Et si on parlait de Noël aujourd'hui !

Achilly3

Et si on parlait de Noël aujourd'hui !

ânkh... 

"Vivre"…

"La vie"…

"Soyez au service de la vie"...

Logopdf

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Plan de cette thématique.

 

Une fois n'est pas coutume !

Voici un article qui n'est pas centralisé sur la thématique de l'Égypte ancienne, même si au demeurant vous remarquerez qu'il en fait allusion et ce à maintes reprises...

 

Une célébration de la Lumière. 

 

"Noël"

 

Peut-être une contraction du terme

 

"Nouveau Soleil"

 
Une fête très complexe à étudier...
"Noël touche le cœur des Hommes".
Cette fête convoque l’état d’enfance chez tout le monde !

Noel2005

 

En tout état de cause,

n'oublions pas :

c'est bien la fête des enfants !

 

        Joyeux Noel !           

 

 

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

→ Le saviez-vous ?

 

→ Les origines de Noël ?

 

→ Une culture pré-chrétienne...

 

→ Lors des saturnales...

 

→ Mais voilà, le 25 décembre...

 

→ Noël, est donc une très ancienne fête païenne.

 

Jésus et le mythe d’Horus...

 

Le disque solaire s'est transformé ensuite en auréole des saints...

 

→  Quand les mathématiques détruisent les rêves !

 

→  Et, dans tout cela, le sapin alors !

 

→  Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

 → Aphorisme...

 

Carte postale de noel en egypte c 1902 1930

Carte postale de Noel en egypte c 1902 1930

 

Le saviez-vous ?

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...


Noël est bien en liaison avec le Solstice d'hiver. Aussi, le mot même de Noël ne figure pas dans la Bible !

 

"La plupart des coutumes de Noël

courantes actuellement

(...)  

ne sont pas d’authentiques coutumes chrétiennes,

mais des coutumes païennes

  qui ont été absorbées

ou

tolérées par l’Église.

   

Les saturnales romaines

sont à la base de la plupart des joyeuses coutumes de l’époque de Noël.

 

Cette ancienne fête romaine

était célébrée du 17 au 24 décembre."

  James Hasting,

Encyclopédia of Religion and Ethics,

Part, Ny, 1910 Kessingers Publishings rare reprints.

 

Ainsi cette fête de Noël ne tire son origine :

  • Ni des écritures,
  • Ni des traditions des tous premiers chrétiens ! 

 

"La première mention de la fête de Noël

se trouve

dans le calendrier de Philocalos,
dressé

à Rome en 336 ap. J.-C"
J. G. Frazer, Le Rameau d’or.

   

Les origines de Noël ?

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

De nombreux peuples antiques, préhistoriques célébraient le passage du solstice d’hiver !

Ce moment où la lumière victorieuse devait bien triompher des ténèbres.

 

Une culture pré-chrétienne...

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

Ainsi, les festivités païennes, religieuses étaient bien nombreuses autour de la date du 25 décembre et plus précisément du 17 au 24 décembre !

Sept jours qui furent instaurés sous Dioclétien.

  • Les Saturnales (Chez les Romains.) du 17 au 24 décembre.

Les Romains fêtaient à l’époque la nouvelle année à venir, au moment du solstice d’hiver. Ils célébraient les plus longues nuits de l’année, avant que les journées rallongent vers un nouveau printemps

  • Le culte de Mithra (Chez les perses.) célébré le 25 décembre.
  • La fête des sigillaires à la fin du mois de décembre cet "ancêtre" de la saint Sylvestre.
  • ...

 

Nous sommes tous issus d'ancêtres, et, si on s'amusait à réaliser des analogies ?

Ainsi...

Les festivités d'aujourd'hui ne dérogeraient-elles pas à cette règle ?

1896628591 small 1

Lors des saturnales...  

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

M503604 94de15125 p

L'hiver ou les saturnales.

 Source

© CALLET Antoine François.
  Musée du Louvre département des Peintures... 

INV 3100, tableau daté du 4e quart 18e siècle.

 

Les saturnales, cette époque fort lointaine et romaine...

1896628591 small 1

Saturne y fut bien à l'honneur !

Dieu des semailles,

Dieu de l'agriculture,

Dieu de la période précédant le solstice d'hiver.

 

A Rome on fêtait...

Les Saturnales furent bien cette période durant laquelle les Romains jouissaient d'une liberté totale.

Où tous les abus étaient permis !

Les administrations s'arrêtèrent,

Les écoles étaient fermées,

Les Romains cessaient leur travail,

La population allait même vers le mont Aventin.

On ne rendait pas la justice,

On ne faisait plus la guerre,

On ne se disputait pas.

On dit bien moins que ce fut en vérité une période de trêve, de pardon, de réconciliation.

 

Les Saturnales...

Il fallait bien conjurer la peur, dépasser l’obscurité, et apporter des présages positifs. La tradition des cadeaux de Noël existait déjà ! À l’époque, on s’échangeait des petits objets en terre cuite, et déjà, Ovide, né peu avant notre ère, se plaignait du fait que ces échanges devenaient trop mercantiles !
 

"Libertas decembris" : la fête de la liberté.

Le jour ou le monde était à l'envers !

Jour de liberté,

Les esclaves à Rome devenaient les maîtres et les maîtres devaient obéissance.

 

"Saturnalia et sigillaricia" : on fabriquait, on offrait de petits présents.

Les rues,

Les maisons,

Elles furent bien probablement bruyantes de ripailles.

Braillardes de beuveries, 

Et pleines de débordements, la fête en somme !

 

Les saturnales...  

Et le premier de l’an d'ailleurs,

Ces deux évènements furent bien certainement un seul événement festif !

 

Le solstice d’hiver !

 

Revenir en haut de l'article...

 

Les saturnales du solstice d’hiver !


Une origine bien latine :

  • Sol chez les Romains : le nom d’un dieu-soleil,
  • Sol Invictus (En latin : Soleil invaincu) fut bien cette déité solaire de l’Empire romain au 3e siècle après notre ère,
  • Sistere : stopper !

 

Ainsi...

Le solstice d’hiver correspondrait bien au moment où le jour cesse de raccourcir et celui ou il commence à se rallonger. Et si nous nous réfèrons à cet ancien calendrier julien, ce fameux solstice d’hiver devait avoir lieu le 25 décembre !

Et voilà, une coïncidence de plus !

 

Mais voilà, le 25 décembre...

 

Revenir en haut de l'article...

 

Et comme vous savez...

Noël est célébré le 25 et ce depuis le 4e siècle. Certainement pour contrer bon nombre de coutumes païennes qui étaient toujours célébrées par les premiers chrétiens.

Aussi, dans toutes les églises chrétiennes,

Et il semblerait même...

Qu'au cours des trois premiers siècles de notre ère, il n'y eu que la fête de Pâques, pour les chrétiens... Cette date correspondrait donc en vérité à une fête païenne, "La naissance du soleil"...

Et ce fut comme vous savez le pape Libère qui instaura cette fête, celle de la Nativité, à Rome bien évidemment et ce le 25 décembre : Natalis Invicti.

 

"Ce choix

semble avoir été imposé aux chrétiens

par l’impossibilité dans laquelle ils se trouvaient,

soit

de supprimer une coutume aussi ancienne,

 

soit d’empêcher le peuple d’identifier la naissance de Jésus à celle du Soleil"

Survivances païennes dans le monde chrétien, Arthur Weigall

 

Cette Nativité sembla, par la suite, avoir occulté tous les autres cultes !

 

"Il vous est né aujourd’hui

un Sauveur,

qui est Christ [le] Seigneur"

Luc 2:11

 

"On ignore

la date de la naissance du Christ.

Les évangiles n’en révèlent

ni le jour

ni le mois."

  Encyclopédia, 1967, tome III, p.656.

De plus :

 

"Le choix du 25 décembre est apparu vers 330,

afin de couvrir les fêtes païennes célébrées

au solstice d’hiver.

 

Cette époque

a toujours été marquée dans l’Antiquité,

lors des Saturnales célébrés à Rome

en l’honneur du vieux maître du temps Saturne

ou

lors du ‘ Sol Invictus ’ (Soleil invaincu),

culte venu de Perse du dieu Mithra."

Nadine Cretin.

Doctorat d’histoire obtenu à l’EHESS (École des Hautes études en Sciences Sociales, Paris. Centre d’Anthropologie religieuse européenne, 2010 )

 

Noël, est donc une très ancienne fête païenne.

 

Elle fut récupérée bien tardivement par l’Église chrétienne afin de la faire coïncider avec la date de naissance de Jésus de Nazareth !

Une tactique très utilisée quant à l’édification du personnage de Jésus !

"Plagier" ou plutôt syncrétiser toutes les anciennes croyances... !

Aussi dans cette phagocytose chrétienne, amusons-nous en ce jour de fête !

 

Massey découvrit au moins 200 cas de correspondances entre :

  • Les récits égyptiens mythiques du netjer Horus,
  • Et les écrits supposés historiques sur Jésus (Historical Jésus and Mythical Christ). Nos anciens comme vous savez vénéraient Horus et ceci il y a plus de 5000 ans !

 

Horus03

 

Et ce sous certaines appellations, comme :

  • Iusa, ancien égyptien,
  • Et de Karast.

 

Ainsi, le temps faisant :

  • Iusa en égyptien ancien,
  • Iesous en grec,
  • Iesus en latin : le "J" n’étant apparu que tardivement, et la terminaison du nom en latin est "us",
  • Pour finir en Jésus et ce en français.

 

Alors de ce fait :

  • Karast, en égyptien ancien : seules les consonnes furent écrites, donc "Krst" pour Krist,
  • Christos en grec,
  • Christus en latin,
  • Christ en français,
  • ...

 

Un raccourcit peut-être (?)

Horus...

Un netjer bien mythique ! Et probablement l'un des netjerou les plus adulés du panthéon de nos anciens. Alors, pouvait-il également s'appeler Iusa Karast : Jésus Christ ?

 

Ainsi allons encore bien plus loin :

  • Isis, mère d’Horus, appelé également Meri en égyptien ancien,
  • Maria en grec et en latin,
  • Marie en français !
  • ...

Isis meri beloved from nile iu0

Isis meri from a guide to thet w3 copie 2

Isis meri from nil guide gu1

Quelques hiéroglyphes avec l'inscription Aset-Meri (Isis Aimé)

British Museum.

Le Nil : notes aux voyageurs en Égypte (1905) d'Ernest Alfred Wallis Budge

(Page 712, 719 et 722 de l'édition suivante Liens

 

Jésus et le mythe d’Horus...

 

L'histoire parfaite s'il en existe une, celle d'un syncrétisme totalement réussi !

Le même genre d'ailleurs de "christianisation" quant à cette festivité celtique des morts du début novembre.

Rien ne disparaît véritablement au cours de notre Histoire...

Tout se modifie en s'incrémentant d'une autre culture. Il en alla de même pour l'évolution de la croyance religieuse égyptienne qui fut le fruit de maints syncrétismes, il en ira par la suite de même quant au christianisme.

 

Le disque solaire s'est transformé ensuite en auréole des saints...

 

Au lieu de christianiser les païens, ces coutumes ont vraiment paganisé les chrétiens !

La fête de Noël...  

Elle est apparue probablement à cette époque où le culte du soleil était particulièrement florissant à Rome !

Ainsi...

Je subodore que cette "imagerie solaire" permis de représenter le Christ ressuscité. D'ailleurs le disque solaire ne se serait-il pas transformé, à cet effet, en auréole des saints ?

 

Quand les mathématiques détruisent les rêves !

 

Eh, si on s'amusait un peu, alors supposons :

  • 378 millions d'enfants sur terre...
  • Pas moins de deux milliards d'enfants de moins de 18 ans !

 

Statistiquement :

  • 3.5 enfants par foyer,
  • 91.8 millions de foyers !
  • 91.8 millions de descentes dans les cheminées réalisées par le Père Noël... Mais pour ceux qui n'ont pas de cheminées pourriez-vous rétorquer... ! (?)

 

Mais la condition pour que cela soit exacte fut qu'il y est au moins un enfant sage par foyer !

De fait...

Le Père Noël n'a que 31H si nous tenons compte des fuseaux horaires et de ses visites d'est vers l'ouest.

 

Dans ce conteste :

  • 882,6 visites par secondes,
  • Soit environ 0.001 secondes pour distribuer tous les cadeaux par visite.

 

Une dure épreuve quand même puisque :

  • Le père Noël devrait avoir quelques soucis avec la S.P.A !

Sachez que les rennes ne devraient parcourir pas moins de 120 millions de km en 31 heures, en supposant que chaque visite soit séparée de 1.2 km en moyenne !

31 H à 3,8 millions de km/h soit 1 050 km par seconde environ.

Les rennes seraient alors à Mach 3 000 : formidable non ? Bien mieux que le concorde, le... !

 

  • Et quand au traîneau : 321.300 tonnes de jouets !

900g par cadeaux quand même.

Sachant que normalement un renne, constitué logiquement, tirerait 136Kg, l'attelage serait composé de 2 360.000 rennes normaux !

 

Nonobstant...

Comme en Égypte ancienne, c'est bien sans compter avec la magie ! Il ne serait plus que 236 000 si on considère qu'ils furent ainsi dopés d'un facteur dix ! Mais, si en plus, on tenait compte maintenant de la résistance dans l'air !

Alors, ...

 

Finalement,

je préfère la magie de Noël,

pas vous ?

 

Et, dans tout cela, le sapin alors !

Et si l'Égypte ancienne nous avait là encore légué... ? 

Ainsi...

Souvenez-vous...

Entre 2 000 et 1 200 B.C.E, on parlait déjà d'un arbre : l'épicéa !

Cet arbre de l'enfantement,

Le jour du 24 décembre,

Le jour de la renaissance du soleil ! Ce type d’arbre traduisait bien cet esprit de Noël par sa forme triangulaire rappelant la pyramide d'Égypte !

Un hasard de plus peut-être (!) ?  

 

On raconte même qu'un moine évangélisateur Allemand, fin du 7e siècle...

Saint Boniface pour être plus exact (né en 680), voulu convaincre les druides germains, des environs de Geismar, que leur chêne n'était pas un arbre sacré... Dès lors, il en fit abattre un !

 

"En tombant,

l'arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur son passage

à l'exception

d'un jeune sapin".


La légende fit, dès lors, son œuvre !

Elle raconta que Saint Boniface avait qualifié ce pur hasard de miracle !

 

"Désormais,

nous appellerons cet arbre,

l'arbre de l'Enfant Jésus."

 

 Au 17-18e siècle de notre ère, apparaissaient les premiers sapins illuminés :

 

E41f4b9f

 

Je vous souhaite

 

de joyeuses fêtes de Noël...

Prenez soin de vous,

Soyez heureux-ses,

Partagez,

Aimez surtout…


Bonnes fêtes à tous-tes.

 

A tous les enfants de notre belle planète,

que leurs rêves

puissent nous faire grandir !

 

Car, comme nous disait Jean Cocteau : "L’homme ne disparaitra pas tant qu’il saura rêver".

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

    • Sources...  

 

Perpillou-Thomas, F., Fêtes d'Égypte d'après les papyrus Grecs, A.N.R.T, Lille, 1991.

 

Guittard Ch., 1976, Recherches sur la nature de Saturne des origines à la réforme de 217 av. J.-C., dans R. Bloch (éd.) Recherches sur les religions de l'Italie antique, 1976, p.65. 

 

J. G. Frazer, Le Rameau d’or.

 

James Hasting, Encyclopédia of Religion and Ethics,Part, Ny, 1910 Kessingers Publishings rare reprints.

 

Encyclopédia, 1967, tome III, p.656.


Nadine Cretin.


Gerald Massey (1828-1908 égyptologue britanique ), Historical Jésus and Mythical Christ.

 

Alvin Boyd Kuhn (1881-1963 spécialiste de la littérature sacrée égyptienne).


Survivances païennes dans le monde chrétien, Arthur Weigall

 

    • Sitographie...

 

link


Notes aux voyageurs en Égypte (1905) d'Ernest Alfred Wallis Budge (page 712, 719 et 722 de l'édition suivante Liens

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Aphorisme...  

Revenir en haut de l'article...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

 "Faites que le rêve dévore votre vie

afin que

la vie ne dévore pas votre rêve"  

Antoine de Saint-Exupéry 

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

10624707 897260330314689 7531218527773465226 n 2 1

Source

 

"Ankh, Oudja, Seneb"

                                                                                                        Vie éternelle,

                                                                                                           Lumière,  

                                                                                                     L’Amour véritable.          

12473612 931675566926033 2573366378669261788 o

ˁn(=w), wḏȝ (=w), snb (=w) 

Vie _ Force _ Santé 

 

"Qu'il soit vivant,

 

intact

 

et

en bonne santé !"

Société Egypte Antiquité Kemet Culture Pharaon Egypte ancienne aimejc Noël

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire