femme

10341647 795555903795575 3604677196260505348 n

"L'Égypte ancienne aurait moins d'attraits s'il n'y avait les Égyptiennes", l'empire des femmes et la cuisine... ! En Égypte ancienne !

Copyright © Petra Lether

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 Logopdf

INCOPROD-louvre-pleureuse.jpg

Voici une bien rare sculpture égyptienne, elle en terre !

Une femme à n'en pas douter !

Une très belle pleureuse de la 18e dynastie.

Louvre.

Source / http://www.louvre.fr/en/homepage

 

c63676240ee092c50f7efc07abe16e77c90e7344.egypte-figure-de-p.jpg

Source / Lien

 

"La femme égyptienne,

la mère que l'on respecte avant tout,

 la femme sujette à une stricte loi morale,

mais dotée d'une grande liberté d'expression

sa capacité juridique entière,

  son étonnante indépendance financière,

l'impact de sa personnalité dans la vie familiale

et

la gestion des biens communs

et

de ses biens propres"

Christiane Desroches Noblecourt...

"La femme au temps des pharaons"

Stock, 1986, ISBN 2-234-01941-9.

 

  1512705_272379452914159_154546225_n.jpg

  Source

 

La femme unique !

Une grâce sans pareille...

 

Elle me paraît même moderne sous son aspect malheureusement bien fragmentaire !

Aurait-elle inspirée Gauguin ?

 

Une sculpture...

Une oeuvre...

Particulièrement rarissime.

 

Elle est en terre modelée...
Peinte...

Polie...

Et cuite...

 

Elle est représentée dans le geste habituel des pleureuses qui se frappent la tête en signe de deuil.

 

Ce pourrait bien être la netjeret Isis pleurant Osiris.

La main à la tête en ce signe logique des lamentations...

 

  img10710.jpg

Musée du Louvre.

E 2747.

Salle 15, Sully au rez de chaussée.

Source / Lien

 

12799451 10209009638547138 7163640996111022286 n

Source

 

November 2006

 

Plan de l'article... 

 

→ L'empire de la Femme...

→ L'empire de la femme libérée...

→ Ainsi dans la cité...

→ Et la femme dans la cuisine...

→ Comme vous le savez...

→ En guise de boisson... 

 

    "L'Égypte ancienne


aurait moins d'attraits


s'il n'y avait les Égyptiennes"

  Alain Zivie  

 

imeret-nebes-leyde.jpg

Statuette d'Imeret-Nébés.

Rijksmuseum van Oudheden, Leyden.

18 - 20e siècle B.C.E.
Source / Lien

 

L'empire de la Femme...

 

Dans le ménage...

La femme fut bien le pilier et même bien évidemment l'âme forte.

 

Vous aurez bien remarqué...

Beaucoup de représentations picturales quant au couple montrent la femme soutenant physiquement son mari.

En l'entourant d'un bras bien protecteur.

A la hauteur des épaules, souvent...

Ou alors à la taille...

 

Alors si la tendresse...

La beauté...

Ou la sensualité du couple de Meny et Sabou vous a ému, je suppose que la figuration que je vous propose maintenant devrait vous émouvoir davantage encore.

 

1.jpg

Nefu et Khenetemsetju...

Guizeh...

En calcaire...

Ancien Empire, 5e dynastie,

2455 à 2350 B.C.E.

Source / Lien

 

Remarquez comment l'épouse enserre son époux.

Avec ses doigts fins...

On imagine aisément la tendresse et l'amour derrière tout cela...

 

Ainsi...

Dans les textes funéraires, le mari appelait souvent sa femme "ma sœur".

Faut-il le prendre au sens littéral... ?

Ou comme un simple témoignage d'affection ?


"Si les pharaons

épousent souvent leurs sœurs,

l'inceste est rare chez les gens du peuple"

Pascal Vernus.
 

L'empire de la femme libérée...

 

Rien à voir finalement avec celle du harem de pharaon. Ce denier pouvait accueillir jusqu'à plusieurs centaines de femmes sous le Nouvel Empire.

 

"Certains notables pouvaient avoir plusieurs épouses,

mais

cela reste également quelque chose d'exceptionnel" 

  Pascal Vernus.

 

Les femmes qui en faisaient parties furent d'origines très diverses :

  • Il y avait bien les princesses étrangères envoyées par leurs souverains de pères afin de marquer leur allégeance au pharaon tout-puissant. Certaines avaient pu même être les mères du prince héritier.
  • Le harem accueillait aussi des jeunes femmes de la haute société qui l'intégraient volontairement pour y parfaire leur éducation.
  • ...

 

Quand le pharaon s'en désintéressait...

Alors, il pouvait fort bien les offrir en mariage à de hauts dignitaires de sa cour pour se les attacher.

Alors...

Très honorés, ceux-ci iront même jusqu'à inscrire sur les rangs de leurs hypogées leur bonne fortune matrimoniale. Il existe cependant bien peu de témoignage sur cette vie du harem.

 

Un papyrus évoque même des joutes aquatiques sur le Nil :

 

"... vingt filles encore vierge, agréables de corps,

avec des seins fermes

et

des cheveux tressés"

Auxquelles le pharaon demandait de se dévêtir afin d'enfiler une robe résille et manier la rame.
 

Cependant le harem ne fut certainement pas un excellent exemple de libération féminine.

Notons que cela restait quand même une véritable exception.

 

Ainsi dans la cité...

 

Les femmes contrôlaient bien mieux leur sexualité.

Sans complexe visiblement...

Elles semblaient se déplacer très dévêtues. Rappelez-vous, nous sommes bien au nord du continent Africain, il y fait chaud dans l'ensemble...

 

Mais surtout...

Il semblerait que les esprits furent bien libres, moins riche en tabous, en apparence en tout cas. 

 

"Les deux monothéismes,

l'islam

et

le christianisme

ne sont pas encore passé par là

pour mettre à bas cette impudeur !"
Guillemette Andreu Lanoé.

 

Si la femme  fut souvent représentée en tenue légère...

L'homme quant à lui portait principalement un pagne... Ceci du reste nous avait conduite au précédent article sur le sujet de l'inévitable entretien de leurs vêtements... 

 

Ipouy - laveur de linge -

Ipouy.

Laveur de linge.

TT217.

Illustration A. Gros de Beler.

Vivre en Égypte au temps de Pharaon.

Le message de la peinture égyptienne, 2001, 92.   

 

Lire la suite