Face au temps qui passe, le destin des vieillards : furent-ils autant adulés au sein de cette Égypte ancienne ?

10881947 683005108484781 5379871923244293103 n

Face au temps qui passe, le destin des vieillards : furent-ils autant adulés au sein de cette Égypte ancienne ?

 Vieillard epoque ptolemaique musee du louvre 

 

Une vaste thématique ...

Celle de la vieillesse …

Celle "des vieux" … Paradoxalement (Me semble-t-il !) au fait que bien trop peu d’historiens, de sociologues, …, y font face véritablement. Aussi j'invite nos égyptologues patenté(e)s à investiguer dans ce domaine et plus précisément, peut-être, quant au vieillissement  du "peuple".

 

Avec cette analyse :

  • Des évolutions de la famille,
  • Des patrimoines,
  • Des rapports à la propriété,
  • Des "secours", 
  • De l'hébergement,
  • De la nourriture : la "gériatrie", a t'elle pu se développer d'une certaine manière ? 
  • Des attitudes devant la vie et la mort,
  • De la médecine,
  • …  

 

Une vaste thématique (Tellement "humaine" !) et toujours contemporaine malheureusement … !

 

Une vaste thématique, significative aussi et ce quant à la "qualité comportementale d'une culture".

 

Une vaste thématique qui ne pourra, bien évidemment, pas être traitée en un seul article !

 

Ainsi :

 

  •  Quelle image cette civilisation renvoie-t-elle donc véritablement quant au grand âge ?

D'aileurs ...

A quel âge devenait-on véritablement "vieux" ? Car finalement, cela représente bien "un construit social" et ce évoluant en fonction des normes que se donnaient la société.

La "construction sociale de la vieillesse" à travers bien évidemment la sphère privée. Quant au traitement collectif … ? 

 

  • Cette vieillesse, de quelle manière pouvait-elle être perçue ?

Fut-elle Idéalisée ?

Etait-elle plutôt un fardeau pour cette société ?

... ?

 

  •  Nos anciens, de quelle manière furent-ils représentés ?

Souvenez-vous de ce légendaire papyrus érotique de Turin.

Voyez alors cet homme ...

Visiblement il est d'un âge certain et ce malgré qu'il fut acrobatiquement représenté : un monde bien idéalisé ? Voyez, également, il est "accompagné" par une jeune femme : du moins c'est ce que nous imaginons à première vue !

 

  •  L'âge, inspirait-il le respect ?

Aujourd'hui ...

Il semblerait faire plutôt peur et ce paradoxalement à une longévité maximale pratiquement atteinte en certaine région !

 

  • Les vieillards, de quelle manière étaient-ils assimilés dans la population ?

Les prenait-on en charge ?

Et par qui ?

Y avait-il véritablement cette solidarité familiale ?

... ?

 

  • Les aïeux, et même pourquoi pas (Dans certains cas peut-être.) les bisaïeuls : travaillaient-ils jusqu'au terme de leur existence ?

Devenu physiquement inapte à assumer leur charge de travail, une charge qu'elle qu'elle fut du reste, que devenaient-ils alors ?

Y avait-il une solidarité intergénérationnelle ? 

Etaient-ils si nombreux que cela finalement, les véritables anciens ?

"Au fil" des périodes pharaoniques, y eut-il des évolutions comportementales !

Et que signifiait donc cette expression ? Celle que vous avez bien certainement déjà rencontrée … Souvenez-vous alors de "prendre un bâton de vieillesse" ?

 

  • La médecine, prodiguait-elle déjà des soins spécifiques au grand âge ?

Pour les nantis ?

Pour le commun du peuple ?

 

 

110 ans !

 

Un âge bien vénérable.

 

Ayant été considéré comme un chiffre "béni"

 

pour nos anciens Égyptiens.

 

Nos anciens "semblaient" bien s'être fixés cet âge là !

Et cela comme étant celui du terme parfaitement idéal quant à une vie bien heureuse ! Aussi, vous l'aurez parfaitement compris, il ne faut certes pas prendre au pied de la lettre cet âge fatidique de 110 ans : il fut cependant revendiqué par un certain vizir autant d'ailleurs qu'à travers certaines croyances !

Voici probablement une petite énigme à résoudre !

Aussi cette vieillesse ...

Elle fut maintes fois décrites dans la sapience de nos anciens, ..., se souvenir du fameux conte de Sinouhé.

 

Ostracon with the final lines of the tale of sinuhe thebes 19th dynasty

Ostracon with the final lines of The Tale of Sinuhe.

Thebes, 19th Dynasty.


Nous sommes habitués à être en admiration, à voir nos "anciens" très joliment représentés, à être à leur avantage physique (fl.) :

  • Parés de bijoux,
  • De coiffures sombres,
  • Aux traits juvéniles,
  • Avec des couleurs chatoyantes,
  • ... Aussi, il ne nous viendrait "pratiquement pas à l'esprit" que nos fameux défunts pouvaient avoir atteint un âge aussi avancé ! Et ce en se plaçant bien évidemment aux époques considérées ... ! 

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

110 ans ...

 

Rappelons-nous ...

 

Alors 110 ans une récompense peut-être !

 

"Prendre un bâton de vieillesse" ...

 

Une belle référence en cette tête verte ...

 

Voici une autre tête verte, celle de Boston.

 

Comment obliger les "héritiers" défaillants à nourrir leurs ainés !

 

Le vieillard, la décrépitude, la bonne vieillesse ...

 

→  Joann Fletcher, égyptologue et spécialiste en analyse capillaire.

 

La représentation de vieillesse.

 

Entrons dans l'hypogée d'un certain Pashed, à l'ouest de Deir el-Medineh !

 

Découvrons cette demeure d'éternité ...

 

Est-il raisonnable de penser que la vieillesse puisse avoir été considérée comme choquante ?

 

Effet "miroir" de cette vieillesse d'antan :

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

→  Apophtegme ...

 

  Capture 3

Turin erotic papyrus

Erotic and satirical papyrus.

Deir el-Medineh, 20e dynastie, Nouvel Empire.

Turin.

Turin Museum item C.2031 (CGT 55001)

 

110 ans ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 
Ils sont la mémoire de l'Humanité.

Nos anciens ne voulaient-ils pas devenir tout simplement des vieillards ?

Devenir âgé, ce fut une véritable aubaine ! Bien peu d'entité pouvait ainsi prétendre à cette chance, même le plus nanti des hommes, comme ce demi-dieu, pharaon ! Il en va d'ailleurs de même de nos jours, ... Nonobstant, les privilégiés possédaient une différence notable vis-à-vis de la majorité du peuple, leur qualité de fin de vie, elle était de toute évidence bien meilleure.

Cet état, ne pourrait-il pas être finalement l'ultime privilège ?

La vie est le bien le plus précieux que nous puissions posséder, et probablement du reste le seul qui nous est véritablement propre. De cela, nos anciens en avaient-ils vraiment conscience ?

Une vie juste ...

Une vie heureuse ...

Et ce afin de devenir peut-être un jour, ce sage, qui le temps faisant son oeuvre, fit autorité au sein même de cette fantastique culture ! On devait probablement et bien logiquement du reste, leur quémander quelques conseils avisés.

Une vie remplie d'expériences, heureuses ou non d'ailleurs, et d'histoires,  remplie de mémoires, ...

 

Rappelons-nous ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Le commun de nos anciens Égyptiens :

  • Ne savaient pas lire !
  • Ne savaient pas écrire non plus.
  • Comptaient fort mal, probablement ! (?) Ceci explique "en partie" l'importance que pouvait bien avoir un scribe, quelque soit du reste son niveau hiérarchique : souvenez-vous, le savoir pouvait mener aux plus hautes des fonctions, celui bien évidemment de vizir voir même de pharaon ! 

 

Alors ...

Vous comprendrez, que dans ce contexte, il est pratiquement certain qu'ils ne pouvaient absolument pas estimer leur propre âge, en tout cas, de façon bien précise !

Et encore bien moins l'exprimer au sein de leur dernière demeure.

Cependant ...

En étudiant attentivement les momies, les scientifiques arrivent fréquemment à mentionner des probabilités, une échelle du probable si vous préférez. Aussi, si nous nous référons au domaine médico-légal contemporain, elles peuvent parfaitement refléter une certaine vérité.  Ainsi, les statistiques s'avèrent souvent pertinentes et ce en étudiant par exemple la croissance des os, des dents, …, à travers leur stade de développement, leurs usures, ...

 

Voici donc un monde idéalisé ou l'Homme atteignait les 110 années !

Magnifier nous le savons bien ! Et ce dans la grande majorité des cas : car malheureusement, nos anciens furent loin d'atteindre un tel degré de vieillesse !

  • Épuisés par le travail arassant de la terre, de ...
  • Diminués probablement par la malnutrition comme par les maladies inhérentes au Nil comme les parasitoses, ou même le cancer ! Et oui vous avez bien lu, le fameux cancer. Souvenez-vous de cet homme momifié et âgé d'une cinquantaine d'années dans l'ancienne Oasis de Dakhleh qui semble bien avoir été atteint d'un cancer du rectum. Ainsi les chercheurs ont estimé que le risque de cancer dans cet oasis était d'environ 5 sur 1000, contre 50% dans les sociétés occidentales modernes selon El Molto et le Dr Peter ... 
  •  ...
  • Usés  probablement lorsqu'ils furent au service des Grands de ce monde ancien, de pharaon notamment, mais pas seulement.

 

Aussi, face à toute cette adversité de la vie d'antan ...

Nos anciens affectionnaient la vie, comme nous du reste !

 

Devaient-ils alors espérer qu'elle soit :

  • La plus longue possible ?
  • La plus sereine ?
  • La plus heureuse ? 
  • La plus prospère ? Comment alors ne pas vouloir une existence éternelle ? La plus fantasmagorique possible en plus et ce quand nous imaginons leur vie terrestre remplie de labeurs physiques, éreintante à plus d'un titre, ... Ils essayèrent ainsi de surmonter les adversités de l'existence à travers des pratiques rituelles comme celles relatives à l'au-delà, cette véritable concrétisation de tout les espoirs, ...

 

Alors 110 ans, une récompense peut-être ?

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...


Souvenez-vous pour cela de cette entité terrestre, divinisée mais bien plustard comme vous savez, à savoir le légendaire Amenhotep fils de Hapou !

Scribe de son état ...

Architecte aussi quand il œuvra pour le grand pharaon Amenhotep III.

 

wikipedia : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:GD-EG-Louxor-126.JPG

"Aménôthès s'est fait représenter tel qu'il était à quatre-vingts ans, vieux, ridé et songeur, le cou maigre, la mâchoire anguleuse, grandes oreilles collées le long de la tête. Malgré cela, le vieillard est encore admirablement conservé ; ses seins sont un peu gros, le ventre bedonne, mais l'ensemble est celui d'un homme dont les ans n'ont atteint ni la santé ni les facultés." : © Georges Legrain.

Amenhotep fils de Hapou.

Source

 

"J'ai atteint 80 ans,

 

comblé des faveurs du roi,

 

j'accomplirai 110 ans !"

Inscription visible sur une statue d'Amenhotep fils de Hapou.

 

N'était-il pas mort en vérité, à l'âge plus que vénérable pour son époque, celui de 90 ans ?

Imaginez alors cet homme ...

Ayant mené une vie exemplaire aux yeux de ses paires en tout cas ! Aussi à la manière d'une récompense, n'aurait-il pas été de circonstance de lui avoir accordé une existence de 110 années et ce à travers les netjerou(t) et du reste par pharaon lui même ?

 

Et inversement ...

Par prosélytisme bien certainement ...

Qu'en fut-il de ce personnage bien glorificateur ?

Probablement membre de cette "caste", celle qui devait d'ailleurs "pulluler" à la cour royale : alors ne s'adressait-il point à son souverain en lui souhaitant le vœu d'une existence de 110 années, tout en gardant cette force qui fit son apogée ?



"Prendre un bâton de vieillesse" ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Une expression que vous rencontrerez notamment :

  • Au sein de l'Enseignement de Ptah-hotep, ou le Livre des Maximes de Ptahhote : certainement l'un des plus anciens écrits de sagesse qui nous soit parvenu après les instructions de Shurrupak. 

Il demanda au pharaon de la 5e dynastie, Djedkarê Isési, à ce qu'il puisse transmettre à son fils sa propre moralité ainsi que son expérience. Tout cela évidemment dans cet objectif, celui que sa progéniture puisse accéder à cette haute charge, celle de vizir !

  • ...
  • En cette donation, celle de Mery (UCL 32037) ...

 

Uc32037 f

Source

 

L'âge avançant inexorablement ...

Il fallait bien finir par passer le flambeau : hier, comme aujourd'hui d'ailleurs !

Aussi cette expression "Prendre un baton de vieillesse" imageait-elle simplement le passage des "charges / des fonctions" du père à son fils !

 

Une belle référence en cette tête verte !

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Tc3aate verte de berlin

Voici donc la fameuse "Tête verte de Berlin".

© SMB Ägyptisches Museum und Papyrussammlung, Foto : Sandra Steiß.

Époque ptolémaïque.

(306 - 30 B.C.E ?

Probablement le premier siècle B.C.E ?)

Son origine semble inconnue.

Grauwacke, H. 23 cm.

Berlin, Staatliche Museen zu Berlin, Ägyptisches Museum und Papyrussammlung. Donation : James Simon.

 

D'aucuns semblent subodorer que cette belle œuvre fut conçue au premier siècle B.C.E !

Époque de la domination lagide en Égypte ...

Les archéologues considèrent même cette tête comme un exemple de l'influence exercée par l'art gréco-romain sur celui de l'égyptien tardif. 

 

Cette superbe sculpture fut réalisée dans de la grauwacke, une pierre très dure, de couleur verte, particulièrement appréciée par nos anciens égyptiens :

  • Cette couleur donna du reste le surnom bien connu de "tête verte".
  • ...
  • Le sujet, un homme probablement noble si nous nous référons au rendu du polissage !

 

Carte tiree de l ouvrage au coeur de l egypte ancienn

Les ressources minérales de l’Égypte ancienne.

Carte tirée de l’ouvrage "Au cœur de l’Égypte ancienne"

Larousse-Bordas.

Paris 1997. 

Capture 9

Grauwacke 80 120mm 1

Grauwacke Breuksteen _ Gabion Schanskorven of Steenkorven ...

 

En fait ...

Il possède également un autre intérêt avec ce petit quelque chose de surprenant du reste et ce pour l'ère considérée car il nous montre bien des traits spécifiques à celui du vieillissement !

 

Pour la premiere fois la celebre tete verte a ete pretee par le musee egyptien de berlin

 Les Égyptiens avaient finalement "réussi" au bout du compte

à représenter le temps qui passe

sur le visage d'un homme !

© Elodie Drouard

 

Pratiquement unique dans cette histoire de la Kemet ancienne, voici une sculpture qui possède des plis ! Et oui, un visage humain découvrant l'oeuvre du temps, de l'âge, du vécu, des années qui passent, ...


De plus cette tête, illustre, d'une beauté certaine, représente parfaitement une sorte d'aboutissement autant dans :

  • La technique,
  • Que dans l'esthétique !

 

Voyez les marques du temps qui passe :

  • Les pattes d’oie,
  • Les commissures des lèvres,
  • La bouche même car elle semble pincée, cernée : les rides du lion lui donnent cet air sévère.
  • ...
  • Les rides des oreilles,
  • Les trois microscopiques rides qui surplombent chaque côté de la lèvre supérieure.
  • ...
  • L’ossature irrégulière que l'on remarque bien sous la peau,
  • Avec cette bosse frontale, ainsi que les orbites oculaires, particulièrement marquées.
  • ...
  • La peau semble s'être de plus relâchée : rides entre les sourcils et autour de la bouche, du nez ainsi qu'aux coins des yeux.
  • ...

 

Nonobstant, aussi "parfait" soit-il, cet homme n'aurait-il pas été d'une certaine manière idéalisé (?) car n'observons nous pas :

  • Un arrière du crâne bien trop lisse,
  • Des oreilles tout autant trop parfaites,
  • Des yeux sans défauts aucun et même idéalement "symétriques",
  • Un polissage tout à fait remarquable, parfaitement satiné, et remarqué du reste !
  • ...

 

Greenhead01 altesmuseum berlin

Source

La vieillesse est ici bien clairement indiquée !

 

 Voici une autre tête verte, celle de Boston.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Une nouvelle tête ...

Un nouveau visage ...

Et de plus, elle est tout aussi marquée par le temps qui passe !

Ce personnage annonce bien des différences vis-à-vis de celui que nous venons d'admirer, ce "noble" de Berlin !

 

Tete verte de boston

Museum of Fine Arts, Boston.

 Source

Nous sommes en présence de la tête d'un prêtre de la 30e dynastie.

Appelée aussi la tête verte de Boston.

 

Dsc0192

 

Dsc0193 1

Source

 

Comment obliger les "héritiers" défaillants à nourrir leurs ainé(e)s ?

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

N'oublions peut-être pas que la précarité menaçait nos anciens Égyptiens ! Et probablement bien davantage encore ceux qui avaient cette chance, celle d'atteindre un âge avancé.

 

Aussi nous pouvons subodorer :

  • Que l'espérance de vie et ce d'une façon générale, devait être relativement brève.
  •  ...
  • Que rares étaient les Égyptiens antiques qui parvenaient à un véritable grand âge.
  •  ...

 

Quelques témoignages sont cependant visibles dans les hypogées, nous montrant des :

  • Vieillards chenus,
  • ...
  • Mais également des dames d'un certain âge (Même si cela reste fort rare) ayant des cheveux blancs !

 

Souvenez-vous ...

Nous sommes maintenant à Deir el-Medineh avec "dame Naounnakhte". Elle avait eu huit enfants !

Hélas ...

Il semblerait bien que certains d’entre eux se soient éloignés de leur mère.

Et bien oui, déjà à cette époque demeurait visiblement des conflits générationnels et ce paradoxalement à la présence du principe de la maât.

Ce fut donc ainsi ...

Que Dame Naounnakhte vînt à rédiger un testament, démontrant par la même qu'elle avait un certain niveau social.


 "Quant à moi,

je suis une femme libre de la terre de pharaon.

 

J'ai élevé vos huit serviteurs

et

je les ai pourvus de tout ce qui convient aux gens de leur statut.

 

Maintenant voyez,

je suis devenue une vieille femme

et

ils ne s'occupent pas de moi.

 

Ceux qui ont mis leur main dans ma main à eux je donnerai mes biens,

 mais pour ceux qui ne m'ont rien donné, à eux je ne donnerais rien de mes biens."

 

Il y eu de toute évidence une ou plusieurs exhérédation(s) ! En tout cas, nous avons là une démonstration, celle d'une sorte de condamnation morale.

  • Que faire contre les enfants ingrats ?
  • Comment obliger les héritiers défaillants à nourrir leurs ainés ? Confrontés à une situation dramatique, injuste, les vieillards pouvaient engager une action en justice afin d'atteindre les enfants au niveau de l'héritage ! Encore fallait-il qu'il en ai eu.

     Ce "levier" ne devait pas exister dans la majeure partie des cas.

 

Ainsi …

Mettre au monde un grand nombre d'enfants constituait probablement une garantie plus grande d'assistance pour les vieux jours. Les jeunes devaient soutenir les plus âgés. A la manière des parents qui se devaient de protéger leur progéniture, maât obligeant …

 

Le vieillard, la décrépitude, la bonne vieillesse ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...


Aussi la "bonne vieillesse", ne serait-elle point liée à cette préservation du corps ?

La momification ...

Le grand âge de 110 ans fut considéré comme un chiffre "béni" à la manière d'Amenhotep fils de Hapou qui apparaissait sinon comme une extrême limite de la longévité humaine, en tout cas bien exceptionnelle !

 

A bientôt 80 ans :

Amenhotep avait atteint un âge vénérable, il le reconnaissait d'ailleurs lui-même en estimant toutefois que bien des choses lui restaient à faire !

 

"Celui qui m'a connu souhaitera être semblable à moi,

 

tant est grand ce qui m'est advenu.

 

La vieillesse doit être le témoignage d'une vie juste.

 

J'ai maintenant atteint ma quatre-vingtième année

et

ma faveur demeure grande auprès du souverain.

 

Puissé-je atteindre cent dix ans" 

 

→ Le Papyrus de Westcar présente une sorte de magicien.

Souvenez-vous de Djedi".

Il fut contemporain de Chéops (Voir Les fourberies de Djédi P. Westcar 6,22-9,21), et il s'était maintenu en vie jusqu'à l'âge de 110 ans !

 

→ Et en aparté ...

Voici Joseph, fils de Jacob, il mourut à l'âge de 110 ans (Gn 50, 22, 26). Ce chiffre bien fatidique visiblement pour les égyptiens explique peut-être l'attribution à Joseph, le charpentier, une vie de 111 ans ? 

Un an de plus que Joseph fils de Jacob !

 

→ ... 

 

Joann Fletcher, égyptologue et spécialiste en analyse capillaire.

Revenir en haut de l'article...

Plan de cette thématique...

 

"Le cheveu est précieux

pour déterminer les conditions de vie quotidienne,

ainsi que pour informer du régime alimentaire

et

des maladies".

 

"..."

 

"La couleur la plus commune de cheveu trouvé sur les momies égyptiennes

est brun quasiment sombre,

presque noir,

bien qu'il soit fréquent de trouver un châtain clair

et

des cheveux blonds.

L'analyse de plusieurs de ces cheveux montre aussi l'usage de formes variées de henné

que même Ramsès II

a utilisé pour colorer ses cheveux blancs "

 

"..."

 

Forensic ramses ii 1

Ramsès II.

Voyez ses cheveux blancs !

Source / Lien


 

" Par les lentes trouvées dans ses peignes anciens,

il est évident que ses cheveux étaient remplis d’insectes,

et pour cette raison les hommes et les femmes étaient habitués à se raser totalement la tête.

Mais ils utilisaient aussi des perruques avec des styles élaborés de coiffure et une extension de cheveux "

 

"..."

 

"Sur le corps d'une femme,

on a rencontré des cheveux longs jusqu'aux épaules,

augmentés d’une extension méticuleusement travaillée à l'intérieur du cheveu naturel ;

la complexité de la technique permet de voir qu'il a été réalisé avec l'aide d'une troisième personne, et doit avoir demandé de longues heures d'élaboration"

 

"..."

 

"Entre ses cheveux

peuvent être observés des secteurs de cheveux sans pigment,

blancs,

dus à l'âge auquel ils résistent avec la couleur naturelle châtain foncé

et

ils ont été teints grâce à la coloration typiquement orangée brillante du henné ".

 

Ramsès "Le Grand", le deuxième du nom, termina son règne et son existence à l'âge de 90 ans avec, et vous l'aurez bien deviné, des cheveux blancs !

Nonobstant, ils ne furent pas toujours de cette couleur ! Une équipe de chercheurs privilégier dirigée par le professeur P. F. Ceccaldi  travers une étude scientifique particulièrement poussée et ce sur les cheveux de ce légendaire pharaon.

 

  • Ce chercheur prouva initialement que la couleur rousse de Ramsès II provenait en vérité du henné qui devait permettre de cacher les cheveux blancs.
  • Peut-être était-ce une coloration suite au travail des embaumeurs ?
  • Ramsès II réalisait-il de son vivant des colorations ? Peut-être que nos scientifiques le savent-ils déjà ?

 

Ramses2 roux 1

Voici la chevelure de Ramsès II.

D'une couleur "jaune pâle".

Cela fut probablement due à une teinture diluée à base de henné.

Néanmoins, sa chevelure se réduisait à sa mort, à une couronne temporo-occipitale correspondant à un stade avancé de la calvitie : normal à 90 ans, et au sein de cette époque antique dont la moyenne de vie se situait davantage vers les 30 ans.

Source

 

  • Nonobstant ...

Il découvrit au niveau des racines, des pigments naturels !

 

Des pigments rouges qui ne seraient pas issus :

  • Du henné,
  • Ni d'une altération post-mortem,
  • Ni du traitement aux rayons X effectués au Centre Nucléaire de Saclay, même si nous avons pu lire ça et là, que certains auteurs en doutaient fortement et ne reconnaissaient plus la momie en sortie de l'examen (?)
  • Ni de l'embaumement, car la tête n'avait pas subi de traitement au natron (?) selon les études lors de la conservation de la momie en France.
  • Ni ... 

 

De fait ...

Nous pouvons presque affirmer que Ramsès II fut rouquin !

 

Revenir en haut de l'article... 

Plan de cette thématique ...

 

Quelques signes de cette vieillesse inéluctable que nous connaissons bien :

  • L’abandon des forces physiques,
  • La maladie qui a cette tendance à vouloir s'installer,
  • La cécité progressive. Et en aparté peut-être, nous voyons beaucoup d'aveugles jouant de la musique !
  • Cette décoloration, ce grisonnement, un signe de la "vieillesse" dans l’Égypte ancienne tournant au blanchissement des cheveux, 
  • ...

 

La sénescence sur les rives du Nil ...

  • Cette vieillesse était-elle choquante ?
  • Fût-elle taboue dans les représentations ?

Un observateur attentif pourrait découvrir, fort rarement il est vrai, des représentations de cet état d'âge avancé. L'étude de la nécropole ouvrière de Deir el-Médineh nous fournit de précieux renseignements. Certains travailleurs inhumés en ce lieu étaient bien âgés, hommes comme femmes d'ailleurs.

  •  Nos aïeuls-es furent-ils représentés de manière égale ?

Probablement pas ...

 

Des représentations pour les hommes, montrés sans complaisance :

  • Les cheveux blancs,
  • Courbés,
  • Un peu grassouillets,
  • ... En revanche, les femmes ne furent pas symbolisées de façon si "dure", si réelles en quelque sorte ! Comme si nos ancêtres n'avaient pas accepté cette vision enlaidie des femmes âgées : elles sont très rarement aussi disgracieuses et inesthétiques que les hommes !

 

http://anciennegypte.pagesperso-orange.fr/site6/galerielouvre/40g-cuillere.jpg

La collection du Louvre est l'une des plus riches dans le domaine des cuillers à fard.

Voici un serviteur bie âgé,

ployant sous la charge ...

Cuillère à fard.

 

http://www.atthalin.fr/images_louvre/eg_cuillereafard.jpg

Cuillère à fard en forme de

vieux serviteur nubien, "Les Néhésyou au visage brûlé", "Les cheveux crépus", ... 

Il portait une cruche.

En bois peint.

18e dynastie.

Louvre.

 

Entrons maintenant au sein de l'hypogée d'un certain Pashed, à l'ouest de Deir el-Medineh !

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Nous y découvrons alors les portraits des parents ...

Des beaux-parents également ...

Aussi, si les coiffures de la mère et de la belle-mère sont bien grises, les cheveux du père comme du beau père d'ailleurs, sont bien blancs.

Paradoxalement peut-être ...

Les corps de tous ces personnages sont cependant bien jeunes ! Comme si le sculpteur n'avait pu se résoudre à dessiner des profils "enlaidis" par le temps.

 

Découvrons cette demeure d'éternité ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Vous la connaissez bien du reste ...

Ipy.

Datée du Nouvel Empire et dont le défunt y est représenté dans toute sa splendeur ! Avec toute la vitalité qu'il dû probablement et fort logiquement du reste usée au cours de sa jeunesse.

Avec des cheveux noirs ...

Une nuance cependant et "peut-être" même une sorte d'exception car le jour de sa mort ses cheveux furent représentés grisés paradoxalement à son corps, toujours à l'état de jeunesse.

Ainsi...

 

Il fallait être :

  • Beau-belle,
  • ...
  • Et jeune afin évidemment de jouir d'une éternité future optimale ! La seconde vie, celle qui se devait d'être éternelle, elle devait représenter la jeunesse perpétuelle au sein d'un lieu fantasmagorique comme devait être bien certainement les jardins
     


Est-il raisonnable alors de penser que la vieillesse puisse avoir été considérée comme choquante ?

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Bien évidement que non !

Et ce dans le contexte de  l'ère considérée.

Tandis que de nos jours,

Paradoxalement à la durée de vie qui a "tendance" à augmenter,

Nous sommes considérés dans la majorité des milieux professionnels comme seniors dès l'âge de 45 ans ! 

 

Aussi gardons bien à l'esprit, que les représentations que nous admirons tant, ne nous étaient pas du tout destinées !

 

Effet "miroir" de cette vieillesse d'antan :

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

 

03 lhomme age de la xxvieme 1264207766 thumbnail

Source / Lien

 

03 lhomme age de la xxvieme bis 1264209903 thumbnail

Scuplture en grauwacke.

Source

  

Cette pierre gris foncé, aux cristaux très fins et brillants :

 

"... a longtemps été confondue avec le schiste.

Elle était exploitée dans le désert oriental de la vallée du Nil et

 les Égyptiens l'appelaient "pierre de Bekhen.

 On la confond aussi souvent avec le basalte"

 Dixit le glossaire du Louvre. 

 

1a

Tête de "Salt" .

Musée du Louvre.

33 cm de hauteur.

Elle a été acquise à Thèbes, au début du 19e siècle par l'Ambassadeur français au Caire.  

Source / Angel Kuenka

 

1656247 10202513058261121 1008546108 n

Source / Angel Kuenka

 

© Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin.

  Stèle funéraire du chef des sculpteurs Bak et de son épouse Tahéry.

 Quartzite.

Nouvel Empire, 18e dynastie, règne d’Aménophis IV.

© Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin.

 

Voici une stèle en forme de chapelle ...

Elle semble bien unique dans cet art amarnien, est-ce un autoportrait ?

Rappelez-vous ...

Bak fut le chef des sculpteurs d'Akhenaton !

 

Il est représenté :

  • Debout,
  • Près de son épouse Taheri,
  • Habillé d'un somptueux pagne plissé, à double volant,
  • Avec une sorte de "chemisette" à manches plissées,
  • Ventre rond et bien proéminent,
  • Ainsi qu'une poitrine lourde.

 

Quant à Taheri, elle possédait une longue robe fourreau, dévoilant toutes ses formes gracieuses !

 

Les deux visages sont bien spécifiques de cet art amarnien.

 

1aa

Portait du Fayoum ...

Source

 

Amenhotep fils de hapou

Amenhotep "fils de Hapou" ...

  (1 435 – 1 356 B.C.E)

Il voulut vivre jusqu'à 110 ans !

Source

 

Limestoneheadofanoldermanoldkingdommiddynastyiv earlydynastyvca2550 2460bcemetropolitanmuseumofart
Tête d'un homme âgé.

Milieu 4e dynastie.

Tête d'un officiel !

 

Alors, à suivre ...

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

 Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Revenir en haut de l'article ...

Revenir en haut de l'article ...

 
  • Sources ...

 

Clarence R. Robbins : "Chemical and physical behavior of human hair", 5e éd., Springer-Verlag 2012. 


P. Walter, Early Use of PbS : "Nanotechnology for an Ancient Hair Dyeing Formula", Nanoletters 2006. 


L. Bertrand : "Approche structurale et bioinorganique de la conservation de fibres kératinisées archéologiques" C2RMF, 1999.

 

 

Max Guilmot, Les Lettres aux morts dans l'Égypte ancienne, 1966 n° 170-1 des pages 1 à 27.

 

Raphaël Bertrand, Scènes De L'Egypte Ancienne et Autres Documents, Anoup Edition.

 

M. H. Doranlo, "L’émergence de la piété personnelle en Egypte, les stèles votives de Deir el-Médineh", dans les Cahiers d’Histoire, I.C.R., vol.1, 2003.

 

   • Sitographie ...

 

http://www.digitalegypt.ucl.ac.uk/hu/letterdead.html

http://www.cfeetk.cnrs.fr/…/Ress…/documents/K780-LEGRAIN.pdf

 

http://rennesegypto.free.fr/spip.php?article108

 

Le bol de Hou par Henri Doranlo

 

10881947 683005108484781 5379871923244293103 n

Voici donc un ostracon de Deir el-Médineh.

Une tête vue du front et le visage sillonné de rides !


Les yeux et les rides sont peints en rouge.


Inv. n° 2927 Jeanne Marie Thérèse Vandier d'Abbadie,

brochure d'ostraca de Deir el-Médineh figurés, 1959. IFAO

© Bernard Bruyère.

Source

 

Apophtegme ...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées.

Aucune prétention ...

Ne prétend pas tout dire ...   


Chaque matin est un mystère ...

La création du monde n'était pas définitive mais bien renouvelable et ce chaque matin ! Même les divinités devaient à travers la Maât, l'ordre universel, être constamment menacés par les forces du chaos, d'Iséfet. 

Aussi ...

"Il faut profiter de ta vie et des choses quelles t'offre" ...

 

Tout peut etre si vite perdu

Auteur(e) inconnu(e).

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

Vie prosperite sante

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

  Fils de Râ, seigneur des Deux Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.

Société Egypte Antiquité Kemet Culture Pharaon Egypte ancienne aimejc vieillard personnes âgées

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau