Abou Simbel, le "miracle du soleil", phénomène avec une précision à couper le souffle, en Égypte ancienne.

 

 


 

Abou simbel vue panoramique du grand temple a gauche et du petit temple a droite wikipedia cc by

Abou Simbel, le "miracle du soleil", phénomène avec une précision à couper le souffle, en Égypte ancienne.

  • Par
  • Le 21/10/2021
  • Commentaires (0)

Sosltice   Plan de cette thématique ...

ânkh, un symbole ancré dans l'Histoire de Kemet.

"Vivre" …

"La vie éternelle"

"Clé de vie" ...

Le "souffle de vie" ...

Nos anciens concevaient la vie "ânkh" comme un chemin sur lequel il devait avancer, "donner du chemin au pied" ... 

 

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf 1 

 

Voici le grand festival du soleil

d'Abou Simbel.

Merci à Mena Osiris qui semble avoir apprécié cette "désignation", je lui suis très reconnaissant de s'être exprimé.

 

 

Comme chaque année ...

Aux mêmes périodes ...

Et ce depuis des millénaires ...

En fait depuis sa création par Le Grand Ramsès II ...

Abou Simbel le "miracle du soleil", est bien un phénomène qui se produit régulièrement, avec une précision à couper le souffle, même encore aujourd'hui !

 

Ministry of antiquities

Temple révélé au public en 1813 par des gravures de l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt.

Il a fait l’objet d’un sauvetage spectaculaire,

à la fin des années 1960,

permettant de ne pas être englouti par les eaux du lac Nasser.

Source

 

Deux fois par an, le 22 février et le 22 octobre, le soleil s'aligne encore avec l'entrée du temple égyptien d'Abou Simbel et vient caresser le visage de Ramsès II, tout au fond de l'édifice : quel bel exploit quant à nos anciens !

Un phénomène qui fut redécouvert en 1873.
Ainsi ...

Près d'un siècle plus tard, en raison de la construction du barrage d'Assouan, le temple avait dû être déplacé, mais cela vous le savez certainement déjà j'imagine.
Aussi, lorsque le temple se trouvait plus bas ...

L'évènement devait avoir lieu les 21 février et 21 octobre : un décalage d'une journée !
Le spectacle reste cependant un rendez-vous exceptionnel auquel de nombreux touristes viennent assister en temps normal.

 

Ainsi :

Quand Ramsès II

ressort de l’obscurité !

 

Comme cela, la façade du site d'Abou Simbel vous accueille avec :

 

Quatre Ramsès II colossaux se trouvant debout.

  • 67 années de règne divin,
  • Mort entre 85 et 92 ans,
  • Plutôt grand (1,75 mètre) pour cette époque je pense,
  • Roux visiblement.
  • ...

 

Nonobstant, je subodore qu'il devait énormément souffrir à la fin de sa vie et ce par exemple en raison :

  • De terribles maux dentaires, 
  • De spondylarthrite ankylosante,
  • ...

 

22 fevrier 2019 str afp

Nous sommes ici le 22 février 2018.

A 200 km au sud d'Assouan.

Un temple dédié comme vous savez à Osiris et Isis, "ordonné"(x) par Ramsès II,

qui régna sur Kemet entre 1 279 et 1 213 B.C.E. 

(STR  AFP)

(x) Ordonné car je suppute que ce ne fut pas le demi-nTr qui érigea lui-même cet œuvre majeur !

 

Nous pouvons aussi observer deux représentations de Néfertari, et visiblement de taille presque similaire.

 

Petit temple nefertati

 

Nefertari

Nous sommes au sein du petit temple d'Abou Simbel,

le mot "petit" a évidemment tout son importance ici.

Un spéos.

L’adulation vis-à-vis de Néfertari sous les traits d’Hathor.

 @ nakonda61 / Dj Jou.

 

Le sanctuaire honorait donc :

 

"Néfertari

par amour de laquelle se lève le Soleil".

 

La principale Grande Épouse Royale du pharaon Ramsès II, elle fut littéralement métamorphosée en Sothis.

 

Sirius 002

Sirius

 

Notre Grande Dame

s’apprêtait alors à jouer son rôle érotico-céleste

et ce

près de Ramsès II,

l' incarnation même de Râ.

 

Adonc ...

Notre Grande Dame se confondit certainement  avec Sothis, nTr de l’étoile Sirius, elle-même associée comme vous savez à Hathor et Isis.

Cet astre est visible à l’horizon avec Râ levant et ce lors du Nouvel An égyptien (18-20 juillet), juste avant le début de la fameuse crue annuelle.

 

Touristes photo devant temples abou simbel 25 novembre 2017 egypte 0 729 451

Tout le monde connaît le grand temple d’Abou Simbel.

Érigé au cours des 5e et 10e années du règne de pharaon.

C'est le plus célèbre des sanctuaires édifiés par Ramsès II (Le sanctuaire intérieur = naos)

Et "probablement",

l'un des plus connus de tous les temples pharaoniques.

Source

 

Nous voici aujourd'hui avec ce marqueur temporel :

  • Particulièrement puissant,
  • Une occasion, parmi tant d'autres d'ailleurs, d'élaborer certaines célébrations ainsi que moult festivités,
  • ...

Voici donc le "Miracle"

de Râ

à Abou Simbel !

Nous sommes bien en ce 22 Octobre,

les rayons de Râ

traversent la sombre chambre du Grand Temple de Ramsès II

illuminant la statue du pharaon.

 

Avec cette illumination, celle de la statue de Ramsès II ...

Autant dire que nous sommes en plein éclat, celui du divin bien évidemment !

Et ce au cœur même du grand temple d'Abou Simbel, et cela semble bien avoir été, comme vous savez, intégrée par les architectes dès la conception du prestigieux édifice : impressionnant quand même !

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Aussi, nous nous trouvons au sein de ce majestueux site, au sud de Kemet, à Abou Simbel.

 

Ainsi, les rayons de Râ pénétraient le naos.

 

Avez-vous entendu parler du "Grand Amour" ?

 

Une commémoration en quelque sorte …

 

Nous voici donc au sein du légendaire rocher de Meha ...

 

La fête de Râ d’Abou Simbel, avec les hymnes solaires dédiés au netjer.

 

La dimension solaire de la divinité Amon-Râ avec ...

 

 → Quand Râ illuminait, nous étions alors le 21 octobre 2020 ...

 

Filmographie ...

 

 

"Quand le soleil surgit au sommet des collines orientales,

le premier rayon frappe horizontalement la porte d'entrée,

perce les ténèbres intérieures comme une flèche,

parvient au sanctuaire

et

tombe telle une flamme échappée du ciel,

sur l'autel,

au pied des dieux".

"La marraine de l'égyptologie" : "A Thousand Miles Up the Nile, George Routledge and Sons, Londres, 1891."

Amélia EDWARDS.

Bloque fundacional abidos

Source

 

Aussi, nous nous trouvons au sein de ce majestueux site, au sud de Kemet, à Abou Simbel.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Ainsi, nous sommes bien au sein d'un événementiel qui se produit deux fois par an, et même toujours quelques millénaires plus-tard :

  • Le 22 octobre,
  • Et le 22 février.

 

A l'aube ...

La statue du pharaon Ramsès II s'illumine.

Nous sommes bien là avec le légendaire nTr , pour le plus grand bonheur des visiteurs d'aujourd'hui, comme ceux d'hier je pense : pharaon montre ainsi sa féérique puissance.

Adonc revenons au sein de notre Égypte ancienne.

Ce devait être, pour certains en tout cas, un des moments uniques de l'année car une véritable magie semblait alors s'opérer !

 

Tous ceci n'expliquerait-il pas la présence de festivités ?

Et ce afin d'éloigner les ténèbres, comme la faim par exemple et ce pour, peut-être, se rapprocher de cette chaleur, celle de Râ.

  • Que ne ferait-on pas pour quelques rayons de plus ?
  • Quel que soit les époques.
  • Quel que soit la civilisation.
  • Quel que soit le lieu géographique sur notre belle planète.
  • ...

 

Ainsi, les rayons de Râ pénétraient le naos ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

" Dans l'Égypte ancienne,

le naos

était un édicule de pierre ou de bois

placé dans le sanctuaire d'un temple

et

destiné à recevoir la statue de la divinité.

Dans l'architecture du temple égyptien,

le naos est sa partie essentielle,

le saint des saints,

véritable temple en réduction.

Seul Pharaon, roi-prêtre,

a la possibilité d'ouvrir ou de fermer les portes du naos,

équivalentes aux portes du ciel.

Les prêtres qui agissent en son nom

ne sont que des substituts de la personne royale.

 

I 1729

Source / Lien

  Peu de naos, parmi ceux qui nous sont parvenus,

sont antérieurs à la XXVIe dynastie.

Le plus beau d'entre eux,

encore en place,

est sans doute celui du temple d'Horus, à Edfou.

 

Ramsès II apparaît ainsi comme un dirigeant pieux. Il rendait ainsi un culte aux grands nTr de Kemet.

Aussi ...

Par un étonnant dédoublement, il fut lui-même divinisé.

 

Plan abou simbel

Source

 

La "grande épouse royale" Néfertari a eu un immense privilège, celui d’apparaître et ce au moins à deux reprises.

Nonobstant ...

Force est de constater que malgré cela, le haut de sa couronne ne dépasse même pas le genou de son propre époux ! Il en va de même d'ailleurs quant à la reine mère Touy (Mère de Ramsès II, elle figure elle également par deux fois).

 

https://storage.tvanouvelles.ca/v1/dynamic_resize/sws_path/tvanouvelles_prod/99162cd0-f491-462a-afaa-1234bd79c170/egyptarchaeologyramses-ii_ORIGINAL.jpg?quality=80&size=280x&version=0

Nous pouvons aussi y observer six princesses et deux princes.

Ainsi vit-on aussi l’héritier du trône d'Horus Amonherkhépéshef.

A travers la famille royale,

c’est la puissance procréatrice du souverain qui est affichée et mise à l’honneur.

Source

 

105

Râ atteignant le saint sanctuaire en éclairant le visage du grand Pharaon.

© Sylvie Barbaroux

 

Nous sommes maintenant au sein du festival bisannuel de Râ.

En ce lieu dès plus magique : Abou Simbel bien évidemment.

Il représente normalement, l’un des points culminants de la saison touristique à Assouan.

Ainsi …

Les temples ont été creusés dans la montagne au 18e siècle B.C.E. Ils furent découverts dans les années 1 800, enterrés, conservés, ..., bien sûr par le sable et ce pendant environ 2 000 ans.

Ce monument fut comme un mémorial pour Ramsès II ainsi que pour son épouse tant aimée visiblement, la reine Néfertari.

 

https://storage.tvanouvelles.ca/v1/dynamic_resize/sws_path/tvanouvelles_prod/eb103bd1-b857-45fc-ace9-478907a9bf44/egyptarchaeologyramses_ORIGINAL.jpg?quality=80&size=280x&version=0

Nous pénétrons maintenant dans la pièce la plus sainte,

celle du sanctuaire à proprement parler.

Le mur du fond est aménagé avec une banquette.

Nous pouvons découvrir quatre statues de divinités, ils sont d'ailleurs assis.

 

Ainsi, de gauche à droite :

Ptah,

Amon,

Ramsès déifié

(Le pharaon trône ainsi parmi les plus grandes déités du royaume.)

et

Râ-Horakhty.

Râ qui se levait à l’horizon.

Source

 

Avez-vous entendu parler du "Grand Amour" ?

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Celui entre autres :

  • De Ramsès II,
  • Ainsi que de sa belle reine Néfertari.

 

Nous aimons tous ce genre d’histoire ...

Celle contenant un contexte affectif, voire même d'aventure amoureuse, d'amativité, de passion.

Comme avec cette relation ...

Celle de cette légendaire reine ...

Et nous pensons à Nefertari bien évidemment ! Elle est parfaitement figurée, en très bonne place du reste, et ce sur les temples et monuments relatifs à Ramsès II. De plus, rappelons-nous des poèmes d’amours inscrits sur les murs de sa propre chambre funéraire, ceci me semble bien inhabituel.

Et comme vous savez ...

La succession royale égyptienne était liée à la lignée féminine. Ainsi un nouveau pharaon devait gagner le trône grâce à ses relations féminines, conjointes, ... C’est ainsi que nous voyons des situations qui n’auraient normalement pas eu lieu d’être, en tout état de cause, au sein de notre propre culture, à savoir pharaon épousant leurs propres sœurs, et même leurs propres filles, ...

 

Une commémoration en quelque sorte …

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

1 83 Abu Simbel Temple.

 

Cérémonie relative à sa prétendue "victoire" au cours de sa première véritable bataille, à savoir Qadesh / Kadech, 1 274 B.C.E et ce contre les anatoliens : ils formèrent alors l’Empire Hittite (Les actuelles contrées comme la Turquie, la Syrie, le Liban, ...).

Ainsi  ...

En 1968 ...

Les temples furent déplacés par crainte d’inondation, celle provoquée par le barrage moderne d’Assouan, vers une colline artificielle afin d’être élevés au-dessus de l’eau. Ce déménagement a été supervisé par l’Unesco, avec notamment cette "Grande Pharaonne des temps modernes", la légendaire Christiane Desroches-Noblecourt.

 
"Il n'est donc pas impossible de penser que,
deux fois l'an,
le soleil devait revenir donner à l'image du roi

 

- en tant que souverain sur terre -

 

coiffé du khépéresh du règne,
la nécessaire illumination divine
également reçue par les images
 d'Amon et d'Horakhty
avec lesquels il se confondait.

 

En un mot,
l'énergie était rechargée par deux fois
au cours de l'année,
ce qui contribuait
à sublimer encore l'essence de Pharaon
et
à commenter le mécanisme de sa divinisation."
Christiane Desroches-Noblecourt
"Le secret des temples de la Nubie"
Paris, éditions Stock / Pernoud, 1999 et ce en page 204.

 

Nous voici donc au sein du légendaire rocher de Meha ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Érigé dans la montagne ...

Dans le rocher de Meha ...

Voici donc le domaine d'un des Horus de Nubie, Ramsès II qui y fit creuser un spéos. A l'image même de son personnage, ce temple rupestre chante de son vivant sa propre légende, un sanctuaire qui pourrait être considéré comme une sorte de grotte artificielle.

 

Adonc ...

Le plus célèbre des temples de Kemet fut révélé au public des temps modernes en 1813, et ce à travers des gravures quant à l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt.

 

Les deux temples d’Abou Simbel furent :

  • Taillés dans la roche, sur une colline qui surplombait le Nil : nous sommes bien en Haute-Égypte, à 200 km au sud d’Assouan.
  • Dédiés à deux netjerou(t) à savoir Osiris et Isis,
  • Il fut bien construits par la volonté de l’un des plus célèbres pharaons, du moins de nos jours, par Ramsès II (Entre 1 279 et 1 213 B.C.E),
  • ...

 

Nous sommes bien au sein du domaine d'un des Horus de Nubie.

Nonobstant ...

La "déité d'importance" ici fut bien Ramsès II, à travers ce sublime spéos : et il fut bien déifié de son vivant !

Alors en y pénétrant …

Nous pouvons voir cette salle hypostyle avec ses huit piliers osiriaques aux parois couvertes de scènes guerrières.

 

Des "iconographies"bien propagandistes le montrent du reste :

  • Prêt à tuer un chef libyen,
  • Matant une citadelle asiatique,
  • Terrassant même des rebelles Koush,
  • ...

 

Pharaon met également en avant sa propre descendance à travers ses fils aux combats près de lui, affirmant ainsi leur digne origine royale.

 

Ainsi :

 

  • Les statues de l'avant-cour représentent les princes et princesses royaux, les Grandes Épouses comme la Dame Touy, mère souveraine légendaire.

 

  • ...

 

  • La façade est sculptée à même la montagne, érigée avec quatre colosses, représentant bien évidemment pharaon. Imaginez la réaction des éventuelles "voyageurs" / "migrants" / "autochtones" ... cela devait certainement en imposer vis-à-vis des "probables" envahisseurs venus de Koush.

Avec ce fameux sourire figé …

Couplé avec ce visage avenant …

Nonobstant, son visage est bien marqué quant à une détermination implacable.

 

  • Pas de "réelles" déités ici ...

Cependant ...

Ramsès II fit bien des offrandes à la netjeret Mâat : voyez d'ailleurs son fameux cartouche en tant que Ouser-Maât-Rê.

 

  • Pas de "réelles" déités ici ...

Cependant notre pharaon est bien davantage qu'un simple mortel ! Et ce si nous nous référons, par exemple, à cette niche aménagée au-dessus de la porte du temple, une statue de Râ-Horakhty, une déité parfaitement solaire. Il tient dans ses mains les hiéroglyphes composant la nomenclature du couronnement de Ramsès II.

Peut-être est-ce un rébus soulignant l’assimilation entre le pharaon et l’astre du jour ?

 

96

Source

Ainsi ...

Les rayons de Râ traversent la sombre chambre du Grand Temple de Ramsès II et illumine la statue du pharaon, et ce deux fois chaque année, les 22 février et 22 octobre.

Certains historiens pensent même que l'alignement solaire du temple devait marquer la naissance et le couronnement de l'ancien roi.

 

https://storage.tvanouvelles.ca/v1/dynamic_resize/sws_path/tvanouvelles_prod/4efb04ba-26f0-44f4-87bc-f05035d5cbb8/egyptarchaeologyramses_ORIGINAL.jpg?quality=80&size=960x&version=0

Source

 

La fête de Râ d’Abou Simbel, avec les hymnes solaires dédiés au netjer.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Un lieu qui constitue l'un des joyaux de l'ancienne Nubie, dont les frontières s'étendaient le long du Nil, partageant son territoire entre l'Égypte et le Soudan actuels.

 

3

 

Aussi le 22 février, Ramsès II est illuminé. Symboliquement, il fut / est bien réinvesti de l’éclat du divin !

A l’aube ...

Deux des statues divines trônant sur leur banquette de pierre au sein du légendaire sanctuaire, deviennent successivement illuminées :

  • Le nTr Amon en premier lieu,
  • Puis celle de Ramsès II.
  • Seule Ptah, reste dans l’ombre.

 

Quant à notre fameux 22 octobre ...

L’éclairage semble bien diffèrent !

  • Râ-Horakhty est tout d'abord illuminé en premier,
  • Puis, vint Ramsès II. Ainsi, nous constatons que cette fois-ci s'est bien le nTr Râ qui transmet son rayonnement à Ramsès II : la régénération de pharaon.

 

4 6

Sculptés dans la masse siègent de gauche à droite :

Ptah,

Amon-Râ,

Ramsès II (En égalité aux trois déités majeures.)

et bien sûr

Horakhty.

 

1 7

2 2

 

La dimension solaire de la divinité Amon-Râ avec ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

  • Le lever de Râ,
  • L'endroit où les rayons furent visibles,
  • Le naos, ce saint des saints, est bien celui du netjer Amon-Râ : d’ordinaire il se retrouve plongé dans le noir, mais, en ces deux jours précis, il s’éclaire, comme programmé par le divin Râ.
  • Un point visible des rayons de Râ au sein de Kemet,
  • Le milieu divin quant au "ciel",
  • Et celui terrestre : des Hommes.

 

Inimaginable cette ingéniosité de l’Amour.

Eblouissante cette luminescence …

Astronomique ce temple et sa spiritualité se déclinant encore quelques millénaires après la disparition de pharaon.

 

solstice d hiver le premier jour de l hiver est arrive et si c est une bonne nouvelle

Râ "joue" alors entre les pierres, les colonnes et les statues

du temple de Karnak à Louxor.

Un événement solaire bien impressionnant.

Source

 

This is wonderful egypt

This Is Wonderful Egypt ...

 

Ministry of Tourism and Antiquities وزارة السياحة والآثار

Ministry of Tourism and Antiquities / 2020. 
وزارة السياحة والآثار

 

Ministry of Tourism and Antiquities

Ministry of Tourism and Antiquities /2020.

 

Ministry of Tourism and Antiquities وزارة السياحة والآثار

Ministry of Tourism and Antiquities / 2020.
وزارة السياحة والآثار

 

https://see.news/sun-illuminates-ramses-ii-face-in-aswan-for-20/

https://see.news/sun-illuminates-ramses-ii-face-in-aswan-for-20/

 

Quand Râ illuminait encore, nous étions alors le 21 octobre 2020 ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Ainsi ...

Le soleil est rentré le 21 octobre dans le Grand Musée afin d'illuminer la figure colossale de RAMSES II se trouvant à l'entrée !

 

Capture 120

Mercedes Fortuny‎ à EGIPTOPASION

 

Capture 121

Mercedes Fortuny‎ à EGIPTOPASION

Une année d'études astronomiques et de calculs d'ingénierie précis ont été nécessaires pour réussir à faire en sorte que le visage de la statue du Pharaon Ramsès II, située dans le hall du musée, s'illumine deux fois par an, le 21 octobre et le 21 février, comme c'était le cas au temple d'Abu Simbel avant d'être transféré.

Une année au sein de notre époque moderne, robotisée, informatisée, riche de ses connaissances accumulées ...

Une année moderne...

Mais qu'en fut-il au temps de nos anciens et de leurs moyens bien plus réduits ?

Ainsi, vous pourrez voir :

Le soleil éclaire Ramsès les 21 février et octobre

au Grand Musée égyptien

et

les 22 jours à Abu Simbel.

 

Ramses ii with his wife nefertari and hathor 13th century bc engraving in the temple of nefertari at abu simbelRamses II with his wife Nefertari and Hathor.

13th century BC engraving in the Temple of Nefertari at Abu Simbel.

Abu Simbel Temple.

 

 

Filmographie ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

 

 

 

Ramsès II ne sombra jamais dans l’oubli.

  • Au premier siècle B.C.E, Diodore de Sicile (Bibliothèque historique I, 47) le nomma même Osymandias, c'est en fait une déformation du nom de couronnement de Ramsès II : Ousermaâtrê.
  • Tacite évoqua, quant à lui, le grand conquérant Rhamsès (Annales II, 60).
  • ...
 

 

1505455 10203484868350961 85408442 n

 

Alors :

Il est bien temps de prendre soin de vous !

Puissiez-vous avoir

la longue vie

du héron-bénou !

 

Fils de Râ, seigneur des Deux Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.

 

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

 

Société Khéops découverte aimejc Egypte ancienne Pharaon Culture Kemet Antiquité Egypte

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire