Sénousret III

http://www.britishmuseum.org/

Statues from Deir el-Bahari depicting Senusret III.
Now in the British Museum : http://www.britishmuseum.org/
(Image from wikimedia commons)
The life size statues are described on the BM website. One is EA 686 -
 

L'iconographie de ce souverain est vraiment surprenante ! Probablement l'un des plus emblématiques du Moyen-Empire comme vous savez...

 

xnouvel-hypogee-age-4000-ans-devint-cachette-d-L-Orn_rv.jpe.jpg

Cartographie du Moyen-Empire.

Source / lien

 

Voici comment certains livres d'histoire abordent cette ère du Moyen Empire. Bien souvent les auteurs mentionnent la présence d'âges bien sombres, comme l'invasion des "peuples de la mer" par exemple. Il est vrai que la fin de l'âge du Bronze au Proche-Orient, n'a pas été de tout repos !

 

Ce qui semble ressortir avec certitude c'est qu'il y eut bien des invasions :

  • Des empires se seraient effondrés...
  • D'autres auraient tout simplement échappé et ce avec justesse, à la destruction...
  •  ...

 

Aussi souvenez-vous de la fin :

- De Troie, en Turquie, détruite au début du 12e siècle BCE* i.e. avant notre ère...

- Comme de l'empire Hittite, leur ancienne capitale Hattusha, en Anatolie, la Turquie actuelle... Une très grande puissance de cet âge du Bronze, une parfaite rivale de l'empire Egyptien avec des guerres, des périodes d'échanges,..., pharaon épousant même parfois des princesses Hittites,...

- Et de la civilisation mycénienne, en Grèce, elle entre alors dans l'âge sombre !

- ...

 

Quant à notre Kemet du Moyen-Empire...

Avec Ramsès III, toujours au cours du 12e siècle BCE*... Elle ne repoussa les invasions qu'avec bien des difficultés à tel point que son influence en Asie ne fut plus jamais la même. Seuls les Assyriens semblèrent en tirer un certain profil. Ils connurent leur fin au cours du 11e siècle, cependant au sein du 9e, ils retrouvèrent leur gloire passée.

 

Aussi, pouvons-nous véritablement exclure que ces "invasions barbares" fussent le fruit d'un changement climatique ?

En Turquie...

A Chypre...

En Syrie...

Comme en Egypte, les chercheurs y auraient réalisées des études. Il en ressortirait que les grains de pollen nécessitant beaucoup d'eau déclinèrent au sein des sédiments situés entre le lac de Tibériade et la mer Morte, "pouvant" peut-être accréditer cette hypothèse.

Celle d'une très vaste sécheresse...

Directement ?

Indirectement responsable de migrations, comme celles qui annoncèrent la chute de ces grandes civilisations ? Nous serions alors au cours du 12e siècle BCE*, qui fut comme vous savez riche d'échanges dans tout l'est du bassin méditerranéen... Cela semble être appuyer par l'accroissement des espèces végétales adaptées aux climats secs, comme les oliviers par exemple. Et qui annonce une sécheresse, suppute aussi de bien graves conséquences économiques, politiques, migratoires,...

BCE* : et ce afin de placer les discussions scientifiques hors de l'aspect religieux qu'évoquent les termes "ère chrétienne".

 

Photo d'Anneke Barte

© Anneke Barte

 

Aussi...

Souvenez-vous de l'ère d’Akhet-Aton ! L’Amarna d’aujourd’hui si vous préférez...

Une cité souvent décrite comme ayant été une période remplie de "réalisme"… ! Nonobstant, comme me le précisait à juste titre M. François Tonic en 2015 "... c'est un terme qu'il faut manipuler avec grande prudence en histoire de l'art. L'art égyptien est tout sauf réaliste par définition. L'art amarnien n'est pas réaliste, voir l'excellente analyse de M. Dimitri Laboury pour comprendre comment nous avons été "manipulé" il y a 80 ans."

D'autant plus...

Que nous devons garder à l'esprit, qu'au sein de la Kemet antique, "l'art pour l'art" n'existait véritablement pas !

 

Metmuseum org

Source

 

Toute création avait véritablement un but pratique comme par exemple :

  • Assurer la prospérité...
  • Le triomphe de Kemet !
  • Procurer la survie des souverains et des notables après une certaine époque ! Alors nous pouvons "presque" affirmer que le beau n'avait pas de valeur en lui-même ! Aujourd'hui nous parlerions plutôt de magie ! Car souvenez-vous, l' "artiste que nous subodorons avoir été de son état" ce fut en vérité l'artisan, il ne signait pas ses oeuvres comme il le ferait véritablement aujourd'hui...

 

Alors que dire finalement des figurations du pharaon Sésostris ?

Cet "art de la statuaire", avec les portraits énigmatiques qui semblent parfaitement rompre vis-à-vis des canons traditionnels...

Visage bien particulier...

"Apparaissant" bien moins stylisés.

 

Charles Sheeler  Carnarvon Head of Sesostris III  The Met metmuseum.org

Charles Sheeler.

Carnarvon Head of Sesostris III

The Met in 1943

Metmuseum.org

 

14705758 916296631803228 5866989889520674931 n

Aparté : voici un pectoral de Senusert II (Sésostris)...

Dans le Lahoun...

La nomenclature de Horus de sésostris  apparaît entre deux faucons avec la double couronne.

La pièce a été trouvée par j. De Morgan (1894)...

JE 30857

Musée du Caire.

Source

 

http://www.aime-jeanclaude-free.com/album-photos/sesostris-iii/

 

Aucun billet.