Saqqarah en Égypte ancienne.

 

 


 

Le complexe funeraire de djeser edifie sous le regne du roi djeser se situe a saqqarah en egypte il a servi de modele pour la plus petite pyramide d edfou

Saqqarah en Égypte ancienne.

2014 635351642221613998 161                                                                                                      Accueil

"Vivre" …

"La vie" …

"Soyez au service de la vie"    http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

La première pyramide à degrés ...

La pyramide de Djéser, construite par Imhotep, considéré comme "le premier architecte de l’Histoire", elle met à l'honneur le pharaon Djéser (3e dynastie). En réalisant cet édifice, l'idée d'Imhotep était de rapprocher symboliquement le souverain du ciel.

 

Tb guech01

Tabbet al-Guech  = Tb

Source / Lien

 

Le complexe funeraire de djeser edifie sous le regne du roi djeser se situe a saqqarah en egypte il a servi de modele pour la plus petite pyramide d edfou

Le complexe funéraire de Djoser, se situe à Saqqarah.

Il a servi de modèle pour la plus petite pyramide d'Edfou.

Source

 

Une nécropole, Saqqarah, située à 25 km au Sud du Caire et bien sûr, ce site est classé de nos jours, au patrimoine mondial de l’Unesco. Saqqarah était donc le cimetière officiel quant à la belle cité de Memphis. Ce vaste plateau calcaire domine encore bien cette fameuse vallée du Nil et ce sur près de vingt kilomètres carrés, ce qui en fit certainement la plus vaste zone d' "hypogées" de notre Kemet ancienne.

 

Avec pas moins d’une quinzaine de sépultures :

  • De pharaons,
  • De hauts fonctionnaires, 
  • De personnalités prestigieuses et ce de différentes époques,
  • ... 

 

Nous pouvons également y admirer quelques temples, ..., et même des lieux de cultes où nos anciens pouvaient parfaitement vénérer les netjerou(t) auxquels ils étaient consacrés.  

 

Mais que reste-t-il donc de Memphis ?

Rien du "mur blanc".

Il ne reste pratiquement que Mit Rahina, sa nomenclature moderne !

La première grande capitale de la Kemet unifiée.

 

Ainsi, ces dernières années ...

Le site de Saqqarah n'a cessé de révéler des trésors archéologiques et de nombreux animaux momifiés dont des serpents, des oiseaux et des scarabées. 

 

The holy place Saqqara.

A place from the beginning of the civilization of Egypt.

 

Une nouvelle reine

de l'Ancien Empire,

Nearit.

 

Nous sommes maintenant au sein d'une équipe égyptienne, précisément en janvier 2021 : "Sous la direction de l'Indiana Jones préféré des médias, à savoir le Dr. Z. Hawass ..." !

Elle aurait donc mis au jour un superbe temple funéraire.

Adonc ...

Il s'agirait d'une belle découverte, puisque nous serions avec l'existence d'une nouvelle reine de l'Ancien Empire et ce à Saqqara. Sa nomenclature aurait été Nearit : dualité oblige en haut lieu, attendu qu'elle semble avoir été à la fois épouse et fille du pharaon Téti (Premier roi de la 6e dynastie, vers 2300 B.C.E.).

 

 

Les chercheurs auraient ainsi découverts  :

  • Une cinquantaine de cercueils,
  • De nombreux objets du Nouvel Empire,
  • Des Ouchebtis,
  • Des statues de divinités,
  • Des masques en bois,
  • Et même un jeu de sénét,
  • Avec un fantastique papyrus, de 5m de long, quant au chapitre du "Livre pour Sortir au Jour",
  • ...

 

Nonobstant ...

Et comme bien souvent et ce vis-à-vis du personnage ci-dessus mentionné, il n'y a aucun scoop en cette "découverte" !

Nous savions déjà que pharaon pouvait épouser l'une (ou plusieurs) de ses filles, pratique de l'inceste en haut de l'état pour des motifs politiques, religieux, ...

 

 

 

 

Wla brooklynmuseum statuette of queen ankhnes meryre ii and pepy ii

Le pharaon Pépi II, avait-il vraiment l'un des plus long règnes ... ? En Égypte ancienne.

Par Le 21/06/2014

ankh hiero   

"Vivre" …

"La vie" … https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

Nom d'Horus : Hr nTr-xa.w / Horus Netjerikhaou.

 

Fils de Râ : Neferkarê,

Nesoutbity (n(y)-swt-bity) ...

"Celui qui appartient au jonc (swt) et à l'abeille (bity)" ...

"Roi de Haute et de Basse-Égypte", voici Pépy II.

 

Durée de règne : 70 ans ! De 2 270 à 2 200 avant notre ère ... (?)

 

Nom donné par Manéthon (Waddell, 1964) : Phiôps avec ses 100 années de règne.

 

Nous pourrions penser que :

  • La longévité légendaire et tout à fait exceptionnelle de ce pharaon,
  • Comme du reste sa légitimité, contribuèrent au fil de son règne, à en faire un souverain respecté de ses sujets.

 

De fait, fut-il un souverain auquel les nomarques conservaient une grande loyauté, tout du moins parfaitement officielle ?

 

Cependant ...

Certains auteurs suspectent encore de nos jours qu'il était centenaire lorsqu'il atteignit le monde d'Osiris.

Ce qui est du reste parfaitement certain ...

C'est que Kemet entra dès lors dans une période de troubles.

Politique ...

Anarchie ... Et cela signa en quelque sorte la fin de cette grandiose période, c'est à dire la fin de l’Ancien Empire.

Le pouvoir central perdit alors de sa prestance pendant près d’un siècle.

 

pepi-II-pyramid-temple2_640.jpg

Gaston Maspero la "fouilla" pour la première fois et ce en 1881.

Aujourd’hui, malheureusement, elle est bien en piteuse état, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle fut employée littéralement comme une véritable carrière de pierre.

 

"Neferkarê est durable et vivant"

"mn-anx-nfr-kA-ra"

Source / Lien

 

Voici donc la pyramide du pharon Pépi II au sein de son complexe funéraire. Comme vous le savez il s'étend au sein de Saqqara Sud ...

On y dénombre ainsi pas moins de trois pyramides de reines.
Neit,

Ipout,

Et Oudjebten.

 

Cependant, cela est sans compter avec une pyramide satellite (Fouilles de Jéquier 1936 / 1940).

Du reste les dernières investigations lui octroient bien une autre épouse ! Ankhesenpepy III, fille de Mérenrê I.

 

  Necropole_Pepi_II_03.jpg

Restitution de la pyramide de Pépy II ainsi que celles de ses épouses;

 6e dynastie.

Saqqarah.

Source / © Neithsabes  / Lien

 

Elle fut fouillée par Gustave Jéquier entre 1926 et 1932.

 

Plan de l'article ...

 

→ Situons Pépi II dans le temps.

 

→ Il fut bien le fils de ...

 

→ Le papyrus de Turin ...

 

→ De plus, souvenez-vous des témoins de cette époque.

 

→ Et si on évoquait simplement son père, Pépi I.

 

→  Soliloque ...

 

Situons Pépi II dans le temps.

 

Nous sommes au sein de l'Ancien Empire au cours de la 6e dynastie ...

 

Avec lunite vint prosperite lancien empire eg l raotu0
Cartouches des pharaons de la 6e dynastie
relevés sur les Tables d'Abydos mais ne mentionnant pas Nitocris.
Classés dans l'ordre chronologique, de gauche à droite
Ochmann-HH.
Fichier sous licence Creative Commons  - Paternité 

 

-34- Teti (2347 - 2337),
-35- Ouserkarê (2337 - 2335),
-36- Pépi I / Méryrê (2335 - 2285),
-37- Nemtiemsaf I (Mérenrê I) (2285 - 2279),
-38- Pépi II (2279 - 2219),
-39- Nemtiemsaf II (Mérenrê II) (2219 - 2218),
        Nitocris (2218 - 2216).

 

Il fut donc bien le fils du ...

 

  • Pharaon Pépi I,
  • Et de la reine Ankhenesmerirê II ...

 

Ainsi devint-il pharaon autour de "2265" B.C.E.

Il semble qu'il eu alors seulement 6 ans (?)

 

Mérenrê était probablement son demi-frère.

 

Vous l'aurez certainement compris.

Il était bien trop jeune pour une véritable gouvernance alors il semble s'être fait aidé à travers une corégence.

Sa propre mère ...

Mais également par un oncle au nom de Djaou. Ce dernier fut visiblement vizir sous le règne de Mérenrê.

 

Durant ces années il semble avoir été d'une certaine curiosité, ou du moins s'être passionné quant aux découvertes faites par ses généraux au sein des pays étrangers.

Pygmée,

Or,

Pierres précieuses,

...

 

  WLA_brooklynmuseum_Statuette_of_Queen_Ankhnes-meryre_II_and.jpg

Brooklyn Museum ...

Charles Edwin Wilbour Fund, 39.119.

Source / musée de Brooklyn, New York

 

AnkhnesmeryreII-and-Son-PepiII-SideView BrooklynMuseum

Statue en Albâtre de la reine Ankhnes-meryre II

et de

son fils Pépi II.

2 288 - 2 224 / 2 194 B.C.E.

  © Keith Schengili-Roberts

 

Pépi II s'apprêtait donc à régner, le royaume devint probablement l'un des plus puissants du monde, du moins à cette époque.

Ce fut le 5e souverain de la 6e dynastie ...

 

Le papyrus de Turin ...

 

Manéthon ...

Visiblement il lui octroyait un très long règne.

100 ans (?)

 

Seulement son ultime inscription semble datée de l’an 66 de son propre règne (?)

 

Et selon le légendaire papyrus de Turin qui fut rédigé à l’époque de Mérenptah, au cours de la  19e dynastie. 

Pépi II restât 94 ans sur le trône d'Égypte.

Ce souverain ne devait pas savoir qu'il allait réaliser le règne le plus long de cette Histoire antique (?)

 

Cependant il nous faut bien préciser :

  • Moult erreurs furent remarquées quant à ce papyrus.
  • Et, le fait qu'il fut écrit des siècles après les évènements nous laisse bien des doutes.

 

Il semblerait qu'en fonction des données des recensements mentionnés à Saqqara il aurait régné "que" 64 / 65 ans.

 

Qu'elle fut de presque un siècle.

De "seulement" six décennies ...

La présence de Pépi II sur le trône d'Horus avait de toute façon marqué la transition entre deux époques parfaitement contrastées.

Entre celle de la grande prospérité ...

Et bien sûr l'autre ère qui préfigurait déjà du chaos de la Première Période Intermédiaire.

 

De plus, souvenez-vous des témoins de cette époque !

 

Herkhouf  ...

Il fut comme vous le savez un administrateur au sein de cette Haute-Égypte.

Ainsi relata-t-il dans son hypogée situé à Assouan et plus précisément à Qoubbet el-Hawa, certaines missions dans le lointain pays de Yam.

Il n’est vraiment pas impossible que la capitale du Yam ait été Kerma (?)

 

Équivalence par époque :

  • Yam = Ancien Empire,
  • Irem = Nouvel-Empire,
  • Kerma = moderne.


Pepinakht ...

Surnommé visiblement Hekaib ...

"Chancelier et ami unique du roi" ...

Ainsi il semble bien avoir été envoyé afin de guerroyer et cela en Nubie.

...

 

Et si on évoquait simplement son père, Pépi I.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8d/PepiI-SedFestivalStatuetteWithHorusFalcon_BrooklynMuseum.png

Il tient le spectre et le fouet, traditionnels.

Source

Statuette de pharaon Pépi I.

Protégé par le netjer-faucon Horus.

 2 300 - 2 270 B.C.E.

En calcite.

Brooklyn Museum, New York, USA.

 

A quel moment se produisit l'invisible déclic ? Celui de la décadence et du chaos tant redoutés par les générations qui suivront.

Ce prélude qui fit que les choses ne progressaient plus.

Puis, qu'elles régressaient ?

Je subodore qu'il nous est bien difficile de l'écrire avec certitude à l'heure actuelle.

Le mal étant ce qu'il est : bien insidieux.

Il emprunte le plus souvent des voies "souterraines", en catimini, ... 

 

Ainsi ...

Lorsqu'il s'assied sur le trône, le jeune Pépi II, fut un pharaon vénéré ! Certainement à la manière d'un netjer dont l'autorité incontestée devait rayonner sur tout le royaume.

 

Ce fut du moins l'apparence.

Faux-semblant en vérité ...

Car il s'était produit sous le règne de son père, "Pépi I", un fait qu'on peut, à première vue seulement, attribuer au bon sens du pharaon. Seulement cela allait à la longue participer à un processus de déclin du royaume.

 

Ce fut en effet à cette époque que les nomes, les provinces, avaient commencé à bénéficier d'une plus large autonomie sur le plan administratif.

 

Les nomarques.

 

Comme vous le savez, ce fut de hauts fonctionnaires dont le rôle fut comparable :

  • À nos gouverneurs de provinces de l'ancien régime,
  • À nos préfets modernes,
  • ...

 

Ils furent donc nommés à la tête :

  • D'un des quarante-deux "nomes" existants ...
  • Ou provinces que comptait alors l'Égypte antique. Ils y représentaient l'autorité centrale de l'État, à savoir pharaon bien sûr ! Ils furent chargés d'administrer les nomes.

 

Afin d'y arriver, ils devaient disposer de scribes ainsi que d'une milice locale chargée :

  • De la police,
  • Et du maintien de l'ordre. Car l'armée de l'Ancien Empire n'avait pas encore un caractère permanent. Seule la garde du pharaon formait un corps d'élite composé de quelques centaines d'hommes soigneusement choisis, officiers et soldats de métier.

 

Paradoxalement ... 

D'un point de vue pratique, et à court terme, la décision fut bien bénéfique. 

 

Comme vous l'imaginez, les distances furent longues entre :

  • Memphis, la capitale du moment ...
  • Et les régions les plus éloignées du royaume.

 

Alors comment faire parvenir dans un délai convenable, les décisions du pouvoir central, jusque dans :

  • Les plus petits villages,
  • ...
  • Et les oasis perdus dans le fond du désert ? 

 

Cette lenteur ... 

Cet éloignement aussi ... 

Tout cela devait quelque peu entraver la bonne gouvernance. Alors, ne fut-il pas plus judicieux de déléguer aux monarques une marge de décisions nécessaire à un meilleur fonctionnement de l'administration ? 

 

Ce fut en tout cas la décision que semble avoir prise Pépi I. Cela paraît même maintenant l'une des décisions les plus conformes aux intérêts du royaume et de ses habitants.

 

Cependant ...

Tout cela sous-entendait, bien sûr, un fonctionnement rigoureux des institutions et, en tout premier lieu, une loyauté totale et complète des nomarques au pharaon. Cela fut bien certainement le cas quant au restant du règne de Pépi I et de son successeur Mérenrê.

Et, il en fut encore ainsi durant une bonne partie du règne de Pépi II.

 

D'ailleurs, les nomarques avaient en permanence auprès d'eux des scribes envoyés par le pouvoir central et chargés de contrôler leurs actes.

 

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/jpg/photo_5-2.jpg

Statue de 1.77m, en cuivre, du roi Pépy I.

Elle fut découverte à Hiérakonpolis et conservée au Musée du Caire.

(P. Pero. MAFS).

Source

 

Soliloque ...

 

Si effectivement ...

Pépi I, en déléguant son autorité, prépara le terrain, ou tout du moins fut un des points essentiels amorçant le chaos, celui même qui engendra ce que les égyptologues appelèrent la Première Période Intermédiaire, ne pourrions-nous pas y voir une certaine analogie quant à notre période contemporaine ?

 

Alors, à suivre ...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

    

Clé de VIE 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

  • Sources ... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse 

 

L'âge D'or De L'égypte - Le Moyen Empire de Dietrich Wildung.


Wildung-D-L-age-D-or-De-L-egypte-Livre-845790648_ML.jpg

 

Équier.G, "Tombeaux de particuliers contemporains de Pepi II, Le Caire, 1929" (Fouilles à Saqqara ; Service des Antiquités de l'Égypte). 

 

Aphorisme ...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention ...

Ne prétend pas tout dire ...

 

"Le monde se divise en trois catégories de gens :

 

un très petit nombre qui fait se produire les événements,

 

un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir,

 

et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité."

Nicholas Murray Butler...

Président de la Pilgrim Society.

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

 

Vignette falaise3on

Redécouvrons ensemble la chanteuse "Ta Akhet" à Saqqarah et sa dernière demeure ... En Égypte ancienne.

Par Le 20/05/2014

ankh hiero    "Vivre" … "La vie" …

https://www.aime-jeanclaude-free.com

 Logopdf

 

Nous sommes en Mai 2014 ...

 

  10384610_638584006216756_4480779836440115292_n.png

La Terre nocturne vue de l'espace ...

Toujours aussi belle.

Analogie au lotus probablement, voyez cette belle "fleur" de lumière,

c'est bien la vallée du Nil.

  De tous temps, naturellement, les hommes se sont installés le long de l'Itéru.

© Nasa

 

Plan de l'article ...

 

→ Le ministre des Antiquités le Dr Mohamed Ibrahim …

 

→ Mission Archéologique Française du Bubasteion …

 

→ Nous sommes à Saqqarah ...

 

→ Au sein de la Troisième Période Intermédiaire.

 

→ Nous devrions donc être entre les dynasties 22 et 24 ...

 

→ Au cimetière Bastet … 

 

→ Hypogée d'une dame appelée "Maya / Maia" …

 

→ Trois sarcophages en bois …

 

→ Le sarcophage du milieu ...

 

→ Le plus petit sarcophage n’a pas encore été ouvert … 

 

Le ministre des Antiquités le Dr Mohamed Ibrahim …

 

Il annonça visiblement en ce samedi 17 Mai 2014 la découverte par une mission Française, en collaboration bien évidemment avec le ministère des Antiquités, de l’hypogée d’une certaine chanteuse.

 "Ta Akhet"

 

Visiblement elle aurait été membre d’un chorus sacré daté de la Troisième Période Intermédiaire.

 

Mission Archéologique Française du Bubasteion …

 

Abouab el-qotat …

"Les Portes (= les Tombes) des chats".

On y trouve effectivement de véritables catacombes dédiées aux chats, et à sa déité féline. Le point essentiel fut le fait qu’elles furent érigées sur des artefacts remarquables puisque vieux d’un millénaire de plus et correspondant en fait au Nouvel Empire.

 

Serions-nous alors dans la fameuse zone dites "dehenet de ‘Ankhtaouy" ?

Ce plateau,

Cette falaise,

Cet escarpement proche de Men-néfer qui semblerait avoir été ce lieu d’inspiration de nos anciens pour leurs dernières demeures.

 

Une mission sous la direction du Dr Alain Zivie qui fut je vous le rappelle le fondateur et le responsable de cette mission ! Et ceci dès les années 1976… Cependant les fouilles à proprement parlées ne débutèrent vraiment qu’en 1980.

 

Nous sommes à Saqqarah ...

Ankhtaouy…

Ankh-Taouy…

 

popupcarte.gif

Source / Lien

 

Son nom vient de Sokar, le netjer funéraire.

 

3 000 ans d’histoire jusqu’à l’époque arabe : statues, bas-reliefs, sarcophages richement décorés, mobiliers funéraires et objets de la vie quotidienne.

Bien moins spectaculaire que le site de Guiseh.

Elle n’en demeure pas moins tellement plus riche.

 

Située sur un plateau à l’ouest de Memphis …

Sa superficie est de 8 km² : cette nécropole semble bien la plus vaste qui soit par sa superficie mais également par son échelle de temps.

La plus vaste …

La plus ancienne aussi …

Elle est située à une vingtaine de kilomètres au sud du Caire.  Sur une longueur de près de 8 km du nord au sud.

 

Ainsi, abrite-t-elle des monuments vraiment exceptionnels couvrant une très grande période historique.

Des mastabas …

Des pyramides …

Des hypogées … Nous pouvons ainsi remonter au moins à la première dynastie et jusqu’à l’époque Ptolémaïque.

Aha, second souverain de la I dynastie …

Le village d'Abousir, au nord …

Souvenez-vous, Imhotep, architecte du pharaon Djéser, y érigea le premier complexe funéraire royal totalement construit en pierre de taille, en assises réglées.

 

 2c4a28d0-5212-4c0d-a627-f097a689095b_16x9_788x442.jpg

Une vue d'ensemble ...

Celle bien sûr des pyramides de Saqqarah.

Source / Lien

 

Saqqarah était bien la nécropole de l'antique ville égyptienne de Memphis. Nous sommes sur cette rive gauche du Nil.

Cependant ...

Il faut bien reconnaître que ce site est surtout connu du grand public à travers la plus ancienne pyramide d'Égypte.

 

Il fut un temps ou Men-néfer …

 

"... est restée
un important centre administratif

et

militaire alors que Louxor

(dans le sud)
devenait la véritable capitale" 

  Ministre des Antiquités Mohammed Ibrahim. 

 

L’histoire bien récente et non exhaustive de l’ensemble de ce site …

  • Ainsi  Napoléon Bonaparte vint à Alexandrie et ceci en 1798

Seule devait émerger de ce site la fameuse pyramide à degrés du pharaon Djoser.

Des décombres informes ...

  • Le général Enrico Menu von Minutoli aidé en cela de l’égyptologue italien Girolamo Segato devint dès lors le responsable scientifique du site en 1818. Ce fut ainsi que vit grâce à la Prusse la première exploration du complexe funéraire de Djoser.
  • John Shae Perring  en 1836 fit beaucoup de déblaiements sous la responsabilité du colonel Richard W. Howard-Vyse.
  • Nous sommes en 1842 voici donc Karl Richard Lepsius dirigeant une mission à nouveau d’origine prussienne.

Il fit alors un énorme inventaire de Kemet visible au sein des "Denkmäler aus Ägypten und Äthiopien"  / "Monuments d’Égypte et d’Éthiopie" entre 1849-1850.

  • Cependant n’oublions surtout pas Mariette car il fut véritablement le premier à mon sens tout du moins à vraiment considérer cette  nécropole dans son ensemble.

Souvenez-vous il mit au jour le 12 novembre 1851 le fameux Serapeum de Mem-néfer ! Sa célébrité fut alors de mise.

Le terme du reste de mastaba viendrait de ce moment là et bien sûr de lui.

  • À partir de 1927 commença les fouilles de la nécropole dont la plupart des monuments n'étaient plus alors que ruines.

J.-P. Lauer …

Souvenez-vous de cet immense érudits qui pendant plus de 50 ans se vouera entièrement à la restauration du site et plus particulièrement à l'ensemble funéraire de Djeser.

  • De nos jours, comme vous le savez, le site est toujours étudié.

Le département des antiquités Égyptiennes du musée du Louvre …

 

Au sein de la Troisième Période Intermédiaire.

1070 à 715 avant notre ère …

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Third_Intermediate_Period_map.svg/317px-Third_Intermediate_Period_map.svg.png

Une carte montrant les divisions politiques dans Kemet l'ancienne au cours de la Troisième Période Intermédiaire...

Environ 730 B.C.E ...

  © Jeff Dahl

 

La 21e dynastie : 

→ Smendès (1 070/69 - 1 044/43)
→ Amenemnésout (1 044/43 - 1 040/39)
→ Psousennès I (1 044/43 - 994/93 )
→Amenemopé (996/95 - 985/84)
→Osokhor (985/84 - 979/78 )
→ Siamon (979/78 - 960/59)
→ Psoussennès II (960/59 - 946/45)

 

La 22e dynastie : sommes nous à cette époque ?

→ Shéshonq I (946/45 - 925/24)
→ Osorkon I (925/24 vers 890)
→Takélot I (890 - 877 )
→ Shéshonq II (877 - 875)
→Osorkon II  (875 - 837)
→ Shéshonq III (837 - 798)
→ Shéshonq IIIa (798 - 785)
→Pami  (785 - 774)
→ Shéshonq V (774 - 736)
→ Pontifes thébains
→ Harsièsis (870 - 850)
→ Takélot II (841  -816)
→ Pédoubastis I (830 - 805)
→ Ioupout Ier (816 - 800)
→ Shéshonq IV (800 - 790)
→ Osorkon III  (790 - 762)
→ Takélot III (767 - 755)
→ Roudamon (755 - 735)
→ Ini vers (735 - 730)

 

La 23e dynastie : sommes nous à cette époque ?

→ Pédoubastis II (à Boubastis / Tanis) (756 - 732/30)
→ Ioupout II (à Léontopolis) (756 - 725)
→ Osorkon IV (732/30 - 722)

 

La 24e dynastie : sommes nous à cette époque ?

A Saïs …

 

19e2eeee2d4a86b84902699f8dc9e875.png

Source / Lien

 

→ Tefnakht, 740 - 719 B.C.E ...

→ Bocchoris, 719 - 714.

 

Nous devrions donc être entre les dynasties 22 et 24 ...

1070 à 650 B.C.E .

 

Le cimetière …

Le lieu même de cette découverte, aurait été nommé Bastet. Nomenclature de la netjeret "chatte", mais vous le savez déjà.

Bastet …

Bubastis, et ceci surtout à partir de l’Époque Tardive et Gréco-Romaine.

Nous sommes bien au sein de cette grande nécropole de Saqqarah.

 

Hypogée d'une dame appelée "Maya / Maia" … 

 

  popuplion1.gif

Découverte des restes d'un lion dans l'hypogée de Maïa (Bub I.20).
© P. Chapuis.
© A. Zivie, texte inédit publié en anglais dans "The Lost Tombs of Saqqara" (Toulouse, 2007).

MAFB © Hypogée

 

Dixit le Dr Ibrahim …

Cette mission française avait comme objectif initial le nettoyage et l'enlèvement des débris de l'hypogée de Maya.

 

Souvenez-vous ...

Elle fut probablement la nourrice du légendaire pharaon-enfant Toutânkhamon qui vécut au cours de la 18e dynastie.

1550 à 1295 B.C.E ...  

 

El-Asfar a de ce fait déclaré que des études sont actuellement menées pour savoir pourquoi le sarcophage de cette chanteuse a été "entreposé" à l'intérieur même de l'hypogée de Maya.

 

nourrice_maya_saqqarah.jpg

Représentation de Toutânkhamon sur le genoux de sa nourrice,

la dame Maïa,
dans la tombe de cette dernière, à Saqqarah ...

Source / Lien

 

Trois sarcophages en bois …

 

10177366_538579526251513_2510465108834397532_n.jpg

Source / Lien

 

Le directeur du secteur quant aux antiquités égyptiennes …

Le responsable du département des antiquités égyptiennes …

Ali Al-Asfar aurait ainsi précisé que cette découverte renfermait trois sarcophages en bois. Dénotant par la même que la défunte faisait probablement partie d’une caste de nantie.

 

De plus, ce fut trois sarcophages anthropomorphes.

 

Deux d'entre eux :

  • Celui du milieu,
  • Et le plus interne, …, sont parfaitement bien conservés. Les chercheurs découvrirent de superbes peintures.

Elles semblent du reste bien représenter le visage de la défunte.

 

Third-Intermediate-Period-discovery-in-Sakkara-by-Luxor-Tim.jpg

Source / Lien

 

Le sarcophage du milieu ...

 

Dixit Alaa Al Shahat …

Directeur des antiquités de Saqqarah …

Les chercheurs y auraient découvert de nombreux artefacts.

 

  • Deux appuie-têtes en bois ...

 

Voyez en haut de l'image :

 

10302692_538579522918180_8858388773244162475_n.jpg

Source / Lien

 

  • Une boîte rectangulaire en bois munie d'ivoire mesurant 13x10x16 cm.

 

  • Une collection d'ustensiles de beauté.

Comme cette cuillère en forme de gazelle mesurant 14 x 4 cm.

Deux contenants, mesurant 3x3 cm et munis d’une poignée de 5cm, à "khôl", pour le maquillage des yeux je vous le rappelle.

 

  • Un certain nombre de perles en faïence,

 

  • Une amulette d'œil Ouadjet en faïence également,

 

 

Third-Intermediate-Period-discovery-in-Sakkara-by--copie-1.jpg

Source / Lien

 

Le plus petit sarcophage n’a pas encore été ouvert …

 

Bonne nouvelle …

Les archéologues supputent que la momie se trouve toujours à l’intérieure.

 

  10334362_10202008016191108_8653585987929126528_n.jpg

Source / Lien

 

A suivre certainement ... 

A l'ouverture du dernier sarcophage ...

Pourquoi le sarcophage de cette chanteuse a été "entreposé" à l'intérieur même de l'hypogée de Maïa ... ?

... ?

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

Sources ... 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003

 

"Le Progrès Egyptien" ...

 

Alain Zivie

 

Sitographie ...

 

Link 1

 

Link 2

 

Link 3

 

Link 4

 

"Quand on étudie le passé,
 

il est impossible de ne pas jeter
 

un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

Aphorisme ...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention ...

Ne prétend pas tout dire ... 

 

"Nul n'ira jusqu'au fond

du rire

d'un enfant."

Victor Hugo

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

vie, santé, force (v.s.f.).

vie, force et santé.

 

 

Mideast egypt antiquities

Découverte à Saqqara de la dernière demeure de Paser, chef de la diplomatie de l'époque ramesside, en Égypte ancienne.

Par Le 10/05/2014

ankh hiero    "Vivre"… "La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

Nous sommes le 10 mai 2014 ...

 

Extraordinaire.

 

On aurait presque cette impression ...

Quelque soit l'endroit ou nous nous trouvons ...

Partout ou nous creusons en fait ...

Que de nombreuses découvertes sont à réaliser.

 

Voici pour ne pas déroger à notre ressenti, de belles découvertes en perspective.

Nonobstant ...

Vous l'aurez bien remarqué, nous sommes au sein même d'une période très riche en découvertes égyptologiques. Et de cela, nous nous en félicitons du reste.

Cependant ...

Cela pourrait nous amener à nous poser des questions. D'autant plus que certaines "nouvelles découvertes" ne sont pas vraiment d'actualité.

Es-ce que cela fait suite à une certaine volonté politique ? 

Le résultat d'une pression probable et inhérente aux nombreux pillages que connait malheureusement Kemet ?

... ?

 

  carte4.jpg

Source / Lien

 

Voici donc la Kemet, l'ancienne et sa fameuse vallée du Nil ...

  • De la première cataracte avec ses gros rochers qui finalement obstruent le fleuve empêchant les bateaux de naviguer et cela bien plus haut qu'Assouan.
  • Jusqu'à l'embouchure du Nil dans la Méditerranée.
  • De la frontière Nubienne, cette Haute-Égypte, jusqu'à la capitale, ce delta, ce triangle en quelque sorte de terres basses, marécageuses, la Basse-Égypte.

 

Nous voici donc au sein de cette bande de terre.

Ce couloir qui fait à nouveau parler de lui aujourd'hu.

Avec sa plaine bien étroite d'à peine 10 km ...

A droite ...

Comme à gauche de l'Itérou, des plateaux, lieux ou dominent le vrai silence, cette autre spécificité du désert. Souvenez-vous de Lao-Tseu qui disait : "Le silence permet de trouver son destin".

 

Une superbe "découverte" relative à deux hauts dignitaires pharaoniques.

 

Plan de l'article ...

 

→ L'Université du Caire ... 


→ Nous sommes à Saqqara ...

 

→ Et plus précisément dans la zone du monastère de Saint-Jérémie.


→ Découverte de deux hypogées ...

 

→ Nous sommes au temps des Ramessides.

 

→ Voici donc le commandant militaire appelé Ptahmes ...

 

→ L' "ambassadeur" Paser ...

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered-1_edited-1.jpg

Vue générale du site.

Source / Lien 

 

L'Université du Caire ...

 

Nous sommes le 8 mai 2014.

Une annonce officielle nous apprenait alors cette découverte âgée de 3 000 ans.

 

Cette une équipe archéologique égyptienne, dirigée par Mme Ola El-Aguizy, qui les auraient visiblement mises au jour.

 

  Ola-El-Aguizy-277x300.jpg

Mme Ola El-Aguizy ...

Ancienne doyenne de la Faculté d'Archéologie de l'Université du Caire

et

chef de la mission de fouilles,

Source

 

Nous sommes alors dans cette célèbre nécropole de Saqqarah.  

 

Ola el-Egeizy de l'Université du Caire déclara que cette découverte contiendrait de "très belles inscriptions" concernant :

  • Les processions funéraires,
  • Ainsi que de l'au-delà,
  • ... 

 

Nous sommes à Saqqara ...

 

Elle est située :

  • A une vingtaine de kilomètres au sud du Caire ...    
  • Et Plus précisément au sud de la pyramide à degrés d'Ounas.

 

egypte_-_tombes_chefs_militaires_saqqara.jpg

Une vue d'ensemble ...

Celle bien sûr des pyramides de Saqqara.

Source / Lien

 

Voici donc le lieu même ou vient d'être découvert deux hypogées dâtés d'au moins 3 000 ans.

 

Saqqara était bien la nécropole de l'antique ville égyptienne de Memphis.

 

Cependant ...

Il faut bien reconnaître que ce site est davantage connu par la présence de la plus ancienne pyramide d'Égypte.

 

"... est restée
un important centre administratif

et

militaire alors que Louxor

(dans le sud)
devenait la véritable capitale" 

  A estimé le ministre des Antiquités Mohammed Ibrahim. 

 

Et plus précisément dans la zone du monastère de Saint-Jérémie.

 

011-Monastere-St-Jeremie.jpg 
Source / Lien

 

Nous sommes bien là, au niveau de cette région ou semble opérer l'Université du Caire. Un endroit bien proche des fameuses ruines du monastère de St Jérémie.

À Saqqara ...

Édifié sur ce site pharaonique bien prestigieux, au sud-est du complexe pyramidal du pharaon Djéser ...

Il fut fondé aux alentour de 470 par l'Appa (père) Jérémie. C'est bien une histoire mouvementée dans la grande Histoire de ce pays.

Aujourd'hui, il n'en reste plus que des ruines d'un des couvents les plus importants d'Égypte.

 

Souvenez-vous cependant que ce lieu nous livra l'hypogée :

  • D'Horemheb ... Lui également fut militaire avant d'atteindre le titre suprême de pharaon. Au début il fut le chef de l'armée dans la 18e dynastie, et commença à construire son hypogée à Saqqarah, puis vint le moment ou il décida d'en creuser, un autre, mais à Louxor.
  • De Maya,
  • Et bien d'autres hauts dignitaires du Nouvel Empire ...

 

C'est un lieu riche en dernières demeures, d'époque pharaonique, avec de beaux reliefs et sarcophages en pierre.

 

Découverte de deux dernières demeures ...

 

Cette découverte devrait alors :

 

"... changer l'histoire de la nécropole."  

de Saqqara...

 

Des dernières demeures qui furent en partie enterrée dans le fameux sable du désert.

 

Le tombeau semble se composer :

  • D'un portique d'entrée,
  • D'une salle à piliers,
  • D'une cour à péristyle qui contient la salle principale en son centre et s'ouvre directement sur un sanctuaire avec trois chambres.

 

De plus ...

Il semblerait que nous ne sommes pas en présence d'un mastaba, ou alors au sein d'une roche taillée, mais plutôt d'une sorte de temple.

Fut-il en fait une combinaison d'une tombe et d'un temple ?

Fut-il érigé par un nouveau type d'architecte ?

Cette dernière demeure, fut-il le fruit de l'imaginaire du défunt ?

... ?

 

"Bien que la tombe soit petite

- 12 mètres de haut

et

6 mètres de largeur -

elle comporte tous les éléments architecturaux"

Ahmed Saeed ...

Professeur à la Faculté d'Archéologie de l'Université du Caire.

 

mideast_egypt_antiquities.jpg

Un restaurateur égyptien nettoie les calcaires de l'hypogée.

Source  / Lien

 

La grande nécropole de Memphis vient de nous livrer deux hypogées relatifs à des hauts dignitaires ramessides :

  • Le défunt Ptahmes... 
  • Puis voici le dénommé Paser ... 

 

Deux tombeaux :

  • Très proche l'un de l'autre ...
  • Et datés du Nouvel Empire ...

 

  mideast_egypt_antiquities_edited-1.jpg

Cet homme est en plein travail de rénovation.

Source  / Lien

 

Ainsi :

"Découvrir ainsi des tombes du Nouvel Empire

dans une nécropole de l'Ancien Empire

est très important"

El-Egezi...

 

Car bien que Louxor fut la capitale de Kemet sous le Nouvel Empire ... Memphis demeurait encore le centre administratif de Kemet sans oublier celui de l'armée ! Alors certains hauts fonctionnaires auraient quand même continué à construire leurs tombes à Saqqara ! Elle fut elle même une capitale comme vous le savez, mais au cours évidemment de l'Ancien Empire ...


Nous sommes au temps des Ramessides.

 

Nous sommes au Nouvel Empire ...

 

Souvenez-vous, entre la légendaire 18e dynastie et la 20e dynastie ...


XVIIIe dynastie.

(B.C.E)

 

42108d3dd9563bec7bed26d782ef1169.png

Source / Lien

 

Ahmosis I (1 550 – 1 525)

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Egypt_NK_edit.svg/512px-Egypt_NK_edit.svg.png

Voici l'étendue de l'Égypte antique à son apogée territoriale sous la 18e dynastie.

 

Vous remarquerez alors les pays limitrophes d'importances pour notre deuxième personnage, cet "ambassadeur" Paser.

 

Aménophis I (1 525 -1 504),
T
houtmosis I (1 504 -1 492),
Thoutmosis II (1 492 - 1 479),

Hatshepsout  (1 479 - 1 458/57),
Thoutmosis III (1 479 -1 425),

Aménophis II (1 428 - 1 397),
Thoutmosis IV (1 397 - 1 388),

Aménophis III (1 388 - 1 351/50),
Aménophis IV/Akhenaton (1 351 - 1334),

Semenkhkarê (1 337 - 1 333),
Toutânkhamon (1 333 - 1 3
23),
Ay (1 323 - 1 319),
Horemheb (1 319 - 1 292).

 

XIXe dynastie 

(BCE)

 

EGNOEMPLANCNEMP001

Carte de Kemet ...

Au Nouvel Empire ...

Sous les règnes de Séthi I, Ramsès II et Ramsès III.
Histoire de l’Égypte ancienne ...

Source / Lien

 

Ramsès I (1292 - 1290),
Séthi I (1290/1294  - 1279/78)... Existence de Ptahmes ...
Ramsès II (1279 - 1213)... Existence de Ptahmes ...
Merenptah (1213 - 1203),
Amenmes (120
3 - 1200/1199),

Séthi II (1199 - 1194/93),
Siptah et Taousert  (1194/93 - 1186/85).


XXe dynastie

(B.C.E)


563183_523628791064427_86280304_n.png

Kemet au temps des Ramessides.

 

Sethnakht (1 186-  1 183/82),
Ramsès III (1 183/82 - 1 152/51),
Ramsès IV (1 152/51 - 1 145/44),
Ramsès V (1 145/44 - 1 142/40),
Ramsès VI (1 142/40 - 1 134),
Ramsès VII (1 134 - 1 126 ),
Ramsès VIII (1 126 - 1 125),
Ramsès IX (1 125 - 1 107),
Ramsès X  (1 107 - 1103),
Ramsès XI (1 103 - 1070/69).

 

Voici donc le commandant militaire appelé Ptahmes ...

 

Dixit Mme Aguizy ...

Avec ce chef de l'armée et de la trésorerie, nous sommes au Nouvel Empire puisqu'il œuvra sous les règnes de Seti I et de Ramsès II.

 

Il fut érigé en briques de terre cuite.


Notons que son hypogée est bien plus grand finalement que celui de Paser.

 

Cependant, selon Madame El-Egezi ...

Certaines parties de la tombe de Ptahmes ne serait connues des archéologues qu'à travers certaines photos et documents.

Tout simplement, car cela avait complètement disparu du tombeau... Ainsi, en 1830, toujours selon elle, un voyageur français aurait visité l'Égypte et "photographié" une scène de chasse au tombeau de Ptahmes. Aujourd'hui, seulement quelques centimètres de sa base demeurent hélas.

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered1.jpg 

Source / Lien

 

Mais voilà, Ola el-Egeizy mentionne aussi que depuis bien longtemps cette dernière demeure était connue par les archéologues, et elle poursuivit :

 

 "... la plupart de ses blocs de pierre ont été volés

et

beaucoup d'entre eux sont dans les musées du monde entier"

 

En fait, ce fut bien dès le 19e siècle que certains archéologues purent observer la présence : 

  • De piliers, 
  • Et de bas-reliefs, ce qui prouvaient déjà, à l'époque, l'existence de cette sépulture. 


Cependant ...

Cette dernière demeure ne semble avoir été mise au jour qu’il y a trois ans ...

 

Elle est maintenant en grande partie exposée : 

  • Dans des musées aux Etats-Unis, 
  • Aux Pays-Bas, 
  • Ainsi qu'en Allemagne, 
  • ...

 

Un hypogée qui finalement recèle : 

  • Des scènes de pêche sculptées et peintes en rouge.
  • Mais également les titres des défunts inscrits en hiéroglyphes ...

 

L' "ambasadeur" Paser ...

 

Il daterait de la fin de la période ramesside.

Son hypogée semble être en calcaire ... Dixit Saeed, Paser aurait probablement commencé à décorer sa dernière demeure par le fond afin de peindre les principales peintures religieuses et funéraires sur les murs.

 

Un mur de sa dernière demeure semble d'ailleurs être en commun avec celle de Ptahmes.

 

A l'intérieur, nous pouvons admirez quelques bas-reliefs avec de belles couleurs :

  • Rouge,
  • Bleue,
  • Ou même jaune,
  • ... Elles sont quasi-intactes.

 

Tout cela dans le but de représenter le fameux tribunal de l'au-delà présidé comme vous le savez par le netjer funéraire que fut Osiris.

 

On peut également y observer :

  • La femme du défunt Paser pleurant son mari.
  • Des scènes quant au cortège funèbre.
  • Sa statue...
  • Le tribunal présidé par le netjer funéraire Osiris...
  • Ainsi que ses fils ! Ils réalisaient alors des offrandes aux netjerou ...
  • ...

 
Cet hypogée annoncé jeudi 8 Mai 2014 fut en vérité découverte bien plus tôt dans le courant de cette même année.

 

Notons au passage qu'il ne fut pas vraiment achevé ...  

Serait-il décédé subitement ?

A un âge précoce ?

... ?


  "Bien que la tombe soit inachevée,

il dépeint des décorations murales

et

des scènes très distinguées et bien conservées"

Ali El-Asfar, chef de la section des antiquités égyptiennes ancien du ministère

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered.jpg

L'hypogée appartient à un responsable des archives de l'armée

et

un messager royal à l'étranger

Source / Lien 

 

Voici donc un haut dignitaire ...

Un responsable des archives de l'armée.

Un messager royal quant aux pays étrangers.

Probablement une sorte de "ministre des affaires étrangères", d'ambassadeur royal, ... 

 

Ce personnage est probablement de toute première importance puisqu'il semble avoir été une sorte d'émissaire qui œuvrait à l'est de la mer Méditerranée !

 

Une belle analogie s'il en est.

Souvenons-nous d'A. Zivie et de sa découverte au sein de cette zone du Bubasteion à Saqqara.

La tombe de Nétchérouymès ...

Elle daterait du règne de Ramsès II et fut lui aussi un haut diplomate ayant joué un rôle d'importance dans les négociations égypto-hittites. Il fut bien lié à ce qui devrait finalement correspondre à cette légendaire "Signature" du traité de paix de Ramsès II.

 

Ainsi, il semble avoir vécut sous la 20e dynastie.

 

Afin de vous orienter davantage, les régions d'investigations de ce haut fonctionnaire devrait correspondre finalement aujourd'hui à :

  • La Syrie,
  • La Palestine,
  • Et l'Irak. Alors, vous comprendrez certainement, comme semble du reste le penser le ministre égyptien des antiquités, Mohamed Ibrahim, que ce deuxième personnage pourrait bien nous donner plus de lumière quant aux relations diplomatiques, physiques, ..., qui devaient relier notre Égypte antique avec ses autres pays limitrophes.

 

egypt_saqqara_new_tomb_discovered-1.jpg

  Une peinture ...

Une inscription ressemblant à la vie éternelle du défunt dans l'au-delà.

Hypogée d'un diplomate ramesside.

Cependant de quel Ramsès s'agit-il ?

Saqqara.