Société des Kmtyw...

Paques cloches

La fête de l'espérance absolue, de la fraternité, l'ADN du rassemblement en Égypte ancienne, pourtant cantonné(e)s en 2020.

Ankh hiero 1

ânkh ...

"Vivre" …

"La vie" …  "Soyez au service de la vie" ...  http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Logopdf   Plan de cette thématique.

 

Paques cloches
Adonc, si nous aussi nous faisions, ce légendaire voyage, celui des cloches à Rome.
Gravure de Grandville, un illustrateur de génie : Nancy 1803 - Vanves 1847.
 


Le renouveau c'est maintenant, et ce à travers le retour du printemps :

  • La Pâque Juive.
  • Les Pâques Chrétiennes & l'Égypte ancienne.

 

10151210 10154023819545103 2814784274677318901 n

 Source

 

"L’œuf est un symbole universel très ancien,

 lié à la vie,

 à l’origine du monde dans de nombreuses légendes.

 

Cet emblème de la vie éternelle

et

de perfection

accompagnait parfois les morts dans l’au-delà […].

 

C’est assurément pour Pâques

que l’œuf joue le plus grand rôle

car les œufs

sont alors les instruments essentiels d’une magie de la fécondité."

N. Cretin.

Fêtes et traditions occidentales.

 

Ainsi :

  • Pour nos anciens Égyptiens,
  • Comme pour les Perses d'ailleurs,
  • Sans omettre les Romains, l'œuf fut un symbole de vie comme celui du renouveau.

 

Plan de l'article ...

Voici donc le retour du printemps.

La tradition de s'offrir des œufs au printemps remonte à l'Antiquité.

Et voici l’œuf et le lièvre …

Quant au légendaire lapin …

Quand est-il du chocolat alors ?

 

"Nous avons tous des rêves,

mais pour les réaliser,

il faut beaucoup de détermination,

de dévouement,

de discipline

et

d’efforts"

Jesse Owens

 

Rêvons :

  • Ensemble quant à ce renouveau en cette ère printanière.
  • Et pourquoi pas, à la manière de Saint-Exupéry quand il énonçait "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux." 
  • Des Pâques et de cette occasion, "normalement", de se retrouver en Famille,
  • De partager un bon repas,
  • De cacher des œufs,
  • ...

 

Nous sommes donc au sein des Pâques …

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique.

La fête chrétienne est bien multiple.

Cène ...

Eucharistie ...

Résurrection ...

 

 

La fameuse et présente fête de Pâques se nomme aussi Easter en anglais, ceci vous est bien connu.

Cependant ...

Et paradoxalement peut-être ...

Cette réjouissance ne semble véritablement pas représenter une nomenclature spécifiquement chrétienne comme d'aucuns pourraient parfaitement et bien logiquement du reste le subodorer. Elle porte en vérité en elle une origine bien Chaldéenne faisant référence à la fameuse divinité, Astarté.

Beltis ...

Ninivites, la reine des cieux ... Alors, ne serait-ce pas finalement un culte relatif à la fécondité ? Et ce à peine dissimulé sous les apparences d’une célébration, celle relative à la résurrection du Christ ?

En tout état de cause, Pâques fut bien une sorte de synthèse, incorporant de bien nombreuses traditions, provenant d'ères préchrétiennes.

 

 

Référons nous à Alexander Hislop.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique.

 

Cet auteur "semble" indiscutablement compétent en la matière.

 

Aussi, grâce à lui, vous aurez peut-être cette surprise, celle de découvrir l'origine "païenne" (Même si je n'apprécie guère cette nomenclature.) quant aux coutumes de la chrétienté, il en va aussi du culte :

  • De la "Vierge",
  • Du sapin,
  • De la bûche de Noël,
  • Des œufs de Pâques,
  • ... Nous sommes bien au sein d'une continuité des traditions religieuses : rien ne se perd, tout évolue et tout se transforme. La nature n'aime pas le vide, il en va de même quant aux religions, coutumes, croyances, ...

 

Ainsi :

  • La nomenclature de Pâques avec ses origines babylonienne avait cette souvenance, celle de la reine des cieux : Ishtar, et que dire du sens caché du fameux œuf mystique d'Astarté, ..., de Baal en Bretagne ?

Alors il n'est pas difficile de subodorer que sa compagne Astarté, le fut tout autant et ce par les anciens Anglais. Cette déité, à Ninive, s'appela d'ailleurs Ishtar et prit en avril le nom d'Easter (Pâques).

  • Au 3e et au 4e siècle de notre ère, cette fête devint Pascha, Pâques et semblait même s’accorder avec la Pâque juive.

Alors, d'aucuns supputent que nous sommes là au sein d’une version Christianisée de la Pâque juive.

 

La festivité de Pâques est célébrée par :

  • Les Coptes,
  • Les Catholiques,
  • Les Orthodoxes … Une fête qui rassemble toute l’Égypte, et ce en des temps "plus normaux" peut-être. Le lundi de Pâques, ce grand jour, est bien celui de Sham el-Nessim.

 

Selon le Concile de Nicée en 325 ...

La date de Pâques est "le dimanche qui suit le 14e jour de la Lune qui atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après".

Plus simplement peut-être ...

Il s’agit du premier dimanche après la première pleine lune suivant l’équinoxe de printemps (fixé au 21 mars).

Acceptée par tous les chrétiens ...

Cette méthode de calcul a été établie avant le schisme de 1054.

Le décalage qui s’opère souvent entre Églises catholiques et orthodoxes est donc à chercher dans la réforme grégorienne. En effet, en 1582, le pape Grégoire 13 instaura un nouveau calendrier qui devait alors corriger les lacunes astronomiques du calendrier julien : à cause de son imprécision, celui-ci se décalait de 8 jours à chaque millénaire par rapport à l’année solaire véritable.

Ainsi, au moment de la réforme grégorienne, le calendrier julien avait dix jours de retard.

Alors qu’aujourd’hui, il en a 13 !

Lire la suite