Bébé

Probablement

la plus jeune momie jamais découverte en Egypte ancienne !

 

Feto momia 620x349

Source

 

"L’embryon occupait une place toute particulière en Egypte ancienne. Dans les papyrus médicaux et magiques, des formules cherchaient concrètement à le protéger ainsi que sa mère durant la grossesse et l’accouchement.

Il bénéficiait, en même temps que la femme enceinte,

de la protection de divinités majeures comme Bès,

Thouéris (Taweret) et Serket.


D’autres divinités,

Isis, Hathor et Nout, davantage en relation avec la fécondité et la naissance du jeune dieu solaire, étaient également importantes pour la naissance dans l’ici-bas, comme la renaissance dans l’au-delà.

Deux embryons de quatre et sept mois ont été retrouvés dans la tombe de Toutankhamon, momifiés avec soin et placés dans de petits sarcophages royaux. Le prince Amon-Her-Khepshef, fils de Ramsès III, né prématurément, a reçu une tombe magnifique dans la vallée des reines.


Ces momies d’embryons royaux traduisent bien le degré de sollicitude à leur égard.

D’autres témoignages plus tardifs, comme les embryons placés dans des statuettes en forme de Bès, laissent penser que l’enfant était considéré comme une personne à part entière dès le stade fœtale


Enfin,

le dieu solaire Rê, de même que tous les défunts, devaient connaître une régénération et une renaissance sur le modèl e terrestre et humain : pour atteindre l’éternité, les croyances font du mort un nouvel embryon solaire accueilli par la déesse du ciel qu’elle se charge de remettre au monde dans l’au-delà.
 

Isis, Hathor et Nout ont en commun ce rôle dans la renaissance, d’où leur présence sur les couvercles des sarcophages.

Les croyances égyptiennes ont ainsi fait de l’embryon une étape obligatoire à toute renaissance qu’elle fut divine ou humaine."

Source

 Momie foetus

Source

 

Nous sommes maintenant à Cambridge en Angleterre.

Au sein même d’une collection datée de 1907…

Avec les conservateurs du musée Fitzwilliam… Jusqu’à présent ils suspectaient la présence d’organes momifiés.

 

Aussi…

Ne furent-ils pas surpris qu’au moyen d’un scanner, ces derniers découvrirent ce qui semblerait être ni plus ni moins, qu’un tout petit sarcophage magnifiquement ouvragé et ce en bois de cèdre d’au moins 2500 ans !

Moult détails sont visible sur cette dernière demeure.

43 cm de long…

 

Un fœtus humain…

Les bras croisés sur sa poitrine…

Probablement aurait-il eu entre 19 à 18 semaines d’âge !

 

Pour cela les chercheurs se seraient basés :

- Sur le développement des doigts, bien "visible" !

- Et également sur la longueur des os des bras ainsi que des jambes : probablement à la manière d’une échographie moderne.

 

Voici donc la résultante d’un émouvant acte…

L’expression d'un être désiré, aimé,..., de bien tristes ressentis…

De ceux-là même que la vie peut apporter de pire à un être humain car survivre à cela est un combat quotidien afin de garder la tête au-dessus de l’eau !

Même pour un "enfants" né avant terme…

 

Ataud feto egipcio 510x286

Source

Aucun billet.