Oudjat

10901 471017136376585 7905987987290284230 n

"Celui qui est en bonne santé", l'Oudjat lié à l'idée d'intégrité. En Égypte ancienne !

ankh hiero   

"Vivre"…

"La vie"…

ww.aime-jeanclaude-free.com  

Logopdf

         

  pachedu406

Voici l'hypogée TT3 de Pachedu...

Pached.

Nous sommes au cours du règne de Ramsès II, la 19e dynastie...

La montagne à l'oeil oudjat...

Irt Oudjât… 

Osiris sur son trône...

 Source /  Lien

 

Nous sommes bien au sommet d'un sentier.

Et cela après avoir monté au moins une centaine de marches.

Elles vous mèneront dans ce bel hypogée, à savoir celui de Pashedu...

 

Vous y admirerez évidement une vue fantastique.

Et particulièrement celle relative aux contours du légendaire village des artisans c'est à dire celui de Deir el-Médineh. 

Ainsi l'hypogée de Pashedu est célèbre grâce à ses remarquables peintures.

 

Là...

Vous accéderez à cette chambre funéraire en utilisant un étroit passage qui du reste est bien orné, de chaque côté, d’un chacal. Il devait symboliser comme vous le savez d'Anubis assis sur un naos.

 

Émerveillé...

Vous ne manquerez certainement pas de l'être en admirant ce petit hypogée dont d'ailleurs le plafond est voûté.

On y verra alors des rangés en quelque sorte de netjerou et cela en position assis.

 

Ainsi, au fond...

Le netjer Osiris trône.

Près d'une montagne, de couleur rosée, que vous pouvez du reste parfaitement voir sur cette photo.

Alors vous n'aurez certainement pas manqué d'observer également ce très bel œil d'Horus, notre thématique d'aujourd'hui, c'est à dire l'œil oudjat.

Regardez, il est muni d'un bras.

Bien tendu en signe d'adoration, me semble-t-il, quant au défunt bien évidemment.

 

Nous voici maintenant au sein d'une représentation d'aiguade sous un plamier-doum...

Il vous sera donc donné de voir Pashedu en position agenouillée, le propriétaire des lieux, et cela au sein d'une des parois...

Proche du passage...

De plus, vous le verrez présenter, proche d'un palmier-Doum, un des lieux de désaltération de notre défunt.

L'eau est ici symbolisée par des lignes verticales brisées que vous pouvez voir discrètement représenté tout en bas de cette photo.

 

Du reste cette scène aux pieds d'un palmier-doum peut être également observée au sein d'autres hypogées de Deir el-Médineh :

  • Pached, TT3,
  • IIrynefer, TT290,
  • Amennakh, TT218,
  • ...

 

  pashedut5.jpg

Source / Lien

 

Au dessus un faucon...

Un autre symbole est représenté ici, il s'agit de Ptah, qui du reste semble être vénéré par le fils du défunt.

 

Une beauté...

La femme du défunt est aussi représentée. Elle a les bras levés, en présence visiblement de leur fils et fille.

 

65934_10204285111236908_4500306175922560621_n.jpg

Inside the Tomb of Pashedu...

 19th Dynasty.

Deir el-Medina...

Source

 

Plan de l'article...

 

→ L'Oudjat…

 

→ Ainsi l'Horus et l'Oudjat...

 

Cela servait-il à inculquer quelques valeurs morales ?

 

→ L'œil fardé, celui que Seth aurait arraché à Horus !

 

Un véritable symbole !

 

→ Quant à cette amulette protectrice du défunt...

 

→ Anthropogonie...

 

→ Un autre paradigme...

 

Œil protecteur du netjer faucon Horus !

 

  1510775_761889147183940_367979584201991926_n.jpg

Irt Oudjat... 

"œil préservé".

L'œil d'Horus...

 Source

 

L'œil Oudjat fut probablement un mélange, celui :

  • D'un œil humain,
  • Et celui d'un faucon.

 

L'œil humain fardé...

Souligné de deux marques colorées caractéristiques du faucon pèlerin.

 

L'Oudjat…

 

Un symbole des plus importants quant à cette mythologie Égyptienne. Notons au passage, qu’il semblerait bien que de nos jours, il soit encore présent au sein des foyers.

 

Cela peut être vu comme ayant été la victoire du "bien" contre le "mal". Cela ne devait-il pas finalement signifier aussi "l'œil sain" ?

Peint...

Sculpté...

Figuré sous cette forme d'amulette, l'œil Oudjat devait être l'un des plus célèbres symboles Égyptiens.

 

 Afin d'appréhender :

  • Ce mythe,
  • Ce symbole,
  • Ainsi que son rôle dans la vie quotidienne de nos anciens Égyptiens... Rappelons-nous qu’il fut probablement ce faucon céleste.

 

Ainsi :

  • - L’œil droit fut certainement le soleil...
  • Tandis que le gauche devait correspondre à la lune.

L'œil perdu,

Retrouvé sain,

Il fut visiblement assimilé à l'astre nocturne. Ce dernier semblait bien croitre et s'estomper selon un cycle de 28 jours. Alors, il devint donc le symbole de la pleine lune.

 

Ainsi l'Horus et l'Oudjat...

 

Tout commença finalement par :

  • Geb, le netjer de la Terre...
  • Et Nout, la netjeret du Ciel... Comme vous le savez, ils eurent 4 enfants.

→ Osiris : l'ainé et donc, il devait succéder à son père,

→ Isis : sa sœur, et son épouse, elle devint ainsi reine,

→ Seth,

→ ...

 

Osiris...

Souverain...

 

Petit à petit...

Seth devint si jaloux vis-à-vis de son frère qu’il décida de le tuer. Ceci pourrait faire l'objet d'une autre thématique.

 

De fait Horus...

Fils d'Isis et d'Osiris, voulu venger la mort de son père.

Il y eu en quelque sorte un duel.

Et ce dernier se déroula alors dans le désert de Ker-Aha, à l'est de la ville actuelle du Caire. Ce fut ainsi, qu'au cours de cette mémorable adversité, Seth arracha à Horus son œil gauche. Un symbole que cette bataille. Représente-t-elle cette dualité entre le jour et la nuit ?

Cependant Horus riposta. Ce qui provoqua quant à Seth la perte de son sexe, ou d'une jambe selon la version.

 

Et si on pouvait finalement en tirer une morale, ne serait-ce point le fait que la trahison et la méchanceté resteront toujours stériles ?

 

Horus récupéra de fait son œil.

L'offrit alors à Osiris qui recouvrit ainsi la vue. La piété filiale fut finalement ainsi représentée.

 

Cela conduisit l'assemblée des netjerou et cela au terme d'un procès, de se prononcer en faveur d'Horus.

Seth fut alors définitivement battu.

Ce qui conduisit logiquement à reconnaît Horus comme le nouveau souverain.

 

Netjer des Hommes, Horus régna donc sur la Terre.

Alors qu'Osiris devint lui le souverain du royaume souterrain, celui évidemment de l'au-delà.

 

10360414_769217266451128_8230790113365828505_n.jpg

Temple d'Horus... 

Voyez le faucon...

Il est toujours en-dessous de l'Oudjat !

Source

 

10390221_754332711272917_4601508442132332851_n.jpg

Horus...

Il fut bien l’ancêtre de tous les pharaons !

Son nom est toujours présent au niveau des cartouches...

Source 

 
Cela servait-il à inculquer quelques valeurs morales ?

 

Des valeurs morales qui furent, peut être, exigées à cette époque… (?) 

Alors...

 

Soliloque :

Devons-nous vraiment en tirer quelques leçons quant à ce mythe d'Horus ?

Ne sommes nous pas "parasités" par nos propres préjugés, cultures,..., ce qui ferait en quelque sorte que l'on y verrait quelques morales à y glaner ?

 

Nos anciens en écoutant les narrations comme celles du mythe d'Horus pouvaient-ils  vraiment apprendre à différencier :

  • Le bien du mal ?

Le généreux du méchant ?

Osiris contre Seth ?

  • La récompense liée au bien ?

Quant à Osiris ressuscité et Horus à la tête de son royaume...

  • La punition liée au mal ?

Seth condamné,

Seth vaincu,

Seth dégradé...

  • La fidélité amoureuse ?

Isis partant d'ailleurs à la recherche de son mari et cela vraiment à deux reprises...

  • Le devoir ?

De protéger ceux que nous aimons ?

De l’épouse, protéger, enfanter,

De l’époux, procréer,

Des enfants, don de l’œil d’Horus à son père.

De se venger de l’injustice pour rentrer dans son bon droit, duel entre Seth et Horus.

 

Tout cela rentrait-il vraiment dans une sorte d'éducation du peuple ?

 

L'œil fardé, celui que Seth aurait arraché à Horus !

 

Il fut réduit en six morceaux comme vous le savez.

 

Ainsi chacune des six parties, de cet œil d'Horus, devait vraiment constituer une fraction :

  • Unité de mesure du grain, dont la somme constituait les 63/64.
  • Thot apportait le 1/64e restant et cela de façon bien magique...

 

  oudjat

(Un développement qui se fera au cours de cette thématique... )

 

Cette partition...

Fut me semble-t-il considérée comme une manière de mesurer les volumes...

 

Ainsi...

Hekat = 5 l.

Cela fut une unité de mesure de base et devait correspondre finalement à la partie de l'œil montant le nez et en représentait la moitié.

 

Puis comme vous le savez...

L'œil d'Horus aurait alors été reconstitué par Thot lui-même après bien sûr avoir récupéré les 5 morceaux au moyen d'un filet. Ceci explique pourquoi il dû avoir recourt à la magie afin de reconstituer le 6e morceau.

 

Un véritable symbole !

 

Il était bien le porteur de lumière, celle-là même qui chassait les ténèbres !

 

Mais aussi il devait être un symbole :

  • De la plénitude physique,
  • De l'unité,
  • De la santé,
  • ...

 

L'œil n'était jamais fermé ! Peut être parce qu'il semblait voyager sur la barque du jour comme celle de la nuit ?

L'œil d'Horus....

Toujours cet "Œil intact"... D'ailleurs son hiéroglyphe peut être traduit par "entier".

 

Il devait de fait symboliser :

  • Évidemment la vision,
  • La fécondité,
  • L'intégrité physique,
  • Mais tout autant nous l'avons entrevu, la pleine lune,
  • La bonne santé,
  • ...    

 

Quant à cette amulette protectrice du défunt...

 

Au niveau des hypogées...

Elle devait bien permettre finalement au défunt de voir le monde des vivants.

 

Une amulette considérée véritablement à la manière d'un porte bonheur, au ressenti, au pouvoir si intense qu'elle perdura à travers les millénaires. Ce qui du reste pourrait en partie expliquer, qu'aujourd'hui encore, il nous arrive d'en découvrir au sein des foyers.

 

Portée en pendentif...

Elle devait donc protéger des blessures, des maladies,...

 

Ainsi la vit-on, cette amulette, également sur les proues des bateaux et imaginez du peu puisque elle devait permettre :

  • De "voir",
  • Et de fait de tenir le cap...
  • D'échapper aux dangereux hippopotames...
  • ...

 

Elle fut probablement une des plus puissantes amulettes et ceci avec :

  • Le djed,
  • Le scarabée,
  • Le nœud d'Isis...
  • ...   

 

Une anthropogonie...

 

Une belle romance peut être...

 

Ainsi...

Râ n'aurait-il pas et cela grâce à son fameux œil, conçu l'homme ?

 

Son œil pleura...

Ce furent bien ses larmes dites "Remi".

En touchant le sol elles devinrent dès lors des Hommes.

 

Souvenez-vous...

Comme les fameuses larmes furent en quelque sorte un des modes de création quant au démiurge.

Ainsi, dans la légende étiologique latopolite de l’émergence de l’Humanité, le mot même de " larmes" à savoir "remi" assone avec le mot "homme" c'est à dire "remetj".

 

Horus qui pleure

Voici donc Horus qui pleure ! 

 

Un autre paradigme...

 

On vit que l'Oudjat s'en fut allé…  

Errant tout simplement...

 

Ce fut certainement ainsi que le netjer Râ envoya Thot, vous savez le netjer lunaire, le chercher.

 

À son retour…

L'œil d'Horus se serait rendu compte qu'un autre avait prit sa place. La nature n'aimant pas le vide.

 

Impétueux !

Afin de calmer l'œil d'Horus qui devait être bien légitimement et logiquement furieux.

Râ l'aurait placé sous la forme d'un uraeus.

Netjer cobra ou Ouadjet,..., sur son front, d'où il pouvait gouverner le monde entier.

 

Les pharaons porteront ainsi l'uraeus afin d'établir leur filiation avec le netjer solaire.


Le motif de cet œil d'Horus...

 

Il sera bien le symbole persistant du créateur.

Atoum (Râ - Horus)…

Le fils d'Osiris et d'Isis…

 

Il représentera ainsi le pouvoir :

  • De voir,
  • D'illuminer,
  • Mais aussi celui d'agir.

 

Rapporter l'œil au créateur permettait alors :

  • De guérir la terre,
  • Et de restaurer le droit ainsi que l'ordre.

Souvenez-vous, le souverain avait cette obligation essentielle, celle d’empêcher la terre de sombrer dans le chaos.

 

10329260_756858331020355_4084484097878282888_n.jpg

Parmi le trésor de Sheshonq II...

Source

     
Clé de VIE  

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

Amulette-de-faience-avec-oeil-Oudjat--Oeil-d-Horus---Nouve.jpg

Irt oudjat 

"œil préservé"

L'oeil d'Horus.

Amulette de faïence.

 Nouvel Empire.

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  • Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

J.P Allen, Middle Egyptian, Cambridge University Press (2004), p. 102

 

A. Gardiner, Egyptian Grammar, being an Introduction to the Study of Hieroglyphs, 3rd Edition, Oxford, 1973.

 

Histoire Universelle Des Chiffres de Georges IFRAH, Le Monde des Chiffres 1997

 

B. Mathieu, "Les hommes de larmes : à propos d’un jeu de mots mythique dans les textes de l’ancienne Égypte", Hommages à François Daumas, OrMonsp 3, Montpellier, 1986, p. 499-509.

 

  • Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Link 3

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

 "Nombreux sont ceux


Qui veulent apprendre,


Rares sont ceux


Qui acceptent d'écouter."
Max Guilmot. 

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1