Un ane sacrifie dans le rituel cananeen trouve in situ a tell es safi gath l analyse de ses dents a montre qu il est ne et a ete eleve dans l egypte ancienne

L'âne, ce mal aimé, symbole du chaos, de la divinité Seth, des liens commerciaux et domestiqué pour être sacrifié,… En Égypte Ancienne.

Anes nubie

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Logopdf

Plan de cette thématique...

 

"Dans les temps anciens,

il y avait des ânes

que la rencontre d'un génie faisait parler.

 

De nos jours,

il y a des hommes que la rencontre d'un génie

fait braire."

Victor Hugo.

E7

E7

A la manière des légendaires pyramides de Guizèh...

Notre petit animal semble avoir toujours fait partie du paysage égyptien ! Ce qui ne va pas forcément de soit quand nous pensons par exemple aux hippopotames,... !

L'âne fut bien un animal important pour l'ensemble de la culture méditerranéenne.

Aussi à la fin du 19e siècle...

Voir même au début du 20e...

D'élégantes personnalités venaient ainsi découvrir le pays de la terre noire. Ne manquèrent-elles pas d'ailleurs de mentionner ce très petit mulet au sein même de leur carnet de voyage ? En effet, les voyageurs de cette époque devaient souvent faire leur périple sur le dos d'un bourricot.

 

Celui-là même qu'ils voyaient :

  • Tantôt avec tendresse,
  •  Tantôt avec une immense irritation ! Car il est bien vrai que l'âne, longtemps patient, pouvait se faire aussi excessivement rétif ! L'expression "tête de mule" n'a peut-être jamais été aussi bien employée.

Aussi de nos jours...

Quiconque sera amené à prendre ce plaisir, celui de s'imprégner de la richesse de ce passé au sein des ruines de Saqqarah, sur le plateau de Thèbes,..., sera indéniablement, à un moment donné, incité à monter sur un âne et ce afin de se promener au mieux entre les vestiges de ce sublime musée à ciel ouvert.

 

935155 457109611057282 912771903 n

Âne hiéroglyphique.

Transpercé par un couteau !

Notre âne ne devint-il pas le suppôt du netjer Seth, l’ennemi d’Osiris ?

Aussi à l’Epoque Tardive, son image dans l’écriture est-elle très souvent munie de quelque couteau enfoncé dans son dos ou dans sa tête !

E216I.gif

E2161

 

Sans lui...

Le paysage égyptien serait-il le même que celui que nous connaissons aujourd'hui ?

Jadis...

Au sein du domaine des cultes sacrés, l'âne fut considéré comme un animal impur. Evolution oblige, il a été peu à peu assimilé à Seth, netjer particulièrement turbulente et dangereux.


Il a été jusqu'à être associé :

Le fauve, le roux, dsr qui fut comme vous savez véritablement fondamentale car liée à Seth, et ce tout en s’opposant au noir (Le foncé, km, l'Osirien), au blanc (Le clair, l' "Horien",...), mais aussi en quelque sorte aux autres rouge jns et Tms.

  • A l'esprit du mal, davantage encore s'il fut de couleur roux...

Seth,  était l'ncarnation du mal comme d’une certaine dualité d'ailleurs ! En plus de l’âne, il avait pour animaux le porc, l’oryx et l’hippopotame mâle. Personnage du conflit cosmique et moral entre le bien et le mal, il symbolisait les forces primitives détournées de leur but et malfaisantes. Nous pouvons le constater au sein de maints textes relatifs au "Livre pour la Sortie vers la lumière du Jour"...

  • ...

 

Nos anciens le connaissaient donc bien puisque les représentations comme les textes du reste nous révèlent qu’ils lui distinguaient :

  • Le sexe,
  • Le degré de croissance,
  • Certaines catégories relatives au milieu,
  • ...

 

Au point que même les iconographies témoignent parfaitement de son importance dans la vie quotidienne :

 

  1490085a

  Hypogée de Paneshi.

Source 

E214b

E214B

 

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

L'âne...

Voici une preuve qu’il fut adulé dès la pré-dynastie !

Une véritable escorte pour l'au-delà...

Sur les murs d’une dernière demeure…

Comme vous savez, l’âne fut étroitement lié à l’histoire de Kemet !

Cependant le saviez-vous ?

L’âne et la religion…

Et si l’âne nous transportait au pays de Canaan !

Un élevage d'ânes venant de Kemet destiné à être sacrifié au Canaan !

Ils devaient servir au transport à travers le désert !

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Aphorismes...

 

 http://3.bp.blogspot.com/_ZmzAeu-YTNI/TO56yqvMy0I/AAAAAAAAGAk/EymlveE4pNA/s640/DSCN3370.JPG

  Admirez cette représentation ! 

 Nous sommes au niveau de l'hypogée de Pétosiris, construit au 4e siècle avant notre ère.

Dans la Moyenne-Égypte...

E216k

E216K

 

L'âne...

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

Les ânes sauvages africains...

Ancêtres des ânes domestiques. 

Aussi la mule est bien le fruit, non pas défendu, mais d'un âne mâle et d'une jument.

 

Nous le connaissons ainsi :

  • Sédentaire.
  • Il est adapté au "portage".
  • C'est même un bon gardien, poussant son braiement au moyen comme vous savez de ses narines car il ne possède pas de cordes vocales, et ce lorsque son environnement lui semble quelque peu perturbé !
  • Cependant, aimant vivre en "groupe social", il ne se fait que bien peu entendre !
  • Ceci explique le fait qu'après onze mois dans le ventre de sa mère, l'ânon doit rester le plus longtemps possible au sein du groupe et ce vis-à-vis de son éducation dont les anciens se chargeront : une société harmonieuse finalement.
  • Besogneux...
  • Il adore être actif avec ses maîtres...
  • Et comme tout être vivant, il sera épanoui si nous nous occupons bien de lui, le choyons (les câlins !), le soignons,...
  • Un âne vit aujourd'hui en moyenne 40 ans !

 

Equus africanus asinus...

O. Périssodactyles, F. Equidés...

L'âne sauvage africain…

Une espèce bien différente de l'âne asiatique…

L'ancêtre de notre âne domestique...

Pratiquement disparu aujourd’hui : ceux semi-sauvages que l'on trouve en milieu saharo-sahélien (Relatif au Sahara et à la zone sahélienne au sud de ce désert) sont en fait des ânes domestiques ensauvagés ! Des descendants de cet âne ancestral, apparaissent à l'époque néolithique…

 

"Les ânes miniatures

possèdent la nature tendre d'un Terre-Neuve,

la résignation d'une vache,

l'endurance d'une mule,

le courage d'un tigre

et

la capacité intellectuelle seulement légèrement inférieure à celle de l'Homme." 

 Rober Green.

Premier américain importateur d'ânes miniatures en 1929.

 

Les ânes miniatures, une race qui remonte à plusieurs milliers d'années avant notre ère ! Il proviendrait du bassin méditerranéen, issus bien certainement d'une souche d'ânes sauvages provenant de Somalie, de Nubie,... de petites tailles.

 

Cependant nous savons aussi aujourd'hui, qu'au sein de l'antiquité de Kemet, la taille de l'âne diminua ! Certains chercheurs présument même que ce furent probablement les conditions de travail qui aboutir à cet état de fait ! D'autant plus lorsqu'ils les comparent aux véritables ânes sauvages libres de la même époque.

 

Nonobstant, puis-je vous opposer deux antithèses ?

  • Ainsi selon moi, il est fort possible que les éleveurs auraient possédé cette tendance à conserver les femelles qui sont bien plus petites, et à chasser les mâles, plus grand ! (?)
  • Et qu'en serait-il aussi de la sélection inéluctable de la main de l'Homme ?

 

E217

E217

 

Voici une preuve qu’il fut adulé dès la pré-dynastie !

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

Nous voyons maintenant un groupe de figurines en ivoire, visiblement elles feraient partie d’une collection dénommée Von Bissing, qui ensuite passa à Lunsingh Scheuleer.

Un ensemble qui se compose en vérité de 7 tous petits ânes puisque leur taille n’excède pas celle d’un pion d’échiquier ! La figurine représentant l’âne conducteur n’existe plus !

Petite taille puisque nous sommes dans le domaine des 3 à 4 cm. Leurs pattes furent endommagées, cependant n’oublions pas que nos petites bêtes ont su résister des millénaires durant.

 

1 12

Voyez ce pion d'échiquier et ce afin de concevoir la taille des figurines !

 

7 2

2

6

5 1

                   Van dieren en mensen. Getuigenissen uit Prehistorie en Oudheid.

 Des animaux et des hommes.

Témoignages de la Préhistoire

et

de l'Antiquité

(Exposition), Bruxelles 1988, 163 nº 126.

KMKG-MRAH

 

Il fut le bon compagnon de l'égyptien ! Notons quand même que ses fonctions ont évoluées glissant vers d'autres statuts qui lui donnèrent une importance croissante au sein même de la pensée de nos anciens.

 

Ainsi après l'ère prédynastique nous le vîmes au sein :

  • Des Textes des pyramides, tout particulièrement l’ânesse d'ailleurs !
  • Dans les textes des sarcophages aussi,
  • Et bien évidemment au sein du "Livre pour Sortir au Jour" et ce sous la forme du mâle cette fois-ci !

 

A partir du Moyen Empire, les pratiques "magiques" font de plus en plus appel à lui !

Avec les couteaux en ivoire par exemple…


Au Nouvel Empire...

  • Il est devenu très présent au sein des rites magiques.
  • Dans la médecine, différentes parties de son corps comme ses déjections par exemple, seront utilisées pour guérir des maux, pouvant prendre l'aspect de Seth, le mal à éliminer.

 

Une véritable escorte pour l'au-delà...

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

Fiona Marshall, Ph.D.

Professeur d'anthropologie. de l'art égyptien et de l'archéologie à l'Institut des Beaux-Arts à l'Université de New York.

Découvertes primordiales réalisées en 2002.

Il y a 5 000 ans...

 

La recherche génétique suggère une origine africaine !

Nonobstant...

Repérer le moment où il passa de la "viande", de cette chasse des grands mammifères que d'aucuns dénomment le charognage à un auxiliaire humain ainsi que le véritable lieu de son adaptation à l'Homme est difficileEt ce du fait qu'ils sont rares dans les archives archéologiques autant du reste que les éventuels marqueurs quant aux premières phases de son domptage.

 

"La noblesse égyptienne

chassa l'âne sauvage africain longtemps après qu'il fut domestiqué,

donc tous les deux se produisirent sur les sites égyptiens"

Marshall

 

Cela représente les résultats issus :

  • De squelettes ayant entre 10 000 à 5 000 ans, provenant notamment d'Abydos (Siège des dynasties comme vous savez.) en Moyen-Égypte !
  • ...
  • De 53 ânes bien modernes ceux-là,
  • De squelettes d'ânes sauvage africain. 

L'archéozoologie semblent démontrer que nos amis les ânes furent domestiqués par les Egyptiens il y a environ 6 000 ans ! Serait-ce en réponse d'un changement climatique qui aurait asséché un luxuriant pré-Sahara ? Car les ânes étaient bien adaptés à la tâche, nécessitant peu d'eau et capable de subsister à une maigre végétation ? Paradoxalement au fait qu'il a été prouvé qu'ils furent asservit dans le Sahara occidental il y a 9 000 ans par une population d’origine nomade, par les fameux pasteurs sahraouis. Rappelons que les chercheurs supputent que l'asservissement des animaux par l'Homme aurait commencé il y a environ 11 000 ans !

 

Le Dr David O'Connor de l'Institut de l'Université de New York des Beaux-Arts excava les hypogées d'Abydos en briques, pour un souverain du début de l'ère de Kemet. Afin d'accompagner leur maître dans son long voyage posthume.

Il y trouva des ânes ! Au sein de Kemet l'ancienne, ils correspondaient bien aux premiers stades de cet assujettissement ! En effet, les ânes trouvés seraient des animaux sauvages, découverts avec des artefacts, prouvant ainsi qu'ils furent en parallèle des animaux de compagnie.

Voici bien la concrétisation qu'un souverain puisse être devenu tellement important qu'il emmenait avec lui, dans l'au-delà, des entités animales ! Furent-ils sacrifiés ?

 

En tout état de cause :

  • Ils ne furent pas élevés uniquement en vue d'un éventuel "sacrifice" puisque nous allons comprendre ci-après leur fonction de "portage" ! 

Le souverain avait besoin de transport dans l'au-delà...

  • Cela reflète l'évolution aussi du pouvoir royal, tant dans la pratique religieuse, que la pensée,...

 

abydos

Dibujo11mar2008donkey

Voici l'âne sauvage apprivoisé et enterré avec un des premiers pharaons ! (Narmer ? Aha ? Djer ?)

Rappelez-vous, le souverain Narmer était renommé pour l'unification de la Haute et la Basse-Egypte ainsi que la création du premier État-nation.

Dix squelettes d'ânes ont été découverts dans les tombes en briques crues.

Des études morphométriques ont ainsi démontré que les métacarpiens d'Abydos étaient similaires dans les proportions à celles de l'âne sauvage !

Source / CreditPNAS / National Academy of Sciences

 

En fait, la profondeur des diaphyses ainsi que les largeurs distales sont interprétées comme étant des intermédiaires :

  • Entre l'âne sauvage,
  • Et l'âne domestique. 

 

Les squelettes d'Abydos présentent néanmoins des osteo-pathologies spécifiques avec une probabilité particulièrement élevée de "portage de charges"... Les chercheurs auraient alors noté de l’arthrite au niveau des vertèbres, juste derrière les épaules, là où les charges devaient généralement être placées ! En vérité, chaque articulation portante montra des signes d'abrasions au niveau des cartilages. Ceci semble être appuyé par le jeune âge des ânes à savoir entre 8 - 13 ans ; les ânes ne sont pas assez vieux pour justifier des dommages osseux de cette ampleur et de plus, constatés sur tous les individus. En rappel peut-être, aujourd'hui, un âne peut vivre jusqu'à 40 ans !

 

Burros2

Arthropathies vertébrales.

Des charges pouvant aller de 20 à 30% de la masse du corps et ce sur le dos,

laisse évidemment des traces sur le squelette des animaux !

Source

F3 medium

En haut : la formation d'ostéophytes. 

En bas : compression et remodelage de la colonne vertébrale.

Source

 

Des bêtes de somme...

"Il est très probable

que le fait d'avoir un transport terrestre de ce genre

 puisse avoir aidé à intégrer ce genre d’état central fort

[….]"

Docteur Marshall. 

 

Paradoxalement peut-être, et selon le Dr Marshall, les animaux étaient en bonne santé, apparemment bien pris en charge ! Les chercheurs ne semblent visiblement pas avoir découverts de problèmes liés aux pieds, aux dents,...

Ils furent visiblement et paradoxalement peut-être "bien" traités, vénérés,...

I 0314 2

Source

 

"Ceci est la première preuve quant aux ânes transportant des charges,

ce qui est important

parce qu’ils ont été les premiers animaux de transport"

Selon le Dr Marshall.

Aussi beaucoup d'études récentes concernent bien d'autres animaux domestiques suggèrant :

  • Que le processus de domestication fut bien linéaire.
  • Cependant elle a été plus lente par rapport à ce que les scientifiques le supputaient !
  • Quant à notre fameux âne, son phénotype aurait de plus évolué et ce de manière très significatif, tout au long des dynasties...

 

En conclusion peut-être :

  • Selon le Dr Marshall...

La comparaison des 53 ânes moderne avec des squelettes d’ânes sauvages africains aurait permis de déterminer que ceux d'Abydos auraient été semblables à l’âne sauvage de Somalie : une véritable sous-espèce sauvage d’Afrique qui peut encore se rencontrer d'ailleurs de nos jours ! Ils sont du reste malheureusement en voie d'extinction accélérée, dans certaines régions du monde.

A titre comparatif...

Un zèbre d'aujourd'hui serait de la même hauteur, mais pesant 900 livres au lieu des 600 quant à notre âne.

  • Nos 10 ânes ont été enterrés à la manière de courtisans ! Ils furent bien associés au souverain et cela représente en soit une véritable déclaration quant à l'importance de cet animal à ce moment-là.
  • ...

E215

E215

 

Sur les murs d’une dernière demeure…

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

Voici l'hypogée du dignitaire Iti. Elle est faite de briques agrémentées d'une voûte en berceau. Elle était à l'origine richement décorée de fresques murales dont certaines aujourd'hui sont conservées au musée égyptien de Turin, montrant de belles scènes de funérailles avec des pleureuses, du bétail,...

 

Aussi, notre âne, dès qu’il refusait une corvée.

Il devait être aussitôt battu, facilement autant que violemment !

Ce fut d’ailleurs un usage…

Une habitude…

 

Un rien semble lui avoir valu une punition.

S’il ne marchait pas assez vite,

S’il faisait tomber son fardeau,

S'il...

Datail10

Détail du tombeau de l'Iti et Neferu de Gebelein.
Première Période Intermédiaire (1980 à 2100 B.C.E).
Musée égyptien de Turin.

L'âne porte deux gerbes remplis de grains, dont une est renversée vers le bas afin de permettre la vision !
Un "stratagème" souvent utilisé par les Egyptiens pour montrer les parties qui autrement resteraient cachées.

Gebelein.       

 

Voyez cette partie non visible du panier, celle qui devrait être cachée normalement derrière les flancs de la petite bête, avait été pourtant dessinée par l'artisan sur le dos de l'animal. Cela peut paraître bien surprenant. Cependant pour l'au-delà, tout se devait d'être bien visible, entier,..., et ce au détriment d'une certaine perspective pragmatique. Souvenez-vous des corps, des visages, des yeux,... : voici bien le sujet d'une autre thématique !

E215c

E215C

 

Comme vous savez, l’âne fut étroitement lié à l’histoire de Kemet !

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

Outre l'Homme lui-même, il fut probablement le premier porteur de lourdes charges, représentant certainement le meilleur moyen de transport sur les longues distances. Nous le retrouvons au sein des grandes caravanes :

  • Celles qui devaient aller jusqu’en Nubie afin d'y chercher notamment les fameux métaux précieux,...
  • Souvenez-vous aussi des peuplades arabiques...
  •  ...

 

10887542_10153107299908755_2097822681542086792_o.jpg

Scene from the mastaba of Akhethetep.
Old Kingdom, 5e Dynasty, from Sakkara.

Louvre.

Notons que les chariots de l'époque ne furent pas à roues ; pour se déplacer dans le désert, nos anciens utilisaient des traineaux munis de patins...

 

Scene agricole dans un mastaba de l ancien empire a saqqarah des paysans attachent un fardeau sur un ane

Scène agricole dans un mastaba de l’Ancien Empire à Saqqarah, des paysans attachent un fardeau sur un âne…

 

Cependant, le saviez-vous ?

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

La seule chose que l’on ne trouva pas juché sur nos "bourricots", imaginez du peu, ce furent bien les Hommes eux-mêmes ! Contrairement aux ânes d’aujourd’hui sur lesquels d'aucuns s'acheminent bien volontiers, l’humble fellah préférait visiblement se déplacer sur ces deux pieds ! Monter sur un viril bourricot, à la manière d'un Syrien, aurait-il été véritablement considéré comme une attitude dévalorisante ?

Etait-ce une façon de le préserver ?

Restant humble vis-à-vis des animaux d'une façon générale, le considérait-il au même niveau que l'Homme lui-même au point de ne pas lui imposer sa propre charge ?

... ?

10 2

Source

 

Nos anciens Egyptiens détestaient-ils véritablement cet animal ?

 

Voici "peut-être" quelques exceptions à cela :

 

  • Si nous nous référons au magazine de "Sciences et Avenir" daté d’Avril 1999 nous serions dans la fameuse nécropole des princes, à Beni-Hassan, au cours de la 12e dynastie et ce dans l’hypogée de Khnoumhotep II. Ce dernier est orné comme vous savez  d'un célèbre cortège d'étrangers, une famille d'Âamou (Ils composèrent l’essentiel des faux amis que furent les Hyksôs !). Il venait visiblement du désert du Sinaï ainsi que du Néguev, le désert du sud d’Israël de nos jours. Ce furent donc des nomades dit "asiatiques", des pasteurs sémitiques essayant de s'intégrer au sein de Kemet avec et grâce du reste à leur troupeau. ! Nous pouvons alors y admirer une caravane montrant un âne transportant des enfants !

Img 2 2

La venue des Asiatiques ; hypogée du nomarque Khnoumhotep II à Beni Hassan.

P. E. Newberry, Beni Hasan I, Londres, 1893, planche XXXI.

1 3

Dessin ci-dessus zoomé sur notre âne et son portage !

 

  • Il y a également un bas-relief originaire de Memphis et sur lequel nous pouvons apercevoir deux petits ânes, bien harnachés, reliés entre eux afin de supporter une sorte de chaise à porteur qui semblait destiné à une personnalité de premier plan.

 

  • ...

 

L’âne et la religion…

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...
 

Souvenez-vous de ce chapitre 40, de cette "Formule pour repousser le serpent qui avale l'âne" ! Le texte même nous démontre que ce serpent est très dangereux car il est effectivement l'ennemie du netjer des nejerou(t) à savoir Râ. C'est bien ainsi que notre défunt Natha planta littéralement une lance bien affutée visiblement dans la tête du serpent. Ce dernier ne pouvant plus évidemment mordre notre fameux et légendaire âne !

 

Dans ce cas de figure que pouvait donc symboliser notre âne ?

Ne serait-ce point celui du désordre, du chaos, du mal, du déséquilibre de la Maât,..., ce que d'aucuns pourraient de nos jours en analogie probablement, de façon bien anachronique quand même, en amalgame peut-être aussi, rapprocher au "péché" de Natha ?  Cela ne pourrait-il point finalement signifier que Natha repoussait le serpent, se libérant des fautes commises de son vivant ? Et de ce fait, ne se purifiait-il point ainsi ?

 

Et que pourrait alors représenter l'allégorie du serpent ?

Un génie bénéfique peut-être... ?

 

Alors, si nous subodorons : 

  • Que notre bel animal, l'âne, puisse symboliser les fautes de Natha...
  • Que le fameux serpent est là pour le passer de vie à trépas... Comment peut-on expliquer le fait que notre défunt veuille trucider le serpent ?

 

Pour les Égyptiens, âne et serpent furent tous les deux :

  • Dédiés à Seth, protecteur de la barque solaire.
  • Symbolisant la fertilité comme la puissance phallique !-
  • Bénéfiques,
  • Comme maléfiques,


Le dévoreur de l’âne…
Cette 2e heure de l’amdouat… Le défunt qui n'avait rien à se reprocher pouvait alors l'utiliser à son avantage.

 

141114146

"Livre pour la Sortie vers la lumière du Jour" de Nahta (?)...

Visible normalement au British Museum.

1 350 à 1 300 B.C.E.

Source

 

Pour l’âne, son "camp" fut bien celui du maléfice. En plus il existait des ânes roux. Particulièrement malmenés, en effet, l'impie et violent Seth, troisième fils de Nout, au caractère jaloux et méchant, devait ce que d'aucuns supputent en tout cas, avoir la peau bien blanche et les cheveux roux.

 

L’âne fut de plus en plus maltraité au fil des siècles...

Mal jugé...

Ainsi, dans l’imaginaire collectif il devint probablement cette figure impure associée au mal. S'il fut en plus de couleur rousse alors nos anciens l'affublaient d’une mauvaise réputation au point de le rapprocher de Seth. Une thèse peut-être fut le fameux Ramsès II qui en fit du reste une véritable force !

Cette image se détériora davantage encore jusqu’à la Basse-Epoque, période où Seth fut devenu une déité entièrement maléfique ! L’âne était désormais un "bouc" émissaire ! Il était même sacrifié afin d'en extraire symboliquement son principe maléfique. Et ce fut bien avec une tête d’âne que l’on couvrait l’assassin d’Osiris !

Pire encore…

Dans les temples lorsque les artisans dessinaient son effigie, ils ne manquaient pas de dépeindre le couteau planté dans son flanc. Aussi, lorsque les envahisseurs Perses menacèrent le pays, nos anciens les assimilèrent à Seth et les traitèrent même d’ânes ! Ce fut ainsi que l’impétueux Artaxerxès III prit à son compte ce surnom péjoratif et se livra même au pire des outrages. Aussi, lors d’un banquet, il ordonna que lui soit servi un taureau Apis... Cependant il aurait installé à sa place un humble bourricot sur lequel il accomplira le rituel. Néanmoins, il n’y eu que dans le "Livre pour la Sortie vers la Lumière du Jour" que nous pouvons trouver une exception à ce traitement. Là, une très vieille formule incitait le défunt à sauver un âne légendaire de la morsure d’un serpent. 

 

Et si l’âne nous transportait au pays de Canaan !

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

Carte canaan

Source

 

Canaan…

knʕn, sachant que la racine sémitique "knʕ" signifie bien courber ou soumettre !

kĕnaʕan vocalisé ainsi dans la Bible…

ki-na-aḫ-nu(m) pour les Akkadien…

māt ki-na-ḫi pour les Assyrien et les Ougarit…

māt ki-in-na-aḫ-ḫ pour nos anciens Egyptiens, fut, comme vous savez, intimement lié à Kemet tout au long de son histoire !

Ainsi cette terre occupée actuellement par la Palestine et Israël est bien appelée "Pays de Canaan" dans les références historiques !

 

Elle se situe entre :

  • La mer Méditerranée, et ce à l’Ouest,
  • L’Asie Mineure au Nord à travers le mont Taurus,
  • Aussi par le fameux fleuve de l’Euphrate à l’est,
  • Sans omettre bien évidemment l’Arabie au Sud !

 

Cette localisation, particulièrement stratégique finalement, ne devrait que peu vous surprendre tant demeura fort tôt du reste, une sorte de couloir Syro-palestinien interférant bien fortement avec :

  • L’antique Kemet,
  • La Mésopotamie,
  • L’Arabie,
  • Ainsi évidemment, l’Asie mineure. Aussi, il nous suffit tout simplement d’évoquer cette pauvreté quant à l’Egypte vis-à-vis du bois, et ce en opposition totale aux montagnes de cette géographie richement boisées ! Expliquant bien certainement la forte convoitise que cette région suscita. Kemet, dont la principale stratégie de circulation, de transport, de communication efficiente entre les diverses cités, fut bien cette colonne vertébrale, le Nil. Cela nécessita bien logiquement un approvisionnement régulier et d’importance quant au bois, mais pas seulement…

 

Souvenez-vous :

  • Des phéniciens Sémites (Hébreu, Ougaritique, Phénicien,…) comme les Amorrites, les cananéens,…
  • De Byblos,
  • Sidon,
  • Tyr,

Canaan

Source

 

Aussi demeura-t-il, dans les deux sens du reste, une influence réciproque, commerciale, culturelle, logistique, économique,…

  

Un élevage d'ânes venant de Kemet destiné à être sacrifié au Canaan !

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

 

Fouilles tel tzafit

Nous sommes au sein des fouilles sur le site de Tell es-Safi.

Source

 

Nous sommes sous les fondations d'une maison

Et ce dans l'ancienne cité de Gath au sein même du site de Tell es-Safi.

Nous remontons ainsi au moins à 5 000 ans.

 

Avec cet âne découvert en entier ! Aussi, la preuve de sacrifice d'animaux ne fut pas aussi rarissime que nous pourrions le penser, souvenons-nous pour cela des restes sacrificiels datés également de 5000 ans et ce découvert à Megiddo.

 

1 13

Source

 

Les chercheurs y auraient donc découverts, parmi de nombreux artefacts, un âne entier qui aurait été sacrifié au cours d'un rituel Cananéen.

 

L'analyse des dents permet de penser que cet animal :

F112

F112

  • Serait non seulement né en terre de Kemet,
  • Mais y aurait également été élevé ! Les ânes auraient ainsi joué un rôle social essentiel comme symbolique d'ailleurs au sein de différents cultes, dans le Proche-Orient ancien. Alors, imaginez des animaux qui auraient fait un bien long périple à travers le désert !

Kemet était-elle donc à ce point une source majeure d'ânes ?

 

Les anciens Cananéens importaient donc des animaux comme des moutons, des chèvres, des ânes,..., venant d'Egypte et ce afin d'apaiser leurs divinités ! Ceci représente une découverte véritablement capitale ! Même si au demeurant cela n'est pas une réelle nouvelle en soit ! Mais seulement une preuve supplémentaire, celle de la présence de vastes relations commerciales entre Kemet et la région de Canaan et ce à l'époque du bronze ! C’est-à-dire autour de 2 900 à 2 500 avant notre ère (BCE).

 

Cependant jusqu’à ce jour…

Le commerce des animaux nous était connu uniquement quant à des périodes supérieures c’est-à-dire l'âge du Bronze Moyen !

 

800px diffusion metallurgie

©  M. Otte (2007).

Vers la Préhistoire, de Boeck, Bruxelles

Source

 

Jusqu'à présent…

Nous connaissions davantage le sens d’un commerce allant de Canaan vers Kemet plutôt que l’inverse !

 

Souvenez-vous :

  • A la fin de l'âge du bronze d’Ugarit, 70 ânes ont été enterrés pour la divinité Baal.
  • Dans l'Ancien Testament…

Le fils du père fondateur de Sichem (Nablous) une des cités les plus vieilles de Canaan, près de Samarie, fut nommé hamor (Chamowr), ce qui signifie âne en hébreu (Gen. 33: 18-43: 31).

Souvenez-vous du verset de la genèse 12 : 16 : "Il traita bien Abram à cause d'elle ; et Abram reçut des brebis, des boeufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux."

  • ...

'' Nous pouvons penser que l'abattage rituel

d'un grand nombre d’individus

est un peu barbare ''

M. Adams

 

Comme le porc, l'âne fut bien sacrifié lors de cérémonies.

Effectivement…

Si nous faisons quelque peu abstraction du "formatage" de notre éducation, culture,..., nous aurions bien tendance à le penser !

Cependant…

Serait-il possible de considérer les sacrifices comme une forme de "transport" garantissant en quelque sorte l'immortalité accompagnant leur souverain dans l'au-delà ?

Vrai… ?

Faux… ?

M. Adams ne semble pas avoir découvert de trace de traumatisme sur les squelettes ! Les individus semblaient mourir "paisiblement" (?)…

 

Ils devaient servir au transport à travers le désert !

 Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

E221

E221

 

Ils furent bien élevés en Afrique du Nord au cours du 5e et du 4e millénaire BCE.

 

Nous sommes bien en cette ère du bronze !

Les ânes devaient certainement tirer des caravanes afin d’acheminer commercialement des denrées entre le pays des divinités et Canaan notamment.

"Israël"…

La Mésopotamie…

Le peuple des Libou…

 

Quant aux chameaux me direz-vous ? Le dromadaire au pied des pyramides pourrait bien être "une aberration" si nous désirons nous replacer à l’époque de l’Egypte ancienne ! Car, il faudra bien patienter le milieu de l'âge du fer…

900 avant notre ère…

Il n’existerait pas de hiéroglyphe afin de désigner le dromadaire.

 

Sa représentation apparaît cependant, nonobstant, elle est particulièrement rare :

  • Une rare poterie en forme de dromadaire datée de la première dynastie, inhumé au Caire et visible aujourd’hui au musée de Berlin.
  • De bien rares figurines à têtes de dromadaire de la même époque de Hiérakonpolis.
  • Des statuettes ont été mentionnées aussi dans les hypogées de la 9e dynastie.
  • De bien rares figurations sur des jarres Ramesside.
  • ...

 

Museo Egizio di Torino.

© Aouibrehor Neferibresaneith

Museo Egizio di Torino.

 

1 16

Fragment de relief avec un groupe de cinq ânes

et

une partie d'un homme.

Mastaba de Seshemnefer II, G5080 (G2200) , Guiseh, 4e/5e dynastie, calcaire, n°AM 1129, Neues Museum.

Vuestra Experiencia en Agipto

 

2 3

Les ânes sont chargés de gerbes, représentées ici verticalement.
Elles sont en fait de part et d’autre du dos, dans des sacs faits en filet (traits rouge).

http://www.osirisnet.net/tombes/moalla/ankhtifi/e_ankhtifi_01.htm

 

Elevage d'ânes. Relief de la tombe de metjetji à saqqarah (5e din.) Royal Ontario Museum de Toronto.

Les signes hiéroglyphes indiquent qu'il s'agit d'un élevage d'ânes !

Cinq ânes sur cette scène de l'hypogée de l'ancien empire de Metchetchi (5e dynastie).
Quatre ânes sont côtes à côtes et un autre se penche afin de manger certainement (?)

Royal Ontario Museum de Toronto.

© Petra Lether

 

Esel bh03 11

Admirez le dessin de cet âne !

BH3-011, $nmw-Htp... 

Hypogée de Khnumhotep II. 

Il prit ses fonctions de maire en l'an 19 d'Amenemhat II, il pratiqua également sous le règne de Sésostris II

Source / © lien

 

TT.101 (Sheikh Abd el-Gournah). Tombe de Tchanouro (majordome royal).Epoque : Amenhotep II. Détail. Les ânes.

TT.101 (Sheikh Abd el-Gournah).

Tombe de Tchanouro (majordome royal).

Amenhotep II.

Les ânes.

© Christian Leblanc

 

Au cours de certaine période, parfois bien turbulente du reste, "les gens ordinaires" se sont même tournés vers des momies d'animaux afin de concrétiser des doléances aux divinités... Cela incita bien logiquement la montée d'une industrie religieuse massive, mais là, nous ouvrons la porte vers une autre thématique...

 

12742706 953840067985218 3254822808813147185 n

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Revenir en haut de l'article...   

Revenir au plan...

 

         • Sources...

  • A. Gauthier, "The Early to Late Neolithic Archeofaunas from Nabta and Bir Kiseiba", in F. Wendorf et al., Holocene Settlement of the Egyptian Sahara.
  • Desroches - Noblecourt Christiane : Lorsque la nature parlait aux Egyptiens - Ed. Philippe Rey -sept. 2003
  • Oscar Pfouma : "Histoire culturelle de l’Afrique Noire", 1993.  
  • Histoire antique n°31,  "Les animaux sacrés de l'Égypte antique" - Mai-Juin 2007  ISSN : 1632-0859
  • "Onomastics and the Status of Syro-Palestinian Immigrants in Middle Kingdom Egypt" de Bernadette Menu
  • Antérion Bernard,  "L'âne, humble animal biblique et riche symbole",  Imaginaire & Inconscient 3/2003 (no 11) de la page 117 à 118.
  • F. Lenormant "Sur l'antiquité de l'existence de l'âne et du cheval domestiques en Egypte, dans les Comptes rend. de l'Acad. des sciences" t. LXIX, 1869, en page 1257 et 1258.
  • P. Bienkowski : “Battle Over Jericho Heats Up Jericho was Destroyed in the Middle Bronze Age, Not the Late Bronze Age”. Biblical Archaeology Review, Sept.-Oct. 1990, Vol. 16, No. 5, pp. 45-46.
  • W.G. Dever : "Aux origines d'Israël. Quand la Bible dit vrai". Bayard, Paris 2005.
  • M.G. Hasel : “Israel in the Merneptah Stela“. Bulletin of the American Schools of Oriental Research, No. 296 (Nov. 1994), des pages 45 à 61.
  • R.D. Miller II : “Identifying Earliest Israel”. Bulletin of the American Schools of Oriental Research, No. 333 (Feb. 2004), des pages 55 à 68.
  • "El Amarna Letters. Could these tablets contain records of Joshua and the Hebrews conquering the land of Canaan ?" (bible-history.com).

 

Et plus particulièrement encore :

  • Stine Rossel, Fiona Marshall, Joris Peters, Tom Pilgram, Matthew D. Adams, and David O'Connor (2008). "Domestication of the donkey: Timing, processes, and indicators."
  • Carlos A. Driscoll, David W. Macdonald, et Stephen J. O'Brien : "Des animaux sauvages aux animaux domestiques, une vue de l'évolution de la domestication".

   

  • Sitographie...

Cairn

Droitcultures

Sciencedaily

 

3177591191

 

Je vous ai intéressé ?
 

Alors @ bientôt...

 

Aphorismes...

Revenir en haut de l'article...

Revenir au plan...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"Aimer en apprend plus sur son âme,

 que la métaphysique la plus subtile ".

Madame de Stael (1766 - 1817)  

 

Cela nous paraît d'une évidence ! Seulement, il fallait oser le dire à l’époque ! L’âme est liée à l’amour !

S’occuper de son âme, c’est s’ouvrir à l’amour.

Mais quel amour ?

 

"L’âme est un ange déchu tombé du ciel".

Alfred de Vigny (1797 - 1863)

 

Cela paraît insignifiant n'est-ce pas ?
Mais quelle audace pour l'époque en question !

Celle de revenir à la conception gnostique de la pré-existence des âmes aux corps et de la chute des anges dans des corps de matière... 

 

Clip image002 1

 

Ob 4edf73 fils de ra seigneur des deux terres 1

âne animaux découverte antique déité divinité Egypte ancienne aimejc Egypte Culture Antiquité Pharaon Kemet Société

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau