Ramsès

85275084 o

"Le premier égyptologue" de l'histoire, fils du grand Ramsès II, Khâemouaset ! En Égypte ancienne.

ankh hiero   

ânkh, un symbole ancré dans l'Histoire de Kemet...

"Vivre"…

"La vie éternelle"…

"Clé de vie"...

Le "souffle de vie"...

Nos anciens concevaient la vie "ânkh" comme un chemin sur lequel il devait avancer, "donner du chemin au pied"... 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

Logopdf

Plan de cette thématique.

 

"La découverte

consiste à voir ce que chacun a déjà vu,

 et

d'y voir ce que personne n'avait imaginé"
Albert Szent, prix Nobel de médecine en 1937

 

Voici probablement le plus célèbre des 50 fils de Ramsès II :

 

    85275084 o

Khaemouaset, fils du pharaon Ramsès II.

19e dynastie.

 Quartzite.

 AM 13460.

Le Neues Museum de Berlin...

Source / © link

 

Mentionner ainsi une citation, c'est forcément l'extraire de son contexte initial. De fait l'interprétation peut ne pas correspondre exactement à la pensée même de l'auteur : aussi détournement il y a... !

Nonobstant...

Si nous suivons "la pensée" d'Albert Szent, toutes les découvertes permettraient aux chercheurs d’écrire cette grande et bien longue histoire, celle de Kemet l'antique.

Aussi...
Afin de la comprendre, et pendant fort longtemps d'ailleurs, il a fallu que nous nous contentions des récits d’anciens écrivains, des hagiographes grecs. Bien rapidement cependant, les chercheurs se sont aperçus que les "témoignages" recueillis étaient souvent des plus contradictoires.

Quelques noms devinrent néanmoins légendaires comme :

  • Hérodote,
  • Diodore de Sicile,
  • … Et comme vous savez, il fut un temps ou le système graphique de nos anciens resta presque inaccessible, une certaine magie s'opérait alors... ! Aussi, une découverte, quasi immortelle dans nos mémoires, fut bien celle de Champollion ! Elle changea le cours même de la compréhension de l'Histoire. Grâce à lui, nous pouvions dès lors avoir recoure au témoignage véritablement écrit par les contemporains des temps anciens. Cependant nous devons avoir à l'esprit que nous sommes souvent confrontés à une certaine de propagande,... Pouvoir lire cette écriture hiéroglyphique, celle qui auparavant paraissait bien insoluble et énigmatique, devait être ressentie et considérée à la manière d'une véritable révolution.

Nous faisions alors la première foulée !

Non pas celui sur la lune, mais en direction de l'esprit de nos anciens ! Hérodote, Diodore,..., aussi coruscants qu'ils pouvaient être en leur temps ne furent probablement pas dénués d'une certaine naïveté : récupérer des témoignages n'est jamais réalisé de façon impartial... Alors Champollion arriva, et les légendaires personnages s'atténuèrent quelque peu dans les mémoires !
 

Cette grande Histoire nous est contée par nos anciens eux-mêmes à travers leurs écrits sur la pierre, les papyrus, le bois, le plâtre,... Encore faut-il les chercher, les découvrirent, pouvoir les interpréter, se replacer dans le contexte historique, sans nos aprioris, nos atavismes,... Et c'est bien cela que font les égyptologues ! Nous avons déjà rencontré une historiographe, souvenez-vous de cette netjeret que l’on nommait Sechat ; elle gravait pour l’éternité tous les événements relatifs à pharaon.

Voici donc maintenant une histoire vraiment incroyable !

Celle de cet "égyptologue" qui vivait lui-même dans l'antiquité. Un homme érudit, théologiste passionné d'archéologie,... La Basse-Époque le consacra même comme un "magicien".

 

10365885 543423425795088 5121360514853705464 n

 Source

1506800 542777249193039 3979247235277911465 n

Source

 

Aussi à travers cette thématique nous pourrons probablement concevoir les relations qui pouvaient y avoir entre le pouvoir et le savoir en cette ère de Ramsès II, et ce à travers la personnalité d'un de ses fils, le prince héritier et "archéologue" Khaemouaset !

Ramsès II cherchait-il alors à dominer les savoirs ?

Dans la Kemet ancienne, cette omniscience devait bien passer par la connaissance du secret des hiéroglyphes donnant ainsi accès à la littérature, la médecine,...

L'instruction fut-elle véritablement empirique en cette ère ramesside ?

Le mot science, a-t-il réellement un sens en ce temps-là ? Souvenez-vous des années solaires de 365 jours, du diagnostic médical, de la première couleur synthétique, de l'amélioration technologique des fameux chars, ceux des Hyksôs,...

Dominer... ?

Gouverner... ?

Imposer... ?

Etre le maître en somme dans tous les sens du mot et de plus reconnu ainsi ? Et cela aussi à travers son fils héritier, grand bâtisseur,...

Souhaitait-il légitimer sa dynastie, qui était rappelons-le, était bien récente ?

 

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

Une confusion est toujours possible !

 

→ Les fils de Ramsès II assistèrent à la victoire de leur père...

 

Khâemouaset, celui de notre thématique aujourd'hui…

 

Prêtre du clergé de Ptah...

 

Peut-être un égyptologue "en herbe", avant l'heure, le premier ?

 

Grand prêtre Sem des taureaux sacrés...

 

Le fils de Ramsès II reposait dans un cercueil de bois...

 

Un trésor à son nom fut découvert au Sérapéum de Memphis...

 

Voici son superbe pectoral-naos…

 

→ Désinences... Prochainement sur le même sujet, le premier égyptologue de l'histoire...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter...

Auguste Mariette

 

Une confusion est toujours possible !

Revenir en haut de l'article...

Plan de cette thématique...

 

Imitant Ramsès II...

Ce dernier avait de toute évidence marqué les esprits à l'instar d'une entité divinisée au point que Ramsès III dénomma ses principaux enfants royaux à l'identique de ceux du grand pharaon de la 19e dynastie.

 

Et, ce fut donc le cas quant à Khaemweset que voici d'ailleurs :

 

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Khaemwasetand RamsesIII

Nous sommes au sein de QV44, bien préservé, situé dans la vallée des reines.

Les reliefs peints décorant cette dernière demeure illustrent bien le rituel d'une journée dans l'au-delà, comme le repas du principal netjer de la région, ainsi que les génies gardant les portes du domaine d'Osiris.

Voici donc un autre prince, un autre Khâemouaset, son père ayant été Ramsès III !

 

Nonobstant...

Il ne semble pas avoir porté le titre de Grand Prêtre de Ptah (?) contrairement à ce que nous allons entrevoir quant au fils de Ramsès II ! Il fut tout de même un prêtre Sem indiquant un rang dès plus élevé. D'aucuns comme M. Christian Leblanc subodorent même qu'il aurait été l'ainé (Pour ce dernier, sa mère devait être la reine Tyti...).

 

Il portait également les titres :

  • De Seigneur de la vie des Deux-Terres,
  • Et Porte-éventail à la droite du souverain : flabellifère, un personnage, un très haut dignitaire, un proche de pharaon, comme fut le célèbre Horemheb d'ailleurs comme vous savez et ce avant de monter sur le trône d'Horus !

 

Les fils de Ramsès II assistèrent à la victoire de leur père...

Revenir en haut de l'article...

Plan de cette thématique...

 

Le plus illustre des fils de pharaon fut probablement Khaemouaset, son quatrième, et le deuxième d'Isisnofret : seconde G.E.R (Des doutes semblent néanmoins subsister cf. égyptologues...). Et toujours selon les sources, elle aurait eu entre 4 à 7 enfants. Ainsi, le prince, le futur Ramsès ne fut encore que "corégent" avec son père Séthi I quand ce dernier l'envoya faire campagne en pays de Koush ! Ramsès était alors âgé de vingt-deux ans.

 

Il emmena avec lui ses propres fils :

  • Le premier, Amonherounemef qui devint Amonherkhepshef, âgé alors de cinq ans qui épousa une carrière dans les armes ! Y eu-t-il une relation avec ce voyage d'ailleurs ?
  • Et Khaemouaset, son cadet d'une année.

Ainsi, les deux jeunes enfants furent-ils initiés très tôt à la guerre et pouvaient vraiment assister à la victoire de leur père ! Demi-frère de son état, il montra visiblement bien vite davantage de dispositions pour l'étude, le goût pour les textes et les documents d'archives ; je suppute même qu'il devait compulser les bibliothèques des temples au vue de son rang et ce sans souci aucun..

Khâemouaset fut donc encore un enfant ! Je subodore de fait que tout en y étant véritablement (Dans le cortège royal...) il n'y ai point participé même si du reste d'aucuns soutiennent qu'au sein de cette dynastie ramesside l’usage voulu que les enfants soient très tôt initiés à l’univers de la guerre car la propagande royale devait bien reposer sur la puissance. Ceci peut parfaitement être en adéquation avec les diverses représentations quant aux commémorations militaires relatives aux fils royaux !

 

Très tôt il devint :

  • Un érudit,
  • Un féru de théologie,
  • D'archéologie.

 

Khâemouaset, celui de notre thématique d'aujourd'hui… 

Revenir en haut de l'article...

Plan de cette thématique...

 

Il fut probablement né un peu avant la prise de pouvoir de son père au non d'intronisation "Ouser Mâât Râ Setep n Râ", Ramsès II (Ouser-Maât -Râ / la justice de Râ est puissante) (Setep n Râ / élu de Râ). 

Il est, et de loin bien certainement, le fils le plus connu autant que le plus érudit ! Fisher en 2001 ne dénotait-il pas quant à lui au moins 150  représentations de ce prince réactualisant finalement le fameux "listing" de Gomaa et ce en 1973 ?

 

1279 à 1213 BCE...

Chaemwaset,

Ḫˁ-m-wȝs.t

Cha em Wasetest,

Khaemweset,

Khâ-em-ouas,

...


Paradoxalement, il est bien peu connu du grand public, il était quand même le prince héritier de Ramsès II :

  • Quatrième fils, il était du reste sûrement le plus lettré des enfants royaux. (Sur les 50 fils !) (110 enfants en totalité !).
  • Le deuxième enfant de la G.E.R Isetnefret / "Hemet Nesout Ouret".

 

1601temple karnak

Voici en aparté Ramsès II tennant sa fille Bint Anath, "fille d'Anath".

Nous sommes encore en présence de palimpseste car cette statue qui fut rappelons-le relevée en 1954, bien usurpée par Pinedjem en y opposant son cartouche ! Paradoxalement, le légendaire Ramsès II en fut passé maître.

Sa fille est entre ses jambes comme vous voyez : une autre preuve que l'Amour peut et doit triompher, même et surtout et travers le temps !

 Sa mère était bien Isisnofret.

Temple de Karnak.

Source

 

  • Cha em Wasetest avait un frère ainsi qu'une sœur aînés : Ramsès et Bentânat, mais c’est son cadet, Merenptah, qui devint comme vous savez pharaon. D'ailleurs, au sein des listes du Ramesseum, Mérenptah, le successeur réel, effectif de Ramsès le Grand, n'aurait été lui que son trentième fils !

 

Revenons quand même à notre Khâemouaset, devenu prince héritier et ce après la disparition d'un de ses frères, son aîné, à savoir Ramessou autour de l'an 50 ou 52.

Mais n'oublions pas pour autant le premier enfant de Ramsès II, le fils ainé, celui même qu'il eut avec la belle Néfertari, Amon-her-kheps-hef. Avec sa carrière essentiellement militaire, fut bien un prince héritier, lui également, et ce pendant quarante années !

En complément peut-être quant à notre légendaire Ramsès II, et selon la figuration du temple nubien d'Ouadi-es-Seboua, il aurait eu pour G.E.R quatre femmes ; quant à ses épouses secondaires, nous ne les comptons plus... 

 

800px wadi as sebua

Vue du temple de Ramsès II à Ouasi-es-Seboua !

Nubie.

L'avenue des sphinx et du troisième pylône.

Source / © Hapfff

 

Mais de tous ses fils, nos connaissances actuelles se limitent à une douzaine ! Les sources sont très variées autant qu'incertaines en la matière : beaucoup d'apocryphes en quelque sorte. La plupart des enfants connus furent nés de son union avec ses G.E.R, et les plus connues ! Néfertari joua évidemment un rôle déterminant dans les affaires de l'état comme d'ailleurs Isis-Néféret.

 

Nous sommes bien au sein de la 19e dynastie :

  • Ramsès I (1292 - 1290 BCE),
  • Séthi I (1290 / 1294  - 1279 / 78 B.C.E),
  • Ramsès II (1279 - 1213 B.C.E). Jamais Isetnefret ne fut liée aux statues colossales du souverain, cependant vous pourrez la découvrir sur des monuments plus modestes, bien souvent en compagnie de ses enfants. Nefertari était bien prééminente vis-à-vis d'Isetnefret et cette dernière ne fut jamais désignée comme Grande Epouse Royale de son vivant. Cela n'eut cependant aucune incidence sur la succession puisque elle était basée sur l’ordre des naissances à savoir...
  • Merenptah (1213 - 1203 B.C.E),
  • Amenmes (1203 - 1200 / 1199 B.C.E),
  • Séthi II (1199 - 1194 / 93 B.C.E),
  • Siptah et Taousert (1194 / 93 - 1186 / 85 B.C.E).

 

Kemet au temps des ramessides

Kemet au temps des Ramessides, 20e dynastie !

 

Cha em Wasetest pourrait cependant être décrit à la manière :
  • D'un archéologue,
  • D'un "premier probable" historien,
  • D'un grand restaurateur de temples, de cultes,...

Il fit même inscrire sur chaque monument, ainsi remis en état, le nom de son propriétaire ainsi qu'un texte proclamant sa remise en "conformité" : l'inverse en quelque sorte du palimpseste !

Admirateur de son aîné l’architecte Imhotep...

 

Une manière de magnifier la nouvelle dynastie ramesside :

 

"On a déjà eu des travaux sur des bâtiments du passé,

mais jamais de cette ampleur.

D’où sa renommée,

explique Alain Charron, conservateur.

Et chaque fois, il se débrouille pour laisser son nom... "

- D'un administrateur avisé ainsi qu'un grand organisateur quant aux fêtes-Sed du règne de son père.

- ...

 

En fait...

Khâemouaset mourut certainement dans sa 50e année. Ce qui devait correspondre à l'an 55 du règne de son propre père : un long règne de près de 70 ans ! Il était cependant bien destiné à lui succéder sur le trône d'Horus. Des liens étroits auraient visiblement été entretenus entre le prince et son père, Ramsès II, qu’il assista toute sa vie durant et ce surtout au sein de la cité de Memphis !

Il fut inhumé à proximité des fameux et légendaires taureaux Apis.

Fils de Ramsès II, nous le connaissons du reste pratiquement autant que le pharaon Merenptah lui-même ! Sa fonction était bien celle de "gardien" des taureaux sacrés

 

10881_10201211696207964_1028712743_n.jpg

Tête momifiée du taureau Apis.

Découvert par Howard Carter.

Musée égyptien Rose-Croix à San José, en Californie.

© Mary Harrsch

© Ángel Salvadó Mompó 

 

Prêtre Sem du clergé de Ptah...

Revenir en haut de l'article...

Plan de cette thématique...

I 1728

 

Khaemouaset avait alors vingt ans lorsqu'il fut nommé grand prêtre de Ptah à Memphis !

 

Il eut effectivement comme charges celle de :

  • Grand prêtre de Ptah / "Grand qui dirige les artisans".
  • De gouverneur de la cité de Memphis,
  • "Et il aurait donc normalement fini sa carrière comme pharaon si son père n'avait pas eu la longévité que nous lui connaissons !"

Lire la suite