Maia saqqarah nord 2

Qui fut véritablement Maïa ? La nourrice de Toutânkhamon ! En Égypte ancienne !

ankh hiero

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

 

En cette fin d'année, Km.t nous rappelle à son bon souvenir et ce à travers une très forte médiatisation vis-à-vis entre autre chose :

  • Du légendaire hypogée de Toutânkhamon et des fabuleux secrets qu'il pourrait éventuellement encore renfermés.

Il n'y a rien de véritablement surprenant à cela car l'infiniment loin (L'Histoire, l'astronomie,...),..., comme l'infiniment petit d'ailleurs (Les sciences quantiques,...) recèleront toujours des découvertes à venir et ce, tant nous avons à apprendre...

 

"Ce qu'il y a de fascinant avec l'Égypte

 

c'est que toutes les découvertes scientifiques

 

n'enlèvent rien à son mystère."

Jean-Louis Amella de ladepeche.fr

 

  • ...

 

  • Il en va d'ailleurs tout autant quant à cette relance, celle relative à l'identité même de la mère du jeune souverain, décédé il y a plus de 3000 ans.

 

Alors...

Abordons ensemble une thématique qui peut être à la fois proche, peu différente,..., parallèle en somme.

Nous sommes bien au sein d'une époque passionnante s’il en est une, celle de cette ère amarnienne, celle de "Toutânkhamon", période bien troublée finalement ayant marqué en "quelque sorte" la fin d'Akhenaton !

 

Aussi...

Essayons de comprendre et ce "en évitant toute spéculation intellectuelle gratuite", qui fut cette "Grande Dame", ce personnage véritablement historique et ce à plus d'un titre visiblement...

Maïa.

La "Nourrice du roi, qui a nourri le dieu".

 

Paintings and inscriptions

Maïa...

Le Progrès Egyptien

 

 

Plan de l'article... 

 

→ Important : soliloque...

 

→ Nous sommes à Saqqara, souvenez-vous...

 

 → Le saviez-vous ?

 

 → Aussi, ne pas la confondre avec Maya, toujours à Saqqara !

 

 → N'aurait-on pas alors découvert ce qui pourrait-être des "lambeaux" de momie au sein même de l'hypogée de Maïa ?

 

 → En fait, l'hypogée d'origine semble avoir été composé d'au moins trois salles principales.

 

 → L'archéologue Alain Zivie...

 

Mérytaton, fille d'Akhenaton et de Néfertiti...

 

→ Maïa pouvait-elle être "La sœur, ou la demi-sœur de Toutânkhamon" ?

 

→ M. Zivie se baserait visiblement sur des sculptures murales...

 

Vous l'aurez bien compris, bien des questions demeurent encore à élucider...

 

12369231 811575355618594 3261842622027025041 n

Le Progrès Egyptien

 

Soliloque...

 

Alors, essayons, une nouvelle fois, de la faire sortir :

  • De la nuit des temps,
  • De l’oubli,
  • ... Pour ce, rappelons-nous de sa dernière demeure. Il s'y dégage une féminité certaine tout autant du reste que du respect et ce vis-à-vis de sa propre personne !

 

D'ailleurs...

Il "semblerait" que son hypogée soit bientôt ouvert au public, pour la première fois il y aura des visites nationales et internationales, 20 ans après sa découverte...

Je subodore qu'il a fallu moult années d'un travail harassant afin de tout déblayer : des milliers de momies de chats tardivement déposées (Au cours de la Basse Epoque, sujet du reste de la prochaine thématique),…, d'un fatras de décombres probablement de l’ère Gréco-romaine.

Cette ouverture "devrait" se produire en février 2016 selon certaine source non véritablement officielle...

 

En fait...

Cette thématique n'est pas nouvelle en soit. Comme vous savez, en 2009, le grand archéologue Alain Zivie édita un ouvrage qui traita de ce sujet. Il émit alors des hypothèses quant à Maïa et ce bien avant les prélèvements de 2010, ceux qui correspondaient aux analyses d'ADN effectuées par Zahi Hawass !

 

D'ailleurs...

Les interprétations d'ADN sont-elles toutes justes ?

N'auraient-elles pas des résultats partiels ?

Je dirais même plus, incomplets !

Avec des conclusions que je considère même parfois bien trop rapides.

  • Akhenaton devrait être le père de Toutânkhamon.
  • Quant à une certaine Young Lady, elle serait la mère de pharaon.

Pourrait-elle être d'ailleurs notre légendaire Néfertiti ?

  • La mère de Toutânkhamon serait visiblement une sœur d'Akhenaton et ce en raison de la grande proximité des ADN.
  • ...

 

Souvenez-vous aussi...

Ces mêmes tests devaient montrer Néfertiti comme ne pouvant pas être la mère de Toutânkhamon !

 

Alors, très sérieusement, souvenez-vous :

  • Les chercheurs semblent n'avoir pas encore découvert la momie de Néfertiti ! (?)
  • Pas plus d'ailleurs quant aux filles même d'Akhenaton... ! (?)
  • ...

 

Le bilan "le plus certain" à ce jour :

  • Toutânkhamon semble bien lié génétiquement à cette "Young Lady",
  • Dans la dernière demeure de dame Maïa des "parties" de momies furent retrouvées !

Cependant, de qui s'agit-il véritablement ?

  • ...

 

Aussi pouvons-nous mentionner quelques suppositions :

 

  • Quant à la probable nourrice de notre pharaon Toutânkhamon, Alain Zivie semble subodorer deux possibilités à savoir Makétaton, la deuxième fille d'Akhenaton et de Néfertiti ou alors leur fille aînée, Mérytaton.

 

Quant à cette dernière voici quelques mots du ministre des Antiquités Egyptiennes, Mamdouh Eldamaty, lors de sa visite au sein de cet hypogée :

 

"Est-il possible

que ce soit elle que nous cherchons,

derrière les murs de la tombe de Toutânkhamon?"

Selon le ministre des Antiquités, M. Mamdouh al-Damati.

 

Cette supposition est bien loin d'être gratuite, en cette période... !

Une hypothèse anti-Reeves vis-vis de sa théorie sur les secrets supposés de l'hypogée de l'enfant-pharaon ?

 

  • Dixit M. Gabolde...

Makétaton serait décédée vers 7 ou 9 ans.

De fait, il serait peu probable qu'elle fut la nourrice de l’enfant-pharaon.

 

  • Pour Nicholas Reeves, il se pourrait fort bien que l'hypogée de Toutânkhamon renferma notre légendaire Néfertiti.

 

  • ...

 

"Tous ces points de vue sont des possibilités,

pas à pas,

nous arriverons à mieux connaître

et

comprendre l'époque du roi Toutânkhamon"

M. Damati.

 

Nous sommes à Saqqara, souvenez-vous...

Ankhtaouy…

Ankh-Taouy…

 

Cette nécropole se trouve sur le plateau du désert libyque qui, dans cette partie de Kemet, surplombe la vallée du Nil et ce d'une bonne quarantaine de mètres !

 

Popupcarte

Source / Lien

 

Son nom viendrait bien de Sokar, le netjer funéraire.

3 000 ans d’histoire vous contemple et ce jusqu’à l’époque arabe : statues, bas-reliefs,..., sarcophages richement décorés, mobiliers funéraires et surtout objets de la vie quotidienne.

Nonobstant, ce site est bien moins spectaculaire que le site de Guiseh mais n’en demeure pas moins tellement plus riche !

 

Située sur un plateau à l’ouest de Memphis, sa superficie est comme vous savez de 8 km² : cette nécropole semble bien la plus vaste qui soit par sa superficie mais également par son échelle de temps.

Le plus vaste des champs de repos...

Il est situé à une vingtaine de kilomètres au sud du Caire et ce sur une longueur de près de 8 km du nord au sud.

L'une des nécropoles la plus ancienne aussi…

 

Ainsi...

Abrite-t-elle des monuments vraiment exceptionnels couvrant une très grande période historique.

Des mastabas…

Des pyramides…

Des hypogées… Nous pouvons ainsi remonter au moins à la première dynastie et jusqu’à l’époque Ptolémaïque : Aha, second souverain de la première dynastie, le village d'Abousir, Imhotep, architecte du pharaon Djéser, y érigea même le premier complexe funéraire royal totalement construit en pierre de taille, en assises réglées,...

 

 2c4a28d0 5212 4c0d a627 f097a689095b 16x9 788x442 1

Une vue d'ensemble...

Celle bien sûr des pyramides de Saqqarah !

Source / Lien

 

Saqqarah était bien la nécropole de l'antique ville égyptienne de Memphis !   Nous sommes sur cette rive gauche du Nil.

Cependant...

Il faut bien reconnaître que ce site est surtout connu du grand public à travers la plus ancienne pyramide d'Égypte.

 

Il fut un temps ou Men-néfer…

 

"... est restée
un important centre administratif

et

militaire alors que Louxor

(dans le sud)
devenait la véritable capitale" 

  Ministre des Antiquités Mohammed Ibrahim.

 

Voici l’histoire, bien récente, non exhaustive, de l’ensemble de ce site :

 

  • Ainsi  Napoléon Bonaparte vint à Alexandrie et ceci en 1798… Seule devait émerger de ce site la fameuse pyramide à degrés du pharaon Djoser. Des décombres informes...

 

  • Le général Enrico Menu von Minutoli aidé en cela de l’égyptologue italien Girolamo Segato devint dès lors le responsable scientifique du site en 1818 ! Ce fut ainsi que vit grâce à la Prusse la première exploration du complexe funéraire de Djoser.

 

  • John Shae Perring en 1836 fit beaucoup de déblaiements sous la responsabilité du colonel Richard W. Howard-Vyse.

 

  • Nous sommes en 1842, Karl Richard Lepsius dirigeait alors une mission à nouveau d’origine prussienne. Il fit alors un énorme inventaire de Kemet visible au sein des "Denkmäler aus Ägypten und Äthiopien"  / "Monuments d’Égypte et d’Éthiopie" entre 1849 et 1850.

 

  • N’oublions surtout pas Mariette, il fut véritablement le premier à mon sens tout du moins, à vraiment considérer cette nécropole dans son ensemble. Souvenez-vous il mit au jour le 12 novembre 1851 le fameux Serapeum de Mem-néfer ! Sa célébrité fut alors de mise. Le terme du reste de mastaba viendrait de ce moment là et bien sûr de lui ! 

 

  • À partir de 1927 commença les fouilles de la nécropole dont la plupart des monuments n'étaient plus alors que des ruines.

J.-P. Lauer…

Souvenez-vous de cet immense érudits qui pendant plus de 50 ans se vouera entièrement à la restauration du site et plus particulièrement à l'ensemble funéraire de Djeser.

 

  • De nos jours, comme vous le savez, le site est toujours étudié. Le département des antiquités Égyptiennes du musée du Louvre…

 

 

Le saviez-vous ?

 

Maia...

Maïe...

Maïa...

Maya... C'est bien une étymologie féminine, complexe probablement, que l'on rencontrera en des temps bien moins reculés que celui de notre nourrice !

 

Ainsi :

  • Hébraïque : "Aimée"...

Dérivé de Marie, que l'on fêterait de nos jours le 15 août.

  • Latine : "mois de mai"...

Tout en se référant visiblement à une divinité romaine païenne Maïa.

...

 

Aussi, ne pas la confondre avec Maya, toujours à Saqqara !

 

Vous la connaissez forcément...

Il s'agit de la fameuse et dernière demeure de Maya et Mérit découverte en 1986.

 

Ob 61a9c4 c45ad3e14d1e390aeedd07a6b93e1532

Statue double de Mérit et Maya,

trésorier d'Horemheb

 Rijksmuseum van Oudheden, Leyde.

Source

 

Nous sommes comme avec notre Maïa, aussi :

  • Au Nouvel Empire,
  • Au cours de la légendaire 18e dynastie,
  • Et toujours en relation avec notre fameux Toutânkhamon !

 

Maya fut quant à lui surveillant du Trésor et le gardien des Travaux et ce pendant le règne de l'enfant-pharaon Toutânkhamon. Responsable des affaires intérieures au cours de cette période d'instabilité qui bien probablement s’en suivi par rapport au règne de son père. Quant au général Horemheb, il devait certainement pacifier, en quelque sorte, les pays étrangers révoltés…

 

Maya semble quant à lui, avoir disparu autour de l'an 9 du règne de Horemheb.

 

N'aurait-on pas alors découvert ce qui pourrait-être des "lambeaux" de momie au sein même de l'hypogée de Maïa ?

 

Serait-ce véritablement Maïa ?

Etait-ce une autre entité inhumé là, bien postérieurement ?

Et que penser de cette chanteuse, "Ta Akhet", "entreposée" à l'intérieur même de l'hypogée de Maïa ?

... Voici donc, ce dont nous sommes certains, autant que nous pouvons l'être, en l'état de nos connaissances bien évidemment !

 

Ob 199b96 maia saqqarah nord

Voyez, en haut de la photo, sur votre droite...

Source / Lien

 

Nous sommes au niveau d'une des trois fractions de Saqqara, au nord.

Maia...

Nourrice de Toutânkhamon...

 

Tout au long de l’histoire de Kemet, ce site servi ! Ceci explique que nous pouvons y trouver des tombes royales, comme des sépultures plus modestes ! La dernière demeure de Maïa semble même avoir été transformée en sanctuaire pour chats momifiés !

Furent-ils sacrifiés ? Certaines radios montrent bien des fractures cervicales...

Aussi, souvenez-vous…

Le culte de Bast prit place au cours de la Basse Époque, à Saqqarah. Bien proche finalement du complexe funéraire de Téti.

 

"Au début,

on croyait que c’était un cimetière pour les chats embaumés fait par les Pharaons,

mais on a découvert,

avec l’aide de la mission française,

qu’il contient de nombreuses tombes privées de notables qui ont vécu sous

la XVIIIe

ou

XIXe dynastie"

Le ministre des Antiquités Dr Mamdouh Al-Damati.

 

Ob f75d2f maia saqqarah nord 2

Attention la source est modifiée !

 

En fait M. Zivie fouillait le Babusteion, une nécropole pour les chats, Ptolémaïque, qu’il dégagea découvrant ainsi d’autres hypogées plus anciens…

 

De la 18e dynastie :

  • Comme cette famille d'artistes, ceux qui réalisèrent le buste de Néfertiti conservé en Allemagne.
  • Ou datant de Toutânkhamon…

 

Une mission française avait ainsi comme objectif initial le nettoyage, le dégagement, l'enlèvement des débris de l'hypogée de Maïa...

D'ailleurs...

M. Zivie y trouva une magnifique et, à l'époque, une bien énigmatique statue de bronze représentant une divinité féline !

 

Aussi, comment tous ces trésors ont-ils pu échapper et ce pendant des millénaires :

  • A la cupidité des pilleurs de tombes ?
  • ...
  • Et tout autant à la curiosité des archéologues ? 

 

Serait-ce en raison du fait qu'entre 300 et 100 ans avant notre ère d'importants murs de soutènement avaient été édifiés ! Et cela afin d'éviter l'écroulement même de l'entièreté de la falaise car il faut bien le reconnaître, elle se trouve véritablement truffée d'anciennes sépultures ! De plus, des blocs entiers de pierre en calcaire cachaient finalement l'entrée ainsi que les bas-reliefs.

Ils furent visiblement dégagés par l'équipe de M. Zivie.

 

En fait, l'hypogée d'origine semble avoir été composé d'au moins trois salles principales.

 

2015 635869919941889011 189

La falaise où se trouve l’hypogée.

 (Photo : Moustapha Emeira)

 

Ob 500d59 2f86f2ca00000578 0 image a 4 145063647

Source

 

Plan no 5 400

 

Popuplion1 1

Découverte des restes d'un lion

dans l'hypogée de Maïa (Bub I/20).
© P. Chapuis.
© A. Zivie.

"The Lost Tombs of Saqqara" (Toulouse, 2007).

MAFB © Hypogée

 

Ob 21ca07 popuplion2

Alors que de nombreux chats momifiés ont été trouvés par les archéologues,

on n'avait encore jamais mis la main sur un lion.

"A lion found in the Egyptian tomb of Maïa", Nature, 15 January 2004 avec les découvreurs à savoir Cécile Callou, Anaïck Samzun et Alain Zivie.

Source

 

  • La première chambre fut apparemment dédiée au culte même de la nourrice.

Le souverain roi est régulièrement nommé.

Il est représenté sur les genoux de sa nourrice dans la première pièce !

 

Ob 6d5682 tutankhwetnursemaia2

Nous sommes bien au sein de la première chambre...

Source

 

  • La deuxième était bien pour les rites relatifs à la sépulture,

Maïa est bien face à Osiris, accompagnée de colonnes de textes...

 

Maia

Tête de Maïa émergeant des déblais...

Source

 

  • Quant à la troisième, la plus grande d'ailleurs, elle avait quatre piliers peints avec les représentations de la dame Maïa.

 

Tutankhwetnursemaia3

La chambre n ° 3 de la tombe de Maia au moment de sa découverte.

Crédits: P. Chapuis / MAFB © Hypogées.
Source

 

L'archéologue Alain Zivie...

 

Ainsi souvenez-vous, nous sommes en novembre 1996, M. Alain Zivie découvrit à Saqqara, à 20 km au sud-ouest du Caire, l'hypogée de Maïa !

 

En fait...

Maïa se trouve située proche d'une autre de ses découvertes, réalisée en 1987. Nous sommes alors au sein d'une chambre funéraire celui d'un vizir du grand Amenhotep III, bien oublié jusqu'alors, à savoir Aper-EL (apr-iA) (Bubastéïon I.1), de la 18e dynastie.

Nonobstant, était-ce une coïncidence ?

Car un de ses titres se trouvait être aussi celui de "Nourricier des enfants royaux" !

 

Maïa fut la nourrice du jeune enfant-pharaon "Toutânkhamon" décédé à l'âge de 19 ans. Ce dernier vécut au cours de la 18e dynastie. Nous serions alors entre 1 333 et 1 323 ans avant l'ère du Christianisme.

Rien que 19 années d'existences

Dont 9 de règne comme vous savez...

De nos jours, paradoxalement peut-être, il est considéré comme un grand personnage, un grand souverain. Il l'est effectivement, seulement à travers la découverte du fabuleux trésor de sa dernière demeure : médiatisation oblige... La contrepartie à cela, couplé avec les actions de grands personnages comme furent Napoléon par exemple, s'est bien que Kemet soit devenue, dans notre cœur du moins, un des berceaux de l'Humanité.

La magie de Toutânkhamon...

 

Mérytaton la fille d'Akhenaton et de Néfertiti...

 

Mayati...

Elle fut bien mentionnée au sein des "Lettres d’Amarna" ! Elle ne serait donc autre que Méritaton, la fille aînée d’Akhénaton et de Néfertiti, la sœur ou demi-sœur de Toutânkhamon, et la sœur de la femme de ce dernier.

Meritaton lui aurait donc donné son lait... !

 

Un égyptologue français...

Comme d'ailleurs le ministre des Antiquités Egyptiennes, Mamdouh Eldamaty...

Ils supputeraient donc que la nourrice du pharaon Toutânkhamon i.e. Maïa, ne serait en vérité autre que sa propre sœur !

La fameuse princesse Mérytaton !

 

Princesse amarn

Tout est en calcaire peint.

Nous sommes au musée du Louvre.

Origine : Akhet-Aton ?

Source

 

Une adolescente...

Une belle princesse !

L'artisan a su réaliser une représentation des plus gracieuses.
Comme vous voyez, elle portait une
mèche sur un seul côté de la tête. Pour le reste, elle fut rasée. Nonobstant, nous devinons ici qu'elle portait une sorte de perruque d'adulte...

 

Mérytaton...

Elle serait née en l'an quatre, à Akhet-Aton.

Aussi, souvenez-vous...

Il demeure une stèle démontrant qu'elle fut à une certaine époque l’unique fille du pharaon. Elle était de fait comme vous savez, la fille ainée d'un des plus légendaires couples antiques !

Akhenaton et Néfertiti...

 

Maïa pouvait-elle être "La soeur, ou la demi-soeur de Toutânkhamon" ?

 

Ainsi...

Selon M. Alain Zivie...

Maïa et la princesse Mérytaton, fille d'Akhenaton et de Néfertiti, serait bien la même personne !

 

Soulignons quand même :

  • Que nous ne savons absolument rien quant à Maïa !
  • Ses parents ?
  • Son mari ?
  • Ses propres enfants ?

 

Absolument rien, à ma connaissance tout du moins, ne pourrait identifier Makétaton au sein de l'hypogée de Maïa !

De plus, n'oublions pas que le nourrisson, l'enfant, pouvait avoir eu plusieurs nourrices ! Alors...

 

M. Zivie se baserait visiblement sur des sculptures murales...

 

Des représentations qui montreraient le pharaon Toutânkhamon ainsi avec sa nourrice !

Et ce dans l'hypogée de Maïa...

 

"Première chose extraordinaire,

ils se ressemblent beaucoup.

 

Ils ont le même menton,

le même œil,

il y a des traits de famille,

c'est volontaire"

M. Zivie

 

Nourrice maya saqqarah

Représentation de Toutânkhamon

sur le genoux de sa nourrice,

la dame Maïa,
dans l'hypogée de cette dernière.

A Saqqarah...

Source / Lien

 

Un fait important selon moi à approfondir :

 

"Par la suite on a compris que Maïa

est assise

sur le trône royal

(...)

et

lui est assis sur elle,

elle lui transmet la royauté"

M. Zivie

 

M. Zivie "s'appuierait" aussi sur d'autres lieux...

 

Il s'agirait de représentations funéraires pratiquement analogues selon lui, et ce, si nous nous rappelons de cette autre princesse armanienne.

La deuxième fille d'Akhenaton...

Vers l’an 13 voir 14 du règne....

Makétaton...

Nous serions non plus à Saqqara, mais bien cette fois-ci au sein d'Akhet-Aton, dans l'hypogée même de pharaon !

Au sud du Caire...

Dans la province de Minya...

 

"Il y a une femme

qui allaite un petit bébé,

et

cette femme qui est toujours présentée

comme une nourrisse,

c'est la princesse Mérytaton"

M. Zivie

 

Zivie pense comme visiblement le ministre des Antiquités Egyptiennes, Mamdouh Eldamaty, que ce nourrisson pourrait-être le futur Toutânkhamon.

Nonobstant...

Nous n'avons aucune certitude quant à ce point précis.

Du reste, rappelez-vous, c'est une "fresque" fragmentaire, très connue, qui en son temps, fit couler bien de l'encre !

Nous sommes donc en cette salle gamma. Celle des lamentations... Nous pouvons y admirer une femme portant un nouveau-né avec malheureusement un texte fort parcellaire.

Le sceptre nekhakha tendrait à nous faire penser que le nourisson est bien de sexe masculin.

Si on ajoute à cela les datations...

Alors Toutânkhamon serait bien pertinent !
 

10273906 730598723742139 6440920815319474115 n

Hypogée d'Akhenaton à Akhet-Aton...

Serait-ce la première représentation du futur pharaon, Toutânkhamon ?

Quant à la nourrice ?

Maïa ?

Makétaton ? *

Mérytaton ? *

Une autre nourrice ?

?

Les visites et les conférences de Charlotte

* Ne fut-elle pas trop jeune pour devenir nourrice, même au sein de cette période bien particulière, armanienne ?

Vous l'aurez bien compris, bien des questions demeurent encore à élucider...

 

Si Maya était Merytaton… ?

Elle aurait selon moi été au minimum nommée "Fille de roi" dans son hypogée de Saqqarah. Et ce au vu de l’importance politique que Merytaton avait bien pris à la fin du règne d’Akhenaton.  Il est de fait quasiment impossible qu'elle puisse être identifiée à Maya, qui conserva vous en conviendrez aisément, un rôle bien subalterne, politiquement parlant, celui de nourrice royale !

 

  • Les chercheurs semblent n'avoir pas encore découvert la momie de Néfertiti (?)

 

  • Pas plus d'ailleurs quant aux filles même d'Akhenaton... (?)

 

  • Le nourrisson, le futur Toutânkhamon aurait-il pu avoir plusieurs nourrices ?

En des périodes différentes... ?

Maïa...

Makétaton...

Mwt-nDmt Mout la douce, Mutnodjmet, épouse du futur Horemheb probablement la soeur même de Néfertiti...

Néfertiti, Nfr nfrw Jtn Nfr.t jy.tj,...

...

 

  • Nous ne savons absolument rien quant à Maïa !

Ses parents ?

Son mari ?

Ses propres enfants ?

Son sarcophage non découvert à ce jour ! ?

...

 

  • Dans la dernière demeure de dame Maïa des "parties" de momies furent retrouvées !

Cependant, de qui s'agit-il véritablement ?

 

  • Makétaton, Mérytaton, ne furent-elles point trop jeunes pour être nourrice ?

Pourquoi cette filiation royale n'est jamais explicitée ?

Selon M. Gabolde, Makétaton serait décédée vers 7 ou 9 ans. Alors... ?

 

Quant à la ressemblance physique, celle énnoncée en tout état de cause par M. Zivie ?

Nous le savons bien, entre le souverain et ses sujets, cela fut bien une pratique totalement courante dans l’ "art" égyptien.

L'épouse de Meryneith avait bien un air de famille avec Merytaton, nonobstant, il ne s'agissait pas de personnes de la même famille !

Les sujets du roi prenaient toujours les traits du canon de la famille régnante.

 

  • Maïa n'a jamais été représentée en pharaon ! 

 

  • Maïa est-elle véritablement assise sur le trône royal au sein de son hypogée ?

Il ne s'agirait pas d'un trône de pharaon mais plutôt d'un souverain qui mettait les pieds sur son emblème comme dans d'autres tombes de nourrices comme par exemple au sein de l'hypogée TT 93 de Qenanon,...

Le rôle du chien me semble, de plus, bien mystérieux ! Animal de compagnie... ?

 

  • Comme Maïa était très proche visiblement du futur Toutânkhamon, en l'ayant au moins nourrit au moyen de son lait, serait-il envisageable de subodorer qu'elle fut sa propre mère ?

Maïa / Mérytaton / Mayati la mère du célèbre roi ?

 

  • Elle ne porte jamais non plus le titre de pharaon : même si d'ailleurs les chercheurs supputent le fait qu'il y eu un pharaon qui aurait bien régné, brièvement du reste, et ce entre Akhénaton et son fils.

 

→ Quant au fameux tesson de jarre canope qui portait cette mention de "Grande du harem", peut-il véritablement nous conduire à ce qu’elle fut de la maison royale ?

 

  • Quant à la mémoire de Merytaton, elle semble bien avoir été persécutée sous le règne même de Toutânkhamon... (?)

 

  • Mérytaton…

Aurait-elle remplacée Néfertiti après sa disparition ?

Aurait-elle été intronisée comme "celle qui est attentionnée envers son père" ?

A environ 14 ans, la jeune princesse va-t-elle donc succéder à son père sous le nom d’Ankhkheperourê, patronyme tantôt masculin, tantôt pourvu de la désinence féminine ?

Epousa-t-elle le prince hittite Zannanza ? Couronné sous le nom de Semenekhkarê, puis rapidement assassiné ? La jeune souveraine disparaissant alors à son tour…

 

  • Finalement une question nous tarauderait-elle ?

Serait-ce possible que Maïa-Merytaton puisse reposer dans la chambre secrète localisée récemment derrière la chambre mortuaire du jeune pharaon, et non Néfertiti ?

Ainsi vous l'aurez également bien compris, tous n’accréditent pas la thèse de la la dernière demeure de Néfertiti !

 

"Les prêtres n'auraient jamais autorisé l'enterrement

[de Néfertiti]

dans la Vallée des Rois"

Zahi Hawass, car elle aurait participé avec son époux au culte "monothéiste" du netjer Aton.

 

  • ... ?

 

Le nom de Tout-ankh-amon,

 

il est magique pour le public !

 

Toutankhamon-Nebkheperourê...

"Maître du Double-Pays Nebkheperourê, doté de vie éternellement et à jamais"...

Toutânkhamon...

Toutankhamon...

Tutânkhamon...

Tutânkhamun...

...

 

Tutankhamen ushabti

Musée de Louxor.

Tutankhamun Ushabti.

Toutankhamon.

Source

 

Beautiful planet! 

Beautiful Égypt... 

 

"Où aller sinon en Egypte,

quand on est Joseph qui veut paraître grand aux yeux de ses frères ?

Si l’on examine de plus près les motifs politiques de cette entreprise du jeune général,

on trouvera sans doute qu’ils n’étaient rien d’autre que des rationalisations violentes d’une idée fantasmatique.

Ce fut d’ailleurs avec cette campagne de Napoléon que commença la redécouverte de l’Egypte"

Freud.

Lettre à Thomas Mann, nov. 1936.

 

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître davantage certainement... 

 

  Cle de vie

 

  Je vous ai intéressé ?
 

Alors @ bientôt peut-être !

 

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

• Sources... 

 

 
"Nefertiti : A woman's search to reclaim her true feminine spirit, Chatswood, N.S.W.", 2008 de
Pamela Bradley.

 

"La tombe royale d'Akhenaton", 2014 de Fançois Tonic.

 

"Akhénaton", 2010 de Dimitri Laboury

 

"The city of Akhenaten and Nefertiti, Amarna and its people", 2012 de Barry Kemp.

 

"Toutankhamon", 2015, de Marc Gabolde

 

"La tombe de Maïa, mère nourricière du roi Toutânkhamon et grande du harem", Alain Zivie, 2009.

 

41 la tombe de maia

 

Un tesson de jarre canope fut trouvé devant l'hypogée portant la mention de "Grande du harem".

 

"A lion found in the Egyptian tomb of Maïa", Nature, 15 January 2004 avec les découvreurs Cécile Callou, Anaïck Samzun, Alain Zivie.

 

 

 Sitographie...

 

 

Lien

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention... 

Ne prétend pas tout dire...

 

"Comprendre,

 

c'est si difficile

 

que

 

beaucoup préfère juger"

Lao Tseu

 

Ainsi, et à cet effet, avant de porter un jugement :

- Sur le caractère,

- La vie de quelqu'un,

- ...

 

Mettez ses chaussures...

Parcourez son chemin...

Vivez son chagrin, ses doutes, ses fou-rires,...

 

Parcourez les années qu'il a...

Trébuchez là où il a...

Relevez-vous, tout comme il l'a fait...

 

Et seulement là, vous pourrez le juger !

 

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

 

 

divinité antique Kemet Pharaon Egypte Culture Antiquité Aimé

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau