Malqatta, l'histoire d'une maison

L'histoire de la maison de fouilles de la Mission Archéologique Française de Thèbes-Ouest (MAFTO) à Malqatta
Christian Leblanc qui dirige la MAFTO depuis 1983 nous présente la "base stratégique" de la mission : la maison de Malqatta. Située en plein désert, cossue et douce, elle élève ses façades beiges, dans une oasis de paix et de verdure. Bâtie dans les années 70 par Barry Kemp, un égyptologue anglais, pour y abriter ses travaux et ceux de son collègue australien David O'Connor, elle fut abandonnée en 1977. Quelques années plus tard, grâce à Mme Germaine Ford de Maria - mécène de la mission de la Vallée des Reines dirigée alors par Christiane Desroches-Noblecourt -, son histoire pourra continuer à s'écrire.
Reprise en 1984, avec l'accord du Service des Antiquités, la maison de briques de terre crue, restaurée et transformée sur les plans de Jean Lauffray, devient ainsi, en quelques mois, une imposante "base de vie". La grande égyptologue y vivra, en "maîtresse de maison", pendant neuf années.
Christian Leblanc, désormais maître des lieux, nous en retrace l'histoire, nous en ouvre toutes les portes, et revient bien sûr sur son emplacement chargé d'histoire : les ruines de l'ancien palais d'Amenhotep III, près de son lac artificiel, le Birket Habou.
Ainsi par la magie de ses récits, l'auteur de "La Mémoire de Thèbes" mêle les vies d'Amenhotep III et de sa famille, celles des petites sœurs du couvent copte qui est tout proche, et celles de ceux qui ont vécu dans la maison et l'ont marquée de leur empreinte, …
Filmée avec passion par Pascal Pelletier, c'est, bel et bien, une formidable page de l'histoire de l'égyptologie "à la française" que nous vous invitons à visionner ! "

Retour

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !