Séthy _Sésothès_Sethôs (Manéthon)

 

 


 

301006325 10158831832652212 7286199612082660747 n

Séthy _Sésothès_Sethôs (Manéthon)

Sethi i

ânkh... 

"Vivre"…

"La vie"…

"Soyez au service de la vie"... http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

1Temple of Seti I, Abydos, Ernst Koerner, 1926

Temple of Seti I.

Abydos.

 Ernst Koerner, 1926

 

850 sethi i 1

Menmaâtrâ

tA Hw.t n.t HH.w m rnp.wt (m) nswt-bity <Mn-MAa.t-Ra> ib-hrw m AbDw.

 

"Le Château des millions d'années (du) roi

de Haute et Basse Égypte <Men-Maât-Rê > en joie dans Abydos."

 

Temple d abydos

Gérard Ducher / Nefermaat.

Source / Lien

 

Sethy1 preview

Le musée du Caire expose de nombreux cercueils royaux provenant des cachettes royales de Deir el-Bahari (DB320)

et

de l'hypogée d'Amenhotep II (KV35).

Les momies royales, après les pillages des tombes de la vallée des rois, furent déménagées dans des cachettes !

Elles furent réparées et déposées parfois dans leur cercueil d'origine

mais souvent dans des cercueils réattribués (des textes écrits à l'encre précisent les réparations).

Source

 

Gettyimages 182131220 612x612

"RÉCOMPENSE D’UN DIRECTEUR DU HAREM

- Sur ce bas-relief, le directeur du harem royal Hormin est récompensé par Séthi Ier (1 312 - 1 298 B.C.E).

Du haut de la « fenêtre l’apparition », le pharaon ordonne de lui offrir de l’or en grande quantité, sous forme de colliers que des serviteurs lui passent autour du cou."

Source

 

Titulature de sethy i

Titulature de Sethy I.
 
 

La cartouche de seti i a karnak credit photo kathyrn micheals

Il fut brave et conquérant, Séthy I et l'énigmatique héritier Mehy ... En Égypte ancienne !

Par Le 10/05/2015

ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

 

Menmaâtrê

"Que demeure la Vérité de Rê"

Nom de couronnement.

Titulature de sethy iSethy-Merenptah

"Celui du dieu Seth, l'aimé de Ptah"
Nom de Fils de Râ.

 

Fut-il véritablement ce que d'aucuns suggèrent, à savoir, le redresseur de Kemet ?

 

Ainsi :

  • Amourou avançait de façon bien inquiétante et ce jusqu'en Galilée ...
  • Le Hatti était au moins à Qadesh et de plus devait presque atteindre Damas.
  • ...

 

Alors que le Mitanni semblait bien s'être effondré.

Ainsi ...

Le fils de Ramsès I commença son règne par le fait de repousser les bédouins du désert Libyque, et ce à l'ouest bien évidemment.

Puis il sera contraint de pacifier en quelque sorte le Nord du Sinaï.

Et enfin, il remontera jusqu'à Megiddo, fonçant visiblement sur des adversaires levantins.

 

Et que dire de la grande épouse royale, Touy ? Elle le devint d'ailleurs bien avant que ce haut personnage puisse monter sur le trône d'Horus ; probablement lorsqu’il occupait le poste de vizir sous le règne de son père.

Mère comme vous savez de Ramsès II, elle sembla avoir tenu un rôle politique éminent auprès de son époux et probablement avec son fils également.

 

Très belle prise de vue.

Nous sommes au niveau du 3e pylône du temple d'Amon-Râ de Karnak.

Séthi I guerroyant.

SourceNeithsabes / Lien

 

Séti I fut pourtant infatué de sa grandeur, il multiplia visiblement les constructions monumentales :

  • Le temple des millions d'années en l'honneur d'Osiris.
  • Le cénotaphe.
  • L'osireion à Abydos.
  • Le temple funéraire de Gourna, le plus septentrional de la nécropole thébaine, et ce avec de splendides bas-reliefs du pharaon et de son fils Ramsès II.
  • Le temple évidemment de Kanark (Au niveau de la grande salle hypostyle en remplaçant l'allée processionelle d'Horemheb, entre le deuxième et le troisième pylône, dotée de 134 colonnes et ce sur près de 6 000 mètres carrés.).
  • Le palais d'Avaris,
  • Les obélisques d'Héliopolis,
  • ...
 

1907848 877311108975770 5069256252848471306 n

Séti I

faisant une offrande au netjer Amon-Râ.

Temple d'Abydos ...

 

Voyez ce rouge (Desher) ce fut bien une couleur ambivalente tout au long de l'histoire égyptienne.

La couleur fut associée aux déserts ...

Deshret aux "terres rouges" ...

Source Lien

 

Plan de l'article ...    

 

→ Séti I ...

 

Présence de Séti en terre d'Israël (Terre d'aujourd'hui !) ...

 

Alors souvenez-vous de sa "Chapelle Sixtine" …

 

Séti I et Touy n'ont pas eu une nombreuse descendance ...

 

Méhy, cet énigmatique héritier ...

 

Cependant ...

 

Toutefois ...

 

Voici quelques représentations relatives au pharaon Sethos I ...

 

 vallée des rois

La Vallée des Rois ...

 

Séthi I ...

 

Ne devait-il pas être âgé d'environ trente ans lorsqu'il accéda au trône d'Horus, celui laissé bien prématurément par son propre père, Ramsès I ?

Ce dernier fut d'ailleurs le fondateur de la 19e dynastie comme vous savez.

 

Le règne de Séthy I est particulièrement passionnant car il semble reposer sur trois bases d'importances :

  • Celle bien sûr du Nouvel Empire et plus spécifiquement si nous nous rapportons à Thoutmosis III et Aménophis III,
  • L'art amarnien en particulier resta toujours pérenne finalement et ce sous moult aspects,
  • N'oublions pas l'élaboration de cette dynastie ramesside, qui à n'en pas douté, puisa ses propres racines sur la "refondation" d’Horemheb.

 

Visiblement ...

Le pharaon, sujet de cette thématique, grandit au sein d'une tradition militaire !

Ne devait-il pas être alors fort vaillant ?

Brave ... ?

"Conquérant", peut-être pas tant que cela d'ailleurs ... ? Il sembla du reste débuter sa carrière sous le pharaon Horemheb qui bien certainement l'envoya vers les frontières de l'Est de Kemet ! N'oublions pas à cet effet, cette présence, celle d'un des ennemis pérenne vis-à-vis de l'empire, du moins à certaine époque, c'est-à-direr les Hittites. Souvenons-nous ...

Ils sembleraient même avoir été quelque peu oubliés, voir pratiquement négligés en tout cas, et ce, au cours d'une partie de la 18e dynastie.

 

Cela fut probablement un des paramètres qui conduisit à une sorte de révolte, celle des pays vassaux de l'Égypte.

D'ailleurs, ne fut-il pas logique finalement qu'ils puissent tenter de s'affranchir de la tutelle de pharaon ?

Pour cela, ne jouèrent-ils pas de cette carte maîtresse, celle du Hatti ? Nous sommes donc en cette ère de la 19e dynastie au sein de cette révolte et ce dans la vallée de Bet Shean...

Beït Shéan,

Beit-Chean,

Beit Chéan,

Bet She'an ...

Beth Shean en Israël, fut bien l'une des villes les plus anciennes d'Orient. Ainsi, nous sommes sur la rive sud-ouest du lac de Tibériade, à Beth-Shean, un lieu ou Seti I fit ériger une stèle en l'honneur de ses victoires avant de poursuivre visiblement sa marche vers le nord : à Quadesh, nous sommes sur l'Oronte, il se heurtera comme vous savez aux Hittites.

 

Visiblement ...

Même si pharaon était de nature bien guerrière, Séthi I ne fut-il point contraint quand même à prendre les armes ?

A organiser une campagne militaire et ce jusqu'en Amourrou ...

 

Ainsi ...

Au cours de la première année du règne de Séthy I, autour de 1294 avant notre ère, pharaon se mit en conquête de cette région. Cela finit du côté de nos anciens par une victoire totale. Il établit "une sorte de domination égyptienne" en terre de Canaan. Séthy I "semblait" alors posséder la région, celle qui correspond aujourd'hui à Israël comme vous savez.

Et propagande oblige, ces combats seront relatés sur le mur Nord de la salle hypostyle de Karnak, qu'il fit bâtir certainement à cet effet. Nous pouvons alors y admirer le siège de la citadelle de Dapour...

Nonobstant...

Pharaon fut-il à peine de retour en terre divine, celle de Kemet bien sûre, que le prince de Qadesh concocta une nouvelle alliance.

...

 

On peut "aisément imaginer" les objectifs qui traversèrent l'esprit de Séti I :

  • Garantir les routes commerciales égyptiennes,
  • Percevoir davantage encore de taxes pour l'état central,
  • Il va même ré-ouvrir les puits du Sinaï comme ceux d'ailleurs de Nubie ce qui rendra les ressources économiques, celle que l'Egypte avait bien perdues et cela depuis longtemps.
  • Maintenir bien évidemment la sécurité de la vallée du Nil,
  • ...

 

Présence de Séti en terre d'Israël (Terre d'aujourd'hui !) ...

 

Voici un sceau véritablement de facture égyptienne.

Il est du reste recouvert d'or.

Il semble avoir été fixé à un anneau et probablement d'ailleurs utilisé afin de sceller des documents ... (?)

 

On y découvrit la nomenclature du pharaon Séthy I. Le sceau comporte même l'Uraeus ailé ...
 

goldring.jpg

Bague en or ...

Chevalière au nom du pharaon Séthy I.

© Clara Amit / Israel Antiquities Authority.

Source / Lien

 

"Le nom de Séti sur le sceau

symbolise la puissance

et

la protection,

ou

la force du dieu Râ, le dieu du Soleil,

une des divinités les plus importantes du panthéon égyptien"

Edwin van den Brink...

 

51-550x300.jpg

Source / Lien

 

"L'Uraeus ailé [cobra],

protecteur

du nom du pharaon,

ou

du souverain lui-même,

est clairement visible sur le sceau."

Edwin van den Brink...

 

Des objets similaires auraient été d'ailleurs trouvés dans certaines dernières demeures exhumées à :

  • Deir el-Balah,
  • Bet Sh'an qui furent bien des centres administratifs égyptiens.

 

13972279202965_464x0.jpg

© Autorité des Antiquités Israéliennes ...

Source / Lien

 

De pharaon, souvenez-vous de sa "Chapelle Sixtine" …

 

Nous sommes bien au sein de la belle vallée des Rois au niveau de l’hypogée de Séti I !  Et ce autour de 1 305 à 1289 avant l’ère du Christianisme…

Ainsi ...

En suivant l’exemple de ses prédécesseurs, le nouveau pharaon sembla avoir choisi l’emplacement de son hypogée. Cela devait représenter probablement l’un des plus importants chantiers de son règne, mais évidemment pas le seul comme vous savez.

 

Prêtres …

Architectes …

Scribes …

Vizirs … Tous devaient bien certainement participer à situer l’emplacement idéal de cette dernière demeure.

Pharaon validait-il ensuite cet emplacement ?

Ou alors l’imposait-il … ? En tout cas, et ce avec certitude, le jeune souverain devait accomplir le rite des fondations.   

 

Etant donné la magnificence réalisée, ce souverain, comme bien d'autres certainement, devait désirer un somptueux hypogée.

Référons-nous à ses dimensions.

Sa qualité ...

La richesse quant aux ornements picturaux,

...

 

Vous pourrez ainsi y découvrir notamment des litanies :

  • De Râ,
  • Du "Livre pour Sortir au Jour",
  • Celui également du Livre des Portes,
  • Du rituel de l'ouverture de la bouche,
  • Du Livre de la Vache Merveilleuse,
  • Ainsi que des scènes astronomiques et ce dans la chambre funéraire,
  • Des représentations de Séthi I avec des déités,
  • D'autres encore, avec le souverain seul,

Ainsi, quelle ne devait pas avoir été la surprise, l'admiration même en 1817 lorsque le légendaire Giovanni Bastita Belzoni découvrit cette magnificence, cette "Chapelle Sixtine de l’art égyptien"

 

Nonobstant …

Les pilleurs de tombes avaient fait leurs œuvres.

Ce qui du reste, je vous l’accorde, n’enlève rien quant à notre admiration vis-à-vis de certains décors que vous pouvez d’ailleurs voir au musée du Louvre, et n’oublions pas aussi celui de Florence. Quelques éléments furent détachés des parois, ce que vous me permettrez peut être, de déplorer … ! Comme vous savez, ceci fut réalisé à la suite d’une expédition dont fit partit Champollion lui-même, une composition franco-toscane, et ce de 1828 à 1829.

 

Souvenez-vous aussi, de cette grande salle funéraire, vous apprécierez alors certainement l’Amdouat.

Les barques sacrées …

Les différentes heures de la nuit …

Le netjer Râ bien évidemment, naviguant …

...

 

  10420269_828047077234813_3408198771908884567_n.jpg

Source Lien

 

Ainsi Séti I et Touy n'ont pas eu une nombreuse descendance ...

 

Et ce bien sûr, à part le futur et légendaire Ramsès II ...

Le couple royal semble alors avoir eu une fille, nommée Tia, qui épousera visiblement un haut dignitaire de la cour ...

 

En fait ...

Il subsiste un mystère de plus.

Ce dernier semble tenir à la présence d'un énigmatique personnage répondant au nom de Mehy (MHj) au sujet duquel beaucoup croient qu'il aurait été le premier prince héritier de Séti I.

 

On voit souvent en effet ce mystérieux Mehy représenté sur les reliefs du pharaon Séti I, notamment sur ceux relatant ses premières campagnes militaires.

 

Parfois, nous subodorons que Ramsès II chercha à justifier sa légitimité et ce dans ses premiers textes.

Serait-ce vraiment à cause d'un autre prétendant au trône qui pourrait être ce Mehy. Il apparaît derrière le char royal sur des reliefs du mur nord de la salle hypostyle de Karnak.

Detail d un relief d abydos celui du fils du pharaon sethy i ramses ii nouvel empire 19e dynastie mohamed bakier

Il fut brave et conquérant, Séthy I et le temple dédié à sept divinités ... En Égypte ancienne !

Par Le 08/10/2014

ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

 

Titulature de sethy i

 

Un problème dû probablement apparaître.

Celui de la transmission du pouvoir

Et ce visiblement du règne de Toutânkhamon à celui d'Horemheb.

 

Ce fut certainement en raison de cette problématique que le fameux pharaon Séthi I rétablit une véritable royauté de type héréditaire.

Et cela, bien logiquement selon moi, devait contribuer, à n'en pas douter, à une certaine stabilité quant au pouvoir central.

Du reste ...

Je suis intimement convaincu que cela a permis la légitimisation du fils de pharaon et en l'occurrence, je pensais bien évidemment, à Ramsès II, ce dernier ayant été le dauphin.

 

Ainsi ...

Au tout début de son règne, Séthi I sembla se consacrer à consolider son royaume et plus particulièrement vis-à vis du Proche-Orient.

Mais également au sein d'une géographie localisée à l'ouest du delta de l'Itéru.

 

Vint alors visiblement le temps du renouveau.
 

Il eu pour faire tout cela moins de dix années.

Plusieurs temples ...

De plus bien prestigieux ...

Je pense évidemment à la "salle hypostyle" au sein de Karnak, "Sethi I est bienfaisant dans le domaine d'Amon", mais également à cette forêt composée littéralement de 134 colonnes.

 

Ce fut également le temps de la rénovation.

Les ères précédentes furent comme nous le savons des plus perturbées. Ce qui pourraient à mon avis expliquer que pharaon s'attela à certaines restaurations de monuments et ce particulièrement en terre de Nubie. Car la suprématie égyptienne semble être demeurée et ce à travers la création de nouvelles cités ...

 

Quant à son hypogée ...

Elle fut aussi parfaitement innovante en la matière.

La plus grande dernière demeure en ce "lieu de vérité" ...

 

149923_10204179213789538_9020088410413302777_n.jpg

Admirez ...

Temple de Sethi I.

Abydos ...

Source / © Danielle Discours.

 

Ainsi, sous le règne de Séthy I, les batailles semblent avoir été documentées par :

  • Des archives Hittites,
  • Cinq stèles situées dans le couloir syro-palestinien,
  • Les reliefs du temple de Karnak bien sûr !
  • ...

 

De ce fait nous pouvons y retrouver :

  • Les noms des cités,
  • Mais également ceux des peuples,
  • Ainsi que des États conquis ou alors soumis à l'Égypte à ce moment là ... 

 

95c5f246.jpg

Séti I.

  Source / Lien 

 

Pére de Ramsès II ...

 

Detail-d-un-relief-d-Abydos-celui-du-fils-du-pharaon-Seth.jpg

Détail d'un relief d'Abydos, celui du fils du pharaon Séthy I !

Ramsès II.
Nouvel Empire 19ème dynastie.

Source / © Mohamed Bakier

 

Plan de l'article ... 

 

→ Un règne d'une importance cruciale finalement.

 

→ On connaît entre autre chose de lui ce temple ...

 

→ Le temple dédié à sept divinités.

 

1238882_370698253072007_2063210570_n.jpg

Détail du mur de la salle des colonnades du complexe d'Osiris ...

Dans le temple du pharaon Seti I.

Abydos. 

Source

 

Un règne d'une importance cruciale finalement.

 

Et bien paradoxalement à la tendance d'aujourd'hui ...

Car son règne semble quelque peu occulté par celui de son propre fils : Ramsès II.

 

Il fut tout de même un grand stratège militaire. J'oserais même aller jusqu'à penser qu'il fut bien de la lignée du légendaire Thoutmôsis III. Ainsi, il aurait conquis la fameuse forteresse de Qadech, alors que son légendaire fils n'y serait pas arrivé : se souvenir à cet effet du poème de Pentaour.

 

N'oublions pas que nous pourrions presque faire une analogie à cet autre pharaon qui fut Amenhotep III. Et ce en tant que pharaon bâtisseur.

 

Finalement ...

Il fut bien l'artisan de cette nouvelle stabilité au sein du royaume, et ce en moins de dix années de règne.

Prospérité économique retrouvée.

Avec je le suppute, un foisonnement sans pareil au niveau intellectuel. Sans omettre le côté culturel bien évidemment.

 

J'en arrive même à me demander.

Sans cette gestion particulière de Kemet que fit Séthy I.

Que serait-il arrivé au règne de son propre fils, Ramsès II ?

Mystère ... ?

Et puis finalement, c'est un questionnement sans importance, stérile probablement sauf dans la mesure où nous désirons mettre en évidence le règne de Séti I.

Un règne bien court finalement ...

Car en vérité, nous ne le saurons jamais (?)

Cependant permettez-moi d'émettre le fait que ce nouveau règne, celui du dauphin, aurait pu être bien moins stable, moins long, moins prestigieux, moins ..., et ce, aux yeux de nos contemporains comme de ceux de nos anciens d'ailleurs, ... 

 

On connaît entre autre chose de lui ce temple ...


A l'orientation plein Est ...

A Gournah ... 

Et en plus en bordure du canal parallèle au Nil, il aboutit ainsi au temple d'Hatchepsout à Deir-el-Bahari. Souvenez-vous des barques divines lors de la Belle Fête de la Vallée. Une en référence à ce point culminant de la montagne, c'est à dire le Qurn ... ?

 

Ainsi, même si les temples étaient tous considérés comme des "Châteaux de Millions d'Années" nous leur connaissons des noms complémentaires comme :

  • "Le magnifique parmi les magnifiques" / djeser djeserou, pour le temple d'Hatshepsout ...
  • "Unis avec l'Éternité" quant à celui de Ramsès III ... 
  • "Sethi I est bienfaisant dans le domaine d'Amon sur la rive Ouest de Thèbes", dont les fonctions auraient été le culte d'Amon-Râ ainsi bien sûr que du Sethi divinisé.
  • ...

 

Séthi I semble donc avoir choisi le site de Thèbes Ouest dénommé "Hefet-her-nebes" ...

"Face au Seigneur".

Face à Amon-Râ bien sûr ...

Vous l'aurez compris nous évoquons ainsi le grand netjer Amon.

 

A ce titre, ...

Il constituait un arrêt de choix et servait de reposoir pour les barques divines lors de la Belle Fête de la Vallée.

Sethi I succéda donc à son père, Ramsès I, qui avait alors régné souvenez-vous moins de 2 ans. Ainsi pour cette raison, le temple funéraire de Sethi fut visiblement aussi le lieu de culte de son père Ramsès I.

Seule la partie postérieure du temple est aujourd'hui intacte, peut être par le fait qu'elle fut érigée entièrement en pierres, ou alors ... ?

 

Les pylônes ...

Le palais royal ... Tout cela ne laisse voir de nos jours, malheureusement pour la beauté des lieux, que des fondations, mais également des stèles ainsi que quelques linteaux posés à même le sol et ce quand ils n'ont pas été absorbés par les habitations du village actuel.

 
Nous visitons donc principalement une surface rectangulaire.

 

Ce dernier comprend :

  • Un portique,
  • Une salle hypostyle ...

Celle-ci souvenez-vous devait donner accès à des chapelles dédiées au souverain divinisé bien entendu, mais également au netjer Osiris et à cette légendaire triade Thébaine...

Se rappeler alors d'Amon-Râ, de Mout et aussi de Khonsou ...

 

Possibilité également de découvrir une cour solaire ...

Vous pourrez y découvrir quelques salles qui semblent avoir été consacrées à Ramsès I.

 

  10394098_768695153170006_2521076946842506017_n.jpg

Horus menant le pharaon Sethi I vers Osiris ...

La "maison d'éternité" de Sethi I.

KV17, the "Belzoni's tomb" or if you prefer "the tomb of Apis".

Nous sommes bien au sein du mont al-Qurn et plus précisément

aux "Portes des Rois",

le "Lieu de Vérité" ...
Source 

 

Le temple dédié à sept divinités ...

 

Un souverain ...

Brave à la guerre ...

Et "bon" pour son peuple visiblement.

 

De plus un bâtisseur inspiré ...

 

Grâce à lui, la cité d'Abydos atteigna une véritable splendeur. Notamment à travers le temple que Séti I y fit construire et ce pour son père, rappelez-vous de Ramsès I.

 

Les reliefs du temple d'Abydos comptent certainement parmi les plus beaux de l' "art" égyptien. Souvenez-vous cependant, en ce temps là, il n'y avait pas vraiment d'art pour l'art en tant que tel.

Certains d'entre eux ont été démontés, tel celui qui figure de nos jours au musée du Louvre, et qui a été rapporté par le légendaire Champollion.

 

Ainsi sur les murs d'Abydos, Séti I aurait fait inscrire la liste des souverains qui, à partir de Ménès, l'ont précédé, soit soixante-seize nomenclatures...

Le souverain fut représenté en compagnie de son fils, le futur Ramsès II, adorant les cartouches de ses prédécesseurs. C'était pour Séti I, une manière de démontrer la continuité royale.

 

La grande épouse royale de Séti fut la princesse Touy qui après la mort de son mari tiendra une place importante sous le règne de son fils, Ramsès II.

Plusieurs temples seront alors élevés par ce dernier en l'honneur de sa mère qui jouera un rôle de premier plan lors de la période de transition séparant la disparition de Séti I et l'avènement de Ramsès II. On a souvent supposé qu'il y avait eu une corégence entre Séti I et Ramsès II, mais il semblerait bien qu'il n'en fut rien ! Séti I et Touy  n'ont pas eu une nombreuse descendance.

A part le futur Ramsès II ...

Ils auraient eu une fille, nommée Tia, qui épousera visiblement un haut dignitaire de la cour... En fait, il subsiste un mystère qui semble tenir à la présence d'un énigmatique personnage répondant au nom de Méhy au sujet duquel beaucoup croient qu'il aurait été le premier prince héritier de Séti I ...

 

On voit souvent en effet ce mystérieux Méhy représenté sur les reliefs du pharaon Séti I, notamment sur ceux relatant ses premières campagnes militaires.

1959398 369251783216654 1201002760 n

Il fut brave et conquérant, Séthy I mena une campagne éclaire ! En Égypte ancienne !

Par Le 19/06/2014

ankh hiero

"Vivre"…

"La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

1959398_369251783216654_1201002760_n.jpg

Temple de Seti I...

Abydos.

Source 

 

"Eternelle est la justice de Râ"

mn-m3'tr…

Menmaatre Seti I, se déclara-t-il pour le netjer Seth ?

"Homme de Seth, aimé de Ptah "...

Sty mry-n-PTH ou Sety Merenpta, qui vécut selon Manéthon au moins 55 ans.

Cependant les dates officielles seraient à ce jour 1290 à 1279 avant notre ère.

 

Ce fut comme vous savez l'un des grands dirigeants de la Kemet antique. Mais tout autant un important commandant militaire de cette 19e dynastie.

 

Quant à son hypogée, dans cette belle vallée des Rois, il ne semble pas avoir encore livré tous ses petits mystères.

 

95c5f246.jpg

Séti I.

  Source / Lien 

 

Plan de l'article... 

 

→ Et sa "Chapelle Sixtine de l'art Égyptien"... 

→ Séti I ordonna donc qu'on commença la construction de son hypogée !

→ Nous sommes le 16 Octobre 1817...

→ Tout le monde dû à ce moment là être époustouflé !

→ Séti I mena une campagne éclaire…

→ Une autre campagne...

→ Il fut à Thèbes...   

→ On raconte une belle légende à ce sujet d'ailleurs...

 

1238882_370698253072007_2063210570_n.jpg

Détail du mur de la salle des colonnades du complexe d'Osiris...

Dans le temple du pharaon Seti I.

Abydos. 

Source

 

Et sa "Chapelle Sixtine de l'art Égyptien"...

 

C'est bien cette image qui me vient à l’esprit quand  je pense à cet l'hypogée.

 

Ainsi...

Peu de temps après son accession au trône d'Horus.

Faisant suite bien malheureusement au décès de son père, le premier des Ramsès.

Il suivit les pas de ses prédécesseurs du Nouvel Empire.

 

Séti I ordonna donc qu'on commença la construction de son hypogée.

 

Au sein de cette belle vallée des Rois…

En plein désert.

Et situé sur la rive Ouest de Thèbes, capitale politique, religieuse, peut être même économique et cela au Nouvel Empire.

 

Voyez comme cette vallée est riche et abondante en nomenclatures finalement :

→ La vallée des Rois...

→ ‏وادي الملوك‎...

→ Wādī al-Mulūk...

→ Wadi el-Muluk...

→ Bibân El-Moulouk...

→ Les portes des Rois...

→ Bibân el-Molûk...

→ Biban el-Muluk...

→ ...

 

Et avec un chacal, le netjer de la momification, comme sceau.

 

Il aurait été le fils du fondateur de la 19e dynastie selon Manéthon...

 

Cela même si du reste d'aucun tendrait à supputer que ce fut plutôt lui, Séti I.

 

Je subodore, sans trop m’avancer du reste, comme tout souverain qui devait se respecter, Séthi I voulu bien certainement que sa dernière demeure fut des plus somptueuses. Et cela tant par les dimensions que par la qualité, la richesse de ses ornements picturaux,...

 

Le résultat fut cependant fantastique.

Était-il au demeurant vraiment à la hauteur des ambitions de pharaon ? 

 

Nous sommes le 16 Octobre 1817...

 

KV17...

 

Giovanni Battista Belzoni découvrit ainsi :

  • Un sarcophage en calcite,
  • Des fragments d’un coffre à vases canopes,
  • … Ils sont exposés de nos jours au musée de Soane à Londres.

 

Notons au passage qu’à la 21e dynastie l’hypogée de Séthi I servit pendant un court laps de temps, de cachette.

On aurait pu y voir alors certainement Ramsès I et II.

 

Vint alors l’année 10 du règne de Siamon.

978 à 959 avant notre ère…

Séthi I comme d’ailleurs les autres momies furent transférées dans le légendaire hypogée dénommé  DB320 de Deir el-Bahari que vous connaissez bien.

 

La  découverte de cette cachette fut alors réalisée en 1881 par Abd el-Rassoul. Et comme me le précisait si gentiment et justement du reste mon ami Etienne "... et c'est Emile Brugsh qui vida la tombe cachette en 48h !".

 

Tout le monde dû être à ce moment là, époustouflé !

 

Par la beauté de kV17...

Sa magnificence...

 

Celui d'un complexe bien rapidement qualifié de :

 

"Chapelle Sixtine de l'art égyptien"

 

Malheureusement pour nous...

Le "trousseau" funéraire avait été pillé. 

De plus de nos jours, cet hypogée reste fermé au public.

Afin de le protéger...

 

Nonobstant…

Nous pouvons admirer certaines parties du décor au musée du Louvre mais tout autant du reste dans celui de Florence.

Certains pans entiers furent détachés de l'hypogée lors d'une expédition Franco-toscane en 1828 / 1829 à laquelle participait Champollion. 

 

→ En 1828...

 

Financé par :

  • Le grand-duc de Toscane, Léopold II,
  • Et le roi de France, Charles X,

 

Rosillini avec le légendaire Jean-François Champollion, réalisèrent une expédition franco-toscane au sein de Kemet...

 

→ Le 29 décembre 1829, de retour d'Égypte, Rosellini rédigea un rapport au grand-duc Léopold II. 


"Nous l'avons trouvé dans les Archives nationales à Prague,

tous les documents de la famille Habsbourg-Lorraine sont maintenus"

Marilina Betro.


Y demeurait visiblement une liste de 1878 artefacts qu'ils auraient d'ailleurs emballés pour le voyage de retour en Toscane.

Avec la description de 11 momies,

660 acquis au cours de fouilles,

1218 furent visiblement achetés.

 

Séti I mena une campagne éclaire…

 

Dans le même temps...

Séti éprouva de grandes difficultés avec d'autres vieux ennemis à savoir les Libyens.

 

Il y avait également les menaces permanentes que nous connaissons bien, celles des Hittites bien sûr mais aussi des Syriens qui faisaient peser à l'est de lourdes tensions.

 

Voilà maintenant Kemet tracassée sur sa frontière ouest.

 

De la même manière qu'il avait procédé plus tôt, Séti I ne laissa pas l'adversaire se nourrir d'illusions. Ainsi il entra en Libye et infligea une cuisante défaite à l'ennemi.

 

Une autre campagne...

 

Elle mena les armées de pharaons en Nubie cette fois-ci où une rébellion sembla avoir éclaté.

 

Là encore...

Le souverain agira vite et fort, ne laissa pas le temps à l'adversaire d'exploiter la situation.

 

Il fut à Thèbes... 

 

Lorsque lui parvint la nouvelle d'un nouveau soulèvement.

 

L'intervention fut décidée séance tenante. En quelques heures, un corps expéditionnaire fut mis sur pied dont le pharaon lui-même prit le commandement.

 

Ce fut une campagne éclair. En très peu de temps, les Nubiens seront battus, la révolte sera alors étouffée.

 

Séti profita de sa présence au-delà de la première cataracte pour fonder deux nouvelles cités : 

  • Amara-Ouest,
  • Aksha. 

 

Séti I fut vraiment un souverain qui savait se montrer généreux lorsqu'il s'agissait de récompenser ceux qui le servaient bien.

Les généraux...

Les officiers...

Les soldats qui se furent distingués lors des campagnes contres les hittites, les Syro-palestiniens, les autres ennemis du pays recevaient alors de nombreuses gratifications sous forme d'or dont pharaon savait se montrer prodigue en dépit des difficultés liées à l'extraction du précieux métal.

 

On raconte une belle légende à ce sujet d'ailleurs...

 

Pharaon visitait un jour une mine d'or et pouvait alors constater à quel point le travail de ceux qui l'extrayaient fut pénible. Ils travaillaient en plein soleil dans des lieux désertiques où la chaleur était vraiment torride. Il n'y avait pas suffisamment de puits et les mineurs risquaient de mourir de soif.

 

Pharaon ordonna alors que d'autres puits soient creusés. Cependant on lui répondit qu'il n'y avait pas suffisamment d'eau dans le sol et qu'il ne servait vraiment à rien de creuser de nouveaux puits.

 

Le roi parcourra alors à pieds les environs puis, comme guidé par une inspiration divine, il se dirigea vers un endroit précis et ordonna qu'un puits soit creusé à la place même qu'il désignait.

Les ouvriers eurent à peine donné quelques coups de pioche que l'eau jaillit en abondance... 

 

Alors à suivre prochainement... 

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

95c5f246.jpg

Séti I.

  Source / Lien 

 

sethiI100.jpg

Le visage de Séti I !

Statue d'albâtre...

Elle est colossale et aurait été trouvée à Karnak !

Source / Lien

 

speos1.gif

Pakhet est coiffée du globe solaire !

Séthy I offrait ici une libation et une fumigation à la netjeret Pakhet...

P3ḫ t.

© J.L. Chappaz et S. Bickel

 

Liste des cartouches des pharaons dans le temple de Séthi I.

    19e dynastie...

Abydos.

 

sethi-Ier.jpg

Séthi I.

Détail de la peinture de son hypogée dans la Vallée des Rois.
La netjeret Hathor accueillait Séthi I...

Musée du Louvre...

Son temple à Thèbes ouest.

Source / Lien

 

SetiI-KneelingStatueOfferingToOsiris-CloseUp_MetropolitanMu.png

Statue du pharaon Seti I...

19e dynastie vers 1294 - 1279 avant notre ère... 

© Keith Schengili-Roberts

Source / Lien

 

149923_10204179213789538_9020088410413302777_n.jpg

1 32

Admirez...

Temple de Sethi I.

Abydos...

Source / © Danielle Discours.

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

 

Sources...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Galina A.Belova, TT320 and the history of the royal cache during the twenty-first dynasty, page 73-80, Egyptology at the dawn of the twenty-first century 1, Le Caire, 2003. 

 

Carl Nicholas Reeves, Richard H. Wilkinson, The Complete Valley of the Kings, Thames and Hudson, London, 1996

 

Alberto Siliotti, Guide to the Valley of the Kings and to the Theban Necropolises and Temples, A.A. Gaddis, Cairo, 1996 

 

Sitographie...

 

http://drhawass.com/blog/press-release-tunnelseti-i-tomb

 

Clé de VIE

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

 

"Midi.

L'air brûle

et

sous la terrible lumière
le vieux fleuve alangui roule des flots de plomb.


Du zénith aveuglant

le jour tombe d'aplomb,
et l'implacable Phré couvre l'Egypte entière."

José Maria de Hérédia.

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

N 64862 1

Rarissime ! Un sarcophage cananéen, de l’âge du bronze, en argile découvert au sud de la Galilée et en relation avec Séthy I, en Égypte ancienne.

Par Le 12/04/2014

 ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

 

Nous sommes le 12 Avril 2014...

 

"Remplir le vœu de toute ma vie, 

visiter l'Égypte,

cette terre des merveilles,

  le berceau de la civilisation."

Jean-François Champollion.

 

  3.JPG

  Voici une vue générale de la zone d'excavation...

© Skyview Société / Israel Antiquities Authority.

Source / Lien

 

Une découverte d'importance... ! 

D'autant plus si nous nous intéressons aux périodes où les pharaons régissaient les pays limitrophes à Kemet.

 

La découverte d'une telle dernière demeure en terre d'Israël nous documente quant à l'importance de l'occupation pharaonique en cette terre.

Canaan...

Galilé...

Et des lieux probablement bien plus au nord qu'on n'avait pas encore réussi à prouver.

 

Des informations des plus passionantes.

Comment vivaient-ils ?

Comment se comportaient-ils si loin de leur Nil salvateur ?

... ?

 

Plan de l'article...

 

→ Souvenez-vous…

 

→ Voici donc une annonce de l'Autorité des Antiquités d'Israël !


→ Nous sommes en cette ère de la 19e dynastie de Kemet…

 

→ Ainsi...


→ Une découverte située à l’ère du bronze !

 

→ Nous sommes aujourd'hui à Tél Shadud…

 

→ Une trouvaille bien rarissime !

 

→ A l'intérieur du sarcophage…

 

→ Quelques objets dans cette dernière demeure… 

 

→ Une autre rareté...

 

→ Une sorte de conclusion dixit Van den Brink...

 

Souvenez-vous…

 

1545637_10152009653967021_5362212414481922797_n.jpg 

Poteries découverte sur le site de Tell el-Farcha...

Source / © Robert Słaboński /  Lien

 

Souvenez-vous...

De cette route hypothétique du Moyen-Orient qui aurait relié il y a plus de 5000 ans, Tell el-Farcha à cette ville de Tel Erani en Israël : une mission Polonaise serait en train d’étudier en même temps, les deux extrémités de cette route.

On pense évidemment au "Project Trade Routes of the Near East-TRoNE". 

 

Nous nous demandions alors si des marchands seraient partis effectivement de Tell el-Farcha, cette cité au sein du delta orientale du Nil et cela en passant par le Sinaï d'aujourd'hui tout en suivant cette hypothétique route côtière... ?

 

Ainsi...

Les chercheurs auraient de fait découvert en cette période très éloignée, c'est à dire à la prédynastie, une certaine activité commerciale provenant de Palestine et ceci sur le site de Tell el-Farcha.

 

A l'autre extrémité de cette route hypothétique i.e. en Israël...

Sur le site de Tel Erani...

On y aurait découvert une architecture analogue à nos anciens égyptiens ainsi que certaines poteries provenant de façon certaine de la vallée même du Nil.

Etait-ce déjà une colonie Égyptienne il y a 5200 ans ?

Fut-ce le fruit d'un certain troc commercial ?

... ?

 

Alors...

Vous ne serez probablement pas surpris quant à cette nouvelle découverte, ce sarcophage Cananéen, en argile, daté de l'époque de Séthy I.

 

Voici donc une annonce de l'Autorité des Antiquités d'Israël : l'I.A.A.

 

Elle serait datée du mercredi 9 Avril 2014 !

 

2014-04-09-12.41.22.jpg

Voici le Dr. Ron Be'eri de l'Autorité des Antiquités Israéliennes !

Il explique alors les découvertes près de Tel Shadud...

© Ilan Ben Zion...

Source / Lien

 

Selon cette annonce, le hasard aurait conduit à une découverte bien inédite et ceci au cours de travaux qui devaient conduire à l'installation d'une ligne de conduite de gaz naturel...

 

Nous sommes donc en cette ère de la 19e dynastie de Kemet…

 

EGNOEMPLANCNEMP001

Carte de Kemet, au Nouvel Empire...

Sous les règnes de Séthy I, Ramsès II son fils et Ramsès III.
Histoire de l’Égypte ancienne...

Source / Lien  

 

Ramsès I (1292 - 1290),

Séthy I (1290/1294 - 1279/78),
Ramsès II (1279 - 1213),
Merenptah (1213 - 1203),
Amenmes (1203 - 1200/1199),

Séthi II (1199 - 1194/93),

Siptah et Taousert  (1194/93 - 1186/85).


Séthi I…

Séthy I…

Séti I…

stj... Il fut bien le géniteur du grand Ramsès II comme vous le savez ! Il aurait pu être connu simplement avec ce point ! Son règne fut parfaitement éclipsé d'ailleurs, dans nos mémoires en tout cas, par celui de son propre fils !

 

Cependant, il fut un important commandant militaire en cette 19e dynastie ! Les faits relatifs à son règne sont aussi importants du reste que ceux de Ramsès II !

 

Comparez les deux cartes...

 

israel 2

Source / Lien

 

En apparté du sujet...

Soulignons qu'il existe au moins une "polémique" quant à Séthy I, en plus de la conception de sa dernière demeure.

Selon certains chercheurs...

Fut-il vraiment ce pharaon mentionné dans le récit biblique relatif à l'exode des Israélites de Kemet... ?

 

Ainsi...


Nous sommes en cette ère de la 19e dynastie : il y eu une révolte dans la vallée de Bet Shean !

Beït Shéan...

Beit-Chean...

Beit Chéan...

Bet She'an...

Beth Shean en Israël est l'une des villes les plus anciennes d'Orient !  Elle se situe du reste non loin de la nouvelle découverte.

 

Au cours de la première année du règne de Séthy I, autour de 1294 avant notre ère, pharaon se mit en conquête de cette région. Ces combats seront du reste bien relatés sur le mur sud de la salle hypostyle de Karnak, qu'il fit bâtir certainement à cet effet, on peut alors y admirer le siège de la citadelle de Dapour.

 

On peut aisément imaginer ses objectifs :

  • Comme garantir les routes commerciales égyptiennes,
  • Percevoir des taxes pour l'état central,
  • Maintenir la sécurité de la vallée du Nil,
  • ...

 

Il finit donc par établir la domination égyptienne en terre de Canaan. Séthy I possédait donc la région qui correspond aujourd'hui à Israël, le lieu aujourd'hui de notre investigation...

 

Une découverte située à l’ère du bronze tardif !

 

Ainsi selon les archéologues israéliens...

Nous sommes en présence de la dernière demeure d’un riche Cananéen.

 

Il aurait été certainement bien proche des occupants égyptiens de l'époque du règne de Séthy I...

Ce dernier aurait donc bien conquis cette région et cela au 13e siècle avant notre ère. 

 

Un riche Cananéen...


"Une personne ordinaire

ne pouvait pas se permettre l'achat d'un tel cercueil.

Il est évident que le défunt était un membre de l'élite locale"

Fait remarquer les chercheurs...

 

  • Fut-il un haut fonctionnaire au service de pharaon ?
  • Le sarcophage appartenait-il à un riche personnage local qui imitait les coutumes égyptiennes ?
  • ... ?

 

Nous sommes aujourd'hui bien à Tél Shadud…

 

Au niveau d’un monticule archéologique au sein de la vallée de Jezréel / Yizreêl !

Au nord…

Proche finalement du kibboutz dénommé Sarid.

 

Une vallée appelée aussi la plaine d'Esdrelon.

De l'État d'Israël...

Entre la Samarie et la Galilée...

Elle fut le théâtre de nombreuses batailles au sein de l'époque biblique.

 

Et souvenez-vous notamment, de cette ancienne ville de Megiddo (La bataille de... !) qui se situait dans le sud-ouest de cette même vallée...

 

Tél Shadud...

' Sarid fut son nom biblique...

 

"...avec l'ancien monticule souvent désigné comme Tel Sarid,

et

avec un kibboutz à proximité nommé Kibbutz Sarid.

 

La ville biblique Sarid,

situé dans la tribu du territoire Zevulun,

est mentionné dans la Torah dans le contexte de la conquête de Josué.

 

La ville est devenue une ville de frontière,

comme l'a raconté dans le livre de Josué (19:10) :

"le troisième lot est venu pour la tribu de Zevulun, selon leurs familles et le territoire de son héritage s'étendait jusqu'à Sarid."

 

Tél Shadud...

Elle fut stratégiquement mais également économiquement importante du fait de son emplacement le long des routes importantes quant à la période biblique.

 

Une trouvaille bien rarissime !

 

Nous voici donc avec une découverte vieille de 3300 ans.

Imaginez, 13e siècle avant notre ère…

 

Particulièrement rare…

Et de plus, bien conservée dans son ensemble.

 

Il s’agit d’un sarcophage en argile trouvé dans la fameuse vallée de Jezréel !

Au sud de la Galilée…

 

"Lors de la fouille,

 nous avons découvert une perle unique et rare :

 un cercueil d'argile cylindrique

avec un couvercle anthropoïde

… "

Dixit le Dr Ron Be'eri…

L'un des trois administrateurs de l'excavation. 

 

Ainsi...

Les archéologues auraient creusé à Tel Shadud et ceci à partir de Décembre 2013 jusqu'au mois dernier, Mars 2014...

 

Ils auraient découverts en premier lieu le pied du sarcophage. Trois semaines plus tard, ils aboutirent à sa totalité ! Nonobstant, ce fut visiblement au cours des derniers jours de l'excavation qu'ils purent finalement dépoussiérer son visage sculpté...

Le couvercle du sarcophage d'argile était brisé. Cependant vous remarquerez que ce visage bien sculpté demeure presque intacte.

Sourcils gracieux,

Des yeux en amande,

Un long nez,

Des lèvres charnues,

...

 

De plus ils furent contraint de remarquer que :

  • Les oreilles étaient séparées de la face.
  • Les mains, aux longs doigts, étaient figurées comme si les bras du défunt avaient été croisés au sommet de sa poitrine.

Rappelant de fait une sépulture type égyptienne... (?)

 

  egyptian-coffin-israel.jpg

Source / Lien

 

1a-728x1024.jpg

Source /  © Dan Kirzner / Lien

 

"C'est vraiment un très beau visage,

très serein"

Edwin van den Brink...

Un archéologue et égyptologue travaillant sous l'autorité des antiquités du gouvernement d'Israël.

 

"C'est très intéressant" !


2a-1024x750.jpg

Un visage mince...

Source  / Lien

 

  "Lors de la fouille, nous avons découvert une perle unique et rare:

un cercueil d'argile cylindrique avec un couvercle anthropoïde (un couvercle façonné à l'image d'une personne)

entouré par une variété de poterie constitué principalement de réservoirs de stockage pour la nourriture,

la vaisselle.

 

Comme c'était la coutume,

il semble qu'ils ont été utilisés comme offrandes pour les dieux, et

ont également pour but de fournir les morts avec la subsistance dans l'au-delà"

 

A l'intérieur du sarcophage…

 

Les chercheurs y auraient trouvé un squelette. Celui d’un homme adulte visiblement…

Quant à son origine, elle serait apparemment cananéenne (?).

 

Il aurait été inhumé à côté de :

  • Poteries,
  • Poignard en bronze,
  • Bol en bronze,
  • Ainsi que des pièces de bronze martelées,
  • ... 

 

Seulement quelques sarcophages anthropoïdes ont pu à ce jour être trouvé en Israël !

Souvenez-vous...

Le dernier découvert fut celui de Deir el-Balah, il y a une cinquantaine d'années environ.

 

  • Deir al Balah dans la bande de Gaza. Où quelques 50 sarcophages similaires auraient été déterrés.Cependant, nous nous devons de préciser que la majorité d'entre eux le furent par des pilleurs de tombes... 
  • Des dizaines auraient aussi été trouvés à Beit Shean, dans le nord d'Israël.

 

Il en ressort donc...

Quant à cette nouvelle découverte, que Kemet contrôlait bien la région au cours de cette période.

 

L'I.A.A envisage visiblement d'échantillonner à l'intérieur du sarcophage ! Et ceci afin de réaliser des analyses ADN...

 

La personne décédée était-elle d'origine :

  • Cananéenne ?
  • Égyptienne ?
  • ... L'ADN s'exprimera-t-elle de nouveau ?

 

Quelques objets dans cette dernière demeure… 

 

Voici donc certains effets personnels quant à un riche "cananéen" (?) probablement fut-il du reste un élément officiel égyptien (?) 

Diplomate ?

Membre du service des impôts ?

Militaire ?

... ?

3.ancient-egyptian-coffin.jpg

Source / Lien

 

canbowldagger.jpg

Bronze dagger and bowl.

© Clara Amit / Israel Antiquities Authority.

Source / Lien

...

 

Une autre rareté...

 

Un sceau égyptien recouvert d'or qui était fixé à un anneau. Il fut probablement utilisé afin de sceller des documents...

 

On y découvrit alors la nomenclature du pharaon Séthy I. Le sceau comporte l'Uraeus ailé...
 

goldring.jpg

Bague en or...

Chevalière au nom du pharaon Séthy I.

© Clara Amit / Israel Antiquities Authority.

Source / Lien

 

"Le nom de Séti sur le sceau

symbolise la puissance

et

la protection,

ou la force du dieu Râ, le dieu du Soleil, une des divinités les plus importantes du panthéon égyptien"

Edwin van den Brink...

 

51-550x300.jpg

Source / Lien

 

"L'Uraeus ailé [cobra],

protecteur

du nom du pharaon,

ou

du souverain lui-même,

est clairement visible sur le sceau."

Edwin van den Brink...

 

Des objets similaires auraient été trouvés dans certaines dernières demeures exhumées à :

  • Deir el-Balah,
  • Bet Sh'an qui furent des centres administratifs égyptiens.

 

13972279202965_464x0.jpg

© Autorité des Antiquités Israéliennes...

Source / Lien

Titulature de sethy i

Il fut brave, et conquérant, ses frontières de l'Est furent menacées, Séthy I ... En Égypte ancienne.

Par Le 20/02/2014

ankh hiero 

"Vivre"…

"La vie"…  https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

 

sethiI100.jpg

Le visage de Séti I.

Statue d'albâtre ...

Elle est colossale et aurait été trouvée à Karna.

Source / Lien

 

Paramessou ...

Le futur Ramsès I ...

Il n'était pas de sang royal.

Il fut néanmoins un haut dignitaire, un vizir en vérité.

Sans descendance directe, Horemheb désigna alors le futur Ramsès I pour le succéder sur le trône d'Horus. D'aucuns supputent même le fait que son vieux compagnon, Paramessou, fut choisi à travers les qualités intrinsèques de meneur d’hommes, du futur Séthy, le fils de Ramsès I.

 

Seulement le premier des Ramsès ne régna pas plus de deux années ...

 

Fut-il malade ?

En tout cas, il associa bien rapidement sur le trône, son propre fils. Ce dernier avait bien 30 ans lorsqu'il monta définitivement sur le trône d'Horus.

 

Séthi ...

Une liaison avec le netjer Seth ...

Une divinité malfaisante, rouquine, ...

 

95c5f246.jpg

Séti I.

  Source / Lien 

 

Plan de l'article ... 

 

→ Une stèle trouvée près de la première cataracte ...

 

Séti I ...

 

→ Il semble avoir été en corégence avec son père ...

 

→ Avait-il le désir que Kemet puisse retrouver son apogée ?

 

→  Il sembla dépenser beaucoup d'énergie à limiter les peuples étrangers ...

 

→ Souvenez-vous ...

 

→ A l'intérieur ...

 

→ A l'extérieur ...

 

Les frontières de l'Est furent menacées.

 

→ Sur le plan militaire ...

 

Une stèle trouvée près de la première cataracte ...

Gravée en l'an 9 de son règne ...

 

Séthi ...

1 290 - 1 279 / 78

Il fut visiblement adulé du fait notamment de ses extraordinaires qualités de bon gestionnaire des stocks ... :

 

"C'est lui qui emplit les magasins,

élargit les greniers,

donne des biens à celui qui en est dépourvu

[…].

  C'est lui qui cultive l'épeautre,

l'Aimé du blé et le Seigneur du pain

[…] :

 le pays entier est dans l'allégresse à cause des nourritures qu'il prodigue."

 

Étant donné la crue et ses caprices ...

On comprendra bien mieux la nécessité d'une organisation à l'échelle de l'État quant à l'Itéru.

Rentabiliser au mieux les terres cultivables ...

Répartir judicieusement les provisions de blé ...

Contourner les famines ...

S’écarter autant que possible du chaos ... S’abstenir de retrouver les conditions géopolitiques de la Première Période Intermédiaire, notamment.

...

 

Bien plus tard, le nilomètre devint un instrument de prévision indispensable, cependant souvenez-vous, initialement il fut inventer surtout pour les impôts ...

 

Séti I ...

 

Il succéda comme nous le savons à son père qui ne régna à peine que deux années.

Nonobstant ...

Il initia finalement la 19e dynastie ainsi qu’une lignée royale très prestigieuse puisqu’il s’agit des ramessides.

Souvenez-vous ...

Nous sommes pratiquement à la sortie de cette période bien inédite et mouvementée du reste dans l'Histoire pharaonique, celle relative à Akhet-Aton. 

 
SetiI-KneelingStatueOfferingToOsiris-CloseUp_MetropolitanMu.png

Statue du pharaon Seti I...

19e dynastie vers 1294 - 1279 B.C.E.

© Keith Schengili-Roberts

Source / Lien

 

Il semble avoir été en corégence avec son père ...

 

De plus ...

Il fut en parallèle le chef de l'armée, chargé de la sécurité aux frontières. Il monta sur le trône d'Horus à un âge mûr, il devait alors avoir 30 ans, mais il sembla être néanmoins en pleine force physique.

 

Et il engendra Ramsès Le Grand, comme vous savez.

 

Avait-il le désir que Kemet puisse retrouver son apogée ?

 

Et ce, à l'image de ses ancêtres de la 4e dynastie.

Travaux de restaurations ...

Rétablissement des temples ...

Redressement d'un l'état central fort ...

Puissance ...

Stabilité ...

 

En tout état de cause, il voulait visiblement effacer l'époque Armanienne ... Ainsi, le pouvoir du netjer Amon, de son clergé en vérité, fut bien consolidé et ce vis-à-vis des autres netjerou(t) du panthéon égyptien.

 

Il sembla à cet effet dépenser beaucoup d'énergie afin de limiter les peuples étrangers ...

 

Celui qui semblait contester son autorité le menaçait tout simplement ... 

Fut-il pour autant un pharaon guerrier ?  

 

Voici peut être un symbole... ?

Des flèches ...

Utilisées par les Hommes depuis la nuit des temps.

Elles devinrent en quelque sorte un signe divin.

 

Souvenez-vous ainsi des "neufs arcs".

Cela devait en fait correspondre à une sorte de "liste".

Évolutive ...

Et cela en fonction des périodes ainsi que des ethnies, ennemies de Kemet.

 

On découvrit ainsi des représentations les montrant vêtus chacun bien spécifiquement comme le furent par exemple :

  • Les Nubiens,
  • Les Libyens,
  • Les Asiatiques,
  •  Les Hittites,
  • La population du Mitanni,
  • Les Tjehen.

 

Ainsi nous nous apercevrons que la Nubie fut bien l'une des premières contrées où Seti I dirigea lui même son armée. Et plus précisément contre l'Irem, une ville de Haute-Nubie... 

 

Souvenez-vous ...


De ce règne baroque d'Akhénaton ...

Celui qu'il laissa aussi bien à l'intérieur de Kemet que dans ses rapports avec l'étranger, des séquelles bien profondes auxquelles n'ont pu remédier visiblement ni Toutânkhamon, décédé bien trop jeune, ni même le légendaire et fameux général Ay.

 

En revanche ...

Le gouvernement d'Horemheb avait bien amorcé une sorte de réorganisation, de celle même que le pharaon Séti I souhaitait apparemment poursuivre.

 

A l'intérieur ...

 

Kemet semblait bien calme. Elle retrouvait un semblant de prospérité, celle qu'elle avait pendant quelques temps perdue.

 

A l'extérieur ...

 

Kemet fut de nouveau bien menacée sur ces frontières de l'Est.

Les Hittites,

Les Amorites,

Les Araméens,

Ainsi que de bien nombreuses tribus bédouines.

 

Séti I semblait ne pas vouloir désirer que l'adversaire puisse prendre une quelconque initiative.

 

Les frontières de l'Est furent bien menacées.

 

Il semble de fait estimer que cette menace qui pesait effectivement sur le royaume devait être mis à profit. Et ceci afin de montrer aux voisins que Kemet n'était pas disposée du tout à se laisser intimider par qui que cela fut.

 

Pharaon mit alors son armée en route. Il entra donc en campagne.

 

Sur le plan militaire ...

 

La force armée se composait visiblement de trois . Placés respectivement sous la protection des netjerou :

  • Amon,
  • Râ,
  • Ptah.

 

Eux-mêmes respectivement honorés par les villes de :

  • Thèbes,
  • Héliopolis,
  • Memphis.

 

L'armée ...

Telle qu'elle fut à ce moment même du règne de Séti I, sembla présentée l'image d'une force disciplinée, bien entraînée et commandée par des officiers compétents ainsi que parfaitement loyaux.

L'administration militaire fonctionnait de manière satisfaisante.

Les troupes furent abondamment nourries.

Correctement équipées ...

Séti I se mit de fait à la tête de ses soldats en pénétrant sans coup férir en Syrie. Plusieurs villes seront ainsi prises, des forteresses anéanties,...

 

Battus en rase campagne ...

Les Bédouins passèrent visiblement au fil de l'épée.

 

De ce fait ...

La coalition sembla se disloquer.

 

Les Hittites furent également battus à leur tour. Quant au Syro-palestiniens, ils jugèrent apparemment préférables de se soumettre et de se placer sous l'influence égyptienne.

Pour cette première expédition militaire, la victoire de Séti I fut bien complète. Le souverain paracheva sa campagne en poussant son avance jusqu'au Liban dont le bois fut utile aux Égyptiens afin de construire leur flotte.

 

Pourtant ...

En dépit de cette démonstration de force et de détermination, la menace Hittite demeurait toujours et de façon non négligeable.

Pire encore ...

La Syrie, malgré les efforts déployés par la diplomatie égyptienne, retombait une fois de plus sous l'influence adverse.

...

  Clé de VIE

 

Voilà...

Il vous faudra maintenant attendre un peu, afin d'en connaître peut être davantage sur ce sujet ...  

 

lhp3

speos1.gif

Pakhet est coiffée du globe solaire.

Séthy I offrait ici une libation et une fumigation à la netjeret Pakhet.

P3ḫ t.

© J.L. Chappaz et S. Bickel

 

Liste des cartouches des pharaons dans le temple de Séthi I.

    19e dynastie ...

Abydos.

 

sethi-Ier.jpg

Séthi I.

Détail de la peinture de son hypogée dans la Vallée des Rois.
La netjeret Hathor accueillait Séthi I ...

Musée du Louvre ...

Son temple à Thèbes ouest.

Source / Lien

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

 

Sources ...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Galina A.Belova, TT320 and the history of the royal cache during the twenty-first dynasty, page 73-80, Egyptology at the dawn of the twenty-first century 1, Le Caire, 2003. 

 

Carl Nicholas Reeves, Richard H. Wilkinson, The Complete Valley of the Kings, Thames and Hudson, London, 1996

 

Alberto Siliotti, Guide to the Valley of the Kings and to the Theban Necropolises and Temples, A.A. Gaddis, Cairo, 1996 

 

  Sitographie...

 

http://drhawass.com/blog/press-release-tunnelseti-i-tomb

 

Clé de VIE

 

Aphorisme ...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

"La race humaine
doit sortir des conflits
en rejetant
la vengeance,
l’agression
et
l’esprit de revanche.

 

Le moyen d’en sortir est l’amour"
Martin Luther King 

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

 

Temple d abydos

Il fut brave, conquérant et donna naissance à Ramsès II, Séthy I ... En Égypte ancienne !

Par Le 21/12/2013

ankh hiero "Vivre"… "La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

sethi-Ier.jpg

Séthi I.

Détail de la peinture de son hypogée dans la Vallée des Rois.
La netjeret Hathor accueillait alors Séthi I ...

Musée du Louvre.

Son temple à Thèbes ouest.

Source / Lien

 

Voici une petite partie d'un très beau bas-relief, il provient du plus grand hypogée de cette belle vallée des rois, Séti I.

Nous sommes bien au Nouvel Empire.

Notre légendaire netjeret, Hathor, recevait alors pharaon, le protégeait symboliquement et ce, en lui saisissant la main tout en lui tendant un collier !

Vous savez ...

Ce fut une divinité d'importance d'autant plus quand il s'agissait de l'accompagnement des défunts dans le monde d'Osiris, l'au-delà en somme. Une scène ou nous pouvons remarquer ce hiératisme traditionnel quant au dessin, bien pondéré, et ce paradoxalement à une certaine douceur. Cela, il vous sera possible de l'observer en allant au Louvre ! Nous pourrions presque subodorer un aspect relatif à l'art amarnien.

 

Voici donc un voyage exceptionnel ...

Au pays de pharaon ...

Cet administrateur principal de Kemet,

Ce chef des armées,

Ce premier magistrat du pays,

Ce prêtre suprême de l'Égypte antique,

Ce gardien de la Maât !

 

Ce que l'on voudrait bien croire quant à la mission particulière de pharaon :

 

"Pharaon a mis la rectitude (Maât)

à la place de l’iniquité."

Texte des Pyramides, 1777b.

"La lumière dans le ciel est mise en harmonie pour Pharaon.

Pour lui,

elle concilie la dualité dans l’harmonie.

L’harmonie universelle (Maât) est ce qui est apporté à Pharaon.

Elle est ce qu’il voit et ce qu’il entend.

 

L’harmonie universelle est devant Pharaon

et

derrière lui,

elle lui appartient."

Texte des Pyramides, 34.

 

Au sein de cette 19e dynastie ...

Pharaon était d'origine égyptienne, par opposition en quelque sorte à cette époque des Hyksôs, des pharaons noirs, des Perses, des...

Reconnu par tous, il devait dominer réellement le paysage ainsi que le pays tout entier.

Aussi ...

Nous est-il bien plus aisée d'en comprendre son orgueil.

 

Mais pharaon était-il vraiment comme cela ?

Avec cet esprit pouvant être intolérant ... ?

Voir ambitieux ?

Avait-il cette sensation que rien ne devait lui résister, tant sa puissance devait être grande ?

Considérait-il véritablement qu'il n'y ait aucune limite à son empire ... ?

 

En tout état de cause ...

Et ce au cours de cette 19e dynastie ...

Ce ne fut vraiment plus le souverain ami des étrangers. Il était davantage cet ennemi implacable, peut être même leur "tyran". Car il est également aisé de concevoir qu'il devait chercher à leur nuire d'autant plus lorsque qu'il ne pouvait plus les exploiter à son gré.

Ressemblait-il vraiment à cette image ?

Et de ce fait, qu'en fut-il de ce légendaire conquérant de Menmaatre Sethy Merenptah ?

 

95c5f246.jpg

Séti I.

  Source / Lien 

 

Plan de l'article ...

 

→ Plaçons Séti I au sein de ses contemporains …

 

→ De précieux titres ...

 

→ Un grand personnage qui avait l'air endormi ...

 

→ Séti I, aurait-il essayé de construire une tombe secrète, dans son hypogée ?

 

→ Sa momie fut bien trouvée au sein d'une cachette.

 

→ Ramsès I à l'origine d'une des plus glorieuses lignées ...

 

Titulature de sethy i

 

Plaçons Séti I au sein de ses contemporains …

Séthi I …

Séthy I …

Séti I …

stj ...


Il fut un important commandant militaire de la 19e dynastie.

 

EGNOEMPLANCNEMP001

Carte de Kemet.

Nous sommes au Nouvel Empire.

Sous les règnes de Séthi I, Ramsès II et Ramsès III.
Histoire de l’Egypte ancienne ...

Source / Lien

 

Début de la 19e dynastie :

  • Ramsès I (1292 - 1290),
  • Séthi I (1290/1294  - 1279/78),
  • Ramsès II (1279 - 1213),
  • Merenptah (1213 - 1203),
  • Amenmes (1203 - 1200/1199),
  • Séthi II (1199 - 1194/93),
  •  Siptah et Taousert  (1194/93 - 1186/85).

e Nouveau Royaume d'Egypte, (c 1557 BC -.. 1069 BC), aussi

Nous sommes entre 1 557 et 1069 B.C.E.

Entre les 16e et le 11e siècles B.C.E.

18e, 19e et 20e dynastie ...

Source

 

Notons au passage que Mouttouya fut sa Grande Épouse Royale.

Elle fut inhumée dans le QV80 de cette belle vallée des reines autour des 21 et 20e années du règne de son fils Ramsès II.

D'ailleurs ...

Elle semble avoir eue comme père un responsable de la charrerie, lieutenant général qui se dénommait Raia.

Sa mère se faisait appelé Rouia.

 

Museo_Gregoriano_024.jpg

Statue colossale de la reine Mout-touya ou Touya.

Mère de Ramsès II.

Découverte au Ramesséum.

Elle se trouve actuellement au "Museo Gregoriano du Vatican"

Source / Lien

 

Séthy I ...

 

Il fut bien le géniteur du grand Ramsès II. Simplement en raison de ce fait, il tendrait à être davantage connu.

Nonobstant ...

Pourquoi se sentir obligé de mentionner ce point là ? Tout simplement parce que son règne est bien éclipsé et ce , en tout état de cause, dans nos mémoires contemporaines. La raison en est son propre fils. Paradoxalement aux yeux de certains, les faits relatifs à son règne sont aussi importants que ceux de Ramsès II, ce qui explique en partie le choix de cette thématique.

 

Notons au passage, que bien certainement, il partagea le trône d'Horus avec son fils, au cours d'une corégence. 

 

De précieux titres ...

 

"Prince régent,

vizir

et

maire de Thèbes,

scribe royal,

officier de la charrerie,

gouverneur de la forteresse de Tjarou".

 

On pense qu'il fut en corégence avec son père ...

Le premier des Ramessides ...

Celui qui régna d'ailleurs bien brièvement comme vous savez.