Dra'Abou el-Naga et Kemet ancienne ...

 

 


 

1743733 751821521497757 1346158396 n

Dra'Abou el-Naga et la Kemet ancienne ...

ânkh ...  

"Vivre" …

"La vie" …

"Soyez au service de la vie" au moins avec http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

 

Aussi :

Il est bien temps de prendre soin de vous !

Puissiez-vous avoir

la longue vie

du héron-bénou !

 

Vie prosperite sante

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

  Fils de Râ, seigneur des Deux Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.

 

Edition cnn3

Dra'Abou el-Naga en Septembre 2017, découverte d'Amenemhat, un orfèvre du netjer Amon, en Egypte ancienne !

Par Le 16/10/2017

2 1

 

 

 

 

 

 

Nous sommes le samedi 9 septembre avec une annonce du ministère des Antiquités.

Archéologues égyptiens dirigés par Mostafa Waziri, chef du département de Louxor ... 

Une découverte modeste ...

Intéressante ...

Présentée à la manière d'un grand évènement. Kemet l'ancienne et l'Egypte moderne des grands chantiers méritent bien cela.

 

L’Égypte ancienne ...

Une ère adulée et pas seulement par les archéologues ! Serait-ce le fait des nombreuses découvertes.

Ainsi, la thématique d'aujourd’hui traite-elle d'un "nouveau" hypogée, celui d'un artisan d'excellence puisque nous serions en présence d'une dernière demeure relative à un orfèvre du netjer Amon : déité majeure comme vous savez quant à de la mythologie égyptienne.

 

Le quotidien d'antan

 

au

 

Nouvel Empire !

 

Un évènement que nous attendions depuis quelques temps maintenant.

Ainsi…

Après 5 mois de fouilles sous les rayons de Râ ...

Au cours d’une conférence de presse, le Dr Mostafa Waziry annonça une formidable découverte, celle d’une dernière demeure ! Nous étions alors le 18 avril 2017.

Et depuis, nous n'avions véritablement plus rien de concret.

Se pourrait-il, a dream peut-être, que cela soit la légendaire Néfertiti, sujet à moult articles médiatiques depuis quelques temps ?

… ?

 

 L'orfèvre d'Amon,

 

Amenemhat,

 

près de Louxor.

 

Orfèvre ...

Cela ne fut pas seulement un travail, c'était probablement toute sa vie comme le fait de l'avoir consacrée à la divinité Amon.

Amon ...

Une divinité devenue majeur et ce tout particulièrement dans la belle cité aux cents portes, Ouaset, Niwt-Imn, la puissante.

 

Cette découverte a été faite par une mission archéologique égyptienne dirigée par Mostafa Waziri, c'est ainsi que le ministère égyptien des Antiquités l'a annoncé.

Nous sommes bien dans un domaine de pure archéologie.

Pas de trésor en perspectif, si cela est quand même la découverte d'une tranche de la mémoire de l'humanité et ce à travers l'inhumation probable d'une famille entière.

 

Ces vestiges sont situés dans la nécropole de Draa Aboul Naga, datant du Nouvel Empire, et plus précisément au XVe siècle B.C.E. Cette révélation a aussi le mérite d’accentuer la connaissance de cette nécropole et de sortir de l’oubli un nouveau fonctionnaire.

 

Edition cnnCNN

 

Plan de l'article ...

Revenir en haut de l'article...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Des archéologues ont bien découvert une dernière demeure.

Celle d'un orfèvre qui consacrait son oeuvre, son art, son travail au netjer Amon ! Mais pas seulement lui puisque les chercheurs ont également trouvé des momies d'une femme ainsi que de deux enfants : une famille en perspective.

 

Nous sommes bien à Dra'Abou el-Naga.

 

Des découvertes ...

 

A proprement parler …

 

Il s’appelait Amenemhat …

 

Nous sommes au sein du Nouvel Empire.

 

Hypogée à deux niveaux …

 

→  D'autres puits ...

 

Une hypothèse émise par certains ...

 

→  Le haut d’un iceberg ?

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

 

Voici des fouilles sur le site même de Dra Abû el-Naga.

Source / Lien

 

Nous sommes bien à Dra'Abou el-Naga.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Nous sommes au sein de la rive ouest du Nil, à Louxor. Et comme vous savez ce site est parfaitement réputé pour ses dernières demeures et ses temples. 

 

114 hypogées pour la majorité érigés dans la roche. Cette nécropole appartient à la Vallée des nobles, où étaient enterrés les notables proches des pharaons, près de la Vallée des Rois, sur la rive gauche du Nil.

→ Remarquons par exemple la double dernière demeure d'Amenhotep I (1 524 - 1 504) ainsi que son "épouse supposée" Ahmès Néfertari : certains égyptologues semblent mettre en doute ...

→ ...,

→ Des prêtres,

→ Des nobles des 18e, 19e, 20e dynasties,

→ Nous pouvons ainsi aller jusqu'à la fameuse période chrétienne,

→ ...,

→ N'oublions pas le sommet de cette légendaire et belle colline ! Ainsi que son non moins réputé monastère copte, Deir el-Bachit,

→ ...

 

DRA ' Abou el-Naga ...

Un lieu connu comme une nécropole de la famille royale mais également des hauts fonctionnaires des 17 et 18e dynasties. Cependant les sépultures les plus anciennes remontent à la 11e dynastie. Notons au passage qu’elles furent simplement réutilisées et ceci fréquemment en des temps bien postérieurs.

 

dra_abu_el_naga_map.jpg

Source / Lien

 

843181981.png

 Voici la répartition des différentes nécropoles de Thèbes-Ouest ...

 Dra'Abou el-Naga ...

Source / Lien

 

 

Nécropole de Dra Abû el-Naga ...

Située au Nord-Ouest du temple de Séthi I.

Source / Lien

 

Des découvertes ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Momies tombeau4

Source

 

Voici ce qui est formidable ...

Elles montrent parfaitement, et heureusement du reste, que nous sommes encore loin de tout savoir et de tout comprendre, cela nous obligent avec ce plaisir incommensurable à remettre en question nos connaissances et surtout du reste nos interprétations.


Et si nous continuons dans cette thématique ...

Cette façon de penser et d'aborder les choses ...

Alors il est fort probable que le thème d'aujourd'hui devra bien évoluer dans les années à venir.

Nonobstant ...

Les faits, les résultats, eux, sont bien là et ne changent pas. Fascinant ...

 

A proprement parler …

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Cette découverte fut réalisée au sein du siècle dernier. Comme vous savez elle fut cataloguée sous le numéro Kampp 390.

De plus ...

Elle ne semble pas avoir été étudiée jusqu’à présent.

 

Il s’appelait Amenemhat …

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Aussi souvenez-vous qu'Amenemhat fut une nomenclature pouvant fort bien être l'objet des deux sexes.

Il aurait ainsi vécu il y a environ 3 500 ans.

Orfèvre royal de son état, il consacra visiblement ses activités au netjer Amon.

 

Nous serions donc en présence d’un certain Amenemhat ainsi que de sa concubine dénommée Mehi. Nonobstant, sa momie n'a pas été, officiellement du moins, véritablement identifiée en tant que telle ! Cependant il n'y aurait pas de doute quant à l'identité du propriétaire de cette dernière demeure.


Amenemhat, une nomenclature qui fut celle également de plusieurs pharaons comme vous savez (Amenemhat I_ fondateur de la 12e dynastie_ à VII_ce dernier bien peu connu finalement fut quant à lui de la 13e dynastie) et cela pourrait être traduit littéralement par :

 

"Sous la responsabilité d'Amon".

 

Les chercheurs auraient trouvé au sein de leur dernière demeure une statue, celle d’Amenemhat, assis sur une chaise et ce à côté de sa femme. Cette dernière portait une robe, bien longue d'ailleurs, ainsi qu’une perruque.

De plus ...

Un portrait de leur fils a été peint entre eux deux, inconnu visiblement pour le moment.

 

Nous sommes bien au sein du Nouvel Empire.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Nous serions durant la fameuse 18e dynastie, celle que connue notamment les hauts personnages que furent Néfertiti, Tut Ankh Amon qu'inévitablement vous connaissez bien, ...
 

Et plus précisément nous serions entre les 16e et 11e siècles B.C.E selon les annonces du ministère des Antiquités.

 

Un hypogée à deux niveaux …

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

La chapelle et son entrée semblent bien localisées au sein d'une cour datée quant à elle du Moyen Empire.

Nous sommes alors au niveau de Kampp 150.

 

A cette chapelle les archéologues trouvèrent deux puits funéraires :

→ L'un à 7 mètres de profondeur, à droite, destiné au défunt et à sa femme.

→ Partant de-là nous voici au sein d'une chambre funéraire contenant des fragments de momies, des sarcophages, des ouchebtis.

→ L'autre puits nous conduit à une autre salle contenant quant à elles des momies datées visiblement des 21e et 22e dynasties.

 

Nous sommes de fait en présence :

 

→ D'une petite pièce carrée, au niveau du sol.

Les chercheurs découvrirent ainsi une niche dont un morceau du décor reste encore visible aujourd'hui. Les fresques nous sont décrites comme ayant été d'une qualité certaine.

Aussi les chercheurs supputent-ils que cela pourrait s'expliquer par la proximité du souverain contemporain du défunt.

 

Une chambre funéraire.

Elle se situe à huit mètres au-dessous de la pièce d' "entrée" et contenait visiblement quatre momies.

  • Quatre sarcophages en bois,

 

Rts

RTS

 

  • 150 statues funéraires fabriquées en bois, en terre, en calcaire. Et comme vous pouvez le supposer elles furent bien destinées à être des servantes.

Des petites statues bleues ...

Noires ...

Blanches que les anciens Egyptiens plaçaient comme vous savez dans leurs dernières demeures afin de pouvoir les servir, dans l'au-delà.

 

Edition cnn3

Source

 

  • Des masques ...

 

CNN

Source

 

  • Des squelettes même !

 

Edition CNN

Source

 

  • ...

 

Au bout d'un couloir, menant à une salle, une niche funéraire, y séjournait visiblement :

  • La momie d'une femme.

Et selon Madame Chérine Ahmed Chawqi, une égyptologue et spécialiste des os, elle en aurait conclu que la défunte avait 50 ans à l'heure de la "rupture".

Elle aurait probablement souffert d’ "une maladie bactérienne dans les os".

Nonobstant des doutes semblent avoir été émis quant à cette femme ! Les inscriptions mentionnent cependant un certain titre, celui de "dame de la maison".

  • Et de "ses" (?) deux enfants.

 

Cependant il nous faut rester prudent :

 

"Nous ne sommes pas sûrs

que ces momies soient

de la famille d’Amenemhat"

Mostafa Waziri.

 

"De toute évidence

la tombe a été réutilisée dans les temps anciens.

C'est probablement pourquoi leur tête est découverte"

Mostafa Waziri.

 

"Mais nous sommes extrêmement heureux de toute façon,

a-t-il ajouté,

car cela signifie que nous trouverons plus d’autres tombes dans cette région".

Mostafa Waziri.

 

D'autres puits ...

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Nous serions ainsi à l'extérieur de l'hypogée d'Amenemhat avec d'autres momies.

 

Elles seraient :

 

Une hypothèse émise par certains ...

 

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Les doutes quant à l'identification même du corps du propriétaire serait le fait que cette dernière demeure fut, comme bien souvent du reste, réutilisée plus tard et ce durant les 21e et 22e dynasties.

 

De plus ...

Une cinquantaine de "cônes funéraires" ont été visiblement découverts. Ils sont gravés avec le titre et la nomenclature du défunt. Ainsi sur les 50 cônes seulement dix auraient été liés à un corps.

Selon les chercheurs les 40 restants appartiendraient à quatre autres personnes qui, elles, ne seraient pas encore trouvées.

D'autres momies à découvrir ...

 

Le haut d’un iceberg ?

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Avec moi :

  • Ne tenez pas compte du côté sensationnel de cette "découverte" ...

Vous savez bien, nous serions dans ce cadre de la survivance quant à cette industrie essentielle, vitale même pour le "bien-être" de ce peuple d'Egypte moderne (Nous parlons quand même de cent millions d'habitants.).

  • Ne tenez pas compte non plus de ce que d'aucuns pourraient classifier de modeste vis-à-vis de cette "révélation" ...

Rien...

Aucun savoir...

Aucun décèlement...

Aucune exploration... Rien ne peut être considéré comme médiocre, insignifiant, maigre, modique, ... Une métaphore afin d'illustrée possiblement cette façon de concevoir les choses : l'Histoire est érigée de briques. Aussi petites soient-elles, elles n'en demeurent pas moins cruciales pour la compréhension de l'ensemble.

 

Aussi, les fouilles sont bien loin d'être terminées ! 

De plus...

Vous l'aurez bien compris, il nous reste beaucoup de points à éclaircir ! 

Alors à suivre...

 

Newly discovered tomb with several mummies.

Tomb Kampp -390 in Dra Abu El Naga, West Bank, Luxor.

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

2 1

Un nouvel hypogée âgé de 4000 ans qui devint une cachette, découverte à Dra'Abou El-Naga... En Égypte ancienne !

Par Le 10/06/2014

ankh hiero 

"Vivre" …

"La vie" …

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

 

Nous sommes le 10 juin 2014 ...

 

 17-12-02.jpg

 Nous sommes au niveau de Dra Abu el-Naga ...

La pyramide supposée d'Antef, à titre uniquement d'illustration ici ...

Lien / © DAI Kairo / Source 

 

"Cette découverte

confirme la présence de nombreuses tombes

de la onzième dynastie

dans la région de Dra Aboul Naga"

José Galan.

 

Cette étude ne fait que commencer.

 

Plan de l'article ... 

 

→ Dr Mohamed Ibrahim, ministre des antiquités ...

 

→ Une mission espagnole ...

 

Le projet espagnol au cours des dernières années …

 

→ Dixit José Manuel Galán …

 

→ Situons un peu de cet hypogée de Djehouty.

 

→ Compte tenu des caractéristiques de cet hypogée ...

 

→ Nous sommes aujourd'hui au sein de la 11e dynastie ...

 

→ Dra Abu el-Naga …

 

→ Dans un des trois puits …

 

Ainsi au niveau du sol du nouvel hypogée …

 

Selon les chercheurs … 

 

→ Le haut d’un iceberg ?

 

Dr Mohamed Ibrahim, ministre des antiquités ...

 

Nous sommes donc le 09 Juin 2014 ...

Le ministre des antiquités nous a alors dévoilé la découverte d'un nouvel hypogée. Ce dernier serait du reste encore en cours de fouille et de nettoyage.

 

Il serait daté de la 11e dynastie.

4 000 ans ...

 

Nous sommes bien sur la rive ouest de l'Itéru et plus précisément à Louxor.

Dra Abu el-Naga ...

 

Une mission espagnole ...

 

Et bien sûr elle est en collaboration avec le département des antiquités.

Le Conseil Supérieur des Recherches Scientifiques …

Le CSIC

 

Le ministre des antiquités avait également déclaré que cet hypogée fut découvert bien par hasard et ceci au cours de travaux d'excavation de routine réalisés par la mission espagnole.

 

Nous sommes alors au niveau de trois puits funéraires, et ce à l'ouest de la cour menant à l’hypogée de Djehouty, TT11, qui serait lui daté de la 17e dynastie !

Nous sommes donc au sein d’un projet espagnol dénommé "Djehouty projet"

Cette mission est dirigée par le Dr José Manuel Galán Allué de l'institut des langues et cultures de la Méditerranée et du Moyen-Orient.

 

Le projet espagnol au cours des dernières années …

 

On parle bien du "Djehouty projet", à l'ouest de cette cour menant à l’hypogée de Djehouty.

 

 Ainsi, jusqu'en 2007 ...

Le site était occupé par les maisons d'un village.

Elles furent toutes démolies. Et la population locale fut apparemment relogée dans de nouvelles habitations.

 

Les fouilles des quatre dernières saisons semblent se situer à cinq pieds (Environ 1.50 m) en-dessous des anciennes maisons.

 

→ En 2009...

Un mètre en-dessous de l'entrée de la cour de l'hypogée de Djehouty ... 

 

La mission trouva alors deux hypogées intacts de la 11e dynastie, nous sommes là 2000 avant notre ère :

  • Une femme d'âge moyen.

Les chercheurs l'auraient alors dénommé "Valentina" ...

Le sarcophage fut découvert à même le sol, recouvert de sable ...

  • Un personnage trouvé intact, nommé "Iqer".

Il fut inhumé avec un arc et des flèches.

Son sarcophage était peint en rouge, avec des inscriptions hiéroglyphiques.

Aujourd'hui il se trouve au musée de Louxor.


→ Quant à la dernière saison, il semblerait que trois puits furent fouillés.

 

Ceci nous amène à supputer le fait que sous les hypogées des 17e et 18e dynasties doivent se trouver bien d'autres demeures et bien sûr beaucoup plus anciennes encore. D'autant plus que nous savons qu'au niveau de ce site de Dra Abu el-Naga se concentre la 11e dynastie.

 

Dixit José Manuel Galán …

 

Beaucoup d’hypogées seraient datés de la 11e dynastie à Dra Abou El-Naga, cela nous permet de glaner beaucoup d’informations quant à la dynastie de Thèbes.

 

Et effectivement, cela devrait permettre de comprendre davantage encore comment cette grande cité de Thèbes, la Louxor d’aujourd’hui, devint en quelque sorte la capitale du royaume unifié de Haute et Basse-Égypte.

 

Situons un peu de cet hypogée de Djehouty.

TT11 ...

 

visita2.png 

Source  / © Ignacio Forcadell 

 

Nous sommes bien sur la rive ouest de Louxor.

Dans l'extrémité nord de la nécropole de Dra Abou el-Naga ...

Louxor ...

Thèbes ...

 

L’étude de la dernière demeure de Djehouty n'est du reste pas récente puisqu'elle commença il y a treize années de cela.
Ainsi, l’an dernier souvenez-vous.

Cette même mission aurait découvert le sarcophage d'un enfant. Ce petit être faisait également partie de cette 17e dynastie. Il fut d'ailleurs accompagné d'un certain nombre de pots en argile, de figurines Ouchtbi enveloppées dans le fameux lin de l'Itéru.

 

1364989068325

Source / Lien

 

"La Mission a travaillé à Dra Abu El-Naga

depuis 13 ans.

 

L'an dernier,

elle a trouvé un cercueil en bois d'un enfant de 5 ans

avec un groupe d'Ouchebtis en bois enveloppé de lin" 

 

Souvenons-nous de ce haut personnage.

Ce dignitaire fut celui qui était en fait titulaire du trésor de la reine-pharaon Hatchepsout.

 

Source

 

"Deux de ces ouchebtis

étaient dans les deux petites sarcophage en argile

séparé

décoré

avec une inscription sur les côtés et sur ​​le dessus. 

 

Le troisième a été enveloppé dans des tissus de lin neuf, comme si elle était une véritable momie,

et

chacun des tissus avaient des traces de l'écriture à l'encre noire.

 Ces figurines sont d'un style très original et naïf,

ce qui leur donne un charme particulier

et

le caractère unique "

 Dr José Manuel Galán Allué.

 

Source

 

Compte tenu des caractéristiques de ce nouvel hypogée ...

 

Une grande salle carrée ...

Le caractère même d'anépigraphe de la chambre que l'on rencontre au cours de la 11e dynastie.

...

 

Les chercheurs supputent que cette dernière demeure pourrait être celle, initialement en tout cas :

  • D'un membre de la famille royale ... ?
  • Ou de l'un des hauts dignitaires de l'époque considérée ... ?  

 

Nous sommes aujourd'hui au sein de la 11e dynastie ...

 

Et plus précisément juste après la fin de la Première Période Intermédiaire, au Moyen Empire.


La 11e dynastie, rappelez-vous, fut bien Thébaine.

 

xnouvel-hypogee-age-4000-ans-devint-cachette-d-L-Orn_rv.jpe.jpg

Source / lien

 

1925264_251628871683892_732656905_n.jpg

Source

 

Mentouhotep I (2119 -?),

Antef I ? (- 2103),

Antef II (2103 - 2054),

Antef III (2054 - 2046),

57 - Neb-hepet-ra / Mentouhotep II (2046 - 1995),
58 - Sanj-ka-ra / Mentouhotep III (1995 - 1983),
Mentouhotep IV (1983 - 1976).

 

Et nous sommes à Dra ' Abû el-Naga.

 

DRA ' Abou el-Naga est situé à l'entrée de la vallée du temple d'Hatchepsout.

 

Un lieu connu comme une nécropole de la famille royale mais également des hauts fonctionnaires et ceci des 17 et 18e dynasties.

Cependant les sépultures les plus anciennes remontent à la 11e dynastie, notons au passage qu’elles furent simplement réutilisées et ceci bien fréquemment en temps postérieurs.

 

   

Fouilles sur le site de Dra Abû el-Naga ... 

Source / Lien

 

dra_abu_el_naga_map.jpg

Source / Lien

 

843181981.png

 Voici la répartition des différentes nécropoles de Thèbes-Ouest...

 Dra Abou el-Naga...

Source / Lien

 

 

Nécropole de Dra Abû el-Naga...

Située au Nord-Ouest du temple de Séthi I.

Source / Lien

 

Dans un des trois puits …

 

Nous sommes au sein de la dernière saison de cette mission espagnole.

Il semblerait que trois puits furent fouillés.

 

L'un d'eux ...

Il est particulièrement proche de l'entrée de la cour de Djehouty et possède une profondeur de 6 m aboutissant finalement sur deux chambres funéraires.

 

Situons-nous alors au niveau de la chambre nord. Elle semble avoir un orifice dans le mur de droite, à travers lequel les chercheurs ont pu accéder à une grande galerie souterraine.

Une sorte de couloir ...

Il partirait donc visiblement de cette chambre et aboutirait, vous l’aurez bien compris, à l’entrée de ce nouvel hypogée.

 

Ce "passage" est de :

  • 20 mètres de longueur …
  • 2 en largeur,
  • Ainsi que 2 en hauteur … Cependant le couloir semble comporter un virage visiblement à 50° … On atteindrait ainsi une chambre funéraire de forme carrée.

Les murs sont particulièrement grossiers comme vous aurez l'occasion de l'observer avec les photos.

Mal dégrossi, comme si finalement ils se seraient "contentés" d'ôter de gros blocs.

 

11th-Dynasty-tomb-discovered-in-Luxor-by-Luxor-Times-4.jpg

Source / Lien

 

Ainsi au niveau du sol du nouvel hypogée …

 

Il semble avoir été couvert : 

  • De grande quantité de restes humains.

Nous sommes peut être en présence d'une "centaine" de "momies". Visiblement elles semblent être de "classe moyenne".

Une dernière demeure collective ...

Les chercheurs pensèrent même à un moment donné se trouver au sein d'un charnier tant il y avait de corps momifiés (?)

Une cachette alors ?

 

Dixit Ali Al-Asfar, l’hypogée aurait :

 

"… pu servir de fosse commune

étant donné le grand nombre de restes humains"

 

Des objets datant de la 17e dynastie y auraient été retrouvés.

Ainsi ...

Louxor semble bien un vrai musée à ciel ouvert où foisonnent temples, hypogées, …

 

10394521_10202149296243021_5121014709880895932_n.jpg

© Antoine Gigal.

 

  • De bien nombreuses poteries ...

 

Elles sont de différentes couleurs :

  • Jaune,
  • Rose,
  • Ocre,
  • Mauve,
  • Gris... Serait-ce fonction de l'éclairage ? Car si vous visionnez le petit film en fin de cet article vous remarquerez qu'effectivement l'éclairage aurait pu avoir un impact quant à l'interprétation des couleurs.

 

Voici une explication qui me paraît des plus probantes, sic nefertiyi du forum ddchampo, link :


"Différence sur la quantité d'oxygène,

et

donc sur le caractère oxydant ou réducteur de la cuisson,

à cause de la position dans le four"

 

http://ep01.epimg.net/cultura/imagenes/2014/06/10/actualidad/1402383548_774690_1402387524_sumario_normal.jpg

Source / © CSIC / Lien

 

Cela laisserait ainsi penser que si l’élaboration de cette dernière demeure est bien de la 11e dynastie, elle fut réutilisée bien plus tard, et les chercheurs semblent alors indiquer la 17e dynastie.

 

Djehuty1--644x462.jpg

Voici donc la chambre souterraine …

Source / © CSIC / Lien

 

"Cet hypogée a pu être utilisé comme une cachette

qui est une conclusion logique

 afin d’expliquer le grand nombre de restes humains trouvés.

 

Des poteries

et

des outils datés de la 17e dynastie ont été découverts

bien que

le tombeau fut sculpté au cours de la 11e dynastie,

mais il a été réutilisé dans la 17e."
Ali Al TFA

 

Selon les chercheurs …

 

Cette dernière demeure ressemblerait fortement à celles découvertes dans les années 1970 par Dieter Arnold.

Et cela au sein de l’el-Tarif, ou nécropole des Antef, en arabe : إلطارف ...

 

Le haut d’un iceberg ?

 

"Mais il y a toute une section de l’hypogée…

donc

il peut y avoir des nouvelles découvertes. "

Galan.

"… est la pointe de l'iceberg,

ce qui nous attend

c'est sans doute de nouvelles tombes de la 11e dynastie

 éventuellement autour du cimetière"

Galan.

 

11th dynasty tomb discovered in luxor by luxor times 1

Source

Spanish mission discovery or rishi coffin 5

Un rare et magnifique sarcophage Rishi, celui de Neb, peint, anthropoïde, intact et superbement sculpté... en Égypte ancienne !

Par Le 15/02/2014

ankh hiero   

"Vivre" …

"La vie" …

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

 

Voici une merveilleuse photo !

Quelle sculpture !

Quelles couleurs aussi !

Cette merveille fut publiée le jeudi 13 février 2014 par le Conseil Suprême des Antiquités i.e le C.S.A ...

 

Voyez ...

3 600 années vous contemplent, comme l'aurait peut être dit Napoléon, avec ses pupilles noires ...

 

  2014-635279004585328509-532.jpg

Un superbe sarcophage anthropoïde ...

En bois ...

Parfaitement conservé.

Il remonterait à 1600 avant notre ère ...

Plus précisément au cours de la 17e dynastie.

  © Conseil Suprême des Antiquités ...

Source / Lien  

 

Les travaux ont débuté en janvier 2014 ...

 

Nonobstant, au début de cette même semaine il semblerait bien que l'équipe d'archéologues ait découverts :

  • Trois sépultures simultanées, au même endroit, mais bien différenciées.
  • Malheureusement, deux d'entre elles ont été pillés (Dans l'antiquité ?) ...
  • Par chance, la troisième a été retrouvée, intacte.

 

De quatre mètres de profondeur ...

Se terminant par une chambre, côté Sud, découvrant un sarcophage bien rare, tant par sa beauté, que sa teinte, sa sculpture, ... 

 

Dixit Ibrahim, la momie serait toujours enfermée à l'intérieur ...

Mais, à ce jour ...

Il semblerait qu'aucune information sur elle ne soit encore disponible. 

 

Plan de l'article ...

 

→ Notons au passage qu'initialement, l'entrée fut découverte close.

 

→ Dixit le Dr Mohamed Ibrahim, ministre des antiquités …

 

→ Trouvaille situé dans la Cour de l’hypogée de Djehouty …

 

→ Dra Abu el-Naga …

 

→ Un homme nommé Neb.

 

→ Nous sommes donc dans la 17e dynastie …


Un sarcophage en bois de type Rishi.

 

→ Un sarcophage particulièrement important.

 

→ Un couvercle des plus magnifiques.

 

→ Vous allez peut être apprécié ...
 

Notons au passage qu'initialement, l'entrée fut découverte close.

 

galan-2.jpg

Source / Lien   

 

Au moyen de briques ...

 

La première impression des découvreurs a certainement été emprunte de grandes émotions. Le coeur palpitant probablement, en tout cas cela aurait été bien mon cas.

 

Ils découvrirent alors une petite salle taillée à même dans la roche.

A l'intérieur duquel ils trouvèrent un grand et très beau sarcophage, tout à fait caractéristique de la 17e dynastie.

 

"... le cercueil est peint sur ​​le dessus

une paire d'ailes étendues sur le corps du défunt,

... une déesse ailée ...

donnant ainsi une protection dans l'au-delà"

 

galan-3.jpg

Source Lien  

 

galan-4.jpg

Source Lien 

 

Spanish-Mission-discovery-or-Rishi-Coffin-1.jpg

Voici donc l'extraction finale du sarcophage momiforme.

Source / Lien

 

Galan-1.jpg

L'on ressent parfaitement l'admiration des découvreurs.

Source / Lien

 

"... Ce style de sarcophage est rare,

car il était en usage que pour une courte période de temps

où l'Egypte n'était pas unifiée.

 

Ainsi,

très peu ont été trouvés..."

Selon le chercheur du CSIC. 

 

Dixit le Dr Mohamed Ibrahim, ministre des antiquités …

 

Une très belle découverte vient d’être réalisée.

 

Et apparemment, elle le fut par une mission Égypto-espagnole dirigée par le Dr.  José Manuel Galán de l'institut des langues et cultures de la Méditerranée et le Moyen-Orient.

Une excavation qui dure en fait six semaines. Elle est du reste parrainé par l'Union Fenosa Gas et ceci pour la troisième année consécutive.

 

"Cette découverte est très importante,

ce type de cercueil est très rare,

est appelé le cercueil Rishi

 (Rishi est le mot arabe pour Palm),

 est décoré avec un design qui ressemble à un style typique de la

Deuxième Période Intermédiaire".

 

Il aurait de plus bien précisé que des études supplémentaires devraient être nécessaires afin de définir :

  • La nomenclature exacte,
  • Ainsi que les titres du défunt,
  • ...

 

Et, visiblement...

Il ressortirait des premières études que le défunt "aurait été" un haut fonctionnaire, probablement même un officier, de classe supérieure.
 

Trouvaille située dans la cour de l’hypogée de Djehouty …

 

Nous sommes bien sur la rive ouest de Louxor.

Dans l'extrémité nord de la nécropole de Dra Abou el-Naga.

Louxor ...

Thèbes ...

 

Cette belle découverte ...

Celle bien sûr de notre thématique, elle ferait en fait l'objet d'un pur hasard.

Puisqu'elle fut opérée au cours de travaux d'excavations.

De routine ...

Quant à l'hypogée de Djehouty, son étude n'est du reste pas récente puisqu'elle commença il y a treize années de cela.
D'ailleurs, l'an dernier, souvenez-vous, cette même mission aurait trouvé le sarcophage d'un enfant, hélas, dans une certaine mesure. Ce petit être faisait également partie de cette 17e dynastie. Il fut d'ailleurs accompagné d'un certain nombre de pots en argile, de figurines Ouchtbi, enveloppées dans le fameux lin du Nil.

 

1364989068325

Source / Lien

 

"La Mission a travaillé à Dra Abu El-Naga

depuis 13 ans.

 

L'an dernier,

elle a trouvé un cercueil en bois d'un enfant de 5 ans

avec un groupe d'ouchebtis en bois enveloppé de lin" 

 

Souvenons-nous de ce haut personnage. Ce dignitaire fut celui qui était en fait titulaire du trésor de la reine-pharaon Hatchepsout et dont sa dernière demeure se trouve située au sein de cette nécropole de Dra Aboul-Naga.  

 

Dra Abû el-Naga …

 

   

Fouilles sur le site de Dra Abû el-Naga ... 

Source / Lien

 

dra_abu_el_naga_map.jpg

Source / Lien

 

843181981.png

 Voici la répartition des différentes nécropoles de Thèbes-Ouest ...

 Dra Abou el-Naga...

Source / Lien

 

 

Nécropole de Dra Abû el-Naga ...

Située au Nord-Ouest du temple de Séthi I.

Source / Lien

 

Un homme nommé Neb ! 

 

Ainsi, les chercheurs du projet Djehouty ...

Menés par le Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques i.e. le CSIC aurait donc fait une découverte fantastique, celle d'un sarcophage vraiment intact.

 

Au pied du sarcophage ...

Au niveau du couvercle ...

Il y aurait une sorte d'invocation à un certain personnage qui aurait ce nom de Neb.

1600 avant notre ère au sein de la 17e dynastie ...

C'est à dire âgé de 3600 ans en fait.

 

Nous sommes donc dans la 17e dynastie …

 

C'est à dire à la fin de la Deuxième Période Intermédiaire, le temps de la guerre.

On parle alors d'hégémonie, celui des dirigeants d'origine syro-palestinienne installés dans le Delta oriental.

Dans une lignée dite Thébaine ...

Aux alentours de 1645 à 1550 avant notre ère ...

 

Ainsi, nous pouvons ajouter à cette découverte un point qui me paraît en plus de sa beauté, essentiel.

Il s'agit vous l'avez bien compris, de la 12e campagne de fouilles archéologiques.

Je subodore qu'elle va nous apporter davantage de connaissances quant à cette période historique, un peu obscure du reste, en comparaison par exemple à la 18e dynastie.

 

La ville de Thèbes devint en fait la capitale du royaume à ce moment là !  

 

Elle dominera alors la :

  • La Palestine,
  • La Syrie,
  • La Nubie,
  • ...

 

Une dynastie qui sera composés d'environ 15 pharaons, dont :

...

Antef V
Sobekemsaf I
Nebirryaou
Sobekemsaf II
Ta'a I
Ta'a II
Kamôsis  

 

Souvenons-nous ...

De la grande complexité politique de cette période. Le pouvoir véritable fut celui des gouverneurs locaux. Ainsi, la ville de Thèbes, la plus grande du sud, conduisit la conquête, l'expulsion des dirigeants du nord, les faux amis, les Hyksôs.

 

Un sarcophage en bois de type Rishi !

 

Le terme "Rishi" ...

"A plumes" en arabe ...

Cela correspond en vérité à un sarcophage en bois de type anthropoïde décoré de plumes.

 

Ce type de sarcophage est apparu dans la région Thébaine.

Dans une période des plus courtes puisque nous parlons de cette 17e dynastie. Même si on en trouve encore daté de la dynastie qui suivra.

 

galan-5.jpg

Le visage (Niveau du sarcophage ...) avant sa restauration ...

Source Lien  

 

 Spanish-Mission-discovery-or-Rishi-Coffin-4.jpg

Le sarcophage une fois parfaitement nettoyé.

Source / Lien

 

galan-7.jpg

Source / Lien 

 

Le sarcophage semble dans un très bon état de conservation, et serait visiblement daté de 1600 avant notre ère.

 

Dixit Ali al-Asfar, chef du département des antiquités égyptiennes, ce sarcophage anthropoïde aurait :

  • 2 m de long,
  • 50 cm de largeur,
  • 42 cm de hauteur,
  • ...

 

Il serait donc localisé au niveau du Dra Abu el-Naga.


Un sarcophage particulièrement important ...

 

Et cela spécifiquement en fonction des représentations détaillées que l'on peut y admirer.

Des formes ...

Des tailles de plumes d'oiseaux peints sur son couvercle.

 

Dixit Mohamed Ibrahim, les motifs lui vaudront un titre, celui du sarcophage aux plumes.

 

Un couvercle des plus magnifiques.

 

Avec des inscriptions hiéroglyphiques ...

 

On aurait effectivement pu y découvrir le nom du défunt, nonobstant, et à ce jour en tout cas, les titres exacts du défunt sont en cours identification.

Cela suggère en quelque sorte que nous devrions avoir prochainement bien d'autres informations intéressantes s'y référant.

 

  Spanish-Mission-discovery-or-Rishi-Coffin-2-2.jpg

    Source / Lien 

 

Vous allez peut être apprécier ...

 

 

Alors, à suivre ...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Clé de VIE

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  • Sitographie ...

 

 

Link 1

 

Link 2

 

Link 3

 

Link 4 

 

Link 5

 

Link 6

 

 L egypte des origines

 

Aphorismes ...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention ...

Ne prétend pas tout dire ...  

 

"Le créateur

a donné la magie à l'homme

afin,

qu'il puisse repousser l'effet fulgurant de ce qui survient"
  
  Khety

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1