Qubbet el-Hawa

Fille,
 
épouse
 
et
 
mère
 
des gouverneurs d’Éléphantine.
 
durant la fin de la douzième dynastie
 
Après la disparition de l'ensemble des hommes de sa famille...
Elle devint finalement l'unique détenteur des droits dynastiques et ce dans le gouvernorat de l'île éléphantine !
 
13227077 495697507302065 8501018381427669884 n

 

Nous sommes donc en présence de la mère de deux gouverneurs d’Eléphantine...
 
Elle aurait vécue sous le règne d’Amenemhat III !

Sattjeni...

Ce personnage apparaît également dans d’autres contextes funéraires, qui nous permettent de reconstituer la généalogie et l’histoire des souverains d’Éléphantine durant la 12e dynastie...

Son masque en cartonnage...

Elle fut enveloppée de lin

Et sa dernière demeure est particulièrement bien conservée ! Elle fut élaborée en bois de cèdre du Liban, deux sarcophages. La dendrologie aurait même pu permettre de déterminer l'année au cours de laquelle l'arbre aurait été coupé !

Trenches egypt wood coffin

Lady Sattjeni était une figure clé, fille, épouse et mère des gouverneurs d’Éléphantine durant la fin de la douzième dynastie, en Égypte ancienne !

N
 
Logopdf
 
http://www.aime-jeanclaude-free.com/
 
 
La femme
 
derrière les dirigeants
 
les plus puissants de l'Egypte.
 
 
Après la disparition de l'ensemble des hommes de sa famille...
Elle devint finalement l'unique détenteur des droits dynastiques et ce dans le gouvernorat de l'île d'Eléphantine !
 
13227077 495697507302065 8501018381427669884 n

 

Plan de l'article...

 

→ Nous sommes en Mai 2016…

Nous sommes donc à Qubbet el-Hawa...

→  Cette nouvelle découverte daterait de la 12e dynastie au sein du Moyen Empire

Vécue sous le règne d’Amenemhat III !

Sattjeni, apparaît également dans d’autres contextes funéraires...

→ Voici de fait une céramique avec une inscription en hiératique...

Sattjeni fut la mère de deux gouverneurs d’Éléphantine, elle aurait donc été :

→ Sa famille, d’Eléphantine, était juste dans la hiérarchie en dessous du pharaon Amenemhat III…

 

Egy excavations qubbet el hawa

Fouilles des hypogées dans Qubbet el­-Hawa, 

à proximité de Assouan.

© Univ. de Jaén / afrol Nouvelles

 

Nous sommes en Mai 2016…

 

Selon le Dr Mahmoud Afify, chef du secteur d'archéologie égyptienne antique au ministère des antiquités...

Il y aurait eu une découverte réalisée par la mission espagnole de l’Université de Jaen dirigée par Alejandro Jimenez-Serrano qui œuvre depuis 2008 à Qubbet el-Hawa, et ce à l’ouest d’Assouan !

 

Cette équipe aurait déjà trouvé des hypogées intacts relatifs à différentes périodes comme celle par exemple d’Héqaïb III.

 

"Depuis le début du projet,

nous nous sommes concentrés

sur une dynastie de gouverneurs locaux

qui ont eu le contrôle de la zone frontalière

entre l'Egypte et la Nubie entre 1900 et 1750 avant JC"

[...]

"... nous pouvons creuser un grand nombre de tombes

et 

nous glanons beaucoup d'informations sur le mode de vie des élites. 

Comme sur les gens qui vivaient dans les périodes ultérieures

et

réutilisaient les tombes

ils avaient un niveau social plus bas".

 Jimenez.

Professeur d'histoire ancienne à l'Université Jaen

 

Une équipe multidisciplinaire de l'université de Jaén aurait donc travaillé dans certains complexes funéraires de la seconde moitié de la 12e dynastie...

 

D’ailleurs souvenez-vous…

Cette même équipe espagnole a fait plusieurs découvertes sans précédentes. Ainsi au début de 2015, les archéologues auraient bien excavés les restes du squelette d'une femme, noble, qui aurait été exposée cancer du sein. Elle avait environ 4 200ans, et les chercheurs estimeraient qu’elle aurait vécu pendant le temps de la 6e dynastie, l'Ancien Empire

 

Nous sommes donc à Qubbet el-Hawa...

Ce lieu représente probablement l’endroit ou se concentre la plus grande collection d'inscriptions funéraires relatives à une nécropole non royale !

 

Les hypogées de cette nécropole relatifs à de hauts dignitaires de cette région balayent une ère allant de :

  • De la 6e dynastie à savoir de 2250 à 1775 avant notre ère...
  • Jusqu'à la fin de la 12e dynastie c'est-à-dire de 1550 à 1100.

 

  Vue d assouan fevrier 1938 jpg

Voici une vue d'Assouan et ce en février 1938 !

La maison des vents, en arabe...

 

"La Vallée des princes"

 

  Qubber el hawa

 

Nous sommes bien au sein de ce "boulevard des allongés" constituant l'un des meilleurs points de vue de cette région, au niveau de la rive ouest du Nil, à 130 m de hauteur, en face même de la ville d'Assouan. Grâce aux hypogées étudiés nous connaissons maints détails quant à la vie privée de certains hauts fonctionnaires !

 

Des demeurent d'éternités creusées évidemment dans la roche mais avec cette particularité d'avoir su privilégier visiblement certaines :

  • Fissures,
  • Anfractuosités,
  • Imperfections,
  • ...

 

Vous aurez même le plaisir d'y apercevoir :

  • Des mortiers de chaux,
  • Du sable mélangé avec du plâtre,
  • ...
  • Et même, en certains endroits, il vous sera possible d'y remarquer du stuc de décoration ! Quant à l'entrée de la majorité de ces dernières demeures, elle est constituée en général d'une grande salle principale dont le plafond est soutenu par des piliers...

 

Este es el evocador aspecto exterior del yacimiento de qubbet el hawa en cuya excavacion trabaja el arqueologo alcalaino francisco vivas

  Qubbet el-Hawa

Ce lieu constitua donc la nécropole d'Assouan.

Elle correspond comme vous savez à la dernière demeure de très hauts fonctionnaires.

Aussi, jusqu'à ce jour, les égyptologues y auraient identifiés plus d'une centaine d'hypogées !

Source

Francisco Vivas.

Un archéologue de l'équipe espagnole travaillant au niveau de l'excavation du site de la nécropole d'Assouan !

 

En fait nous sommes certainement au niveau d'un poste frontière délimitant :

  • Kemet,
  • Et le pays de Kouch (La Nubie)...

Aussi souvenez-vous, au cours de la 18e dynastie, les Hyksôs furent chassés du nord du pays. Vient ensuite Amenhotep I qui décida de faire de l'ensemble de la Nubie une sorte de "colonie" ! Disparition de fait du royaume de Kouch devenant dès lors Ta-Seti / le pays de l’arc... Un Vice-Roi sera même nommé.

"Fils royal de Kouch, Intendant des pays du sud".

Secondé par un "Chef des archers de Kouch"...

Par deux lieutenants généraux (Un pour le nord_ Ouaouat_la Basse Nubie / l'autre pour le sud_ Kouch_la Haute Nubie.)

 

Ainsi rappelons que les peuplades de Kouch portèrent des noms bien expressifs comme :

  • "Les scarifiés",
  • "Les porteurs de tresses",
  • "Ceux qui s'habillent de peaux",
  • "Les Néhésyou au visage brûlé",
  • "Les cheveux crépus". Kemet a connu une grande période relative aux pharaons noirs, cette dynastie nubienne, puisqu'il s'agit bien d'une nouvelle période, elle céda cependant comme vous savez sous les coups des Assyriens, des rois du Delta,... Dès lors, nos anciens Égyptiens s'efforceront même de faire disparaître les traces de ces pharaons noirs, notamment en mutilant les statues les représentants. Cela s'est passé à plusieurs reprises après les règnes d'Hatchepsout, d'Akhet-Aton,... !

 

  Vue generale d assouan vers 1901 jpg

Vue générale d'Assouan vers 1901.

 

Qubbet el-Hawa...

Cette nécropoles est située le long de la rive ouest du Nil...

A travers la rivière de la cité égyptienne du sud d'Assouan ! Connue autrefois connu comme la cité antique de Swenett, nous sommes en fait à environ 800 kilomètres au sud du Caire. 

Les archéologues estiment que Qubbet al-Hawa remonte sur 3 870 années au Moyen Empire de l'Egypte ancienne...

2686 à 2181 B.C.E.

 

Les quais d assouan vers 1901 jpg

Et voici les quais d'Assouan vers 1901.

 

L une des drnieres photographie d auguste mariette pacha

L'une des dernières photographies d'Auguste Mariette Pacha.

Elle fut prise sur un chantier de fouilles près d'Assouan et ce en 1875.

 

Qubbet el hawa site in front of aswan

© Antoine Gigal.

 

  If06fca1647x231

© Alejandro Jimenez.

 

Cette nouvelle découverte daterait de la 12e dynastie au sein du Moyen Empire

 

Xnouvel hypogee age 4000 ans devint cachette d l orn rv jpe

Cartographie du Moyen Empire.

Source / lien

 

12e dynastie

Source

 

59 - Se-hotep-ib-ra / Amenemhat I, (1976 - 1947).  

60 - Jeper-ka-ra / Senusert I / Sesostris I, (1956 - 1911/10).  

61 - Neb-kau-ra  / Amenemhat II), (1914 - 1879/76).

62 - Jai-jeper-ra / Senusert II / Sesostris II, (1882 - 1872)  

63 - Jai-kau-ra / Senusert III / Sesostris III, (1872 - 1853/52).  

64 - Ne-maat-ra / Amenemhat III, (1853 - 1806/05).  

65 - Maa-jeru-ra / Amenemhat IV, (1807/06 - 1798/97). 

     -  Neferousobek (1798/97-1794/93).

Les égyptologues ne dénombrent pas moins de onze souverains ! Dont une spécificité dans cette empire, la présence d'une reine : Néfrousobek, "Les perfections de Sobek" ! N'ayant pas de successeur mâle... Le pouvoir revient donc à la reine, Néfrousobek, elle fut désignée comme un pharaon ! Les listes royales lui attribuent un règne de trois ans qui marqua la fin de cette dynastie disparue sans laisser d'héritier...

 

Vécue sous le règne d’Amenemhat III !

 

Amenemhat iii louvre

Statue de Amenemhat III.

Musee du Louvre / Iry-Hor

 

Amenemhat iii

Sourcekairoinfo4u

 

Sattjeni, apparaît également dans d’autres contextes funéraires...

 

Le tombeau de Sattjeni a été trouvé à la fin d’un "trou", découvert en 2013.

En 2016, Jiménez Serrano et son équipe ont continué à fouillé… Ici, un archéologue se glisse dans la petite ouverture qui permet d’entrer dans le tombeau…

Img 1947

Source

 

Ils nous permettent de reconstituer la généalogie et l’histoire des souverains d’Éléphantine durant la 12e dynastie.

Avec son masque funéraire…

En cartonnage intact…

Fabriqués à partir de couches de lin ou de papyrus, couverts de plâtre et ce couvrant son visage !

Une momie qui fut enveloppée de lin.

 

Quant à sa dernière demeure...

Elle est particulièrement bien conservée ! Et selon Nasr Salama, directeur général d'Assouan et des zones de la Nubie, elle fut élaborée en bois de cèdre du Liban et ce en deux sarcophages. La dendrologie aurait même pu permettre de déterminer l'année au cours de laquelle l'arbre aurait été coupé ! Car il semblerait qu'il s'agisse d'une seule arborescence...

A l'intérieur duquel sont apparus des parfums et des huiles de haute qualité, ce qui donne une idée du pouvoir d'achat…

 

13241121 495697493968733 330095342004432789 n

Source

 

Voici de fait une céramique avec une inscription en hiératique...

 

Dans lequel est mentionné une certaine femme nommée Sattjeni et décrites avec le titre de "Fille de H#tj-o".

 

A

The ceramic mentioning the name of Sattjeni.

Detail of the hieratic inscription.

Author: Raúl Fernández Ruiz.


N

Ink inscription of the "Daughter of the Hatj-a".

Sattjeni.

Drawn by Ana Belén Jiménez-Iglesias.

 

Sattjeni fut la mère de deux gouverneurs d’Éléphantine, elle aurait donc été :

 

  • La fille de Sarenpout II. Ce dernier fut bien un monarque au temps de Sésostris II et III de la 12e dynastie.

 

Notons au passage :

  • Son hypogée (Tombe n°31) a gardé toute la fraîcheur quant à ses couleurs d'origine, avec des hiéroglyphes très soignés,
  • ...
  • Sarenpout fut inhumé avec l’un des premiers exemplaires d’ouchebti contenu dans son propre sarcophage anthropomorphe,

 

Aussi la découverte de Sattjeni est importante car elle nous permettra de connaître un peu plus les coutumes des nobles en Haute-Egypte. Nous apprenons ainsi maintes informations quant à cette "dynastie" d'Éléphantine.

Ainsi...

Même le squelette de Sarenpout avait des caractères morphologiques nubiens ! Et selon l’opinion de maints chercheurs cela tendrait à prouver que la famille des gouverneurs d’Eléphantine de la 12e dynastie, enterrée à Qubbet el-Hawa, possédait différentes origines ethniques.

Nubiennes...

Egyptiennes...

 

Sarenpout ii

© Florence Maruejol

 

  • La mère d’Héqaïb III...

hqa-ib…

Il au moins tenu le titre de surveillant des prêtres de Khnoum, cette déité des cataractes comme vous savez !

 

Aussi QH33 fut découvert entre 1885 et 1886 :

  • Rarement sous le joug des érudits...
  • Peut-être en raison du fait que l’intérieur de la chapelle semble avoir été remplie d'artefacts en très mauvaise état ?
  • Avec des restes humains, des bandages, des poteries, du bois en partie brûlé, des cendres,...
  • Il y aurait eu visiblement un incendie peu de temps après les dernières inhumations vers le milieu du 5e siècle BC. Elle de fait touchée la décoration original de la niche centrale, mais aussi les artefacts funéraires de la chapelle en grande quantité et diversité.
  • Les murs, le plafond et les six piliers de la chapelle étaient complètement recouverts de suie.
  • Seul le grand naos fut partiellement épargné par la suie !

Ainsi, le gypse aurait plus ou moins été craquelée en raison certainement de très hautes températures intrinsèque à cet éventuel incendie.

 

Et, souvenez-vous quant à QH33 :

  • Les premiers travaux d’excavation ont été effectués par le général Grenfell sous la supervision d’un certain Major Plunkett. Il aurait au moins trouvés 11 hypogées sans compter les catacombes qui furent quant à elles enregistrées en 1799 ! En vérité, ce furent bien des tombeaux pharaoniques, nonobstant, ils subirent une sorte de "palimpseste" dans le cadre d’un vaste complexe chrétien…
  • La documentation scientifique des découvertes a été entreprise par le jeune Wallis Budge, qui profita alors de son premier voyage en Egypte. Ce dernier était arrivé quelques mois après le début des travaux coïncidant avec le dégagement de la tombe de Sarenput II (QH31).
  • La première présentation exhaustive semble avoir été publiée par Jacques de Morgan au sein de son Catalogue des Monuments et Inscriptions de l’Egypte Antique.

 

image_content_high_48108850_20140601170327.jpg

Masque funéraire d’Héqaïb III.

© Université de Jaen.

Source / Lien

 

  • Elle avait aussi comme fils Ameny-seneb...

 

Nous sommes de fait en présence de deux responsables gouvernementaux...

Deux gouverneurs tardifs...

Et probablement du reste les plus renommés d'Assouan et ce pendant le règne du pharaon Amenemhat III.  

 

"La découverte

est d'une importance historique

car Sattjeni est l' une des figures les plus importantes du Moyen Empire,

étant la mère de Heqaib III

et

Amaeny-Senb 

deux des plus hautes autorités de Eléphantine sous le règne de Amenemhat III" 

Mahmoud Afify.

Chef du secteur Archéologie égyptienne antique au ministère égyptien des antiquités.

 

13267727 495697503968732 509031700427073988 n

Ministry of Antiquities

 

"Ces leaders

ont vécu lorsque l'Egypte était grandiose et puissante. 

 

Le royaume conquis une partie

de la Nubie,

d'Assouan

et d'Eléphantine

elle est devenue une des régions stratégiques afin de maintenir le contrôle. 

 

Il était essentiel que les gouverneurs d'Éléphantine s'entendent bien avec le roi, 

car ils avaient le pouvoir de permettre à l'armée 

à partir en campagne militaire, à travers de leur territoire".

 Jimenez.

Professeur d'histoire ancienne à l'Université Jaen.

Lire la suite