Ramessou ...

 

 


 

Christiane duquesne 2

Ramessou ...

"Vivre" …

"La vie" …                                       https://www.aime-jeanclaude-free.com/   

 

1 48

Détail du "parasol", "éventail" dans l'hypogée de Khaemwaset (QV 44) ...
Il est apparu bien tôt dans l'histoire de Kemet.
Narmer …
Scorpion : Oxford, Ashmolean Museum E 3631 et 3632 …
Présence divine qui apparaît derrière le corps du souverain paradoxalement au fait qu’il a certainement accompli un but pratique,

en protégeant le roi du soleil et lui fournissant une brise rafraichissante, …
"La manifestation physique de l'ombre abstraite" (Bell (1985), 34.

Imhotep égyptologie

 

12729216 1015631601846421 1550143723533221126 n

Une partie d'une paire de bracelets d'or.

Avec des incrustations ...

Inscrit au nom du pharaon Ramsès II (Usermaatra Setepenra c. 1279-1213 B.C.E, dynastie 19).

Musée du Caire

Source

 

Ramesseum in 2006 photograph r b parkinson

Ramesseum in 2006 _ © Parkinson

 

Membre de l'Association pour la Sauvegarde du Ramesseum, en charge du site internet de l'ASR : asramesseum.org

© Pascal PELLETIER

 
Ajoutée le 24 mars 2017 :

Sic : "Ce film-reportage a été réalisé dans le cadre du voyage organisé à Louqsor du 28 au 30 octobre 2016 au profit de l'Association pour la Sauvegarde du Ramesseum. Réservé aux associations françaises et francophones d'Egypte (Caire-Accueil, Union des Français à l'Etranger et Association démocratique des Français de l'Étranger) ce périple culturel à travers les sites archéologiques de Thèbes-Ouest était également destiné aux membres de l'ASR séjournant à Louqsor pendant cette période de l'année. 

Commenté par Christian LEBLANC, Directeur de Recherche Émérite au CNRS et Président de l'Association pour la Sauvegarde du Ramesseum , voyage organisé par Labib GHOBRIAL, membre du conseil d'administration de l'ASR et organisateur du voyage."

 

Et puis, vous aurez certainement admiré cette fresque, celle initiant cette thématique :

  •  Nous sommes alors au sein d'un cortège de l’offrande : le chef des bouchers du Ramesseum est en train de découper, à l’aide d’un grand couteau, la patte d’un bovidé, tandis que des porteurs d’offrandes se dirigent en cortège vers le Pharaon et une divinité.
  • CNRS

 

 

273555909 4415183898583529 4579308259581266810 n

22 - 2 - 22, une date spéciale qui ne se répètera pas ... L'Égypte ancienne à travers les rayons de Râ pénétrant le naos.

Par Le 20/02/2022

Sosltice   Plan de cette thématique ...

ânkh, un symbole ancré dans l'Histoire de Kemet.

"Vivre" …

"La vie éternelle" …

"Clé de vie" ...

Le "souffle de vie" ...

Nos anciens concevaient la vie "ânkh" comme un chemin sur lequel il devait avancer, "donner du chemin au pied".

 

  http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf 1

 

Bien spéciale ...

22/02/2022 est une belle date palindrome en fait ! En ce sens elle semble bien unique : 22 - 2 - 22. Et c'est l'ultime fois, dans notre vie, que nous verrons les mêmes 6 chiffres dans une date.

C'est une date palindromique, pouvant se lire dans les deux sens, comme la prochaine fois qui aura lieu le 03.02.2030.

 

Fmmod61xwaaghnrhttps://twitter.com/ziad_morsy/status/1496084004415713282/photo/1

Sérieusement ...

Le phénomène du soleil au temple d'Abu Simbel se produit deux fois par an, l'un le 22 octobre et l'autre le 22 février de chaque année. Un déplacement de lumière calculé par les architectes des temples, afin que le nTr transmette au pharaon sa toute-puissance. Les rayons de soleil traversent alors la sombre chambre du Grand Temple de Ramsès II illuminant ainsi la statue du pharaon, chaque année comme vous avez l’habitude, les 22 février et 22 octobre.

 

Le ministère du Tourisme et des Monuments ...

Le ministère de la Culture, semblent vouloir organiser en cette année, bien particulière, un événement, afin de célébrer ce rendez-vous dès plus spécial !

22 . 02 . 2022 ...

Cet alignement solaire que vous connaissez au sein notamment du temple d'Abou Simbel.

 

22 02 2022

Ramsès illuminé est symboliquement réinvesti de l’éclat divin.

Photo montrant la statue de Ramsès II illuminée par Râ, dans le temple d'Abou Simbel en Haute-Égypte.

Sont successivement illuminées : d’abord celle du nTr Amon, puis celle de Ramsès,au niveau du 22 octobre l'ordre est bien différent !

 

 Deux fois par an, le 22 février et le 22 octobre, le soleil s'aligne avec l'entrée du temple égyptien d'Abou Simbel et vient caresser le visage de Ramsès II, tout au fond de l'édifice : quel bel exploit quant à nos anciens !

Voici une commémoration de l'accession de Ramsès II sur le trône d'Horus.

Ramsès II ne sombra jamais dans l’oubli !

Au Ier siècle B.C.E, Diodore de Sicile (Bibliothèque historique I, 47) le nomma Osymandias, déformation du nom de couronnement de Ramsès II : Ousermaâtrê. Tacite quant à lui évoqua le grand conquérant Rhamsès (Annales II, 60).

Au cours des quelques 20-25 minutes...

Les rayons de Râ auront pénétré une distance de 60m à l’intérieur du temple pour atteindre le sanctuaire ... Ceci marque le début du mois, celui surtout de la saison de la récolte pour nos anciens Égyptiens.


Ce phénomène fut redécouvert en 1873.

Près d'un siècle plus tard, en raison de la construction du barrage d'Assouan, le temple fut déplacé.
Se trouvant ainsi plus bas ...

L'évènement avait lieu alors les 21 février et 21 octobre.
Un décalage d'une journée seulement ...
Le spectacle reste un rendez-vous exceptionnel auquel de nombreux touristes viennent normalement assister.

 

Ainsi :

Quand Ramsès II

ressort de l’obscurité !

 

Ainsi, la façade du site d'Abou Simbel vous accueille avec :

 

  • Quatre statues colossales, debout, nous sommes en présence, bien évidemment, de Ramsès II / Ramsès le Grand / Ozymandias / Manéthon l'appella Ramsès.

Avec visiblement 67 années de règne divin.

 

 

Ramsès II ne sombra bien dans l’oubli ...

  • Au Ier B.CE., Diodore de Sicile (Bibliothèque historique I, 47) le nomma Osymandias, déformation : Ousermaâtrê.
  • Tacite évoqua, quant à lui, le grand conquérant Rhamsès (Annales II, 60).
  • En 1817, Shelley chante Ozymadias, king of kings ...
  • En 1956, Yul Brynner incarne le pharaon immortel dans le péplum de Cecil B. DeMille : Les Dix Commandements.
  • Il est le héros de La Momie, roman d’horreur d’Anne Rice, publié en 1989.
  • Enfin, depuis 2017, le pharaon se trouve à l’affiche en France, avec la pièce de théâtre Ramsès II, de Sébastien Thiéry. Un thriller jouissif et fou qui n’est pas du tout une pièce historique sur l’Égypte ancienne !

 

Nonobstant, Ramsès est aujourd’hui une figure mondialement connue !

Son corps terrestre a traversé les millénaires, paradoxalement aux pillages.

Retrouvé en 1881, elle sera démailloté, déposé au musée du Caire, elle se détériora alors sous sa vitrine non étanche !

En 1976, avec Christiane Desroches Noblecourt, il sera accueilli au Bourget par la ministre des Universités et la Garde républicaine afin d'être traité.

 

Ainsi, la momie a révélé :

  • Un homme ayant décédé entre ses 85 et 92 ans, exceptionnel pour cette ère considérée.
  • ...
  • Plutôt grand (1,75 mètre) ,
  • Roux.
  • Il souffrit de terribles problèmes dentaires et de spondylarthrite ankylosante ; ce qui l’empêcha de se tenir droit durant les dernières années de sa vie.

 

 

22 fevrier 2019 str afp

 

Nous sommes là, le 22 février 2019.

(STR  AFP)

 

  • Et deux Néfertari Meryenmout (« La plus belle de toutes, aimée de Mout »), visiblement de taille presque similaire.

 

Petit temple nefertati

Nefertari

Nous sommes bien au sein du petit temple d'Abou Simbel, le mot "petit" a évidemment tout son importance ici.

Un spéos …

L’adulation vis-à-vis de Néfertari sous les traits d’Hathor.

 

Le sanctuaire honorait bien "Néfertari par amour de laquelle se levait le Soleil".

Métamorphosée en Sothis ...

Elle s’apprêtait alors à jouer son rôle érotico-céleste près de Ramsès II, incarnation même de Râ.

Adonc ...

Elle se confondit avec Sothis, netjer de l’étoile Sirius, elle-même associée à Hathor et Isis.

Cet astre est visible à l’horizon avec "le" Râ levant et ce lors du (18-20 juillet), juste avant le début de la fameuse crue annuelle.

 

Touristes photo devant temples abou simbel 25 novembre 2017 egypte 0 729 451

Tout le monde connaît le grand temple d’Abou Simbel.

Érigé au cours des 5e aux 10e années de règne de pharaon.

C'est le plus célèbre des sanctuaires édifiés par Ramsès II (Le sanctuaire intérieur = naos)

Et probablement, l'un des plus connus de tous les temples pharaoniques.

Source

 

Nous voici aujourd'hui avec ce marqueur temporel :

  • Particulièrement puissant,
  • Une occasion, parmi tant d'autres, d'élaborer des célébrations ainsi que moult festivités,
  • ...

Voici donc le "Miracle"

de Râ

à Abou Simbel !

Nous sommes bien en ce 22 février,

les rayons de Râ traversent la sombre chambre du Grand Temple de Ramsès II

illuminant ainsi la légendaire statue du pharaon.

 

Illumination, ... celle de la statue de Ramsès II !

Autant dire que nous sommes en plein éclat, celui du divin ...

Et ce au cœur même du grand temple d'Abou Simbel, intégrée par les architectes dès la conception du prestigieux édifice : impressionnant !

 

Ministry of antiquities

Il fut révélé au public en 1813 

par des gravures de l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt.

Il a fait l’objet d’un sauvetage spectaculaire, à la fin des années 1960 permettant de ne pas être englouti par les eaux du lac Nasser.

Source

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Aussi, nous nous trouvons au sein de ce majestueux site, au sud de Kemet, à Abou Simbel.

 

Ainsi, les rayons de Râ pénétraient le naos.

 

Avez-vous entendu parler du "Grand Amour" ?

 

Une commémoration en quelque sorte …

 

Nous voici donc au sein du légendaire rocher de Meha ...

 

La fête de Râ d’Abou Simbel, avec les hymnes solaires dédiés au netjer.

 

La dimension solaire de la divinité Amon-Râ avec ...

 

 → 22 - 2 - 22, une date spéciale qui ne se répètera pas ...

 

 

→   Cela se produit également dans le sanctuaire au niveau supérieur du temple d'Hatshepsut à Deir el-Bahari !

 

 

Filmographie ...

Abou simbel vue panoramique du grand temple a gauche et du petit temple a droite wikipedia cc by

Abou Simbel, le "miracle du soleil", phénomène avec une précision à couper le souffle, en Égypte ancienne.

Par Le 21/10/2021

Sosltice   Plan de cette thématique ...

ânkh, un symbole ancré dans l'Histoire de Kemet.

"Vivre" …

"La vie éternelle"

"Clé de vie" ...

Le "souffle de vie" ...

Nos anciens concevaient la vie "ânkh" comme un chemin sur lequel il devait avancer, "donner du chemin au pied" ... 

 

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf 1 

 

Voici le grand festival du soleil

d'Abou Simbel.

Merci à Mena Osiris qui semble avoir apprécié cette "désignation", je lui suis très reconnaissant de s'être exprimé.

 

 

Comme chaque année ...

Aux mêmes périodes ...

Et ce depuis des millénaires ...

En fait depuis sa création par Le Grand Ramsès II ...

Abou Simbel le "miracle du soleil", est bien un phénomène qui se produit régulièrement, avec une précision à couper le souffle, même encore aujourd'hui !

 

Ministry of antiquities

Temple révélé au public en 1813 par des gravures de l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt.

Il a fait l’objet d’un sauvetage spectaculaire,

à la fin des années 1960,

permettant de ne pas être englouti par les eaux du lac Nasser.

Source

 

Deux fois par an, le 22 février et le 22 octobre, le soleil s'aligne encore avec l'entrée du temple égyptien d'Abou Simbel et vient caresser le visage de Ramsès II, tout au fond de l'édifice : quel bel exploit quant à nos anciens !

Un phénomène qui fut redécouvert en 1873.
Ainsi ...

Près d'un siècle plus tard, en raison de la construction du barrage d'Assouan, le temple avait dû être déplacé, mais cela vous le savez certainement déjà j'imagine.
Aussi, lorsque le temple se trouvait plus bas ...

L'évènement devait avoir lieu les 21 février et 21 octobre : un décalage d'une journée !
Le spectacle reste cependant un rendez-vous exceptionnel auquel de nombreux touristes viennent assister en temps normal.

 

Ainsi :

Quand Ramsès II

ressort de l’obscurité !

 

Comme cela, la façade du site d'Abou Simbel vous accueille avec :

 

Quatre Ramsès II colossaux se trouvant debout.

  • 67 années de règne divin,
  • Mort entre 85 et 92 ans,
  • Plutôt grand (1,75 mètre) pour cette époque je pense,
  • Roux visiblement.
  • ...

 

Nonobstant, je subodore qu'il devait énormément souffrir à la fin de sa vie et ce par exemple en raison :

  • De terribles maux dentaires, 
  • De spondylarthrite ankylosante,
  • ...

 

22 fevrier 2019 str afp

Nous sommes ici le 22 février 2018.

A 200 km au sud d'Assouan.

Un temple dédié comme vous savez à Osiris et Isis, "ordonné"(x) par Ramsès II,

qui régna sur Kemet entre 1 279 et 1 213 B.C.E. 

(STR  AFP)

(x) Ordonné car je suppute que ce ne fut pas le demi-nTr qui érigea lui-même cet œuvre majeur !

 

Nous pouvons aussi observer deux représentations de Néfertari, et visiblement de taille presque similaire.

 

Petit temple nefertati

 

Nefertari

Nous sommes au sein du petit temple d'Abou Simbel,

le mot "petit" a évidemment tout son importance ici.

Un spéos.

L’adulation vis-à-vis de Néfertari sous les traits d’Hathor.

 @ nakonda61 / Dj Jou.

 

Le sanctuaire honorait donc :

 

"Néfertari

par amour de laquelle se lève le Soleil".

 

La principale Grande Épouse Royale du pharaon Ramsès II, elle fut littéralement métamorphosée en Sothis.

 

Sirius 002

Sirius

 

Notre Grande Dame

s’apprêtait alors à jouer son rôle érotico-céleste

et ce

près de Ramsès II,

l' incarnation même de Râ.

 

Adonc ...

Notre Grande Dame se confondit certainement  avec Sothis, nTr de l’étoile Sirius, elle-même associée comme vous savez à Hathor et Isis.

Cet astre est visible à l’horizon avec Râ levant et ce lors du Nouvel An égyptien (18-20 juillet), juste avant le début de la fameuse crue annuelle.

 

Touristes photo devant temples abou simbel 25 novembre 2017 egypte 0 729 451

Tout le monde connaît le grand temple d’Abou Simbel.

Érigé au cours des 5e et 10e années du règne de pharaon.

C'est le plus célèbre des sanctuaires édifiés par Ramsès II (Le sanctuaire intérieur = naos)

Et "probablement",

l'un des plus connus de tous les temples pharaoniques.

Source

 

Nous voici aujourd'hui avec ce marqueur temporel :

  • Particulièrement puissant,
  • Une occasion, parmi tant d'autres d'ailleurs, d'élaborer certaines célébrations ainsi que moult festivités,
  • ...

Voici donc le "Miracle"

de Râ

à Abou Simbel !

Nous sommes bien en ce 22 Octobre,

les rayons de Râ

traversent la sombre chambre du Grand Temple de Ramsès II

illuminant la statue du pharaon.

 

Avec cette illumination, celle de la statue de Ramsès II ...

Autant dire que nous sommes en plein éclat, celui du divin bien évidemment !

Et ce au cœur même du grand temple d'Abou Simbel, et cela semble bien avoir été, comme vous savez, intégrée par les architectes dès la conception du prestigieux édifice : impressionnant quand même !

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Aussi, nous nous trouvons au sein de ce majestueux site, au sud de Kemet, à Abou Simbel.

 

Ainsi, les rayons de Râ pénétraient le naos.

 

Avez-vous entendu parler du "Grand Amour" ?

 

Une commémoration en quelque sorte …

 

Nous voici donc au sein du légendaire rocher de Meha ...

 

La fête de Râ d’Abou Simbel, avec les hymnes solaires dédiés au netjer.

 

La dimension solaire de la divinité Amon-Râ avec ...

 

 → Quand Râ illuminait, nous étions alors le 21 octobre 2020 ...

 

Filmographie ...

 

 

"Quand le soleil surgit au sommet des collines orientales,

le premier rayon frappe horizontalement la porte d'entrée,

perce les ténèbres intérieures comme une flèche,

parvient au sanctuaire

et

tombe telle une flamme échappée du ciel,

sur l'autel,

au pied des dieux".

"La marraine de l'égyptologie" : "A Thousand Miles Up the Nile, George Routledge and Sons, Londres, 1891."

Amélia EDWARDS.

Nefertari

Plongeons-nous-en ce 22 février dans l'Égypte ancienne à travers les rayons de Râ pénétrant le naos ...

Par Le 21/02/2021

Sosltice   Plan de cette thématique ...

ânkh ... 

"Vivre" …

"La vie" avec http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Logopdf 1  Deux fois par an, le 22 février et le 22 octobre, le soleil s'aligne avec l'entrée du temple égyptien d'Abou Simbel et vient caresser le visage de Ramsès II, tout au fond de l'édifice : quel bel exploit quant à nos anciens !

Commémoration de son accession au trône ...

Ramsès II ne sombra jamais dans l’oubli ! Au Ier siècle B.C.E, Diodore de Sicile (Bibliothèque historique I, 47) le nomma Osymandias, déformation du nom de couronnement de Ramsès II : Ousermaâtrê. Tacite quant à lui évoqua le grand conquérant Rhamsès (Annales II, 60).

Au cours des quelques 20-25 minutes, les rayons de Râ auront pénétré une distance de 60m à l’intérieur du temple pour atteindre le sanctuaire ... Ceci marque le début du mois du début de la saison de la récolte pour les anciens Égyptiens.


Ce phénomène fut bien redécouvert et ce en 1873. Près d'un siècle plus tard, en raison de la construction du barrage d'Assouan, le temple fut déplacé.
Se trouvant plus bas ...

L'évènement avait lieu les 21 février et 21 octobre.
Décalé d'une journée ...
Le spectacle reste un rendez-vous exceptionnel auquel de nombreux touristes viennent normalement assister.

 

Ainsi :

Quand Ramsès II

ressort de l’obscurité !

 

Ainsi, la façade du site d'Abou Simbel vous accueille avec :

 

  • Quatre statues colossales, debout ...

Nous sommes en présence bien évidemment de Ramsès II.

67 années de règne divin,

Mort entre 85 et 92 ans,

Plutôt grand (1,75 mètre),

Il était roux apparemment.

Ainsi, il souffrait visiblement, et ce à la fin de sa vie, de terribles maux dentaires, de spondylarthrite ankylosante, de ...

 

22 fevrier 2019 str afp

Nous sommes là, le 22 février 2019.

(STR  AFP)

 

  • Et deux Néfertiti, visiblement de taille presque similaire.

 

Petit temple nefertati

Nefertari

Nous sommes bien au sein du petit temple d'Abou Simbel, le mot "petit" a évidemment tout son importance ici.

Un spéos …

L’adulation vis-à-vis de Néfertari sous les traits d’Hathor.

 

Le sanctuaire honorait "Néfertari par amour de laquelle se levait le Soleil".

Métamorphosée en Sothis ...

Elle s’apprêtait alors à jouer son rôle érotico-céleste près de Ramsès II, incarnation même de Râ.

Adonc...

Elle se confondit avec Sothis, netjer de l’étoile Sirius, elle-même associée à Hathor et Isis.

Cet astre est visible à l’horizon avec "le" Râ levant et ce lors du (18-20 juillet), juste avant le début de la fameuse crue annuelle.

 

Touristes photo devant temples abou simbel 25 novembre 2017 egypte 0 729 451

Tout le monde connaît le grand temple d’Abou Simbel.

Érigé au cours des 5e aux 10e années de règne de pharaon.

C'est le plus célèbre des sanctuaires édifiés par Ramsès II (Le sanctuaire intérieur = naos)

Et probablement, l'un des plus connus de tous les temples pharaoniques.

Source

 

Nous voici aujourd'hui avec ce marqueur temporel :

  • Particulièrement puissant,
  • Une occasion, parmi tant d'autres, d'élaborer des célébrations ainsi que moult festivités,
  • ...

Voici donc le "Miracle"

de Râ

à Abou Simbel !

Nous sommes bien en ce 22 février,

les rayons de Râ traversent la sombre chambre du Grand Temple de Ramsès II

illuminant ainsi la légendaire statue du pharaon.

 

Illumination, ... celle de la statue de Ramsès II !

Autant dire que nous sommes en plein éclat, celui du divin ...

Et ce au cœur même du grand temple d'Abou Simbel, intégrée par les architectes dès la conception du prestigieux édifice : impressionnant.

 

Ministry of antiquities

Il fut révélé au public en 1813 

par des gravures de l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt.

Il a fait l’objet d’un sauvetage spectaculaire, à la fin des années 1960 permettant de ne pas être englouti par les eaux du lac Nasser.

Source

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Aussi, nous nous trouvons au sein de ce majestueux site, au sud de Kemet, à Abou Simbel.

 

Ainsi, les rayons de Râ pénétraient le naos.

 

Avez-vous entendu parler du "Grand Amour" ?

 

Une commémoration en quelque sorte …

 

Nous voici donc au sein du légendaire rocher de Meha ...

 

La fête de Râ d’Abou Simbel, avec les hymnes solaires dédiés au netjer.

 

La dimension solaire de la divinité Amon-Râ avec ...

 

Filmographie ...

4946577 png

Ramsès III et peut-être le début du calendrier amazigh à travers Yennayer.

Par Le 12/01/2020

Ramesses3 head

"Vivre" …

"La vie" …

Logopdf 1

"Soyez au service de la vie"  https://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Comme vous savez ...

Le premier jour de l'an n'a pas toujours coïncidé au sein des divers calendriers. 

Les "Jours de l'an" tombent rarement à la même date, nonobstant, nous pouvons remarquer une "relative" concordance.

 

Ainsi, au sein du fameux calendrier berbère ...

Le domaine agraire est bien traditionnellement en usage, dans les régions d'Afrique du Nord, et ce encore aujourd'hui, il serait même employé pour régler les travaux agricoles saisonniers !

Il détermine la fin des labours et marque le milieu du cycle humide.

"Il n'est aucune chose

qui aille plus vite que les années."
Léonard de Vinci.

 

Nous sommes en cette nuit du 12ème jour du calendrier grégorien ...

A l’échelle familiale,

Avec ce rituel culinaire, 

Et qui évidemment diffère d’une région à l’autre.

 

Nous sommes alors au sein d'une fête, celle du premier jour du calendrier agraire.

Yennayer ...

Innayer,

Hagouza,

Id n usggwas,

...,

 

Nuit de l’an ... Selon les régions, les communautés, ...

Certains historiens feraient remonter Yennayer à l’accession du souverain amazigh Chichong au trône pharaonique et ce "après sa victoire contre Ramsès III" en 950 B.C.E.

 

Aussi ...

L’Académie Berbère, créée en 1966 par Mohand Arab BESSAOUD à Paris, porta son choix sur cette date qui devint le point de départ de l’actuel calendrier berbère.

  • Le calendrier Chrétien fait référence à la naissance du Christ,
  • Celui des musulmans au prophète Mohammed le jour de la Hidjra,
  • Les Imazighen, quant à eux, se réfère à l’intronisation du Roi Sheshnoq en tant que Pharaon d’Egypte.

Le Pharaon numidien Sheshnoq I s’imposa donc en érigeant la 22e dynastie en 950 B.C.E, d'origine berbère il fut issu de la tribu libyenne des Mâchaouach : dénommé Sesonchôsis par Manéthon avec vingt et un ans de règne.

 

Une antithèse peut-être ...

Son origine serait alors ce "calendrier agricole" marquant l’attachement des amazighs à leur terre.

Yennayer ...

Cette nomenclature "proviendrait" en vérité de Janiarius, divinité Janus (Déité des portes, des seuils, ...) engendrant finalement cette appellation du mois de janvier quant au calendrier romain.

 

Ainsi ...

Jusqu'au 1er siècle B.C.E, nos chers Romains faisaient commencer l'année en mars. Toutefois, le légendaire Jules César aurait réformé, l'origine du calendrier julien.

Yennayer ...

L'unique fête non musulmane commune à tous les peuples d'Afrique du Nord.

Des festivités diverses ...

Des repas familiaux ...

...

Année 2970 2020.

L'année dernière, à l’occasion du nouvel an Amazigh 2970 ...

La Tunisie abritait un grand festival artistique intitulé "Tumast". De nombreux artistes nord africains ont été invités à participer à ce festival dans sa première édition. Ce festival visait à promouvoir la langue amazigh et évoquer la Tunisie qui signifie dans la langue berbère "clé".

 

Nous sommes aujourd'hui en l'an 2971

du calendrier berbère,

correspondant au 12 janvier du calendrier grégorien.

Adonc ...

L'Algérie est le premier pays d'Afrique du Nord à réhabiliter Yennayer, consacré fête nationale depuis 2018 !

 

Yennayer, la première lune ou soleil, Yen de yiwen, le premier et ayer de ayur = soleil ou lune.

Yennayer serait de fait le premier de la lune ou du soleil.

Premier jour de l’an Berbère.

 

Étymologiquement le mot Yennayer est formé de deux mots qui sont :

  • Yen qui veut dire premier
  • Ayer qui veut dire mois.

Yennayer est donc le premier mois de l’année dans le calendrier amazigh. Amenzu n’yennayer (1er jour de l’an amazigh coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien).

 

Ainsi l'UNESCO, de la même manière que le :

  • Tifinagh,
  • Le Couscous,
  • ...
  • ... Ainsi, l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, les sciences et la culture a classé le Nouvel an amazigh au patrimoine immatériel universel, en tant que tradition ancestrale.

 

Voici donc ce Nouvel An amazigh ...

 

Le calendrier berbère est découpé en vérité en quatre saisons et ce de trois mois chacune. La correspondance avec le calendrier grégorien est notée entre parenthèses, Tagrest : hiver, (janvier)  du 14 janvier au 13 février.

 

Il sera quant à lui célébré en ce lundi 13 janvier 2020 au Maroc, à l’instar du reste de tout le nord de l’Afrique.

D'aucuns suggèrent qu'elle fut inspirée du calendrier julien lui-même, d’origine égyptienne.

Cette festivité est célébrée afin de marquer le début d’une année agraire commençant par les labours : c’est une manière finalement d’augurer une année prometteuse et généreuse.

Un repas particulier...

Toute une symbolique ...

Elle est dédiée dans sa globalité à notre terre mère à travers sa générosité, car elle nous procure cette indispensable nourriture et ce l'année durant.

 

12 - 13 au lieu du 1er janvier ?

 

Selon le calendrier julien …

Présents de l’Égypte au Maroc et dans toute la zone sahélienne, les Berbères sont des populations qui étaient présentes avant la conquête arabe.

Ils se nomment eux-mêmes les Imazighen, pluriel de Amazigh, qui signifie "homme libre" dans leur langue, le tamazight.

 

Le calendrier "Julien" ...

Ce fut l’instauration de la fameuse année bissextile, en 46 B.C. Nos anciens "découvrir" que Râ devait faire un tour entier en 365 jours, avec un petit surplus s'ajoutant tous les quatre ans et s'accumulant pendant des siècles et ce jusqu’en 1582.

Vint alors le pape Grégoire XIII ...

Il imposa de fait le légendaire calendrier "grégorien".

Il ota certaines années bissextiles.

Celles qui se terminaient par 00 et les journées du 6 au 14 octobre et ce en décrétant le passage du 5 au 15 octobre 1582.

K4xnc9

"Le premier égyptologue" de l'histoire, fils du grand Ramsès II, Khâemouaset. En Égypte ancienne.

Par Le 01/11/2016

ânkh, un symbole ancré dans l'Histoire de Kemet ...

"Vivre" …

"La vie éternelle" …

"Clé de vie" ...

Le "souffle de vie" ...

Nos anciens concevaient la vie "ânkh" comme un chemin sur lequel il devait avancer, "donner du chemin au pied" ... 

 

https://www.aime-jeanclaude-free.com/
Logopdf

Plan de cette thématique.

 

"La découverte

consiste à voir ce que chacun a déjà vu,

 et

d'y voir ce que personne n'avait imaginé"
Albert Szent, prix Nobel de médecine en 1937

 

Voici probablement le plus célèbre des 50 fils de Ramsès II :

 

    85275084 o

Khaemouaset, fils du pharaon Ramsès II.

19e dynastie.

 Quartzite.

 AM 13460.

Le Neues Museum de Berlin...

Source / © link

 

Mentionner ainsi une citation, c'est forcément l'extraire de son contexte initial. De fait l'interprétation peut ne pas correspondre exactement à la pensée même de l'auteur : aussi détournement il y a ... 

Nonobstant ...

Si nous suivons "la pensée" d'Albert Szent, toutes les découvertes permettraient aux chercheurs d’écrire cette grande et bien longue histoire, celle de Kemet l'antique.

Aussi ...
Afin de la comprendre, et pendant fort longtemps d'ailleurs, il a fallu que nous nous contentions des récits d’anciens écrivains, des hagiographes grecs. Bien rapidement cependant, les chercheurs se sont aperçus que les "témoignages" recueillis étaient souvent des plus contradictoires.

Quelques noms devinrent néanmoins légendaires comme :

  • Hérodote,
  • Diodore de Sicile,
  • … Et comme vous savez, il fut un temps ou le système graphique de nos anciens resta presque inaccessible, une certaine magie s'opérait alors... ! Aussi, une découverte, quasi immortelle dans nos mémoires, fut bien celle de Champollion ! Elle changea le cours même de la compréhension de l'Histoire. Grâce à lui, nous pouvions dès lors avoir recoure au témoignage véritablement écrit par les contemporains des temps anciens. Cependant nous devons avoir à l'esprit que nous sommes souvent confrontés à une certaine de propagande,... Pouvoir lire cette écriture hiéroglyphique, celle qui auparavant paraissait bien insoluble et énigmatique, devait être ressentie et considérée à la manière d'une véritable révolution.

Nous faisions alors la première foulée.

Non pas celui sur la lune, mais en direction de l'esprit de nos anciens. Hérodote, Diodore, ..., aussi coruscants qu'ils pouvaient être en leur temps ne furent probablement pas dénués d'une certaine naïveté : récupérer des témoignages n'est jamais réalisé de façon impartial ... Alors Champollion arriva, et les légendaires personnages s'atténuèrent quelque peu dans les mémoires.
 

Cette grande Histoire nous est contée par nos anciens eux-mêmes à travers leurs écrits sur la pierre, les papyrus, le bois, le plâtre,... Encore faut-il les chercher, les découvrirent, pouvoir les interpréter, se replacer dans le contexte historique, sans nos aprioris, nos atavismes,... Et c'est bien cela que font les égyptologues ! Nous avons déjà rencontré une historiographe, souvenez-vous de cette netjeret que l’on nommait Sechat ; elle gravait pour l’éternité tous les événements relatifs à pharaon.

Voici donc maintenant une histoire vraiment incroyable.

Celle de cet "égyptologue" qui vivait lui-même dans l'antiquité. Un homme érudit, théologiste passionné d'archéologie,... La Basse-Époque le consacra même comme un "magicien".

 

10365885 543423425795088 5121360514853705464 n

 Source

1506800 542777249193039 3979247235277911465 n

Source

 

Aussi à travers cette thématique nous pourrons probablement concevoir les relations qui pouvaient y avoir entre le pouvoir et le savoir en cette ère de Ramsès II, et ce à travers la personnalité d'un de ses fils, le prince héritier et "archéologue" Khaemouaset !

Ramsès II cherchait-il alors à dominer les savoirs ?

Dans la Kemet ancienne, cette omniscience devait bien passer par la connaissance du secret des hiéroglyphes donnant ainsi accès à la littérature, la médecine, ...

L'instruction fut-elle véritablement empirique en cette ère ramesside ?

Le mot science, a-t-il réellement un sens en ce temps-là ? Souvenez-vous des années solaires de 365 jours, du diagnostic médical, de la première couleur synthétique, de l'amélioration technologique des fameux chars, ceux des Hyksôs,...

Dominer ... ?

Gouverner ... ?

Imposer ... ?

Etre le maître en somme dans tous les sens du mot et de plus reconnu ainsi ? Et cela aussi à travers son fils héritier, grand bâtisseur,...

Souhaitait-il légitimer sa dynastie, qui était rappelons-le, était bien récente ?

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

Une confusion est toujours possible

→ Les fils de Ramsès II assistèrent à la victoire de leur père ...

Khâemouaset, celui de notre thématique aujourd'hui …

Prêtre du clergé de Ptah ...

Peut-être un égyptologue "en herbe", avant l'heure, le premier ?

Grand prêtre Sem des taureaux sacrés ...

Le fils de Ramsès II reposait dans un cercueil de bois ...

Un trésor à son nom fut découvert au Sérapéum de Memphis ...

Voici son superbe pectoral-naos …

→ Désinences... Prochainement sur le même sujet, le premier égyptologue de l'histoire ...

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter ...

Auguste Mariette

 

Une confusion est toujours possible.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Imitant Ramsès II ...

Ce dernier avait de toute évidence marqué les esprits à l'instar d'une entité divinisée au point que Ramsès III dénomma ses principaux enfants royaux à l'identique de ceux du grand pharaon de la 19e dynastie.

 

Et, ce fut donc le cas quant à Khaemweset que voici d'ailleurs :

 

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Khaemwasetand RamsesIII

Nous sommes au sein de QV44, bien préservé, situé dans la vallée des reines.

Les reliefs peints décorant cette dernière demeure illustrent bien le rituel d'une journée dans l'au-delà, comme le repas du principal netjer de la région, ainsi que les génies gardant les portes du domaine d'Osiris.

Voici donc un autre prince, un autre Khâemouaset, son père ayant été Ramsès III.

 

Nonobstant ...

Il ne semble pas avoir porté le titre de Grand Prêtre de Ptah (?) contrairement à ce que nous allons entrevoir quant au fils de Ramsès II ! Il fut tout de même un prêtre Sem indiquant un rang dès plus élevé. D'aucuns comme M. Christian Leblanc subodorent même qu'il aurait été l'ainé (Pour ce dernier, sa mère devait être la reine Tyti ...).

 

Il portait également les titres :

  • De Seigneur de la vie des Deux-Terres,
  • Et Porte-éventail à la droite du souverain : flabellifère, un personnage, un très haut dignitaire, un proche de pharaon, comme fut le célèbre Horemheb d'ailleurs comme vous savez et ce avant de monter sur le trône d'Horus !

 

Les fils de Ramsès II assistèrent à la victoire de leur père ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Le plus illustre des fils de pharaon fut probablement Khaemouaset, son quatrième, et le deuxième d'Isisnofret : seconde G.E.R (Des doutes semblent néanmoins subsister cf. égyptologues ...). Et toujours selon les sources, elle aurait eu entre 4 à 7 enfants. Ainsi, le prince, le futur Ramsès ne fut encore que "corégent" avec son père Séthi I quand ce dernier l'envoya faire campagne en pays de Koush. Ramsès était alors âgé de vingt-deux ans.

 

Il emmena avec lui ses propres fils :

  • Le premier, Amonherounemef qui devint Amonherkhepshef, âgé alors de cinq ans qui épousa une carrière dans les armes ! Y eu-t-il une relation avec ce voyage d'ailleurs ?
  • Et Khaemouaset, son cadet d'une année.

Ainsi, les deux jeunes enfants furent-ils initiés très tôt à la guerre et pouvaient vraiment assister à la victoire de leur père. Demi-frère de son état, il montra visiblement bien vite davantage de dispositions pour l'étude, le goût pour les textes et les documents d'archives ; je suppute même qu'il devait compulser les bibliothèques des temples au vue de son rang et ce sans souci aucun.

Khâemouaset fut donc encore un enfant. Je subodore de fait que tout en y étant véritablement (Dans le cortège royal ...) il n'y ai point participé même si du reste d'aucuns soutiennent qu'au sein de cette dynastie ramesside l’usage voulu que les enfants soient très tôt initiés à l’univers de la guerre car la propagande royale devait bien reposer sur la puissance. Ceci peut parfaitement être en adéquation avec les diverses représentations quant aux commémorations militaires relatives aux fils royaux.

 

Très tôt il devint :

  • Un érudit,
  • Un féru de théologie,
  • D'archéologie.

 

Khâemouaset, celui de notre thématique d'aujourd'hui … 

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Il fut probablement né un peu avant la prise de pouvoir de son père au non d'intronisation "Ouser Mâât Râ Setep n Râ", Ramsès II (Ouser-Maât -Râ / la justice de Râ est puissante) (Setep n Râ / élu de Râ). 

Il est, et de loin bien certainement, le fils le plus connu autant que le plus érudit. Fisher en 2001 ne dénotait-il pas quant à lui au moins 150  représentations de ce prince réactualisant finalement le fameux "listing" de Gomaa et ce en 1973 ?

 

1279 à 1213 BCE ...

Chaemwaset,

Ḫˁ-m-wȝs.t

Cha em Wasetest,

Khaemweset,

Khâ-em-ouas,

...


Paradoxalement, il est bien peu connu du grand public, il était quand même le prince héritier de Ramsès II :

  • Quatrième fils, il était du reste sûrement le plus lettré des enfants royaux. (Sur les 50 fils !) (110 enfants en totalité).
  • Le deuxième enfant de la G.E.R Isetnefret / "Hemet Nesout Ouret".

 

1601temple karnak

Voici en aparté Ramsès II tennant sa fille Bint Anath, "fille d'Anath".

Nous sommes encore en présence de palimpseste car cette statue qui fut rappelons-le relevée en 1954, bien usurpée par Pinedjem en y opposant son cartouche ! Paradoxalement, le légendaire Ramsès II en fut passé maître.

Sa fille est entre ses jambes comme vous voyez : une autre preuve que l'Amour peut et doit triompher, même et surtout et travers le temps !

 Sa mère était bien Isisnofret.

Temple de Karnak.

Source

 

  • Cha em Wasetest avait un frère ainsi qu'une sœur aînés : Ramsès et Bentânat, mais c’est son cadet, Merenptah, qui devint comme vous savez pharaon. D'ailleurs, au sein des listes du Ramesseum, Mérenptah, le successeur réel, effectif de Ramsès le Grand, n'aurait été lui que son trentième fils.

 

Revenons quand même à notre Khâemouaset, devenu prince héritier et ce après la disparition d'un de ses frères, son aîné, à savoir Ramessou autour de l'an 50 ou 52.

Mais n'oublions pas pour autant le premier enfant de Ramsès II, le fils ainé, celui même qu'il eut avec la belle Néfertari, Amon-her-kheps-hef. Avec sa carrière essentiellement militaire, fut bien un prince héritier, lui également, et ce pendant quarante années.

En complément peut-être quant à notre légendaire Ramsès II, et selon la figuration du temple nubien d'Ouadi-es-Seboua, il aurait eu pour G.E.R quatre femmes ; quant à ses épouses secondaires, nous ne les comptons plus ... 

 

800px wadi as sebua

Vue du temple de Ramsès II à Ouasi-es-Seboua.

Nubie.

L'avenue des sphinx et du troisième pylône.

Source / © Hapfff

 

Mais de tous ses fils, nos connaissances actuelles se limitent à une douzaine. Les sources sont très variées autant qu'incertaines en la matière : beaucoup d'apocryphes en quelque sorte. La plupart des enfants connus furent nés de son union avec ses G.E.R, et les plus connues. Néfertari joua évidemment un rôle déterminant dans les affaires de l'état comme d'ailleurs Isis-Néféret.

 

Nous sommes bien au sein de la 19e dynastie :

  • Ramsès I (1292 - 1290 BCE),
  • Séthi I (1290 / 1294  - 1279 / 78 B.C.E),
  • Ramsès II (1279 - 1213 B.C.E). Jamais Isetnefret ne fut liée aux statues colossales du souverain, cependant vous pourrez la découvrir sur des monuments plus modestes, bien souvent en compagnie de ses enfants. Nefertari était bien prééminente vis-à-vis d'Isetnefret et cette dernière ne fut jamais désignée comme Grande Epouse Royale de son vivant. Cela n'eut cependant aucune incidence sur la succession puisque elle était basée sur l’ordre des naissances à savoir ...
  • Merenptah (1213 - 1203 B.C.E),
  • Amenmes (1203 - 1200 / 1199 B.C.E),
  • Séthi II (1199 - 1194 / 93 B.C.E),
  • Siptah et Taousert (1194 / 93 - 1186 / 85 B.C.E).

 

Kemet au temps des ramessides

Kemet au temps des Ramessides, 20e dynastie.

 

Cha em Wasetest pourrait cependant être décrit à la manière :
  • D'un archéologue,
  • D'un "premier probable" historien,
  • D'un grand restaurateur de temples, de cultes, ...

Il fit même inscrire sur chaque monument, ainsi remis en état, le nom de son propriétaire ainsi qu'un texte proclamant sa remise en "conformité" : l'inverse en quelque sorte du palimpseste.

Admirateur de son aîné l’architecte Imhotep ...

 

Une manière de magnifier la nouvelle dynastie ramesside :

 

"On a déjà eu des travaux sur des bâtiments du passé,

mais jamais de cette ampleur.

D’où sa renommée,

explique Alain Charron, conservateur.

Et chaque fois, il se débrouille pour laisser son nom... "

- D'un administrateur avisé ainsi qu'un grand organisateur quant aux fêtes-Sed du règne de son père.

- ...

 

En fait ...

Khâemouaset mourut certainement dans sa 50e année. Ce qui devait correspondre à l'an 55 du règne de son propre père : un long règne de près de 70 ans ! Il était cependant bien destiné à lui succéder sur le trône d'Horus. Des liens étroits auraient visiblement été entretenus entre le prince et son père, Ramsès II, qu’il assista toute sa vie durant et ce surtout au sein de la cité de Memphis.

Il fut inhumé à proximité des fameux et légendaires taureaux Apis.

Fils de Ramsès II, nous le connaissons du reste pratiquement autant que le pharaon Merenptah lui-même. Sa fonction était bien celle de "gardien" des taureaux sacrés 

 

10881_10201211696207964_1028712743_n.jpg

Tête momifiée du taureau Apis.

Découvert par Howard Carter.

Musée égyptien Rose-Croix à San José, en Californie.

© Mary Harrsch

© Ángel Salvadó Mompó 

 

Prêtre Sem du clergé de Ptah ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

Httpwww kheops egyptologie fr

"Pouvoir et savoir à l'époque de Ramsès II. Khâemouaset, le prince archéologue", en Egypte ancienne !

Par Le 01/10/2016

ankh hiero   

ânkh...

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

Ḫˁ-m-wȝs.t.

Son visage fut alors recouvert d'un extraordinaire masque fait de feuille d'or martelées qui se trouve aujourd'hui au musée du Louvre à Paris. Ce masque, modelé sur le visage de la momie comme un moulage de plâtre, a conservé les traits du prince et dégage une étonnante expression de sérénité.

 

Alors, l'égyptologue avait laissé la description de sa découverte :

 

" Un masque d'or couvrait le visage,

écrivit Mariette.

Une colonnette de feldspath vert,

une boucle de jaspe rouge, était suspendues à une chaîne d'or passé autour du cou.

 

Une autre chaîne d'or soutenait deux autres amulettes en jaspe, le tout au nom du prince Khâ-em-ouas, fils de Ramsès II.

 

Un admirable bijou,

épervier d'or à mosaïques cloisonnées,

les ailes étendues,

était posé sur la poitrine.

 

Dix-huit statuettes de faïence à tête humaine et avec la légende "Osiris-Apis, dieu grand, seigneur de l'éternité", étaient répandues alentour."

 

Teaser de l'exposition : "Pouvoir et savoir à l'époque de Ramsès II. Khâemouaset, le prince archéologue".
Réalisation : Nicolas Pascariello.
Conseil départemental des Bouches du Rhône.

 

Capture 3

Capture d'écran.

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

La salle du trone du palais de ramesses iii cote sud de son temple culte medinet habu

Ramsès III fut le dernier grand souverain du Nouvel Empire. Mais comment finit-il sa vie ? En Égypte ancienne.

Par Le 20/04/2016

Images 5

https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

"Mes remarques sur l’Égypte seront longues,

car

aucun autre pays ne possède autant de merveilles,

ni

autant d’ouvrages dont la description est un défi."

 Hérodote.

 

Alors ...

Abordons l'un des nombreux mystères de Kemet ...

Celui-ci est vieux de plus de trois millénaires.

 

Visiblement, Ramsès III aurait bien été assassiné.

Mais quand ?

Par qui ?

Pourquoi ?

Comment ?

"La gorge tranchée

 et

l'amulette prouvent clairement que le pharaon

a bien été assassiné"

Albert Zink

 

Ramses3

Ramsès III.

Nous pouvons l'admirer ainsi représenté sur une "fresque",

et ce dans l'hypogée de l'un de ses propres fils, le troisième,

à savoir le prince Amonherkhépeshef.

Science & Avenir Hors Série n°157 - Janvier/Février 2009 - Page 46.

 

Remarquons qu'il ne faut pas confondre Amonherkhépeshef avec un autre homonyme, Jmn ḥr ḫpš.f qui fut quant à lui comme vous savez le fils aîné du légendaire Ramsès II et de la belle Néfertari.

Aussi ...

Souvenez-vous ...

Amon-(Ḥer)-Khepchef fut bien le fils d'Isis-Ta-Hemdjeret / Iset Ta Habasillat / Ast tA hm Djrt / QV51, de 1849 à 1859, nous sommes bien dans la vallée des reines. Hypogée qui fut du reste découvert par Schiaparelli lui-même et ce, en 1904. Notons que QV55 est l'une des plus belles dernières demeures relatives aux princes de cette Vallée des Reines.

D'ailleurs ...

A l'origine ...

Il était destiné à un autre des fils de Ramsès III.

Vous aurez alors remarqué que la couleur turquoise fut beaucoup utilisée au sein de cette dernière demeure ! Aussi, si nous nous replaçons dans le contexte historique, les artisans auraient disposé d’une palette pauvre en nuances ! Comportant cependant presque toutes les couleurs comme le rouge, le jaune, le vert, le marron, le noir et le blanc. Seul manquait le bleu ! Car il n’existe que très peu de minéraux de cette couleur ! De plus, bien rarissimes, sont ceux qui une fois réduits en poudre conservaient un certain pouvoir colorant ! Le broyage du lapis-lazuli par exemple, une roche d’un beau bleu profond, ne fournissait malheureusement qu’une poudre bleu-gris pâle, pratiquement inutilisable comme pigment paradoxalement au fait qu'il fut possible quand même d'en extraire un minéral bleu, la lazurite. De cette poudre ils obtinrent visiblement un pigment utilisable. Néanmoins, elle ne fut mise au point que vers le 2e siècle avant notre ère, et ce au Turkménistan n'atteignant finalement l’aire méditerranéenne que vers le 8e siècle.

Les artisans du bassin méditerranéen ont pourtant utilisé un pigment bleu bien avant ces époques ! (?) En fait, Il s’agissait du fameux "bleu égyptien", nom donné en 1830 par Jean-François Léonor Mérimée, le père de l’écrivain Prosper Mérimée lui-même et ce au sein d'un traité sur la peinture à l’huile.

En quoi consiste le bleu égyptien ?

Quand, comment et où ce premier pigment synthétique va-t-il commencé à être fabriqué ?

Où son emploi s’est-il diffusé ? Cela pourrait bien faire l'objet d'un véritable et passionnant article...

 

Aussi, il semble que demeurait trois teintes principales, trois symbolismes bien différents :

  • Le bleu clair ...

Il évoquait l'air, le ciel. Amon, netjer du vent à l'origine, était parfois coloré en bleu.

  • Le bleu sombre, provenant du lapis-lazuli / hsbd ...

Il rappelle la nuit, le monde d'en bas. La cavalerie divine est faite de cette pierre. Ce bleu symbolisait quant à lui la voûte céleste de la nuit mais également des abysses. La poudre de Lapis-lazuli donne un bleu profond, mais étant donné son prix de revient, souvenez-vous, il devait venir d'Afghanistan, on le réservait aux bijoux de luxe. Les Égyptiens lui ont donc certainement préféré un pigment bleu dont le secret de fabrication était transmis de bouche à oreille. Il s'agissait bien probablement d'un des premiers colorants artificiels, dont l'origine remonte au moins à la 4e dynastie...

Elle fut consacrée à l'univers aquatique, celui du Nil bien évidemment, une représentation suprême de la vie, de la maternité, ...  D'ailleurs, rappelez-vous de la grande netjeret Hathor, la "Dame de la turquoise", ainsi à Sérabit el-Khadim, ne fut-elle pas cette protectrice des régions désertiques ?

  •  ...

 

Cd6qv55 ahk6jb 23

Source

 

Pt45397

Un détail d'un des bas-reliefs qui décorent l'hypogée d'Amon Her-Khepchef,

dans la Vallée des Reines.

Source

 

Plan de l'article ...

 

→ Père de Ramsès III, Sethnakht ...

→ Ramsès III ... 

→ Visiblement son règne ne fut pas un long fleuve tranquille ...

→ Longtemps resté introuvable.

→ De plus, il y aurait eu de grandes Confusions ... 

→ Et jusqu'à une certaine époque nous supputions ...

→ Peut être s'agit-il d'un crime vieux de 3 000 ans.

→ Pour la première fois.

De plus on aurait retrouvé un Œil d'Horus enfoncé dans la plaie ...

→ Fut-ce l’aboutissement de la "conspiration du harem pharaonique" ? 

Tout "semble" être partie de cette volonté matriarcale.

→ Était-ce durant une nuit de plaisir … ?

→ Les dignitaires de l'intérieur ...

→ Les dignitaires de l'extérieur ...

→ Des dignitaires spéciaux, les "hommes de cire inscrits"...

→ Il n'était pas bon de s'opposer au pharaon.

→ La vengeance qui venait de l'au-delà ...

→ Plusieurs procès concernant Ramsès III ... 

→ Alors, attention tout de même aux conclusions trop hâtive.

→ Que pense Pascal Vernus de tout cela ? 

Analysons cette fameuse momie "E " ...

→ Serait-ce Pentaour ?

→ Peut-être ... 

Ramsès III aurait subi une mort violente, assassiné par plusieurs assaillants.

Aa378bc6843bc1daeafd6b036894f h498 w598 m2

 

Le père de Ramsès III, Sethnakht.

Sethnakht = Seth est victorieux. 

 

Séthi II (1199 - 1194 / 93),
Siptah et Taousert  (1194/93 - 1186/85),

 

Kemet au temps des ramessides

 Kemet au temps des Ramessides, 20e dynastie !

 

Sethnakht (1 186-  1 183 / 82),
Ramsès III (1 183/82 - 1 152 / 51),

Ramsès IV (1 152 / 51 - 1 145 / 44),
Ramsès V (1 145 / 44 - 1 142 / 40),
Ramsès VI (1 142 / 40 - 1 134),
Ramsès VII (1 134 - 1 126 ),
Ramsès VIII (1 126 - 1 125),
Ramsès IX (1 125 - 1 107),
Ramsès X  (1 107 - 1103),
Ramsès XI (1 103 - 1070 / 69).

 

Ramsès III vit ainsi le jour sous le grand monarque Ramsès II et eu 2 à 3 ans lorsque ce dernier décéda ! Il semble avoir été issu d'une famille de militaires très "haut placée".

Quant au père de Ramsès III lui-même, nous ne savons pratiquement rien. Probablement venait-il d'une branche collatérale de la famille même de Ramsès II (?)

Sethnakht prit donc le pouvoir après le règne de la reine-pharaon Taousert, suite probablement à une période importante de troubles. Il fonda ainsi une nouvelle dynastie, la 20e comme vous savez.

 

Aussi ...

Sethnakht mourut au bout d’environ 3 années de règne et fut inhumé dans l'hypogée KV14 : c'est en fait un hypogée commun, utilisé à l'origine comme sépulture pour Taousert puis réutilisé et agrandi pour Sethnakht lui-même.

 

Sethnakht head

Dont la Grande Épouse Royale semble avoir été Tiy-Merenesse. 

(Que l'on peut admirer notamment à Abydos).

Source

 

Ramsès III ...

Nom de couronnement : Ousertmaâtrê-Meryamon ("Puissantes sont la Vérité et la Justice de Râ. L'aimé d'Amon")
Nom de naissance : Ramses-Héqaiounou ("Ramsès, le Prince de Iounou (Heliopolis)")

 

20051220 133142 jpg

Cartouche d'Ouser Maat Râ, aimé d’amon.

Entouré des deux cobras couronnés des deux couronnes de la Haute et Basse-Égypte dont la queue traverse le signe chen de la vie.

Voici bien un autre symbole, celui indiquait l’union des deux terres par Ramsès.

 

Ramsès III a déjà une trentaine d’année lorsqu'il monta sur le trône et déjà l’époux de celle qui deviendra sa Première Grande Épouse royale Iset-ta-Hemdjéret.

Ta-Habassèlèt ...

Ta-Habadjilat fut bien un patronyme d’origine syrienne. Et il avait également plusieurs enfants, dont le futur Ramsès IV.

Nonobstant ...

Voici un élément qui pourrait fort bien être d'importance pour notre thématique, en tout cas concernant sa compréhension, celui des évènements qui vont suivre ! Ainsi, son fils cadet, le futur Ramsès IV, n'avait jamais porté le titre de "Fils ainé du roi" signifiant "Successeur potentiel". Hors, il fut quand même choisi du vivant de son père et ce comme héritier du trône d'Horus.

Ses frères ...

Issus d’autres épouses ...

Ils furent cependant porteurs du titre mais paradoxalement seront quant à eux écartés ! Ramsès III fut donc le deuxième pharaon de la 20e dynastie et il serait rester sur le trône pendant environ 30 années.

 

Selon le papyrus Harris, il aurait été sur le trône 31 ans et 41 jours.

  • 1 186  à 1 154 (selon N. Grimal),
  • 1 182  à 1 151 (selon Piccione),
  • 1 183  à 1 152 (selon J. von Beckerath),
  • 1 184  à 1 153 (selon J. Málek),
  • 1 198  à 1 166 (selon D. B. Redford),
  • 1 185  à 1 153 (selon A. D. Dodson),
  • 1 194  à 1 163 (selon D. Arnold),
  • 1 182  à 1 151 (selon A. H. Gardiner).

 

Visiblement son règne ne fut pas un long fleuve tranquille.

 

A noter, le règne de Ramsès III coïncida avec de grands "remous" au sein du monde méditerranéen comme :

  • La guerre de Troie ...
  • La chute Mycènes ...
  • ... 

 

Il fut donc confronté à beaucoup de difficultés comme : 

  • La corruption,
  • Le conflit avec "les peuples de la mer". Son temple de Médinet Habou relate d'ailleurs parfaitement cela. Les Pelests (Philistins), les Tjeker (Sans doute les Teucri de la Troade), les Shekelesh (Sans doute les sikélès de sicile), les Wesheh (Origine inconnue), les Denyen ou Dardani (Sans doute les danaoi de l'illiade), les Libyens : les Libous et les Mechouech,
  •  …
  • Sans omettre, les grèves de l'an 29 de son règne : la première du reste de l’Histoire. Ceux des fameux artisans de Deir el-Médineh et ce à la fin de son règne, dénotant un royaume à l’"agonie.

 

Cependant, et en parallèle, il ne dérogea pas à la règle des pharaons constructeurs.

  • Son temple funéraire de Médinet Habou ...
  • Son temple des millions d'années toujours en ce lieu qui ne fut d’ailleurs terminé qu’après la fin de son règne. Selon une certaine légende ce serait le lieu d’inhumation des membres de la cosmogonie Hermopolitaine,
  • Son temple à Karnak,
  •  …

 

91c0e240638acaca518ac6a783ec75 h498 w598 m2

© Source

 

Aa378bc6843bc1daeafd6b036894f h498 w598 m2

© Source

 

Longtemps resté introuvable.

 

5681e095956630d3c8451753710ce h498 w598 m2

© Source

 

Le corps de Ramsès III fut bien longtemps non identifié. Il fut découvert en cette fin de 19e siècle, dans une cachette. La momie du pharaon a été trouvée dans la Vallée des Rois en 1737 par Richard Pococke.

Nonobstant ...

Les premières fouilles seront faites par Giovanni Battista Belzoni en 1816 et 1819.
 

La momie portait un détail notable :

  • Une sorte d’écharpe,
  • Un bandage autour du cou : ce qui du reste empêcha son examen complet.

 

129931aede4c34a1d6d09729f89fe9 h498 w598 m2

© Source

 

Ramesses 04

Source

 

Alibre bemomie de ramses iii

Source

 

De plus, il y aurait eu de grandes confusions ...


Il semble y avoir eu de bien fortes tribulations quant à une certaine ré-inhumation de JE.61.083, la momie de Ramsès III.

Ainsi ...

Elle fut replacée dans un nouveau cercueil dénommé JE.61.021.

Celui-ci fut en cartonnage.

Sans aucune inscription ...

De plus, il ne fut pas réalisé pour lui à l'origine finalement. Ce cercueil fut en vérité retrouvé dans un autre gigantesque sarcophage avec son propriétaire d'origine,  celui-ci.

Celui de la momie d'une reine, Ahmès-Néfertari ou JE.61.003.

 

"Il provient de la cachette de Deir el-Bahari.

Il ne peut entrer dans la cuve (JE.61.040-41) au nom de Ramsès III

qui a été retrouvée dans la tombe d’Amenhotep II

et

qui était occupée par la momie d’Amenhotep III,

alors que sur le couvercle sont inscrits les cartouches de Séthi II"

  JE.61.036.

 

Confusions totales, me semble-t-il !

 

Aussi, et jusqu'à une certaine époque nous supputions ...

 

  • Que Ramsès III fut mort de sa belle mort.
  • Et que le complot, cette révolution de palais, visait plutôt le prince héritier.
  • ...

 

Et, aucun traumatisme quant à la momie fut véritablement révélé :

  • Avant les rayons X.
  • Et lors d'une radiographie pratiquée dans les années 1960.

 

Vlcsnap 2013 03 01 11h57m09s39

Source

 

Peut-être s'agit-il d'un crime vieux de 3 000 ans.

Publication du lundi 17 décembre 2012 par le British Medical Journal.

 

Voici donc une blessure nouvellement découverte et démontrant que Ramsès III aurait eu la gorge tranchée.

Il en serait évidemment mort.

 

Et grâce aux évolutions technologiques aux moins deux momies furent étudiées ainsi :

  • Ramsès III et ce par Monsieur Albert Zink, paléopathologue et anthropologue : ce fut d'ailleurs le même scientifique qui étudia Ötzi vous savez, "l'homme des glaces" découvert en 1991 dans les Alpes à la frontière italo-autrichienne.
  • Une momie inconnue dénommée "E".

Un candidat potentiel cependant, selon l'analyse ADN, cette momie serait celle d'un fils de Ramsès III, Pentawere (?). Une momie retrouvée dans la même cachette que celle de Ramsès III. Il semble que ce fut celle d'un homme de 18 à 20 ans. Ce qui présentement nous interpelle c’est qu’elle fut enveloppée non pas dans des bandelettes mais au moyen de peaux de chèvre. Une matière "rituellement impure"

Une punition bien certainement … ( ?)

Un fils rebelle …

Contraint au suicide ? Lui interdisant de fait une vie après la mort, la suprême humiliation ...

 

Ce scientifique utilisa donc à cet effet une technique d'imagerie médicale en 3D, très poussée, c'est-à-dire la tomographie assistée par ordinateur : un tomodensimètre / TDM / un scanner, la base étant bien les rayons X. Un fort rayonnement aurait même été nécessaire et ce si nous comparons l'intensité employée à celui d'un corps humain et ce bien vivant celui-ci.

45555

Un scandale sous les Ramsès, quand le chef des artisans se fit pillard. En Égypte ancienne.

Par Le 08/08/2015

ankh hiero  "Vivre"… "La vie"…

https://www.aime-jeanclaude-free.com/ 

Logopdf

 

Découvrir notre passé ...

Cela ne pourrait-il pas finalement nous permettre de comprendre notre présent ?

En explorant la vie de nos anciens.

En déchiffrant également leurs contes, leurs paradigmes, ...

En appréhendant aussi quelques personnages, ceux du moins qui auraient évidemment contribué, bien plus visiblement que d'autres, à cette fabuleuse Histoire,

...

 

Alors pourquoi ne pas mentionner :

  • Quelques scandales ...

Célèbres en leur temps, que nous essayons de ramener en mémoire.

Et que dire des punitions plus ou moins "macabres" qui y furent associées comme l'ablation du nez ainsi que des oreilles qui semblaient bien courant du reste au Nouvel Empire, ou alors la fameuse flagellation, la bastonnade (qnqn m bDn), ...

  • Que serait en définitive la vie sans évoquer les maladies, plus ou moins mortelles, qui ne devaient évidemment pas manquer,
  • De grands mystères demeurent donc encore de nos jours à découvrir. De ceux qui firent ce que nous sommes devenus. 
  • Et que dire des tragédies relatives à toute guerre,
  • Sans omettre bien évidemment la souffrance supposée quant à ceux qui établirent en des records de temps, de températures, de ..., l'érection de la légendaire cité d'Akhet-Aton.

 

"Ces personnes travaillaient beaucoup

 à un très jeune âge,

port de charges lourdes"

Professeur Rose.

 

"L'incidence des décès

parmi la population jeune d’Amarna

était scandaleusement… "

Professeur Rose.

- ...

 

Alors apportons un peu d'émotions, positives, constructives, ..., dans notre vie d'aujourd'hui.

Depuis quelques mois, nous entendons bien des histoires d'horreurs, ...

Violences ...

Viols ...

Vols ... Eventuellement, cela vous rassurerait-il de vous souvenir que depuis que l'homme est Homme, de vils personnages existèrent ? Et ce, en tout temps, au sein de toutes cultures, de toutes civilisations, aussi grandiose fut-elle.

 

Capture 50

Sḏm(.w) ˁš m st Mȝˁt.

Voici les serviteurs de "la place de vérité", st Mȝˁ.t, Sat Maât.

Nous sommes bien sûr au sein de Deir el-Medineh, pȝ dmj, "la cité" ...

 

Ainsi ...
Nous abordons aujourd'hui une thématique traitant en quelque sorte de la corruption.

Et comme vous savez ...

Les affaires de pillages de sépultures vont encore s'intensifier afin d'atteindre leur point culminant et ce, sous le fameux règne de Ramsès IX que voici d'ailleurs.

 

Celeste Albo

 

Détail d'un relief de l'hypogée de Ramsès IX.

20e dynastie.

Source / Sebastien Lgs

 

Ainsi ...

Dans de bien nombreux cas, on pourra constater une curieuse inertie de la part de ceux qui devaient être normalement chargés de prévenir et même de réprimer ces coupables activités.

 

Souvenez-vous de l' "aventure" du prince Paser, un illustre exemple s'il en est.

Excédé de constater la multiplication des exactions commises au sein des hypogées, Paser adressa au vizir Paourâ, responsable alors de la police de la cité aux cent portes, Ouaset, un mémoire bien virulent.

Paourâ fit alors nommer une sorte de commission d'enquête.

Les membres de celle-ci produisirent visiblement un faux témoin qui semblait se dénommer Pakharaou et qui bien évidemment réfuta les accusations formulées par Paser. Ce dernier fut alors accusé de mensonge ...

Ce ne fut qu'au terme d'une bien longue bataille où il faillit laisser son honneur et certainement davantage encore, que Paser parvint à se faire entendre du pharaon en personne.

Une nouvelle enquête aboutira alors à l'arrestation de dix-sept pillards ainsi qu'à la destitution du fameux vizir Paourâ dont la complicité avec les bandits ne peut pourtant pas être de nos jours véritablement établie.

 

http://www.egyptologinenseura.fi/images/Deir_el_Medina.jpg

Source / Lien

 

Rijksmuseum van oudheden [06/001] Leiden.
N° AH 210.
Daté de Ramsès II / Usermaatre-Setepenre.

 Deir el-Medineh.

Source

 

Plan de l'article ... 

 

Des conditions de travail probablement bien difficiles ...

 

Ainsi, ne devaient-ils pas évoluer aux seins de jeux d'ombres ?

 

La fumée aurait dû imprégner les plafonds ...

 

Mais comment faisait-il alors

 

A travers les Ostraca ...

 

Etait-ce possible ?

 

Quand le chef des artisans de pharaon se fit pillard ...

 

Bizarrement ...

 

De ce fait, son audace ne prit-elle pas une certaine ampleur ? 

 

→ Mais cela alla encore bien plus loin visiblement ...

 

Cette fois-ci, Paneb était allé bien trop loin.

 

Nous pourrions pratiquement croire...

 

Stèle en calcaire de Paneb, EA272 ...
19e dynastie, vers 1 195 B.C.E. 

Paneb,

un contremaître, à genoux,

adorant la netjeret Meretseger de la nécropole Thébaine :

cette dernière se présente sous la forme d'un serpent.

Un cobra enroulé...
On y voit également trois hommes agenouillés

probablement les descendants de Paneb.

Source

 

Des conditions de travail probablement bien difficiles ...

 

Ainsi ...

Nous pouvons aisément subodorer ce que devait être les conditions de travail quant aux ouvriers de ce légendaire et spécifique village des artisans de pharaon à savoir, Deir el-Medineh :

  • De longues heures de marches escarpées afin d'atteindre leur lieu de travail,
  • Et si nous considérons les décades...

Nos anciens pouvaient être de fait coupés de leur vie familiale pendant presque dix jours, logeant probablement au sein d'abris intermédiaires.

  • N'oublions pas également certaines conditions physiques, bien spécifiques.

Chaleur,

Situations assoiffantes,

Voir certainement bien étouffantes également,

  • ...

 

Ainsi, ne devaient-ils pas évoluer aux seins de jeux d'ombres ?

 

Ceux engendrés bien évidemment par leurs lampes.

Et de fait, ne se mouvaient-ils pas nos anciens dans une certaine obscurité, au sein même des profondeurs, celles des hypogées ?

 

Capture 51

Voici l'hypogée TT3 de Pachedu ...

Pached.

Nous sommes au cours du règne de Ramsès II, la 19e dynastie.

La montagne à l'oeil oudjat.

Irt Oudjâ.

Osiris sur son trône.

 Source /  Lien

 

Ils avaient donc recours à des lampes ...

 

Au plus profond des galeries ...

Nos artisans, tous spécialisés comme vous savez, devaient avoir recours à des lampes munies bien évidemment de mèche trempant dans de l'huile (Ricin, ...).

 

Nonobstant...

Si nous observons bien attentivement les hypogées, quel qu'ils soient d'ailleurs, nous pouvons nous apercevoir que les murs,..., et les plafonds tout particulièrement, ne possèdent aucune trace de suie.

Surprenant n'est-ce pas.

Aucuns résidus gras non plus, de ceux qui du reste auraient bien pu se déposer normalement au fil des heures de travail : les fresques sont d'une extraordinaire fraîcheur.

 

Revenons aux dernières demeures de la vallée des rois ...

Seti II pour ne pas en mentionner d'autres ...

Ainsi, notre pharaon avait fait creuser des galeries de plus de 100 mètres. Et, incroyable, il semblerait bien qu'il n'y est "aucune" trace de suie sur les murs, ni sur les plafonds. Nos fameux et légendaires artisans travaillaient-ils sans lumière ?

Que nenni !

 

A ce sujet d'ailleurs vous serez à même de lire certains auteurs faisant quelques suppositions comme cette :

 

  • Hypothèse faisant l'emploi d'un jeu de miroirs, probablement polis du reste.

Ils auraient alors réfléchi la lumière du jour, de miroir en miroir ... Pas mal comme technique. D'autant que physiquement, en certaine période, nos anciens en avaient la possibilité. Nonobstant, nous pourrions estimer à une perte d'efficacité d'au moins égale à 60%, voire probablement bien plus. Ceci en fonction de l'heure de la journée et, de fait de l'inclinaison des rayons de Râ. De toute façon, cela aurait pu être à la rigueur efficient avec des disques de cuivre polis pour les pièces proches de l'entrée. Cependant cela paraît bien impensable le long des galeries de plus de 100 mètres, comme celle de Seti II, et que dire alors du fameux hypogée KV5.

 

Souvenons-nous des miroirs de l'Egypte ancienne ...

 

"Egyptian, Classical, Ancient Near Eastern Art

On View: Egypt Reborn: Art for Eternity, Egyptian Orientation Gallery, 3rd Floor

The hairstyle of the nude female figure on the handle of this mirror—thick braids surrounding the face—was popular in the middle of the Eighteenth Dynasty, allowing art historians to date the work.

MEDIUM Silver and copper alloy.

 

Reportedly From: Aswan, Egypt.

Dates ca. 1478-1390 B.C.E.

Dynasty 18e Dynasty,

Period New Kingdom,

Dimensions 9 3/4 x diam. 5 1/2 in. (24.7 x 14 cm) (show scale).

 

Source

 

  • Ou alors que pensez-vous de cette soi-disant éventualité, avec "preuve à l'appui" en plus, faisant clairement allusion à de la production d'électricité... ?

 

Capture 52

Souvenez-vous du temple of Denderah, époque Ptolémaïque.
Djed pillar.

Source : Alex Bradipus in April 2005. GNU Free Documentation License

Source

 

A cet effet, souvenez-vous de cet écrivain ufologue, Erich Von Dänike. Il aurait cherché à reproduire cette supposée "ampoule". Il en serait même arrivé à démontrer que l'éclairage aurait été bien trop insuffisante (?).

Alors si ...

A cette époque nous étions aptes à produire de l'électricité pouvant éclairer nos anciens artisans, il y a fort à parier, qu'aujourd'hui même, nous vivrions déjà sur Mars.

Finalement, tout est question d'interprétation, comme bien souvent du reste, même dans le domaine scientifique...

 

Ainsi ...

Ne serait-ce pas plutôt une des représentations du netjer Harsumtus. Le serpent émerge à la vie au sein d'un lotus qui est fermé : 2 m de long sur environ 60 cm de large.

 

  •  Et bien d'autres théories certainement ...

 

La fumée aurait dû imprégner les plafonds.

 

L'état d'observation "semble" invalider l'utilisation de torches qui évidement aurait noircie au moins les plafonds.

 

Mais comment faisait-il alors

 

Car ils ne laissaient aucunes traces de combustion, ou si peu ...

Ils employaient visiblement, comme les carriers du reste, des lampes munies de mèches trempant dans de l'huile, placées dans des vases, des coupes.

 

En fait ...

Nos anciens auraient rajouté du sel dans l'huile.

 

" Le peu que savaient les Égyptiens,

il y a peut-être quelque mérite à l'avoir trouvé

près de trente siècles avant notre ère".

 

L'adjonction de ce minéral devait limiter fortement le dégagement de notre fumée noire.

Elle diminuait certes ...

Nonobstant, il y en avait quand même un peu. Les chercheurs en auraient effectivement trouvé quelques traces sur les plafonds. Cependant comme vous devez le savoir, les plafonds étaient logiquement traités en derniers. De cette façon, nos anciens, éliminaient les dernières "empreintes" de fumée qui pouvaient y subsister.

Images 2

La "brûlante" Satet et Ramsès II ... En Égypte ancienne.

Par Le 01/05/2014

ankh hiero    "Vivre" … "La vie" …

https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

  Capture 53 

Un relief comprenant Satis ...

Elle y était visiblement adulée par le pharaon Sobekhotep III.

Environ 1760 avant notre ère ...

8e dynastie ...

Elle semble porter la couronne conique de la Haute-Égypte (Le sud de Kemet).

Avec des cornes d'antilopes ou de gazelles ...

Maintenant au Musée de Brooklyn aux États-Unis ...

Source / Lien

 

Quand nous traitons des divinités du grand panthéon égyptien il ne faut probablement pas les aborder comme si cela pouvait être des entités, des individus mais davantage comme ayant été des principes divins.

 

Ainsi ...

Si on considère le netjer Ptah par exemple ...

Il fut bien une divinité créatrice.

De plus on le sait, il était parfaitement lié aux domaines funéraires.

 

De sorte qu'il pouvait être rejoint à la fois par :

  • Amon (création / fertilité),

  • Et Osiris (régénération / résurrection) et cela tout à fait logiquement.


De plus ...

Je suis intimement convaincu qu'il est essentiel de se rappeler que les "croyances" ainsi que les traditions ont bien évidemment évoluées dans le temps...

Alors ...

Cela peut sembler bien difficile finalement, de compresser dans un bref article, des milliers d'années de "croyances" et d'évolutions, même si certains considèrent que la Kemet pharaonique fut quelque peu statique ...

 

"Croyances" ...

En fait, la base de la religion égyptienne fut bien le culte et non la croyance, contrairement aux religions actuelles.

 

Ainsi :

  • La pensée,
  • Le mot,
  • Le geste, ..., furent créateurs pour les égyptiens. Le culte est plus qu'un rite, c'est une création ...

 

Capture 54

Voici donc la netjeret Satis (sur votre gauche), accompagnée de son époux.

Nous sommes bien sur l'île d'Éléphantine ...

Au niveau d'un temple, celui du parèdre de Satet, le netjer Khnoum ...

 Source

 

Plan de l'article ...

 

→ La signification de son nom … ?

 

→ Satet et ses relations avec les autres déités …

 

→ Une larme d'Isis.

 

→ Pourquoi fut-elle cette netjeret de la fertilité ? 

 

→ Fut-elle vraiment cette divinité de la chasse ?


→ Ramsès II et Satet ...

 

Elle devait avoir comme fonction celle de répandre les eaux que son époux, Khnoum faisait jailli.

 

Capture 55

  Voici un très beau bas relief.

Avec les détails d'une tête de pharaon.

Nous sommes bien au temple de la netjeret Satet à Éléphantine.

Il est en grès peint ...

C'était bien au temps du règne d'Hatchepsout

et

de Thoutmosis III,

18e dynastie ...

Louvre. 

 

La signification de son nom … ?

Sṯt...

Sṯjt...

Satet, setji qui signifie semer, répandre les eaux que Khnoum faisait jaillir !

Sathit,

Satit,

Setet, 

Satis (grec),

... 

"Celle qui répand",

"La brûlante", 

"Je suis la maîtresse de la cataracte, la maîtresse de la Nubie".

 "À déverser" ...

 "Se disperser à l'étranger" …

 

Remarquez les dénominations en "gras" …

Ne pourraient-elles pas signifier qu’elle fut cette netjeret qui avait en plus des pouvoirs relatifs à la pluie ?

 

Elle portait alors ses mains sur un arc et des flèches.

Et ceci de la même manière que le fit cette autre netjeret qui, quant à elle, fut cette divinité relative à la pluie voir même à la foudre, je pensais ainsi à Nit…

 

Capture 56

Nit ...

 

Satet et ses relations avec les autres déités …
Satis pour les Grecs le vous le rappelle …

St / Sjt… 

 

Capture 57

Elle a bien été vénérée comme une divinité de l'antilope,

gardant toujours ses qualités premières finalement.

Source / Lien  

 

Comme vous le savez, au commencement, elle fut adulée à travers une antilope. Puis vint le temps où on la vit sous cette apparence de femme munie d’une couronne blanche, celle de Haute-Égypte bien sûr. Il vous sera donné de la voir avec de belles et longues cornes d’antilopes …

 

Capture 58

Gazelle dorcas ...

Gazella dorcas ...

Un album des aquarelles de Howard Carter d'oiseaux et d'animaux ...

Carter SMS. vii.1

Source  / Lien

 

Elle faisait partie d’une triade, dès le Nouvel Empire, à Eléphantine comme vous le savez avec :

  • Son époux le démiurge Khnoum, à tête de bélier ...
  • La netjeret Satet, Sṯt, cette "Maîtresse de l'inondation" ...
  • Sa mère ou alors sa sœur, Anouket, Nkt ... Des divinités qui finalement présidaient la première cataracte. D’ailleurs ne l’appelait-on  pas la dame d'Éléphantine, et ce depuis au moins le Moyen Empire ?

 

Ainsi, voyez Nesuhor, il semblait bien prier cette triade d’Eléphantine :

 

"O seigneur de la force!

 Façonneur des dieux et des hommes !

 Khnoum, seigneur de la cataracte,

 Satet, et Anuket, maîtresse (s) d'Eléphantine !

Je me réjouis de vos noms, je loue votre beauté"

Inscription de Nesuhor, règne d'Apriès.
JH Breasted, Ancient dossiers de l'Égypte, dans cette quatrième partie 991. 

 

Nonobstant elle fut également vénérée dans bien d’autres villes qu’Eléphantine. Souvenez-vous, au sein d’Iunyt i.e. Esna, elle forma une autre triade avec Khnoum et une autre netjeret à savoir Nit.

 

Rappelez-vous d’Amenemhat II, il fit inscrire à Assouan :

 

"... aimé de Satet,

 maîtresse d'Eléphantine"

 

Vous l’avez bien compris Satet fut donc bien cette distributrice des eaux fraîches de la cataracte, celle-là même qui devait jaillir grâce à son époux Khnoum.

 

Et rappelez-vous …

Ce furent bien ses mêmes eaux distribuées par Satis (Pour les Grecs), qui servirent finalement aux défunts pour leur purification !

Les laver de toutes leurs probables impuretés …

Pour leur deuxième et éternelle vie.  

 

Nous l’avons vu, elle fut en relation, très proche même, avec Khnoum et Anouket et il vous sera certainement aussi donné de la voir unie :

  • A son père, le netjer solaire, à travers cet "Œil de Râ" …
  • Mais également cette netjeret de l’amour à savoir Hathor …

 

Capture 59

© LookLex Encyclopédie

 

Comme vous le voyez sur cette photo, elle fut très souvent représentée avec un sceptre ainsi qu’avec la croix de "ankh".

 

Une larme d'Isis.

 

Satet donna son nom au premier nome de la Haute-Égypte comme vous le savez.

Ta Setet ...

"Terre de Satis" ...

"Pays de l’Arc", la capitale fut l’actuelle Eléphantine. 

 

Une femme qui portait :

  • Une étoile sur la tête.
  • Et des jarres d'eau ...

 

Ainsi, elle devait visiblement verser l'eau divine dans l'Itérou, celui même qui avait provoqué cette inondation tant désirée ! De fait, et vous l'aurez parfaitement compris, elle fut liée à l'étoile Siriu.

 

Alors rappelez-vous ...

De cette nuit ...

Et de cette larme salvatrice qui devait coïncider, chaque année, avec le lever de l'astre : une belle perspicacité, celle de l'avoir ainsi remarqué ...

Isis aurait ainsi versé une larme.

 

Satet l'aurait ensuite déposé dans ses pots ...

Puis la versa dans le Nil.

 

Alors :

  • Comme Anqet avait été à l'origine la fille du netjer Râ, son protecteur ...
  • Comme Khnoum qui était lié à Osiris, Satet fut bien associée à Isis, en particulier au moment de la crue du Nil.

N’oublions pas cette fameuse étoile, Sothis, qui apparaissait dans le ciel et qui devait indiquer aux prêtres l’arrivée de cette eau salvatrice.Ceci explique probablement le fait que Satet fut aussi unie également à la netjeret Sopdet, la personnification même de cette étoile …

 

"Celle qui donne l'eau fraîche

 

qui vient d'Éléphantine"

 

Capture 60

Temple de Satet.

Thoutmôsis III.

Source / Lien

 

Pourquoi fut-elle cette netjeret de la fertilité ?

 

Probablement est-ce en raison de sa liaison avec l’eau, l’inondation, …

 

N’oublions pas en plus le fait qu’elle purifiait le défunt.

 

Fut-elle vraiment cette divinité de la chasse ?

 

Elle semblait bien protéger Kemet avec son arc et ses flèches. C'était bien avec ses dernières qu’elle devait défendre cette frontière du sud, en gardant les ennemis à distance.

 

Nonobstant ...

Elle fut davantage unie à l'eau qu’avec son arc et ses flèches. Cependant, je subodore qu'il pouvait probablement y avoir un lien entre ses trois éléments ... 

 

Elle protégeait donc Kemet, mais également l’entité suprême, pharaon …

 

Ramsès II et Satet ...

 

Capture 61

Temple d'Amon de Beit el-Wali ...

 Source / Lien

 

Même démarche avec Ramsès II à Beit el-Ouali.

Le petit hémi-spéos que Ramsès-Ouser-Maât-Râ y fit bâtir a été extrait de la roche en 1964 et mis alors à l'abri des eaux du lac Nasser grâce à un don des États-Unis.

 

Parmi les riches bas-reliefs qui en ornaient les parois, ceux du vestibule montraient visiblement combien pharaon cherchait à s'attirer littéralement les bonnes grâces des netjerou et netjerout de cette cataracte : on y voit Anouket accompagner de Ramsès avec Khnoum et Satet auxquels pharaon offrait des vases de vin ...

 

Plus loin ...

Satet embrasse pharaon après lui avoir fait don de la croix de vie. Une manière de prouver à la Nubie l'acceptation par les netjerou.

 

Ce monument, fort peu connu finalement du public, est d'ailleurs réputé pour être la première manifestation de la gloire de Ramsès II en Nubie.

 

A suivre prochainement ... 

 

"Maîtresse d'Éléphantine,

 

Dame du ciel,

et

souveraine de tous les dieux."

Une transcription visible au niveau d'un relief du temple de Satet à Éléphantine !  

Sur une paroi de la salle hypostyle, érigée par la reine Hatchepsout !

La reine était encadrée par les netjerout Satet et Anouket, honorées spécialement en ce lieu... 

 

Images 2

 

Assouan_temple_Satet.jpg

Temple de Satis, épouse de Khnoum ...

Construit sous le règne d 'Hatchepsout.

Source

 

 "O seigneur de la force !

Façonneur des dieux et des hommes !

Khnoum, seigneur de la cataracte,

   Satet,

   et

   Anouket,

maîtresse(s) d'Eléphantine !

Je me réjouis de vos noms,

je loue votre beauté"

Herod. II 162-63; cf. the “Inscription of Nesuhor”.

Reign of Apries
J. H. Breasted, Ancient Records of Egypt, Part Four, 990-995

http://www.reshafim.org.il/ad/egypt/texts/nesuhor.htm

 

Capture 62

La netjeret Satet.
1479 - 1425 avant notre ère.

18e dynastie.
En grès peint...
Louvre,
Sully, Rez-de-chaussée, Salle 12.

© Musée du Louvre / G. Poncet / Rama

Source / Lien

 

"Celle qui donne l'eau fraîche

 

qui vient d'Éléphantine"

 

Capture 63

Voici donc la netjeret Satis (sur votre gauche),

accompagnée de son époux.

Sur l'île d'Éléphantine ...

Avec le temple, celui du parèdre de Satet, le netjer Khnoum ...

 Source

 

Capture 64

Voilà à nouveau notre belle Satet.

Provenant du temple d'Hathor de la reine Néfertari ...

Abou Simbel ...

  Source / Lien