Statues sculptées nichées, scènes colorées et bas-reliefs distinguent la tombe de Wah Ty.

Vie quotidienne antique

10881947 683005108484781 5379871923244293103 n

ânkh ...

"Vivre" …

"La vie" … http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Voyez, nous sommes en décembre 2018. Des chercheurs auaraient découverts sur le site de Saqqarah, à 5 m sous le sable, un hypogée parfaitement conservé et de plus fabuleusement coloré.

Il serait daté d'environ 4 000 ans.

Rectangulaire avec une galerie souterraine de 10 m de long, 3 m de large et un peu moins de 3 m de haut.

  • Cette dernière demeure aurait visiblement appartenu à un certain prêtres "Wahtye" ayant été au service de Neferirkarê Kakaï, 3e pharaon de la fameuse 5e dynastie : nous sommes bien, vous l'aurez compris, au sein de l'Ancien Empire.

 

Les reliefs peints sur les murs du tombeau représentent ces scènes d'ouvriers effectuant diverses tâches de la vie quotidienne au cours de la vie du défunt.

Voici quelques reliefs peints sur les murs d'un hypogée représentant des scènes d'ouvriers

effectuant diverses tâches de la vie quotidienne au cours de la vie du défunt.

Source

 

Et voici la sagesse de ce vieil harpiste aveugle de l'hypogée de Nakht qui disait :


"
Des générations sont en marche,

d'autres entrent dans l'immortalité,

depuis le temps des Anciens ...


Nul ne revient de là-bas nous dire comment ils sont,

nous dire de quoi ils manquent,

ou apaiser nos coeurs,

.jusqu'à ce que nous allions, nous aussi,

là où ils sont allés ...


Les corps s'en vont,

depuis le temps du dieu ; une génération les remplace.


Le soleil qui naît au matin repose à son déclin dans la montagne d'Occident.


Les hommes engendrent,

les femmes conçoivent ;

tout être respire l'air ; ils donnent le jour, en leur temps, à des enfants ;

puis ils vont au tombeau [...].


Il n'est de vie qui puisse se prolonger ... ;

il n'est personne qui n'aille là-bas ;
la durée du séjour terrestre, c'est l'espace d'un songe
[...].


Fais un jour heureux ...

Rejette loin de toi le souci, pense à te réjouir,
jusqu'à ce que vienne ce jour d'aborder la terre qui aime le silence ...
".

 

 

https://www.albawabhnews.com/upload/photo/gallery/103/0/814.jpg

"Les égyptologues français avaient à cœur la préservation du patrimoine égyptien."

Par Le 21/01/2021

1280px salle xixe siecle musee de grenoble

ʿnḫ

ânkh ...

"Vivre" …

"La vie" … https://www.aime-jeanclaude-free.com/ 

Plan de cette thématique.

Logopdf

 

Depuis des millénaires,

Kemet fascine.

 

Ainsi, pour Mariette

L'Égypte était un musée à ciel ouvert.

Toute l'Égypte ...

Aussi, il fallait au maximum maintenir les œuvres sur place.

Cela fut appuyer par Champollion lui-même, et ce dès 1832, quand il est allé en Égypte.

 

Que de souvenirs ...

Que de flâneries aussi divines, épicuristes, coruscantes,  ... en ce lieu magique s'il en est un, voici donc ...

 

838 musee du caire

Le Musée des antiquités égyptiennes / le Musée égyptien / le Musée du Caire,

au cœur de la capitale urbanisée,

en mars 2008.

 Crédits : Bs0u10e01

"Les égyptologues français

avaient à cœur

la préservation du patrimoine égyptien."

Guillemette Andreu-Lanoë,

Directrice du département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre

entre mai 2007 et mars 2014.

 

91549184 900190580430513 7075535153564483584 o

© Egyptologist

 

Français en Égypte ...

Ce musée ...

Britannique en Égypte ...

Et des dissensions qui ne devaient pas manquer ! Confrontations de ses deux grandes nations quant à leurs désirs d'expansion.

Après les travaux fondamentaux de Bonaparte, de Champollion, de Mariette ...

La France semblait considérer l'égyptologie comme une "possession scientifique". En effet, les Français ont très vite considéré l’égyptologie comme leur chasse gardée. On trouve ainsi sous la plume de Jacques-Joseph Champollion-Figeac (1778 - 1867), le frère aîné de Jean-François, les termes de "propriété littéraire" ou d’ " apanage" pour désigner l’égyptologie, et les décennies postérieures ne feront qu’amplifier ce discours (Gady 1999).

Marcel DOURGNON prévoira même dans ses plans de graver ses inscriptions en français. 

 

Plan de l'article 

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

→ La campagne militaire lancée par le Directoire en avril 1798 ...

 

→ 1829 ...

 

→  Nous voici maintenant en 1835 …

 

→  Nous sommes alors en 1855 …

 

→   Vint cette année 1857 …

 

 →  Ainsi en 1892 - 95 …

 

 →  1922, "peut-être" une année charnière, celle d’une prise de conscience patriotique ?

 

 →  Le premier conservateur égyptien de l’institution.

 

→ “One day in Egypt The Egyptian Museum of Cairo” :

 

Photos réalisées en 2022 par notre Amandine Amandine Marshall ...

 

 →  À lui seul, Le futur Grand Musée du Caire "semble" rassembler bien des ingrédients :

 

 

 → Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 → Aphorisme ...

Voice gallery a sidi ghanem

"Jamais depuis l'expédition de Bonaparte,

la folie de l'Egypte Ancienne n'est retombée.

Plus que jamais,

la France

se sent attirée par cette terre mystique et mythique.

Source de sagesse et de la civilisation pour les Grecs,

la Vallée du Nil exerce une attirance indéfinissable."

Egyptologue M. François TONIC.

https://www.facebook.com/francois.tonic?fref=ts

 

Jean daniel hercey

Qu'appelle-t-on bleu Égyptien, cette fritte de bleu égyptien ? Une phase vitreuse avec une cristallisation ? Un matériau céramique ?

Par Le 23/11/2020

 Ankh hiero 2                                     12742706 953840067985218 3254822808813147185 n                                       1 20                              

"Vivre" …

 

"La vie" …  https://www.aime-jeanclaude-free.com/

"Vivre, c'est naître lentement."

Une citation d'Antoine de Saint-Exupéry.

 

Logopdf  Plan de cette thématique ...

 

⇒ Pour l'élite pharaonique, la couleur était la vie.

Ainsi, le sculpteur fut dénommé "séankh" / "celui qui donne la vie".

Nonobstant ...

Il ne devait pas donner la vie simplement en extrayant une figure d’un bloc de pierre ou d’un morceau de bois ! Il devait ajouter à la sculpture une dernière étape essentielle, les couleurs, donnant ainsi l’apparence de la vie et qui de fait l’animait : les "scribes du contour" avec l’aspect sacré de ce qu’ils devaient rendre magiquement vivant.

 

⇒ Pour l'admirateur moderne que nous sommes, la teinte est porteuse de vie aussi.

Même si d'aventure, nous sommes parfaitement conscients que ce paradigme fut bien encodé et ce jusque dans ses couleurs !

  • Le vert symbolisait la régénération,
  • Le noir la terre fertile, une "poudre pour rendre l’œil expressif",
  • Le bleu, le Nil, le ciel, où se trouve d’ailleurs un Nil céleste peuplé d’étoiles jaunes à cinq branches qui sont sans doute des étoiles de mer.
  • ... Les "fresques" qu'ils nous ont laissés font rêver, paradoxalement au fait qu'ils possédaient un nombre limité de pigments autant du reste quant aux moyens utilisés.

 

Cependant longtemps ...

L’homme n’a pas su fabriquer cette couleur bleue, elle fut même absente des peintures rupestres.

 

Ce sont bien les Égyptiens anciens qui,

les premiers,

auraient réussi à la produire

et ce sous la forme

d’un pigment artificiel.

 

Voici donc le "bleu égyptien" ...

Il fut certainement "le premier pigment" créé par l’homme, il y a cinq millénaires en Égypte et en Mésopotamie. Il a longtemps fait l’objet d’un monopole ainsi que d’un commerce prospère et ce dans le bassin méditerranéen.

Depuis la préhistoire jusqu'au Moyen Age ...

  • Ainsi dans les peintures préhistoriques, le bleu manquait car il y avait fort peu de minéraux bleus et ceux qui le furent étaient chimiquement instables ou bien trop difficiles à utiliser.
  • Les premières preuves de l'utilisation du bleu égyptien se trouvent au sein de la quatrième dynastie (vers 2575-2467 B.C.E). Il apparaît alors sur des sculptures en calcaire, ainsi que sous la forme d'une variété de joints cylindriques et de perles.
  • Au Moyen-Empire (2050-1652 B.C.E), il a continué à être utilisé comme pigment dans la décoration des hypogées, des peintures murales, des meubles et des statues,
  • Quant au Nouvel Empire (1570-1070 B.C.E) il a commencé à être plus largement utilisé et ce dans la production de nombreux objets.
  • De plus se fut un produit qui connut une grande diffusion à l’époque romaine.

 

Rouge,

Jaune,

Vert,

Marron,

Noir,

Et blanc.

Seul manquait le bleu !

Et ce pour une simple explication visiblement, il n’existait que très peu de minéraux bleus !

De plus …

Réduits en poudre, rares furent ceux qui semblaient conserver un pouvoir colorant. De ce fait, il apparaît que les peintres devaient disposer d’une "pauvre palette" de nuances. Des pigments noirs, bruns, jaunes et rouges peuvent être trouvés, extraits des minerais ou des sols, de telle sorte que ces couleurs furent certainement considérées communes, et bien pauvre et ce pour représenter leurs divinités.

Le bleu fut rare, cher, précieux, divin ...

Nous examinerons donc ici comment l'Égyptien ancien a pu obtenir un pigment bleu qui ne s'est pas dégradé avec le temps, tant divin il fut !

 

Ainsi les artisans du bassin méditerranéen furent amenés à élaborer un pigment : le "bleu égyptien".

Nomenclature qui date visiblement de l'année 1830 par Jean-François Léonor Mérimée et ce au sein d'un traité quant à la peinture à l'huile.

Il fut comme vous savez le père de l’écrivain Prosper Mérimée ...

 

Ainsi :

  • En quoi consiste le bleu égyptien ?
  • Quand ce premier pigment synthétique a-t-il commencé à être fabriqué ?
  • Comment ?
  • Où son emploi s’était-il diffusé ?
  • Pourquoi le bleu était-il considéré comme si important ?
  • D’où viennent leur bleu ?
  • Pourquoi une teinte aussi innovante a-t-elle disparu ?
  • ...

N’oubliez jamais, l’archéologie n’est pas une science exacte :

Aa 1

 Photos de différents échantillons de bleu égyptien provenant de Pompéi (L. C.).

 

Le bleu égyptien selon Lécrivain en 1987 :

Il répond parfaitement à la définition actuelle d'un matériau céramique : un matériau solide constitué de cristaux anhydres cristallisés, éventuellement associé à une phase vitreuse, formé par synthèse et consolidé à haute température.

irtyu

Silicate de cuivre calcique ; "khesbedjiryt" signifie "lapis-lazuli fabriqué", il formait alors un substitut du lapis, une pierre précieuse ... 

"Fabriqué" ...

L’esthétique de la technè ...

Et que dire des progrès techniques qui l'ont fait advenir sous cette forme ?

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

 

Synthétisons un peu ce long cheminement historique :

  • Il est prouvé que notre pigment coloré fut usité par "nos" anciens Égyptiens dès 2600 B.C.E. et est devenu ce colorant bleu primaire utilisé dans la Kemet ancienne et ce jusqu'à travers les périodes romaines de l’Égypte (vers 30-395 EC)
  • En dehors de ce pays baigné des dieux, le bleu égyptien apparaît dans les incrustations mésopotamiennes du milieu du 3e millénaire B.C.E. 
  • Par la suite il a continué à être produit dans tout l’ancien Proche-Orient et méditerranée à travers le 4ème siècle C.E et apparaît alors dans les peintures murales à Pompéi. 
  • Au 9ème siècle CE, les instructions pour faire le bleu égyptien auraient visiblement été perdues ou oubliées. 
  • Le pigment fut ensuite tombé hors d’usage et de production jusqu’aux années 1800, quand les scientifiques ont déterminé sa composition en étudiant des exemples connus.

 

→  Les Égyptien ont modelé et moulé de petits objets en "bleu Egyptien" et pas que ...

 

→  Du bleu, du bleu, ... et encore du bleu !

 

→  Le "bleu Égyptien" ...

 

La fritte émaillée et la faïence égyptienne ...

 

Le bleu égyptien, fut une matière parfaitement artificielle.

 

Quant à sa teinte ...

 

L’invisible qui devient visible ...

 

Le crottin d'âne fut peut-être un excellent accélérant pour la combustion !

 

Etudes scientifiques ...

 

 

Partons maintenant vers le règne d'Aménophis III ...

 

→  Une anecdote peut-être et ce dans une église de Barcelone ?

 

  Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

16107283 1485337708161604 2900333522251836653 o

The ‘Ankh’ (Life) on the 'neb’-basket,

flanked by two 'Uas’-scepters (symbol of Power and Dominion).
Glass inlay
(1.7x1cm), 100 BCE–100 CE;

now in the Metropolitan Museum …

Nesyamon

Face au temps qui passe, le destin des vieillards : furent-ils autant adulés au sein de cette Égypte ancienne ?

Par Le 25/07/2018

 Vieillard epoque ptolemaique musee du louvre 

Une vaste thématique ...

Celle de la vieillesse …

Celle "des vieux" … Paradoxalement (Me semble-t-il !) au fait que bien trop peu d’historiens, de sociologues, …, y font face véritablement. Aussi j'invite nos égyptologues patenté(e)s à investiguer dans ce domaine et plus précisément, peut-être, quant au vieillissement  du "peuple".

 

Avec cette analyse :

  • Des évolutions de la famille,
  • Des patrimoines,
  • Des rapports à la propriété,
  • Des "secours", 
  • De l'hébergement,
  • De la nourriture : la "gériatrie", a t'elle pu se développer d'une certaine manière ? 
  • Des attitudes devant la vie et la mort,
  • De la médecine,
  • …  

 

Une vaste thématique (Tellement "humaine") et toujours contemporaine malheureusement …

Une vaste thématique, significative aussi et ce quant à la "qualité comportementale d'une culture".

Une vaste thématique qui ne pourra, bien évidemment, pas être traitée en un seul article.

 

Ainsi :

 

  •  Quelle image cette civilisation renvoie-t-elle donc véritablement quant au grand âge ?

D'aileurs ...

A quel âge devenait-on véritablement "vieux" ? Car finalement, cela représente bien "un construit social" et ce évoluant en fonction des normes que se donnaient la société.

La "construction sociale de la vieillesse" à travers bien évidemment la sphère privée. Quant au traitement collectif … ? 

 

  • Cette vieillesse, de quelle manière pouvait-elle être perçue ?

Fut-elle Idéalisée ?

Etait-elle plutôt un fardeau pour cette société ?

... ?

 

  •  Nos anciens, de quelle manière furent-ils représentés ?

Souvenez-vous de ce légendaire papyrus érotique de Turin.

Voyez alors cet homme ...

Visiblement il est d'un âge certain et ce malgré qu'il fut acrobatiquement représenté : un monde bien idéalisé ? Voyez, également, il est "accompagné" par une jeune femme : du moins c'est ce que nous imaginons à première vue.

 

  •  L'âge, inspirait-il le respect ?

Aujourd'hui ...

Il semblerait faire plutôt peur et ce paradoxalement à une longévité maximale pratiquement atteinte en certaine région.

 

  • Les vieillards, de quelle manière étaient-ils assimilés dans la population ?

Les prenait-on en charge ?

Et par qui ?

Y avait-il véritablement cette solidarité familiale ?

... ?

 

  • Les aïeux, et même pourquoi pas (Dans certains cas peut-être.) les bisaïeuls : travaillaient-ils jusqu'au terme de leur existence ?

Devenu physiquement inapte à assumer leur charge de travail, une charge qu'elle qu'elle fut du reste, que devenaient-ils alors ?

Y avait-il une solidarité intergénérationnelle ? 

Etaient-ils si nombreux que cela finalement, les véritables anciens ?

"Au fil" des périodes pharaoniques, y eut-il des évolutions comportementales.

Et que signifiait donc cette expression ? Celle que vous avez bien certainement déjà rencontrée … Souvenez-vous alors de "prendre un bâton de vieillesse" ?

 

  • La médecine, prodiguait-elle déjà des soins spécifiques au grand âge ?

Pour les nantis ?

Pour le commun du peuple ?

 

 

110 ans !

Un âge bien vénérable.

Ayant été considéré comme un chiffre "béni"

pour nos anciens Égyptiens.

 

Nos anciens "semblaient" bien s'être fixés cet âge là.

Et cela comme étant celui du terme parfaitement idéal quant à une vie bien heureuse. Aussi, vous l'aurez parfaitement compris, il ne faut certes pas prendre au pied de la lettre cet âge fatidique de 110 ans : il fut cependant revendiqué par un certain vizir autant d'ailleurs qu'à travers certaines croyances !

Voici probablement une petite énigme à résoudre.

Aussi cette vieillesse ...

Elle fut maintes fois décrites dans la sapience de nos anciens, ..., se souvenir du fameux conte de Sinouhé.

 

Ostracon with the final lines of the tale of sinuhe thebes 19th dynasty

Ostracon with the final lines of The Tale of Sinuhe.

Thebes, 19th Dynasty.


Nous sommes habitués à être en admiration, à voir nos "anciens" très joliment représentés, à être à leur avantage physique (fl.) :

  • Parés de bijoux,
  • De coiffures sombres,
  • Aux traits juvéniles,
  • Avec des couleurs chatoyantes,
  • ... Aussi, il ne nous viendrait "pratiquement pas à l'esprit" que nos fameux défunts pouvaient avoir atteint un âge aussi avancé. Et ce en se plaçant bien évidemment aux époques considérées ...

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

110 ans ...

 

Rappelons-nous ...

 

Alors 110 ans une récompense peut-être.

 

"Prendre un bâton de vieillesse" ...

 

Une belle référence en cette tête verte ...

 

Voici une autre tête verte, celle de Boston.

 

Comment obliger les "héritiers" défaillants à nourrir leurs ainés.

 

Le vieillard, la décrépitude, la bonne vieillesse ...

 

→  Joann Fletcher, égyptologue et spécialiste en analyse capillaire.

 

La représentation de vieillesse.

 

Entrons dans l'hypogée d'un certain Pashed, à l'ouest de Deir el-Medineh.

 

Découvrons cette demeure d'éternité ...

 

Est-il raisonnable de penser que la vieillesse puisse avoir été considérée comme choquante ?

 

Effet "miroir" de cette vieillesse d'antan :

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

→  Apophtegme ...

  Capture 3

Turin erotic papyrus

Erotic and satirical papyrus.

Deir el-Medineh, 20e dynastie, Nouvel Empire.

Turin.

Turin Museum item C.2031 (CGT 55001)

 

110 ans ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Ils sont la mémoire de l'Humanité.

Nos anciens ne voulaient-ils pas devenir tout simplement des vieillards ?

Devenir âgé, ce fut une véritable aubaine ! Bien peu d'entité pouvait ainsi prétendre à cette chance, même le plus nanti des hommes, comme ce demi-dieu, pharaon ! Il en va d'ailleurs de même de nos jours, ... Nonobstant, les privilégiés possédaient une différence notable vis-à-vis de la majorité du peuple, leur qualité de fin de vie, elle était de toute évidence bien meilleure.

 

Cet état, ne pourrait-il pas être finalement l'ultime privilège ?

La vie est le bien le plus précieux que nous puissions posséder, et probablement du reste le seul qui nous est véritablement propre. De cela, nos anciens en avaient-ils vraiment conscience ?

Une vie juste ...

Une vie heureuse ...

Et ce afin de devenir peut-être un jour, ce sage, qui le temps faisant son oeuvre, fit autorité au sein même de cette fantastique culture ! On devait probablement et bien logiquement du reste, leur quémander quelques conseils avisés.

Une vie remplie d'expériences, heureuses ou non d'ailleurs, et d'histoires,  remplie de mémoires, ...

 

Rappelons-nous ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Le commun de nos anciens Égyptiens :

  • Ne savaient pas lire.
  • Ne savaient pas écrire non plus.
  • Comptaient fort mal, probablement (?) Ceci explique "en partie" l'importance que pouvait bien avoir un scribe, quelque soit du reste son niveau hiérarchique : souvenez-vous, le savoir pouvait mener aux plus hautes des fonctions, celui bien évidemment de vizir voir même de pharaon.

 

Alors ...

Vous comprendrez, que dans ce contexte, il est pratiquement certain qu'ils ne pouvaient absolument pas estimer leur propre âge, en tout cas, de façon bien précise.

Et encore bien moins l'exprimer au sein de leur dernière demeure.

Cependant ...

En étudiant attentivement les momies, les scientifiques arrivent fréquemment à mentionner des probabilités, une échelle du probable si vous préférez. Aussi, si nous nous référons au domaine médico-légal contemporain, elles peuvent parfaitement refléter une certaine vérité.  Ainsi, les statistiques s'avèrent souvent pertinentes et ce en étudiant par exemple la croissance des os, des dents, …, à travers leur stade de développement, leurs usures, ...

 

Voici donc un monde idéalisé ou l'Homme atteignait les 110 années.

 

Magnifier nous le savons bien. Et ce dans la grande majorité des cas : car malheureusement, nos anciens furent loin d'atteindre un tel degré de vieillesse.

  • Épuisés par le travail arassant de la terre, de ...
  • Diminués probablement par la malnutrition comme par les maladies inhérentes au Nil comme les parasitoses, ou même le cancer ! Et oui vous avez bien lu, le fameux cancer. Souvenez-vous de cet homme momifié et âgé d'une cinquantaine d'années dans l'ancienne Oasis de Dakhleh qui semble bien avoir été atteint d'un cancer du rectum. Ainsi les chercheurs ont estimé que le risque de cancer dans cet oasis était d'environ 5 sur 1000, contre 50% dans les sociétés occidentales modernes selon El Molto et le Dr Peter ... 
  •  ...
  • Usés  probablement lorsqu'ils furent au service des Grands de ce monde ancien, de pharaon notamment, mais pas seulement.

Aussi, face à toute cette adversité de la vie d'antan ...

 

Nos anciens affectionnaient la vie, comme nous du reste.

 

Devaient-ils alors espérer qu'elle soit :

  • La plus longue possible ?
  • La plus sereine ?
  • La plus heureuse ? 
  • La plus prospère ? Comment alors ne pas vouloir une existence éternelle ? La plus fantasmagorique possible en plus et ce quand nous imaginons leur vie terrestre remplie de labeurs physiques, éreintante à plus d'un titre, ... Ils essayèrent ainsi de surmonter les adversités de l'existence à travers des pratiques rituelles comme celles relatives à l'au-delà, cette véritable concrétisation de tout les espoirs,
  • ...

 

Alors 110 ans, une récompense peut-être ?

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...


Souvenez-vous pour cela de cette entité terrestre, divinisée mais bien plustard comme vous savez, à savoir le légendaire Amenhotep fils de Hapou.

Scribe de son état ...

Architecte aussi quand il œuvra pour le grand pharaon Amenhotep III.

 

wikipedia : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:GD-EG-Louxor-126.JPG

"Aménôthès s'est fait représenter tel qu'il était à quatre-vingts ans, vieux, ridé et songeur, le cou maigre, la mâchoire anguleuse, grandes oreilles collées le long de la tête. Malgré cela, le vieillard est encore admirablement conservé ; ses seins sont un peu gros, le ventre bedonne, mais l'ensemble est celui d'un homme dont les ans n'ont atteint ni la santé ni les facultés." : © Georges Legrain.

Amenhotep fils de Hapou.

Source

 

"J'ai atteint 80 ans,

comblé des faveurs du roi,

j'accomplirai 110 ans !"

Inscription visible sur une statue d'Amenhotep fils de Hapou.

 

N'était-il pas mort en vérité, à l'âge plus que vénérable pour son époque, celui de 90 ans ?

Imaginez alors cet homme ...

Ayant mené une vie exemplaire aux yeux de ses paires en tout cas. Aussi à la manière d'une récompense, n'aurait-il pas été de circonstance de lui avoir accordé une existence de 110 années et ce à travers les netjerou(t) et du reste par pharaon lui même ?

Et inversement ...

Par prosélytisme bien certainement ...

Qu'en fut-il de ce personnage bien glorificateur ?

Probablement membre de cette "caste", celle qui devait d'ailleurs "pulluler" à la cour royale : alors ne s'adressait-il point à son souverain en lui souhaitant le vœu d'une existence de 110 années, tout en gardant cette force qui fit son apogée ?



"Prendre un bâton de vieillesse" ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Une expression que vous rencontrerez notamment :

  • Au sein de l'Enseignement de Ptah-hotep, ou le Livre des Maximes de Ptahhote : certainement l'un des plus anciens écrits de sagesse qui nous soit parvenu après les instructions de Shurrupak. 

Il demanda au pharaon de la 5e dynastie, Djedkarê Isési, à ce qu'il puisse transmettre à son fils sa propre moralité ainsi que son expérience. Tout cela évidemment dans cet objectif, celui que sa progéniture puisse accéder à cette haute charge, celle de vizir.

 

  • ...

 

  • En cette donation, celle de Mery (UCL 32037).

 

  • ...

 

Uc32037 f

Source

 

L'âge avançant inexorablement ...

Il fallait bien finir par passer le flambeau : hier, comme aujourd'hui d'ailleurs.

Aussi cette expression "Prendre un baton de vieillesse" imageait-elle simplement le passage des "charges / des fonctions" du père à son fils.

 

Une belle référence en cette tête verte.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Tc3aate verte de berlin

Voici donc la fameuse "Tête verte de Berlin".

© SMB Ägyptisches Museum und Papyrussammlung, Foto : Sandra Steiß.

Époque ptolémaïque.

(306 - 30 B.C.E ?

Probablement le premier siècle B.C.E ?)

Son origine semble inconnue.

Grauwacke, H. 23 cm.

Berlin, Staatliche Museen zu Berlin, Ägyptisches Museum und Papyrussammlung. Donation : James Simon.

 

D'aucuns semblent subodorer que cette belle œuvre fut conçue au premier siècle B.C.E.

Époque de la domination lagide en Égypte ...

Les archéologues considèrent même cette tête comme un exemple de l'influence exercée par l'art gréco-romain sur celui de l'égyptien tardif. 

 

Trenches egypt wood coffin

Lady Sattjeni était une figure clé, fille, épouse et mère des gouverneurs d’Éléphantine durant la fin de la douzième dynastie, en Égypte ancienne !

Par Le 31/05/2016

N
 
Logopdf
 
http://www.aime-jeanclaude-free.com/
 
 
La femme
derrière les dirigeants
les plus puissants de l'Egypte.
 
 
Après la disparition de l'ensemble des hommes de sa famille ...
Elle devint finalement l'unique détenteur des droits dynastiques et ce dans le gouvernorat de l'île d'Eléphantine.
 
13227077 495697507302065 8501018381427669884 n

 

Plan de l'article ...

 

→ Nous sommes en Mai 2016 …

Nous sommes donc à Qubbet el-Hawa ...

→  Cette nouvelle découverte daterait de la 12e dynastie au sein du Moyen Empire

Vécue sous le règne d’Amenemhat III.

Sattjeni, apparaît également dans d’autres contextes funéraires ...

→ Voici de fait une céramique avec une inscription en hiératique ...

Sattjeni fut la mère de deux gouverneurs d’Éléphantine, elle aurait donc été :

→ Sa famille, d’Eléphantine, était juste dans la hiérarchie en dessous du pharaon Amenemhat III …

 

Egy excavations qubbet el hawa

Fouilles des hypogées dans Qubbet el­-Hawa, 

à proximité de Assouan.

© Univ. de Jaén / afrol Nouvelles

 

Nous sommes en Mai 2016 …

 

Selon le Dr Mahmoud Afify, chef du secteur d'archéologie égyptienne antique au ministère des antiquités...

Il y aurait eu une découverte réalisée par la mission espagnole de l’Université de Jaen dirigée par Alejandro Jimenez-Serrano qui œuvre depuis 2008 à Qubbet el-Hawa, et ce à l’ouest d’Assouan.

 

Cette équipe aurait déjà trouvé des hypogées intacts relatifs à différentes périodes comme celle par exemple d’Héqaïb III.

 

"Depuis le début du projet,

nous nous sommes concentrés

sur une dynastie de gouverneurs locaux

qui ont eu le contrôle de la zone frontalière

entre l'Egypte et la Nubie entre 1900 et 1750 avant JC"

[...]

"... nous pouvons creuser un grand nombre de tombes

et 

nous glanons beaucoup d'informations sur le mode de vie des élites. 

Comme sur les gens qui vivaient dans les périodes ultérieures

et

réutilisaient les tombes

ils avaient un niveau social plus bas".

 Jimenez.

Professeur d'histoire ancienne à l'Université Jaen

 

Une équipe multidisciplinaire de l'université de Jaén aurait donc travaillé dans certains complexes funéraires de la seconde moitié de la 12e dynastie...

 

D’ailleurs souvenez-vous …

Cette même équipe espagnole a fait plusieurs découvertes sans précédentes. Ainsi au début de 2015, les archéologues auraient bien excavés les restes du squelette d'une femme, noble, qui aurait été exposée cancer du sein. Elle avait environ 4 200ans, et les chercheurs estimeraient qu’elle aurait vécu pendant le temps de la 6e dynastie, l'Ancien Empire

 

Nous sommes donc à Qubbet el-Hawa ...

Ce lieu représente probablement l’endroit ou se concentre la plus grande collection d'inscriptions funéraires relatives à une nécropole non royale !

 

Les hypogées de cette nécropole relatifs à de hauts dignitaires de cette région balayent une ère allant de :

  • De la 6e dynastie à savoir de 2250 à 1775 avant notre ère....
  • Jusqu'à la fin de la 12e dynastie c'est-à-dire de 1550 à 1100.

 

  Vue d assouan fevrier 1938 jpg

Voici une vue d'Assouan et ce en février 1938.

La maison des vents, en arabe ...

 

"La Vallée des princes"

 

  Qubber el hawa

 

Nous sommes bien au sein de ce "boulevard des allongés" constituant l'un des meilleurs points de vue de cette région, au niveau de la rive ouest du Nil, à 130 m de hauteur, en face même de la ville d'Assouan. Grâce aux hypogées étudiés nous connaissons maints détails quant à la vie privée de certains hauts fonctionnaires.

 

Des demeurent d'éternités creusées évidemment dans la roche mais avec cette particularité d'avoir su privilégier visiblement certaines :

  • Fissures,
  • Anfractuosités,
  • Imperfections,
  • ...

 

Vous aurez même le plaisir d'y apercevoir :

  • Des mortiers de chaux,
  • Du sable mélangé avec du plâtre,
  • ...
  • Et même, en certains endroits, il vous sera possible d'y remarquer du stuc de décoration ! Quant à l'entrée de la majorité de ces dernières demeures, elle est constituée en général d'une grande salle principale dont le plafond est soutenu par des piliers ...

 

Este es el evocador aspecto exterior del yacimiento de qubbet el hawa en cuya excavacion trabaja el arqueologo alcalaino francisco vivas

  Qubbet el-Hawa

Ce lieu constitua donc la nécropole d'Assouan.

Elle correspond comme vous savez à la dernière demeure de très hauts fonctionnaires.

Aussi, jusqu'à ce jour, les égyptologues y auraient identifiés plus d'une centaine d'hypogées.

Source

Francisco Vivas.

Un archéologue de l'équipe espagnole travaillant au niveau de l'excavation du site de la nécropole d'Assouan !

 

En fait nous sommes certainement au niveau d'un poste frontière délimitant :

  • Kemet,
  • Et le pays de Kouch (La Nubie) ...

Aussi souvenez-vous, au cours de la 18e dynastie, les Hyksôs furent chassés du nord du pays. Vient ensuite Amenhotep I qui décida de faire de l'ensemble de la Nubie une sorte de "colonie" ! Disparition de fait du royaume de Kouch devenant dès lors Ta-Seti / le pays de l’arc... Un Vice-Roi sera même nommé.

"Fils royal de Kouch, Intendant des pays du sud".

Secondé par un "Chef des archers de Kouch" ...

Par deux lieutenants généraux (Un pour le nord_ Ouaouat_la Basse Nubie / l'autre pour le sud_ Kouch_la Haute Nubie.)

 

Ainsi rappelons que les peuplades de Kouch portèrent des noms bien expressifs comme :

  • "Les scarifiés",
  • "Les porteurs de tresses",
  • "Ceux qui s'habillent de peaux",
  • "Les Néhésyou au visage brûlé",
  • "Les cheveux crépus". Kemet a connu une grande période relative aux pharaons noirs, cette dynastie nubienne, puisqu'il s'agit bien d'une nouvelle période, elle céda cependant comme vous savez sous les coups des Assyriens, des rois du Delta, ... Dès lors, nos anciens Égyptiens s'efforceront même de faire disparaître les traces de ces pharaons noirs, notamment en mutilant les statues les représentants. Cela s'est passé à plusieurs reprises après les règnes d'Hatchepsout, d'Akhet-Aton, ...

 

  Vue generale d assouan vers 1901 jpg

Vue générale d'Assouan vers 1901.

 

Qubbet el-Hawa ...

Cette nécropoles est située le long de la rive ouest du Nil ...

A travers la rivière de la cité égyptienne du sud d'Assoua. Connue autrefois connu comme la cité antique de Swenett, nous sommes en fait à environ 800 kilomètres au sud du Caire. 

Les archéologues estiment que Qubbet al-Hawa remonte sur 3 870 années au Moyen Empire de l'Egypte ancienne ...

2686 à 2181 B.C.E.

 

Les quais d assouan vers 1901 jpg

Et voici les quais d'Assouan vers 1901.

 

L une des drnieres photographie d auguste mariette pacha

L'une des dernières photographies d'Auguste Mariette Pacha.

Elle fut prise sur un chantier de fouilles près d'Assouan et ce en 1875.

 

Qubbet el hawa site in front of aswan

© Antoine Gigal.

 

  If06fca1647x231

© Alejandro Jimenez.

 

Cette nouvelle découverte daterait de la 12e dynastie au sein du Moyen Empire

 

Xnouvel hypogee age 4000 ans devint cachette d l orn rv jpe

Cartographie du Moyen Empire.

Source / lien

 

12e dynastie

Source

 

59 - Se-hotep-ib-ra / Amenemhat I, (1976 - 1947).  

60 - Jeper-ka-ra / Senusert I / Sesostris I, (1956 - 1911/10).  

61 - Neb-kau-ra  / Amenemhat II), (1914 - 1879/76).

62 - Jai-jeper-ra / Senusert II / Sesostris II, (1882 - 1872)  

63 - Jai-kau-ra / Senusert III / Sesostris III, (1872 - 1853/52).  

64 - Ne-maat-ra / Amenemhat III, (1853 - 1806/05).  

65 - Maa-jeru-ra / Amenemhat IV, (1807/06 - 1798/97). 

     -  Neferousobek (1798/97-1794/93).

Les égyptologues ne dénombrent pas moins de onze souverains ! Dont une spécificité dans cette empire, la présence d'une reine : Néfrousobek, "Les perfections de Sobek" ! N'ayant pas de successeur mâle... Le pouvoir revient donc à la reine, Néfrousobek, elle fut désignée comme un pharaon ! Les listes royales lui attribuent un règne de trois ans qui marqua la fin de cette dynastie disparue sans laisser d'héritier ...

 

Vécue sous le règne d’Amenemhat III.

 

Amenemhat iii louvre

Statue de Amenemhat III.

Musee du Louvre / Iry-Hor

 

Amenemhat iii

Sourcekairoinfo4u

 

Sattjeni, apparaît également dans d’autres contextes funéraires ...

 

Le tombeau de Sattjeni a été trouvé à la fin d’un "trou", découvert en 2013.

En 2016, Jiménez Serrano et son équipe ont continué à fouillé … Ici, un archéologue se glisse dans la petite ouverture qui permet d’entrer dans le tombeau …

Img 1947

Source

 

Ils nous permettent de reconstituer la généalogie et l’histoire des souverains d’Éléphantine durant la 12e dynastie.

Avec son masque funéraire …

En cartonnage intact …

Fabriqués à partir de couches de lin ou de papyrus, couverts de plâtre et ce couvrant son visage.

Une momie qui fut enveloppée de lin.

 

Quant à sa dernière demeure...

Elle est particulièrement bien conservée. Et selon Nasr Salama, directeur général d'Assouan et des zones de la Nubie, elle fut élaborée en bois de cèdre du Liban et ce en deux sarcophages. La dendrologie aurait même pu permettre de déterminer l'année au cours de laquelle l'arbre aurait été coupé ! Car il semblerait qu'il s'agisse d'une seule arborescence ...

A l'intérieur duquel sont apparus des parfums et des huiles de haute qualité, ce qui donne une idée du pouvoir d'achat …

 

13241121 495697493968733 330095342004432789 n

Source

 

Voici de fait une céramique avec une inscription en hiératique ...

 

Dans lequel est mentionné une certaine femme nommée Sattjeni et décrites avec le titre de "Fille de H#tj-o".

 

A

The ceramic mentioning the name of Sattjeni.

Detail of the hieratic inscription.

Author: Raúl Fernández Ruiz.


N

Ink inscription of the "Daughter of the Hatj-a".

Sattjeni.

Drawn by Ana Belén Jiménez-Iglesias.

 

Sattjeni fut la mère de deux gouverneurs d’Éléphantine, elle aurait donc été :

 

  • La fille de Sarenpout II. Ce dernier fut bien un monarque au temps de Sésostris II et III de la 12e dynastie.

 

Notons au passage :

  • Son hypogée (Tombe n°31) a gardé toute la fraîcheur quant à ses couleurs d'origine, avec des hiéroglyphes très soignés,
  • ...
  • Sarenpout fut inhumé avec l’un des premiers exemplaires d’ouchebti contenu dans son propre sarcophage anthropomorphe,

 

Aussi la découverte de Sattjeni est importante car elle nous permettra de connaître un peu plus les coutumes des nobles en Haute-Egypte. Nous apprenons ainsi maintes informations quant à cette "dynastie" d'Éléphantine.

Ainsi...

Même le squelette de Sarenpout avait des caractères morphologiques nubiens ! Et selon l’opinion de maints chercheurs cela tendrait à prouver que la famille des gouverneurs d’Eléphantine de la 12e dynastie, enterrée à Qubbet el-Hawa, possédait différentes origines ethniques.

Nubiennes ...

Egyptiennes ...

 

Sarenpout ii

© Florence Maruejol

 

  • La mère d’Héqaïb III ...

hqa-ib …

Il au moins tenu le titre de surveillant des prêtres de Khnoum, cette déité des cataractes comme vous savez.

 

Aussi QH33 fut découvert entre 1885 et 1886 :

  • Rarement sous le joug des érudits ...
  • Peut-être en raison du fait que l’intérieur de la chapelle semble avoir été remplie d'artefacts en très mauvaise état ?
  • Avec des restes humains, des bandages, des poteries, du bois en partie brûlé, des cendres, ...
  • Il y aurait eu visiblement un incendie peu de temps après les dernières inhumations vers le milieu du 5e siècle BC. Elle de fait touchée la décoration original de la niche centrale, mais aussi les artefacts funéraires de la chapelle en grande quantité et diversité.
  • Les murs, le plafond et les six piliers de la chapelle étaient complètement recouverts de suie.
  • Seul le grand naos fut partiellement épargné par la suie.

Ainsi, le gypse aurait plus ou moins été craquelée en raison certainement de très hautes températures intrinsèque à cet éventuel incendie.

 

Et, souvenez-vous quant à QH33 :

  • Les premiers travaux d’excavation ont été effectués par le général Grenfell sous la supervision d’un certain Major Plunkett. Il aurait au moins trouvés 11 hypogées sans compter les catacombes qui furent quant à elles enregistrées en 1799 ! En vérité, ce furent bien des tombeaux pharaoniques, nonobstant, ils subirent une sorte de "palimpseste" dans le cadre d’un vaste complexe chrétien …
  • La documentation scientifique des découvertes a été entreprise par le jeune Wallis Budge, qui profita alors de son premier voyage en Egypte. Ce dernier était arrivé quelques mois après le début des travaux coïncidant avec le dégagement de la tombe de Sarenput II (QH31).
  • La première présentation exhaustive semble avoir été publiée par Jacques de Morgan au sein de son Catalogue des Monuments et Inscriptions de l’Egypte Antique.

 

image_content_high_48108850_20140601170327.jpg

Masque funéraire d’Héqaïb III.

© Université de Jaen.

Source / Lien

 

  • Elle avait aussi comme fils Ameny-seneb ...

 

Nous sommes de fait en présence de deux responsables gouvernementaux ...

Deux gouverneurs tardifs ...

Et probablement du reste les plus renommés d'Assouan et ce pendant le règne du pharaon Amenemhat III.  

 

"La découverte

est d'une importance historique

car Sattjeni est l' une des figures les plus importantes du Moyen Empire,

étant la mère de Heqaib III

et

Amaeny-Senb 

deux des plus hautes autorités de Eléphantine sous le règne de Amenemhat III" 

Mahmoud Afify.

Chef du secteur Archéologie égyptienne antique au ministère égyptien des antiquités.

 

13267727 495697503968732 509031700427073988 n

Ministry of Antiquities

 

"Ces leaders

ont vécu lorsque l'Egypte était grandiose et puissante. 

 

Le royaume conquis une partie

de la Nubie,

d'Assouan

et d'Eléphantine

elle est devenue une des régions stratégiques afin de maintenir le contrôle. 

 

Il était essentiel que les gouverneurs d'Éléphantine s'entendent bien avec le roi, 

car ils avaient le pouvoir de permettre à l'armée 

à partir en campagne militaire, à travers de leur territoire".

 Jimenez.

Professeur d'histoire ancienne à l'Université Jaen.

A 6

Voici toute l'ambiguïté du porc en Égypte ancienne.

Par Le 10/01/2015

ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"… https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

 

Au fil des siècles ...

Le culte des animaux sacrés devint prépondérant, la religion égyptienne également d'ailleurs.

 

Il rassemblait un incroyable bestiaire d'où devait du reste se mêler à la fois :

  • Une évidente force symbolique,
  • Une connaissance zoologique extraordinairement fine et juste,
  • Une ...

 

L'animal que nous pouvons du reste rencontrer :

  • Au sein des temples,
  • Nourrit avec soin,
  • Parfois mis à mort rituellement,
  • Embaumé,
  • Et même certains hypogées furent créés justes pour lui.
  • Parfois, les chercheurs en découvrirent inhumés avec leurs maîtres,
  • ...


800px-Maler_der_Grabkammer_des_Horemhab_002.jpg

   Peinture de la chambre funéraire de Horemheb.

  1 422 à 1 411 B.C.E …

 

Admirez avec moi ce beau veau blanc ... 

 


bullcalfsuntrees_op_375x600.jpg

   Une peinture murale d'époque Ramesside.

Deir el-Médineh.

Hypogée d'Irynfer, n° 290.

cf. p. 185. fig. 239. Philippe Germond & Jacques Livet.

Un bestiaire égyptien, animaux dans la vie et la Religion dans la terre de Pharaon.

 London. Thames & Hudson. 2001.

Source / Lien 

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Hérodote ... 

Nos anciens habitants de Kemet l'antique ...

Des disparitions animales.

Le monde animal à la manière d'un symbole ...

Quant aux suidés, ils prospérèrent.

Ainsi le cochon ...

Le porc sauvage ...

Domestiqué dans le delta dès la période prédynastique ...

Si nous nous référons au manuel d’Archéologie Égyptienne ...

Des porcs furent même sacrifiés.

Et voici bien une constante, le porc fut absent des repas funéraires.

Animal impur  ?

 Mais, d'où venait donc cette "interdiction" ?

 Un animal abominable ?

Ainsi se nourrissaient-ils ...

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Mais le saviez-vous ?

 

  heqet.jpg

Source 

 

Hérodote ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

N’a-t-il point observé que l’horreur du cochon ne demeurait que chez les Égyptiens anciens ?

Dont on connait d'ailleurs la proximité culturelle avec les Israélites.

 

"Ils regardent le pourceau

comme un animal immonde.

Si quelqu’un en touche un,

ne fût-ce qu’en passant,

aussitôt

il va se plonger dans la rivière avec ses habits"

Herodote

 

Aussi ...

Face à cette "impureté rituelle" ...

Il ajouta que " ... ceux qui gardent les pourceaux, Égyptiens de naissance, sont-ils les seuls qui ne puissent entrer dans aucun temple d’Égypte."

 

Une exception rituelle semble cependant demeurer à ce rigoureux tabou ...

 

"Il n’est pas permis aux Égyptiens d’immoler des pourceaux

à d’autres dieux qu’à la Lune

et

à Dionysos,

à qui ils sacrifient […]

dans la même pleine lune […]

tout autre jour,

ils ne voudraient pas en goûter !"

Herodote

 

Ainsi ...

Hérodote semble parfaitement se refuser à nous révéler la raison de cet interdit.

 

" ... il n’est pas convenable de [la] rapporter"

Occultant ainsi une des clefs majeures de la civilisation orientale.

 

Nos anciens habitants de Kemet l'antique ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Comme vous savez ...

Ils formaient, ce qui semble de nos jours pratiquement perdu, un peuple en complète harmonie vis-à-vis de mère nature.

Seulement, dans toute "règle", demeure des exceptions à la manière peut être de cet autre beau pays, des temps modernes quant à lui, celui que nous dénommons parfois "la Suisse de l’Amérique centrale" ou "Que vivent pour toujours le travail et la paix" : le Costa Rica ... 

 

Harmonie donc avec :

  • L'Itéru, jtrw,
  • Le domaine minéral,
  • Celui végétal bien entendu,
  • Et bien sûr animal ... Ainsi, quant au règne de ce dernier, ils devaient y différentier trois types de vie parfaitement indépendantes (?)  

 

A savoir :

  • Les marais (pehou, ...), 
  • La campagne et les terres cultivées (ouou),
  • Le désert (deshret). Voici donc différents biotopes qui peuvent en partie, peut-être, expliquer cette richesse faunique.

Adonc, ne serions-nous pas là en présence d'un facteur nous permettant une certaine compréhension vis-à-vis de nos anciens, de leur sens aigu quant à l'observation des diverses espèces qu'ils devaient du reste côtoyer et ce quotidiennement ?

 

Ainsi cette faune leur permettait d'acquérir :

 

"Chacun ensemence son champ

et

y lâche les pourceaux".

Selon Hérodote... 

 

La liberté de nos cochons fut donc aussi employée à des fins agricoles à savoir, l'enfouissement des graines dans les sols mais aussi pour le dépiquage.

  • La domestication,
  • La chasse,
  • La protection,
  • Les soins,
  • Des animaux de compagnie ... Ils furent bien souvent vénérés, et ce malgré une certaine hostilité potentielle, probable, imaginée / réelle, ... 

 

Leurs connaissances :

  • Éthologiques,
  • Comme zoologiques, permirent probablement à l'aboutissement d'une incarnation dans un animal donné, d'une certaine divinité, dont les "pouvoirs" devaient être liés aux caractéristiques spécifiques de l'animal en question. Ainsi, l'esprit de cette divinité investissait l'animal devenant sacré car en relation avec le netjer ...

 

Les animaux de Kemet furent représentés comme vous savez par de très nombreuses espèces dont certaines ont totalement disparu de la faune égyptienne actuelle.

 

Des disparitions animales.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Y aurait-il une similitude avec notre époque moderne ? Le dernier léopard d'Égypte ... 

Aussi...

Souvenez-vous des quatre dents de panthérinés découvertes à Guizeh au début même de l'année 2014.

 

giza-discoveries-10.jpg

Source / Lien

 

Ainsi :

  • Deux dents de léopard furent découvertes au sein d'une maison.
  • Puis à nouveau deux autres dans un monticule sis le bâtiment en question.

 

Nonobstant ...

Les chercheurs devaient probablement s'attendre à y découvrir des os s'y rapportant.

Seulement voilà ...

Au jour du 21 Janvier 2014, cela ne fut pas le cas.

Comment les chercheurs pouvaient-ils alors expliquer la présence de tels félins et surtout en ces lieux ?

Alors, souvenons-nous encore de cet Ancien Empire, de cette ère qui vit l'érection des plus grandioses pyramides. Ainsi, pouvons-nous voir quelques hauts personnages vêtus de peau de léopard. Comme le fut parfois d'ailleurs les membres même de la famille royale. De temps à autre, cette peau gardait même la tête de l'animal.

Ne serait-ce point là une explication plausible quant à la présence de ses dents ?

Provenaient-elles de la "tête" même d'un tel vêtement ?

Le prêtre supposé occupant ses lieux, fut-il membre de la famille royale ? Ce qui du reste pourrait fort bien expliquer l'importance et le nombre de chambres (21) de cette grande maison.

 

Les prêtres-Sem,

ḥm-kȝ,

Ils furent des prêtres funéraires finalement.

 

  sennefer (39)

  Voici une superbe photo d'un prêtre-sem.

Provenant du très bel hypogée de Sennefer.

Source / Lien 

 

Le monde animal à la manière d'un symbole ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

La symbolique ...

C'est encore de nos jours un des ressorts cachés du pouvoir. Ainsi les symboles d’une nation représentent bien une véritable clé quant au déchiffrement même de son système à la fois politique et bien évidemment social.

Nous pouvons de nos jours observés une véritable sécularisation de nos sociétés. De fait, le fond archaïque et symbolique de l’être humain n’a pas vraiment disparu. Ainsi, quelques artefacts quant à ce sentiment religieux se retrouvent aujourd’hui camouflés au sein même de nos pratiques quotidiennes.

 

Nous trouvons le symbole dans de bien nombreux hiéroglyphes, figurines, statues, fresques, ..., dans de riches sépultures, mais pas seulement comme vous savez.

 

Associés aux déités :

→ Certains animaux furent du reste quasiment élevés dans les temples comme pouvait l'être par exemple l'Ibis, les chats, les chiens, ...

→ Ils furent ensuite sacrifiés afin d'être donnés en offrandes aux netjerou(t) ...

→ Ainsi, afin de remercier la divinité d'avoir exaucé son vœu, un dévot devait certainement l'acheter aux prêtres éleveurs ; l'animal était de fait immolé, momifié puis inhumé au sein d'un cimetière réservé à son espèce.

Une sorte d'économie parallèle était alors née. Basée non pas directement sur l'élevage mais plutôt sur les cultes ... Ce qui d'ailleurs provoqua probablement, à la manière de notre ère moderne, des tromperies.

→ Nonobstant, une fois parvenue dans l'au-delà, l'animal considéré devait servir alors de messager auprès de la déité pour enfin bénéficier de l'éternité.

 

Quant aux suidés, ils prospérèrent.

Suidae ... 

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Tous les cochons auraient-ils le même ancêtre : Sus Scrofa ?

Le sanglier sauvage,

Grandes défenses,

Ils auraient émigré alors vers l'Afrique du nord et ce au quaternaire.


De ce dernier serait apparu :

  • Les porcs,
  • Les phacochères,
  • Les sangliers,
  • ...

Le sanglier, Sus scrofa
4 4

Ce hieroglyphe represente le peuple egyptien et ressemble un peu au ba l un des symboles de l ame du corps ou comme le pense duke a un oiseau prenant un selfie

L'oiseau-Rekhyt fut bien l’incarnation des gens du peuple adulant pharaon. En Égypte ancienne.

Par Le 20/11/2014

ankh hiero   "Vivre" …  "La vie" … https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

"L’Égypte est la plus lointaine

 des formes définies qui restent sur l’horizon du passé.

Elle est la vraie mère des hommes.

C’est comme une multitude immobile,

et

gonflée d’une clameur silencieuse"
Elie Faure, Histoire de l’art. 

 L’Art antique, Introduction à la première édition (1909), Denoel, 1985.

 

Monsieur Laurent Hallé ...

Voici ce qu'un ami m'écrivit dans la journée d'hier, nous étions le 15 mars 2022, au sujet du titre de mon article ; il vous apparaîtra que son sentiment, appuyé, est parfaitement justifié, je lui en suis très reconnaissant bien évidement. Comment pourrait-il en être autrement du reste ? !

 

Sic :

 

"C'est bien plus méprisant que cela …

Car le vanneau huppé est un symbole de Basse-Égypte,

la terre conquis par Narmer.

Dans l’inconscient collectif des anciens égyptiens le centre culturel est en Haute-Égypte,

et ce signe a vraiment une connotation péjorative …

On pourrait traduire à la française comme les politiques aiment le dire …

les petites gens

C'est le terme rekhyt "

 

Ainsi, souvenons-nous …

La base de la religion égyptienne ancienne fut bien le culte, et non la croyance, en comparaison à celles d’aujourd’hui bien évidemment.

 

Ce culte était d'ailleurs davantage qu'un rite, ce fut une véritable création, comme fut du reste :

  • La pensée.
  • Le mot,
  • Le geste,
  • ... Tous, ils furent parfaitement créateurs pour nos anciens Égyptiens.

 

Ainsi …

La représentation animale était, comme vous le savez, très répandue au sein de la Kemet antique.

De l'écriture hiéroglyphique,

A la grande statuaire, alors, il me semble visiblement impossible d'évoquer l'une de ses expressions sans en mentionner ou sous-entendre du moins toutes les autres.

 

Ouadi hammamat 116

Voici un homme, il est bien agenouillé et en adoration.

Et ce non pas devant pharaon, mais plutôt devant le nTr Min.

Nous sommes au sein du fameux Wadi Hammamat.

Source / Lien

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

De vraies valeurs symboliques …

 

La mythologie égyptienne ...

 

Voici donc un bel oiseau, muni de sa longue huppe noire.

 

Quant à son habitat …

 

Pas beaucoup de différence entre le mâle et la femelle adulte.

 

Le jeune oisillon ...

 

Revenons aux temples, aujourd’hui rien ne devrait vous empêcher d’y pénétrer.

 

Cela nous conduit tout droit vers le vanneau huppé.

 

Ainsi l’évolution faisant …

 

Cependant Rekhyt, ne fut pas forcément un oiseau.

 

Cependant pourquoi ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

Ouadi hammamat 134 le faucon horus fil d isis

Voici le faucon Horus, fils d'Isis.

Wadi Hammamat.

Source / Lien 

 

De vraies valeurs symboliques …

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Le fameux rekhyt ...

Pouvons-nous y voir un symbole politique ? Avec le "peuple adorant le souverain" à la manière d'aujourd'hui avec notre Marianne symbole de la République en laquelle les Français sont appelés à se reconnaître ...

Certaines divinités pouvaient se manifester à travers un animal. Ce qui conduisit, d’une façon bien inéluctable, à une sorte de bestiaire particulièrement riche.

Abondant même,

Et ce à travers notamment certaines facultés, elles pouvaient égaler, voir même dépasser celles des hommes, comme la :

  • Force,
  • Rapidité,
  • ...
  • Beauté, autant de critères finalement afin que le divin puisse s'incarner en un animal.

 

L’iconographie animalière nous semble particulièrement florissante en qualités, ... Renforçant certainement l'admiration, l’adulation, …, que nos anciens devaient y porter. Ainsi, nous pouvons observer certaines divinités prenant quelques traits animaliers.

  • Le corps,
  • La tête,
  • Les pattes,
  • ... Et ce en une sorte de langage symbolique.

 

Nonobstant, le côté opposé coexistait.

isf.t

Le mal nécessaire ...

Isefet était bien finalement celui que les humains ne pouvaient guère comprendre. Cependant il devait résulter de la volonté divine comme si Aâpep lui-même était une menace, non voulue pas le Créateur lui-même.

 

De fait …

Qu'il s'agisse de "qualités" considérées comme des défauts fondamentaux aux yeux de nos anciens.

Tout en étant vus comme des non "nuisibles".

De telle manière qu’ils purent parfois être même utiles à la vie de tous les jours comme l'âne, le  serpent.

Adonc …

Ce mal considéré, cet animal en fait, pouvait être associé à la représentation de ce qu’il y avait de plus mauvais en ce monde …

Tout un symbole …

G23vanneau

rḫyt (G23) phonogram or phon-det rkhjt.

Category:Lapwing (hieroglyph)

 

La mythologie égyptienne ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

La mythologie ...

La faune Kémite ancienne … Tous les deux furent, mais vous le savez pertinemment, intimement liées. Le symbolisme animal au sein de Kemet était donc très développé.

Et bien sûr, les oiseaux en firent partie.

Aussi ...

Que dire de la formation de l’État pharaonique avec cette massue du souverain "Scorpion", utilisant alors le vanneau, cet oiseau rékhyt, comme un symbole du peuple soumis par le souverain conquérant.

Un rôle "plein" de symbole ...

 

Montrant la puissance divine des déités et ce à travers certaines capacités, certes connues, mais propres aux animaux et qu’aucun être humain ne saurait égaler :

  • Le vol d’un faucon qui gagne les cieux mieux que n’importe quel autre oiseau,
  • Et dans l’enseignement pour Mérykarê, l’Asiatique est comparé à "un crocodile sur son rivage"  ou à un "oiseau étrange" nichant dans les marécages du Delta P. VERNUS, Sagesses de l’Égypte pharaonique, Paris, 2001, p. 147.
  • La férocité d’un lion ou d’une lionne,
  • Bédouins et Asiatiques sont des nomades comparés à des migrateurs, qui s’opposent aux Égyptiens, sédentaires A. L OPRIENO, op. cit. , p. 24  sq.

Les comparaisons des étrangers à des animaux sont très variées et nombreuses dans la littérature égyptienne ; leur intégration est assimilée à une "domestication".

  • Ou encore la force d’un taureau,

  • De l’enfant assimilé à un singe  P. C HARRON, "Étienne Geoffroy de Saint-Hilaire (1772-1844) et l’anencéphalie",

  • ... figurent parmi les premiers emprunts faits au monde animal pour exprimer la nature du divin.


Nous sommes bien au sein d'un langage métaphorique.

 

Ouadi hammamat 223 nfaucon grave en relief dans le creux

Un bien beau faucon gravé en relief dans le creux ...

Wadi Hammamat.

Source / Lien

 

Adonc, l’animal est avant tout l’expression métaphorique d’une puissance attribuée à un nTr, un pharaon, voire même à un être humain.

 

Alors, dans cette optique souvenez-vous des :

Faucons,

  • Horus, et par conséquence Râ, Aton,
  • Montou,
  • Sokaris,
  • Sopdo,
  • Kebehsenouf ...

 

Tout autant furent-ils l'image du Bâ des netjerou(t) et bien sûr des mortels.

 

Le faucon à tête humaine ...

  • ,
  • Osiris,
  • Hayhor,
  • ... Et que dire des "Ames de Pê", les manifestations même des mânes royaux ?
     

Vautours,

 

Ibis blancs,

  • Thot,
  • Kherybaqef ... 
     

Autruches,

  • Seth,
  • Shou,
  • Maât,
  • Osiris ... Des oiseaux qui visiblement furent observés par nos anciens. Alors j'en suis évidemment arrivé à subodorer qu'ils en déterminèrent quelques comportements qui pouvaient bien apparaître comme leur étant bien spécifique.

   

Notèrent-ils alors quelques spécificités comme :

  • Une vitesse de vol dés plus rapide pour certains ... ?
  • Une vue extrêmement développée pour d'autres, peut-être ... ?
  • Imposant par certaine taille, l’envergure plus précisément, ... ?
  • Un plumage superbe qui du reste servit parfois de coiffe rituelle, d'éventail, de flabella ... ?
  • Leurs façons de prendre soin de leurs oisillons ?

D'ailleurs ils pouvaient fort bien avoir cette analogie avec l'Homme quant à cette sollicitude, cette dépendance au début de la vie et durant de bien long mois.

  • ... ?

 

Furent-ils considérés comme :

  • Bienfaisant ?
  • Malfaisant ? Souvenez-vous d'Aménophis IV. Ainsi, certains concepts religieux de pharaon accordaient le même droit à la vie pour toutes les créatures du netjer universel, l’unique, ... Les tabous tombèrent-ils véritablement à cette époque (?). Ceux là même qui frappèrent les espèces Typhoniennes d'avant son règne.

Une colonne du troisieme niveau du sanctuaire d hatchepsout a deir el bahari

Une colonne du troisième niveau du sanctuaire d’Hatchepsout à Deir el-Bahari.

© Kenneth Griffin

 

Voici donc un bel oiseau, muni de sa longue huppe noire.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Cette caractéristique qui lui est propre est bien à l’origine de son nom :

  • Parfaitement effilée,
  • Recourbée,
  • ...

 

Le vanneau huppé ...

Vanellus vanellus.

O : Charadriformes, F : Charadriidés.

A 4

Source

 

Tel est également l’oiseau du jour :

  • De petite taille,
  • Avec une démarche penchée en avant dont les pattes roses foncées sont bien raides …
  • Le bec noir,
  • L’arrière de sa tête est de couleur marron.

 

Ainsi :

  • Sa face,
  • Et son plastron, sont de couleurs noirs. Contrastant bien avec son ventre qui lui est blanc. 

 

 

Voici une belle synthèse éditée par Sylvie Bauche, que je vous laisse le soin d'apprécier :

Je me suis permis de repaginer quelque peu, en évitant d'en dénaturer le sens et l'objectif de l'auteure ...

 

Voici donc : "La huppe fasciée doit sa nomenclature aux rayures noires et blanches de son plumage.

 

C’est un oiseau de taille moyenne.

  • Il possède une huppe érectile, longue et orangée se terminant par du noir.
  • Son bec est long, mince et recourbé.
  • Ses ailes sont larges et arrondies, et ses pattes courtes, mais puissantes.
  • C’est un oiseau peu farouche qui pousse des cris qui ont retenu toute l’attention des hommes et particulièrement les Égyptiens, ces grands observateurs de la nature.

En hièroglyphe translitéré par db(3), pour l’oiseau dérivé de "celui qui bloque". Effectivement cet oiseau bloque l’entrée de son nom nid avec du limon. Souvent représentée dans l’art égyptien (dans le sycomore, arbre de vie …) , elle signifie l’enfant héritier de son père.

 

Par son cri, voir en fin de cet article S.V.P, elle attire les autres oiseaux qui la craignent. Aussi on la trouve souvent représentée tenue par les ailes pour rameuter la volaille qui aurait eu l’indélicatesse de s’éloigner.

 

À voir dans l'hypogée de Knoumhotep II à Beni Hassan, mastaba de Ptahhotep à Saqqarah.

Son nom tardif est souvent le koukouphas ou cucufat.

  • On le retrouve dans des textes de la Bible et le Coran(hudhud). Elle a même un nom hébreu puisqu’elle est l’oiseau national de l’État d’Israël.
  • C’est aussi l’acteur principal de la Conférence des oiseaux, recueil en langue persane du poète iranien Farid al Din Attar en 1177. C’est l'histoire d'une bande de trente oiseaux pèlerins partant sous la conduite d'une huppe fasciée à la recherche du Simurgh, leur roi, et relate leurs hésitations et incertitudes.

Ce sont en vérité les étapes qu’un soufi doit entreprendre pour atteindre la vraie nature de Dieu. Le récit se lit et se vit comme en ancienne Égypte. On oublie trop souvent que les hiéroglyphes gravés dans les pyramides étaient récités à haute voix, scandées par un balancement du corps. Les sons devaient résonner sur les murs pour s’élever vers les nTr.

 

N'oublions pas que les oiseaux sont des marqueurs du temps.

D’autre part il chante et bouge en même temps. Ils sont à l’aise sur terre, dans les airs, sur l’eau et au ciel. "

Egypt giza 05

Une belle tranche de vie, au sein de l'Ancien Empire, celle d’un homme nommé Perseneb... ! En Égypte ancienne !

Par Le 29/07/2014

ankh hiero "Vivre"… "La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

  Nous sommes le 29 Juillet 2014... 

 

 

Kemet...

Ce fut probablement, comme vous le savez, l'une des plus grandes civilisations du monde antique.

 

Avec deux siècles :

- D'égyptologie,

- D'explorations,

- De fouilles aussi...

 

Deux cents ans comme vous le savez :

- Qui ont dévoilé d'incroyables secrets,

- Permis des découvertes fabuleuses,

- Concéder de merveilleux écrits,

- Inspirés de fantastiques romans également,

- ...

 

Des découvertes qui sont aujourd'hui :

- Non seulement revisitées,

- Mais surtout réétudiées,

- Réexaminées,

- ... 

 

Comme vous allez vous en apercevoir, c'est l'objectif de la thématique d'aujourd'hui à savoir.

 

"Redécouvrir les hypogées de Guizeh"

 A l'âge où les pyramides furent construites.

 

Maintenant que la chronologie des souverains est non pas, parfaitement établie, mais quelque peu structurée.

Même si nous savons qu'elle est largement perfectible dans sa compréhension, dans..

Il semblerait bien que les chercheurs commencent à étudier les tranches de vie quotidiennes d'entités beaucoup moins prestigieuses, quant à leurs titres, mais, combien plus passionnantes encore.

 

  10174809_10204474505731277_7518136797636845967_n.jpg

Une très belle photo...

© Reda Abdel Halem.

 

Voici une tranche de vie, au sein de l'Ancien Empire de l'Égypte antique...

 

Celle d'un personnage à travers quelques peintures murales... 

Celui d'un prêtre...

Il serait dénommé Perseneb.

 

29d17007-6f9e-2384.jpg

Source / Lien

 

Plan de l'article...

 

→ Nous sommes en 2012 !

 

→ Une découverte, celle d'un hypogée, qui finalement ne daterait pas d'hier dans tous les sens du terme !

 

→ Il y a 4 300 ans !

 

→ Un site archéologique dès plus renommés !

 

→ Un hypogée érigé en trois salles !

 

→ Des peintures murales montrant des scènes de la vie quotidienne...

 

→ Une belle tranche de vie antique à travers quelques scènes dès plus vivantes...


→ Selon les inscriptions retrouvées dans cet hypogée...

 

→ L'avenir... 

 

Nous sommes en 2012 !

 

Au sein d'investigations réalisées par une équipe de l'Institut d'Études Orientales de l'Académie des Sciences de Russie.

 

En fait...

Il semblerait que cette mission œuvrait depuis 1996.

 

Une découverte, celle d'un hypogée, qui finalement ne daterait pas d'hier !

 

Puisqu'il semblerait avoir été enregistré par :

 

- Le légendaire explorateur que fut l'allemand Karl Richard Lepsius.

 

- Mais également par l'égyptologue français à savoir Auguste Mariette... Deux grands personnages qui visiblement classèrent cette dernière demeure au sein du 19e siècle ! Mais cela semble bien se justifier, lisez plutôt.

 

Ainsi :

 

"Connu depuis le 19e siècle de notre ère,

l'hypogée ne pouvait guère présenter

de nouvelles fonctionnalités !

 

Par conséquent,

ce fut une vraie surprise de découvrir une peinture

de l'Ancien Empire

au niveau du mur oriental de la pièce centrale"

Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

 

Aujourd'hui...

Plus précisément en 2012...

Grâce à cette équipe de l'Institut d'Études Orientales de l'Académie des sciences de Russie.

L'hypogée serait estimé de la cinquième dynastie.

Nous sommes ainsi au sein de l'Ancien Empire.

 

giza-painting-discovery-1.jpg

Source / Lien

 

Il y a 4 300 ans !

 

Probablement sommes-nous :

- Au milieu,

- Ou alors à la fin de la 5e dynastie.

2 450 à 2 350 avant notre ère...

 

Cartouches des rois de la Ve dynastie 

Cartouches des pharaons de la Ve dynastie relevés sur les Tables d'Abydos mais ne mentionnant pas Shepseskarê -

Classés dans l'ordre chronologique, de gauche à droite...
Ochmann-HH.

Fichier sous licence Creative Commons - Paternité

 

-26- Ouserkaf (2 504 - 2496),

-27- Sahourê (2 496 - 2483),

-28- Neferirkarê (2 483 - 2463),

Shepseskarê (2 463 – 2 456),

-29- Neferefrê (2 456 - 2 445),

-30- Niouserrê (2 445 - 2 414),

-31- Menkaouhor (2 414 – 2 405),

-32- Djedkarê-Isesi (2 405 - 2 367),

-33- Ounas (2 367 - 2 347).

 

Un site archéologique dès plus renommés !

 

Puisque nous sommes visiblement à 300 m à l'est de la légendaire et grande pyramide du plateau de Guiseh !

 

Rappelons...

C'est un site fort riche en informations et pas seulement en fonction de la présence des fameuses et légendaires pyramides...

Un lieu, comme vous le savez du reste, aux nombreux petits hypogées. Et par voix de conséquence, particulièrement abondants en renseignements quant à la vie quotidienne de nos anciens, à la manière de tranche de vie. D'ailleurs, leurs propriétaires devaient être de rang social quelque peu important simplement par le fait d'avoir le droit de pouvoir ériger leur dernière demeure en ce lieu et à cette époque surtout quant à l'Ancien Empire.

 

Littéralement...

Des champs de dernières demeures à l'est et à l'ouest de la grande pyramide !

 

500px-Giza_pyramid_complex_-map-_fr.svg.png

Voyez au pourtour de la pyramide de Khéops, et pour ne mentionner qu'eux...

Le cimetière Ouest...

Le cimetière Est...

Source / Lien

 

Un hypogée érigé en trois salles !

 

Voici un mur restauré d'une pièce dédiée aux offrandes :

 

giza-painting-discovery-12.jpg

© Maksim Lebedev
Source / Lien

 

Quant aux autres salles :

 

- Celle centrale...

 

giza-painting-discovery-2.jpg

Avec quatre statues...

© Maksim Lebedev
Source / Lien

 

- Et la chambre funéraire...

Elle semblait quant à elle contenir pas moins de onze statues qui représentaient apparemment le propriétaire, Perseneb. Mais également certains membres de sa famille.

 

Des peintures murales montrant des scènes de la vie quotidienne...

 

Une thématique qui est probablement l'un des sujets les plus passionnants qui soit à savoir "essayer" d'imaginer comment nos ancêtres, si éloignés furent-ils, pouvaient vivre et cela de façon quotidienne.

 

N'oublions pas...

L'histoire est toujours en mouvement.

Alors essayons de mentionner une certaine réalité, également historique, mais qui bien évidemment complique quelque peu les interprétations.

 

→ Ainsi, au "Moyen âge", pour ne mentionner que cette époque, une certaine population devait utiliser l'intérieur comme un habitat.

 

→ ...

 

→ De plus, aux environs du 19e siècle de notre ère...

La croissance...

Comme du reste l'industrialisation du Caire...

Tous cela semblent avoir conduit à d'intenses pollutions quant au site de Guizeh.

 

En pleine restauration, ce qui devait bien évidemment inclure le nettoyage :

 

giza-painting-discovery-4.jpg

Sans critiquer pour autant...

C'est quand même un métier, une passion,..., à risques.

© Maksim Lebedev

Source / Lien

 

giza-painting-discovery-4-modifiee.jpg

Attention : image initiale modifiée...

© Maksim Lebedev

Source / Lien

 

Nonobstant :

 

"... aucune des scènes n'a été complètement perdues.

 

Les traces restantes

permettent la reconstruction de l'ensemble de la composition"

Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

 

Ainsi...

Les scientifiques auraient découverts des peintures au moment où ils auraient commencé la restauration de cet hypogée.

 

"La peinture a été faite sur une mince couche de plâtre fin blanc

noirci par la suie

et

la saleté du 19ème siècle.

 

Au moment de l'enregistrement,

seulement environ 30 pour cent de l'enduit d'origine

était visible conservé sur le mur"

Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

 

giza-painting-discovery-7.jpg

"Au moment de l'enregistrement,

seulement environ 30 pour cent de l'original

en plâtre avait été conservé sur le mur"

© Maksim Lebedev

Source / Lien

 

Une belle tranche de vie antique à travers quelques scènes dès plus vivantes...

 

Probablement une illustration d'une tranche de vie quotidienne ! Voilà ce que les chercheurs ont eu le privilège de découvrir.

 

→ En haut d'un des mûrs...

Il y a visiblement des barques qui naviguent encore sur le Nil et cela en direction du sud, si on se réfère aux voiles.

 

"... représentent probablement le retour du propriétaire du nord après un pèlerinage

ou

 une inspection de ses domaines funéraires"

Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

                                                                                                          

Quant à ses domaines...

Il semblerait bien qu'ils furent exonérés d'impositions.

Étaient-ils transmis par les défunts afin de soutenir les survivants qui se devaient à l'entretien de la dernière demeure ? 

 

En tout cas :

 

 "... bateaux avec des voiles

[...]

cela reflète le statut élevé de la personne."

Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

 

giza-painting-discovery-9.jpg

Un bateau en haut d'un des murs...

 "Cette image montre une reconstruction de l'un d'eux."

© Maksim Lebedev

Source / Lien 

 

→ Un homme avec son épouse et "probablement" ce qui devrait être un chien domestiqué, certainement déjà à cette époque !

 

giza-painting-discovery-10.jpg

Le chien est montré ici aux pieds de Perseneb !

© Maksim Lebedev

Source  / Lien

 

→ Des scènes de la vie agricole...

 

"Deux registres inférieurs représentant différentes scènes agricoles :

de labour,

de semis,

 les travailleurs de conduite moutons sur des graines de semence,

ânes route chargé de gerbes à l'aire de battage"

 Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

 

giza-painting-discovery-8.jpg

Une scène agricole...

Une conduite de moutons visiblement... 

© Maksim Lebedev

Source  / Lien

 

→ Un homme (Le défunt ?) sur un bateau, certainement une scène de chasse aux oiseaux et ceci au sein d'un marais !

 

giza-painting-discovery-14.jpg

Cette image montre une partie du marais...

© Maksim Lebedev

Source  / Lien

 

Tout un symbolisme ?

 

"Toutes les scènes représentées ont des significations symboliques importantes.

 

La chasse aux oiseaux dans le marais

peut se référer à des idées de renaissance

et

de domestication des forces chaotiques"

Maksim Lebede.

Professeur à l'Université d'État de Russie...

 

→ …

 

Selon les inscriptions retrouvées dans cet hypogée...

 

L’homme aurait été visiblement dénommé Perseneb.

 

Et devait avoir pour fonction celui :

- De prêtre...

- Mais également d'intendant.

 

Son hypogée, vous l'aurez bien compris, fut en partie restauré par cette mission Russe. Et cela le fut en 2013.

 

L'avenir...

 

Comme vous le savez, les peintures sont en cours d'être restaurées.

 

Visiblement...

La fin des travaux feront certainement l'objet d'une publication.

 

Alors à suivre prochainement...    

 

Clé de VIE  

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

     • Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse