Char au bord du Nil ...

 

 


 

Char au bord du Nil ...

Musee de louxor

ânkh ...

"Vivre" …

"La vie" …

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Et comme vous savez ...

La traction animale existe toujours actuellement en Égypte.

 

Timon 2

Bois, assemblage, cintrage ... 

http://www.arte.tv/guide/fr/048174-000/les-chars-des-pharaons?autoplay=1

 

Toutankhamon char 1

 

Char egyptien a deux roues provenant d une tombe de la necropole thebaine 1

Le char "wrrt" égyptien.

A deux roues ...

Provenant d'une dernière demeure au sein de la nécropole Thébaine.

1 580 - 1 320 B.C.E.

Musée archéologique de Florence.

 
Alain houze visite du musee de louxor
© Alain HOUZE.
Visite du musée de louxor.

Voyez le joug auquel est fixé le timon ("Bien coulissant pour garder de la souplesse d'amortissement") … Ce dernier plongeait sous le char et ce afin de s'ancrer au moyen d’une sorte de la mortaise au niveau de l'essieu …
Sous l'arrière de la caisse.


Le "raidisseur" entre :

  • Le timon,
  • Et le garde-fou n'est là finalement que pour empêcher la caisse de tourner autour de son essieu.
  • ...

 

L'essentiel est que ce timon n'est réellement fixé qu'à ses deux extrémités :

  • A l'avant au niveau du garrot des chevaux,
  • A l'arrière à l'extrémité même du char.
  • ...

 

Voici donc l’ingénieux système d’amortisseur du char Egyptien antique …

Le timon ploie comme :

  • Un arc,
  • Un ressort à lame, et ce sous le poids des occupants de la caisse ! Une sorte de suspension Hi-Tech pour l'époque.
  • ...

 

Ajoutons à cela :

  • Le tressage de cuir qu'ils foulaient de leurs pieds,
  • Des roues, très importants aussi,
  • Sans oublier leur système d’attelage,
  • Le moyeu, il est emmanché sur un tube pour mieux répartir les forces de levier sur l'essieu dans les virages et aussi augmenter la surface lubrifiée entre ces deux éléments.

Ces tubes augmentaient d'autant la voie, c'est à dire la distance entre les deux roues et c'était tout bénéfice pour la tenue de route et la stabilité du char.
Nos formules 1 ne sont pas conçues autrement.

  • … Voilà comment assurer un minimum de confort en cette époque ignorant tout du caoutchouc, des vis métalliques, …

 

15036324 721806881329076 6150091507994345408 n

Nebamun Tomb.

Fragment of a limestone tomb-painting representing the assessment of crops.

Source / Britishmuseum.org

 

Tarpan01

Tarpan

Le Tarpan est un équidé sauvage européen éteint !

D'aucuns le considére comme l'ancêtre de la plupart des races actuelles de chevaux.

Il s'agirait d'un petit cheval d'environ 1.30 m, à la robe gris souris.

 

Dlib nyu edu awdl books tombofthoutmsi00cart 54

The tomb of Thoutmôsis IV.

Carter, Howard, 1874-1939.

 

Attelage egyptien ed lehnert et landrock datee1914

Attelage Egyptien ed lehnert et landrock daté de 1914.

 

Sic : "Le char a-t-il été l'arme décisive qui a permis à l’Égypte ancienne de constituer un empire ? Pour le savoir, une équipe d'experts a construit une réplique de cette machine de guerre et l'a testée dans des conditions de combat. Objectif : dévoiler ses secrets pour mieux comprendre comment le char a été la clé du succès militaire des Égyptiens. Grâce à cette innovation technologique, les pharaons ont conquis de nouveaux territoires et bâtis un puissant empire, 1 000 ans après la construction des pyramides."
 
 
 
 

Char egyptien a deux roues 1

Le char une formidable prouesse technique ... En Égypte ancienne.

ankh hiero      Plan de cette thématique ...

"Vivre" …

"La vie" …

https://www.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

 

  char.jpeg

Au Metropolitan Museum de New York ...

Fragment d'époque amarnienne ...

Source / Lien

 

Jusqu’à la 18e dynastie le cheval fut peu connu sur cette terre noire antique.

Fut-il d’origine Syrienne ?

?

Beaucoup d’auteurs supputent que le char quant à lui fut introduit lors de cette fameuse invasion, celle des Hyksôs.

 

En tout état de cause, il devint et ce bien rapidement, un véhicule servant :

  • A la chasse,
  • Aux processions,
  • Et bien sûr, à la guerre. Il semble s'être rapidement intégré dans l’armée pharaonique. À tel point que la charrerie obtint un statut bien spécial, une caste privilégiée et dont le responsable fut toujours un proche et même un fidèle de pharaon, créant même des troupes d'élite.
  • ...

 

  5384022c-25aa-412b-ab40-733e17b6f15b_zps1e905a5e.jpg

Un scarabée de Touthmôsis I.

Un char aux roues à 4 rayons.

L'ennemi aurait été un Nubien (?).

British Museum.

Source  / Lien

 http://www.ddchampo.com / topic3164-50

© Teti-sara.

 

Voici donc la plus ancienne représentation d'un souverain sur son char :

  • Le cheval n'est ici pas au galop, il se dresse sur ses pattes arrière pour culbuter l'attaquant.
  • Aâ-kheper-ka-ré, BM 17774 ...
  • Jaspe vert : 1,53 cm de long ; 1,12 de large ; 0,75 d'épaisseur.

 

Il représente Thoutmosis I, en début de cette légendaire 18e dynastie et, comme vous savez, il régna bien avant le fameux Toutankhamon :

Ahmosis I (1 550 -1 525),

Aménophis I (1 525 - 1 504),
Thoutmôsis I (1 504 - 1 492), la première fois qu'on vit pharaon sur son char !
Thoutmôsis II (1 492 - 1 479),

Hatshepsout (1 479 - 1 458/57),
Thoutmôsis III (1 479 - 1 425), 

...

 

Nonobstant ...

Les historiens supputent que ce fut bien la première représentation de pharaon sur son char.

Jusqu'au jour prochain, sait-on jamais (?)

Une nouvelle découverte viendra peut-être infirmer cette "certitude" d'aujourd'hui.

 

Sic M. François Tonic :

 

"... les plus anciennes représentations de chars

avec le pharaon dessus remontent à Iahmès I,

début 18e dynastie.

 

Des fragments de décors du temple funéraire à Abydos l'attestent

malgré l'état de fragmentation ...

le char égyptien possède 6 rayons

et

le char Hyksôs 4."

 

Hypogée TT40.

Amenhotep-Huy, vice- roi de Koush au sein de l'ère de Toutankhamon.

18e dynastie.

Nous sommes à Gournet Mourraï.

Source

 

Source

 

Amarna--Akhenaton-sur-son-char--sous-les-rayons-d-Aton--tr.jpg

Akhetaton

Akhenaton sur son char.

Sous les rayons d'Aton.

Très abîmé.

© Kurohito link 

 

Plan de l'article ...     

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Les Hyksôs …

 

Le char une formidable prouesse technique.

 

L’équipage du char égyptien fut composé d'au moins de deux personnes :

 

Et que dire de ses escorteurs de légende que furent les shemsou ?

 

 → Et n’oublions pas le pHrr !

 

Nous sommes à 75 cm du sol.

 

La caisse était en bois.

 

Une ouverture à l’arrière ...

 

Une rambarde tout au long de l’habitacle :

 

L'invention de la roue ...

 

La roue à rayon pour un char de guerre plus léger.

 

Parlons un peu des chevaux tractant ce fameux char ...

 

Les chars des pharaons, une révolution du Nouvel Empire en HD :

 

Voici quelques représentations de chars ainsi que leurs fameuses roues ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

Aphorisme ...

 

Vidéo : Les chars des pharaons, une révolution du Nouvel Empire en HD

 

Chariot spread

Voici une carte montrant ce qu'aurait pu être la "propagation quant à l'usage" du char de guerre dans l'Antiquité.

Source

" Rouge, 2000 B.C.E : zone des plus anciens chars à roues à rayons connus (culture Sintashta-Petrovka) ...

   Orange, 1900 B.C.E : étendue de la culture Andronovo, s'étendant de sa phase Sintashta-Petrovka précoce ; la diffusion de la technologie dans ce domaine aurait été sans entrave et pratiquement instantanée ...

   Jaune, 1800 B.C.E : étendue des grandes steppes et semi-déserts d'Asie centrale, étendue approximative de la diaspora indo-iranienne primitive de l'époque. Notez que les premiers exemples de chars apparaissent en Anatolie dès cette époque.

  Vert clair, 1700 B.C.E : période inconnue et précoce de propagation au-delà des steppes ...

  Vert / cyan, 1600-1200 B.C.E : la période Kassite en Mésopotamie, montée à la notabilité du char dans l'Ancien Proche-Orient, introduction à la Chine, peut-être aussi au Pendjab et à la plaine gangéenne (Rigveda) et E et N Europe (Trundholm Sun Chariot), ont supposé la propagation du char dans le cadre de la technologie de la fin de l'âge du bronze;

  Bleu, 1000-500 B.C.E : propagation de l'âge de fer du char à l'Europe du Sud par les migrations celtiques "

 

Les Hyksôs

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

Hyksôs…

Hykussos…

 

Un terme qui viendrait probablement du démotique :

 

  • Heqa khâsout ...

"Princes des déserts" ...

Nomenclature que l’on donnait dixit l’historien Manéthon au peuple qui domina Kemet de 1670 à 1560 ainsi qu'à ses souverains des 15 et 16e dynasties pharaoniques, les Hyksôs.

 

  • Heqa khâseouet

Utilisée par nos anciens Égyptiens.

Alors, souvenez-vous du fameux papyrus de Turin. Ce dernier semble faire mention de quelques dirigeants relatifs aux pays limitrophes de Kemet.

 

Heqa au singulier …

Khâsout au pluriel …

Certains auteurs y voient donc le "Chef des pays étrangers" et je ne pense pas que cela puisse avoir été "Le Chef étranger" comme certains le subodorent.

 

De toute façon ...

Moult historiens mentionnent bien souvent les Hyksôs comme ayant été les vecteurs qui apportèrent cette nouvelle arme.

Une technologie innovante ...

Le char de guerre ... 

Ce dernier "aurait" été un des éléments essentiels qui permirent d'écraser littéralement les forces égyptiennes.

 

Ainsi, leur spécialisation ...

Et ce dans les activités guerrières notamment ...

Cela pourrait en partie expliquer la facilité de leur conquête en cette terre de Kemet. Nonobstant, n'oublions pas leur qualité de pasteur, de pâtre si vous préférez. Ils furent "en quelque sorte" des tribus nomades, une situation qui les aida probablement à s'intégrer progressivement à la population locale et ce en toute discrétion finalement.

 

De fait, et à mon sens seulement ...

Cela serait prendre un sérieux raccourci que de conclure qu’ils aient pu triompher uniquement grâce au char de guerre attelé, même si au demeurant nos anciens pouvaient se trouver fort impressionnés par cette arme nouvelle. Ces derniers (chars) semblent devenir courants en Asie comme en Afrique au 16e siècle.

 

Les Hyksôs avec leur immigration progressive vinrent certainement en apportant leur culture, leurs croyances, leur mode de vie, ..., et ils évoluèrent au point logiquement d'atteindre la domination !

Soliloque : et si nous nous amusions à comparer cette phase historique, même lointaine, à notre époque contemporaine et européenne surtout. Alors nous pourrions éventuellement mentionner les dires d'un certain personnage, le " "théologien" " Youssef al-Qaradâwî, référence des Frères musulmans : "Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques, nous vous dominerons"..

Je vous laisse de fait avec votre libre arbitre !

Nonobstant, souvenez-vous que l'Histoire ne peut être changée mais seulement "interprétée", afin d'améliorer notre présent et préparer un avenir meilleur. La grande Histoire de l'Humanité suit son chemin et me semble être engagée dans de nouveaux tourments ...

 

Et le char ne fut certainement pas le seul élément concret qu'ils apportèrent.

 

Apparurent alors également :

  • Les arcs composites,
  • Les armes de bronze,
  • Le cheval,
  • De nouvelles flèches,
  • De nouveaux boucliers,
  • Des sabres,
  • Des dagues,
  • Des casques,
  • Des cottes de mailles,
  • Certaines déités comme furent Astarté, Reshepou, ... Elles enrichirent le grand panthéon de nos anciens.
  • ...

 

16864235 176906142806041 591261605834019864 n

Syro Hittite

terracotta chariot and charioteer,

2nd-1st millennium B.C. 13.2 cm high.

© Iulius Caesar

 

Le char une formidable prouesse technique.

Revenir en haut de l'article ...

Plan de cette thématique ...

 

Nous devons bien le reconnaître, cela fut une véritable prouesse. Et à travers le char nous ne devons surtout pas oublier la roue, le cheval, ...

Lire la suite