Egypte ancienne

Turner 1800 the fifth plague of egypt

Le chaos originel, le désordre, le mal, le dévoiement, l’injustice, le chaos, jzf.t, P.P.I en Égypte ancienne.

13260140 10154311434833755 5083133501475823936 n

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

 

Logopdf  3 2 1   

Aimé de Maât.

Adonc, selon Jan Assmann, "Parler de Maât, c’est faire un tour d’horizon de la civilisation égyptienne toute entière".

 

3177591191  Plan de cette thématique ...
 

LE CHAOS.

 

Les forces "mauvaises" …

La personnification du chaos, du mal, de l'obscurité, de l’anéantissement quant aux créations divines, …

 

Les forces "mauvaises" et les cosmogonies …

Ses grandes époques mythologiques …

Elles exaltaient l’ordre des choses, celles qui furent constamment menacées par le chaos. Et dans ce cadre général, "la religion"(*) exprimait bien une conception caractérisée par une très grande propension à associer entre elles les divinités et leur culte.

 

Les forces "mauvaises", les cosmogonies, et la pensée de cette société ...

Elle est dite de tradition chtonienne, et elle a su présenter cette maturation nécessaire à l’émergence d’un pouvoir étatique fort et ordonné. L’État pharaonique reposait de fait sur le concept de Maât, qui est la clef de voûte d’une idéologie et d’un tissu de "croyances" propres aux sociétés chtoniennes : selon notamment Edward GOLDSMITH(**), les peuples chtoniens ont développé une mémoire collective qui fut à l’origine de la première forme de tradition juridique.

(*) "Le début d'une religions peut-être" ; ce fut en tout état de cause l'une des plus longues expériences religieuses de l'humanité, pendant laquelle des hommes ont adoré les "mêmes" divinités, adhéré aux mêmes croyances funéraires, accompli les mêmes rites.

(**) Edward Goldsmith, The Way : An Ecological WorldView, éd. rev., Athens, University of Georgia Press, 1998, il désigne également ces sociétés comme "Gaïennes", ou encore "vernaculaires".

 

"Avant la création du monde

régnait un chaos absolu.

Rien ne gardait sa forme.

Tout se mélangeait en une mixture confuse et indescriptible.

Cet état ne ressemblait à rien mais Ovide parvient tout de même à le décrire.

Il l’oppose à l’ordre cosmique et énumère ce qu’il n’est pas.

Le chaos est d’abord défini comme un antécédent à la division tripartite du monde.

Cette dernière donnera naissance aux régions fondamentales : la mer, la terre et le ciel."

Ordre ou chaos ?

La Cosmogonie et le Discours de Pythagore dans les Métamorphoses d’Ovide.

© Sabine Pellaux

 

Ankh hiero 1

 

Plan de cette thématique ...

Revenir en haut de l'article ...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquent directement sur le titre de ce dernier !

 

 Le chaos ne serait-il pas créateur finalement ?

 

Il est sein d'interroger nos propres "archives", nos racines, notre passé.

 

Il y a toujours des exceptions ...

 

Situons un peu cet Ancien Empire ...

 

Le royaume de Kemet devint alors l'un des plus puissants du monde.

 

Nonobstant, le site Mythologica écrivit en 2009 :

 

Le mal étant ce qu'il est ...

 

Voici une représentation d'une des plus grandes peurs de nos anciens :

 

 Ainsi, dans l'objectif de souligner le ressenti quant à cette ère chaotique ...

 

Trois siècles qui vont tout changer.

 

Revenons à ce que fut l'Ancien Empire ...

 

La fin de l’Ancien Empire ...

 

→ Ainsi, l’État unitaire entra en crise.

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Aphorisme ...

 

"Les égyptiens

redoutent plus que tout le bouleversement de l'équilibre originel des forces du bien et du mal.

Le chaos,

menace permanente pour l'univers,

envoie des émissaires perturber et détruire la création divine.

Les actions des dieux, de pharaon et des hommes

sont guidées par la volonté de veiller à l'équilibre du monde et de le maintenir."

© Egyptos.net

Lire la suite