Femme égyptienne, la maîtresse de la terre ...

 

 


 

Femme égyptienne, la maîtresse de la terre ...

Femme égyptienne, la maîtresse de la terre ...

 

07 447 502 07 447 505 glass bw sl4

 

ânkh ...

"Vivre" …

"La vie" … http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Il n'y a pas de meilleur indice du degré ou de la nature d'une civilisation, dans quelque pays que ce soit, que la place dévolue à la femme et la nature des relations entre les sexes.

 

"C'est toi la maîtresse de la terre

[...]

tu as rendu le pouvoir des femmes égal à celui des hommes !

Hymne à Isis, déesse "honneur du sexe féminin"

Papyri d'Oxyrhynque. ​

 

C’est "presque" une constante, ainsi dans les sociétés dites patriarcales, et ce depuis la révolution néolithique, les femmes ont au mieux une place secondaire, et peu d’entre elles auront cette opportunité de marquer l'Histoire.

Nonobstant ...

Elles furent "maitresse" de leur destin, elles possédaient, géraient, décidaient, gouvernaient, bien surprenantes de "modernité" car elles étaient les égales des hommes, face à la loi : nous sommes bien en Égypte ancienne.

 

En Égypte ancienne les :

  • Servantes,
  • Tisseuses,
  • Nourrices,
  • ...
  • Princesses,
  • ... Toutes semblent avoir été et ce fort souvent, des silhouettes d’arrière-plan ainsi, leur importance historique reste difficile à définir avec certitude.

 

 

Les fouilles de l'IFAO à Deir el-Medineh, Cédric Gobeil.

Les fouilles de l'IFAO à Deir el-Medineh.

 © Cédric Gobeil.

 

Il ne fait aucun doute ...

Nos anciens croyaient en la sagesse des femmes au pouvoir !

En cas de crise politique ...

Elles furent bien souvent considérées comme l’option la moins risquée.

 

En période d'incertitudes, avoir des femmes au pouvoir constituait régulièrement la meilleure protection du patriarcat.

Les pharaons furent comme vous savez vénérés comme des netjerou-rois. Et bien contrairement aux autres empires, ils étaient protégés par les femmes.

  • Peu importait leur âge.
  • Les enfants ne furent point des obstacles quant à leur ascension au pouvoir.
  • Les mères ...
  • Les tantes ...
  • Les sœurs ... Toutes semblaient protéger et défendre les enfants qui étaient au sommet du pouvoir. Ainsi, au seins des millénaires pharaoniques, cette méthode assura la stabilité et fut bien employée à plusieurs reprises.

 

L’Afrique ...

Kemet ...

Une bien vaste contrée plurielle. Si elle a en quelque sorte participé à la naissance de l’humanité, elle a également vu grandir des femmes de grandes qualités, je subodore même intrépides et courageuses.

  • Guerrières (?)
  • Souveraines intraitables (?)
  • Amantes passionnées (?)
  • Quelques grandes dames (..., "Amessis" selon Manéthon, ..., "La belle est venue", ..., ) ont bien réussi à dominer cette terre noire et riche.

 

Aussi, c’est dans la perspective de les faire sortir des "décombres" de l’histoire que s’inscrit cette thématique.

 

Surtout si vous vous rappelez d'une certaine Madame de Beauvoir qui s'exprimait ainsi :

 

"N'oubliez jamais

qu'il suffira d'une crise

politique,

économique

ou

religieuse

pour que les droits des femmes soient remis en question.

Ces droits ne sont jamais acquis.

Vous devrez rester vigilantes votre vie durant."


13076731 1682686741991311 9175441286071965721 n

Source

 

"L'Unique,

la bien-aimée,

la sans-pareille,
La plus belle du monde,

Regarde-là, semblable à l'étoile brillante de l'an nouveau,
Au seuil d'une belle année.

Celle dont brille la grâce, dont la peau rayonne,
A des yeux au regard clair,
Et des lèvres au doux parler.
Jamais elle ne prononce une parole superflue.

Elle,

dont le cou est long, la poitrine lumineuse,
Possède une chevelure de lapis véritable.

 

Ses bras surpassent l'éclat de l'or,
Ses doigts sont semblables aux calices des lotus.

Celle dont les reines sont alanguis, et les hanches minces,
Celle dont les jambes défendent la beauté,
Celle dont la démarche est pleine de noblesse, lorsqu'elle pose ses pieds sur la terre,

De son baiser me prend le coeur.

Elle fait que le cou de tous les hommes
se tourne pour la regarder.


Et chacun, qu'elle salue, est heureux.
Il se sent le premier des jeunes gens.
Lorsque de sa demeure elle sort, on pense voir celle qui est unique."

Chant d'Amour égyptien, Nouvel Empire,
Extrait des "Chants d'Amour de l'Egypte ancienne"

Siegfried Xchott, traduction de P. Krieger.

 

13055568 1682686745324644 7002402211363026931 n

Source

"Oiseau Lady",

Figurine peinte en terre cuite d'une femme,

Le Brooklyn Museum of Art,

Entre 1906 et 1908 …

 

1 2 3

Un musée qui aurait parrainé une expédition.

Elle excava des sites dans le sud de l'Égypte et ramena de nombreux objets de valeur historique, artistique, la mémoire de notre propre aube.

Ceci est probablement l'une des figurines les plus importantes, l’une des plus connues aussi.

Nous sommes bien au sein de l’ère prédynastique.

Nagada IIa. 

Fouillé par Henri de Morgan au village de Ma'mariya en 1907 …

 

1 25

Parmi plus de cent modèles en bois trouvés dispersés à travers le l'hypogée de Djehutynakht.
La qualité de cette procession de porteurs d'offrandes se démarque des autres.
L'habileté et la délicatesse avec laquelle il a été sculpté et peint est parmi les plus beaux modèles en bois jamais trouvés selon moi.
Deir el-Bersha.
Hypogée 10, fosse A.
Mai 1915 ...
Excavés par le Musée de l'Université de Harvard à Boston of Fine Arts Expedition.
Affecté à l'AMF dans la division des découvertes ...

 

Sc239458

Source

 

 

 

 

 

Off The Wall: Bird Lady

Off The Wall: Bird Lady

Off The Wall with Michelle Maryk. In the galleries of the Brooklyn Museum, curator Edward Bleiberg discusses Bird Lady. This series was produced by Gallery ...

Dans le secret des reines du Nil

Dans le secret des reines du Nil

"Hatshepsout, Néfertari et Néfertiti sont les stars de l'Egypte ancienne. Mais d'autres reines extraordinaires se sont illustrées dans l'histoire pharaonique. ...

Femmes préhistoriques : sortir d'une vision patriarcale

Femmes préhistoriques : sortir d'une vision patriarcale

Et si, contrairement à une vision patriarcale de la Préhistoire héritée du XIXe siècle, les femmes avaient elles aussi peint Lascaux, chassé les bisons, ...