L'horizon de Khéops et la "découverte" en novembre 2017 d'un BIG VOID clos certainement d'origine, en Égypte ancienne !

Capture programme tv5

L'horizon de Khéops et la "découverte" d'un BIG VOID clos, en Égypte ancienne !

 59fb26c05d082kheops ȝḫt ḫwfw, nous sommes le 2 Novembre 2017.

ânkh... 

"Vivre"…

"La vie"…

http://www.aime-jeanclaude-free.com/

Plan de cette thématique.

Logopdf

 

Aucune structure au monde

ne semble plus mystérieuse que cette pyramide de Khéops !

Comment nourrir la rêverie des amoureux de l’Égypte antique ?

 

La pyramide est ainsi :

  • Sondée,
  • Analysée,
  • Radiographiée,
  • Auscultée,
  • Interprétée,
  • Polémiquée,
  • ... Mystérieuse, pourquoi Khéops ordonna-t-il la construction du système le plus complexe de toutes les pyramides ?  

Peu de spécialiste" s’aventurerait à expliquer avec certitude ce qui poussa pharaon à faire ériger un édifice d’une telle complexité : au-dessus du sol… ! Souvenez-vous de la pyramide rhomboïdale, de Dahchour, ..., elles ont leurs chambres au niveau du solD’aucuns suggèrent alors que les spécificités de Khéops seraient issues d'une succession de changements et ce au cours de l’élaboration des plans !

Nonobstant…

Mark Lehner s’appuyant sur des observations supputa que les plans furent bien élaborés avant le début de la construction ! Ce qui à mon sens rend plus énigmatique encore le mystère de l’horizon de Khéops !

→ Siècle après siècle, pourquoi les pyramides nous fascinent-elles toujours autant ?

→ D’où viennent les légendes des chambres secrètes dissimulées au cœur de la seule des sept merveilles du monde encore debout ?

→ Y découvrira-t-on un jour une chambre abritant le trésor du pharaon Khéops ? Aussi, selon Hérodote, Khéops reposerait depuis l'an 4 776 B.C.E à 58 m et ce au-dessous de la base même de sa propre pyramide.

 

Cependant,

nous ne sommes sûrs de rien !

 

Aussi voyez plutôt :

Les quatre faces de l'horizon de Khéops ne sont pas parfaitement planes. Souvenez-vous de ce léger angle vers l’intérieur, il transforme ainsi sa base en polygone concave à huit faces.

 

Capture 7

 

Nous devons cette remarque au français André Pochan (Un physicien et un mathématicien français, passionné d'égyptologie.), nous sommes alors en 1934. Il étudia presque exclusivement les pyramides, nonobstant il faut reconnaître qu'il fut particulièrement critiqué par Jean-Philippe Lauer. Nous ne sommes sûr de rien au point que les chercheurs semblent ne pas comprendre les raisons des angles sur cette pyramide alors qu’ils sont absents sur ses voisines, mais leur régularité suggère quand même qu’ils sont certainement volontaires.

 

Nous ne sommes sûrs de rien !

 

Quelle serait donc véritablement les teneurs

de cette "curieuse découverte" ?

Nous sommes au sein de la pyramide de Kheops

avec les chercheurs de la mission ScanPyramids

lancée en fin d’année 2015.

 

Des rayons cosmiques

afin de sonder cet ouvrage monumental.

 

Ainsi le ScanPyramids Big Void (SP-BV)​ serait visiblement :

  • Entre 60 et 70 mètres de hauteur : aussi souvenez-vous ce monument fait 139m de hauteur et 230m en largeur, juste finalement au-dessus de la Grande Galerie. Nous sommes comme vous savez sur le plateau de Guizèh, aujourd'hui en très proche banlieue du Caire.
  • 139 m sur les 146,58 mètres d’origine !
  • Une "cavité" située à environ 40 mètres de la chambre de la reine.
  • Il aurait des caractéristiques similaires à celles de la grande galerie, comme vous savez, la plus grande salle connue de la pyramide.
  • "Un vase clos" !

"Le "grand vide"

est totalement clos,

rien n’a été touché depuis la construction de la pyramide.

C’est une découverte très enthousiasmante"

Kunihiro Morishima

de l’Université de Nagoya au Japon, partenaire de la mission ScanPyramids. 

 

Une cavité "aussi grande qu’un avion de 200 places en plein cœur de la pyramide".

 

Capture d une representation de l afp

Capture d'écran d'une représentation de l'AFP

 

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

Vous pouvez accéder au chapitre en cliquant directement sur le titre de ce dernier !

 

 La pyramide de Khéops ne cesse de fasciner !

 

Nous sommes le 2 Novembre 2017.

 

Ami(e)s lecteurs / lectrices !

 

La mission ScanPyramids...

 

"Scan Pyramid Project", un excellent travail scientifique : tomographiques, muongraphiques,...

 

→ Peter Der Manuelian, professeur d’égyptologie à l’université d’Harvard (Massachusetts)...

 

Comment pénétrer dans cet espace situé en hauteur, visiblement profondément scellé, très difficile d'accès ?

 

 → Voyage au sein d'une virtualité avec ScanPyramidVR...

 

Voici ce qui pourrait être quelques nouveaux objectifs :

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

16295978

 

La pyramide de Khéops ne cesse de fasciner !

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

En dehors des salles ouvertes aujourd'hui au public...

D’autres demeures uniquement accessibles aux archéologues ainsi bien sûr qu'aux chercheurs.

Aussi...

Depuis 2015...

ScanPyramids a fait des découvertes passionnantes (Deux autres artefacts : sur l’arête nord-est du monument ainsi que derrière sa face Nord) ! Cette expérience en réalité virtuelle, à savoir ScanPyramidsVR, permet aussi de découvrir non seulement les salles cachées au public mais aussi les dernières découvertes sur la plus célèbre pyramide d’Egypte.

Des équipes japonaise...

Et française ont effectué des sondages pour la mission scientifique ScanPyramids avec la Faculté des Ingénieurs de l’Université du Caire et l’Institut français HIP (Heritage, Innovation, Preservation). 

 

Nous sommes le 2 Novembre 2017.

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

La présence d'une énorme cavité aurait été interprétée par les scientifiques faisant suite à des technologies ultra-modernes et non invasives i.e. non destructives en vérité : pas moins de 30 mètres de long, pouvant même être d'origine puisqu'il serait clos.

  • Comment les scientifiques ont-ils procédé ?  
  • Quelles furent les paramètres afin de calibrer les instruments ?
  • Les scientifiques ont-ils éliminé certains d'entre eux (Paramètres) ? Et comment l'ont-ils décidé d'ailleurs ?
  • Quel serait l'incidence de telles décisions sur les modélisations finales ?

 

5758750lpw 5759184 article jpg 3840349 660x281

Le point

Les chercheurs viennent donc de détecter la présence d'une cavité "invisible jusqu'à ce jour" !

Cachée derrière la face nord...

De plus, elle se situerait dans la zone où quatre chevrons visibles surplombent le couloir descendant.
 

Notons aussi que les chevrons de la véritable entrée étaient invisibles à l'origine, cachés derrière une couche de blocs. Les pierres furent cependant démantelées au cours des siècles. Des blocs que nous savons fort utiles puisque nous connaissons les chevrons en deux endroits : au-dessus des chambres du roi et de la reine...

 

Capture d e cran 2017 11 02 a 15 19 02

Source

Nous sommes donc en présence d'une énorme cavité !

Aussi ce trou...

Il ne peut en aucun cas être la conséquence d'un éboulement toujours imaginable ! C'est bien un espace dédié à quelque chose qui échappe encore aux spécialistes... 

 

 "S'il s'agissait d'un chaos de gravats,

les mesures indiqueraient une faible sous-densité un peu partout.

Or là, nous avons une forte sous–densité locale"

Sébastien Procureur, responsable scientifique à l'Irfu / CEA.

 

  • Alors à quoi pouvait bien servir ce grand vide ?

Les chercheurs qui effectuèrent les différentes recherches refusent de "parler" de pièce secrète ,de chambre cachée, ... !

En plus de cela ils ne sont pas certains de la nature de ce vide.

S'agit-il d'une pièce ?

De plusieurs ?

D'un grand couloir ? 

D'une autre Grande Galerie ?

... ? Cette mystérieuse cavité demeure pour l’heure inaccessible !

 

"Nous ne pouvons pas savoir

si le vide contient des artefacts

car ils seraient trop petits pour être détectés par ce type d’imagerie"

Kunihiro Morishima, coauteur de l’étude. 

 

  • Et comment pénétrer dans cet espace situé en hauteur, visiblement profondément scellé, très difficile d'accès ?

 

  • Ainsi nous pouvons parfaitement bien imaginer que découvrir la dernière demeure de pharaon constituerait l'une des plus grandes découvertes de l'égyptologie moderne. Peut-être est-ce aussi là, en partie du moins, l'explication de cet engouement, de cet enthousiasme, des fantasmes aussi, de cette sensibilité exarcerbée parfois, de certaines carrières et/ou égos également, ..., des polémiques ?   

 

  • Y aurait-il une particularité sur le fait que  les constructeurs de la grande pyramide n'ont mentionné nulle part cette cavité ?

 

  • Une cavité détectée au-dessus de la Grande Galerie...

Sa présence même, aurait-elle pu jouer sur les interprétations des imageries ? Et ce en créant une sorte d'image fantôme ? Je présume que les chercheurs ont entre eux soulevé cette "possibilité, cependant il aurait été bien judicieux de l'énoncer afin de valider davantage encore leur interprétation quant à l'existence de ce vide.

 

  • ... ?

 

Ami(e)s lecteurs / lectrices !

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

La découverte d'une cavité dans la pyramide de Kheops énoncée...

L'équipe scientifique du projet a été critiquée, 2 jours suivant l'annonce ! Critiques en premier lieu quant au non-respect du processus scientifique avant sa publication.

Cependant bien d'autres tirades semblent avoir également été exprimées, peut-être est-ce cela le prix du débat ? Du moment que cela reste dans le respect d'autrui...

 

Aussi, n'oubliez jamais...

Nous devons prendre certaines précautions bien inhérentes à ce genre de travaux éminemment sensibles ! Bien évidemment respectons tous les avis, même ceux des détracteurs, lisez-les avec attention.

Evitons cependant de rentrer dans certains conflits compétitifs !

Votre libre arbitre est là pour vous guider. Aussi continuez votre chemin et gardez cette envie d'apprendre et de comprendre cette merveilleuse civilisation !

 

Les "polémiques" sont toujours possibles, présentes, à venir puisque déjà le mot "découverte" l'a engendré ! Cependant elles ne doivent surtout pas influencer la poursuite des recherches ! Ces dernières doivent continuer à respecter une certaine déontologie scientifique quant aux méthodes employées.
 

L’archéologue Zahi Hawass...

Il semble affirmer que cette immense cavité était déjà connue !

Ainsi Howard Middleton Jones et son défunt équipier décédé avaient détecté cette cavité au-dessus de la grande galerie et ce à partir de 1999. Ils l'auraient ainsi mentionné à Zahi Hawass "tout en lui expliquant la façon d'y accéder".

 

Dormion parla de cette supposée et probable cavité dans un de ses livres publié en 1986.

Ainsi il fut déposé à cette époque une autorisation, refusée du reste par Havass, et ce afin de permettre de disposer d'une fibre optique dans la Chambre de la Reine.

 

→ Desroches-Noblecourt... 

Dans son enseignement à l'école du Louvre elle parlait d'une théorie, l'existence d'une cavité...

 

Le chef du comité scientifique supervisant ScanPyramids...

 

"La pyramide est pleine de vides

et

cela ne signifie pas qu’il y ait une chambre secrète

ou

une découverte."

 

"Il y a énormément de théories

sur l'existence d'éventuelles chambres secrètes dans la pyramide.

Si nous les cumulions toutes,

nous obtiendrions du gruyère !" 

Mehdi Tayoubi.

 

"Mais aucune d'entre elles

ne prédisait l'existence de quelque chose d'aussi grand"

Mehdi Tayoubi.

 

Le chef du conseil gouvernemental en charge des antiquités...

 

"Le projet doit procéder de façon scientifique

qui suit les

étapes de la recherche scientifique

et

ses discussions,

avant publication."

 

"Therefore,

the ministry sees that the ScanPyramid team should not rushed

to publish their findings in media at that stage of their research

because

it requires more research

and

it is to early to say that there was a new discovery.

...

they should not use propagandist terms such as

“new discovery;” and “a giant void.”

More researches and studies

are required in an attempt to know the secrets of this unique great monument."

Dr. Waziri

 

→ ...

 

La mission ScanPyramids...

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

Pendant plus de deux ans, pas moins de 50 chercheurs ont observé l'horizon de Khéops à l’aide de trois technologies non invasives :

  • Caméras infra-rouges,
  • Scanners 3D,
  • Détecteurs de particules cosmiques placés à l’intérieur et à l’extérieur du monument,

 

Une des trois techniques utilisait les fameux rayons cosmiques.

Pour faire au plus simple…

Au début d'énormes événements énergétiques comme des explosions d’étoiles tirent des jets de noyaux atomiques à travers l'univers à des vitesses proches de la vitesse de la lumière. Ils atteignent la Terre se précipitant dans notre atmosphère et frappant les noyaux d'atomes. Aussi ils éclatent et répandent des particules subatomiques qui composent toute la matière dans l'univers à savoir les électrons, les positons, les neutrinos, les muons, ... De lourds "électrons" (NDLR) (En fait les muons sont 200 fois plus massifs que les électrons.), très pénétrants, pouvant traverser plusieurs centaines de mètres de roche avant d'être finalement stoppées.

 

Ainsi, nous pouvons comprendre que plus la matière est épaisse et dense, plus elle retiendra de muons.

La muographie...

Elle mesure donc les flux de muons. Et ce au moyen par exemple de plaques qui y sont sensibles : à la manière des vieilles plaques photographiques argentiques avec la lumière. Les chercheurs déterminent ainsi les zones traversées, en les renseignant sur leur nature. 

Une cavité...

Et voilà que les systèmes d'observations vont découvrir une concentration plus élevée en muons ! Nous sommes au sein de procédés de mesures tout à fait naturel et non invasifs quant aux mesures des muons. Notons cependant qu’il est nécessaire d’avoir des temps de pose particulièrement long : sans interruption durant trois mois afin de collecter suffisamment de particules cosmiques. Là encore, la découverte de cette cavité demande à être confirmée avant qu'on ne puisse imaginer sa fonction !
 

C'est bien un nouveau champ dans l’ar­chéologie non destructive et non une "façon détournée de remplacer l'archéologie traditionnelle".

 

Elle emploie des plaques à émulsion. Elles sont élaborées par des scientifiques japonais. Ce dispositif devrait être complété prochainement par des détecteurs mis au point par le Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA), fonctionnant avec le gaz argon. Ils étaient jusqu'à présent utilisés à l'extérieur en raison du risque de fuite au sein de zones confinées : ils auraient été visiblement modifiés afin d'en éliminer ce danger.

 

"Nous travaillons actuellement à rendre les détecteurs plus étanches"

Sébastien Procureur, responsable scientifique à l'Irfu / CEA.

 

Ainsi, les chercheurs utilisèrent trois détecteurs bien différents :

  • Deux techniques japonaises : l'une de l’université de Nagoya et l'autre du laboratoire KEK, ils furent disposés à l'intérieur.
  • Quant à la troisième, française, était à l'extérieur.

 

Des "témoins" furent usités afin de valider les interprétations des détecteurs :

  • La grande galerie, une pièce inclinée de plus de 8 mètres de haut, 47 mètres de long et un mètre de large environ au rôle encore à déterminer avec certitude !

 

Cependant il nous faut bien préciser les objectifs de fond : 

 

"Notre but consiste à chercher des cavités

avec le taux de certitude très élevé des physiciens des particules,

mais ce n'est pas à nous d'interpréter ce dont il s'agit.

Nous espérons qu'à partir de cette publication,

le dialogue va s'engager avec les égyptologues

pour essayer de comprendre ce qu'est ce grand vide dans la pyramide"

Mehdi Tayoubi.

 

"Nous faisons cela pour comprendre la structure interne,

et

comment la pyramide a été construite"

...

Nous fournissons ensuite les données aux égyptologues et aux archéologues"

Professeur Helal.

 

“Scan Pyramid Project”, un excellent travail scientifique : tomographiques, muongraphiques,...

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

"Cette technologie n’est pas nouvelle

mais les instruments sont aujourd’hui

plus précis

et

plus robustes.

Ils peuvent survivre aux conditions du désert égyptien"

Sébastien Procureur

du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) français qui a rejoint le projet en 2016. 

 

En vérité...

Et probablement dans un objectif de neutralité...

Plusieurs équipes différentes et parfaitement indépendantes travaillèrent pratiquement simultanément !

 

Selon l’archéologue Guillemette Andreu-Lanoé, ancienne directrice du département des Antiquités égyptiennes du Louvre :

 

"

L'idée qu'il puisse exister des vides,

dans ces édifices, notamment pour des raisons de répartition des charges,

est admise.

Mais une cavité d'une telle taille !

On est dans l'inédit, l'inconnu.

 

Ce qui me paraît essentiel,

c'est la fiabilité de cette découverte.

Dans un domaine où l'on a connu beaucoup de théories et, il faut bien le dire, d'élucubrations,

les mesures de trois équipes différentes aboutissent au même résultat, 

avec un degré de certitude inattaquable.

 

A partir de là, on peut émettre des hypothèses.

Je ne pense pas que ce vide ait une fonction symbolique.

...

Mais il reste à trouver un circuit entre elles

et

la salle du sarcophage.

Pour l'instant il n'est pas visible.

Je suis très admirative du travail de ScanPyramids.

…".

 

"Ces particules de haute énergie tombent principalement du ciel,

mais sont freinées par la matière.

 

De sorte qu'on peut déduire la densité de la matière

qu'un muon détecté a traversé,

phénomène physique qui a permis de découvrir

la cavité située à environ 40 mètres de la chambre de la reine"

Emmanuel Guerriero, co-fondateur d'Emissive.

 

Peter Der Manuelian, professeur d’égyptologie à l’université d’Harvard (Massachusetts)...

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

Web khufus aerial 3d cut view with scanpyramids big void 1 edit copy

http://www.cnews.fr

 

"La taille de cette cavité

est sans aucun doute ce qui m'impressionne le plus dans cette découverte.

Par contre, nous n'en savons pas suffisamment

sur sa forme

et sa position exactes pour l'instant,

et

il est difficile de se prononcer

sur sa signification dans le cadre de l'architecture des pyramides.

 

Nous pouvons seulement faire des spéculations.

 

On trouve dans ces édifices des corridors, des passages,

des chambres funéraires, et des magasins.

 

Il s'agit parfois de dispositifs à fonction rituelle,

d'autres fois à fonction pratique.

 

Avant d'aller plus loin,

il faut que nous en apprenions plus,

notamment si et comment ce vide est connecté.

S'il s'agissait de magasins – une supposition osée !

– il est possible qu'ils renferment des équipements funéraires déposés là à l'époque antique.

Dans ce cas, il est raisonnable de penser que certains pourraient ressembler à ceux

découverts en 1925 dans la tombe de la mère de Kheops,

la reine Hétéphérès (G 7000 X),

par l'égyptologue américain George Reisner,

à la tête de l'expédition du musée des Beaux–Arts de Boston".

 

Comment pénétrer dans cet espace situé en hauteur, visiblement profondément scellé, très difficile d'accès ?

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

nagoya s muon

Philippe Bourseiller pour ScanPyramids

 

Y aurait-il des couloirs ?

En tout état de cause la technique des muons ne semble pas en avoir détectée à ce jour ! De ce fait comment atteindre cette zone si elle existe réellement ?

 

"Notre objectif est désormais de positionner de nouveaux capteurs,

et

d'accumuler un maximum de données depuis d'autres points de vue,

notamment les chambres de décharge qui se trouvent au-dessus de la chambre du Roi,

Ceci afin de mieux préciser la position

et

l'inclinaison de ce vide".

Professeur Hany Helal, de l'université du Caire, co–directeur du projet.

 

Et que penser de celui découvert en 2016 ?

Un vide avait été détecté par l'équipe du professeur Morishima, université de Nagoya. Aussi souvenez-vous des chevrons monumentaux visibles sur la face nord de Kheops : ces derniers étaient cachés par le revêtement de la pyramide et n'ont été mis au jour qu'au Moyen-Âge lorsqu'il fut retiré pour prélever des pierres pour la construction de bâtiments.

Des mesures permirent ainsi de comprendre la possibilité de la présence d'un couloir de cinq mètres de profondeur.

Scan Pyramid North face corridor : SP-NFC… Une cavité qui est située derrière les chevrons extérieures de la grande Pyramide. Et comme vous savez au-dessus de la véritable entrée d’origine.  

A à 2 m derrière la façade,

A 17 à 20 m de hauteur de la base de la pyramide,

Sur une hauteur de 1 à 3 m,

D’une largeur de 1 à 2 m.

Soit horizontale, soit ascendante, cependant cette cavité va-t-elle plus loin ?

Ainsi...

Les chercheurs supputent que ce couloir pourrait être relié au "BIG VOID" d'autant plus qu'il est "fort possible" (?) qu'il soit dans le même axe que la ScanPyramids Big Void (SP-BV).

 

Seulement comment pourrait-on envisager d'y pénétrer ? Le point fort c'est qu'il se situe très proche de la surface :

→ Un mini-robot avec une caméra à la manière de ce que comme qu'avait effectuer Zahi Hawass et ce en 2011 quant à la chambre de la reine ?

→ ... ?

Michel michel

Schéma spéculatif

de M. Michel Michel

 

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

Lien

 

Si vous avez de la chance vous serez de ceux qui pourront traverser les murs ! 2018 semble être l'année de l'ouverture au public.

C'est peut-être...

Une façon de voir la pyramide comme vous ne l'avez probablement jamais observé auparavant !  Voici un prototype qui est installé dans le sous-sol de la Cité de l'Architecture à Paris.

Ainsi la mission ScanPyramids engendra également la venue de spécialistes de l'imagerie 3D afin de nous faire rêver bien davantage encore. Vous l’aurez bien compris et ce afin de visiter les entrailles, les vides bien nombreux, ... , de l’horizon de Khéops !

Ceci est réalisé avec la société Emissive qui est liée d'ailleurs à la fondation Dassault Systèmes.

 

Abordons donc ce monde ou tout est possible !

Rentrons dans cette grande salle voûtée en pierres taillées de plus de 400 mètres carrés...

Un véritable et authentique terrain de jeu, bardée de détecteurs de mouvement. 

Aussi munis d’un Occulus Rift…

Vous serez alors plongé pendant 40 mn dans un monde non pas imaginaire mais bien reconstitué en 3D.

De la percée d'Al-Mamoun creusée en l'an 820…

La grande galerie…

La chambre du roi…

La cavité de l'angle nord-est et l'encoche permettant d'y accéder…

Une thématique relative à l'immersion dans la pyramide de Khéops et ce en réalité virtuelle. Une façon d'appréhender plus aisément peut-être cette nouvelle technologie, celle des muons !

Car l'insondable....

Comme l'exprime si parfaitement Sarah Sermondadaz de Science et avenir,...

Il pourrait bien être atteint ! (?)

 

 

Un point qui "pourrait" probablement être considéré comme "négative" quant aux nouvelles technologies...

Les intéressés n'ont plus besoin de se rendre en Égypte afin d'admirer les œuvres du passé ! Cependant, sans dénigrer le travail des chercheurs car la propagation du savoir est essentielle, rien ne pourrait à mon sens remplacer les émotions ressenties lors de nos visites. Que dire de cette "âme", celle des pierres taillées par nos anciens...

 

Ce n'est pas la première fois comme vous savez...

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

Effectivement...

De bien nombreux vides auraient dans le passé été détectés dans les pyramides ! Revenons en 2 000 avec une mission française dirigée par G. Dormion. Il avait alors découvert un couloir parallèle et bien évidemment inconnue et ce au sein de la fameuse pyramide de Meïdoum. Sa fonction reste encore de nos jours parfaitement incertaine ! 

 

Les chercheurs vont-ils profiter de cette aubaine afin de faire une comparaison ?

Khéops...

Meïdoum... 

  • D'aucuns suggérèrent que ce couloir parallèle aurait pu servir de décharge de soulagement vis-à-vis de celui usité à l'origine ! (?)
  • Ou alors, se pourrait-il que cela fut le résultat d'un projet abandonné ?
  • ... 

 

Souvenez-vous également...

Il y a au moins une trentaine d'années de cela...

Français comme Japonais auraient détecté quelques anomalies ainsi que la présence de sable et ce au sein de maintes zones dans l'Horizon de Khéops, en particulier proche de la grande galerie comme d'ailleurs de la chambre du roi.

Des énigmes architecturaux qui demeurent encore à ce jour.

 

Voici ce qui pourrait être quelques nouveaux objectifs :

Hany Helal, de l’université du Caire et co–directeur du projet...

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

Voici quelques nouveaux objectifs car cette constatation, ou plutôt cette découverte, aussi alléchante soit-elle, soulève plus de questions qu'elle n'apporte à ce jour de réponses !

Toujours aussi mystérieuse cette septième merveille du monde, cet Horizon de Khéops,...  À 455 pieds, elle fut bien le plus grand bâtiment artificiel du monde jusqu'en 1300. Cela fait quand même 3 800 ans : à peu près aussi ancienne pour les anciens Romains que les Romains pour nous. 

Elle a connu bien des ascensions, bien des chutes de civilisations...

En fait il faut bien reconnaître que la coupe que nous connaissons de la pyramide de Khéops n'a pratiquement pas évolué depuis le Moyen-âge, avec l'entrée que vous connaissez réalisée sous le règne d’un souverain musulman particulièrement curieux, le calife abbasside Abū Jaʿfar Abdullāh al-Ma’mūn ibn Hārūn al-Rashīd : ainsi les archives redeviennent dignes d’intérêt !

Souvenez-vous...

Nous sommes en 1 818...

La Quarterly Review écrivit après de minutieux calculs que les couloirs et les chambres connues de la pyramide n’occupaient qu’un 7 400e de son volume !  

 

"En comptant le fait que chaque espace attenant a été laissé plein pour servir de séparation, elle pourrait cacher

3 700 chambres de la taille de celle du sarcophage. "

 

Nous sommes avec cette thématique au sein même d'une "créativité d'innovations". Cela aboutira bien certainement à de bien nombreuses théories et hypothèses.

Cette étude clos en quelque sorte le débat quant au vide puisque nous sommes certains de la présence de nombreuses cavités, dont le "BIG VOID". Aussi...

Un des objectifs de la mission ScanPyramide est bien de laisser maintenant les égyptologues s'approprier cette "découverte" afin d'y fonder des interprétations probables !

 

Précisons quand même que d'autres anomalies ont été observées, cependant les chercheurs attendent encore confirmation avant d'annoncer la découverte d'autres cavités.

 

Voici donc ce qui pourrait être quelques nouveaux objectifs :

 

"... de positionner de nouveaux capteurs,

et

d’accumuler un maximum de données

depuis d’autres points de vue"

Il évoque :

 

"... les chambres de décharge

qui se trouvent au-dessus de la chambre du Roi".

 

Et ce afin de pouvoir :

 

"... mieux préciser la position

et

l’inclinaison de ce vide".

 

Car effectivement :

 

"Nous ne connaissons pas encore exactement sa forme

ou

son orientation,

et

encore moins sa signification 

ou

son utilité"

Mehdi Tayoubi,

vice-président de l'innovation chez Dassault Systèmes

et co-directeur de la mission scientifique ScanPyramids qui l'a mis au jour.

 

De plus :

 

 "Les pyramides

n'ont pas de grands vides comme cela.

Quelques centimètres,

un ou deux mètres ici ou là, peut-être,

mais d'un point de vue structurel,

un grand vide au-dessus de la grande galerie n'est pas dû à la porosité"

Professeur Hany Helal.

 

Un jeune chercheur en robotique de l'Inria...

Jean-Baptiste Mouret...

Il commence d'ailleurs à réfléchir aux solutions qui pourraient être déployées. Une ouverture de 3cm de diamètre pour explorer ces volumes dans toutes leur complexité...

Nous sommes au sein de l’équipe Larsen...

 

"Pour l’instant,

l’idée n’est pas d’envoyer un robot dans Kheops,

insiste le spécialiste en intelligence artificielle.

Mais de profiter de cette mission internationale

pour imaginer d’autres façons d’étudier le patrimoine.”

 

 

Capture 6

© Nature

 

"La mission continuera son travail pour une autre année,

et

nous espérons qu'elle résoudra l'énigme durable de la structure de la pyramide."

Ministre des Antiquités égyptien El-Enany.

 

1 46

© Heinz-Jürgen Fandrich

 

Capture d e cran 2017 11 02 a 20 55 37 1

© AFP

 

? :

 

1 2 6

 

"Nous les avions informés

qu’il ne s’agissait pas d’une découverte

(...).

La pyramide est pleine de cavités

mais cela ne veut pas dire qu’elles abritent des chambres secrètes

ou

qu’il s’agit d’une nouvelle découverte"

L’archéologue à la tête du comité scientifique supervisant le projet ScanPyramids.

 

 

 

 

"On a toujours dit qu'on ne résoudrait pas le mystère

de la construction des pyramides.

 

Notre souhait,

c'est que cette mission apporte un regard neuf"

Mehdi Tayoubi, coordinateur de la mission.

 

La bataille des pyramides francois louis joseph watteau 1798 1799

La bataille des pyramides

de Francois Louis Joseph Watteau 1798 - 1799.

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

Plan de cette thématique...

Revenir en haut de l'article...

 

  • Sources...

 

France 24

 

Science et avenir :

Guillemette Andreu-Lanoé (Ancienne directrice du département des Antiquités égyptiennes du Louvre, et Peter Der Manuelian (Professeur d’égyptologie à l’université d’Harvard).​

 

Science et avenir :

Virtualité des temps modernes...

Vivre l'expérience en avant-première à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris.

 

Le parisien

 

Nature

 

Le point

 

francetvinfo

 

  • Vidéothèque :

 

Vidéo payante : Florance TRAN

 

 

Fils de Râ, seigneur des Deux Terres, Aimé, doué de vie, comme Râ, à jamais.

Khéops découverte Egypte ancienne aimejc Culture Kemet Pharaon Egypte Antiquité Société

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau