4 000 ans B.C.E, les femmes assyriennes furent l'égal des hommes !

ânkh...

"Vivre"…

"La vie"…

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Il n'y a pas de meilleur indice du degré ou de la nature d'une civilisation, dans quelque pays que ce soit, que la place dévolue à la femme et la nature des relations entre les sexes.

 

Les fouilles de l'IFAO à Deir el-Medineh, Cédric Gobeil.

Les fouilles de l'IFAO à Deir el-Medineh.
 © Cédric Gobeil.

 

Il ne fait aucun doute ...

Nos anciens croyaient en la sagesse des femmes au pouvoir !

En cas de crise politique ...

Elles furent bien souvent considérées comme l’option la moins risquée.

En période certaines ères d'incertitudes, avoir des femmes au pouvoir constituait régulièrement la meilleure protection du patriarcat.

Les pharaons furent comme vous savez vénérés comme des netjerou-rois ! Et bien contrairement aux autres empires, ils étaient protégés par les femmes !

Peu importait leur âge.

Les enfants ne furent point des obstacles quant à leur ascension au pouvoir ! 

Les mères ...

Les tantes...

Les sœurs ... Toutes semblaient protéger et défendre les enfants qui étaient au sommet du pouvoir. Ainsi, au seins des millénaires pharaoniques,  cette méthode assura la stabilité et fut bien employée à plusieurs reprises !

 

L’Afrique ...

Kemet ...

Une bien vaste contrée et plurielle. Si elle a en quelque sorte participé à la naissance de l’humanité, elle a également vu grandir des femmes de grandes qualités, je subodore même intrépides et courageuses !

Guerrières (?)

Souveraines intraitables (?)

Amantes passionnées (?)

Quelques grandes dames (... , "Amessis" selon Manéthon, ... , "La belle est venue", ... , ) ont bien réussi à dominer cette terre noire et riche !

 

Aussi ...

C’est dans la perspective de les faire sortir des "décombres" de l’histoire que s’inscrit cette thématique !

 

Surtout si vous vous rappelez d'une certaine Madame de Beauvoir qui s'exprimait ainsi :

 

"N'oubliez jamais

qu'il suffira d'une crise

politique,

économique

ou

religieuse

pour que les droits des femmes soient remis en question.

Ces droits ne sont jamais acquis.

Vous devrez rester vigilantes votre vie durant."
 

 

13076731 1682686741991311 9175441286071965721 n

Source

 

"L'Unique,

la bien-aimée,

la sans-pareille,
La plus belle du monde,

Regarde-là, semblable à l'étoile brillante de l'an nouveau,
Au seuil d'une belle année.

Celle dont brille la grâce, dont la peau rayonne,
A des yeux au regard clair,
Et des lèvres au doux parler.
Jamais elle ne prononce une parole superflue.

Elle,

dont le cou est long, la poitrine lumineuse,
Possède une chevelure de lapis véritable.

 

Ses bras surpassent l'éclat de l'or,
Ses doigts sont semblables aux calices des lotus.

Celle dont les reines sont alanguis, et les hanches minces,
Celle dont les jambes défendent la beauté,
Celle dont la démarche est pleine de noblesse, lorsqu'elle pose ses pieds sur la terre,

De son baiser me prend le coeur.

Elle fait que le cou de tous les hommes
se tourne pour la regarder.


Et chacun, qu'elle salue, est heureux.
Il se sent le premier des jeunes gens.
Lorsque de sa demeure elle sort, on pense voir celle qui est unique."

Chant d'Amour égyptien, Nouvel Empire,
Extrait des "Chants d'Amour de l'Egypte ancienne"

Siegfried Xchott, traduction de P. Krieger

 

13055568 1682686745324644 7002402211363026931 n

Source

 

"Oiseau Lady",

Figurine peinte en terre cuite d'une femme,

Le Brooklyn Museum of Art,

Entre 1906 et 1908 …

 

1 2 3

 

 

Un musée qui aurait parrainé une expédition. Elle excava des sites dans le sud de l'Égypte et ramena de nombreux objets de valeur historique, artistique, notre mémoire de notre propre aube …

Ceci est probablement l'une des figurines les plus importantes, l’une des plus connues aussi. Nous sommes bien au sein de l’ère prédynastique !

Nagada IIa. Fouillé par Henri de Morgan au village de Ma'mariya en 1907 …

 

1 25

Parmi plus de cent modèles en bois trouvés dispersés à travers le l'hypogée de Djehutynakht.
La qualité de cette procession de porteurs d'offrandes se démarque des autres.
L'habileté et la délicatesse avec laquelle il a été sculpté et peint est parmi les plus beaux modèles en bois jamais trouvés selon moi..
Deir el-Bersha.

Hypogée 10, fosse A.
Mai 1915 ...
Excavés par le Musée de l'Université de Harvard à Boston of Fine Arts Expedition.
Affecté à l'AMF dans la division des découvertes ...

 

Sc239458

Source

 

Dans le secret des reines du Nil :

Pascal PELLETIER,

Ajoutée le 13 sept. 2017 ...

 

"Hatshepsout, Néfertari et Néfertiti sont les stars de l'Egypte ancienne. Mais d'autres reines extraordinaires se sont illustrées dans l'histoire pharaonique. Trois archéologues français sont à leur recherche ; les trésors qu'ils exhument nous parlent de ces grands personnages oubliés. Ils nous racontent comment ces femmes firent la conquête du pouvoir suprême il y a plusieurs millénaires. Ils mettent en lumière des reines oubliées et préservent les vestiges de leurs règnes. Tous les trois insistent sur l'importance qu'elles occupèrent — une place centrale qui en fait aujourd'hui des pionnières de la politique au féminin. Nous allons suivre le travail de Christian Leblanc sur le terrain, au plus près de ses fouilles et de ses découvertes. Une aventure palpitante dans des lieux mythiques… A Louxor , l'ancienne Thèbes, capitale religieuse du Nouvel Empire où Christian Leblanc fouille et restaure un temple extraordinaire : le Ramesseum... Le film est écrit et réalisé par Frédéric Wilner en 2007."

 

10341647 795555903795575 3604677196260505348 n

"L'Égypte ancienne aurait moins d'attraits s'il n'y avait les Égyptiennes", l'empire des femmes et la cuisine... ! En Égypte ancienne !

Copyright © Petra Lether

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 Logopdf

INCOPROD-louvre-pleureuse.jpg

Voici une bien rare sculpture égyptienne, elle en terre !

Une femme à n'en pas douter !

Une très belle pleureuse de la 18e dynastie.

Louvre.

Source / http://www.louvre.fr/en/homepage

 

c63676240ee092c50f7efc07abe16e77c90e7344.egypte-figure-de-p.jpg

Source / Lien

 

"La femme égyptienne,

la mère que l'on respecte avant tout,

 la femme sujette à une stricte loi morale,

mais dotée d'une grande liberté d'expression

sa capacité juridique entière,

  son étonnante indépendance financière,

l'impact de sa personnalité dans la vie familiale

et

la gestion des biens communs

et

de ses biens propres"

Christiane Desroches Noblecourt...

"La femme au temps des pharaons"

Stock, 1986, ISBN 2-234-01941-9.

 

  1512705_272379452914159_154546225_n.jpg

  Source

 

La femme unique !

Une grâce sans pareille...

 

Elle me paraît même moderne sous son aspect malheureusement bien fragmentaire !

Aurait-elle inspirée Gauguin ?

 

Une sculpture...

Une oeuvre...

Particulièrement rarissime.

 

Elle est en terre modelée...
Peinte...

Polie...

Et cuite...

 

Elle est représentée dans le geste habituel des pleureuses qui se frappent la tête en signe de deuil.

 

Ce pourrait bien être la netjeret Isis pleurant Osiris.

La main à la tête en ce signe logique des lamentations...

 

  img10710.jpg

Musée du Louvre.

E 2747.

Salle 15, Sully au rez de chaussée.

Source / Lien

 

12799451 10209009638547138 7163640996111022286 n

Source

 

November 2006

 

Plan de l'article... 

 

 

→ L'empire de la Femme...

→ L'empire de la femme libérée...

→ Ainsi dans la cité...

→ Et la femme dans la cuisine...

→ Comme vous le savez...

→ En guise de boisson... 

 

    "L'Égypte ancienne


aurait moins d'attraits


s'il n'y avait les Égyptiennes"

  Alain Zivie  

 

imeret-nebes-leyde.jpg

Statuette d'Imeret-Nébés.

Rijksmuseum van Oudheden, Leyden.

18 - 20e siècle B.C.E.
Source / Lien

 

L'empire de la Femme...

 

Dans le ménage...

La femme fut bien le pilier et même bien évidemment l'âme forte.

 

Vous aurez bien remarqué...

Beaucoup de représentations picturales quant au couple montrent la femme soutenant physiquement son mari.

En l'entourant d'un bras bien protecteur.

A la hauteur des épaules, souvent...

Ou alors à la taille...

 

Alors si la tendresse...

La beauté...

Ou la sensualité du couple de Meny et Sabou vous a ému, je suppose que la figuration que je vous propose maintenant devrait vous émouvoir davantage encore.

 

1.jpg

Nefu et Khenetemsetju...

Guizeh...

En calcaire...

Ancien Empire, 5e dynastie,

2455 à 2350 B.C.E.

Source / Lien

 

Remarquez comment l'épouse enserre son époux.

Avec ses doigts fins...

On imagine aisément la tendresse et l'amour derrière tout cela...

 

Ainsi...

Dans les textes funéraires, le mari appelait souvent sa femme "ma sœur".

Faut-il le prendre au sens littéral... ?

Ou comme un simple témoignage d'affection ?


"Si les pharaons

épousent souvent leurs sœurs,

l'inceste est rare chez les gens du peuple"

Pascal Vernus.
 

L'empire de la femme libérée...

 

Rien à voir finalement avec celle du harem de pharaon. Ce denier pouvait accueillir jusqu'à plusieurs centaines de femmes sous le Nouvel Empire.

 

"Certains notables pouvaient avoir plusieurs épouses,

mais

cela reste également quelque chose d'exceptionnel" 

  Pascal Vernus.

 

Les femmes qui en faisaient parties furent d'origines très diverses :

  • Il y avait bien les princesses étrangères envoyées par leurs souverains de pères afin de marquer leur allégeance au pharaon tout-puissant. Certaines avaient pu même être les mères du prince héritier.
  • Le harem accueillait aussi des jeunes femmes de la haute société qui l'intégraient volontairement pour y parfaire leur éducation.
  • ...

 

Quand le pharaon s'en désintéressait...

Alors, il pouvait fort bien les offrir en mariage à de hauts dignitaires de sa cour pour se les attacher.

Alors...

Très honorés, ceux-ci iront même jusqu'à inscrire sur les rangs de leurs hypogées leur bonne fortune matrimoniale. Il existe cependant bien peu de témoignage sur cette vie du harem.

 

Un papyrus évoque même des joutes aquatiques sur le Nil :

 

"... vingt filles encore vierge, agréables de corps,

avec des seins fermes

et

des cheveux tressés"

Auxquelles le pharaon demandait de se dévêtir afin d'enfiler une robe résille et manier la rame.
 

Cependant le harem ne fut certainement pas un excellent exemple de libération féminine.

Notons que cela restait quand même une véritable exception.

 

Ainsi dans la cité...

 

Les femmes contrôlaient bien mieux leur sexualité.

Sans complexe visiblement...

Elles semblaient se déplacer très dévêtues. Rappelez-vous, nous sommes bien au nord du continent Africain, il y fait chaud dans l'ensemble...

 

Mais surtout...

Il semblerait que les esprits furent bien libres, moins riche en tabous, en apparence en tout cas. 

 

"Les deux monothéismes,

l'islam

et

le christianisme

ne sont pas encore passé par là

pour mettre à bas cette impudeur !"
Guillemette Andreu Lanoé.

 

Si la femme  fut souvent représentée en tenue légère...

L'homme quant à lui portait principalement un pagne... Ceci du reste nous avait conduite au précédent article sur le sujet de l'inévitable entretien de leurs vêtements... 

 

Ipouy - laveur de linge -

Ipouy.

Laveur de linge.

TT217.

Illustration A. Gros de Beler.

Vivre en Égypte au temps de Pharaon.

Le message de la peinture égyptienne, 2001, 92.   

 

Lire la suite