ELKab ...

 

 


 

Capture 128

ELKab ...

1 20

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------   Accueil

"Vivre" …

"La vie" …

"Soyez au service de la vie"  http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

ElKab ...

Sa nécropole est connu sous le nom de Nekheb dans l'antiquité ...

Elle est située à 32 km au sud d'Esna, sur la rive ouest du Nil.

 

Elkab© Margreta Sonnenwald

 

Capture 128© Margreta Sonnenwald

 

Richard Dick Sellicks et son album "The Town Site of El-Kab Egypt", aussi voici quelques superbes prises de vue :

 

151371754 4307959605885439 4534065108686295233 o

 

152072693 4307961112551955 2999110311245734235 o

152327753 4307959749218758 5408789747958590873 o

 

152540394 4307961225885277 3517566265288259107 o

 

 

10495053 641921539234772 8556393627166546558 o

Au premier temps pharaonique "Je suis la Blanche, la couronne du Sud", Nekhbet ... En Égypte ancienne.

Par Le 27/02/2015

ankh hiero    

Logopdfhttps://www.aime-jeanclaude-free.com

 

Nous sommes bien au sein d'une véritable dualité antique.

Nebty ...

Les "Deux dames".

 

Et ce avec :

  • Ouadjet ... 
  • Nekhbet ... "Celle de Nekheb", visiblement sa véritable cité d'origine, d'ailleurs si vous préférez, l'on pourrait la mentionner comme Nekhabit.

 

589px the kv55 pharaoh s vulture by ulises muniz

Pectoral vautour royal ...

On le découvrit placé sur la tête même du pharaon dans l'hypogée KV55.

Le vautour a été affiché à l'exposition d'art 2007-2008.

et ce à Monterrey, au Mexique.

Source / Lien

 

Une Netjeret vautour ...

Celle du sud de Kemet ...

Nekhbet  ...

Ainsi apparaît-elle en Haute-Égypte et plus précisément comme vous savez à Nekheb, l'une des plus anciennes cités du pays antique, aujourd'hui ELKab. Nous nous trouvons alors sur cette rive droite de l'Itéru, à environ 85 km de la fameuse ville de Louxor, celle que nous apprécions tant.

 

Nekheb était la ville grecque d'Eileithyiapolis. Souvenez-vous, les chercheurs y auraient visiblement découverts des traces humaines préhistoriques qui remonteraient à 6 000 B.C.E.

 

Nous sommes bien au sein finalement de deux cités :

  • ELKab de Nekheb à l’est du Nil …
  • Et Nekhen bien plus ancienne encore, maintenant connue sous le nom d'el-Ahmar, le monticule rouge, sur la rive opposée. Les deux cités étaient des centres religieux en cette période prédynastique.

 

Ainsi ...

Jusqu'à la 18e dynastie ...

Nekhbet fut la capitale comme vous savez du troisième nome d'Égypte (Région si vous préférez).

 

La netjeret vautour ...

Elle fut dénommée parfois la divinité dangereuse. Et elle semble bien avoir été adulée au sein d'un vaste sanctuaire dont, bien malheureusement, ne subsiste aujourd'hui qu'une énorme enceinte et ce en briques crues.

Aussi et, selon moi bien sûr, des fouilles archéologiques pourraient bien réserver, sur ce site, encore de bien belles surprises ...

 

Richard dick sellicks

Richard Dick Sellicks

 

Eg07 4286

Voici les murs d'enceintes d'ElKab.

Une cité fortifiée.

Source / Lien

 

En aparté :

Pour l'appellation d'Elkab', en lieu et place d''El Kab', voyez S.V.P Bingen and Clarysse, Elkab III, 1, n. 1.

 

* Claude Traunecker ...

Sic : " Petite note philologique sans importance : le site est Elkab et non el-Kab. Ce n'est pas de l'arabe avec l'article el- mais une évolution du nom antique "Nekheb". Je crois que cette démonstration a été faite par un anglais au début du XXème mais j'ai oublié qui ..."

 

Laurent Bavay, le nouveau directeur de l’Ifao ...

"Kab" ne voulant rien dire en Arabe, à la différence par exemple de "Medineh".

Le nom du site s'écrit bien Elkab et non el Kab. 

 

Img 8109

Source

ELkab ...

L'antique site de Nekheb ...

Elethya ...

 

Img 8110

Source

 

Img 8111

Nekhbet.

Temple de la reine Néfertari à Abou Simbel.

Source / Lien

 

Plan de l'article ...

 

→ Nekhbet ...

 

→ Nekhbet, une divinité vautour titulaire du Sud ...

 

→ Dans la légende d'Osiris ...

 

→ Un véritable témoignage ...

 

→ Une concentration du culte dans la cité d'origine de cette divinité ...

 

→ Quelques représentations de la netjeret Nekhbet ...

 

 

Af305b37c0663b1118a82b7b1e83bfe2

Nekhabit ...

Découvert en 1922 dans la vallée des rois par Howard Carter.

Source  

 

Nekhbet, une divinité vautour titulaire du Sud ...

 

Une belle analogie que celle de l'Ouadjet ...

Cette netjeret cobra qui elle représentait comme vous savez, le Nord.

 

La première portait la couronne blanche du sud ...

Alors que la seconde, la couronne du nord ...

Réunies ...

Les deux couronnes témoigneront alors et ce sur la tête de pharaon de cette belle et grande unification de Kemet. A cet effet d'ailleurs, souvenez-vous, le pays fut bien nommé les "Deux-Terres", "Terre des deux maîtresses", ...

 

Nekhbet ...

 

Comme Ouadjet ...

Son homologue finalement, provenant du delta, elle avait bien pour vocation de veiller sur le souverain mais également, sur son entourage. Nous retrouvons d'ailleurs cette image du vautour aux ailes protectrices tant elles sont grandes et déployées et ce sur les bijoux royaux et ce aux différentes ères.

 

Dans le célèbre temple que vous connaissez bien certainement, celui d'Hatchepsout, à Deir el-Bahari.

Au niveau de la deuxième terrasse ...

Nous trouvons cette très belle chapelle dédiée à Anubis. Netjer s'il en est de la momification ; son décor d'ailleurs est très spectaculaire selon moi. Il réunit entre autre chose le fameux vautour Nekhbet, aux grandes ailes déployées ainsi que le cobra de la Basse-Egypte.

Tous deux semblent porteurs alors du légendaire signe Chen.

Cette boucle de corde nouée ...

Elle semble alors exprimer la course de Râ et ce tout en exprimant le fait que le pouvoir des deux déités s'étendait à tout l'univers...

 

Ainsi :

  • Le pouvoir ...
  • Comme du reste le rayonnement mystique de Nekhebet et d'Ouadjet ... Tous cela grandirent ainsi au fil des dynasties.

 

Dans la légende d'Osiris ...

 

Nous nous projetons alors au sein de cette mémorable époque de Ramsès.

1 500 ans B.C.E ...

Nekhbet y joua alors véritablement un rôle important, et ce, entre autre chose, sous les traits d'une netjeret des naissances.

 

Ainsi dans certains papyrus ...

Un rôle bien essentiel lui fut prêté auprès d'Horus, fils d'Isis comme vous savez et qui décida de tuer son oncle Seth, meurtrier lui-même de son frère.

 

Lorsqu'Isis partit à la recherche des morceaux du corps de son époux, c'est à dire Osiris ...

Souvenez-vous ...

Seth les avait alors jetés dans les marécages du delta. Ce fut bien aux puissances divinisées i.e. Nekhbet et Ouadjet qu'elle confia Horus, cet ancêtre divin de tous les pharaons.

 

Un véritable témoignage ...

C.Perry, View of the Levant, 1743 ...

 

Ainsi un voyageur du 18e siècle sembla témoigner de son passage et ce au milieu des ruines du temple de Nekhbet à Elkab.

 

Le voici finalement arrivé dans cette salle hypostyle qu'érigea visiblement Khenemmarê, pharaon de 29e dynastie :

 

"En un endroit nommé Kaab

[...]

nous découvrîmes quelque chose ressemblant à (un monument) antique.

[...]

nous sommes arrivés aux vestiges d'un ancien temple, comprenant six

piliers en deux rangées,

avec leur toiture intacte.

 

Un peu plus au nord

se trouvent les fragments de nombreux autres piliers brisés, ainsi que

d'autres ruines considérables,

portant de curieux hiéroglyphes..."

 

Une concentration du culte dans la cité d'origine de cette divinité ...

 

Ainsi ...

Plutôt que de fêter Nekhbet dans tout le pays comme nous pourrions aisément le supposé, pharaon sembla bien concentrer son culte au sein même de la cité d'origine de notre déité, à savoir, ELkab.

 

Ainsi ...

Je subodore que le souverain devait venir en cette cité afin d'honorer la netjeret (?)

"Prier" probablement pour conforter sa protection ...

Il la gratifiait visiblement de temples.

Le faisait-il aussi quant aux fêtes en son honneur ?

Egypthepshepsutvulture

"Je suis la Blanche, la couronne du Sud", Nekhbet et l'éternité, la patronne des mines. En Égypte ancienne.

Par Le 04/09/2014

ankh hiero "Vivre"…  "La vie"… https://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Logopdf

 

sennefer--207-.JPG

Vous l'aurez bien remarqué, notre très belle netjeret, Nekhbet ...

Située en bas de cette sublime photo.

Source / Lien

 

Nous sommes ainsi au sud d'un mur, positionné à l'ouest, à l'extrémité en fait ...

Et nous surmontons ainsi Osiris.

 

Nous sommes bien dans l'hypogée de Sennefer, mais vous savez.

Un hypogée privé ...

 

Voyez alors :

  • Les feuilles de raisin,
  • Les grappes également,
  • ...

 

Aussi, observez les serres de la netjeret vautour Nekhbet. Vous aurez alors remarqué qu'elle enserrait le signe qui représentait finalement "la vie éternelle" à travers les anneaux Chen.

 

Cependant, cette représentation de Nekhbet, au sein de cette dernière demeure, me semble bien inédite. Car, n'oublions pas que nous ne sommes pas au sein d'un hypogée royal.

Ne serions-nous pas là en présence d'une exception ?

Puisque logiquement cela devait correspondre à une véritable prérogative royale.

 

Un oiseau divin

tenant un symbole dans les pattes !

 

La netjeret Nekhbet ...

"La blanche de Nekhen" ...

"La blanche" ...

La "Dame de Nekheb" ...

"La blanche de Nekheb" ...

"La blanche couronne" ...

"Mère du Soleil" ...

La "Fille de Rê" ...

"Dame des ouâdis du désert" ...

 

Ainsi ...

Son hiéroglyphe fut bien comme vous savez cet oiseau qui du reste portait le Nekkekh et qui, souvenez-vous, devait bien concrétiser cette couronne blanche hedjet de la Haute-Égypte ...

Un anneau-Shen, hiéroglyphe signifiant "puissance et universalité".

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/Hatshepsut_temple37.JPG

Bas-relief de Nekhbet ...

Chapelle d'Anubis au temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari.

Nécropole Thébaine ...

© Rémih 

 

Plan de l'article ...

 

→ Nekhbet aux ailes déployées ...

 

Elle devint alors très liée à pharaon.

 

→ Nekhbet est parfois représentée comme une femme.

 

→ Son principal sanctuaire fut bien el-Kab en Haute-Égypte.

 

La patronne des mines ...

 

→ Quelques représentations de la netjeret Nekhbet ...

 

af305b37c0663b1118a82b7b1e83bfe2.jpg

Nekhabit ...

Découvert en 1922 dans la vallée des rois par Howard Carter.

Source   

 

Nekhbet aux ailes déployées ...

 

"La blanche" ...

Les femelles vautours blanches d'Égypte sont bien souvent appelées vautour percnoptère : Neophron percnopterus ...

Au cours de leur superbe vol ...

Et vue de dessous ...

Certaines parties du corps, pouvaient bien apparaître aux yeux de nos anciens d'une certaine couleur.

Ainsi ...

L'avant de l'aile, comme la queue d'ailleurs, sont visiblement blancs. Tandis que les rémiges sont en noires.

 

Le percnoptère de Kemet ...

Respecté ...

Voire même vénéré comme vous savez.

Et cela à travers les multiples autant que mystérieux pouvoirs dont nos anciens le croyait alors doté. Le vautour d'Égypte, semble être de nos jours devenu une des cibles de l'homme, en passe même de disparaître ! Cruel revirement de situation finalement pour ce respectable charognard, davantage utile que dangereux du reste.

 

Et ce hiéroglyphe circulaire du Shen ...

Ainsi ne tenait-elle pas le Chen, par deux normalement, et cela entre ses griffes ?

 

Notre divinité "maîtrisait" visiblement les anneaux Shen.

Des signes relatifs à l'éternité comme vous le savez.

D'ailleurs, son adulation remonterait à l'ère prédynastique.

index.jpg

Il symbolisait celui qui n'avait pas de commencement, pas de fin,

l'univers, l'éternité.

Circulaire ...

L’anneau-shen représentait parfaitement ce concept d’éternité.

Associé au disque solaire ...

Comme au serpent qui se mordait du reste la queue.

Sans omettre les oiseaux divins et leurs griffes.

Source

 

Shen ...

En vérité, ce fut une véritable boucle de corde avec un nœud à la base. Ainsi, pour nos anciens, la définition même de notre propre univers, pouvait bien correspondre à tous "Ce que le soleil encercle".

 

Ainsi, et probablement afin de concrétiser ce concept, ils firent le signe Chen.

Alors, allons plus loin encore.

Afin de montrer que le monde appartenait effectivement à pharaon, sa propre nomenclature fut inscrite à l'intérieur même de ce signe. Cependant pour arriver à le faire contenir dans cet espace restreint et bien sûr fermé, ils furent contraints de l'allonger. Cela devint dès lors, comme vous savez bien, le fameux cartouche oval.

"Normalement" dédié au seul souverain ... 

 

musee turin (154)

 Vous pourriez voir Isis agenouillée sur le hiéroglyphe de l'or, penchée vers l'avant en étendant ses mains du signe Chen ... 

Et, à la manière du netjer Anubis, elle s'adressait à la défunte Néfertari.

Source / Lien  

 

Ainsi ...

Notre netjeret vautour s'était progressivement personnifiée au sein même de la Haute-Égypte, et fut dès lors identifiée avec la couronne blanche. Et comme beaucoup de choses qui fonctionnent parfaitement lorsqu'ils sont par paire, Nekhabit se trouva un partenaire et ce au sein de la Basse-Égypte i.e. l'Ouadjet.

Une dualité parfaite s'il en fut ...

Nebty ...

Les "deux dames" ...

 

 589px-The_KV55_Pharaoh-s_Vulture_by_Ulises_Muniz.jpg

Pectorale vautour royal ...

Placé sur la tête du pharaon dans l'hypogée KV55 ...

Le vautour a été affiché à l'exposition d'art 2007-2008" à Monterrey, au Mexique.

Source / Lien


Elle devint très liée à pharaon.

 

nekhbet01.jpg

Nekhbet.

Temple de la reine Néfertari à Abou Simbel.

Source / Lien

Le dieu osiris ptha entoure de nekhbet et ouadjet les deux gardiennes de l egypte

"Je suis la Blanche, la couronne du Sud", Nekhbet, le nom des "deux maîtresses" et l'anneau chen … En Égypte ancienne.

Par Le 01/05/2014

ankh hiero

"Vivre"…

"La vie"… https://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Logopdf

 

  3193295860_6fd9de8d83.jpg

Nekhebet tenant l'anneau Chen ...

Source / Lien

 

Le symbolisme ...

Une idée ...

Une pensée ...

Une chose ...

Un geste ...

Une intuition ...

Un ressenti ... Bien souvent cette idée, cette pensée fut reliée à un objet mais aussi et surtout à sa qualité, sa fonction, ... Quand le symbolisme servait également à faire ressortir l'invisible en une matérialité apparente.

 

Le symbolisme qui devient un langage.

Ainsi, la pensée égyptienne fut bien pétrie de ce symbolisme.

 

Alors ce dernier, intrinsèque à un ensemble comprenant le mythe, le rite, la théologie,..., nous "oblige", afin de bien le déchiffrer à :

  • Connaître les traditions ...
  • S'ouvrir à un monde qui n'est plus vraiment le nôtre.
  • Faire obstruction à l'atavisme, à notre conditionnement, autant qu'à nos préjugés du reste. Les précautions s'imposent donc car il ne faut absolument pas donner à nos anciens penseurs des rêves qui finalement ne seraient que les nôtres. Ceci fait que dans certaines mesures nous devons leurs attribuer une logique, une explication, un sens même uniquement si un texte ne l'y autorise.
  • ... Alors, cette sagesse immémoriale, issue de milliers d'années d'existences et de partages, nous sera bien accessible.


Ainsi ...

La présence de la netjeret Nekhbet en figuration sur un sarcophage, un mur,..., n’est absolument en rien une décoration.

 

  http://www.lhce.lu/GuyBiver/Culture/Egypt/Elephantine/Khnoum_Nekhbet.jpg

  La netjeret-vautour Nekhbet ...

Île d'Éléphantine.
Temple de Khnoum. 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/Hatshepsut_temple37.JPG

Bas-relief de Nekhbet ...

Chapelle d'Anubis au temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari.

Nécropole Thébaine ...

© Rémih 

 

Plan de l'article ...

 

→ Voici bien un symbole, celui de Mout.


→ L'anneau chen ...

 

→ Nekhbet fut une très ancienne netjeret Égyptienne ... 

 

→ Elle fut en fait vénérée depuis la période Prédynastique ...

 

→ Elle avait ce rôle crucial, celui de protéger ...

 

→ Ainsi au Nouvel Empire ...

 

Le nom des "deux maîtresses" ...

 

af305b37c0663b1118a82b7b1e83bfe2.jpg

Découvert en 1922 dans la vallée des rois par Howard Carter.

Source  

 

M22 D58 W24
X1
G14

 

Voici bien un symbole, celui de Mout.


Ainsi ...

Aux alentours de la douzième dynastie, elle fut aussi assimilée à Mout.

Vous savez cette épouse d'Amon.

 

Le vautour fut aussi l'une des deux netjeret tutélaires de Kemet l'antique.

 

Nekhbet ...

Cette divinité vautour de la Haute-Égypte fut particulièrement associée à pharaon. Voyez ce vautour tenait bien les symboles chen entre ses serres ; ce signe hiéroglyphique quant à l' "éternité" (Les deux anneaux chen).

 

L'autre déité ...

Son "double" en quelque sorte ...

Qui finalement allait de paire avec Nekhbet, fut bien l'Ouadjet, la netjeret cobra ! Celle-ci était quant à elle bien tutélaire de la région du Delta. 

 

L'anneau chen ...


Un signe hiéroglyphique comme vous savez ...

 

Vous aurez bien reconnu Râ.

Ainsi que l'anneau qui l'englobait.

Voici donc ce symbole quant à l'éternité tant recherchée par nos anciens. Sans commencement, ni fin ...

 

Il fut associé :

  • Au disque solaire, mais vous l'aurez bien compris.
  • Au serpent, qui se mordait la queue,
  • Aux oiseaux divins, qui sont souvent représentés tenant ce symbole dans leurs griffes.
  • ...
     

L’amulette, on la retrouvait bien souvent sur le corps du défunt.

Cela devait lui permettre de lui préserver une bien longue vie dans l’au-delà. Les netjerout Isis comme Nephtys du reste ne furent pas oubliées, elles protégeaient aussi les momies.

 

Chen fut bien souvent fabriqué :

  • En lapis-lazuli,
  • En Cornaline ...

 

Du reste cette amulette se trouve bien souvent sur :

  • Les sarcophages,
  • Les stèles,
  • Les papyrus,
  • ...

 

musee_turin--154-.JPG

Musée de turin ...

 Le serpent uraeus avec ses deux ailes déployées.

Elle protégeait le cartouche de la reine.

On voit bien le serpent qui est surmonté du disque solaire

et

du hiéroglyphe Nebou de l'or.

Voyez le signe Chen.

Source / Lien

 

Nekhbet fut une très ancienne netjeret Égyptienne ...

 

Originaire de Nekheb / ELKab / Eileithyias polis ou Eileithyiapolis ...

Sur la rive droite de l'Itérou ...

En face, vous pourrez voir Hiérakonpolis.

 

p2p3-001b-Hierakonpolis.png

Source / Lien

 

Hierakonpolis ...

Je vous assure, est une des cités des plus importantes quant à la compréhension de cette grande Histoire de Kemet.

De nombreuses choses sont à visiter, à découvrir, à admirer aussi, si seulement vous arrivez à rencontrer les bonnes personnes, au bon moment car il vous faudra ...

Entre autre chose des autorisations.

 

"La blanche de Nekheb" ...

 

Elle fut en fait vénérée depuis la période Prédynastique ...

i.e. 3 500 à 3 150 B.C.E ...

 

Nekhbet,

Nejbet,

Nechbet,

Nekhebit,

"Dame de Nekheb", "Dame de la vallée" ou "Dame de la double vallée", son domaine ne s'étendait pas seulement sur les bords du Nil, mais jusque dans les profondeurs de la montagne à l'Est.

"La blanche de Nekheb",

"La blanche couronne",

"Mère du Soleil",

"Fille de Rê",

"Dame des ouâdis du désert" …

 

Elle avait ce rôle crucial, celui de protéger ...

 

→ La Haute-Égypte,

 

Pharaon bien sûr,

0737b-le-caire-uraeus-vautour_small.jpg

Source / Lien

 

Le jour du couronnement de pharaon on pouvait le voir coiffé des symboles primordiaux (En quelque sorte !) et qui marquaient bien ses origines :

  • La couronne blanche, Nekhabit …
  • La couronne rouge, l’Ouadjet : cet ensemble formait comme vous savez le fameux Pschent.

On vit dès lors cette composition qui dominera les statues jubilaires Osiriaques, 

  • Mais également de la royauté du Sud,
  • Rappelez-vous, elle fut bien cette femme.

Ce vautour protégeant grâce à ses immenses ailes déployées. Telle aurait été également sa représentation dans les hypogées ainsi que dans les temples.

 

Ainsi au Nouvel Empire ...

 

Nekhbet ...

Ce vautour blanc aux ailes déployées ...

Elle deviendra la protectrice des accouchements. En supplantant d’ailleurs une autre netjeret Heqet dans son rôle d'accoucheuse.

 

Ainsi, souvenez-vous des Grecs :

  • Leur déesse Ilithyia fut parfaitement identifiée quant à l’accouchement et à la netjeret Nekhbet.

Une sorte de continuation dans le temps. Car la nature n'aime pas le vide. Cependant lorsqu'elle crée quelque chose s'est toujours le produit d'une transformation.

  • Et ils allèrent même bien plus loin.

Étant donné qu’ils rebaptisèrent en quelque sorte la cité d’origine de Nejbet à savoir ELKab / Nekheb par Eileithyaspolis

Les prêtresses de Nekhbet ...

Muu ...

Elles furent vêtues de robe agrémentées de plumes de vautour.
 

Du reste, notons que la reine même en fut la personnification.

 

71376140673d1d735218f866a6ea11d0.jpg

   Voici donc une belle représentation

de la

netjeret vautour, de la Haute-Égypte,

Nekhbet.

Signe hiéroglyphique quant à l' "l'éternité" (chen) dans les serres.
Amulette trouvée dans la momie de Toutânkhamon, suspendue à son cou.
Or incrusté de lapis-lazuli et de cornaline.

Source / Musée National égyptien du Caire. 

© Boltin photo Library / The Bridgeman Art Library.

 

Le nom des "deux maîtresses" ...

 

Ou "des deux dames" ... 

 

C'est à dire le deuxième de la titulature royale, concernait en effet directement Nekheb et bien sûr son homologue du nord Ouadjet.

 

Il place en effet le pharaon sous la protection des deux divinités tutélaires de Kemet.

 

Ainsi rappelez-vous :

  • Thoutmôsis IV, il portait comme nom "des deux maîtresses", "longévité de la souveraineté ...",
  • Ramsès II : "Protège l'Égypte et subjugue les pays étrangers" ...
  • ...

 

En écriture hiéroglyphique, le "nom des deux maîtresses" fut introduit par la représentation des deux netjerout, l'une vautour, l'autre serpent, chacune dans son panier, qui évidemment devait bien désigner pharaon.

 

Le lien unissant le culte de Nekhbet à celui de l'Ouadjet est, nous le voyons, bien manifeste.

 

De plus ...

Il ne fut visiblement pas rare de voir les têtes des deux divinités parées pharaon au front de ses masques funéraires ou sur de riches pectoraux d'or et d'émail.

Du reste, le masque d'or funéraire du jeune pharaon Toutankhamon ainsi que le pectoral découvert dans sa tombe l'illustrent à merveille, selon moi.

 

Alors, à suivre ...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

  croix de vie temple d'horus à edfou

 

Sennefer 207

"Je suis la Blanche, la couronne du Sud", Nekhbet et Ouadjet … En Égypte ancienne.

Par Le 21/01/2014

Blanque

"Vivre"…

"La vie"… https://www.aime-jeanclaude-free.com

Logopdf

 

Pharaon montait "sur le trône d’Horus des vivants".

L’uræus demeurait alors sur son front.

 

Le jour du couronnement de pharaon on pouvait le voir coiffé des symboles primordiaux (En quelque sorte !) et qui marquaient bien ses origines :

  • La couronne blanche, Nekhabit …
  • La couronne rouge, l’Ouadjet … Cet ensemble formant comme vous savez le fameux Pschent ! On vit dès lors cette composition qui dominera les statues jubilaires Osiriaques ...

 

Un vrai jeu finalement d'équivalences :

  • La hedjet ...
  • La desheret ... Cela devait bien évoquer la Nekhabit du Sud et l'Ouadjet du Nord. 

 

nekhbet.gif

Voici un ornement appartenant à Toutankhamon.

Le netjeret Nekhbet sous la forme d'un vautour.

Observez dans ses griffes deux amulettes en forme du signe "Shenu".

C'était bien le signe de la corde enroulée autour de toutes les cartouches des pharaons

et

était finalement considéré comme un puissant protecteur.

 Source / Lien

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/Hatshepsut_temple37.JPG

 Bas-relief de Nekhbet ...

Chapelle d'Anubis au temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari.

Nécropole Thébaine ...

© Rémih 

 

Plan de l'article ...

 

→ Un superbe pectoral-naos …

 

→ Voici donc notre belle déité à savoir Nekhbet ...  

 

Nekhbet et Ouadjet ... 

 

Un superbe pectoral-naos …

 

Khaemwaset-s_tomb_treasure_-Serapeum-.jpg

Nouvel Empire ...

Vers 1 550 - 1 069 B.C.E.

Khaemwaset ...

Serapeum.

Source / Lien

 

Voici un luxueux bijou …

Parfois, nous pouvons lire que certains auteurs trouvent que sa finition laisse à désirer ! Peut-être est-ce tout simplement dû au fait que les incrustations paraissent bien moins "fines" et cela si nous nous amusons à les comparer avec ceux de la première version, c'est-à-dire ceux de l'époque ramesside et plus précisément de Ramsès II ...

 

De plus ...

Il me semble bien lourd.

ramses2d.gif

Ouser-Maât-Rê Setep-n-Rê

 

Ce pectoral-naos aurait été trouvé lors de fouilles au sein du Serapeum situé à Saqqarah par le légendaire Auguste Mariette, en 1852. Ainsi de 1851 à 1853 il découvrit et étudia la sépulture des taureaux sacrés.

Plus précisément, il fut découvert dans l’hypogée d’un des fils de pharaon, l’un probablement des plus connus du reste, à savoir le prince Khaemwaset... Souvenez-vous on le considère aujourd’hui comme ayant été probablement "Le premier égyptologue de l'histoire".

 

Vous remarquerez alors :

  • Le style ...

Un pylône de temple au décor ajouré et cloisonné.

En fait, cela correspondrait à un bijou classique de la 12e dynastie ! Le plus ancien de ce type semble visiblement remonter à l'ère de Sésostris III.

  • De plus, à l’intérieur de ce genre de cadrage, on pouvait y remarquez des déités qui devaient finalement avoir un rôle de protection, pour celui qui portait ce bijou.

 

Ainsi vous y verrez :

  • L’Ouadjet, la netjeret du Nord.
  • Et bien sûr la belle déité de cette thématique à savoir Nekhbet

 

Remarquez aussi ses ailes.

Parfaitement déployées en signe évident de son rôle de protection.

Protectrice quant à Kemet …

Vous aurez aussi vu le deuxième oiseau, au-dessus des deux premières divinités. Étrangement, peut-être, il comporte une tête de bélier : une netjeret solaire qui déploie, elle également, ses ailes.

  • Le cartouche de Ramsès II se trouve également positionnée au dessus de cet ensemble …
  • Deux piliers-djed son visibles de chaque côté au niveau des angles, en bas.

 

Nous pouvons les interpréter comme :

  • La renaissance d'Osiris,
  • Mais aussi comme un signe de stabilité.

 

Poussons donc notre petite investigation. En fait, il semblerait que ce pectoral soit issu d’un alliage. En soit, cela est vraiment significatif des capacités d'artisanats de nos anciens.

  • Argent 62 % ...
  • Or 35 % ...
  • Des traces de cuivre … Ainsi ce mélange devait permettre de fabriquer le fameux électrum.

 

Deux faces :

  • L'une, le revers probablement : on y observe simplement la feuille de métal.
  • L'autre est par contre parfaitement bien travaillé. Vous remarquerez des alvéoles qui devaient permettre d'y introduire des incrustations de pierre fines comme la cornaline, la turquoise, le lapis-lazuli, ...

 

A ce propos, les couleurs que nous pouvons admirer aujourd'hui, furent-elles vraiment celle du verre initial ?

Le temps ne fit-il pas son effet ?

Même dans une atmosphère obscure, stable, chaud ...

 

Voici donc notre belle déité à savoir Nekhbet ...

 

  http://mythologica.fr/egypte/hiero/h_nekhbet.gif

 

Les représentations de Nekhbet, quoique assez rares finalement, sont cependant le plus souvent prestigieuses : 

  • Plafonds des salles hypostyles aménagées dans les temples du nouvel Empire,
  • Bijoux royaux, comme nous venons de le voir,
  • ...

 

Ce fait rappelle que la netjeret fut bien une protectrice.

Elle était de fait la tutelle de tout le sud égyptien, soit une zone géographique immense et de plus, de première importance stratégique.

 

Comme vous savez, son principal lieu de culte fut bien le sanctuaire d'ElKab en Haute-Égypte, lieu également de ses origines.

Rappelez-vous ...

En face, sur l'autre rive, se trouvait normalement la ville de Nekhen qui vénérait "la blanche", surnom de Nekhbet.

 

Nekhbet et Ouadjet …

 

La netjeret du Nord ...

Ce fut bien l'Ouadjet ...

Une déité serpent de Bouto comme vous savez, cette antique Pê du delta, qui était en effet la protectrice de la Basse-Égypte.  

 

Alors que Nekhbet était son équivalente, mais au niveau de la Haute-Égypte.

 

De fait, il fut parfaitement logique, lors de la réunion des deux pays, que les deux netjerout tutélaires puissent se retrouver finalement associées.

 

Unies, certes ...

Mais notons quand même au passage, qu'elles ne furent jamais confondues.

Et même s'il fut bien fréquent de voir la déité vautour perdre ses plumes au profil d'écailles de serpent, Ouadjet et Nekhbet n'en demeurait pas moins deux netjerout parfaitement bien distinctes.

 

Les pharaons, eux, ne s'y trompèrent pas .

Ils rendirent le culte à chacune d'entre elles dans leurs capitales respectives.

 

Cette proximité ...

Mais aussi ce rôle, fondamental, celui de protectrice de pharaon et de son pays. Tout cela se retrouvait vraiment dans la principale tutelle exercée par les deux netjerout : celle qu'elles offraient au nom de pharaon. 

 

  0737b-le-caire-uraeus-vautour_small.jpg

Source / Lien

 

Alors, à suivre ...

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Clé de VIE 

 

Quelques représentations de la netjeret Nekhbet....

 

Le vautour aux ailes déployées ...

 

G186 G186A G186B G186C G186D G187 G308

 

http://3.bp.blogspot.com/_tgAYKejuY1E/S6-IYmQ_XZI/AAAAAAAAAVc/ZXIBzqly88Q/s1600/egypthepshepsutvulture.jpg

La netjeret Nekhbet ...

 Gardienne de la Haute-Égypte.

Sous forme d'un vautour portant une amulette protectrice ...

 

http://mythologica.fr/egypte/pic/ouadjet-%20nekhbet.jpg

Ouadjyt ...

A droite Nekhbet ...

Elle protégeait le pharaon Ptolémée VIII.

Temple d'Edfou.

En fait, Per aâ / pharaon fut couronné du pschent par Nekhbet et d'Ouadjet. 

 

http://www.lhce.lu/GuyBiver/Culture/Egypt/Elephantine/Khnoum_Nekhbet.jpg

  La netjeret-vautour Nekhbet.

Île Éléphantine.
Temple de Khnoum. 

 

Nekhbet's name

 

 

"Celui des deux Dames".

La netjeret Ouadjet dame de Bouto, dans le Delta ...

La netjeret Nekhbet, la patronne d'ElKab ...
Les deux netjerout notaient parfaitement la dualité de la royauté.

Source

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  • Sources ...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003


Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse.

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte.

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion.


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière.

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280. 

 

Ob 7e8f3e ob 16217c ob 535271 ob 751bf1 ob 920c6

Aphorisme ...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention ...

Ne prétend pas tout dire ...

 

"Le Dieu de ce monde vit dans la lumière,

au-dessus du firmament,

mais ses emblèmes sont sur la terre,

ne discute pas ses mystères

et

tu verras le divin lever de soleil

faire pousser toutes végétations

et

multiplier les aliments dont l'homme se nourrit"

Anty

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

vie, force et santé.