E. Couly reçoit Michèle Juret d'après

Emmanue Couly reçoit Michèle Juret d'après "Etienne Drioton et l'Egypte" Ed. Safran au Musée municipal Josèphe Jacquiot de Montgeron. Témoignages de ses travaux, mais aussi de son regard attentif sur la vie quotidienne en Égypte, Étienne Drioton a laissé une importante collection de clichés réalisés entre 1924 et 1952, dont beaucoup sont encore inédits. Cet ouvrage vous propose de lui emboîter le pas au fil du Nil.
Tout d’abord l’égyptologue nous entraîne vers les sites archéologiques de Haute Égypte : Médamoud et Tôd, où il travaille entre 1925 et 1936, puis Karnak, Louqsor et Deir el-Médineh.
À côté de la réalisation d'une multitude de clichés de sites et de fouilles, il s’intéresse aussi à la réalité quotidienne des habitants de ces contrées. Il entre dans les villages, réalise des portraits de personnages typiques, rencontre les fellahs, fixe par l’image les travaux des champs.
En juin 1936, alors qu’il est Directeur général du Service des antiquités au Caire, le pays se présente comme un vaste chantier. Ici on fouille, là on reconstitue un monument. En tenue civile ou coiffé du tarbouche officiel, il visite les sites, accompagnant parfois de hautes personnalités qui ont marqué l’histoire.
Ce sont pour nous autant d’occasions de découvrir les vestiges de l’Égypte pharaonique tels qu’ils se présentaient en cette première moitié du XXe siècle.
Voyage sur le Nil en compagnie du roi Farouk, reconstitution du complexe funéraire de Djeser à Saqqara, découvertes des tombes royales de Tanis, sont autant de points forts qui jalonnent cet album. Sa bibliographie, en annexe, rappelle qu’il était avant tout un chercheur, un immense savant dont les travaux novateurs ont fait avancer la science de l’égyptologie. "

Retour

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !