Bateaux en Egypte ancienne

 

 


 

Bateaux

ww.aime-jeanclaude-free.com   ankh hiero 

"Vivre" …

"La vie" …

 

Les bateaux ...
Ils furent d'une grande importance dans la civilisation égyptienne ancienne. Nombre de ceux-ci assuraient le trafic tout le long du Nil, cette voie de transport principale reliant le pays du nord au sud et versi versa !


Ils avaient des dimensions symboliques, religieuses, ..., fortes. Le netjer intemporel Râ lui-même disposait bien de deux barques :

  • La première qui l'emmenait durant sa course diurne, lorsqu'il occupait le ciel,
  • Et la seconde comme vous savez, dédiée à son trajet dans le royaume des défunts, qu'il accomplissait durant la nuit.
  •  

"La barque de la nuit est dans la joie,

la barque du jour est en jubilation,

quand elles viennent à toi

(...)

ton équipage est content,

car l'uréus a renversé tes ennemis,

la marche d'Apophis a été enrayée pour toi.

(...) "

 Extraits du chap. 15, traduction de Paul Barguet .

 

Le Nil ainsi que ses canaux furent probablement considérés comme de véritables artères de communications !

Nonobstant, ne vous y tromper pas ! Tous nos anciens ne devaient certainement pas posséder une barque !

Car en être pourvu d'une,
Ou au contraire, ne pas en avoir,
Cela "devait" socialement générer des distinctions d’importances ! (?)

  • "iouy" mentionnait bien un ancien qui n’en possédait pas !

- "iou" est la base même du mot iouy et ne voulait-il pas dire, tort, crime, … ?

- Et "iout" : fautif, méfait, ... ?

  • ...
  • D’ailleurs, un bovidé couché ne désignait-il pas l’immobilisme même ?
  • ...
  • Le sage Ptah-Hotep quant à lui n’introduisit-il pas le concept des perturbateurs ainsi que celui des "sans-barque" ?

 

"S'il se rebelle contre ce que tu dis,

tandis que sa bouche prononce de méchantes paroles,

alors éloigne-toi de lui,

que rien ne vienne en sa possession,

chasse-le;

car ce n'est certes pas ton fils, il n'a pas été mis au monde pour toi.

Tu en feras un serviteur à cause de ses paroles,

tu le placeras parmi ceux qui sont blâmables;

Dieu avait déterminé son malheur alors qu'il était encore dans le sein de sa mère.

Celui que les dieux guident ne peut errer,

mais le « sans-barque » ne peut trouver un moyen de traverser. "

Enseignement de Ptahhotep, fin de la Maxime 12.

  • ...
  • Le mauvais fils devait d'ailleurs comme vous venez de le voir être mis au même plan qu'un "sans-barque" !
  • Et puis, souvenez-vous des fameux passeurs : le passeur et son bac.

 

2 13

Xauxa

Museum Calouste Gulbenkian ...

Lissabon ...

Portugal ...

Sun boat of Djedher. 30e dynasty.

Bronze

  • ...

 

Des barques aussi ...

Voyez, nous sommes en décembre 2018. Des chercheurs auaraient découverts sur le site de Saqqarah, à 5 m sous le sable, un hypogée parfaitement conservé et de plus fabuleusement coloré.

Il serait daté d'environ 4 000 ans : 2 500 à 2 350 B.C.E !

Rectangulaire avec une galerie souterraine de 10 m de long, 3 m de large et un peu moins de 3 m de haut.

  • Cette dernière demeure aurait visiblement appartenu à un certain prêtres "Wahtye" ayant été au service de Neferirkarê Kakaï, 3e pharaon de la fameuse 5e dynastie : nous sommes bien, vous l'aurez compris, au sein de l'Ancien Empire.

 

L'entrée de l'hypogée

Source

 

"Prêtre de la purification royale,

superviseur royal

et

inspecteur du bateau sacré".

 

R7iip3aaqei6til6cyvxclupyi 1

Source

 

Fils de Râ, seigneur des Deux Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.

 

 

1 20

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  • Sources ... 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003. 

 

EL-YAHKI F., "Clarifications on the Gerzean Boats Scenes [avec 2 planches]", BIFAO 85, 1985

 

GOYON G., "Les navires de transport de la chaussée monumentale d'Ounas [avec 7 planches]", BIFAO 69, 1969.

 

LABROUSSE A., MOUSSA A., La chaussée du complexe funéraire du roi Ounas, BiEtud 134, 2002.

 

MONNET SALEH J.,"Les représentations de temples sur plates-formes à pieux, de la poterie gerzéenne d'Égypte", BIFAO 83,1983.

 

MONNET SALEH J., "Remarques sur les représentations de la peinture d'Hiérakonpolis (tombe n° 100)", JEA 73, 1987. 

 

Jean-Jacques Aubert, "Aux origines du canal de Suez ? le canal du Nil à la mer Rouge revisité", Espaces intégrés et ressources naturelles dans le monde romain, 2004, p 219-252

 

Adolf Erman, Hermann Ranke, La Civilisation égyptienne (ISBN 2-228-88800-1).

 

Capture 14

 

Egypte une tombe de plus de 4 400 ans decouverte à Saqqara.

 

Navigation

 

Ob bc366d gif2

 

http://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/bateau/

 

https://www.aime-jeanclaude-free.com/blog/des-bateaux-de-frets-a-la-marine-royale-en-egypte-ancienne.html