Symboles

1 51

Voici toute l'ambiguïté du porc en Égypte ancienne.

ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"… https://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

 

Au fil des siècles ...

Le culte des animaux sacrés devint prépondérant, la religion égyptienne également d'ailleurs.

 

Il rassemblait un incroyable bestiaire d'où devait du reste se mêler à la fois :

  • Une évidente force symbolique,
  • Une connaissance zoologique extraordinairement fine et juste,
  • Une ...

 

L'animal que nous pouvons du reste rencontrer :

  • Au sein des temples,
  • Nourrit avec soin,
  • Parfois mis à mort rituellement,
  • Embaumé,
  • Et même certains hypogées furent créés justes pour lui.
  • Parfois, les chercheurs en découvrirent inhumés avec leurs maîtres,
  • ...


800px-Maler_der_Grabkammer_des_Horemhab_002.jpg

   Peinture de la chambre funéraire de Horemheb.

  1 422 à 1 411 B.C.E …

 

Admirez avec moi ce beau veau blanc ... 

 


bullcalfsuntrees_op_375x600.jpg

   Une peinture murale d'époque Ramesside.

Deir el-Médineh.

Hypogée d'Irynfer, n° 290.

cf. p. 185. fig. 239. Philippe Germond & Jacques Livet.

Un bestiaire égyptien, animaux dans la vie et la Religion dans la terre de Pharaon.

 London. Thames & Hudson. 2001.

Source / Lien 

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Hérodote ... 

Nos anciens habitants de Kemet l'antique ...

Des disparitions animales.

Le monde animal à la manière d'un symbole ...

Quant aux suidés, ils prospérèrent.

Ainsi le cochon ...

Le porc sauvage ...

Domestiqué dans le delta dès la période prédynastique ...

Si nous nous référons au manuel d’Archéologie Égyptienne ...

Des porcs furent même sacrifiés.

Et voici bien une constante, le porc fut absent des repas funéraires.

Animal impur  ?

 Mais, d'où venait donc cette "interdiction" ?

 Un animal abominable ?

Ainsi se nourrissaient-ils ...

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Mais le saviez-vous ?

 

  heqet.jpg

Source 

 

Hérodote ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

N’a-t-il point observé que l’horreur du cochon ne demeurait que chez les Égyptiens anciens ?

Dont on connait d'ailleurs la proximité culturelle avec les Israélites.

 

"Ils regardent le pourceau

comme un animal immonde.

Si quelqu’un en touche un,

ne fût-ce qu’en passant,

aussitôt

il va se plonger dans la rivière avec ses habits"

 

Aussi ...

Face à cette "impureté rituelle" ...

Il ajouta que " ... ceux qui gardent les pourceaux, Égyptiens de naissance, sont-ils les seuls qui ne puissent entrer dans aucun temple d’Égypte."

 

Une exception rituelle semble cependant demeurer à ce rigoureux tabou ...

 

"Il n’est pas permis aux Égyptiens d’immoler des pourceaux

à d’autres dieux qu’à la Lune

et

à Dionysos,

à qui ils sacrifient […]

dans la même pleine lune […]

tout autre jour,

ils ne voudraient pas en goûter !"

 

Ainsi ...

Hérodote semble parfaitement se refuser à nous révéler la raison de cet interdit.

 

" ... il n’est pas convenable de [la] rapporter"

Occultant ainsi une des clefs majeures de la civilisation orientale.

 

Nos anciens habitants de Kemet l'antique ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Comme vous savez ...

Ils formaient, ce qui semble de nos jours pratiquement perdu, un peuple en complète harmonie vis-à-vis de mère nature.

Seulement, dans toute "règle", demeure des exceptions à la manière peut être de cet autre beau pays, des temps modernes quant à lui, celui que nous dénommons parfois "la Suisse de l’Amérique centrale" ou "Que vivent pour toujours le travail et la paix" : le Costa Rica ... 

 

Harmonie donc avec :

  • L'Itéru, jtrw,
  • Le domaine minéral,
  • Celui végétal bien entendu,
  • Et bien sûr animal ... Ainsi, quant au règne de ce dernier, ils devaient y différentier trois types de vie parfaitement indépendantes (?)  

 

A savoir :

  • Les marais (pehou, ...), 
  • La campagne et les terres cultivées (ouou),
  • Le désert (deshret). Voici donc différents biotopes qui peuvent en partie, peut-être, expliquer cette richesse faunique.

Adonc, ne serions-nous pas là en présence d'un facteur nous permettant une certaine compréhension vis-à-vis de nos anciens, de leur sens aigu quant à l'observation des diverses espèces qu'ils devaient du reste côtoyer et ce quotidiennement ?

 

Ainsi cette faune leur permettait d'acquérir :

 

"Chacun ensemence son champ

et

y lâche les pourceaux".

Selon Hérodote... 

 

La liberté de nos cochons fut donc aussi employée à des fins agricoles à savoir, l'enfouissement des graines dans les sols mais aussi pour le dépiquage.

  • La domestication,
  • La chasse,
  • La protection,
  • Les soins,
  • Des animaux de compagnie ... Ils furent bien souvent vénérés, et ce malgré une certaine hostilité potentielle, probable, imaginée / réelle, ... 

 

Leurs connaissances :

  • Éthologiques,
  • Comme zoologiques, permirent probablement à l'aboutissement d'une incarnation dans un animal donné, d'une certaine divinité, dont les "pouvoirs" devaient être liés aux caractéristiques spécifiques de l'animal en question. Ainsi, l'esprit de cette divinité investissait l'animal devenant sacré car en relation avec le netjer ...

 

Les animaux de Kemet furent représentés comme vous savez par de très nombreuses espèces dont certaines ont totalement disparu de la faune égyptienne actuelle.

 

Des disparitions animales.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Y aurait-il une similitude avec notre époque moderne ? Le dernier léopard d'Égypte ... 

Aussi...

Souvenez-vous des quatre dents de panthérinés découvertes à Guizeh au début même de l'année 2014.

 

giza-discoveries-10.jpg

Source / Lien

 

Ainsi :

  • Deux dents de léopard furent découvertes au sein d'une maison.
  • Puis à nouveau deux autres dans un monticule sis le bâtiment en question.

 

Nonobstant ...

Les chercheurs devaient probablement s'attendre à y découvrir des os s'y rapportant.

Seulement voilà ...

Au jour du 21 Janvier 2014, cela ne fut pas le cas.

Comment les chercheurs pouvaient-ils alors expliquer la présence de tels félins et surtout en ces lieux ?

Alors, souvenons-nous encore de cet Ancien Empire, de cette ère qui vit l'érection des plus grandioses pyramides. Ainsi, pouvons-nous voir quelques hauts personnages vêtus de peau de léopard. Comme le fut parfois d'ailleurs les membres même de la famille royale. De temps à autre, cette peau gardait même la tête de l'animal.

Ne serait-ce point là une explication plausible quant à la présence de ses dents ?

Provenaient-elles de la "tête" même d'un tel vêtement ?

Le prêtre supposé occupant ses lieux, fut-il membre de la famille royale ? Ce qui du reste pourrait fort bien expliquer l'importance et le nombre de chambres (21) de cette grande maison.

 

Les prêtres-Sem,

ḥm-kȝ,

Ils furent des prêtres funéraires finalement.

 

  sennefer (39)

  Voici une superbe photo d'un prêtre-sem.

Provenant du très bel hypogée de Sennefer.

Source / Lien 

 

Le monde animal à la manière d'un symbole ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

La symbolique ...

C'est encore de nos jours un des ressorts cachés du pouvoir. Ainsi les symboles d’une nation représentent bien une véritable clé quant au déchiffrement même de son système à la fois politique et bien évidemment social.

Nous pouvons de nos jours observés une véritable sécularisation de nos sociétés. De fait, le fond archaïque et symbolique de l’être humain n’a pas vraiment disparu. Ainsi, quelques artefacts quant à ce sentiment religieux se retrouvent aujourd’hui camouflés au sein même de nos pratiques quotidiennes.

 

Nous trouvons le symbole dans de bien nombreux hiéroglyphes, figurines, statues, fresques, ..., dans de riches sépultures, mais pas seulement comme vous savez.

 

Associés aux déités :

→ Certains animaux furent du reste quasiment élevés dans les temples comme pouvait l'être par exemple l'Ibis, les chats, les chiens, ...

→ Ils furent ensuite sacrifiés afin d'être donnés en offrandes aux netjerou(t) ...

→ Ainsi, afin de remercier la divinité d'avoir exaucé son vœu, un dévot devait certainement l'acheter aux prêtres éleveurs ; l'animal était de fait immolé, momifié puis inhumé au sein d'un cimetière réservé à son espèce.

Une sorte d'économie parallèle était alors née. Basée non pas directement sur l'élevage mais plutôt sur les cultes ... Ce qui d'ailleurs provoqua probablement, à la manière de notre ère moderne, des tromperies.

→ Nonobstant, une fois parvenue dans l'au-delà, l'animal considéré devait servir alors de messager auprès de la déité pour enfin bénéficier de l'éternité.

 

Quant aux suidés, ils prospérèrent.

Suidae ... 

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Tous les cochons auraient-ils le même ancêtre : Sus Scrofa ?

Le sanglier sauvage,

Grandes défenses,

Ils auraient émigré alors vers l'Afrique du nord et ce au quaternaire.


De ce dernier serait apparu :

  • Les porcs,
  • Les phacochères,
  • Les sangliers,
  • ...

Le sanglier, Sus scrofa
 

Lire la suite