PHARAONS et PERSONNALITES ...

  • 14

    Avril 2017, aurait-on véritablement découvert la pyramide d'une fille de pharaon datée de 3 700 ans ?

    Avril 2017, aurait-on véritablement découvert la pyramide d'une fille de pharaon datée de 3 700 ans ?

    ânkh... "Vivre"… "La vie"… http://www.aime-jeanclaude-free.com/   Une surprise !   Une  nouvelle pyramide ? La 124e peut-être !   Nous sommes bien au niveau des soubassements d’une pyramide vieille de 3 700 ans (1 700 B.C.E.). En bonne état de conservation... Elle serait de fait issue de la 13e dynastie i.e. 1 802 à 1 640 B.C.E. Situé à Dahchour, à 30 km au sud du Caire.   Des vestiges qui se situent à côté de l’une des deux grandes pyramides de Dahchour, la pyramide rhomboïdale (Ou à deux pentes) (Et la rouge) construite par Snefrou, fondateur de la 4e dynastie (2 600 B.C.E.).   L'excavation est encore à ses débuts !   Nous sommes au sein de la Deuxième Période Intermédiaire...   Les documents portés à notre connaissance mentionnent les noms d'une soixantaine de souverains au règne d'ailleurs bien éphémère et qui n'apparaissent que sur quelques inscriptions.   La 13e dynastie... 1 794 / 93 à 1 648 B.C.E. Wegaf de 1 783 à 1 779 B.C.E, Amménémès V, Harnedjheriotef, Amenyqemau de ¿¿ à ??, Sobekhotep I, Hor, Amménémès VII, Sobekhotep II, Khendjer, Sobekhotep III, Neferhotep I, Sobekhotep IV, Sobekhotep V, Aye, Mentuemzaf, Dedumose II Neferhotep III, ...   Pas moins de 123 pyramides découvertes à ce jour.   Cette "nouvelle" pyramide se situe donc proche de celle de Snefrou, la fameuse rhomboïdale de Dahchour ! Le fondateur même de la 4e dynastie et comme vous savez, le père du pharaon Khéops. Dahchour... Un site lié aussi au projet d'étude de la "Scan Pyramids" avec cet objectif de pousser la compréhension quant au construction des pyramides.   Une chambre funéraire aurait été retrouvée...   Elle aurait pu contenir une momie, celle probablement d'une princesse, Hatshepset.   Elle est : Proche d'une pyramide au sud du Caire. Serait-ce alors la dernière demeure d'une fille de pharaon ? Selon Hawass elle aurait pu être "Une reine enterrée près de son mari ou de son fils". Au sein de la nécropole royale de Dahchour : Adel Okasha en est le directeur général.   Une chambre... Elle contenait une boîte en bois avec des inscriptions en hiéroglyphes.  Nous sommes à environ 600 mètres de la dernière pyramide trouvée, gravée avec des hiéroglyphes. Aussi à l'intérieur les chercheurs découvrirent quatre vases canopes contenant les organes de la "défunte".   "Un corridor conduisant à l'intérieur de la pyramide, prolongé par une rampe, et l'entrée d'une pièce"...   Les chercheurs ont également trouvé : Un petit bloc en albâtre noirci, mesurant 15 par 17 cm a été trouvé dans le couloir. Et dessus, des inscriptions en hiéroglyphes, avec 10 lignes verticales. "... l'inscription sur le bloc est une sorte de texte religieux utilisé pour être affiché sur les murs des pyramides, et il porte le nom du pharaon Ameni Kemaou." James Allen, professeur d'égyptologie à l'Université Brown   Un linteau de granit et des blocs de pierre. Cela devrait permettre aux scientifiques d'en connaître davantage sur l'architecture interne. Des blocs de pierres "montrant le design intérieur de la pyramide", ...    Un cartouche du souverain Emny Kamaw de la 13e dynastie...   Les études préliminaires quant aux hiéroglyphes découverts semblent avoir révélé : Un cartouche. Celui du pharaon Amenyqemau de la 13e dynastie. Et également une nomenclature féminine, probablement de la famille de ce souverain (?).   Le pharaon Amenyqemau de la 13e dynastie. Ameny Qemau... Ameny Kemau... AmenyQemau... Qemaw... Aminikimau... Kemau... Ameny-Amu... Emnikamaw... ... sHtp-ib-ra... imny qmAw... Voici son nom d'Horus : Sehotepibrê. Drawing of a plaque bearing Qemau's name, now in a private collection.   Sa pyramide fut l'une des dernières grandes de son genre. Elle est aujourd'hui à peine visible. Sa superstructure a pratiquement disparu, malheureusement pour nous contemporains !   Un souverain qui a eu un bref règne, de quelques années et ce autour de 1 790 B.C.E. Aussi, ce pharaon est bien difficile à placer dans la longue lignée de règnes bien mineurs, en cette période sombre. Ainsi selon Turin… Il aurait pu être le fils de (Et peut-être le prédécesseur !) du pharaon Amenemhet V, mais cela n'a pas été confirmée à ce jour.    Sa pyramide n'a "peut-être" jamais été achevée ?   De plus... Les découvertes fourniront-elles quelques indices ? Et ce afin de permettre aux archéologues de déterminer pourquoi un pharaon nommé Ameny Qemau avait réalisé deux pyramides et ce à Dahchour ! Car cette découverte représente la seconde pyramide portant le nom du pharaon Amenyqemau, la première ayant ètè trouvée en 1957.   Selon Dodson... Co-auteur d'un article édité en 1998 quant aux artéfacts découverts dans la pyramide de Kemaou en 1957...   Pourquoi  deux pyramides ? Cela reste encore un mystère. Peut-être, que la pyramide récemment découverte n'appartenait pas réellement à Ameni Kemaou ?   Peut-être fut-elle la dernière demeure d'un de ses prédécesseurs ? Il a parfaitement pu vouloir effacer son nom sur le bloc et y insérer le sien à la place, palimpseste oblige. Les symboles hiéroglyphiques représentant le nom d'Ameni Kemaou sont de pauvre qualité ! Ceci pouvant être interprété comme l'action d'un graveur qui avait dû les inscrire par-dessus une zone déjà inscrite.   "La raison pour laquelle Ameni Kemaou a voulu ajouté son nom est incertaine, sachant que la réelle pyramide de Kemaou a été trouvée en 1957". Dodson   Les fouilles en sont encore à leurs débuts...       d(w) ˁnḫ nb, ḏd(.t) nb, wȝs nb, snb nb ;   ˁnḫ(=w) ḏ.t "Doué de toute vie,  de toute stabilité, de tout pouvoir,    et de toute santé ; qu'il soit vivant à jamais"       Vie, santé, force (v.s.f.).  Vie, force et santé.  
  • 30

    Khâemouaset

    Khâemouaset

    Khâemouaset, fils de Ramsès II... Montrer les relations étroites entre savoir et pouvoir dans l'Egypte ancienne ! De son vivant, il était considéré comme un grand érudit et il a laissé l'image d'un archéologue tant il s'est intéressé au passé et a restauré les monuments des rois de l'Ancien Empire dans la région Gizeh et Saqqarah. ... Au 3e siècle B.C.E, son souvenir était encore suffisamment vivace pour que des contes vantent son savoir, même si ce fut pour faire de lui un personnage hâbleur cherchant un texte rédigé par le grand dieu Thot en personne et rencontrant des "fantômes" ! ... Prendre conscience de cette réalité quant aux connaissances des E.A dans de nombreux domaines ! ... Leur savoir était empirique et il est difficile de parler de science, voire de recherche, même si on leur doit notre année solaire de 365 jours, l'élaboration du diagnostic médical ou encore certainement l'invention de la première couleur artificielle : le bleu égyptien ! ... Mettons en valeur la façon dont la connaissance était entretenue et diffusée... Loin d'un aspect secret et mystérieux... Ayant il est bien vrai fait flores au cours d'une certaine littérature... Il est fort utile cependant de montrer l'étendue du savoir et également qui y avait accès, comment,... !   Toutes les photos sont visibles au sein de l'article ci-dessous, vous y retrouverez également les liens des sources fonctionnelles : http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/le-premier-egyptologue-de-l-histoire-un-des-fils-du-grand-ramses-ii-khaemouaset-en-egypte-ancienne.html  
  • 77

    Le roi soleil, Amenhotep III.

    Le roi soleil, Amenhotep III.

    ânkh ... "Vivre" … "La vie" … http://www.aime-jeanclaude-free.com/     L'un des plus grands pharaons que l'Égypte ait jamais connue.   Il me semble très important de garder à l’esprit que tout ce que nous savons en Égypte d’un souverain se situe dans le cadre du décorum. Car cela, en vérité, ne nous renseigne en rien sur sa propre personnalité. Et ce paradoxalement aux images novatrices et parfois bien étonnantes de certaines représentations d’Amenhotep III.   Ce roi fut l’un des plus grands bâtisseurs du royaume antique d’Égypte et ce n’était pas un pharaon guerrier. Pour autant ... Il est davantage connu par nos contemporains en raison de son "état hypothétique" de grand père de Toutankhamon.   Le roi soleil. Il a régné au 14e siècle B.C.E sur un vaste empire s'étendant de la Nubie, au sud, à la Syrie, au nord. Amenhotep III.   Il fut le fils de Thoutmosis IV ainsi que de la reine Moutemouia, elle était issue du Mitanni, et fut fille du roi Artatama I. Souvenez-vous de sa conception, de la théogamie d'Amenhotep III. Remémorez-vous, nous sommes alors au sein de la ville aux cent portes, cette légendaire Thèbes.   Ainsi : Peut-on comprendre qu'Amon prit l'apparence de Thoutmosis IV qui en profita pour s'unir à la reine Moutemioua. Et c'est comme cela que ce très grand pharaon n'acquit. Nous pouvons admirer la représentation de l'union charnelle entre Amon et la reine Moutemouia, cette scène est très chaste du reste, et symbolisée par des jambes enlacées. En dessous, les netjerout Neith et Selkit les soutiennent. A Louxor donc, les différentes scènes de cet acte mythique sont gravées sur le mur ouest d'une salle bien proche du sanctuaire, dite salle de la naissance.   Nous pouvons de même voir une naissance, toute divine, et ce au sein d'une paroi au sud : Amenhotep III, petit en âge, purifié par Montou, Atoum, et Behedet veillant au-dessus. ... Amon est assis sur un trône introduisant le jeune roi auprès des Baou de Pe et de Nekhen. Devant eux, deux netjerout présentent visiblement les couronnes de Haute Égypte et de Basse Égypte pour le couronnement. ...   Amenhotep III ... Aménophis III en grec ... Amon est satisfait est le neuvième pharaon de la 18e dynastie. Manéthon l’appella également Aménophis. 1 408 – 1 372 B.C.E. En sa 2e année de son règne ... ... En sa 12e année, il épousa une princesse du Mitanni Tiyi, fille d'Yuia. ...   Son long règne de 40 ans constitue l'une des époques les plus brillantes de l'histoire de l'ancienne Égypte, particulièrement dans le domaine de l'art et de l'architecture, et "se poursuivant" au sein de son hypogée WW22. Sa sépulture a été découverte dans la vallée des singes en 1898.    "Amenhotep III, le Magnifique." D'après Agnès Cabrol, parution en mai 2000.   Amenhotep III :   Un homme à femmes, à très belles Femmes, tout semble avoir été lié à la beauté au sein de ses "entreprises" / "créations" / innovations / .... Il va prendre femmes et concubines aux quatre coins de son empire ainsi qu'à l’étranger. Ce qui lui vaudra le surnom de "pharaon aux mille épouses" : l'hypogée KV40, proche de son tombeau, aurait visiblement servi de sépulture à près de quatre-vingt-dix d’entre elles.   Une renommée internationale.  Grande prospérité ... Création artistique sans précédent ... ... En témoignent du reste les fameuses les lettres d’Amarna, les tablettes, écrites en cunéiforme, qui révèlent ses correspondances avec des souverains étrangers, d’Assyrie, du Mitanni, de Babylone, de Chypre … ainsi que ses ambitions politiques et même diplomatiques.   Un pharaon bâtisseur.  ​Louxor, Le temple de Karnak, Le temple funéraire d’Amenhotep III : beaucoup de statues en granit rouge y ont été découvertes. Le site se trouve à Kom el-Hitan, dans le sud de l’Égypte, plus précisément sur la rive Ouest de la ville de Louxor. Son palais funéraire, plus vaste que Buckingham palace (500 m de long sur 700 de large) fut cependant détruit par un tremblement de terre. Il n’en subsiste aujourd’hui que des colosses dont celui de Memnon, ...   "Comme son pays est alors un État prospère,  précise Florence Maruéjol, il investit énormément dans l’architecture, les arts … Aussi est-il à l’origine de certaines des plus grandes réalisations comme le temple de Louxor, avant qu’il ne soit ensuite agrandi par Ramsès II. C’est lui encore qui fait édifier le château [ou temple, ndlr] des millions d’années en face de Thèbes, censé célébrer à la fois le roi de son vivant mais aussi après sa mort. L’art égyptien a également atteint un degré de finesse remarquable sous son ère."     1 000 représentations. ​Le volume de constructions monumentales entreprises en son nom n’avait eu d’égal que celui mis en œuvre par Snéfrou longtemps avant lui ainsi que par Ramsès II un siècle après lui.  Moins connu que son fils Akhénaton ... Moins connu que son petit-fils Toutankhamon ... Nonobstant, il est certainement le pharaon dont on a retrouvé le plus de statues. En roi ... En divinité ... En pied d’un colosse, à Karnak, de 20 mètres de haut. En une main sur le site de son palais de 2,5 tonnes. Un roi tantôt en jeune homme avec un nez d’enfant ... Un roi tantôt en vieillard bedonnant ... 66 statues de la netjeret Sekhmet. Sekhmet était considérée très puissante et l’ancien pharaon aurait demandé que de nombreuses statues soient érigées pour protéger son temple du danger. Notons que chacune des 66 statues est faite en pierre de diorite, un matériau solide également utilisé lors de la construction de temples. C’est probablement grâce à cela qu’elles ont pu résister aux années et au tremblement de terre qui a détruit ... ...   Un homme aux fêtes grandioses.   Un pharaon passant pour être érudit. Habile en hiératique ... Habile en écriture cunéiforme ...  Assidu à la lecture ... Doué pour les mathématiques ...   Un homme militaire ... ​ ...   Directeur   et surveillant de toutes les œuvres du roi en Haute et en Basse Égypte.   Mentionnons donc un peu ce légendaire Amenhotep-Huy … Car ce personnage fut très important. Il a tout d'abord, vraisemblablement, été, vizir du nord, puis a été nommé vizir du sud. On peut assimiler son rôle à celui d’un Premier Ministre du roi. Son arrivée à Thèbes est datée de l'année 30 du règne d'Amenhotep III, année du jubilé du pharaon (fête de heb sed). Il serait resté à Thèbes 5 ans et aurait commencé la construction de sa tombe en l’année 28. Les travaux semblent avoir été arrêtés deux années plus tard. Ce qui explique l'état non abouti dans laquelle elle se révèle aujourd'hui. Nous ne sommes pas en mesure de dire de façon certaine pourquoi le chantier fut arrêté. Aussi, ... L'étude de ce personnage peut nous apprendre beaucoup car il a exercé ses fonctions dans une période très particulière : celle de la "corégence des pharaons Amenhotep III et Amenhotep IV", un moment éminemment important visiblement.   Amenhotep-Huy tomb at El-Assasif, Thebes. Hypogée nº 28 du vizir durant le règne de Amenhotep III.   Une grande partie de l'histoire d'Amenhotep-Huy reste encore à écrire …        Aussi :   Il est bien temps de prendre soin de vous. Puissiez-vous avoir la longue vie du héron-bénou !     .     Fils de Râ, seigneur des Deux Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.  
  • 1

    Pépy I

    Pépy I

    ânkh ...  "Vivre" … "La vie" … "Soyez au service de la vie" ... http://www.aime-jeanclaude-free.com/   Voici donc Ankhnespepi II. Elle fut l'épouse de Pepi I ! Nous sommes au sein de la 6e dynastie.   Une des autres reines de Pepi I fut Inenek-Inty : Probablement fut-elle d'ailleurs "le" premier vizir féminin de l’Égypte ancienne ! La suivante fut certainement 1 500 ans moins vieille, nous serions alors au sein de la 26e dynastie ... Elle devait être la mère de Ankhnespepi. Ankhnespepi II était également un haut personnage, clé dans la cour royale ... En effet, elle fut probablement l'épouse de deux pharaons et la mère d'un autre. Sa pyramide à degrés est au sein de Saqqarah et contenait l'un des premiers textes des pyramides, si cela est, une pionnière en ce domaine !   Voici donc cette élégante tête en bois, mis au jour à proximité du monument de Ankhnespepi II. Elle été trouvée par la Mission archéologique de Saqqara, Français-Suisse, de l’Université de Genève. Voyez son cou mince, En forme de disque, Ses grandes boucles d’oreilles, Nonobstant il me semble que sa tête ressemble davantage à un style se rapprochant de la 18e dynastie !  
  • 5

    Pépy II

    Pépy II

    http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/pepy-ii/   Nom d'Horus : Neter-Khao, Fils de Râ : Neferkarê, Nesoutbity (n(y)-swt-bity) ... "Celui qui appartient au jonc (swt) et à l'abeille (bity)" ... "Roi de Haute et de Basse-Égypte", voici Pépy II !   Durée de règne : 70 ans ! De 2 270 à 2 200 avant notre ère ... ! (?)   Nom donné par Manéthon (Waddell, 1964) : Phiôps avec ses 100 années de règne ! Visiblement il lui octroyait un très long règne !  100 ans ! (?) Et selon le légendaire papyrus de Turin, fut rédigé à l’époque de Mérenptah, au cours de la 19e dynastie ...   Pépi II restât 94 ans sur le trône d'Égypte !    Ce souverain ne devait pas savoir qu'il allait réaliser le règne le plus long de cette Histoire antique ! (?) Et, il semblerait qu'en fonction des données des recensements mentionnés à Saqqara il aurait régné "que" 64 / 65 ans !  Presque un siècle ... "Seulement" six décennies ... La présence de Pépi II sur le trône d'Horus avait de toute façon marqué la transition entre deux époques parfaitement contrastées ! Entre celle de la grande prospérité ... Et bien sûr, l'autre ère, qui préfigurait déjà du chaos de la Première Période Intermédiaire !   http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/pepy-ii/  
  • 9

    Pharaon Saneb-Kay

    Pharaon Saneb-Kay

    http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/sohag/   Peut-être... La première preuve tangible de l’existence d’une dynastie oubliée !  À environ 500 km soit en fait 300 miles au sud du Caire… Ainsi le Dr Wegner, Kevin Cahail et Ph.D ainsi qu'une équipe d’archéologues avec comme responsable M. Joseph Wegner de l’Université de Pennsylvanie et du ministère des antiquités Égyptien, auraient donc mis à jour, un petit hypogée !   Selon Joseph Wegner :    "La taille modeste de la tombe   illustre le déclin économique" Paradoxalement à sa taille… Tout semble laisser penser qu’il s’agirait bien d’un pharaon inconnu des listings ! Seneb-kay…    "Roi de Haute et Basse-Égypte,  Woseribre, le fils de Râ,  Senebkay." Il aurait régné voilà 3 600 à 3 700 ans ! En fait les archéologues subodorent la date de 16 50 ans avant notre ère !   "... pas de mobilier funéraire découvert dans la tombe, confirmant qu'il avait été volé dans l’antiquité..." M. Ali al-Asfar. Responsable du ministère des antiquités... Pas de mobilier... "Cela ajoute à notre histoire pharaonique, et met en lumière une époque dont nous savions très peu auparavant" Asfar.  
  • 1

    Sésostris I.

    Sésostris I.

    ânkh ... "Vivre" … "La vie" … "Soyez au service de la vie" ...  http://www.aime-jeanclaude-free.com/  
  • 25

    Sésostris III.

    Sésostris III.

    ânkh ... "Vivre" … "La vie" … "Soyez au service de la vie" ...  http://www.aime-jeanclaude-free.com/   Un pharaon de legende.     Voici un véritable tournant dans cette grande Histoire que celle de l'iconographie de ce souverain. L'un certainement des plus emblématiques du Moyen Empire comme vous savez, vers 1872 - 1854 B.C.E, il s’érigea en grand bâtisseur et en grand chef militaire : un véritable âge d’or de cette civilisation. Un conquérant selon le légendaire Hérodote : dans L’Enquête ...   "A la tête d’une grande armée …   Subjuguant tous les peuples sur sa route"   S’il ne possède pas la renommée de nos jours en tout cas de Toutankhamon, de Ramsès II, ... Sésostris III fera cependant de Kemet un état puissant et de plus, un parfait modèle pour ses successeurs.   Souvenez-vous de l'ère d’Akhet-Aton ... L’Amarna d’aujourd’hui si vous préférez ... Une cité souvent décrite comme ayant été une période remplie de "réalisme" … Nonobstant, comme me le précisait à juste titre M. François Tonic " ... c'est un terme qu'il faut manipuler avec grande prudence en histoire de l'art. L'art égyptien est tout sauf réaliste par définition. L'art amarnien n'est pas réaliste, voir l'excellente analyse de M. Dimitri Laboury pour comprendre comment nous avons été "manipulé" il y a 80 ans."   D'autant plus ... Que nous devons garder à l'esprit, qu'au sein de la Kemet ancienne, "l'art pour l'art" n'existait véritablement pas. Car, toute création avait véritablement un but pratique. Assurer la prospérité par exemple ... Le triomphe de Kemet bien évidemment ... Comme également procurer la survie des souverains et des notables (Du moins après une certaine époque.). Alors nous pouvons "presque" affirmer que le beau n'avait pas de valeur en lui-même. Aujourd'hui nous parlerions plutôt de magie. Car souvenez-vous, l'artiste ne fut en vérité "que" l'artisan, il ne signait pas ses œuvres ...   Alors que dire finalement des figurations du pharaon Sésostris ?  De cet "art de la statuaire" ? Avec les portraits énigmatiques qui semblent parfaitement rompre les canons traditionnels. Visage particulier ... "Apparaissant" bien moins stylisés ... ...   "C’est un pharaon éclairé et visionnaire qui a fait bouger l’Egypte de façon tonitruante" Guillemette Andreu-Lanoë.D Directrice honoraire du département des antiquités égyptiennes du Louvre, cocommissaire, avec la conservatrice Fleur Morfoisse (son ancienne élève) de l’exposition qui se tient au Palais des beaux-arts de Lille.   "Il est venu à nous après avoir rendu la vie à l’Egypte et repoussé ses souffrances … Après avoir rendu la vie à l’élite et fait respirer la gorge du peuple … Pour que nous puissions élever nos enfants et inhumer nos vieillards" Lit-on, écrit à l’encre noire, sur le Papyrus de l’enseignement loyaliste ...    
  • 24

    Séthy I

    Séthy I

    http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/seti-i/   Un règne d'une importance cruciale finalement ! Et bien paradoxalement à la tendance d'aujourd'hui... Car son règne semble quelque peu occulté par celui de son propre fils : Ramsès II ! Il fut tout de même un grand stratège militaire ! J'oserais même aller jusqu'à penser qu'il fut bien de la lignée du légendaire Thoutmôsis III ! C'était un grand guerrier, il suffit de se souvenir qu'il reprit la politique d'expansion en Orient de son père. Il repoussa l'avancée du chef des Hittites Muwatalli et reconquit la Phénicie et j'en passe d'autres...   De plus, souvenez-vous : Il fut bien un général sous Horemheb ! A la manière de son père d'ailleurs, Ramessou devenu pharaon sous le nom de Ramsès I comme vous savez... Du reste, Horemheb choisi bien son successeur en fonction de leur appartenance à l'armée : Ils auraient visiblement combattus ensemble ! En quelque sorte nous sommes au sein d'une dynastie de militaires : Horemheb, Ramsès I, Séthy I et Ramsès II un peu tout de même à ses débuts ! Peut-être y avait-il dans tout cela une façon, un besoin de reconquêtes après le règne Akhenaton !   N'oublions pas que nous pourrions presque faire une analogie à cet autre pharaon qui fut Amenhotep III ! Et ce en tant que pharaon bâtisseur... Finalement... Il fut bien l'artisan de cette nouvelle stabilité au sein du royaume, et ce en moins de dix années de règne ! Prospérité économique retrouvée... Avec je le suppute, un foisonnement sans pareil au niveau intellectuel ! Sans omettre le côté culturel bien évidemment... J'en arrive même à me demander... Sans cette gestion particulière de Kemet que fit Séthy I, que serait-il arrivé au règne de son propre fils, Ramsès II ? Mystère... ? Et puis finalement, c'est un questionnement sans importance, stérile probablement sauf dans la mesure où nous désirons mettre en évidence le règne de Séti I ! Un règne bien court finalement... Car en vérité, nous ne le saurons jamais ! (?) Cependant permettez-moi d'émettre le fait que ce nouveau règne, celui du dauphin, aurait pu être moins stable, moins long, moins prestigieux, moins..., et ce aux yeux de nos contemporains comme de nos anciens d'ailleurs,... !   http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/seti-i/    
  • 25

    Thoutmôsis III.

    Thoutmôsis III.

    ânkh...  "Vivre"… "La vie"… "Soyez au service de la vie" avec  http://www.aime-jeanclaude-free.com/   Thoutmôsis III ... Il fut effectivement l'un des pharaons les plus célèbres de l’Égypte ancienne. Les deux pays avaient alors atteint sa plus grande expansion territoriale.   Cela fit suite en fait aux bien nombreuses campagnes qui commencèrent finalement à l'époque de sa propre tante, Hatchepsout : En Nubie, Au Sinaï, dans la région de Siro-Palestinienne ... Il rivalisa dès lors avec la puissance de la Mésopotamie : le Royaume de Mitanni. Thoutmôsis parvint ainsi à établir un contrôle sur Levant, dominer toutes les coalitions, ... La plus importante de toutes les campagnes ... Certainement aussi la plus célèbre ... Ce fut probablement la première, au cours de sa vingt-troisième année, un an après avoir accédé au trône d'Horus. Et ce … Contre une alliance dirigée par le roi de Qadesh. Ce dernier trouva dès lors refuge dans la légendaire cité de Megiddo ... Après 7 mois de siège ... Thoutmôsis conquit alors la cité comme vous le savez ... Combatif ... Energique ... Probablement ayant une intelligence certaine, si nous nous référons aux faits politiques qui semblèrent suivre l’annexion de la cité. Ainsi vint le temps finalement de cette politique d'acculturation ... : les fils de chefs vaincus ont été déplacés vers Kemet, les éduquant à la manière égyptienne, assurant de fait une certaine fidélité des nouveaux vassaux. Influençant alors bien logiquement les générations futures qui ne manqueront pas de gouverner en suivant la tradition égyptienne ...      
  • 43

    Tut Ankh Amon

    Tut Ankh Amon

    ânkh ...  "Vivre" … "La vie" … "Soyez au service de la vie" avec http://www.aime-jeanclaude-free.com/   Toutankhamon, un miraculé de la mémoire. Nom de trône Nebkheperure.     Et en plus il est célébrissime. Nonobstant ... Cet "état" n'existe pas depuis si longtemps puisque jusque dans les années 1920 nous ignorions "tous" de son existence. De plus ... Il n'était qu'un enfant lorsqu’il monta sur le trône d’Horus, il avait alors entre 8 ou 9 ans. Aussi, il est particulièrement aisé d'imaginer que son règne ne pouvait pas être à caractère serein surtout avec l’influence écrasante des nombreux hauts dignitaires qui devaient l'entourer. Sa jeunesse devait être un facteur particulièrement primordial afin de retourner au régime du culte d’Amon. Vous savez bien, celui "combattu" par Amenhotep III et aboli par son fils Akhenaton.   Rappelez-vous, tous les hypogées des pharaons ont allègrement été pillés et ce pendant des millénaires, "sauf le sien", sauvé par l’oubli :   "Nous n'avions certainement jamais rêvé pareille chose : toute une salle remplie d'objets dont certains nous étaient familiers, d'autres inconnus, empilés les uns sur les autres avec une profusion apparemment inépuisable" "La Fabuleuse Découverte de la tombe de Toutânkhamon" : archéologue anglais Howard Carter.   Pourtant ... Les chercheurs ont bien détecté des traces d’ouverture de son hypogée (Visiblement au nombre de deux.). Et cela daterait d’avant sa découverte officielle en 1922. Des déplacements d’objets ... Aucun vol flagrant … Les pilleurs auraient-ils été freinés dans leur approche ? Comment ? Par qui ? Un mystère ... Cela a probablement permit d’entretenir la légende de cet hypogée, celle de la malédiction ! Car certains ouvriers auraient même déclaré avoir vu une phrase sur la porte d’entrée : "la mort touchera de ses ailes celui qui dérangera le pharaon".   Un petit ou un grand souverain ?   Et ainsi :   Une revanche peut-être ? Car comme vous savez "Toutankhamon est le meilleur ambassadeur d’Égypte" Ihab Badaoui.   L’aura du jeune pharaon : Avec l’éclat de son trésor. 5 398 objets qui seront montrés dans leur intégralité fin 2020 au Grand Egyptian Museum (G.E.M) au sein du Caire : afin d'oublier les moments présents, parfois bien difficiles, quant aux autochtones. La brillance es artefacts, leurs couleurs qui littérallement nous sautent aux yeux, quant à leur état de conservation, elle était exceptionnel lorsqu’ils ont été exhumés. Et puis notons quand même que la dernière campagne de restauration dans les laboratoires dernier cri du GEM fut visiblement à mon sens véritablement exemplaire ... De l'albâtre, de l'or, des pierres multicolores, ...  ...        Oublié. Aussi, voici une probable revanche et ce quant à sa considération passée (?)  Ainsi, le jeune Toutankhamon, dont on a voulu effacer la nomenclature après son départ vers 19 ans au pays d'Osiris, est aujourd’hui devenu le pharaon le plus célèbre de l’histoire paradoxalement au fait qu'il ne fut pas visiblement l'un des pharaons les plus importants si cela est cette ère charnière de son règne.   Tomberait-il alors maintenant le masque ?   Etudier ce pharaon n'est pas aussi aisé que cela ! Aussi, souvenez-vous des règnes qui furent situés entre le grand Amenhotep III et Horemheb, 4 souverains : Dont les noms furent quelques peu effacés et ce sous les ramessides, quant aux annales officielles. Effectivement, ils furent bien en "relation" directe avec le légendaire Akhenaton. ...   Ce fut ainsi que moult monuments de Toutankhamon subirent ce que d'aucuns appelleraient maintenant du palimpseste : Provenant des successeurs proches, très probablement ? Du remploi certainement, ce qui serait logique ... Voire même, complètement détruits ... ...   Ainsi, hors de son hypogée et à contrario de ce que de nombreuses personnes suggèrent : Toutankhamon ne donnerait-il pas une image d'un pharaon parfaitement normal ? Malgré son court règne (Il ne fut d'ailleurs pas le seul, souvenez-vous des 5 années de Séthôs I (Manéthon)) n'aurait-il pas en vérité réalisé une gouvernance fortement ambitieuse ? Et pourquoi ne pas envisager qu'elle fut même féconde son administration ? Souvenez-vous, au sein de sa dernière demeure se trouvait au moins 4500 artefacts comme du mobilier, des bijoux, des statuettes, dont bon nombre en or massif. Le trésor comprenait près de 200 kilos d’or, dont un sarcophage en or massif de 110 kilos et le célèbre masque funéraire pesant près de 10 kilos. ... Et comment une jeune femme, sœur de Toutankhamon, fille de pharaon et mère de pharaon pourrait être véritablement cette "inconnue" ? Ne laissant aucune trace dans une période qui a fourni quand même tant de documentations ? ... ?   Souvenez-vous de certains hauts contemporains de Toutankhamon, très renommés du reste comme par exemple : Horemheb, Maya, le ministre des Finances, Pay, le directeur du gynécée, Iniouia, secrétaire particulier du pharaon Ameneminet, chef des orfèvres. ... Les bas-reliefs comme du reste les stèles, ne sont-ils pas de beaux témoignages quant à une Kemet alors très certainement prospère, gouvernée, ... ? Et que penser du sublime groupe d'Amon qui devait protéger Toutankhamon, sis au musée du Louvre : des imagines du divin renouvelée et ce à marche forcée ?   “Lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre, des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or.” Déclara Howard Carter quand, le premier, le 26 novembre 1922, il fit un trou dans la deuxième porte scellée, y passa une bougie et découvrit le contenu de l’antichambre. Quelque 700 objets s’y trouvaient dans un étonnant désordre Howard Carter ...     "Je suis celui qui refoule les voleurs de la tombe grâce aux flammes du désert.   Je suis le protecteur du tombeau de Toutânkhamon." C'est, en substance, ce que les découvreurs de la sépulture du célèbre pharaon auraient trouvé gravé à l'entrée de la nécropole. Il n'en a pas fallu beaucoup plus pour que naisse la légende de la malédiction de Toutânkhamon.     La momie du pharaon Toutankhamon était, à l'origine, bien en piteux état. Ceci explique en partie le fait qu'elle ne voyage pas. Pour nos anciens Egyptiens, préserver le cadavre était comme vous savez fondamental et ce afin d’entrer dans le royaume des défunts et d’éviter de devenir un esprit errant. Nonobstant, momifier ne fut pas une chose aisée.   Aussi transposons-nous en ce 4 novembre 1922 ... L’archéologue britannique Howard Carter découvrit ce qui s'avéra extraordinaire dans l'histoire de l'humanité : l'hypogée de Toutânkhamon, de la 18e dynastie égyptienne, au 14e siècle B.C.E. Aussi, en dehors de la momie d'Amenhotep II ... Toutankhamon semble bien la seule finalement, l'unique momie royale du Nouvel Empire à avoir été retrouvée dans son hypogée d'origine, à l'intérieur de son sarcophage.     Nous sommes maintenant en 2018 ...   Avec la chercheuse Lucy Skinner … Sic (Cuirass 1 to 5): "Il était possible de voir l'abrasion le long des bords des écailles de cuir, ce qui signifie que l'armure avait eu une utilisation considérable." "Cela suggère que Toutankhamon l'avait porté, et qu'il avait peut-être même vu la bataille." "Si cela est vrai, ce serait une révélation incroyable, contredisant l'idée que Tut était un garçon-roi faible et maladif."   "Cette cuirasse lamellaire est une trouvaille unique en Egypte ancienne. S'agissait-il d'un vêtement d'apparat ou d'une vraie armure ? La technique de fabrication pourrait nous renseigner à ce sujet. Elle est composée de plus de 2 000 écailles de cuir, cousues de façon à se chevaucher. Une ligne en relief les empêche de s'écarter. Le tout donne une cuirasse à la fois souple et résistante. On voit très bien ces petites arêtes sur chacune des écailles. Les morceaux de cuir se chevauchent. On peut penser que si une flèche venait frapper la cuirasse, les arêtes empêchaient les écailles de s'écarter, une sécurité supplémentaire. c'est le résultat d'une technique de fabrication sophistiquée. Tout a été fait pour que la cuirasse soit performante. Il ne s'agirait donc pas d'un vêtement d'apparat. Pour confirmer sa théorie, elle analyse en détails deux écailles de taille similaire."   Source   "Le silence des inscriptions de son règne sur son ascendance est essentiellement dû à l'opprobre qui a frappé Akhenaton après sa mort" Marc Gabolde   De quoi aurait pu mourir Toutânkhamon ? Autopsie, radiographie, scanner, test ADN permettent à ce jour de pouvoir imaginer ... ? Générations de mariages consanguins, entre frères et sœurs et cousins cousines ... ? Né avec une fente palatine ... ? Un palais en ogive ... ? Une siphoscoliose ... ? De l'arthride ... ? Un pied bot ... ? Il aurait survécu à trois crises de paludisme ... ? La maladie de Köhler attaquant les os et provoquant une nécrose des os de son pied gauche ... ? ... Aucune véritable certitude quant aux causes précises de sa mort, et finalement cela n'est probablement pas si négatif que ça si le mystére demeure encore un peu ! Nonobstant, une hypothèse semble plus probable que les autres en cette fracture qui ne s’est pas ressoudée au niveau du fémur gauche favorisant pour le moment le scénario d’une blessure non soignée à l’origin certainement d’une infection généralisée devenant finalement mortelle. (?)   Voici quelques mystères quant à la momie, ceux du moins "probablement élucidés" :   Son crâne aurait en fait été malmené lors de la momification.   Passée au scanner, la momie du jeune pharaon a révélé que celui-ci n’est pas mort d’un coup sur la tête, mais que son crâne a été malmené lors de la momification. Source   Plasmodium falciparum et le paludisme détecté chez pharaon :   Source   Issu d'une union entre un frère et sa sœur :   "Une inconnue" baptisée Younger Lady (KV35YL).   Source Source   Toutânkhamon serait mort de la combinaison d’une forme sévère de paludisme et d’une nécrose vasculaire aggravée par une affection congénitale due à la maladie de Köhler, une lésion des tissus osseux.   Sic Albert Zink de l’institut des momies d’Italie : "Pire, il était également atteint de la maladie de Köhler, qui s’attaque aux os du pied et cause de grandes douleurs, affirment les scientifiques. Un diagnostic qui constituerait une preuve que le pharaon n'a pas terminé ses jours comme on le pensait. "Il était important de s’intéresser à sa capacité à conduire un chariot et nous avons conclu que c’était impossible pour lui"   "Il était incapable de se tenir debout sans aide, d’autant moins quand on prend en compte son pied-bot" :     ...   Une mort encore bien mystérieuse finalement. Probablement affaibli par les tares génétiques ... Toutankhamon aurait de plus souffert de la malaria, Ainsi que d'une mauvaise fracture de la jambe et ce supposons-nous peu avant son décès. Aussi ... Les spécialistes n'ont pas encore de réponse définitive quant à la cause exacte de sa mort. Outre les problèmes génétiques, "il souffrait de la malaria donc il est difficile de dire si cela a été un facteur important dans la cause de sa mort", indique le professeur Zink.   Et voici quelques lectures en perspectives : Toutankhamon Il venait d'avoir 19-ans, y avait-il un bel éphebe derriere le fabuleux masque funeraire de toutânkhamon ? Qui fut veritablement maïa la nourrice de toutânkhamon ?   Après sa mort ... D'aucuns l’élimineront de la lignée, considérée comme "salie". Il devint alors et ce pour des siècles, un véritable "fantôme", et ce bien à l’abri dans son hypogée de la Vallée des rois ...   Aussi ... Nous voici bien au sein d’un raffinement exceptionnel de plus de 3 500 ans ...