porté.

 Tu as été pour elle une lourde charge, mais elle ne s'est pas lassée.

Sa nuque te porta, elle te donna le sein pendant trois ans.

  Elle ne fut pas dégoûtée de ta malpropreté

  et

ne se découragea pas, disant : que faut-il encore faire ! " 

 

Les enfants furent le plus souvent représentés ...

 

  • Nus,
  • Le doigt dans la bouche, analogie probable au fait de sucer son pouce, typique de l'enfant en bas-âge...
  • La "Mèche de l’enfance", comme on le voit avec Ramsès II enfant,
  • ...

 

"Une marque distinctive de beaucoup d'enfants est une natte tressée court, pendant au côté droit de la tête et que nous retrouvons aussi régulièrement sur les statues des dieux, lorsqu'ils sont représentés comme des enfants.

 Il ne m'est pas possible d'affirmer avec certitude si tous les enfants d'un certain âge ont porté cette tresse ou si elle constituait, à l'origine, un privilège pour l'enfant appelé à hériter, ainsi qu'on pourrait le croire d'après les tableaux de l'Ancien Empire.

 On ignore aussi pendant combien de temps elle était portée, en poésie, le royal enfant à la boucle est mis en opposition avec le garçon de 10 ans,

Egypt mummy ct 02

Voici l’histoire d’un "bébé" Égyptien, momifié… En Égypte ancienne !

Par Le 15/05/2014

ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

 

Nous sommes en mai 2015...

 

"La terre noire"


"La terre noire fertile"...

 

"Le Double Pays", Taouy (tȝ.wj)…


"Le Pays de la terre noire, l'Égypte"...   

 

"Ce qu'il y a de fascinant avec l'Égypte

 

c'est que toutes les découvertes scientifiques

 

n'enlèvent rien à son mystère."

Jean-Louis Amella de ladepeche.fr

 

10330332_505985749507571_8849671350141211308_n.jpg

Vue aérienne du Nil...

© Carlos Lasprilla / Lien 
 

"Je suis l'enfant d'hier

 

sur la route de demain..."

Neferhotep

 

Plan de l'article...

 

→ Des chercheurs de l’Université de Wales Swansea...

 

→ W1013, ce "bébé" momifié, cette énigme de plus de 40 ans ! 

 

→ Pourquoi une polémique autour de cette petite momie ? 

 

→ Ce petit corps enroulé...


→ W1013 fut peint dans le style d'une momie de la 26e dynastie…

 

→ La préservation d’un petit corps…

 

→ Quand fut-il finalement, de cette caste des nanties ?

 

  Momie-foetus-15052014-0668.JPG

Une momie de 52 cm de long !

Source / Lien

 

Des chercheurs de l’Université de Wales Swansea...

 

Au pays de Galle...

 

Ils auraient visiblement réussi à percer un secret.

Et ce au moyen d'un scanner…

 

Nous sommes au sein de cette collection Wellcome du Centre d’Égyptologie de l'Université de Swansea, au pays de Galle.

Souvenez-vous…

Elle n’abriterait pas moins de 5 000 objets relatifs à l’Égypte antique. Et comme vous le savez, elle proviendrait d’un assortiment recueillie par Sir Henry Wellcome Salomon. Il fut pharmacien de son état ainsi qu’archéologue et ce, au 19e siècle. 

 

W1013, ce "bébé" momifié, cette énigme de plus de 40 ans !

 

mummyhead.jpg

Source / Lien

 

Car nous étions bien au centre d'un mystère ! Une véritable énigme vieille d’au moins quarante ans.

Ceci explique probablement le fait que les chercheurs suspectaient jusqu’à présent que cette petite momie fut en vérité une fausse.

 

Le secret semble donc avoir été percé grâce aux techniques modernes d’investigations que représente le CT scan.

 

Nous serions donc en présence d’un fœtus momifié datant de 600 ans avant notre ère.

De plus...

Il serait âgé de 12 à 16 semaines quant à son développement selon la tomodensitométrie.

 

"La longueur du fémur

et de

la taille de la tache sombre est cohérente

avec celle d'un fœtus de 12 à 16 semaines d'âge"

Dixit Graves-Brown.

 

Pourquoi une polémique autour de cette petite momie ?

 

Une radiographie réalisée en 1998 ne sembla pas conclure de façon bien satisfaisante quant à la nature de cette petite momie.

 

Cette controverse fut probablement alimentée par le fait que les chercheurs y auraient découvert :

  • À l’avant,
  • Comme à l’arrière du reste, des inscriptions qui semblent paraître quelque peu inédites… 

Des simulacres de hiéroglyphes, peut être ? Car les inscriptions sur le devant et le dos sont véritablement vides de sens.

En tout cas, ce qui est bien certain, c’est que cela provoqua un certain débat et ce depuis les années 1971.

Alors, s’agissait-il d’un faux ?

 

Ses hiéroglyphes furent-ils :

  • D’une nature magique ?
  • Pouvaient-ils être le témoignage poignant des "pauvres" parents qui ne maitrisaient peut être pas totalement l’écriture à la manière d’un véritable scribe ?
  • Serait-ce le fait d'un "mauvais" scribe ?
  • … ?

 

"Mais il n'est pas inhabituel

d'avoir des hiéroglyphes fictifs placés sur les cercueils.

Sans doute cela indique-t-il

que le fabricant de la pièce n'était pas lettré"

Le conservateur Carolyn Graves-Brown Discovery news.

 

Mentionnons quelques exemples :

  • A la 21e dynastie, l’hypogée de Iurudef à Saqqarah, la nécropole memphite.
  • Les sarcophages à Lahun entre la 22 et la 25e dynastie : Martin 1992: 144-145 et  Petrie 1893: 124-5,…

Il semble bien évident finalement qu’il devait être essentiel de laisser des signes hiéroglyphiques sur les sarcophages, d’autant plus quand on subodore que les mots devaient être créateurs, une aide magique en quelque sorte. 

  • ...

 

Cependant cela m’interpelle !

Selon l'éditorial...

Il y aurait bien des hiéroglyphes similaires, dont je ne connais d’ailleurs aucunement la nature exacte, et qui furent également découverts sur divers autres sarcophages.

 

Ils seraient alors :

  • Datés de la 21e dynastie !
  • Et se situeraient à Saqqara, vous savez cette fantastique nécropole de Memphis...

 

De ce fait…

Quel fût réellement le sujet de cette polémique ?

Pourquoi les chercheurs furent-ils si longtemps dubitatifs quant à la véracité de sa nature, même si au demeurant ils ne possédaient pas encore cette belle technologie ?

 

D'ailleurs…

L’université ne semble pas vraiment connaître la manière dont M. Wellcome obtint cette momie. Il apparaît même que cette rumeur quant à la véracité de cette momie puisse remonter à son premier propriétaire.

Précisons que l'université de Swansea ne l’avait jamais ouverte et ceci, vous l’aurez parfaitement compris, afin d'éviter à la momie d'être endommagée !

 

Ce petit corps enroulé...

 

Ce fut ainsi que les chercheurs, grâce au scanner découvrirent une zone sombre.

Dès lors, ils suspectèrent un corps enroulé dans ce qui pourrait bien être des bandelettes de lin.

 

Ainsi, la semaine dernière…

Paola Griffiths qui travaille au sein de l’imagerie de médecine clinique de l'Université de Swansea réalisa un scanner.

 

Les résultats semblent être cohérents avec les restes d'un bébé humain.

Une tache sombre...

Visiblement, cela correspondrait à une phase fœtale. Et il y aurait même la poche placentaire...

On y verrait même un de ses fémurs .

 

EGYPTIAN_MUMMY_BABY.CT.THORAX_SU__20140508_125822406_00001.JPEG

Un artefact de 20 pouces...

Source / Lien

 

Egypt_mummy_ct_03.JPEG

Source / Lien

 

Une toute petite momie de 52 cm de long.

Elle serait visiblement enveloppée dans un boîtier en cartonnage !

Et plus précisément une succession de couches en lin qui auraient été rigidifiée au moyen de plâtre ou de colle.

 

De plus...

"Une autre tache sombre

suggère la présence d'une amulette

et

il y a plusieurs zones avec des cernes

ressemblant à des colliers de perles

..."

Dixit Graves-Brown.

 

mummy2.jpg

Source / Lien

 

W1013 fut peint dans le style d'une momie de la 26e dynastie…

Environ 600 ans avant notre ère…

Au cours de la période tardive de l'Égypte ancienne…


Nous serions au sein de la 26e dynastie, et serait dite Saïte :

  • Ammeris, 715 - 695,
  • Stephinates ou Tefnakht II, 695 - 688,
  • Nechepso ou  Nekaub, 688 - 672,
  • Néchao I, 672 - 664,
  • Psammétique I, 664 - 610,
  • Néchao II, 610 - 595,
  • Psammétique II, 595 - 589,
  • Apriès, 589 - 570,
  • Amasis, 570 - 526,
  • Psammétique III, 526 - 525.  


Cette petite momie serait représentée avec :

  • Du Bleu,
  • Du Jaune,
  • Et du rouge brun,

 

Ainsi pouvons-nous la voir avec cette perruque rayée de bleue et de jaune !

Avec aussi avec ce large col…

Notons, qu’il fut particulièrement fréquent de retrouver ainsi des perruques rayées, pour homme comme pour femme du reste. (Taylor 1984: 51).

 

Cependant, le visage fut bien peint en rouge-brun, une spécificité finalement aux hommes de cette ancienne Kemet.

 

"Comme le fœtus est à seulement 12-16 semaines

et

n'est pas dans un parfait état de conservation

je ne pense que le sexe..."

Dixit Graves-Brown.

 

Egypt_mummy_ct_02.jpg

Source / Lien

 

Le corps quant à lui est décoré d'un motif en forme de losanges !

Probablement cela devait-il imiter une sorte de filet de perle que l’on voit disposé sur d'autres momies ?

Ou alors des plumes ?

Des étoiles ? 

... ?

 

La préservation d’un petit corps…

 

Les réalisaient-ils vraiment de cette manière ?

 

A savoir :

  • Un cartonnage humide qui devait être enroulé autour d'un noyau ! Ce dernier devait être jetable et réalisé peut être en argile, en paille,…
  • Une fois l’ensemble finalisé…

Les prêtres établissaient alors un orifice, visiblement à l’arrière.

Ils enlevèrent ainsi le noyau.

Ce qui devait alors permettre d’y déposer, en son sein, la petite momie.

  • Le cartonnage sec, rigide, une fine couche de plâtre y était apposée et finalisée par la peinture.

 

Il est parfois possible d’observer des trous sur certains cartonnages. Ce qui ne semble du reste pas le cas ici, sur cette petite momie dénommée W1013.

 

Ainsi...

La majorité de l’espace intérieur est occupée par des bandes de tissu pliées.

Au ein même de ces bandes de tissu se trouve une zone plus sombre qui forme une tache longue de 10 cm.

Le foetus est bien en position foetal accompagné de son sac placentaire.

 

Quand fut-il finalement, de cette caste des nanties ?

 

Le cartonnage qui devait envelopper la momie aurait correspondu finalement à la couche la plus interne.

Car elle aurait été disposée en une véritable succession de petits sarcophages.

 

"On prétend parfois

que parce qu'il y avait tant de décès de jeunes enfants,

ainsi

que des fausses couches,

dans le monde antique,

que les anciens sont devenus "endurcis" quant à de telles tragédies"

Le commissaire Carolyn Graves-Brown.

 

Soliloque :

Je pense cependant que de tels propos furent quelque peu excessifs.

Mais cela n’engage peut être que ma sensibilité.

Car le décès d’un être désiré, choyé, quel qu’il soit du reste et peut être davantage encore lorsqu’il s’agit d’un bébé, d’un enfant,…, est toujours ressenti comme une blessure, dont inexorablement, il en demeure une trace indélébile qui modifie en quelque sorte la perception que l’on pourrait avoir de la vie en elle-même.

 

Ceci semble du reste corroborer le fait que nous pouvons constater que ses fœtus, ses nourrissons, ses bébés, ses enfants furent bien inhumés avec un soin tout particulier.

La désinvolture ne fut évidemment pas de mise.

 

Ce qui tend à prouver que la perte de ce petit être, c'est à dire le dénommé W1013, dû être vécue comme une terrible perte.

Un vécu épouvantable… 

 

"Par exemple,

deux cercueils contenant des foetus ont été trouvés dans la tombe de Toutankhamon.

...

A Deir el-Medineh,

une partie du cimetière de l'Est semble avoir été mis de côté pour les enterrements des enfants,

mais aussi des fœtus

et

même des placentas... "

Graves-Brown.

 

  depuis-40-ans-ce-sarcophage-intriguait-les-scientifiques-en.jpg

Source / Lien

 

dnews-files-2014-05-ancient-Egyptian-mummified-foetus-14051.jpg

Source / Lien

Alors...

Peut être à suivre...

Sait-on jamais, elle pourrait peut être encore nous dire tant de choses, notre petite momie...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  Sources...

 

Taylor 1984: 51.

 

Martin 1992: 144-145.

 

Petrie 1893: 124-5.

 

Sitographie...

  

Link 1

 

Link 2

 

Link 3

 

Link 4

 

Link 5

 

"Quand on étudie le passé,


il est impossible de ne pas jeter


un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

"Je suis devenu un homme

 

quand

 

j'ai commencé d'admirer."

Bernard  PIVOT "Les mots de ma vie"

Paris, Albin Michel, 2011, p. 13.

 

Alors, je suis admiratif devant cette civilisation antique...  

 

        "Partir à la découverte des hommes du passé,

 

c'est d'abord vouloir s'abstraire,

 

autant qu'il est humainement possible,

 

de ce que notre propre civilisation a imprimé en nous."

  Dimitri Meeks "Approche de la civilisation égyptienne".    

 

Vie, Santé, Force ! 

(V.S.F)

 

 Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

T72 06mask

Importantes découvertes, une dernière demeure inviolée et son propriétaire âgé de 5 600 ans, en Égypte ancienne !

Par Le 08/05/2014

ankh hiero    "Vivre"… "La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 Logopdf

Nous sommes le 8 mai 2014...

 

Une découverte vraiment "importante", avant la première dynastie ! 

 

Celle d'une dernière demeure.

 

De plus...

Elle fut trouvée intacte alors que la plupart des sépultures avoisinantes furent pillées.

 

Elle devrait bien certainement permettre aux chercheurs d'affiner davantage encore les connaissances quant aux rituels de cette période.

 

"L’importance de cette tombe

 

vient du fait que son contenu y est resté enfermé"

Dr. Renée Friedman

 

The-Nile-Delta-in-Egypt--acquired-by-Proba-V-on-24-March-20.jpg

  Source / Elizabeth Therese Niwel

 

Plan de l'article...

 

→ Voici une autre belle annonce du ministre des Antiquités...

 

→ Le fruit des fouilles menées par une mission anglaise...


→ La dynastie du roi Narmer...


→ Nous sommes alors dans cette région de Kôm el-Ahmar...


→ Hierakonpolis...

 

→ On vient de découvrir de bien beaux artefacts...

 

→ Un jeune adolescent ou un jeune adulte ! 

 

   19-HK61b-south-over.jpg

Pour vous démontrer l'importance du site...

Des bateaux...

  (Attention : hors sujet quant à cette découverte !)...

Au niveau HK61B.

Source / Lien 

 

Voici donc une autre belle annonce du ministre des Antiquités...

Mohamed Ibrahim...

  

Celle d'une nouvelle découverte...

Cette dernière fut faite il y a quelques semaines, nonobstant elle fut annoncée officiellement que depuis quelques jours.

 

Celle de la dernière demeure vraiment antique puisqu'elle serait datée d'environ 500 ans...

Oui mais nous "parlons" d'un demi-millénaire avant le début de la dynastie I.

 

Le fruit des fouilles menées par une mission anglaise...

 

Et ceci sous la conduite de l'égyptologue américaine le Dr. Renée Friedman, en coopération bien évidemment avec le ministère des Antiquités... 

Directrice de l'expédition d'Hiérakonpolis...

Elle travailla sur de bien nombreux sites et ce depuis 1980 ! Ainsi, cette période formatrice quant à l'état de Kemet, la pré-dynastie en somme, semble être son terrain de prédilection.

 

Souvenons-nous, depuis 1970...

Demeure un programme de fouilles anglo-saxonnes.

Michael Hoffman,

Barbara Adams,

Et Renée Friedman...

 

En 1983...

Elle rejoint cette mission à Hiérakonpolis afin de devenir en 1996 co-directrice avec Babara Adams.

 

Ainsi, en 2002 elle en prit la direction.

Excavation...
Conservation...
Recherches quant à cette partie du désert.

Elle est aussi auteur de bien nombreux articles :
  • Scientifiques,
  • Et même populaires et bien sûr tout particulièrement sur le site d'Hiérakonpolis !
 
Mais également de plusieurs livres dont :
  • "The Followers of Horus"...
  • Studies in Memory of Michael Hoffman, Oxford, 1992,
  • "Egypt and Nubia: Gifts of the Desert", London, 2002,
  • "Egypt at its Origins"...
  • "Studies in Memory of Barbara Adams, Leuven, 2004.
  • ...
 

La dynastie du roi Narmer...

 

Souvenez-vous :

  • Il fut bien ce tout premier souverain de la Kemet unifiée.
  • Le premier roi qui unifia la Haute et la Basse-Égypte. D'ailleurs de nombreux historiens le considère comme le fondateur de la première dynastie des pharaons...

 

De 3 185 à 3 125 avant notre ère.

 

Nous sommes au 31e siècle avant notre ère c'est à dire bien avant le règne du souverain Narmer !

 

La région de Kôm el-Ahmar...

 

p2p3-001b-Hierakonpolis.png

La ville est à environ 600 kilomètres au sud du Caire moderne !

Source / Lien

 

Hierakonpolis, cette cité aux origines de l'Égypte.

Le site de Kôm el-Ahmar...

Il est bien essentiel pour qui désire finalement appréhender la gestation de l'art égyptien durant les temps prédynastiques.

 

img-satellite.jpg

Voici une très belle image satellite du site...

Source / Lien

 

Nous sommes donc :

  • Dans le sud de Kemet...
  • Et plus précisément au chef-lieu d’Edfou.
  • Au sein même de ce gouvernorat d’Assouan, entre Louxor et Assouan et de cette antique cité en Haute-Égypte.

 

Hiérakonpolis, ce fut une véritable cité double :

  • Sur la rive gauche du Nil la ville de Nekhen...
  • Sur la rive droite Nekheb...

 

Egypt_tomb_02.jpg

Le cimetière des souverains du début prédynastique...
  Hiérakonpolis...
Souvenez-vous, il représente le plus grand site de la période prédynastique!

Source / © Renée Friedman / Hiérakonpolis Expédition / Lien

 

2014-635349923436900648-690.jpg

Source / Lien


Je vous assure...
C'est une des villes des plus importantes quant à la compréhension de cette grande Histoire de Kemet.
 

Ainsi, de nombreuses choses sont à visiter.

A découvrir....

A admirer aussi...

Si seulement vous arrivez à rencontrer les bonnes personnes, au bon moment... Il vous faudra alors. Et entre autre chose des autorisations.

 

Hiérakonpolis...

Nekhen si vous préférez, Nhn...
Kom el-Ahmar en arabe...

"La ville des faucons"...
 

Elle se situe bien dans le troisième nome de Haute-Égypte...

Le nome "de la Forteresse"...

"Le Rural"...

"Les deux plumes" (nxn)... Sise aux alentours de 100 km au nord d'Assouan. La cité devait être le pendant de la ville de Bouto en Basse-Égypte.

 

Nichée au cœur de la Haute-Égypte comme vous savez.

 

Nekken / la Hiérakonpolis des Grecs...

En face vous trouverez d'ailleurs Nekheb / el-Kab / Eileithyias polis ou Eileithyiapolis...

Nous sommes sur la rive gauche de l'Itérou.

 

Nekken occupe en vérité une bien vaste région s'étendant :

  • A la fois en bordure du Nil, sur sa rive ouest en fait...
  • Et de chaque côté de l'Ouadi Abou Souffian, et cela bien perpendiculaire au fleuve !

 

La cité du Faucon...

Ce dernier fut bien assimilé au netjer Horus ! On devait d'ailleurs le vénérer et cela dès l'époque préhistorique.

 

Le netjer de Nekhen était le faucon Horus !

Tête en or du faucon Horus...

Horus (Hr) nekhenite : une preuve de ses origines.

Retrouvé à Hiérakonpolis (Nekhen)...

4e dynastie...

 Musée Égyptien du Caire.
Premier étage, section 4, élément 22 sur 23.

Source 

 

Ce nom...

Celui d'Hiérakonpolis, lui fut en fait attribué par les Grecs anciens et correspondait en vérité à la cité de Nekhen.

Elle était probablement le noyau de l'entité politique qui a progressivement étendu son influence dans le sud de Kemet. Pour finalement vaincre les autres unités politiques rivales dans le delta du Nil, au nord.
Elle fut un centre urbain prédynastique dominant et par la même cette capitale du royaume de Haute-Égypte. On y adulait visiblement et cela depuis fort longtemps cet oiseau.

 

Nekhen une cité dominante !
Elle fut bien un des hauts lieux de l’histoire prédynastique. Le site était déjà occupé autour de 7 000 ans avant notre ère... Souvenez-vous, dès 3 300 on parle de l'époque de Nagada III... Puis, au début du 4e millénaire avant notre ère, les cités de Bouto comme celle d'Hiérakonpolis dominèrent le paysage.

Ainsi, elle restera toujours un centre de pouvoir très important. S'il fallait vous en dissuader, souvenez-vous du souverain de cette fin de première dynastie, à savoir Den ! Il régna si longtemps, que sa succession posa quelques difficultés !

L'unité même de Kemet fut vacillante.

Ce furent à nouveau les souverains de Nekhen qui fondirent la deuxième dynastie ! Les deux Terres seront donc réunifiées, à nouveau, et ceci grâce à Nekhen et ses dirigeant bien sûr.


Le site d'Hiérakonpolis fut aussi ce lieu ou les chercheurs découvrirent les dernières demeures des souverains :
  • Narmer,
  • Mais également celui de Ka, l’un des derniers de cette période prédynastique !


Hiérakonpolis...

Elle est bien connue depuis la fin du 19e siècle de notre ère.

De fantastiques trouvailles y furent réalisées comme vous le savez ! Elles seraient du reste issues notamment d'une cachette au sein d'un temple...

  • La fameuse palette de Narmer (Musée du Caire JE 32169)...
  • La massue du Roi Scorpion (Oxford, Ashmolean Museum 1895-1908 E.3632)...
  • La tête en or du faucon Horus (Musée du Caire JE 32158)...
  • ...
 

On vient de découvrir de bien beaux artefacts...

 

Nous sommes au sein de la dernière demeure n°72...

 

1544449_693503990690938_7089798682690994731_n.jpg

Source

 

Les deux nouvelles tombes creusées cette année : 72 et 73.

A droite de cette image...

Plus loin est le "complexe de l'est", HK6, creusé au cours des dernières années.

 

10264556_693504000690937_2022753094428127397_n.jpg

La ligne rouge suit le mur extérieur du cimetière...

Notre tombeau 72 est au premier plan avec sa double enceinte surligné en noir...

Avec une longueur d'environ 13 m et une largeur d'environ 9 m, c'est l'une des plus grandes enceintes.

Source

 

t72_01hk6_overview_web.jpg

Source / Lien

 

t72_16t72_superstructure.jpg

Tombe 72 et les restes de sa superstructure...

Source / Lien

 

Dix peignes en ivoire...

 

media_xll_6721444.jpg

Source / © Luxor Times/Renée Friedman /  Lien

 

Des outils...

Des armes...

Que dire de la dextérité de nos lointains ancêtres.

Ils savaient maitriser le travail des pierres dures comme le sont les silex.

 

t72_13t72_west_side_stuff.jpg

Lames, les paillettes et pierres frottement...

Source / Lien

 

zoom---Copie.jpg

Je suis tombé en admiration devant la dextérité des hommes qui ont pu réaliser les deux silex que je vous montre...

Attention : Image modifiée, agrandie...

Voyez ses deux silex taillés munis d'une miniscules dentition !

Source / © Luxor Times/Renée Friedman /  Lien

 

La collection de silex est remarquable, vous en conviendrez avec moi, n'est-ce pas ?

Nonobstant...

Le groupe des 10 peignes en ivoire est vraiment encore plus exceptionnel !

 

Du reste, deux d'entre eux portent des figurines d'animaux sculptés sur leur partie supérieure :

Notons au passage que ce dernier représente réellement le premier de ce type jamais découvert dans un contexte archéologique.

 

t72_10hippo_comb_web.jpg

Source / Lien

 

 t72_11hk_tomb_72_hippo_comb.jpg

Source / Lien

 

peigne.jpg

Voici de l'ivoire...

Attention : Image modifiée, agrandie...

Source / © Luxor Times/Renée Friedman /  Lien

 

t72_07lionpot_web.jpg

Le pot au lion...

Ce pot est décoré avec le contour d'un grand lion. 

Source / Lien

 

De plus, cette dernière demeure semble avoir recélé une superbe statuette en ivoire !

Il semble en fait s'agir d'un homme.

Un homme au visage réellement barbu.

Son visage barbu est selon moi étonnamment similaires aux masques funéraires en argile que l'on trouva au sein de HK6.

 

Sans aucun doute...

Il s'agit d'une figurine en ivoire beaucoup plus ancienne finalement que celles trouvées dans le dépôt principal d'Hiérakonpolis, Quibell et Green, il y a 117 ans.

 

1017769_10152389327705406_4578283871488019414_n.jpg
"The excitement of the realization that the “bone” was a statue is clear on the face of excavators Abu Gassam and Khalid Hassan".

(© Photo courtesy Hierakonpolis Expedition !)

Source

 

media_l_6721440.jpg

Qui représente-elle ?

Cette superbe statuette en ivoire !

Source / © Luxor Times/Renée Friedman / Lien 

 

Un roi ?

Un haut personnage ?

Le défunt (Probablement et bien logiquement du reste ! Cependant... ?) dixit Ali Al TFA, chef du département Égypte ancienne.

Une divinité ?

... ? 

2614232 egypte2 jpg 2253077

"Découverte" d'un vaste hypogée d'enfants royaux de la 18e dynastie dans la Vallée des Rois, KV40(b)(?) en Égypte ancienne !

Par Le 29/04/2014

ankh hiero    "Vivre"… "La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

Nous sommes le 29 Avril 2014...

 

index.jpg

 

Les trésors de l'hypogée de Toutânkhamon furent transportés au Caire...

Source 

 

Cependant, il est vrai, nous ne sommes pas encore dans ce cas de figure, celle de Toutânkhamon.

 

Nonobstant.

C'est bien une fantastique découverte qui vient d'être réalisée...

Ou tout du moins divulguée.

Car je "suspecte" que cette découverte daterait de plusieurs mois.

 

Une trouvaille au sein de cette vallée, celle des Rois.

Inédite par le nombre de défunts en ce lieu bien mythique. 

 

Les archéologues auraient ainsi identifié le lieu de sépulture de plusieurs enfants ainsi que d'autres membres de la famille de deux pharaons, bien connus quant à eux.

 

Plan de l'article...

 

→ Une fantastique annonce !

 

→ Une mission de l'Université de Bâle...


→ Un vaste hypogée... 

 

→ Serait-ce une sépulture de toute une famille Royale ?


→ Souvenons-nous de cette légendaire et grande18e dynastie !


→ Des princes et des princesses inconnues jusqu'à ce jour.

 

→ Des restes...

 

→ Un lieu plusieurs fois utilisés.

 

→ 50 momies !
 

→ Plus de 30 noms de personnes identifiées... 

 

→ Regardez ses photos, elles me semblent bien surprenantes... (?)

 

→ Pouvons nous synthétiser ?

 

→ Connaissons-nous d'autres cas similaires ?

 

→ Addenda du 05 Mai 2014, interview de Madame Suzanne Bickel : la plus vieille chaussette ?

 

Qui a bien eu ce privilège ?

Celui de passer la vie éternelle à côté de pharaon ?

Cela n'est pas une cachette (?)

Mais plutôt un hypogée royal (?)

Cela concerne en fait les membres de la famille royale.


L'identification...

Celles des personnes enterrées à proximité des hypogées royaux.

C'est bien un facteur des plus intéressants pour l'égyptologie en générale, selon moi bien sûr.

 

Cela donnerait aux chercheurs un bel aperçu quant aux privilèges, celui de passer la vie éternelle près de pharaon.

 

"Environ deux tiers des tombes dans la Vallée des Rois

sont non-royal !
  Parce que les tombes n'ont pas inscriptions

et

ont été fortement pillées

nous avons jusqu'ici seulement été en mesure

de spéculer sur qui se trouve enfoui..."

  Professeur et égyptologue...

Madame Susanne Bickel.

 

tomb2 

Malheureusement...

Les murs ont été fortement endommagés par un incendie !

Certainement allumé par des pilleurs de tombes.

© Matjaz Kacicnik.

Université de Bâle.

Source / Lien

 

Incendie accidentelle, provoquée par les torches des pilleurs ?

 

Incendie volontaire, par superstition ?

 

... ?

 

Une fantastique annonce...

 

Nous sommes ce lundi 28 Avril 2014... 

Un jour bien mémorable s'il en est.

 

Dr Mohamed Ibrahim...

Le ministre des antiquités vient de nous faire part d'une découverte fantastique.

 

Et ceci dans la vallée des rois, preuve s'il en fallait encore, que ce lieu mythique est bien loin d'être devenu stérile.

 

Burger DolinaKraljev Skica

Plan de la vallée des Rois...

Source / © Lander / Lien

 

"L’immense nécropole contient des restes de momies

qui pourraient être celles de membres de la famille régnante,

en particulier des fils des rois Thoutmôsis III

et

Thoutmôsis IV de la XVIIIe dynastie"

Dr Mohamed Ibrahim... 

 

1398755428_862424_1398793514_sumario_normal.png

Source

 

Cette nouvelle découverte est d'autant plus importante :

  • Que les individus furent inhumés dans un hypogée non royal.
  • Qu'ils sont en nombre pharaonique en comparaison à ce que nous avons l'habitude en ce lieu.
  • Que cette nécropole est probablement l'une des plus renommées et de plus d'importance principalement royale,...
  • Que les défunts(es) étaient en grande partie inconnus jusqu'à présent,
  • ...    

 

Une mission de l'Université suisse de Bâle...

 

Sous la direction de l'égyptologue bien connue Madame Suzanne Bickel...

Et cela, bien évidemment en collaboration avec le ministère des antiquités égyptiennes.

 

Une recherche archéologique...

Un projet...

Depuis 2009 sous la direction de l'égyptologue Susanne Bickel... Elle a étudié comment la Vallée des Rois fut utilisée pour les sépultures de certains membres de l'élite et de la famille royale et ceci dans le voisinage des hypogée royaux.

 

Du reste, souvenez-vous...

En 2012, des chercheurs de la même Université de Bâle, soutenu financièrement par la fondation Gertrud Mayer, y aurait découvert la tombe KV 64.
 

Ainsi...

Les égyptologues de l'université de Bâle ont bien le projet de travailler au sein de l'hypogée dénommé KV 40, et ce dans la Vallée des Rois, près de la ville de Louxor pour une durée de trois années. 

 

KV40, l'hypogée d'un inconnu jusqu'à nos jours...

Il a été découvert en 2012.

Probablement non royal...

Et il serait daté de la 18e dynastie, au Nouvel Empire...

Il est situé dans le secteur sud-ouest de l'oued. Seule la partie supérieure est accessible ! Le reste est rempli de décombres, et on ne sait pratiquement rien à propos de la disposition de cette dernière demeure.

 

Ce tombeau a bien été fouillé, cependant, aucun rapport n'a jamais été publié jusqu'à présent !
 

KV 40 new discovery by Luxor Times 4a

Voici une vue panoramique...

De la région de la Vallée des Rois...

Celle étudiée par le projet de l'Université de Bâle.

L'hypogée KV 40 est situé directement à côté de la tombe KV 64, qui a été découvert par les égyptologues Bâle en 2012.

Source / © Université de Bâle / Lien
 

fig 6 02

KV 40

and

feature KV 40b.

Source / Lien

 

De l'extérieur...

Seule une dépression dans le sol indiquait la présence d'une tombe souterraine.
 

KV 40 new discovery by Luxor Times 6b

Voyez KV 40 au cours de l'excavation.

Source / Lien

 

"Jusqu’à présent,

nous ignorions où étaient ensevelis

les membres de la famille d’un pharaon

qui se faisait enterrer dans la Vallée des Rois"

Explique Susanne Bickel.

 

Un vaste hypogée...
 

Dans la province de Louxor...

Dans le sud...
La nécropole est donc située à l'extrémité nord-ouest de la Vallée des Rois, plus loin que la tombe de Toutânkhamon.

 

Les chercheurs auraient tout d'abord dégagé un puits profond de six mètres ! Ce dernier donnait alors accès à cinq vastes chambres souterraines.
 

Ils auraient ainsi récupéré les restes d'innombrables fragments de matériel funéraire.

 

Serait-ce une sépulture de toute une famille Royale ?

 

Une nécropole qui visiblement devrait contenir pas moins de 50 défunts (es).

 

Ainsi...

Les archéologues semblent suspecter que nous sommes là en présence des membres d'une même famille royale ?

 

  • Serait-ce de celle de Thoutmosis IV ?

 

  • Ou alors celle du grand Amenhotep III ? Vous savez, le père du non moins légendaire Akhenaton.

 

  • ... ?

 

"En effet,

les titres inscrits en écriture cursive sur les tessons de poteries 

tels que

"prince"

ou 

"princesse",

indiquent clairement qu'ils appartenaient à la famille des deux pharaons Thoutmosis IV (1419-1386)

et Amenhotep III (1386-1349)."

Pascal Vernus...

 

Souvenons-nous de cette légendaire et grande 18e dynastie !

 

Ahmosis I (1 550 – 1 525) 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Egypt_NK_edit.svg/512px-Egypt_NK_edit.svg.png

L'étendue de l'Égypte antique

à son apogée territoriale sous la 18e dynastie !

 

Nous serions probablement situés en ce temps là :

Aménophis I (1 525 -1 504)
Thoutmosis I (1 504 -1 492)
Thoutmosis II (1 492 - 1 479)
Hatshepsout  (1 479 - 1 458/57)
Thoutmosis III (1 479 -1 425) ?

Aménophis II (1 428 - 1 397)
Thoutmosis IV (1 397 - 1 388) ?
Aménophis III (1 388 - 1 351/50) ?

Aménophis IV/Akhenaton (1 351 - 1334) 

Semenkhkarê (1 337 - 1 333)
Toutânkhamon (1 333 - 1 323)
Ay (1 323 - 1 319)
Horemheb (1 319 - 1 292).

 

Des princes et princesses inconnus jusqu'à ce jour !

 

Belles découvertes...
 

D'autant plus que nous sommes là en présence de nouvelles personnalités dont l'existence même n'était en rien soupçonnées par les historiens.

 

Des restes...

 

Bien heureusement, les archéologues étaient encore en mesure de récupérer :

  • Des masques mortuaires...
  • Des vases canopes entiers ou malheureusement en morceau.
  • Des textiles...
  • Des bandelettes de momies,
  • Des os.
  • ...
  • Des fragments divers en bois de sarcophages...

  • Châles à franges...

Dixit Madame Bickel, cela pourrait bien être la plus ancienne chaussette connue à ce jour.

Du lin tissé comportant un pouce.

Nos anciens comme vous le savez marchaient avec des sandales.

On devait dès lors enfiler les pieds.

Que l'on maintenait au moyen d'une languette ainsi que d'une sorte de lacet de lin tréssé.

...

  • Restes de momies...
  • ...

 

KV 40 new discovery by Luxor Times 2

Source / Lien

 

KV 40 new discovery by Luxor Times 3

  Source / Lien

 

Un lieu plusieurs fois utilisé !

 

Ainsi...

Et bien paradoxalement au fait que cet "immense" hypogée fut à plusieurs reprises pillé.

Probablement d'ailleurs dès l'antiquité vers à la fin du 19e siècle avant notre ère, les chercheurs ont découvert d'innombrables fragments de matériel funéraire.

 

 "Les restes

et

les murs ont été fortement touchés par un incendie

qui a été probablement allumé par les torches des pilleurs de tombes"

Soupçonne Susanne Bickel...

 

Les fragments de divers sarcophages en bois...

Les cartonnages aussi...

Tous cela semblent bien nous montrer que cette dernière demeure fut utilisée une seconde fois.

Comme un lieu de sépulture bien évidemment. Et bien longtemps du reste après l'abandon de la vallée comme nécropole royale.

 

Visiblement, les membres de certaines familles sacerdotales au sein du 9e siècle avant notre ère auraient été inhumés en cet endroit.

 

50 momies de la 18e dynastie !

 

Complètes...

Ou alors des restes...

 

50 entités :

  • Dans la chambre centrale,
  • Ainsi que dans trois autres chambres qui étaient placées latéralement...

 

"Ce qui est certain,

c'est qu'ils ne sont pas morts en même temps

 (pas d'épidémie),

mais sur un certain laps de temps..."

Susanne Bickel...

 

KV 40 new discovery by Luxor Times 1

Source / Lien
 

Les chercheurs y auraient même découverts et cela soigneusement momifiés :

  • Des nouveau-nés !
  • Et même voyez-vous des nourrissons. Le taux de mortalité infantile était particulièrement élevé et ceci même au sein des nantis : ceci expliquant probablement la multitude de divinités liées aux parturientes, aux enfants,...

Des nourrissons qui furent visiblement accompagnés d'innombrables fragments relatifs à leur équipement funéraire.

 

  oeCHxh58j7TpxDpL

Voici les restes momifiés parmi des fragments de cercueils,

de tissus

et de tessons !

Pillé plusieurs fois...

Endommagés visiblement par un incendie !
© Matjaz Kacicnik...

Université de Bâle.
Source / Lien

 

Nonobstant...

Toutes les dépouilles ont été pillées plusieurs fois.

 

Et de plus...

Elles furent très sévèrement touchées par un incendie comme semble le démontrer du reste certaines photos.


Plus de 30 noms de personnes...


Au cours de cette saison...

 

Les chercheurs auraient pu déterminer au moins 30 nomenclatures différentes.

Identifier les défunts(es)...

Et cela suite à l'examen des inscriptions sur les vases canopes.

 

De la même façon...

Certains titres comme "Prince" et "Princesse" furent déterminés. Ils / elles seraient visiblement membres des familles des deux pharaons Thoutmosis IV (?) et Amenhotep III... (?)

Eux même, comme vous le savez, furent inhumés dans la Vallée des Rois !

 

Les deux pharaons appartenaient à la 18e dynastie, nous sommes bien au sein de ce Nouvel Empire, dans le 14e siècle avant notre ère.


Regardez, ses photos, elles me semblent bien surprenantes... (?)

 

KV 40 new discovery by Luxor Times 1

Source / Lien

 

Alors, je me suis amusé à les zoomer...

 

10322748_10152196345546731_1130179930314663360_n.jpg

 

Un peu plus encore :

 

10271486_10152197049046731_8840940587606271984_n.jpg

 

Alors...

Votre libre arbitre...

Qu'en conclue-t-il ?