"Les Néhésyou au visage brûlé"

 

 


 

Capture noire

"Les Néhésyou au visage brûlé"

Capture 118


Ce fut une ère de bien courte durée, à savoir un peu moins d'un siècle.
Nonobstant ...
Ce dernier connaîtra alors une nouvelle période de prospérité et de renouveau artistique.

En 747 B.C.E des souverains Nubiens s'empareront de la terre des pharaons ; cinq rois régneront ainsi sur le pays.

Revenons au cours de la 18e dynastie : les Hyksôs sont chassés du nord du pays.

Souvenez-vous ...

Amenhotep I décida de faire de l'ensemble de la Nubie une sorte de "colonie".

Disparition de fait du royaume de Kouch qui devint dès lors Ta-Seti / le pays de l’arc ... Un Vice-Roi sera dès lors nommé : "Fils royal de Kouch, Intendant des pays du sud" secondé par un "Chef des archers de Kouch" et par deux lieutenants généraux, un pour le nord / Ouaouat, Basse Nubie, et l'autre pour le sud / Kouch, proprement dit, la Haute Nubie.

Les peuplades de Kouch, portaient ainsi des noms expressifs comme :

  • "Les scarifiés",
  • "Les porteurs de tresses",
  • "Ceux qui s'habillent de peaux",
  • "Les Néhésyou au visage brûlé",
  • "Les cheveux crépus". Ils venaient de la Nubie, nous sommes en fait au sud du pays, le nord du Soudan actuel. Kemet a connu une grande période relative aux pharaons noirs, cette dynastie nubienne, puisqu'il s'agit bien d'une nouvelle période, cédera sous les coups des Assyriens, des rois du Delta, ...

Dès lors ...
Nos anciens Égyptiens s'efforceront de faire disparaître les traces de ces pharaons noirs, notamment en mutilant les statues les représentants.

Une analogie peut-être à la période post d'Akhet-Aton ... 

Avec ce légendaire égyptologue français Auguste Mariette ... Il s'illustra par la découverte du Sérapéum quant au plateau de Saqqara,  un monument exceptionnel il faut bien le reconnaître.
Ainsi ...

Un officier égyptien de Saïd Pacha l'avait trouvé inopinément deux ans plus tôt au pied du Gebel Barkal, l'ancien pays de Kouch, là où s'étendait l'ancienne capitale de Napata.
Une stèle monumentale ...
2 m de hauteur ...
Elle commémorait alors une expédition victorieuse menée en Égypte par Piânkhi, cette première grande figure de la dynastie kouchite, environ 1000 à 655 avant notre ère.
Gravée sur toutes ses faces ...
Une inscription hiéroglyphique répartie sur 159 lignes ...
Elle sembla ainsi relater cet événement avec un souci des détails auquel les égyptologues furent alors bien peu accoutumés. La façon dont elle rapporte la progression de Piânkhi le long du cours inférieur du Nil, en précisant toutes les forces auxquelles ce souverain a été confronté, fait d'elle un témoignage inestimable qui nous informe non seulement sur les débuts de la présence kouchite en Égypte, mais aussi sur l'état du pays.
En l'occurrence son éclatement politique ...
Au milieu du 8e siècle avant notre ère ...
Devenue ainsi une "célébrité" du musée du Caire, place Tahrir ...

 

10868215_10153022563933755_6899299280905083170_n.jpg

Source

 

7t6 op 491x600 1

Les pharaons noirs, une dynastie qui unifia l'Égypte ancienne et la Nubie !

Par Le 21/12/2014

ankh hiero

"Vivre"…

"La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

 

Nous sommes au sein de la 25e dynastie ...

Voici Taharqa.

Taherouk...

Source / Lien  

 

Nous connaissons évidemment Ramsès le Grand et les splendeurs qui lui furent attribuées, associées.

Aussi souvenez-vous ...

Un demi-millénaire plus tard, Kemet entra au sein d'une période de déclin qui finalement aboutira à ce que les égyptologues nomment aujourd'hui la "Basse Époque".

Anarchie ...

Injustice ...

Corruption ...

Ou était bien passé la Maât ? Car l'empire allait visiblement vers un chaos inextricable.

 

Même si, quoiqu'il en soit, l'Homme providentiel ne peut véritablement pas exister :

  • Fut-il un opportuniste ?
  • Désirait-il finalement asseoir son autorité sur les territoires du Nord, du Delta ?
  • Etait-il courageux ?
  • Cherchait-il la sérénité et la paix d'antan ?
  • Voulait-il prendre une certaine "revanche" vis-à-vis d'une Kemet qui était comme vous savez bien, dominatrice, et ce durant plusieurs millénaires ?
  • Etait-il un sage ?
  • Rêva-t-il de restaurer l'unité du royaume et ce dans le culte des netjerou probablement quelque peu oubliés ?
  • ... ?
     

Toujours est-il que vint le jour ou un homme, venu du sud, sembla refuser cette fatalité. Un certain Piankhy …

Lequel fut quelque peu mentionné dans le précédent article de cette thématique ...

Le "pharaon noir" venu du Sud.

 

  A 2B 2

Voici une carte de la vallée du Nil ...

Photo satellite de l'Égypte mais aussi de la Nubie.

 

Kerma_city-2-modifiee.jpg

Ce qui reste visiblement de la cité de Kerma.

© Lassi

 

Plan de l'article ...

 

→ Ainsi la Nubie antique …

 

→ Le Soudan d'aujourd'hui ...

 

→ Un travail de pionnier ...

 

→ Les fameux "pharaons noirs".

 

→ Quelques dynastes locaux …

 

→ D’ailleurs vous connaissez bien son propre fils …

 

→ La politique de conquête inaugurée par Piankhy …

 

→ De Jérusalem à Khartoum ...

 

→ Certains pourraient bien trouver curieux cette appellation de pharaon Noir (?)

 

→ Alors pourquoi parler de pharaons noirs, puisque déjà Snéfrou semble visiblement l’avoir été ?

 

→ Alors si j'osais cette analogie ?

 

→ Et puis rappelons-nous simplement ...

 

  Catwoman_mg_7637.jpg

  Voici une superbe représentation.

Une chatte à tête nubienne.
H = 11.7 cm ; Pr = 6.2 cm.
Département des Antiquités égyptiennes.

Louvre.

© Rama

Source / Lien   

 

La Nubie antique …

 

Ce fut bien un mot d'origine égyptienne, d'époque pharaonique, … : "nub" qui devait représenter l’or produit précisément dans cette région !

 

Cette contrée représentait environ un dixième du Soudan quant à sa superficie ...

"Ta-Sety" …

"Pays de l'Arc" …

"Ta-Khenes" …

"Terre courbée" …

 

"Historiquement,

comme en font foi les plus anciens textes égyptiens,

la Nubie commençait, lorsque l'on venait du nord,

un peu après ElKab.

 

En effet, la province égyptienne située

entre Thèbes et Assouan

porta longtemps le nom de "Pays de l'Arc",  

en égyptien ancien Ta-Seti,

qui traditionnellement dans les documents hiéroglyphiques désigne ce que nous appelons la Nubie"

S. Adam et J. Vercoutter…

"L'Histoire Générale de l'Afrique"

 Paris, JA / Stock / Unesco, 1980, chapitre 8 en page. 241 … 

 

Une région comprise entre Thèbes et Assouan.

Un État bien autonome en vérité ...

Un de ceux finalement dont le rayonnement économique mais aussi culturel commence à peine à être véritablement mesuré de nos jours.

Ainsi, si sa proximité avec l'Égypte a pu sans aucun doute l'influencer, ce fut bien probablement une contrée qui avait développé une identité qui lui fut particulièrement propre : pour cela il suffit de se souvenir d'une certaine géographie, cette forme de cercle, quant à certaine de leur dernière demeure, ...

 

  RTEmagicC_sedeinga-pyramids-3_txdam35019_d3a3d2.jpg

Plusieurs pyramides …

Dont certaines disposaient visiblement d’une sorte de cercle à l’intérieur.

Un cercle relié aux quatre coins de la pyramide et ce par des croisillons.

© Vincent Francigny / Sedeinga Archaeological Unit / SEDAU /

Source 

 

Le Soudan d'aujourd'hui ...

 

Cette Nubie d'antan ...

Une belle province septentrionale quant à Kemet.

 

Nonobstant, elle n'a jamais réellement et véritablement bénéficié d’une attention aussi :

  • Particulière,
  • Large,
  • Soutenue,
  • Adulée,... Et tous ceux-ci vis-à-vis du grand public ...

 

Souvenons-nous quand même de ses chercheurs, bien souvent Français, ... :

  • Frédéric Caillaud,
  • Linant de Bellefonds : deux chercheurs Français autour de 1821.
  • Il faudra patienter jusqu'en 1950 afin d'y voir, le professeurs Jean Vercoutter de l'université de Lille,
  • Jean Leclant du Collège de France,
  • ... 

 

Ainsi …

Je peux pratiquement affirmer, que de nos jours, cette contrée du sud est considérée à la manière d'une civilisation à part entière.

 

Le premier grand royaume d'Afrique, peut-être ...  

 

"Faire apprécier les richesses archéologiques d’un Soudan
qu’admirent

et

aiment

ceux qui ont eu le privilège d’y découvrir

dans un environnement admirable

tant de monuments fascinants …   

Une population accueillante et généreuse,

 

les Nubiens derniers descendants des pharaons noirs”.
Jean Leclant.   

 

Un travail de pionnier ...

 

Celui de cette Histoire du peuplement humain ! Mais également des canaux relatifs au désert du Nil, ...

 

Kerma ...

Une géographie de 1000 km.

Aujourd'hui, on parle du nord du Soudan.

Un millénaire de pérennité ...

De prospérité ...

...  Kerma était bien tout cela, dans cette période qui allait de 2 300 et 1 500 avant notre ère... Cela devait bien correspondre à cette période qui allait de l'Ancien Empire égyptien à sa deuxième période intermédiaire.

 

Le tout premier royaume de l'âge du bronze en Afrique.

Avec ...

Et, en rivalité d'ailleurs, sa célèbre voisine i.e. Kemet / Kêmi / km.t.

 

"C'étaient une civilisation remarquable,

 

en produisant une partie de la poterie

 

la plus exquise de la vallée du Nil." 

 

Rappelons-nous :

 

  • Avant le pharaon Sésostris III...

Jai-kau-ra ...

Senusert III ...

Sesostris III ...

1872 à 1853/52 avant l'ère du Christianisme... Nous sommes bien au sein de la 12e dynastie, et donc avant ce pharaon il n'y avait pas de frontière politique entre Kemet et Kouch … 

La civilisation nubienne fut pendant très longtemps intégrée à la culture égyptienne.

Les Koushistes se sont d'ailleurs largement inspirés du peuple égyptien.

 

Paradoxalement ...

Cette Nubie, redécouverte au 19e siècle, apparaît comme étant une entité bien distincte.

 

  •  Et ce que nous appelons civilisation méroïtique n'est en fait que le dernier état d'une culture bien plus ancienne.

Elle tira ses origines (Dès 2 300 et jusqu'en 1 550 avant notre ère) du royaume de Kerma. 

Cette ville domina la vallée du Nil entre les troisième et quatrième cataractes ...

 

  •  ...

 

Les fameux "pharaons noirs".

 

Ceux la même qui dominèrent Kemet au cours de cette 25e dynastie et ce pendant presque un siècle.

Cela fit suite comme vous savez à l'anarchie, au chaos, aux troubles internes, aux révoltes récurrentes, …, à la Troisième Période Intermédiaire,... 

 

Quant à la Nubie …

Elle resta une province égyptienne et ce jusqu’aux environs de 1050 avant l’ère du Christianisme …

 

Souvenez-vous …

Aux environs de 950 ans avant notre ère …

La grande cité de Napata donna en quelque sorte naissance à une dynastie, celle que les égyptologues dénomment Kouchite. Ce fut un véritable royaume, particulièrement indépendant.

Ainsi…

La 25e dynastie égyptienne semble bien en être issue.

 

Quelques dynastes locaux …

 

Nous pouvons découvrir quelques dernières demeures, parfois mêmes, elles sont encore de nos jours anonymes…

Nous sommes bien au sein de cette nécropole d’el-Kourrou.

 

Nous pouvons donc y rencontrer notamment Alara : le septième souverain de Napata.

Une de ses représentations fut d’ailleurs retrouvée comportant une tête coiffée de l'uraeus ! Un véritable symbole comme vous savez quant à la protection royale.

Nous sommes alors autour de 785 / 760 B.C.E.

 

Il fut "Fils d’Amon" et à ce titre il entreprit visiblement une véritable politique de construction ! Il suffit pour cela d’aller au Djebel Barkal mais également à Kawa, …

 

Ainsi …

Dota-t-il la troisième cataracte d’un puissant royaume au sein des plaines de Boutana ! Vous l’aurez bien compris nous parlons ici de Méroé.

 

Vint ensuite son frère et successeur, le "Kouchite".

Kachta …

760 à 747 B.C.E.  

 

D’ailleurs vous connaissez bien son propre fils …

 

Il quitta visiblement la qualité de dynaste local, ce fut Piankhy

747 vers 716 B.C.E.

 

Il consolida son pouvoir en terre de Nubie puis entreprit la conquête de Kemet qui se trouvait alors complètement désunie.

Couronné à Thèbes …

 

Vint alors l’an 20 de son règne; Il se lança alors à la conquête du Delta du Nil et ce contre une coalition égyptienne menée par un certain Tefnakht, prince de Saïs vers 727 à 720 …

Piankhy prit en particulier Memphis.

 

Souvenez-vous alors de sa fameuse stèle en granite gris, découverte en 1862 au Djebel Barkal, et conservée au Musée égyptien du Caire… Elle semble être datée de 745 à 713 B.C.E.

On peut y lire un fantastique récit ...

Celui correspondant à sa grande campagne militaire et victorieuse et ce vis-à-vis de Tefnakht. Piankhy domina alors Kemet mais surtout, il permit l'unification avec la Nubie.

 

10868215_10153022563933755_6899299280905083170_n.jpg

Source

 

Pui il retourna évidemment à Napata, restaurant et agrandissant le grand temple d’Amon au Djebel Barkal.

 

Un lieu qui devint alors :

  • La plus grande cité-sanctuaire du royaume de Kouch.
  • Mais également le principal centre religieux kouchite.

 

La politique de conquête inaugurée par Piankhy …

 

Elle fut apparemment poursuivie par son frère et successeur …

Chabaka ...

716 à 702 B.C.E … Il consolida le pouvoir en rejoignant Memphis qu’il fit sa capitale et ce dès le début de son règne : un royaume allant de la 6e cataracte jusqu’à la Méditerranée.

 

C’est sans oublier Karnak …

Il restaura la fonction du Grand prêtre d’Amon et entreprit même de nouvelles constructions. Pendant un siècle durant, les nubiens vont ainsi renforcer le rôle du Grand prêtre d’Amon à Thèbes.

Leurs propres sœurs ou même leurs filles devinrent dès lors des "Divines adoratrices d’Amon", vous savez les grandes prêtresses de Karnak.

"Épouses du netjer" …

Garantes de la légitimité du pouvoir kouchite en Égypte …

 

De Jérusalem à Khartoum ...

 

Tel devint l’immense royaume sous les règnes de Chabataka et de Taharqa …

690 à 664 B.C.E

 

Certains pourraient bien trouver curieux cette appellation de pharaon Noir (?)

 

Ne serait-ce pas une erreur finalement ?

Ne sommes-nous pas en Afrique ?

Serait-ce alors une sorte de pléonasme ? 


Souvenons-nous :

  • Du père de Khéops ...

Il fut lui également noir.

En tout état de cause ...

Il semblerait bien que nous en ayons la certitude du point de vue morphologique, ...

  • Des fameux pharaons noirs de cette 25e dynastie ...

Avec leur origine Nubienne ...

Le métissage y étant probablement d'intensité bien moindre qu’au sein des contrées du nord qui devait inévitablement être sujet aux nomades : par exemples les Libyens, Syriens, asiatiques même,

  • Il suffit de se rappeler aussi des fameux guerriers Medjayou.

Originaire du nord de la Nubie ...

Enrôlés parmi d'autres peuples de Nubie et ce dans "l'armée" de pharaon ...

La première mention des Medjayou remonterait du reste à l'Ancien Empire. Nonobstant ...

Ils semblent bien avoir été davantage présent au Nouvel Empire et surtout d'ailleurs sous le règne du Grand Ramsès.

  • ...

 

Alors pourquoi parler de pharaons noirs, puisque déjà Snéfrou semble visiblement l’avoir été ?

 

Comment généraliser en quelques simples phrases ce que fut Kemet ?

Et ceci durant les 5 000 ans de son existence ?

 

D'autant plus lorsque nous évoquons les origines ethniques car il faut à la fois considérer la localisation, la période, … 

 

Snofru Eg Mus Kairo 2002

Vous aurez reconnu le pharaon Snefrou ...

Sourcelink / Lien 

 

Si j'osais cette analogie ?

 

Je comparerais alors Kemet à une "mobylette".

Car bien évidemment, vous savez ...

Sa technicité évolua dans le temps. Et Kemet ne fit pas exception en la matière, même si d’aucun tendraient à penser que cela fut avec une parfaite lenteur.

 

Cependant ...

Que cela soit pour notre mobylette ou pour notre contrée considérée, toutes les deux finirent par ne fonctionner qu'avec du mélange. A méditer certainement ...


Et puis rappelons-nous simplement ...

 

Le célèbre Ramsès II.

Il fut avec certitude Roux, et même du reste bien probablement métisse … (?)

 

Il nous faut alors reconnaître que beaucoup de métissage s'étaient opérés depuis Snéfrou, devant créer ainsi une sorte de "rupture" ethnique quant à nos Nubiens qui prirent ainsi le contrôle de Kemet comme vous savez aux cours des 24 et surtout 25e dynastie ...

 

Alors, à suivre ...

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

NubianPharoahs.jpg 

25e dynastie ...

Statues monumentales et royales de Doukki-Gel ...

Source / Lien

 

20.276_exhibition_page.jpg

  Winged Isis pectorale nubien ...

Napatan période ...

Règne d'Amaninatakelebte ...

538 à 519 avant l'ère du Christianisme.

©  Harvard University à Boston Musée des Beaux-Arts Expedition.

Source

 

Mideast egypt antiquities

Découverte à Saqqara de la dernière demeure de Paser, chef de la diplomatie de l'époque ramesside, en Égypte ancienne.

Par Le 10/05/2014

ankh hiero    "Vivre"… "La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

Nous sommes le 10 mai 2014 ...

 

Extraordinaire.

 

On aurait presque cette impression ...

Quelque soit l'endroit ou nous nous trouvons ...

Partout ou nous creusons en fait ...

Que de nombreuses découvertes sont à réaliser.

 

Voici pour ne pas déroger à notre ressenti, de belles découvertes en perspective.

Nonobstant ...

Vous l'aurez bien remarqué, nous sommes au sein même d'une période très riche en découvertes égyptologiques. Et de cela, nous nous en félicitons du reste.

Cependant ...

Cela pourrait nous amener à nous poser des questions. D'autant plus que certaines "nouvelles découvertes" ne sont pas vraiment d'actualité.

Es-ce que cela fait suite à une certaine volonté politique ? 

Le résultat d'une pression probable et inhérente aux nombreux pillages que connait malheureusement Kemet ?

... ?

 

  carte4.jpg

Source / Lien

 

Voici donc la Kemet, l'ancienne et sa fameuse vallée du Nil ...

  • De la première cataracte avec ses gros rochers qui finalement obstruent le fleuve empêchant les bateaux de naviguer et cela bien plus haut qu'Assouan.
  • Jusqu'à l'embouchure du Nil dans la Méditerranée.
  • De la frontière Nubienne, cette Haute-Égypte, jusqu'à la capitale, ce delta, ce triangle en quelque sorte de terres basses, marécageuses, la Basse-Égypte.

 

Nous voici donc au sein de cette bande de terre.

Ce couloir qui fait à nouveau parler de lui aujourd'hu.

Avec sa plaine bien étroite d'à peine 10 km ...

A droite ...

Comme à gauche de l'Itérou, des plateaux, lieux ou dominent le vrai silence, cette autre spécificité du désert. Souvenez-vous de Lao-Tseu qui disait : "Le silence permet de trouver son destin".

 

Une superbe "découverte" relative à deux hauts dignitaires pharaoniques.

 

Plan de l'article ...

 

→ L'Université du Caire ... 


→ Nous sommes à Saqqara ...

 

→ Et plus précisément dans la zone du monastère de Saint-Jérémie.


→ Découverte de deux hypogées ...

 

→ Nous sommes au temps des Ramessides.

 

→ Voici donc le commandant militaire appelé Ptahmes ...

 

→ L' "ambassadeur" Paser ...

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered-1_edited-1.jpg

Vue générale du site.

Source / Lien 

 

L'Université du Caire ...

 

Nous sommes le 8 mai 2014.

Une annonce officielle nous apprenait alors cette découverte âgée de 3 000 ans.

 

Cette une équipe archéologique égyptienne, dirigée par Mme Ola El-Aguizy, qui les auraient visiblement mises au jour.

 

  Ola-El-Aguizy-277x300.jpg

Mme Ola El-Aguizy ...

Ancienne doyenne de la Faculté d'Archéologie de l'Université du Caire

et

chef de la mission de fouilles,

Source

 

Nous sommes alors dans cette célèbre nécropole de Saqqarah.  

 

Ola el-Egeizy de l'Université du Caire déclara que cette découverte contiendrait de "très belles inscriptions" concernant :

  • Les processions funéraires,
  • Ainsi que de l'au-delà,
  • ... 

 

Nous sommes à Saqqara ...

 

Elle est située :

  • A une vingtaine de kilomètres au sud du Caire ...    
  • Et Plus précisément au sud de la pyramide à degrés d'Ounas.

 

egypte_-_tombes_chefs_militaires_saqqara.jpg

Une vue d'ensemble ...

Celle bien sûr des pyramides de Saqqara.

Source / Lien

 

Voici donc le lieu même ou vient d'être découvert deux hypogées dâtés d'au moins 3 000 ans.

 

Saqqara était bien la nécropole de l'antique ville égyptienne de Memphis.

 

Cependant ...

Il faut bien reconnaître que ce site est davantage connu par la présence de la plus ancienne pyramide d'Égypte.

 

"... est restée
un important centre administratif

et

militaire alors que Louxor

(dans le sud)
devenait la véritable capitale" 

  A estimé le ministre des Antiquités Mohammed Ibrahim. 

 

Et plus précisément dans la zone du monastère de Saint-Jérémie.

 

011-Monastere-St-Jeremie.jpg 
Source / Lien

 

Nous sommes bien là, au niveau de cette région ou semble opérer l'Université du Caire. Un endroit bien proche des fameuses ruines du monastère de St Jérémie.

À Saqqara ...

Édifié sur ce site pharaonique bien prestigieux, au sud-est du complexe pyramidal du pharaon Djéser ...

Il fut fondé aux alentour de 470 par l'Appa (père) Jérémie. C'est bien une histoire mouvementée dans la grande Histoire de ce pays.

Aujourd'hui, il n'en reste plus que des ruines d'un des couvents les plus importants d'Égypte.

 

Souvenez-vous cependant que ce lieu nous livra l'hypogée :

  • D'Horemheb ... Lui également fut militaire avant d'atteindre le titre suprême de pharaon. Au début il fut le chef de l'armée dans la 18e dynastie, et commença à construire son hypogée à Saqqarah, puis vint le moment ou il décida d'en creuser, un autre, mais à Louxor.
  • De Maya,
  • Et bien d'autres hauts dignitaires du Nouvel Empire ...

 

C'est un lieu riche en dernières demeures, d'époque pharaonique, avec de beaux reliefs et sarcophages en pierre.

 

Découverte de deux dernières demeures ...

 

Cette découverte devrait alors :

 

"... changer l'histoire de la nécropole."  

de Saqqara...

 

Des dernières demeures qui furent en partie enterrée dans le fameux sable du désert.

 

Le tombeau semble se composer :

  • D'un portique d'entrée,
  • D'une salle à piliers,
  • D'une cour à péristyle qui contient la salle principale en son centre et s'ouvre directement sur un sanctuaire avec trois chambres.

 

De plus ...

Il semblerait que nous ne sommes pas en présence d'un mastaba, ou alors au sein d'une roche taillée, mais plutôt d'une sorte de temple.

Fut-il en fait une combinaison d'une tombe et d'un temple ?

Fut-il érigé par un nouveau type d'architecte ?

Cette dernière demeure, fut-il le fruit de l'imaginaire du défunt ?

... ?

 

"Bien que la tombe soit petite

- 12 mètres de haut

et

6 mètres de largeur -

elle comporte tous les éléments architecturaux"

Ahmed Saeed ...

Professeur à la Faculté d'Archéologie de l'Université du Caire.

 

mideast_egypt_antiquities.jpg

Un restaurateur égyptien nettoie les calcaires de l'hypogée.

Source  / Lien

 

La grande nécropole de Memphis vient de nous livrer deux hypogées relatifs à des hauts dignitaires ramessides :

  • Le défunt Ptahmes... 
  • Puis voici le dénommé Paser ... 

 

Deux tombeaux :

  • Très proche l'un de l'autre ...
  • Et datés du Nouvel Empire ...

 

  mideast_egypt_antiquities_edited-1.jpg

Cet homme est en plein travail de rénovation.

Source  / Lien

 

Ainsi :

"Découvrir ainsi des tombes du Nouvel Empire

dans une nécropole de l'Ancien Empire

est très important"

El-Egezi...

 

Car bien que Louxor fut la capitale de Kemet sous le Nouvel Empire ... Memphis demeurait encore le centre administratif de Kemet sans oublier celui de l'armée ! Alors certains hauts fonctionnaires auraient quand même continué à construire leurs tombes à Saqqara ! Elle fut elle même une capitale comme vous le savez, mais au cours évidemment de l'Ancien Empire ...


Nous sommes au temps des Ramessides.

 

Nous sommes au Nouvel Empire ...

 

Souvenez-vous, entre la légendaire 18e dynastie et la 20e dynastie ...


XVIIIe dynastie.

(B.C.E)

 

42108d3dd9563bec7bed26d782ef1169.png

Source / Lien

 

Ahmosis I (1 550 – 1 525)

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Egypt_NK_edit.svg/512px-Egypt_NK_edit.svg.png

Voici l'étendue de l'Égypte antique à son apogée territoriale sous la 18e dynastie.

 

Vous remarquerez alors les pays limitrophes d'importances pour notre deuxième personnage, cet "ambassadeur" Paser.

 

Aménophis I (1 525 -1 504),
T
houtmosis I (1 504 -1 492),
Thoutmosis II (1 492 - 1 479),

Hatshepsout  (1 479 - 1 458/57),
Thoutmosis III (1 479 -1 425),

Aménophis II (1 428 - 1 397),
Thoutmosis IV (1 397 - 1 388),

Aménophis III (1 388 - 1 351/50),
Aménophis IV/Akhenaton (1 351 - 1334),

Semenkhkarê (1 337 - 1 333),
Toutânkhamon (1 333 - 1 3
23),
Ay (1 323 - 1 319),
Horemheb (1 319 - 1 292).

 

XIXe dynastie 

(BCE)

 

EGNOEMPLANCNEMP001

Carte de Kemet ...

Au Nouvel Empire ...

Sous les règnes de Séthi I, Ramsès II et Ramsès III.
Histoire de l’Égypte ancienne ...

Source / Lien

 

Ramsès I (1292 - 1290),
Séthi I (1290/1294  - 1279/78)... Existence de Ptahmes ...
Ramsès II (1279 - 1213)... Existence de Ptahmes ...
Merenptah (1213 - 1203),
Amenmes (120
3 - 1200/1199),

Séthi II (1199 - 1194/93),
Siptah et Taousert  (1194/93 - 1186/85).


XXe dynastie

(B.C.E)


563183_523628791064427_86280304_n.png

Kemet au temps des Ramessides.

 

Sethnakht (1 186-  1 183/82),
Ramsès III (1 183/82 - 1 152/51),
Ramsès IV (1 152/51 - 1 145/44),
Ramsès V (1 145/44 - 1 142/40),
Ramsès VI (1 142/40 - 1 134),
Ramsès VII (1 134 - 1 126 ),
Ramsès VIII (1 126 - 1 125),
Ramsès IX (1 125 - 1 107),
Ramsès X  (1 107 - 1103),
Ramsès XI (1 103 - 1070/69).

 

Voici donc le commandant militaire appelé Ptahmes ...

 

Dixit Mme Aguizy ...

Avec ce chef de l'armée et de la trésorerie, nous sommes au Nouvel Empire puisqu'il œuvra sous les règnes de Seti I et de Ramsès II.

 

Il fut érigé en briques de terre cuite.


Notons que son hypogée est bien plus grand finalement que celui de Paser.

 

Cependant, selon Madame El-Egezi ...

Certaines parties de la tombe de Ptahmes ne serait connues des archéologues qu'à travers certaines photos et documents.

Tout simplement, car cela avait complètement disparu du tombeau... Ainsi, en 1830, toujours selon elle, un voyageur français aurait visité l'Égypte et "photographié" une scène de chasse au tombeau de Ptahmes. Aujourd'hui, seulement quelques centimètres de sa base demeurent hélas.

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered1.jpg 

Source / Lien

 

Mais voilà, Ola el-Egeizy mentionne aussi que depuis bien longtemps cette dernière demeure était connue par les archéologues, et elle poursuivit :

 

 "... la plupart de ses blocs de pierre ont été volés

et

beaucoup d'entre eux sont dans les musées du monde entier"

 

En fait, ce fut bien dès le 19e siècle que certains archéologues purent observer la présence : 

  • De piliers, 
  • Et de bas-reliefs, ce qui prouvaient déjà, à l'époque, l'existence de cette sépulture. 


Cependant ...

Cette dernière demeure ne semble avoir été mise au jour qu’il y a trois ans ...

 

Elle est maintenant en grande partie exposée : 

  • Dans des musées aux Etats-Unis, 
  • Aux Pays-Bas, 
  • Ainsi qu'en Allemagne, 
  • ...

 

Un hypogée qui finalement recèle : 

  • Des scènes de pêche sculptées et peintes en rouge.
  • Mais également les titres des défunts inscrits en hiéroglyphes ...

 

L' "ambasadeur" Paser ...

 

Il daterait de la fin de la période ramesside.

Son hypogée semble être en calcaire ... Dixit Saeed, Paser aurait probablement commencé à décorer sa dernière demeure par le fond afin de peindre les principales peintures religieuses et funéraires sur les murs.

 

Un mur de sa dernière demeure semble d'ailleurs être en commun avec celle de Ptahmes.

 

A l'intérieur, nous pouvons admirez quelques bas-reliefs avec de belles couleurs :

  • Rouge,
  • Bleue,
  • Ou même jaune,
  • ... Elles sont quasi-intactes.

 

Tout cela dans le but de représenter le fameux tribunal de l'au-delà présidé comme vous le savez par le netjer funéraire que fut Osiris.

 

On peut également y observer :

  • La femme du défunt Paser pleurant son mari.
  • Des scènes quant au cortège funèbre.
  • Sa statue...
  • Le tribunal présidé par le netjer funéraire Osiris...
  • Ainsi que ses fils ! Ils réalisaient alors des offrandes aux netjerou ...
  • ...

 
Cet hypogée annoncé jeudi 8 Mai 2014 fut en vérité découverte bien plus tôt dans le courant de cette même année.

 

Notons au passage qu'il ne fut pas vraiment achevé ...  

Serait-il décédé subitement ?

A un âge précoce ?

... ?


  "Bien que la tombe soit inachevée,

il dépeint des décorations murales

et

des scènes très distinguées et bien conservées"

Ali El-Asfar, chef de la section des antiquités égyptiennes ancien du ministère

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered.jpg

L'hypogée appartient à un responsable des archives de l'armée

et

un messager royal à l'étranger

Source / Lien 

 

Voici donc un haut dignitaire ...

Un responsable des archives de l'armée.

Un messager royal quant aux pays étrangers.

Probablement une sorte de "ministre des affaires étrangères", d'ambassadeur royal, ... 

 

Ce personnage est probablement de toute première importance puisqu'il semble avoir été une sorte d'émissaire qui œuvrait à l'est de la mer Méditerranée !

 

Une belle analogie s'il en est.

Souvenons-nous d'A. Zivie et de sa découverte au sein de cette zone du Bubasteion à Saqqara.

La tombe de Nétchérouymès ...

Elle daterait du règne de Ramsès II et fut lui aussi un haut diplomate ayant joué un rôle d'importance dans les négociations égypto-hittites. Il fut bien lié à ce qui devrait finalement correspondre à cette légendaire "Signature" du traité de paix de Ramsès II.

 

Ainsi, il semble avoir vécut sous la 20e dynastie.

 

Afin de vous orienter davantage, les régions d'investigations de ce haut fonctionnaire devrait correspondre finalement aujourd'hui à :

  • La Syrie,
  • La Palestine,
  • Et l'Irak. Alors, vous comprendrez certainement, comme semble du reste le penser le ministre égyptien des antiquités, Mohamed Ibrahim, que ce deuxième personnage pourrait bien nous donner plus de lumière quant aux relations diplomatiques, physiques, ..., qui devaient relier notre Égypte antique avec ses autres pays limitrophes.

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered-1.jpg

  Une peinture ...

Une inscription ressemblant à la vie éternelle du défunt dans l'au-delà.

Hypogée d'un diplomate ramesside.

Cependant de quel Ramsès s'agit-il ?

Saqqara.

 

20 276 exhibition page

Les pharaons noirs, cette civilisation fut-elle calquée sur le modèle égyptien ?... En Égypte ancienne !

Par Le 03/05/2014

ankh hiero   

"Vivre" …

"La vie" …

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 Logopdf

 

317px-Nubian_head.JPG

 Tantamani.

Non reconnu par Manéthon ...

Le dernier pharaon Kouchite de la 25e dynastie !

Oxford, Ashmolean Museum..

Source / Lien

 

L'histoire de Kemet ...

 

Elle fut dominée par trois phases d'un exceptionnel éclat : 

 

Nonobstant ...

Chacune d'entre elle alterna avec une période particulièrement sombre où se développèrent l'anarchie, la misère et le fameux chaos tant redouté.

 

Ce furent les trois Périodes Intermédiaires comme vous le savez.

 

"Tout bonheur a disparu,

 

le pays ploie sous la misère"

Dixit un poème datant de la Première Période Intermédiaire.

 

Les fastes de L'ancien Empire ne sont plus que des souvenirs bien lointains, qui devaient certainement s'estomper du reste dans la mémoire de nos anciens !

La pauvreté ...

La violence ...

Tout cela semblaient alors s'abattre sur Kemet et par là même menaçaient l'une des plus brillantes civilisations du monde antique.

 

Comment, après avoir connu un tel degré de raffinement, en sont-ils arrivé là ?

 

  7t6_op_491x600.jpg

Taharqa fut bien son nom de naissance, ou Taherouk.

  Tête en diorite.

Caire, Egyptian Museum CG560.

Source / Lien

 

Muni d'une calotte propre aux souverains koushites, sur laquelle se dressait normalement les deux uraeus correspondant à leur double royauté, c'est à dire celle :

  • De la Nubie,
  • Et de Kemet ! 

 

Le souverain de Napata ...

Son nom de roi, Nefertemkhourê, Nefertoum protège Râ.

 

Il fut le pharaon de 690 à 664 avant notre ère : son nom d'Horus fut Oaikhaou !

Il était bien le fils de Piânkhy et d'Abar ...

Frère et successeur de Shabataka !

   gr000007.gif

Source 

 

Plan de l'article ...     


→ L'archéologue Charles Bonnet ... !

 

→ En janvier 2003 ... 

 

→ "Defuffa" !

 

→ Certainement un beau rêve !

 

→ Ainsi ...

 

→ Et si on osait remonter jusqu'au Moyen-Empire égyptien cette fois-ci !

 

→ Un atavisme ...

 

→ Les pharaons noirs ...

 

→ Cette civilisation fut-elle calquée sur le modèle égyptien ?

 

→ Ce conquérant s'appela Piye ...

 

→ Piye dirigea lui même visiblement l'attaque !

 

  Catwoman_mg_7637.jpg

  Voici une superbe représentation !

Une chatte à tête nubienne.
H = 11.7 cm ; Pr = 6.2 cm.
Département des Antiquités égyptiennes.

Louvre.

© Rama

Source / Lien  

 

L'archéologue Charles Bonnet ... !


Ce fut le premier, probablement, qui avait permis cette résurrection...

 

Celle des fameux, mais néanmoins éphémères, Pharaons Noirs ... !

 

Pharaons-bonnet.gif

Trois mois par an il opère au Soudan

et

ceci afin de continuer les fouilles sur le site de Kerma...

Source / Lien

 

Il permit en particulier de nous montrer cette importance quant à Kerma ! Cette belle capitale du premier royaume nubien...

 

En janvier 2003 ...

 

Ainsi découvrit-il un véritable trésor et ceci dans une authentique cachette !

La favissa au Soudan ...
Une fosse-cachette, un dépôt rituel (?), ...

Au Doukki-Gel ...

Une ville située au sud de la troisième cataracte de l'Itéru : elle fut connue dès les années 1820.

 

Schoske_Cachette_Kerma.jpg

Une Cachette !

40 statues de granite noires brisées...

Dont certains souverains de la 25e dynastie ...

Aujourd'hui au Musée de Kerma !

Source / © Schoske, Silvia / Lien

 

"Defuffa" ...

 

Souvenez vous de la "légendaire" Kerma ...

Elle fut en son temps un véritable grand centre urbain !

 

ruines de KERMA

Vue du ciel, les ruines de Kerma ...

Le site de Kerma a été confirmée par l'archéologie être âgé d'au moins 9 500 ans !

 

Rappelez-vous ...

Kerma fut érigée autour d'un très grand temple ! Ce dernier semble avoir été construit d'ailleurs en briques de boue.

 

Un temple ...

Connu sous le nom Deffufa !

 

Un temple majestueux s'il en fut ...

Aujourd'hui 20m de hauteur, en plein désert, ... 

 

250px-Western_Deffufa_-_Kerma.jpg

Le grand temple en briques de boue ...

Connu sous le nom Deffufa occidentale dans la ville antique de Kerma !

Au Soudan ...

Source / Lien

 

Cependant ...

Pendant fort longtemps ...

Faisant suite à une bien mauvaise interprétation du légendaire Reisner.

En 1913, on pensa qu'il s'agissait d'une sorte de ville très avancée, mais d'origine égyptienne.

 

Stadt-Kerma--Rekonstruktion.jpg

© Reconstruction par ordinateur...

Par P.Wolf ...

 C. Bonnet

Source / Lien

 

Nous voyons une reconstruction ...

Voilà ce à quoi aurait pu ressemblé cette fameuse cité de Kerma.

 

Voyez, le grand bâtiment gris... Il devait être ce temple dénommé Defuffa ouest ...

 

Certainement un beau rêve !


Celui qui perdura pendant bien des millénaires ... 

Celui des Nubiens bien sûr.

 

Nonobstant ...

Il ne dura qu'un temps ! Celui qui va amener les antagonistes que furent les Assyriens ainsi que les rois du Delta à changer l'équilibre.

 

Ainsi ...


Aussi longtemps que l'on puisse remonter, Kemet fut irrésistiblement attirée par les pays du Sud !

 

Fut-ce en raison :

  • Des mines d'or,
  • Des mines en générales,
  • De l'ivoire,
  • De l'encens,
  • ...

 

Moult expéditions y furent parfaitement menées ce qui peut probablement expliquer :

  • La présence de forteresses,
  • De comptoirs en quelque sorte,
  • ... Cela pouvait ainsi délimiter une frontière avec ce terrible territoire que pouvait représenter le "Pays de Koush", le "Royaume de Kerma" en fait !


Et si on osait remonter jusqu'au Moyen-Empire égyptien cette fois-ci !


Au niveau de la deuxième cataracte ...

GD-EG-Cataractes_du_Nil.jpg

Sourcelink / © Néfermaât /  Lien

 

1024px-5emeCataracte_Soudan.jpg

Voici la 5e cataracte, au soudan !

Source / © Fdevillard / Lien

 

Elle représentait alors une sorte de frontière bien physique ! D'autant plus que Kerma devenait au même moment des plus puissantes ... ! Ce qui peut aussi expliquer l'érection de plusieurs grandioses forteresses !

 

Kerma, dans l'esprit de nos anciens, fut certainement et véritablement un réel et potentiel danger ...
 

Un atavisme ...


Et plus exactement ...

Une peur !

Celle qui finalement sembla s'être concrétisée aux environ de 747 avant notre ère !

 

Ainsi, au sein d'une terre, qui comme vous le savez, ne possédait plus vraiment ce pouvoir central particulièrement fort d'antan...

Ce qui devait advenir, advint donc.

Cette terre tomba sous le contrôle des souverains nubiens.

 

Comme nous le verrons au cours des articles qui suivront dans cette belle thématique, cela sera une période d'une nouvelle prospérité.

Et de plus ...

D'un réel renouveau artistique ...

 

Les Pharaons Noirs ...

 

Les "visages brûlés" ...

 

Ainsi, un siècle durant ...

Probablement un peu moins d'ailleurs ...

Cinq souverains vont arriver à unifier en quelque sorte Kemet et la Nubie.

 

Tanoutamon ...

 

Statue--Tanoutamon---tete.jpg

Tête de Tounoutamon ...

Vous aurez bien remarqué la présence des deux uraeus !

Source

 

 

664 à 656 B.C.E.
Souverain de Napata ...

 

Il fut bien couronné dans le temple d'Amon au Gebel Barkal ! Nonobstant, ce fut le dernier pharaon de cette 25e dynastie.

Cette fameuse dynastie Nubienne ...

 

Les évènements firent qu'il finit par se réfugier à Thèbes.

Cité qui sera malheureusement par la suite complètement détruite, une bataille particulièrement dévastatrice aura donc lieu ! A ce moment là, un souverain venant du delta, Psammétique I s'intronisa pharaon, souverain du Nord comme du Sud d'ailleurs ...

 

S'en suivi une élimination systématique des traces de ces fameux Pharaons Noirs.

 

Cette civilisation fut-elle calquée sur le modèle égyptien ?

 

Vers 730 B.C.E ...

Le désordre fut bien à son comble, une fois de plus pourrions-nous dire.

 

Nous sommes au coeur de l'une de ces phases, la "Troisième" en l'occurrence, que les historiens ont appelés "Périodes Intermédiaires".

L'esprit de féodalité avait bien fini par triompher de l'autorité centrale et royale.

 

Kemet était alors comme vous le savez déchirée par les multitudes rivalités qui devaient opposées entre eux les différents potentats locaux.

 

Ainsi ...

A cette époque ...

Le royaume de Kouch représentait la civilisation la plus avancée existante au sud de l'empire de pharaon.

 

Une civilisation qui pourrait ressembler à un calque du modèle égyptien !

Ou cela fut-il plutôt l'inverse ?

Leurs deux histoires ...

Bien distingues du reste, ne furent-ils pas si imbriquées que finalement l'une et l'autre s'inspirait-elle mutuellement ?

Une thématique que nous aborderons au cours des pharaons noirs si vous le désirez.

 

Ainsi, minée par les discordes internes ...

Affaiblie par l'anarchie ...

Kemet finalement fut vraiment prête à tomber, comme un fruit mûr, dans les mains de celui qui en décidera la conquête.

 

Ce conquérant s'appela alors Piye ...

Piânkhi ...

Piankhy ...

 

Fils du souverain nubien Katcha ... Il fut apparemment originaire de Dongala, non loin de cette antique cité de Kerma ! 

 

En fait ...

Piânkhy entreprit sa conquête alors que Kemet était déjà pratiquement tombée sous la coupe assyrienne qui, eux aussi, entendait bien mettre à profit le désordre qui régnait dans le pays des netjerou.

 

Mais en vérité ...

Les fameux assyriens ne furent pas véritablement passés à l'action, pas directement en tout cas.

Ils devaient cependant disposés d'au moins un allié ! Et ceci parmi les princes égyptiens du delta... Très haut dignitaire qui se trouvait prêt à se soumettre à une domination étrangère, rien que cela.

 

Cet homme lige s'appelait visiblement Tefnakht I !

Ce dernier avait fixé sa capitale à Saïs, dans le Nord de Kemet comme vous le savez ! Il avait vraiment réuni autour de lui les principaux chefs militaires ainsi que les dignitaires de sa région qui, eux également, ne voyaient pas forcément d'un mauvais oeil l'éventualité d'une domination Perse.

 

Fut-ce en raison :

  • Du déséquilibre ?
  • De la faiblesse de l'état central ?
  • De "la non harmonie" de Kemet ?
  • D'une vengeance personnelle quelconque toujours possible ?
  • ... ?

 

Toujours est-il que ce fut bien à Tefnakht I ...

Le Saïte ...

Que le Kouch Pyie va alors devoir s'affronter.

 

Piye dirigea lui même visiblement l'attaque !

 

Il y fit du reste enregistrer sa victoire au sein d'une bien longue stèle !

La "Stèle de la victoire" ...
Elle fut découverte en 1862 au Djebel Barkal, et est aujourd'hui conservée au Musée égyptien du Caire.

 

Piye fit revivre une des plus grandes caractéristiques de l'Ancien et du Moyen-Empire, la construction de la pyramide.

 

Il fut ce d'ailleurs un constructeur bien énergique :

  • Souvenez-vous du site funéraire royal d'El Kuru ...
  • Il fit aussi agrandir le temple d'Amon à Jebel Barkal !

 

Nonobstant ...

Reconnaissons que Manéthon ne mentionna pas le premier souverain Piye ! Les historiens cependant considèrent, dans leur ensemble, qu'il fut le premier de la 25e dynastie !

 

Tantamani, assyrie ...

Tanoutamon, égyptien ...

Tementhes, grec ... Ainsi même ce dernier pharaon Koushiste ne fut pas mentionné par Manéthon.

 

Alors ... 

  Clé de VIE